Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Guadeloupe : l’incroyable méprise du Gouvernement Sarkozy

Guadeloupe : l’incroyable méprise du Gouvernement Sarkozy

Nous ne reviendrons pas sur ce qui s’est passé durant ces nombreux jours en Guadeloupe, maintes fois évoqué dans l’actualité, mais surtout, sur l’origine de la colère Outre-Mer, qui risque de se répandre comme une traînée de poudre si aucune solution n’est mise en place rapidement. Aux Antilles, tout le monde parle de « colère noire », du retour des Nègres Marrons. Nous n’allons non plus revenir sur les faits, les méfaits et les « bienfaits » de l’esclavage ou de la colonisation, pour éviter d’enfoncer encore un peu plus, les maîtres d’hier et d’aujourd’hui, les Békés. Il ne s’agira pas aussi de parler d’Yves Jego, le secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer, arrivé trop tard en Guadeloupe, lui qui était concentré sur la promotion de son livre, finalement désavoué par Matignon et/ou l’Elysée car, considéré comme faible. Il ne s’agira non plus de narrer sur Chris Brown, la star RnB américaine, qui fait la UNE des faits divers, après avoir violenté sa compagne, Rihanna, la star antillaise de la Barbade.

Nicolas Sarkozy : entre mépris et ignorance.

Lors de son entretien télévisé qu’il a accordé le 5 février dernier aux médias, le chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, n’a même pas soufflé un mot sur la Guadeloupe qui avait entamé depuis des semaines déjà, une grève générale. C’est triste de le dire, mais, il ne sait rien des Antilles. C’est aussi vrai que, en regardant de plus près, en filigrane, il y a sans doute, malgré cet aspect lointain de l’insularité française, l’existence d’une ignorance abyssale, qui ne peut que provoquer de tels écarts. Quoi de plus normal, lorsqu’on n’y a pas au sein de l’Elysée, même un cheveu de conseiller antillais, ou lorsqu’on nomme un ministre novice, Yves Jego, à la rue Udinot, on ne peut s’attendre à rien. La population de l’île, a estimé être flouée, considérant à juste titre qu’elle était française à part, mais pas à part entière. C’est aussi vrai que, les journalistes présent à l’Elysée, n’avaient pas daigné dire un mot, sur la situation catastrophique que traversait la Guadeloupe.

Harry Roselmack, aurait sans doute évoqué cette situation, vu ses origines. De voir la pugnacité habituelle d’un David Pujadas qui pousse parfois ses interlocuteurs dans leurs derniers retranchements, ranger ses godasses aux vestiaires, tout avait mal commencé. De voir l’irrévérencieuse et intervieweuse de choc, Laurence Ferrari, avoir des étincelles dans les yeux et se comportant comme une groupie devant le président, c’était de mauvais augure. De voir enfin, Alain Duhamel et Guy Lagache jouer un rôle de faire-valoir, et à qui on coupait la parole à satiété, ce n’était pas gagné. Résultat des courses : rien, nada, walou, nafata sam, comme le dirait quelqu’un. Alors que l’autre France, celle des Antilles vivait son drame, en Métropole, des pompiers-pyromanes s’évertuaient à crier sur tous les toits qu’il n’était pas normal qu’il y ait un « deux poids deux mesures » entre Français. Ils jugent abscons la demande du « Collectif contre l’exploitation outrancière » (LKP), d’une augmentation de 200 euros pour les petits salaires, ce qui représenterait une bagatelle de l’ordre de 108 millions d’euros.

La vérité sur la disparité criarde des prix : Métropole et Antilles.

L’exemple que nous mettons en exergue ce jour, vient du site antillais, Bondamanjak, qui, dès le 8 novembre 2008, avait réalisé une petite enquête entre les Antilles et la Métropole. En réalité, depuis 1985, le coût de la vie aux Antilles est de 20% plus élevé qu’en Métropole. Sur cette étude comparative, entre le panier de la ménagère parisienne, et celle de la ménagère de la Martinique, île voisine de la Guadeloupe, qui semble vouloir à son tour s’embraser, on est plutôt surpris par les déclarations de l’inénarrable Frédéric Lefebvre, docteur ès frappe de l’UMP, agrégé ès roulettes et bac moins 10 en NTIC. C’est effarant, choquant, irréel. On se croit finalement dans un autre pays, pas en France. Pas besoin de revenir sur l’envie de l’Etat de porter plainte contre les compagnies pétrolières, suite à la découverte d’un véritable plan d’escroquerie à haute échelle sur les populations antillaises. Un pré-rapport explosif met à nue justement, leurs pratiques illégales, pour se sucrer sur le dos des populations qui n’ont plus que la rue pour se faire entendre. Maintenant, jugez par vous-même, la variation des prix, en moins d’un an sur l’île de la Martinique, entre août 2008 et novembre 2008. Sans commentaire.

. 1 pack de 6 bouteilles d’eau Evian (1.5L) 3.54 euros / 3.52 euros/ 6.49 euros.
· 1 pack de 6 bouteilles de lait 1/2 écrémé marque Viva de Candia 5.19 euros/ 5.52 euros/ 8.58 euros.
· 12 rouleaux de papier toilette (rose) Lotus 3.81euros / 3.54 euros / 6.95 euros.
· 1 baril de lessive Ariel (vert) 2.6Kg 9.17 euros / 9.20 euros / 13.65 euros.
· Beurre Président Doux (dans emballage plastique rigide) 2.09 euros /1.67 euros / 3.19 euros.
· 1 sac d’ 1Kg de carottes (1er prix) 0.79 euros / 0.66 euros / 1.77 euros.
· 1 boite de conserve de petits pois d’Aucy 560g 1.17euros / 1.30 euros / 1.70 euros.
· 1 tablette de chocolat Nestlé dessert 1.63 euros / 1.59 euros / 2.99 euros.
· 1 paquet de pâtes Panzani coquillettes 500g 0.90 euros / 0.84 euros / 1.85 euros.
· 1 pack de 6 bières Kronenbourg 2.56 euros / 2.63 euros / 5.98 euros.
· 4 yaourts Danone nature 0.60 euros / 0.65 euros / 1.60 euros.
· 1Kg de pommes golden cat.1. 1.99 euros / 2.69 euros / 2.80 euros.
· 1 baguette de pain 0.40 euros/ 0.59 euros / 0.59 euros.
· 2 petits pots bébé Blédina aux fruits 1.43 euros / 1.15 euros /1.80 euros.
· 1 salade laitue cat.1. 0.99 euros / 0.79 / 1.35 euros cat 2.
· 1 boite de vache qui rit 8 parts 2.09 / 1.51 euros / 1.65 euros.
· 1Kg de tomates 2.59 euros / 1.99 euros / 5.99 euros.
· Total Paris : 40.94 euros
· Total province : 40,40 euros
· Total Martinique : 68,93 euros
...Prix relevés le 28 octobre 2008 à Paris et en province...les prix Martinique ont été relevés le 6 novembre 2008 dans un hyper au Lamentin.

La crise financière qui frappe actuellement le monde entier de plein fouet, risque de faire altérer la situation. Va-t-on voir les Antillais, comme leurs voisins haïtiens, manger des galettes en terre cuite ou en argile ? A l’Elysée et à Matignon, qui jugent Yves Jego mou, mesure-t-on l’ampleur des dégâts réels ? Cette situation ne date pas d’hier, et l’exaspération risque d’embraser toutes les Antilles et bien sûr, les autres départements et/ou territoires, comme la Réunion, la Guyane à nouveau ou encore Mayotte. A bon entendeur…..

>>>Allain Jules


Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 10 février 2009 11:53

    c’est une zone test avant d’appliquer ces prix en métropole ! smiley le régime ploutocratique veut que ses esclaves soient totalement soumis en contrôlant l’accès à la nourriture ! smiley


    • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 12:18

      @Le Chat,

      Bonjour. Il y a pire.Les accusations de population assistée qui fusent ici et là, de gens qui se prélassent à la plage à longueur de journée est un mensonge éhonté. Chomage : 22% de la population. Concentration abussale de RMistes. Mais, avec la vie chère, mieux vaut toucher cet argent ici que là-bas. Impossible de manger convenablement.


    • tmd 10 février 2009 13:05

      Est-ce que vous avez les comparaisons de prix pour les produits suivants :

      • 1 ananas :
      • 1 mangue :
      • 1 kg de banane :
      • 1 litre de rhum agricole :
      • 1 kg de sucre de canne :
      Est-ce que vous avez fait des comparaisons gustatives (au moins sur les 2 premiers) ?

      • katalizeur 10 février 2009 13:47

        @ l’auteur en guadeloupe chantent ils la marseillaise ?

        bonjour allain jules.....vous qui connaissez la guadeloupe, pourriez vous me dire si les travailleurs en guadeloupes sont des travailleurs comme les autres ? sont ils syndiqués ? sont ce les meme syndicats qu’en metropole ?

        je pose la question car je n’ai pas entendu les zindikalistes et leurs bureaux politiques en parler ou se faire la courroie de transmission aupres de leurs potes UMPS des revendications de nos freres en coleres.

        je vous demande cela non pour la polemique, mais je n’ai pas la télénazion française....mais peut etre ne sont ils plus français ?.... quand ils rouspetent.......


      • goc goc 10 février 2009 14:07

        TMD

        un conseil, vivez pendant un mois en ne mangeant que des bananes, des ananas, des mangues, en ne buvant que du rhum agricole (voir en en mettant dans votre voiture), et apres vous reviendrez me voir (si vous etes encore en etat de vous deplacer)

        bref, au ridicule, de votre argumentaire, vous venez de nous donner l’etendue de vos "connaissances" en matiere de nutrition.

        N’oubliez pas que si les antilles sont aussi peu autonomes, c’est uniquement parceque nous autres les metropolitains, avons pillé les resoussources locales et obligé les autochtones a des shemas de monoculture intensive a notre seul profit


      • A. Nonyme Trash Titi 10 février 2009 15:13

        Ce n’est pas un régime, banane, c’est une mise en perspective entre les prix des produits cultivés localement et les prix des produits "importés". Ce qui peut éclairer le débat, quoi...


      • K K 10 février 2009 15:21

        tmd a raison et je pense que s’il n’a pas mis plus de legumes ou de viandes et poisson, c’est parce qu il ne connait pas la production locale.

        On ne produit pas de "Vache qui rit" a la martinique, mais il y a aussi des aliments qu’on trouve la bas a bas prix et qu on ne trouve pas en metropole.


      • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:22

        @TMd,

        Je ne sais pas où vous voulez en venir. Toujours est-il que, quand on fait le tour de la question à savoir l’ensemble des denrées qui peuvent être bien pour la santé, pas seulement les entrées et/ou desserts que vous mentionnez, les prix restent encore plus élevés aux Antilles que partout ailleurs en France. Et, je ne le mentionne pas dans le texte, savez-vous qu’un jean levi’s revient aussi plus cher là-bas, parce qu’il y a des taxes de douane illogiques etc. On se demande à quoi ça sert, si c’est encore la France.

        Sur le plan gustatif alors là, aucune idée, je n’ai personne sur la main qui a fait cette expérience-là.



      • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:31

        @Goc,

        Bonjoir.

        Très bien dit. C’est facile d’exploiter, de contraindre à un certain mode de vie et de consommation, après, refuser aux autres le droit de remettre en cause ce style de vie basé sur l’exploitation.




      • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:50

        @Katalizeur,

        Bonjour. Oui, il y a la Marseillaise. C’est la France. Il y a des syndicats, mais pas les mêmes qu’en métropole. Voici une liste


      • herve33 10 février 2009 22:43

        Est-ce que vous avez les comparaisons de prix pour les produits suivants :

        • 1 ananas :
        • 1 mangue :
        • 1 kg de banane :
        • 1 litre de rhum agricole :
        • 1 kg de sucre de canne :
        En guadeloupe , il n’y a que le rhum qui moins cher qu’en métropole .

        Même les produits locaux , ananas , manques , avocats , tomates , melon sont plus chers que les produits importés .

        Comment expliquer cette différence ???? 

      • naudin 11 février 2009 11:29

        Est il nécessaire de boire de l’eau d’Evian en Guadeloupe ?


      • TSS 10 février 2009 13:48

        Sarkhozy ne connait rien des DOM TOM ,rien de la culture,rien de la litterature,rien de l’histoire !! et en plus il

        s’en fout !

        c’est un ignare ,inculte dont on ne voudrait pas dans son entourage proche son porte parole c’est Lefevre que

        dire de plus... !!


        • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:55

          @John Eastwood,

          On peut dire que je suis de Sainte-Anne, en Guadeloupe. Trop d’intérêts sur palce. Je ne vais pas aller plus loin.

          Je suis d’accord avec vous, il faut de la conccurence.


        • herve33 10 février 2009 22:53

          Mr John Eastwood , etes vous vraiment allé aux Antilles récemment , vous verrez que les produits même locaux sont hors de prix . Il y a des vaches en guadeloupe , certes pas la même race qu’en métropole , mais il en y a plein aux bords des routes .

          Sinon , c’est vrai que la vie est sans doute plus agréable aux Antilles qu’à Paris , mais ca dépend aussi des revenus .

          La Guadeloupe , c’est bien mais c’est une ile et on en a vite fait le tour et si l’envie vous prend de visiter les autres pays d’Amérique , sachez que dans ce cas , il faudra mieux passer par Paris , car les tarifs aériens la-bas sont dans ce cas exhorbitants .


        • Walden Walden 10 février 2009 14:03

          Ce qui suit ne vise pas à remettre en cause la légitimité d’un mouvement social sur lequel, pauvre métro, je demeure insuffisamment informé, mais questionner l’approche surtout consumériste de l’auteur.

          En effet, à la lecture de votre liste de courses, une évidence me frappe : la quasi-totalité de ces produits ne proviennent-ils pas de métropole, dont une bonne part de marques dont le label, qui plus est, se paie cash ? Et n’est-il pas logique que le coût du transport se répercute dans le prix ? Encore ne s’agit-il que du coût financier, et non écologique, car la facture en CO2, elle aussi, doit être salée...

          Pour être convaincant, il faudrait comparer le prix d’articles équivalents en production locale de part et d’autre. Ne peut-on trouver de l’eau de source en Martinique, ne produit-on pas de fruits et légumes sur place, de produits laitiers aux Antilles, de chocolat en Amérique du Sud... idem pour la bière, le papier toilette, etc. ? Quant au prix de la baguette, je ne sais pas où vous la trouvez à 0,40 €, mais en tous cas probablement pas à Paris (comptez plutôt entre 0,60 et 1 €, pour du pain blanc tout ce qu’il y a de médiocre) smiley


          • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:57

            @Walden,

            Ce sont les prix dans des hypermarché d’où ce prix du pain. Hélas, presque tout est importé, il n’y a pas sur place de vrais industries.


          • A. Nonyme Trash Titi 10 février 2009 14:07

            Bravo à l’auteur qui vient de découvrir que sur les îles, éloignées en plus, la vie est plus chère. Idem à la Réunion, en Nouvelle-Calédonie, en Guyanne qui n’est pas une île mais qui est bien paumée quand même, et même en Corse.

            Bravo à l’auteur qui découvre que le chomage y est important, car pas d’industrie si ce n’est l’industrie touristique ou l’extraction des minerais pour la Nouvelle-Calédonie, et l’agriculture.

            Auteur de grande pertinence, je vais vous confier un secret : à la montagne aussi, la vie est plus chère...


            • K K 10 février 2009 15:25

              tout a fait exact ! Mais c’est bien a la montagne qu on trouve des abondances a des prix defiant toute concurrence smiley.

              Lorsqu on est dans la zone de production, les produits sont souvent moins chers. C’est aussi vrai lorsqu on se trouve pres des entrepots geants des distributeurs.


            • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:04

              @Trash,

              La vie en général est chère partout actuellement mais, elle c’est graduée d’un coin à l’autre.

              La vie est chère en montagne ! C’est le slogan de quelle pub ? Eh bien, sachez qu’en Martinique aussi, c’est la montagne. Connaissez-vous la Grande-Morne ? La montagne Pelée. etc  ?


            • A. Nonyme Trash Titi 10 février 2009 17:09

              Non, moi c’est Basse-Terre et la Soufrière...


            • Thierry LEITZ 10 février 2009 14:16

              Situation insulaire, économie orientée vers le tourisme, peu d’autosuffisance, large part de revenus sociaux : tous les ingrédients sont réunis pour qu’un mainmise sur le commerce tourne au cartel. 

              Celui de la famille dominante des ex-grands propriétaires (les Béqué) ou celui de la Sté de raffinage des Antilles détenue en large partie par Total.

              C’est le libéralisme au sommum de l’hypocrisie : monopole privé fonctionnant sur demande publique financée par argent public ou aide sociale.

              Concurrence ? Libre et non faussée ? Bonne blague !

              Si la population de Dom est divisée en deux, d’un côté les forts aux manettes et de l’autre les sans grades assez cool pour se contenter d’écouter du zouk dans leur 206, il y a peu de chances pour que cette situation change. Et que soit libérée une initiative individuelle de taille à casser les cartels de profiteurs.

              Maintenant si c’est par la rue, pourquoi pas ? Mais au-delà du mécontentement compréhensible, c’est la structure économique qui pose problème. Donner les 200€ de plus aux bas salaires est légitime, mais si on s’en tient là, nul progrès durable : les prix reprendront leur inflation contrôlée et la même colère reviendra dans 5 ans, ou un peu plus... Et qui paiera chaque fois ? Vous le savez bien...


              • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:00

                @Thierry LEITZ,

                Bonjour.

                Bonne analyse de la situation en effet. Comme toute crise est cyclique, on retombera dans les mêmes travers dans 5 ans. Le vrai problème est effectivement de casser les cartels. Mais comment ??

                Bien à vous !


              • benalgue 10 février 2009 14:31

                a clint bien vu et trés juste.... c’est vrai surtout sorti des villes ou avec un peu de culture vivrière et un peu de pêche...la vie y reste plus facile....solidarité de la famille....beaucoup sont propriétaires d’un bout de terre combien de sdf en martinique ? en tout cas y risquent pas de mourir de froid


                • Fergus fergus 10 février 2009 15:15

                  Incroyable méprise ou... incroyable mépris ?


                  • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 15:55

                    @Fergus,

                    Bonjour.

                    Oui, méprise, dans les sens suivant : bêtise, bévue, bourde, confusion, erreur, fourvoiement, malentendu, quiproquo.

                    Bien à vous !


                  • Fergus fergus 10 février 2009 16:36

                    J’avais bien compris. Mais je voulais stigmatiser le mépris manifesté par le pouvoir sarkozyste vis-à-vis des Antillais des classes populaires confrontés à de grandes difficultés économiques.
                    Cordiales salutations.


                  • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 16:59

                    @Fergus,

                    Jego repart, les poches vides. Je crois que ça va barder. Je ne souhaite pas mais, ça risque d’être explosif les prochains jours. Fillon a dit NON.



                  • kotodeuxmikoto kotodeuxmikoto 11 février 2009 01:03

                    ils n’ont pas le téléphone,internet,le minitel ?pourquoi ne pas dire non au téléphone ?
                    merde,j’oubliais qu’ils ne payent pas l’avion.tant qu’il y aura des con-tribuables pour payer leur conneries...
                    par contre gigot y retourne avec des mediateurs !!!
                     


                  • Jean-paul 10 février 2009 15:47

                    Allain Jules n’a jamais ete en Guadeloupe !!!!!!!!!!!!!


                    • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 15:57

                      @Jean-Paul,

                      Bonjour.

                      Et comment le savez-vous ???? C’est phénoménal comme affirmation.


                    • K K 10 février 2009 16:10

                      moi en tout cas je n’y suis jamais alle... Et alors ?


                    • Jean-paul 10 février 2009 17:37

                      @ Allain Jules
                      Je sais par votre article que vous n’avez jamais mis les pieds en Guadeloupe .


                    • Allain Jules Allain Jules 11 février 2009 09:32

                      @Jean-Paul,

                      Bravo !


                    • jackass 10 février 2009 16:10

                      les anglais ont donne l independance a toutes leurs
                      iles de la caraibes entre 79 et 82 et elles ne s en portent
                      pas plus mal , je vie dans l une d elle depuis 20 ans
                      mais la france a voulue garder ce que l on appel les
                      confetis de l empire


                      • fourreau 10 février 2009 16:15

                        Venez écouter un envoyé spécial du collectif "Lyannaj Kont Pwofitasyon" M. Jocelyn Lapitre

                        Mardi 10 février

                        à 18 heures

                        Local du

                        Parti ouvrier indépendant

                        87, rue du Faubourg-Saint-Denis, 75 010 Paris

                        (M° Château-d’Eau)



                        • dezanneau 10 février 2009 16:36

                          Un Ministère d’Etat régalien en charge de la politique maritime, avec un collège de représentants un par territoire...et le secrétariat à l’Outremer qui en dépendrait, et sortirait de la tutelle du Ministère de l’intérieur ! C’est à ce genre de détail qu’on voit ce que pèse la "discrimination positive" dans l’esprit de Sarkozy...
                          cf mon blog  !

                          http://www.la-france-contre-la-crise.over-blog.com/

                          Je regrette sincérement de ne pas avoir été publié.


                          • Allain Jules Allain Jules 10 février 2009 17:03

                            @Dezanneau,

                            Je suis d’accord avec vous sur l’indépendance de ce ministère.


                          • furio furio 10 février 2009 18:52

                            Méprise ? ah ! bon ! parceque vous pensiez que cette équipe de naze est capable de méprise ? Encore faudrait il avoir une idée, une culture et surtout être capable d’analyse critique. La clique gouvernementale est bonne à rien !! Tous les jours apportent la preuve de l’inconséquence de ces bons à rien ! sarkygnol 1 er en tête !! les kouchner, et laporte pieds nickelés de la République !! Les dati, les pécresse, morano, les aboyeuses de l’ump, jégo l’insulaire parisien, bertrand dit le fils spirituel de sarkygnol et de parisot, lagarde l’épouvantail au champ économique ! BONS A RIEN !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès