Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Grandes et petites manoeuvres pour les élections présidentielles (...)

Grandes et petites manoeuvres pour les élections présidentielles 2017

Les élections présidentielles 2017 approchent. La fièvre des Présidentielles, « la mère des élections », s’empare des partis du système.

A droite les primaires seront sanglantes. D’autant plus que le programme des candidats est le même : à droite, droite. Ce sont sous les auspices de Margaret Tchatcher que s’élaborent les programmes à droite. Obsédée par le FN la droite durcit le discours au point de se confondre avec son extrême. Même Juppé qui la joue « vieux sage raisonnable » est contraint de droitiser ses propositions pour ne pas se couper des électeurs de droite des primaires, électeurs qui souhaitent pour une majorité d’entre eux une entente entre droite et FN. Le « tout sauf Sarkozy » permettait de camoufler cette course à l’échalote vers l’ultra-libéralisme et la fascisation qui en est la conséquence logique. Mais avec les difficultés judiciaires de l’ancien président, le paravent tombe et l’espace politique de la droite doit être défini de façon plus précise que le simple rejet du « voyou de la République » comme écrivait Marianne. Or camper entre Hollande et Le Pen devient délicat tant Hollande est à droite et tant Le Pen se « normalise », en particulier sur l’Europe. Quant à Bruno Lemaire en guise de rénovation il propose le libéralisme du XVIIIe siècle !

Le PEN sortie de l'euro sortie de l'UELe Pen a aussi ses problèmes. Et plus sérieux que ceux que posent le fascisme « old school » de père. En effet pour avoir le soutien en argent et en cadres du grand capital le FN doit accepter le cadre de l’euro et de l’UE qui est fondamental pour le grand patronat. Relayé au sein du FN par Marion Maréchal-nous-voilà ou par Robert Ménard ou maître Collard ce courant se heurte au positionnement tactique de Florian Philippot qui veut attirer les électeurs populaire par un discours anti-UE. Le FN est donc divisé sur une question importante, Marine Le Pen entretenant l’ambiguïté.

Hollande préfet de l'UEPour finir avec la droite, Hollande fait un calcul qui essaye de tenir compte de cette déportation à droite du spectre politique national. Son action depuis 2012 est, avec de moins en moins d’hésitation, conforme à celle de Blair ou Schröder : l’ultra-libéralisme assumé sur la plan social et économique et l’autoritarisme contre le mouvement ouvrier et les libertés démocratiques. Bien entendu ce choix conscient et volontaire et qui est stratégique pour le PS, n’est pas exempt de calcul tactique. Avec la précarisation générale du salariat et la criminalisation des chômeurs et des syndicalistes, Hollande peut espérer une baisse des chiffres du chômage et fort de son socle électoral il peut espérer arriver à se qualifier au forceps pour le deuxième tour des présidentielles. Et gagner contre Le Pen en ayant donné des gages à la droite et au patronat. Calcul risqué…

A gauche du PS à quoi assistons-nous ?

Les Frondeurs dont le courage politique ne va pas jusqu’à s’interroger sur leur présence au sein du PS, il est difficile il est vrai de quitter le confort d’un grand parti de gouvernement, s’opposent au pire gouvernemental, et encore pas toujours ,mais avec une totale et absolue impuissance à proposer une alternative en particulier contre l’UE pour rompre avec la logique ultra-libérale et la mort de l’indépendance nationale c’est-à-dire la souveraineté du peuple .

EELV sont dispersés façon puzzle par leurs propres incohérences, leur hétérogénéité, leur choix européiste fondateur de leur identité, leur anti-communisme et par les manœuvres hollandaises favorisées aussi par le carriérisme caricatural des petits chefaillons « écolos ».

Le FDG est en mort clinique. Cassé par la direction du PCF collée au PS et eurpopéiste au point de soutenir la capitulation de Tsipras en Grèce et tentant de sauver la face en ralliant l’idée d’une primaire « à gauche » y compris…. avec Hollande ! Comprenne qui pourra. Primaire lancée par la gauche européiste et anticommuniste dans Libération, organe officiel de la gauche de droite, belliciste et ultra-libérale, propriété du grand capital.

JL Mélenchon s’autoproclame candidat. Sur quelle base ? On le saura plus tard…sa juste dénonciation de la Ve République ne l’empêche pas d’apprécier, semble-t-il, le « bon plaisir du Roi »….et de manquer de clarté sur la question européenne.

Les vrais questions seront-elles posées au moins par la vraie gauche ?

 Quel contenu politique ? nationalisation, constituante, sortie de l’euro et de l’UE, réindustrialisation, recherche, services publics…. et les militants du PRCF qui dispose d’un solide outil, le programme candidat du PRCF, seront force de propositions.

Quelle espace politique ? ni gauchisme qui isole, ni union des souverainistes sans rivage qui nie les clivages de classe, ni opportunisme qui accepte l’hégémonie du PS et sombre dans l’impuissance et la trahison. Front Antifasciste, Populaire, Patriotique et Écologique, dans la perspective d’une sortie de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme. Voilà la perspective qui répond au contenu politique, à la définition de l’espace politique : union des communistes, des antifascistes, des républicains, des patriotes.

Enfin nous ne cesseront d’affirmer le primat des luttes et de l’organisation. C’est par les luttes que le mouvement ouvrier et populaire a obtenu ses conquêtes, en 36, en 45, en 68, en 95 et encore en 2006 contre le CPE.

Aujourd’hui où les conditions du développement et de la convergence des luttes ouvrières (Goodyear, Air France, EDF….), populaires (pour les services publics Santé, Éducation, démantelés, privatisés, cassés), paysannes (contre les conséquences de la politique de l’UE), des artisans, commerçants, petites entreprises ( huberisé par le grand capital) s’affirment objectivement, les communistes disent aux travailleurs et au peuple : c’est par la lutte que nous nous en sortirons. Il n’y a pas de sauveur suprême.

Demain organisons une grande manifestation nationale contre l’ensemble de la politique du pouvoir, du MEDEF et de l’UE s’appuyant sur une grève « tous ensemble, en même temps ». Et nous verrons s’ouvrir des perspectives de renaissance et de victoire des forces de progrès dans notre pays. C’est seulement ainsi, en créant un rapport de force social, politique et idéologique favorable au monde du travail que nous pourrons imaginer une issue politique victorieuse.

www.initiative-communiste.fr

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/grandes-et-petites-manoeuvres-pour-les-elections-presidentielles-2017/


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 1er mars 16:29

    De l’extrême-droite à l’extrême-gauche, en passant par le centre, aucun des candidats déclarés aux primaires ou à l’élection présidentielle de 2017 n’est capable de présenter un programme socio-économique véritablement innovant, crédible, réaliste et progressiste.
    Il en va de même pour tous nos autres politicards (non candidats).
    Le quinquennat 2017-2022 risque d’être le plus calamiteux des septennats et des quinquennats depuis 1945 ! ! !


    • Ar zen Ar zen 1er mars 16:39

      Extrait :

      « Demain organisons une grande manifestation nationale contre l’ensemble de la politique du pouvoir, du MEDEF et de l’UE s’appuyant sur une grève « tous ensemble, en même temps ». »

      Qui organise et comment ?


      • taktak 1er mars 16:48

        @Ar zen
        Le PRCF a fait cette proposition. A chacun de la porter dans son syndicat, à chaque mouvement politique de prendre ses responsabilités et d’y répondre.

        Là où il y a une volonté, il y a de l’action.


      • Ar zen Ar zen 1er mars 18:24

        @taktak

        Yaka fokon ? Soyez précis, s’il vous plaît. C’est bien trop important pour une réponse aussi concise et évasive.


      • Anthrax 1er mars 16:44

        Je réagis à l’absence de réactions sur ce papier sur lequel je ne porte aucun jugement de valeur. J’analyse cette absence de réaction comme un désintérêt total - non pour pur l’article - mais pour son sujet à savoir l’action politicienne des partis. En gros : les petites manoeuvres pour 2017 on s’en fout. On sait qu’elles ont lieu, qu’elles se poursuivront, parce que ça existe depuis que la démocratie est notre système politique. Mais aujourd’hui, ces « petites manoeuvres » qui faisaient la Une des magazines tous les cinq ans, tous les sept ans auparavant, n’intéressent plus que ceux qui en vivent - les commentateurs politiques - et ceux qui les pratiquent. A peu près 3000 personnes cantonnées dans une demi-douzaine d’arrondissements parisiens. Les autres, les 43 millions d’inscrits sur les listes électorales dont la moitié ne vont plus voter, sont fatigués de ces agitations picrocholines autour d’une mare aux canards.


        • taktak 1er mars 16:51

          @Anthrax
          visiblement il y a quand même des réactions.
          Contrairement aux européennes,

          Et je vous rejoins, et c’est bien ce que dit l’article, les petites manoeuvres pour la présidentielles n’intéressent personnes, car elles ne changeront rien.

          Cependant, c’est à nous de nous saisir des vrais questions et de les porter tous ensemble, par exemple dans la rue, pour imposer un rapport de force favorable au peuple et permettant de construire tous ensemble une alternative populaire.

          Ca commence avec la résistance massive contre le projet de Loi El Khomri

          www.initiative-communiste.fr


        • Anthrax 1er mars 19:08

          @taktak
          Tu dois être soit très jeune soit très idéaliste (les deux ne sont pas un défaut !), mais crois-en un déjà vieux corbeau, les bras de fer avec le pouvoir ça marche deux semaines comme en 68, pas plus. Le cynique Fidel Castro disait : « On ne fait pas de révolutions avec des ventres pleins. » 


        • zygzornifle zygzornifle 1er mars 17:39

          2017 la droite LR bien de droite, bien a l’aise dans ses godasses hors de prix et ses Rolex ça on le sait , le PS bien a droite la bouche pleine de caviar de foie gras et de crus classés et ça lui plait et elle en redemande toujours plus et enfin le FN d’extrême droite mais qui parait plus a gauche que la gauche .....


          • zygzornifle zygzornifle 1er mars 17:40

            Droite Casher, gauche Halal et FN jambon beurre ..... belle indigestion en perspective .....


            • César Castique César Castique 1er mars 18:16

              «  Le FN est donc divisé sur une question importante, Marine Le Pen entretenant l’ambiguïté. »



              Quelle ambiguïté ?


              Tout est parfaitement clair, avec schéma inclus pour les illettrés qui sont devenus communistes en croyant que le parti leur permettra de contourner leurs problèmes de lecture



              • Ar zen Ar zen 1er mars 18:58

                @César Castique

                Pas que des illettrés César Castique. Je lis, en effet : « il faut les changer radicalement ou en sortir ».

                Quel mépris pour ses électrices et électeurs. Sachant qu’il faut l’unanimité pour changer une seule disposition, le résultat est connu d’avance. C’est pour cette simple raison que MLP est hypocrite. Par ailleurs, c’est une bien belle généralité que de dire qu’il faut changer radicalement les traités. Vous qui semblez raisonner avec lucidité n’avez vous point remarqué que le TFUE et le TUE se sont plus de 500 articles ! Alors, quelles sont les dispositions que le FN voudrait changer ? Et après avoir identifier ces dispositions dans l’empilage des articles, la moindre des choses serait de dire aux électeurs comment seraient rédigés ces articles modifiés. Parce qu’il s’agit de ça ! Proposer aux 27 autres pays membres d’autres dispositions. Le FN qui brigue le pouvoir connait donc parfaitement bien les dispositions à modifier et le sens futur à leur donner. Comme un seul homme les 27 autres pays seront d’accord d’appliquer les recommandations de fonctionnement de l’UE façon Marine Le Pen. J’ai dit hypocrite, je ne trouve pas mieux.

                Nous nageons dans une eau trouble et nauséabonde avec ce discours de « changer les traités ». Ce ne sont pas les traités que l’on change mais certaines dispositions qu’ils contiennent. De la généralité à l’absurdité il n’y a qu’un pas ! Le tour de passe passe se situe très exactement à cet endroit ! En fait le FN n’a strictement aucune idée de ce qu’il faut modifier et comment. Des mots racoleurs rien d’autre. Des mots racoleurs pour recueillir les voix des illettrés. Vous avez très bien fait de les nommer.


              • taktak 1er mars 19:08

                @Ar zen

                En fait, le FN est de moins en moins dans l’ambiguité et il affiche de plus en plus que le FN est pour rester dans l’UE et dans l’euro . Et les Le Pen vont le clamer à la télé :


              • César Castique César Castique 1er mars 23:07

                @Ar zen

                « Vous avez très bien fait de les nommer... »


                Et vous, vous avez de la chance. Je peux vous répondre tout de suite et en détail grâce aux précisions que j’avais fournies à un incertain Ar Zen, qui présentait des objections assez semblables aux vôtres. C’était en deux fois :


                puis 



                Bonne lecture.

              • César Castique César Castique 1er mars 23:13

                @taktak

                « Le Pen et le FN contre la sortie de l’Euro et de l’Union Européenne, pour l’austérité et l’ultra libéralisme . [les preuves]... »


                Etre communiste et allez chercher des « preuves » sur un site communiste, moi, je ferais jamais... 


                Faut oser smiley

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mars 08:35

                @César Castique
                Voilà ce qu’ a déclaré hier Marine le Pen :
                «  Un bras de fer avec la Commission européenne », et « je renverserai la table s’il le faut ».

                C’est tout, nulle trace de sortie de l’ UE, ni de l’euro.


              • César Castique César Castique 2 mars 09:38

                @Fifi Brind_acier

                « C’est tout, nulle trace de sortie de l’ UE, ni de l’euro. »


                C’est prématuré, pochetée ! 

                T’as quoi, entre les oreilles ? De la flotte ? De la sciure ?

              • Ar zen Ar zen 2 mars 11:04

                @César Castique

                J’ai tout relu avec la plus grande application. Ces deux liens sont désespérément vides concernant les « renégociations des traités » envisagées par le FN. Je vous avais écrit que ce positionnement était une « ruse » parce que je voulais utiliser un euphémisme. Mais puisqu’il me faut être précis je peux utiliser le véritable substantif : il s’agit d’une supercherie. Le programme du FN n’est pas un puisqu’il repose très exclusivement sur l’idée que les renégociations des traités (les quelques 500 articles, certains d’entre eux, lesquels, dans quel sens ?) vous réussir. Sinon, en cas de sortie le FN propose quoi ?

                Le FN prend ses électeurs pour des imbéciles. Alors, soit vous appartenez aux instances dirigeantes du FN, et vous êtes un manipulateur, soit vous appartenez à son électorat et vous êtes un parfait imbécile ! Il n’y a pas d’autre alternative, voyez vous !

                Vous parliez « d’illettrisme. Oui, le FN a pour ambition d’infantiliser son électorat. C’est minable. Remarquez que vous n’avez strictement aucun argument à m’opposer. Vous êtes dans l’incapacité la plus totale de me dire les dispositions que le FN prétend »négocier" et comment !


              • César Castique César Castique 2 mars 18:11

                @Fifi Brind_acier

                « J’ai tout relu avec la plus grande application... »


                J’en doute, ou alors vous n’avez pas compris tous les mots. Vous écrivez :« Le programme du FN n’est pas un puisqu’il repose très exclusivement sur l’idée que les renégociations des traités (...) vous réussir. »..


                .alors que j’ai écrit, le 10 février 


                 :« Dans un tel contexte, il faut tout au contraire parler de renégociation, poser des conditions inacceptables pour les 27 autres partenaires - qui peut croire que l’Allemagne et l’Italie accepteraient que la France devienne « contributrice blanche » ? - et leur faire porter la responsabilité de la rupture, avant de la soumettre au peuple. »


                 Sinon, en cas de sortie le FN propose quoi ?"


                Rien de spécial, qui n’ait été annoncé. La France récupère sa souveraineté législative, monétaire, territoriale et budgétaire, et elle en profite pour mener une politique libérée des contraintes imposées par l’oligarchie mondialiste.

              • fred.foyn Le p’tit Charles 2 mars 08:08
                Surtout petites manoeuvres vu la hauteur d’esprit des candidats...La foire des nains de jardins mafieux débute..(ou des putes..c’est selon..) le résultat sera comme d’habitude à l’arrivée au « PORC »...la France « décérébrés » profonde étant incapable de changement... !

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 mars 08:32

                  Les Français doivent se rassembler provisoirement et largement pour sortir de l’ UE. Ce rassemblement ne peut se faire que sur un programme de consensus, pas sur un programme des extrêmes. C’est ce que propose l’ UPR.


                  C’est bien ce qu’avaient compris les communistes en 1943, alors qu’ils représentaient à la Libération 30% des suffrages. Ils avaient signé le programme du CNR qui allait des communistes à la Droite conservatrice et catholique.

                  PS : Un rassemblement provisoire n’est pas un Parti politique.


                  • capobianco 2 mars 10:06

                    PRCF :

                    « JL Mélenchon s’autoproclame candidat. Sur quelle base ? On le saura plus tard…sa juste dénonciation de la Ve République ne l’empêche pas d’apprécier, semble-t-il, le « bon plaisir du Roi »….et de manquer de clarté sur la question européenne. »

                    Voilà ce qui est désespérant à gauche et qui ne permet aucune issue que de continuer à subir. Ce genre de commentaire montre bien l’absurdité du débat. Au lieu de chercher à se rassembler, pourtant un mot clé de toutes les tendances de gauche (prcf, npa, lo,et j’en passe) on préfère le mépris, la phrase assassine voir la caricature. Bon Mélenchon « propose » sa candidature (plutôt que s’autoproclame) sur la base du programme du pg (mais qu’il ne fige pas) et alors ? En quoi cela parait irrecevable ? Pourquoi ne pas accepter d’en débattre ? Ah, « il semble apprécier le bon plaisir du roi » , c’est une façon de voir donc « puisqu’il semble »... Et c’est quoi ce bon plaisir ? Oui, son positionnement sur l’Europe, même si il semble évoluer, n’est pas totalement clair mais pourquoi ne pas en discuter ?

                    Faut-il être d’accord sur tout pour s’entendre ? Si il y a autant de micro-partis à gauche c’est bien qu’il existe des différences mais pourquoi cela nous condamnerait à ne jamais s’entendre où au moins essayer ? Si sa proposition de candidature était illégitime et ne permettait aucun rapprochement je comprendrais mais ce n’est pas le cas... me semble-t-il.

                    La vie est bien courte pour perdre du temps, au moment où le ps est vraiment démasqué, où la droite se bat pour le graal, nous pourrions au moins essayer de réussir un vrai front de gauche. Sinon quelle perspective pour nos jeunes que de courber l’échine puisque l’on ne peut rien faire d’autre que rester dans sa chapelle parce que chacun se croit plus « pur » que l’autre. A qui profite cet entêtement ?

                    Je suis trop vieux maintenant pour voir un vrai changement mais au moins un espoir ...


                    • Auxi 2 mars 15:26
                      gauche du PS à quoi assistons-nous ?
                      Dites « à gauche », ça suffira… Le P « S » est une des composantes de la droite.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès