Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Politique > Gérard Depardieu, l’idiot utile du hollandisme ayraultique (...)

Gérard Depardieu, l’idiot utile du hollandisme ayraultique ?

L’arbre qui cache la forêt. Un point de cristallisation pour masquer l’absence de politique efficace contre la pauvreté. Fustiger les riches n’a jamais rien fait pour redonner une existence digne aux plus pauvres.

Cela fait quelques jours que la polémique sur le départ vers la Belgique de l’acteur français Gérard Depardieu enfle dans les médias. Il y a une autre information qui rentre étrangement en résonance avec cette effervescence. Le Ministre du Travail l’a annoncé officiellement ce lundi 17 décembre 2012 dans la matinée : il n’y aura aucune hausse du salaire minimum (SMIC) pour le 1er janvier 2013, autrement que la strictement légale. Après la mini-hausse du 1er juillet 2012 (0,6%), le gouvernement socialiste semble plus se focaliser aujourd’hui sur la chasse aux riches plutôt que la lutte réelle contre la pauvreté et la précarité.

Je n’ai jamais vraiment apprécié Gérard Depardieu. Peut-être à cause de ce qui a fait son succès, à savoir son audace, sa brutalité, son extravagance même. Dans ses premiers films, je l’ai toujours trouvé comme le représentant d’une virilité dans laquelle je ne me retrouvais pas. Je l’ai apprécié comme Cyrano, bien sûr, mais moins dans d’autres films, lorsqu’il focalisait sur lui l’attention nombriliste. Sa réussite dans le cinéma français en a fait un monstre sacré, un symbole de la culture française. Alors, dans ces conditions, son départ de France a pu étonner et même mettre en colère.

yartiDepardieuG02

Je ne dis pas que c’est louable de partir ainsi. Au contraire, c’est même moralement déplorable. À partir d’un certain nombre de zéros, il semble assez banal finalement d’imaginer la patriotisme personnel comme une religion honteuse où le seul dieu qui serait honoré s’appellerait argent.


Ce n’est pas louable, mais ce n’était pas non plus imprévisible. Au contraire, c’est dans l’ordre des choses, l’humain étant ce qu’il est, d’aller chercher les moyens de payer le moins possible et de gagner le plus possible. Tout le monde n’a pas la valeur argent en priorité mais un gouvernement doit quand même le prendre en considération.

Car finalement, que s’est-il passé ? Que pour se faire plaisir et chercher à faire plaisir à son électorat (celui-ci ne semble cependant pas vraiment dupe), le gouvernement socialiste cherche à stigmatiser les riches et la richesse. Ce n’est pas pour la première fois. François Hollande en 2007 déclarait détester les riches dont il plaçait le seuil à 4 000 euros par mois, seuil que lui même, depuis trente ans, avait largement franchi.

Il sait pourtant que ce n’est pas en appauvrissant les riches qu’on enrichira les pauvres (une simple règle de trois suffit à comprendre cela), mais cela frotte dans le sens du poil. Cela encourage des sentiments pas très sain comme la jalousie ou l’envie.

Revenons à ce que disait Michel Sapin, le Ministre du Travail et très proche ami du Président de la République, le 16 décembre 2012 sur Europe 1. Remarquant que Gérard Depardieu était né dans sa circonscription et regrettant son évolution alors qu’il l’avait beaucoup apprécié et rencontré, Michel Sapin en a profité pour s’autosatisfaire en disant que cette fuite à Varennes était la preuve que le gouvernement avait rendu juste la politique fiscale.

Pourtant, c’est justement le contraire qui se passe.

D’une part, l’absence de coup de pouce pour le SMIC (dont je ne critique d’ailleurs pas le principe) n’est pas vraiment un geste de grande attention pour les moins aisés, mesure que je mets en complément de la faible hausse du RSA (10% en 5 ans) et des autres mesures peu ambitieuses pour combattre la pauvreté. Cela ne montre pas une obsession folle de ce gouvernement à redonner de l’espoir à des personnes qui se sentent exclues de la société.

D’autre part, où se trouve la justice fiscale si tous les "riches" (disons, tous les gros contributeurs) s’en vont ? Le manque à gagner de l’État serait automatiquement refacturé aux moins riches, c’est un effet relativement mécanique (les finances publiques étant ce qu’elles sont et l’objectif de réduction du déficit public étant sans arrêt réaffirmé).


La taxe de 75% sur les gros revenus, l’imposition renforcée pour les plus-values d’entreprises (ce qui risque à terme de réduire la capacité d’innovation du pays), et surtout (car heureusement, ce gouvernement reste "modéré"), tous ces éléments de langage très irresponsables sur les "riches" sont des facteurs qui peuvent inciter des personnes très aisées à quitter la France alors que le pays devrait au contraire tout faire pour les attirer.

Gérard Depardieu cristallise ainsi cette haine totalement factice et les ministres en ont même rajouté dans le lynchage médiatique, ce qui est assez malsain. Je n’ai aucune envie de défendre l’acteur, car il est assez grand pour le faire et je ne suis pas vraiment de son monde, ni n’ai les mêmes valeurs, assurément, mais cette focalisation sur sa seule personnalité fait sens. Sur le patriotisme par exemple, les mêmes n’étaient pas trop gênés quand Yannick Noah envisageait de quitter la France en cas d’élection de Nicolas Sarkozy.

Par ailleurs, il est impossible de ne pas mettre en parallèle cette stigmatisation des riches et la stigmatisation contre les immigrés, contre les gens du voyage voire des étrangers ou des musulmans encouragée par certains élus de la majorité du quinquennat précédent. L’idée est toujours la même : caresser dans le sens de son électorat radicalisé en pointant du doigt des boucs émissaires comme supposées causes des problèmes économiques et sociaux de la France.

Le parallélisme est allé si loin qu’un député de l’actuelle majorité a même suggéré la déchéance de nationalité aux exilés fiscaux, proposition aussi stupide (et inapplicable) que la déchéance de la nationalité aux "nationaux immigrés" récidivistes proposée en été 2010.

Certains pourraient objecter que les choses sont différentes car d’un côté, il y a des personnes qui sont capables de s’en sortir (par leur richesse) et d’un autre côté, il y a des étrangers précaires qui, expulsés, ont encore tout à faire pour se construire (ou reconstruire) une existence digne. Sauf que les propos de stigmatisation et d’exclusion sont des facilités politiques qui sont toujours très dangereuses à manier et qui ont toujours mené dans des impasses parfois très noires.

Il faut bien admettre que la réaction de Gérard Depardieu était du même niveau que ses détracteurs, à savoir qu’il les aidait à mieux l’enfoncer, puisqu’en fin de compte, en voulant renier sa nationalité française (il parle de passeport alors qu’il faudrait plutôt parler de nationalité), il a donné raison à ce député ultra.

C’est vrai qu’il n’a jamais été dit qu’un acteur à succès devait produire une réflexion dense et intelligente. Son métier est d’interpréter des rôles et il semble que depuis "Les Valseuses", Gérard Depardieu a rempli sa mission. Ou plutôt, ses spectateurs, car finalement, s’il y a autant de monde qui est allé le voir au cinéma (l’acteur français le plus regardé après Louis de Funès, semble-t-il), c’est qu’il y a bien une raison.

yartiDepardieuG03


J’imagine que les mots les plus assassins proviennent de ceux qui l’ont adoré dans les années 1970, 1980 et 1990, à une époque où son jeu était exceptionnel. Ceux qui ont adoré Alain Delon jeune ne lui reprochent maintenant plus son évolution, ses tendances politiques, son intérêt pour la Suisse. La colère est à la hauteur de la déception.

Ce qui me trouble, c’est que même si cela semble manifestement transparent pour Gérard Depardieu, c’est son droit le plus absolu de vouloir habiter en Belgique. Ce n’est pas du tout illégal, et sur ce sujet, Gérard Depardieu a fait un petit pied de nez aux socialistes, il en profite pour se déclarer citoyen européen et citoyen du monde, et il a raison. Quoi de plus exaltant que savoir qu’on peut vivre n’importe où en Europe, sans contrainte à cette liberté fondamentale de circulation ? Ce n’était pas si évident que cela dans les troubles du siècle passé.

Gérard Depardieu a annoncé qu’il avait payé 145 millions d’euros d’impôts en 45 ans de carrière (j’imagine qu’il n’a pas compté la TVA !) et qu’il a donné du travail à 80 personnes. Il n’y a aucune raison de le mettre en victime mais non plus aucune de le lyncher sur la place publique. Il n’a commis aucun crime ni délit (pour ce qu’on lui reproche ici en tout cas, sa violence ayant déjà fait l’objet de plainte par ailleurs) et son "importance fiscale" montre à l’évidence que même en le taxant à 100%, il ne va pas résoudre à lui seul le problème de la pauvreté ni celui du déficit budgétaire.

Laissons donc tranquille Gérard Depardieu ! Un jour, c’est Gérard Depardieu, et puis, un autre jour, le boomerang reviendra sur Jérôme Cahuzac.

Cet acteur fait ce qu’il veut selon ce que la loi lui permet. Cela peut être regrettable mais cela reste respectable. Après tout, il n’a jamais été un modèle et le star system ne devrait pas hisser de simples acteurs, malgré leurs succès, dans les cimes de l’exemplarité. Ils ne sont pas élus Présidents de la République, ils n’ont jamais prétendu améliorer le monde, ils ont juste souhaité endosser des rôles qu’un réalisateur leur assignait. Ce n’est pas Gérard Depardieu la cause de la pauvreté, ce n’est pas par lui que passera une solution quelle qu’elle soit, mais par un gouvernement démocratique élu, comme celui d’aujourd’hui en panne d’imagination.


En définitive, ce que les détracteurs reprochent à Gérard Depardieu, c’est le trop peu d’Europe. Le trop peu de politique commune au sein de l’Union Européenne. La seule chose qui pourrait sortir de positif de toute cette polémique, ce serait justement de renforcer non pas une harmonisation fiscale entre la France et la Belgique (comme le gouvernement vient de le proposer) mais au sein même de la zone euro. Cela n’empêchera pas des exils fiscaux vers la Suisse mais cela rendra un peu plus logique la construction européenne. Le TSCG, à cet égard, a été une étape historique dans cette évolution. Critiquer l’exil fiscal et en même temps le TSCG (qui renforce l’union budgétaire) ne paraît donc pas vraiment cohérent.

En d’autres termes, je souhaite que ce gouvernement, au lieu de se faire plaisir sans efficacité en fustigeant un acteur au comportement certes déplorable, fasse des propositions concrètes et novatrices pour aller dans le sens d’une harmonisation européenne des fiscalités nationales.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (17 décembre 2012)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Un sex symbol pourtant bien français.
Justice fiscale ?
La hyène et la limace.
Morale molle et ambitions dures.
François Hollande.

yartiDepardieuG04

 



Sur le même thème

Un Saladier d'argent défiscalisé
Gisèle Casadesus, la jeune rose centenaire de la Comédie-Française
L’immobilier et le patrimoine de la France: la vérité cachée… ou quel rapport il y aurait entre la spéculation immobilière et la raréfaction des énergies fossiles ?
La droite en rêvait, Hollande l'a fait !
Hexagone


Les réactions les plus appréciées

  • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 15:29
    Pyrathome

    Sacré Sylvain, vous nous en faites une belle, de valseuse...... smiley
    Dans votre modèle de merde, donc il faut quelques très riches pour qu’il ait beaucoup de très pauvres ou plutôt inversons la donne :
    Il faut beaucoup de pauvres pour qu’il y ait quelques riches, et en plus il ne faut pas froisser ces privilégiés, surtout pas !! j’ai bon là ??
    Ben oui j’ai bon, puisque c’est notamment le principe de fonctionnement et le modus operandi du capitalisme.....
    Une oligarchie mondialiste hyper riche qui dicte sa loi à 99% de la population, la féodalité quoi...
    Votre « syndrome du larbin » s’aggrave de jour en jour semble t-il, mon « pauvre »....

  • Par olfe (---.---.---.244) 17 décembre 2012 22:30
    olfe

    N’importe quoi ! Personne n’est imposé plus que ses revenus, ni en France, ni ailleurs.
    Si je devais payer 85% de mes revenus et qu’il me reste 150 000 Euros , je serais content car çà voudrait dire que je gagne 5 fois plus qu’aujourd’hui, alors il n’a pas à se plaindre.
    Et s’il n’y avait pas de fonctionnaires, la France serait bien dans la merde. Des fonctionnaires, il y en a dans tous les pays du monde, ils sont nécessaires pour faire vivre un état ne t’en déplaise. Si tu ne veux plus d’état, alors se sera l’anarchie et je ne suis pas sûr que cela te plaise vraiment.

Réactions à cet article

  • Par Stof (---.---.---.76) 17 décembre 2012 14:52
    Stof

    C’est le grand rêve des riches : être partout chez eux, avec une armée d’esclaves locaux à leur service.

  • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 15:29
    Pyrathome

    Sacré Sylvain, vous nous en faites une belle, de valseuse...... smiley
    Dans votre modèle de merde, donc il faut quelques très riches pour qu’il ait beaucoup de très pauvres ou plutôt inversons la donne :
    Il faut beaucoup de pauvres pour qu’il y ait quelques riches, et en plus il ne faut pas froisser ces privilégiés, surtout pas !! j’ai bon là ??
    Ben oui j’ai bon, puisque c’est notamment le principe de fonctionnement et le modus operandi du capitalisme.....
    Une oligarchie mondialiste hyper riche qui dicte sa loi à 99% de la population, la féodalité quoi...
    Votre « syndrome du larbin » s’aggrave de jour en jour semble t-il, mon « pauvre »....

  • Par voxagora (---.---.---.140) 17 décembre 2012 16:10
    voxagora

    Ce que le gouvernement ne devrait pas oublier, 

    c’est que son électorat n’est pas composé des hurluberlus qui s’agitent à Notre-Dame-des-Landes 
    ni d’ultra-gauchistes brouillons, ni de coupeurs de têtes de mini-riches comme Depardieu,
    et à qui il faudrait donner des gages alors qu’ils ne votent pas P.S. de toute manière.

    Il se trouve que les actes de Depardieu ont produit de la richesse, 
    qu’il en a donné plus de la moitié, et que pas mal de fonctionnaires et d’élus sont payés avec, entre autres.
    Avec ce que lui rapporte le reste il fait vivre des employés de banques, entre autres, et avec ce qu’il dépense il fait vivre un tas de commerçants divers et variés, entre autres.

    Ce qui est scandaleux, c’est que cette manne fiscale soit si mal répartie qu’elle n’atteint pas
    les pauvres, qui restent pauvres. 


    • Par velosolex (---.---.---.81) 17 décembre 2012 18:05
      velosolex

      Voxagora

      « Les hurluberlus », comme vous dites

      Ceux qui hier luttaient sur le plateau du Larzac

      Qui s’agitent à notre dame des landes, qu’on soient d’accord ou non avec eux, ont eux ,une conscience citoyenne.
      Pas vraiment le cas, d’autres, en première classe, là haut, se soulageant en pissant dans des bouteilles en plastique.
      Il serait temps atterrir, ma brave monsieur.

      Donc, le Gerard aurait produit de la richesse ?
      Laissez nous rire !

      N’aurait-il pas plutôt capté cette formidable manne, produite par le cinéma français, subventionnée par l’état, n’oublions pas de le dire, et qui, reposant sur une système d’avance sur recette et de financements des artistes, comme il en existe nulle part ailleurs au monde, a permis à « l’artiste » d’acquérir ce bel embonpoint d’empereur romain décadent !

      Les fonctionnaires, comme vous dites avec mépris, semblant vouloir dire que les infirmiers, les profs, les facteurs, tous ce qui sert de socle au pays, et sans lesquels vous seriez gros jean comme devant, ne benéficient pas de ce régime extrêmement généreux, et non, ne sont pas payés par Depardieu, « entre autres » comme vous dites, ni par Clavier où tous ces guignols, dont la fortune obscène est une injure à l’intelligence et au monde.

      Si ça n’avait pas été le Gérard, d’ailleurs, pour faire l’obelix, le Cyrano, et aujourd’hui l’Harpagon, c’en aurait été un autre.
      Il serait temps là aussi de remettre les pendules à l’heure.
      Et s’interroger sur cette notion de « génie » que l’on octroie à ces « faiseurs » auxquels on n’est simplement habitué.
      La mère Denis, de la lessive, est devenu célèbre tout simplement, car elle avait pour voisin Jacques séguéla, qui cherchait une figure pour ses publicités.

      Voilà comment on fait des vedettes.
      Sinon comment expliquer l’omniprésence des enfants de vedette, maintenant, pour monopoliser les premiers roles du box office.
      « Fils de ... » ou « Fille de.... » se joue partout à l’écran : Les Boringer, les Gainsbourg, les Deneuve, les Doillon, les Delon, toutes ces familles incestueuses jaloux de garder leurs privilèges, et se filant même des prix entre eux, comme papa Boringher l’a fait , avec la complicité de sa fille, octroyant un prix de la réalisation au fils.

      Les prix Nobel ont plus de difficulté à transmettre leur fond de commerce à leurs enfants.
      C’est que dans ce domaine, les connivences, les copains, et les beaux éclairages, ne suffisent pas à palier l’absence de qualités.

    • Par Danielle2 (---.---.---.108) 17 décembre 2012 20:38

      tous les actes de chacun produit de la richesse, quand vous donnez 1000 euros à un salarié, il les dépense et en fait vivre d’autres, rien d’exceptionnel, et si on donne 1 million d’euros à depardieu pour faire le clown il est normal qu’il fasse travailler des gens, à moins de les mettre sous son matelas !! l’argent des riches circule comme l’argent des moins riches !!!
      les fonctionnaires sont payés pour le travail qu’ils font, pas avec l’argent de depardieu, ses domestiques sont payés avec son argent oui !!! et s’il paye des salariés, ceux-ci le rendent encore plus riche et il leur doit beaucoup !!!
      ceque vous dites c’est votre forme de penser, complètement à l’opposée de la mienne, nous sommes tous nécessaires à la vie en société et lui pas plus que les autres - je paye mes impots selon mon salaire, qu’il paye le sien, je voudrais bien payer plus d’impôts !!!

    • Par Rensk (---.---.---.246) 17 décembre 2012 22:37
      Rensk

      Vous vous contredisez « a plein tube »

      Il fait peut-être travailler quelques personnes mais comment donc ce fait-il que son compte en banque a plus de zéro qu’il n’en a comme employés ?

      Il acumule l’argent (comme tous les autres riches)... Il paye son pain le même prix qu’un chômeur où un « ayant droit » du social (son rare en France ces derniers... vu le nombre de SDF que vous semblez collectionner)

      L’année prochaine... grâce aux jeunes en politique (initiative aboutie) nous allons voté pour que le plus grands salaire d’une boîte ne dépasse pas de 12 fois celui du plus petit salaire de la « boîte »...

      Un patron... suffisamment riche lui (Trybol S.A)... a aussi abouti avec son initiative... « contre les rémunérations abusives »...

      Deux votes retardé par l’État, tellement ils ont peur du résultat... (ils ont cru que la crise passerait et que cela devienne par ça des votes « moins polémique » que pendant la crise... Comme la crise continue l’État est obligé de par la loi (voté par le peuple) de nous mettre au vote dans un délai de 4 an toute initiative = même si les politiciens n’ont pas trouvé le temps de proposer un « contre-projet »...

  • Par spartacus (---.---.---.149) 17 décembre 2012 17:11
    spartacus
    La répartition de l’impôt sur le revenu :

    50% des Francais ne payent pas d’impôts et 10% payent 72% de l’impôt sur le revenu.

    0,01% des foyers français payent (3639 foyers) 5% de l’impôt total

    L’ISF, la suppression du prélèvement libératoire, la nouvelle tranche d’imposition à
    45% (hors75%) plus(CSG, CRDS) à 15,5%, élève le taux d’imposition à plus de 100% pour certains contribuables.

    C’est dire si c’est con ! être plus imposé que ces revenus !

    En quoi Depardieu est responsable de la gabegie d’argent public ?

    Aves 1 million d’euro de cachet il n’en reste que 150K€. (85% en impôts). 
    Ces 85% sont dépensés en remboursement d’une dette de privilèges à des obligés de l’état. Ces 85% ne servent qu’a produire des fonctionnaires non exportables et non exillables.

    A contrario d’un Luchini ou d’une Célarié, qu’on ne voit pas apparaître surs société.com comme investisseurs ou dirigeants d’entreprise, lui a utilisé son argent pour créer 80 emplois
    Pris des risques, et il se fait insulter par des non assujettis à l’impôts, parce qu’il ne veut pas participer à la spoliation de son argent pour le jeter par les fenêtres en gestion pitoyable d’Enarques souvent condamnés à abus de bien social ou favoritisme (comme Ayrault).

    Les pays qui nous entourent peuvent faire largement moins d’impôts ! Preuve en est !

    Depardieu c’est une gifle à notre élite suffisante qui vit dans un monde protégé et qui découvre la concurrence, la concurrence fiscale.

    Hollande n’a réussit qu’a créer comme cette lettre une hystérie collective du rapport à l’argent

    Quand on va valoriser les « gains » du passage de 32% d’impôts sur la plus value à 58% et qu’on valorisera la valeur perdue des « non investissement » des exilés, vous admettrez que vous êtes dans l’erreur.

     Vous les hystériques qui avez un problème avec le rapport à l’argent lisez donc les théories économiques démontrés de la courbe de Laffer.

    • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 17:42
      Pyrathome

      50% des Francais ne payent pas d’impôts et 10% payent 72% de l’impôt sur le revenu.

      Bon ça suffit tes mensonges et ta propagande habituelle...
      Si, tout le monde paye des impôts, et relativement d’autant plus lourd qu’il est pauvre. Tout le monde paye de la tva, de la tipp, taxe d’habitation.....etc...etc
      Alors tes sophisme habituels de novlangue, tu nous les brises menu et sérieusement !!!.....

      Vous les hystériques .....(contrepoint = gros fachos )

      REGARDE TOI DANS UNE GLACE AVANT !! smiley

    • Par olfe (---.---.---.244) 17 décembre 2012 22:30
      olfe

      N’importe quoi ! Personne n’est imposé plus que ses revenus, ni en France, ni ailleurs.
      Si je devais payer 85% de mes revenus et qu’il me reste 150 000 Euros , je serais content car çà voudrait dire que je gagne 5 fois plus qu’aujourd’hui, alors il n’a pas à se plaindre.
      Et s’il n’y avait pas de fonctionnaires, la France serait bien dans la merde. Des fonctionnaires, il y en a dans tous les pays du monde, ils sont nécessaires pour faire vivre un état ne t’en déplaise. Si tu ne veux plus d’état, alors se sera l’anarchie et je ne suis pas sûr que cela te plaise vraiment.

    • Par Rensk (---.---.---.246) 17 décembre 2012 23:28
      Rensk

      J’ai aussi trouvé cela complètement abusif... J’ai eu une maison en France (7 pièces sans compter la cuisine etc. et les « dépendances »)...

      Cela avait tourné sur le nom de ma copine (très proche copine) et donc je sais qu’il faut payer aussi en France, même si on y habite illégalement...

      A la séparation... je lui ai tout laissé car... elle aurait perdu le bien acquis par le travail... aux impôts et justice si on aurait fait un truc de par devant la « justice » (Salut Régine)...

      Beaucoup de gens parlent sans rien savoir... vu qu’ils n’ont jamais été dans pareils situations.

       

    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 14:22
      Traroth

      @spartacus : votre étude de KPMG parle de la répartition de l’impôt SUR LE REVENU. Je répète : SUR LE REVENU !


      Ce n’est pas le seul impôt. Ce n’est même pas l’impôt rapportant le plus à l’Etat. La TVA, cet impôt injuste qu’il faudrait supprimer, rapporte bien plus, et coûte bien plus cher aux pauvres.
    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 14:35
      Traroth

      En plus, votre étude, là, ça provient de « K&P Finance », une entreprise de conseil en défiscalisation. Rien à voir avec KPMG ! smiley

  • Par Le péripate (---.---.---.173) 17 décembre 2012 17:18
    Le péripate

    Harmonisation fiscale ! Mais vous êtes fou ! Il n’y a plus dans nos démocraties de fondement au consentement à l’impôt, sans lequel il n’y a pas de république.
    C’était autrefois le rôle des assemblés, quand l’état c’était le roi, et qu’il fallait freiner son ardeur à dépenser. Aujourd’hui les assemblées sont devenues l’état et la régulation n’existe plus, sauf... à s’exiler.
    La concurrence fiscale est un élément fondamental du retour à un peu de liberté.

    • Par spartacus (---.---.---.149) 17 décembre 2012 17:45
      spartacus

      Harmonisation fiscale ?

      Alors la, les ignorants qui le demandent vont s’en mordre les doigts !

      50% de nos concitoyens vont payer des impôts qu’ils ne payent pas ?
      La fin du quotient familial ?
      La fin du crédit import recherche ?

      Parce que en Belgique, si l’impôt sur les plus values est nul, pour eux,  l’impôt sur les revenus, c’est nous qui sommes un paradis fiscal. 
    • Par velosolex (---.---.---.81) 17 décembre 2012 18:23
      velosolex

      Spartacus

      J’adore ceux qui jouent à l’idiot
      S’il n’y a que 50 pour cent des français à ne payer que les impots directs, c’est que cette part de contribution est de moins en moins étendue, et objet de recettes.
      La plus grande part de l’impot est reçue sous forme de contributions indirectes, de taxes, et autres TVA, que paient tout le monde, riches et pauvres, à partir du premier euro

      L’impot direct, bien qu’impopulaire, est infiniment plus juste.
      Sa diminution progressive, en tant que masse, est révélatrice de l’injustice et du matraquage sur les plus faibles

    • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 19:00
      Pyrathome

      J’adore ceux qui jouent à l’idiot...

      Sauf que lui, il ne joue pas........c’est naturel chez lui.. smiley...

    • Par spartacus (---.---.---.157) 17 décembre 2012 21:35
      spartacus

      La TVA en Belgique (impot indiect) est aussi plus élevée qu’en France 21%.

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 00:06
      Rensk

      @ Le péripate,

      Ouf... vous y allez très fort : Il n’y a plus dans nos démocraties de fondement au consentement à l’impôt...

      Ce sont chez-nous le peuple qui vote le taux de l’impôt de la commune (la plus chère imposition du pays = la commune) puis ce sont nos élus qui vote le taux des impôts de l’État (Les 26 cantons ont chacun leur propre constitution, parlement, gouvernement et tribunaux) et c’est le parlement fédéral qui lui (aussi des élus) qui vote le taux de l’impôt fédéral (commune, département, capitale... pour les français) Le taux est plus élevé dans la commune que dans les cantons-État, il est moindre au niveau de la Nation fédérale)

      Si vous partagez le pouvoir « avec le peuple » vous seriez étonné du vote de ce dernier...

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 00:13
      Rensk

      Au fait question impôts... En Suisse ; même ceux qui reçoivent de l’aide sociale DOIVENT payer des impôts...

    • Par Le péripate (---.---.---.173) 18 décembre 2012 08:30
      Le péripate

      Il y a de très bonnes choses en Suisse concernant la démocratie, mais je parlais plutôt de la France. Le vote du budget chez nous est une véritable farce.

    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 14:26
      Traroth

      Où on constate que le péripate n’est pas un démocrate : pour lui, les impôts décidés par nos élus ne sont pas légitimes. Il estime donc que ces élus ne sont pas représentatifs. Vous êtes nostalgique de Pinochet, péripate ?

    • Par spartacus (---.---.---.149) 18 décembre 2012 15:30
      spartacus

      Les impôts Français sont effectivement illégitimes.

      Les députés fonctionnaires sont en « disponibilité » de leur employeur. 
      Ils votent sciemment le budget de l’état en conflit d’intérêt. 
      Imaginez vous un prof député voter contre un budget de son futur employeur lorsqu’il ne sera plus député ?

      Dans tous les autres pays au monde ces personnes ne le feraient pas.

      Un député « en disponibilité » est un scandale anti-démocratique !
    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 18:07
      Traroth

      Je ne sais pas quel est votre problème avec les fonctionnaires Je vous signale que la plupart des emplois sont compatibles avec la fonction de député, en fait.


    • Par Le péripate (---.---.---.173) 18 décembre 2012 18:28
      Le péripate

      Pfff Traroth... vous en êtes encore à me traiter de facto.... ou de suppo de Pinochet. Bon, Corée du Nord contre Chili ? C’est ce genre de débat qui vous intéresse ?


      Pauvre mec...
    • Par Le péripate (---.---.---.173) 18 décembre 2012 18:31
      Le péripate

      Conflit d’intérêt. Il y a conflit d’intérêt quand un fonctionnaire non démissionnaire entre au gouvernement.

    • Par Traroth (---.---.---.90) 18 décembre 2012 21:43
      Traroth

      @péripate : vous remettez en cause le droit de gouvernants élus de lever l’impôt. Ce n’est pas ce que j’appelle être un démocrate. Après, c’est sûr que quand on vous met le nez dans le caca, c’est plus facile de traiter votre interlocuteur de « pauvre mec » que de réponse sur le fond, bien entendu. Que vous fassiez dans la facilité et la pirouette n’a rien de nouveau...

  • Par antikon (---.---.---.16) 17 décembre 2012 17:27
    antikon

    Je ne vois pas pourquoi on fait tout un plat avec la légalité. De plus, comme François Zéro se dit européen, il devrait être ravi. Grâce à l’Europe, nous avons également toutes les entreprises d’Europe de l’est avec leurs employés qui sont au salaire de leur pays ou un peu plus et qui permettent à nos entreprises françaises de mettre la clé sous le paillasson. L’Europe, c’est le pied, mais pas pour tout le monde. Aujourd’hui, Flamby a fait l’aumone à tous les smicards. Mais au fait, la baisse de ses émoluements, je crois que ca été refusé. Que fait-il avec ce surplus ?

  • Par Claudec (---.---.---.179) 17 décembre 2012 17:33
    Claudec

    Les plus riches exilés français en Suisse, avec estimation de leur fortune en euros, selon le mensuel suisse Bilan : http://www.bilan.ch

    Plus quelques autres exemples d’expatriation fiscale.

    Chacun y reconnaîtra les siens et il y en a pour tout le monde, certains étant porteurs de la « bonne parole » de gauche.

    Liste non à jour (manque Depardieu) et faisant abstraction d’anciens (Cahuzac ?)

    - Wertheimer (Chanel) : de 3,2 à 4 milliards. - Des membres de la famille résident en Suisse 
    - Castel (vins et spiritueux) : de 3,2 à 4 milliards 
    - Primat (Schlumberger) : de 1,6 à 2,5 milliards 
    - Benjamin de Rothschild (Groupe Rothschild) : de 1,6 à 2,5 milliards. 
    - Peugeot (PSA) : de 1,2 à 1,6 milliard 
    - Lescure (Seb, Tefal, Rowenta, Krups, Moulinex, Calor) : de 1,2 à 1,6 milliard 
    - Bich (Bic) : de 1,2 à 1,6 milliard. - Des membres de la famille résident en Suisse 
    - Mimran (Compagnie sucrière sénégalaise) : de1,2 à 1,6 milliard 
    - Héritiers Louis-Dreyfus (Groupe Louis-Dreyfus, OM) : de 815 millions à 1,2 milliard 
    - Claude Berda (fondateur d’AB Prod) : de 815 millions à 1,2 milliard 
    - Paul-Georges Despature (Damart) : de 815 millions à 1,2 milliard 
    - Murray : de 815 millions à 1,2 milliard 
    - Nicolas Puech (Hermès) : de 815 millions à 1,2 milliard 
    - Defforey et Fournier (Carrefour) : de 650 à 730 millions 
    - Zorbibe (Lancel) : de 400 à 490 millions 
    - Roger Zannier (Z, Kenzo, Kookaï, Oxbow, Chipie) : de 400 à 490 millions 
    - Lejeune (Seita) : de 325 à 400 millions 
    - Philippe Jabre (Jabre Capital Partners) : de 325 à 400 millions 
    - Harari : de 325 à 400 millions 
    - Taittinger (champagne) : de 325 à 400 millions 
    - Alexandra Pereyre de Nonancourt (champagne Laurent-Perrier) : de 245 à 325 millions 
    - Denis Dumont (Grand Frais) : de 245 à 325 millions 
    - Michel Lacoste (Lacoste) : de 245 à 325 millions 
    - Georges Cohen (Groupe Sogeti) : de 245 à 325 millions 
    - Nicole Bru-Magniez (laboratoires UPSA) : de 165 à 245 millions 
    - Michel Reybier (Cochonou, Aoste, Justin Bridou) : de 165 à 245 millions 
    - Alain Duménil (Acanthe Développement) : de 165 à 245 millions 
    - Serge Kampf (Capgemini) : de 165 à 245 millions 
    - Bruno Moineville (Réseaux câblés de France) : de 165 à 245 millions 
    - Antoine Zacharias (Vinci) : de 165 à 245 million 
    - Hugues de Montfalcon de Flaxieu (Maxiris) : de 165 à 245 millions 
    - Christian Picart (Buffalo Grill) : de 165 à 245 millions 
    - Jean Pigozzi (Simca) : de 165 à 245 millions 
    - Michèle Bleustein-Blanchet (Publicis) : de 165 à 245 millions 
    - Thierry Roussel (?) : de 165 à 245 millions 
    - Daniel Hechter (Hechter) : de 80 à 165 millions 
    - Philippe Hersant (groupe Hersant Média) : de 80 à 165 millions 
    - Paul Dubrule (Accor) : de 80 à 165 millions 
    - Jean Louis David (Coiffure) : de 80 à 165 millions 
    - Maurice et David Giraud (Pierre & Vacances) : de 80 à 165 millions 
    - Eric Guerlain (Christian Dior) : de 80 à 165 millions 
    - Ducros : de 80 à 165 millions 
    - Jérôme DeWitt (horlogerie) : de 80 à 165 millions 
    - Dominique Frémont (Mauboussin) : de 80 à 165 millions 
    Sportifs 
    - Jean Alesi, réside en Suisse 
    - Marion Bartoli, réside en Suisse 
    - Julien Benneteau, réside en Suisse 
    - Arnaud Boetsch, réside en Suisse 
    - Arnaud Clement, réside en Suisse 
    - Nicolas Escudé, réside en Suisse 
    - Guy Forget, réside en Suisse 
    - Richard Gasquet, réside en Suisse 
    - Jean-Claude Killy, réside en Suisse 
    - Henri Leconte, réside en Suisse 
    - Sébastien Loeb, réside en Suisse 
    - Paul-Henri Mathieu, réside en Suisse 
    - Gaël Monfils, réside en Suisse 
    - Christophe Moreau, réside en Suisse 
    - Amélie Mauresmo, réside à Genêve en Suisse 
    - Stéphane Peterhansel, réside en Suisse 
    - Cédric Pioline, réside en Suisse 
    - Alain Prost, réside en Suisse 
    - Fabrice Santoro, réside en Suisse 
    - Florent Serra, réside en Suisse 
    - Gilles Simon, réside en Suisse 
    - Jo-Wilfried Tsonga, réside en Suisse 
    - Vincent Rives, réside en Irlande 
    - Jean-Philippe Gatien , réside au Delaware aux Etats Unis 
    Artistes  : Chanteurs 
    - Charles Aznavour, réside en Suisse 
    - David Hallyday, réside en Suisse 
    - Johnny Hallyday, réside à Gstaad en Suisse 
    - Patricia Kaas, réside en Suisse 
    - Florent Pagny, réside en Patagonie (Argentine) 
    - Michel Polnareff, réside aux Etats-Unis 
    - Marie Laforêt, résidente et citoyenne suisse 
    - Yannick Noah. Le préféré des Français, qui doit des millions au fisc.
    Acteurs 
    - Daniel Auteuil, réside en Belgique 
    - Emmanuelle Béart réside en Belgique 
    - Laetitia Casta, réside au Royaume-Uni 
    - José Garcia, réside en Belgique 
    - David Habibi, réside au Canada 
    - Alain Delon, résident et citoyen Suisse 
    - Christian Clavier en Angleterre ( tout dernièrement ) 
    Auteurs 
    - Christian Jacq, réside en Suisse 
    - Marc Levy, réside au Royaume-Uni 
    - Michel Houellebecq, réside en Espagne (en Irlande auparavant) 
    Autres patrons & actionnaires, dont certains n’aiment pas la montagne.
    - Jacques Badin (Carrefour) réside à Bruxelles en Belgique 
    - Thomas Bata (marque de chaussures Bata) réside en Suisse

    - Baud (dont Jean Baud), (Franprix et Leader Price, 2 à 3 milliards de CHF), résident en Suisse 
    - Lotfi Belhassine, président d’Air Liberté, réside en Belgique. Il a fui la France car l’ISF représentait 93% de ses revenus 
    - Claude Berda, AB Groupe, réside en Suisse 
    - Michêle Bleustein Blanchet, une des héritiêres de Publicis, réside en Suisse 
    - Corinne Bouygues, réside en Suisse 
    - Pierre Castel, PDG du groupe Castel Frêres propriétaire des eaux Cristalline, Vichy Célestins et Saint-Yorre, réside en Suisse 
    - Des membres de la famille Mulliez (propriétaire de Auchan, Décathlon, Mondial Moquette, Norauto et Kiabi), résident en Belgique 
    - Georges Cohen, informatique et armement, réside en Suisse 
    - Bernard Darty, fondateur de Darty, réside en Belgique 
    - Jean-Louis David. Salons de coiffure. Réside en Suisse 
    - Defforey, à l’origine de la société Carrefour, réside en Belgique 
    - Despature, propriétaires des marques Damart et Somfy, résident en Suisse et en Belgique. 
    - Paul Dubrulle, Accor et ancien sénateur-maire de Fontainebleau, réside en Suisse 
    - Pierre-François Grimaldi (iBazar), réside en Belgique 
    - Eric Guerlain réside en Grande-Bretagne 
    - Daniel Hechter, créateur réside en Suisse 
    - Philippe Hersant, groupe Hersant réside en Belgique 
    - Philippe Jaffré, ancien président d’Elf 
    - Robert Louis-Dreyfus réside en Suisse. 
    - Denis Payre, fondateur de Business Objects, réside en Belgique ou il a démarré une nouvelle société, Kiala, qui a embauché 100 personnes 
    - Des membres de la famille Peugeot (entre 5 et 6 milliards de CHF), résident en Suisse. 
    - Jean Pigozzi, héritier des voitures Simca, réside en Suisse. 
    - Michel Reybier, ancien PDG de Justin Bridou, réside en Suisse 
    - Jacques Tajan, ancien premier commissaire-priseur de France, réside en Belgique 
    - Antoine Zacharias, ancien PDG de Vinci, réside en Suisse 
    - Roger Zannier, à la tête de Kookaï ou Absorba, réside en Suisse 
    - Alain Ducasse, cuisinier, a troqué sa nationalité française pour rejoindre Monaco

    Pour comprendre les dégâts et le mécanisme qui les engendre :

    Visiter  : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

    Ou lire "La Pyramide sociale - Monstrueux défi", gratuitement en pdf chez Amazon ou en version papier à l’adresse suivante : http://www.thebookedition.com/la-pyramide-sociale---monstrueux-defi-claudec-p-84411.html

    • Par spartacus (---.---.---.157) 17 décembre 2012 21:47
      spartacus

      C’est une liste de stigmatisation ?

      Il doivent avoir une étoile jaune ?

      Ca devient une hystérie du rapport à l’argent frustré. 
    • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 23:06
      Pyrathome

      C’est une liste de stigmatisation ?

      Il doivent avoir une étoile jaune ?

      Ca devient une hystérie du rapport à l’argent frustré.

      Spartacus, tu n’est assurément pas de notre époque, serais-tu un voyageur du temps égaré sur notre planète ? bizarre quand-même......
      Oui c’est ça, le culte du veau d’or !!! j’ai bon là ?... 

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 00:18
      Rensk

      @ Claudec,

      Ta liste n’est vraiment pas complète... vu que notre État parle de « en gros » (vu les changements assez rapide) de 4’800 français ayant droit au forfait fiscal (consolez-vous, ils y a plus d’ariens que de latins dans ce cas-là)...

  • Par foufouille (---.---.---.52) 17 décembre 2012 17:55
    foufouille

    ouvrir des camps, eviterait que les riches se sauvent
    il y a pense ?

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 00:44
      Rensk

      Mais cela existe déjà en France... des « camps » de riches (Ferney-Voltaire)... qui ont en plus des services privés de sécurité a leurs disposition... (payé par la commune) bien plus de flics que dans les banlieues de Paris...

      Vous allez prétendre que c’est a cause de la « frontière » très proche... Faux vu qu’ils subissent les désagrément de l’aéroport genevois... ils n’ont « rien a faire » de la frontière (Schengen oblige)... c’est en Suisse que nous attrapons les gens de Lyon qui viennent en bande nous voler et menacer / tuer avec des armes de guerre...

      La ville se trouve..., en France, à la frontière suisse très proche de l’agglomération de Genève, sur le bord nord-ouest de l’aéroport international (merci l’ONU, le CERN et d’autres encore) de Genève (Cointrain pour les intimes, donc une autre commune que Genève). Elle est située sur la D 1005 reliant Genève (et au-delà la rive française du lac Léman à Dijon en passant par le col de la Faucille, et donnant accès au secteur français de l’aéroport...

  • Par OMAR (---.---.---.194) 17 décembre 2012 17:57

    Omar 33

    Sylvain :"Je ne dis pas que c’est louable de partir ainsi. Au contraire, c’est même moralement déplorable..

    Mais dites-le, sylvain, dites que c’est juste minable......

  • Par bernard (---.---.---.14) 17 décembre 2012 18:03
    bernard

    « Sa réussite dans le cinéma français en a fait un monstre sacré, un symbole de la culture française. » (sic)

    Un symbol de la culture Française ?
     smiley smiley smiley 

  • Par jacques lemiere (---.---.---.26) 17 décembre 2012 19:03

    Je suis assez d’accord avec l’article.

    On peut ajouter que hollande y voit un élément de com..qui fait écho à son je n’aime pas les riches.
    ça ne vole pas bien haut.
    Et surtout personne ne nous explique ce que doit être un impôt juste, tout le monde crie par contre qu’il est injuste...

    Depardieu est un méchant contribuable, avec un égoïsme banal, mais il ne fait rien d’illégal...
    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 01:23
      Rensk

      Hemmm... les « ayant droit aux social de suisse » (pays plus riche que la France par « tête de pipes ») doivent payer des impôts sur la somme accordé ; payé par les œuvres sociaux (nos impôts)... bien sûr qu’il y a un barème mais... Moi par exemple... j’ai reçu 7’800.- d’aide de l’État et j’ai dû payer 9’402.- aux impôts pour 2001, 02, 03, 04, 05...

      Aujourd’hui je reçois 7’100.- d’aide et ne paye « que 2’800.- d’impôts » grâce au vote populaire... (J’adore mes voisins, pas vous ?)

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 01:37
      Rensk

      PS : votre Président a menti lors de l’accord concernant les héritages de français établi en Suisse.
      Il pense faire la même chose que les boches... Seriez étonné de la réaction des Suisses si il ose faire cela... Merkel s’est excusée face à la Grèce et à la Suisse... mais pas face à la France ...

      Seriez surpris du pouvoir du peuple...

  • Par dixneuf (---.---.---.243) 17 décembre 2012 19:46

         Avec le plafonnement de l’ISF, il se crée de facto une tranche d’impôt de 85% à partir du premier euro et sans coefficient familial. Tu gagne 100, tu payes 85, célibataire ou chargé de famille ; Ce qu’a dit Obélix convaincra-t-il ?- Et encore, lorsqu’il dit avoir payé 85%, je ne suis pas sûr que ce soit vrai pour 2012, la « Taxe Spéciale » payée en novembre n’était pas plafonnée et certains se sont trouvé à payer plus qu’ils n’ont gagné !!!    

     Vous restez indifférents ? J’aimerais voir votre tête et vos réactions si la totalité de votre salaire, de vos revenus, vous était confisquée ? - Ou même seulement la moitié !

    >>> L’ISF qui est censé être un impôt sur la fortune est lié au revenu par deux points :-   

     -----  Avec le plafonnement il est calculé uniquement sur le revenu.

    ------ Il est payé dans bien des cas au moins en partie par l’argent des revenus, et (car l’assujetti a aussi le droit de vivre) si c’est insuffisant, des titres ou un bien devront être vendus dans des conditions parfois difficiles et dommageables. Se trouver contraint de se séparer d’une propriété ou d’un immeuble n’a rien de réjouissant, vendre des actions quand la bourse est au plus bas non plus.

        >>> Le plafonnement à 85% étant considéré confiscatoire par le Conseil d’Etat, il serait ramener à 75%. Observons qu’ainsi le Conseil d’Etat reconnait que depuis Rocard des contribuables ont été spoliés, nul doute que le Gouvernement, respectueux des Institutions et de le Justice, remboursera les sommes indûment prélevées, non ?    

    >>> Se faire plumer est une chose, voir comment son argent est dépensé par les élus en est une autre pour vous mettre en colère : voir les rapports, jamais suivis d’effet, de la Cour des Comptes, et, coïncidence, l’enquête du Figaro Magazine sur les dépenses somptuaires et les abus des élus.

    Comme ils se tiennent tous par la barbichette, les oppositions n’en disent jamais rien.

    Coïncidence, le Figaro Magazine publie une enquête sur les dépenses somptuaires et le pillage des finances par certains élus.

    >>> Dans ISF il y a le « S » de Solidarité : c’est une solidarité imposée, et en direction de qui ? Même pas le choix pour la destination de son propre argent qui va à des inconnus dont un certain nombre venus de l’étranger avec uniquement pour raisons profiter de cette solidarité !

    Des dons devraient être admis en paiement de l’impôt, là existerait une véritable solidarité consentie, au lieu que l’argent ne tombe dans le panier percé de l’Etat.

    >>> Ayrault a traité Depardieu de « Minable » mais où est le minable : c’est celui qui suscite et crée des emplois ou celui qui sera, comme Hollande et les autres, incapable de juguler le chômage ?

    >>> Je reconnais à Ayrault des qualités d’acteur : mieux que Depardieu dans le rôle du minable.

    >>> Les français seront de plus en plus nombreux à voter avec leurs pieds. Mais rassurez-vous, ils seront remplacés AVANTAGEUSEMENT.

     

     

    • Par olfe (---.---.---.1) 18 décembre 2012 09:35
      olfe

      Et alors !!! Roosevelt, en son temps avait instauré une échelle d’impôts allant jusqu’à 90%, ce qui n’a pas empêché les riches de continuer à s’enrichir (moins et moins vite peut-être).
      Et pourtant, Roosevelt n’était pas un dangereux gauchiste révolutionnaire, il avait juste compris que les richesses créées doivent être réparties équitablement, ce qui n’était pas le cas à l’époque et qui ne l’est encore plus aujourd’hui.
      Il va falloir quelqu’un qui, à nouveau, remette les pendules à l’heure.
      Mais pour cela, il faut du courage et je ne crois pas que le gouvernement actuel en soit pourvu. Mélenchon me paraît plus apte pour cette mission.

    • Par TOUSENSEMBLE retraité FRONT DE GAUCHE sante social (---.---.---.188) 19 décembre 2012 09:58
      TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      SI CE MONSIEUR CROIT QUE LA SECU BELGE VA LUI REMBOURSER PLUSIEURS CURES

      DE DESINTOX....IL SE MET LE DOIGT DANS SA GROSSE PATATE DE NEZ

  • Par sampiero (---.---.---.234) 17 décembre 2012 20:26
    « Il sait pourtant que ce n’est pas en appauvrissant les riches qu’on enrichira les pauvres »

    Appauvrir les riches !! comme si on allait leur prendre leur chemise !!

    J’ai souvent lu sur AV à propos de départ-dieu qu’il était malvenu d’appauvrir les riches dans la bouche de masos le plus souvent fauchés d’ailleurs qui ne savent pas de quoi ils parlent.

    Moi je voudrait bien qu’on m’appauvrisse en me laissant mes bateaux, mes châteaux, tous mes biens luxueux et 1 million par an pour vivre sans travailler (car vous pensez bien que ces gens là ne travaillent plus, ils ont des esclaves pour ça.).

    Pour ceux qui vont rester comme bétencourt par exemple, et qui vont payer leurs impôts, ils vont tellement être appauvris que je suggère qu’on lance une collecte en leur faveur.
  • Par Yohan (---.---.---.224) 17 décembre 2012 22:49
    Yohan

    Un pays qui préfère l’impôt négatif à une meilleure rétribution du travail signe en quelque sorte sa copie. Pour moi, c’est une tare congénitale dont on voit la descendance funeste chez Ayrault, un homme qui ne laissera probablement aucune empreinte dans l’histoire...

    • Par Pyrathome (---.---.---.244) 17 décembre 2012 23:12
      Pyrathome

      un homme qui ne laissera probablement aucune empreinte dans l’histoire...
       Comme Sarkosy, à part ça....

    • Par Rensk (---.---.---.246) 18 décembre 2012 01:56
      Rensk

      Soyez plus précis que ça... quel est donc le pays qui applique un impôt négatif ???

      Vôtre rêve je ne l’ai vu que chez les banquiers qui ont un État derrière eux...

      UBS par exemple... ils doivent rendre compte aux juge des USA avec des milliard de $
      Il ont eu un « flambeur » qui n’a que perdu... environ 2,8 milliards (loin de votre français)

      UBS a dû payer une amende pour cela car elle n’a pas fait son travail de surveillance, l’amande viens de GB et de CH (FINMA http://www.finma.ch/f/pages/default... ; ) alors que chez vous la banque s’en est sorti sans aucune faute selon vos « juges »... (= mafia pur et dure)

      UBS toujours, ils sont sévèrement impliqué dans le truc du faux « Libor »... ils devrons aussi payer pour « s’en sortir »...

      La France a signé Bâle III... mais ne veut l’appliquer...

  • Par Yohan (---.---.---.224) 17 décembre 2012 23:21
    Yohan

    T’as tort Pyra. Sarko restera comme l’homme qui sera revenu botter le cul de Normal 1er en 2007

  • Par cogno4 (---.---.---.179) 18 décembre 2012 08:14

    Fustiger les riches n’a jamais rien fait pour redonner une existence digne aux plus pauvres.

    Leur tailler des pipes non plus figures toi, alors dans le doute hein....

  • Par Jean d’Hôtaux (---.---.---.228) 18 décembre 2012 10:54
    Jean d'Hôtaux
    « Gérard Depardieu, l’idiot utile du hollandisme ayraultique ? »

    D’accord avec votre analyse Sylvain, je dirais même que cette affaire est un non-événement !

    L’affaire Depardieu, permet de faire diversion, alors que les véritables problèmes sont ailleurs. Ils ont pour noms : compétitivité économique, réformes institutionnelles, réformes du Code du travail, etc. La liste étant exhaustive !

    Sur l’harmonisation fiscale, celle-ci ne saurait s’appliquer sans une harmonisation concomitante des prestations servies par les états, et ceci aussi bien en natures (selon un catalogue de services à établir), qu’en qualité et efficacité.

    Par ailleurs et comme l’a fort opportunément rappelé Didier Reynders, ministre des affaires étrangères belge, « harmoniser ne signifie pas s’aligner sur la fiscalité française ».

    • Par jaja (---.---.---.129) 18 décembre 2012 11:15
      jaja

      « compétitivité économique, réformes institutionnelles, réformes du Code du travail, etc. »

      Nous avons un gouvernement qui se réclame de la gauche... La liste de ses priorités devrait donc être tout le contraire de ce que vous proposez...

      Socialisation des banques après expropriation des gros actionnaires, annulation de la dette des capitalistes qui n’est pas la notre, socialisation des secteurs de la santé et de l’énergie ainsi que de toutes les entreprises précédemment privatisées par les gouvernements de droite ou de « gauche ».(dans un premier temps)...

      Coopération économique plutôt que compétitivité étant le maître mot d’une politique réellement de gauche... Sur le code du travail ajoutons de nouveaux droits pour les travailleurs comme l’interdiction des licenciements par exemple....

      Récupérons les 10% du PIB passés ces dernières décennies des salaires à la poche des actionnaires parasites de façon à augmenter massivement les salaires...

      Réquisition des logements vides détenus par les banques et les compagnies d’assurance....

      Baisse massive du temps de travail afin de travailler tous...

      Bref liste non exhaustive à compléter jusqu’à réaliser une société d’égalité sociale entre toutes et tous !

    • Par Jean d’Hôtaux (---.---.---.228) 18 décembre 2012 13:40
      Jean d'Hôtaux

      Dans mon commentaire précédent, il faut naturellement lire :

      L’affaire Depardieu, permet de faire diversion, alors que les véritables problèmes sont ailleurs. Ils ont pour noms : compétitivité économique, réformes institutionnelles, réformes du Code du travail, etc. Liste non-exhaustive !

      @ Jaja :

      Bonjour !

      A vous lire, on mesure l’énorme décalage entre le réalisme politico-économique et l’utopie de vos propos. Avoir un gouvernement « de gauche » n’interdit pas que l’on soit réaliste, être de gauche ne signifie nullement le renversement du capitalisme que vous prônez.

      Être de gauche peut aussi signifier une redistribution plus équitable des richesses créées. Mais avant de redistribuer ces mêmes richesses, encore faut-il les créer.

      Nationalisation, voilà le nouveau maître-mot à la mode, comme si celle-ci était la solution à tous les problèmes. Nationaliser par exemple des activités économiques obsolètes n’a aucun sens. Par ailleurs, la France ne vit pas en autarcie, nous vivons, qu’on le veuille ou non, dans un système économique ouvert et sommes de ce fait en concurrence avec nos partenaires commerciaux.

      Sur la dette publique, vous écrivez que celle-ci n’est pas la vôtre, alors les gouvernements successifs ont emprunté massivement depuis plus de 30 ans. Ces gouvernements successifs sont bien l’émanation d’un choix démocratique que je sache. Par conséquent cette dette est bien la vôtre, une dette qu’il faudra bien assumer en espérant que les remèdes appliqués seront moins abruptes que ceux appliqués à la Grèce. Il est encore temps de limiter la casse en la matière, à condition qu’on veuille bien ouvrir les yeux et regarder la vérité en face.
      Ce n’est pas en cassant le thermomètre que l’on fera retomber la fièvre.

      La politique est l’art du possible et non pas l’espoir de la réalisation des plus folles utopies.

      Bien à vous !

    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 18:10
      Traroth

      C’est quoi, le « réalisme » ? Vous êtes conscient que vous êtes en train d’assassiner le peuple, avec votre « réalisme », tout simplement ?

    • Par Jean d’Hôtaux (---.---.---.228) 18 décembre 2012 23:01
      Jean d'Hôtaux


      « Assassiner le peuple », rien que cela ? On a l’impression de revivre les meilleures années du marxisme-léninisme !

      Le « réalisme économique » c’est l’art du possible, contrairement au dogmatisme stérile qui n’a jamais rempli les frigos « du peuple » pour emprunter votre phraséologie lyrique. Le dogmatisme c’est merveilleux et ça berce comme les vers d’un poème, mais cela n’a jamais rempli une assiette !
      Ce ne sont pas les dogmes et les belles envolées lyriques qui remplissent les gamelles !

    • Par Traroth (---.---.---.53) 19 décembre 2012 10:57
      Traroth

      Mais beaucoup de choses, et leur contraire, sont « possibles », mon pauvre ! C’est de la fumisterie, votre définition !


      Le réalisme, c’est de regarder qui propose le plus gros pot de vin et d’agir dans son sens !
    • Par Traroth (---.---.---.53) 19 décembre 2012 11:04
      Traroth

      « « Assassiner le peuple », rien que cela ? On a l’impression de revivre les meilleures années du marxisme-léninisme ! »


      Il y a désormais en France 8,6 millions de pauvres. Et c’est ce journal marxiste-léniniste bien connu, le Figaro, qui le dit !


      On a donc dépassé largement le dixième de la population française. Tous les indicateurs de la misère revienne : augmentation du taux de suicide dans les couches populaires, saturation des systèmes d’aide type soupe populaire ou hébergement d’urgence. Même la tuberculose est de retour !

      Et, oui, c’est ce que vous appelez « réalisme » et que j’appelle guerre contre le peuple, qui est responsable à 100% de la situation.

      Mais bon, tant que vous trouvez un bon mot pour répondre, tout va bien, non ?
    • Par Jean d’Hôtaux (---.---.---.228) 19 décembre 2012 11:29
      Jean d'Hôtaux

      @ Traroth :

      A vous lire on a l’impression d’entendre Georges Marchais ...

      Dans tous les cas, ce ne sont pas vos remèdes qui rempliront les gamelles des « classes oppressées » (pour utiliser votre vocabulaire).

      Et puisque vous êtes si sûr de vos théories économiques, demandez à vous faire embaucher comme conseiller auprès du gouvernement, l’obscur Ayrault est à la recherche de lumières à Matignon ...

      Bonne journée !

  • Par jaja (---.---.---.129) 18 décembre 2012 11:29
    jaja

    Et pour les gens comme Depardieu qu’ils aillent vivre où bon leur semble ce qui est le droit absolu de chacun....

    Ce qui est le véritable scandale c’est la fortune accumulée par les capitalistes en premier lieu puis par tous ces acteurs comme lui, ces chanteurs, sportifs et j’en oublie....qui tirent leurs revenus du travail, seul créateur de richesse....

    Nourrir au caviar toute cette société bourgeoise parasitaire se répercute en bout de chaîne par l’existence de millions de pauvres...
    Il faut exproprier la société bourgeoise et partager les richesses entre toutes et tous !

  • Par Jean Yanne (---.---.---.53) 18 décembre 2012 12:09
    Jean Yanne

    Un peu longuet ton texte .

    Je pense que le fond du problème est que la démarche de Depardieu correspond au désir de beaucoup de Français qui se sentent de moins en moins d’affinité avec ce pays .

    On parle ,on impose le célèbre « multiculturalisme » ça fait beau et universel , ça explique l’immigration massive de ce sous prolétariat primitif et souvent raciste qu’on supporte pour ne pas apparaitre nous mêmes comme raciste , mais la coupe est pleine , on n’en peut plus .
    Le gouvernement lui même , à contrario de son discours précédent les élections , en appelle au « patriotisme économique » .... c’est du Le Pen dans le texte !

    Alors on ne sait plus et ça branle du manche , alors oui , de cette France , de ces discours contradictoires , on n’en peut plus surtout qu’à la fin de l’envoi ... on casque !

    Depardieu exprime par son action , tout ce que les Français vivent dans leurs fantasmes !

    Mare de cet assistanat , mare de fustiger ceux qui travaillent , de les exploiter . Mare de ces discours moralisateurs , pour les autres surtout , mare de ce multiculturalisme négationniste qui nie ce qui fait que nous sommes un pays mais qui devant l’effort appelle au rassemblement qu’on a honni !
    Mare de ces contradictions , de cette valse hésitation , de cet absence de lisibilité dans l’objectif sociétal .

    Nous allons droit dans le mur , et nous le savons depuis longtemps , et au lieu de regarder les choses en face , d’y réfléchir , de se restructurer nous préférons ... non les idéologues au pouvoir ne songent qu’à accuser les autres , le peuple !

    Car ne l’oubliez pas , Depardieu c’est le peuple dans toute sa beauté et dans toute son horreur !
    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 18:12
      Traroth

      « ça plaît au populo »



      Sans commentaire !
    • Par Traroth (---.---.---.53) 18 décembre 2012 18:17
      Traroth

      Quant au poujadisme, à l’évidence, vous ne savez pas ce que c’est. Demandez à rocla, il est boulanger.

    • Par Traroth (---.---.---.53) 19 décembre 2012 10:52
      Traroth

      Je n’ai pas la même définition que vous de la gauche. Pour moin Bergé et Pigasse ne sont pas de gauche.


      Les gens riches de gauche, je veux bien croire que ça puisse exister, mais quand ça signifie simplement qu’ils graissent la patte des gens des partis qui se veulent de gauche pour qu’ils fassent une politique de droite, c’est simplement une imposture.
  • Par louphi (---.---.---.165) 18 décembre 2012 17:53

    Sylvain Rakotoarison

    « Gérard Depardieu, l’idiot utile du hollandisme ayraultique ? L’arbre qui cache la forêt. Un point de cristallisation pour masquer l’absence de politique efficace contre la pauvreté. Fustiger les riches n’a jamais rien fait pour redonner une existence digne aux plus pauvres. »

    Pointer l’absence de politique efficace du hollandisme contre la pauvreté, c’est suggérer que le hollandisme a quand même une politique contre la pauvreté, mais qui ne serait pas assez efficace. En réalité, le hollandisme n’a aucune politique contre la pauvreté. Par contre, la politique du hollandisme, c’est de se montrer plus subtil que son prédécesseur Sarkozy pour faire avaler au peuple français les désirs des oligarchies financières. C’est le premier point.

    Le deuxième point, c’est que vous êtes vexé par le peuple qui, grâce au bras d’honneur que le multi-millionnaire Gérard Depardieu a fait à la France, exprime sa colère contre ses exploiteurs, ces parasites profiteurs qui, tels les pilotes d’un avion en pleine tourmente, n’hésitent pas à se jeter par-dessus bord avec tous les équipements de sauvetage, abandonnant le reste des passagers à leur sort. Votre attitude ne surprend personne compte tenu de votre pédigrée épistolaire libéral.

    Donc, Gérard Depardieu est une figure typique de l’affront fait au peuple travailleur de France par les multi-millionnaires, pour ne pas dire les milliardaires, qui, après avoir équarri le peuple, s’en vont planquer tout le butin dans les paradis fiscaux à l’étranger. Cet affront est d’autant plus outrageant et insupportable que ces évasions de capitaux s’opèrent sous les fausses indignations de la classe politique et médiatique complice. La plupart n’hésitent même pas à décerner des mérites de travail à ces profiteurs et voleurs privilégiés. OUI, n’en déplaise aux kapos du capitalisme à la Sylvain Rakotoarison, le bras d’honneur méprisable de Gérard Depardieu est une aubaine pour que le peuple travailleur puisse s’interroger sur la qualité de « travailleur méritant » décernée officiellement à ces héros-idoles du show-business et de la finance.

    Ainsi donc, quand on parle de « travail », on sous-entend toujours le travail positif, le travail socialement utile, le travail productif des produits sociaux comestibles utilement. On oublie toujours qu’il y a aussi une autre forme de travail que l’on peut traiter en deux volets. Le premier volet est le travail improductif, le travail inutile socialement, le travail qui ne fournit aucun produit social. Le deuxième volet, c’est le travail négatif, le travail socialement nuisible, le travail qui alimente la société en produits nuisibles ou toxiques.

    Certes, le travail de Gérard Depardieu en tant qu’artiste, est un travail positif. La valeur de son travail positif, comme d’ailleurs celui des grands sportifs, ou des hautes autorités étatiques ou de la finance, ne vaut pas plus que celui d’un ouvrier qualifié (O.Q) qui se situe autour de 3000 Euros BRUT dont il faut déduire l’impôt annuel sur le revenu. Au delà de ce montant, les revenus de Gérard Depardieu ne se justifient plus.

    Au-delà de ce montant, le travail de Gérard Depardieu ne peut plus se justifier que par un travail négatif, un travail spoliateur de la société, tout comme le travail d’un narco-trafiquant, d’un braqueur de magasins, d’un braqueur de convois de fonds ou d’un braqueur de banques. Les bandits, les pillards et les razzieurs incontestablement eux aussi travaillent, assument de hautes responsabilités dans leurs milieux et prennent des risques incommensurables.

    Tout est dans l’utilité sociale du produit du travail. On ne peut invoquer l’apport initial d’un quelconque capital car, le capital lui-même, tout capital, n’est pas autre chose que la partie économisée de la plus-value auparavant extraite du travail collectif des ouvriers (travailleurs) manuels ou intellectuels.

    L’accaparement des capitaux, produits collectifs, à des fins privés, ne peut d’aucune manière être justifié par une quelconque nécessité ou utilité à la société. L’accaparement d’un capital à des fins personnelles, la propriété privée du capital, est un acte de brigandage, un attentat terroriste contre la société. Le seul détenteur du capital, surplus du travail collectif, doit être l’Etat, puissance publique représentant la société, la collectivité des travailleurs seuls producteurs du capital.

    L’accaparement des capitaux à des fins privés est l’unique source des malheurs (pauvreté, destruction criminelle de l’environnement, crises, émeutes et guerres) de la société actuelle. La propriété privée du capital est le symbole le plus achevé de la barbarie moderne. La propriété privée du capital doit être abolie. Les rebelles à cette abolition doivent être liquidés comme de vulgaires bandits et terroristes. Cette abolition ne peut être obtenue que par la révolution des travailleurs sous la bannière du prolétariat ou classe ouvrière organisée en un parti politique de type bolchevique. Tel est le manifeste de l’homme nouveau, militant pour la société nouvelle, la société socialiste de dictature soviétique du prolétariat, voie obligée de passage du capitalisme à la société communiste, société sans exploiteur ni exploité(e).

  • Par Max75 (---.---.---.12) 18 décembre 2012 20:51
    Max75

    Je ne comprends pas vraiment pas la conclusion de votre article, ou plutôt cet élément de phrase : « en fustigeant un acteur au comportement certes déplorable »

    En quoi donc le comportement de Mr. Depardieu est il déplorable ? Il me semble que l’Europe dans laquelle nous vivons a été largement voulue par des gens comme Mr.Ayrault qui se permet de traiter de minable l’un de ses concitoyens qui n’a jamais vécu comme n’importe quel ministre aux crochets de la République comme le font tous ces politiciens professionnels.

  • Par sampiero (---.---.---.13) 18 décembre 2012 21:31

    « c’était l’action de quitter la France en temps de crise qui était « minable » , … et non Gérard Depardieu »


    Que les gens réécoutent l’enregistrement ! 
    Que les gens qui savent lire et sont honnêtes reconnaissent cela !

     Quand aux autres, au QI de moule marinière, la bassesse du front fera que ce qu’on leur a fait entrer dans le cerveau ne pourra jamais être modifié, quoi qu’on fasse.
    Ce sont alors en effet des minables, et on les plaint de tout coeur.

    Répandre  une connerie qui se transmet des uns aux autres n’en fera jamais une vérité même si certains finissent par s’en persuader.


  • Par Traroth (---.---.---.90) 18 décembre 2012 22:32
    Traroth

    Les gens qui soutiennent Depardieu ne voient vraiment pas plus loin que le bout de leur nez. Les impôts que Depardieu ne paiera pas parce qu’il est parti à l’étranger comme l’égoïste et l’ingrat qu’il est, c’est vous qui allez les payer ! Nous tous, ceux qui ne pouvons pas fuir ! Et vous, vous l’approuvez bruyamment. Un peu de vaseline, pour que ça passe mieux ?

  • Par ovni (---.---.---.114) 20 décembre 2012 11:17

    allez on prend son bâton et on tape aussi fort que sur depardieu .

    http://www.challenges.fr/entreprise...

    bonne journée

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires