Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hadopi : un échec indigeste pour l’UMP

Hadopi : un échec indigeste pour l’UMP

Il ne faut pas vendre la peau de la loi Hadopi avant de l’avoir votée. La leçon profitera à Nicolas Sarkozy qui se réjouissait un peu trop tôt, le matin même au petit déjeuner de la majorité, de l’adoption du projet de loi, considéré comme un “geste majeur”. L’Assemblée nationale peut encore réserver des surprises surtout, quand des députés espiègles se mettent à jouer à cache-cache derrière le rideau qui sépare le sas d’entrée du bas de l’hémicycle.

 21 à 15, score sans appel les flibustiers socialistes ont renversé un vote annoncé plié d’avance. Mauvaise perdante, la majorité plutôt que de reconnaître son dilettantisme, préfère garder ses foudres pour une opposition pour une fois bien organisée. Bernard Myet, président du directoire de la Sacem, ne s’y est pas trompé. Déplorant ce nouveau retard dans l’adoption de la loi, il note ” la détermination de ceux qui s’opposent au texte et le manque de vigilance de ceux qui le soutiennent”.

Le jeune député Franck Riester, rapporteur du projet, préfère lui dénoncer une obstruction scandaleuse du Parti socialiste, une “manœuvre politicienne” évoquant des députés socialistes “sortis de leur cachette pour faire capoter le texte“. “Le texte va être voté, on va juste perdre encore un peu plus de temps“. Le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Roger Karoutchi, très agacé a commencé à parler de putschistes pour revenir à un peu plus de raison en évoquant des “actes de flibuste de la gauche“.

D’abord sur cette ligne “Filmez bien le visage souriant des députés socialistes qui ont vraiment fait un coup formidable, parce qu’en faisant ça ils envoient un message catastrophique à nos artistes français, qui j’espère, sauront s’en souvenir “, Jean-François Copé patron des députés UMP a en fin de journée choisi d’assumer sa responsabilité. “Un coup de pied au derrière, ça fait toujours avancer. Je l’ai parfaitement reçu comme un nouvel avertissement“.

Le PS a gagné une bataille mais pas la guerre. Dans l’après-midi, le chef de file des députés UMP indiquait que le texte sera de nouveau examiné le 28 avril. Pourtant, deuxième couac qui témoigne des tensions qui traversent la majorité, dans un communiqué diffusé dans la soirée, le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer (UMP) en voyage à Moscou a rappelé que la date fixée pour une nouvelle lecture “relevait de la conférence des présidents“.

Dans le registre tonton flingueur, Frédéric Lefebvre porte-parole de l’UMP, a préféré accuser le président PS de séance à l’Assemblée nationale de “complicité” dans le rejet surprise. “Je crois que c’est la première fois qu’il y a dans cet hémicycle la complicité d’un président de séance, qui devient socialiste plutôt que président au moment où il y a ce type d’opération“.

M. Néri, député PS du Puy-de-Dôme, est l’un des deux vice-présidents de l’opposition sur les six que compte l’Assemblée. A ce titre, ils sont appelés à présider par alternance les séances.

Interrogé par l’AFP, M. Néri s’est contenté de déclarer : “Ce sont des accusations mensongères et calomnieuses que je récuse“. “Quand on met en cause la présidence de l’Assemblée nationale, on s’attaque à la démocratie, ce sont des propos irresponsables“.”Quand on est battu, il faut avoir le courage de reconnaître ses erreurs. J’ai appliqué le règlement à la lettre, seulement, en cette période pascale, Nicolas a dû leur tirer les cloches“.

Jean-Marc Ayrault président du groupe socialiste a défendu le parlementaire auvergnat.”M. Lefebvre veut faire oublier qu’il a lui-même déserté l’hémicycle au moment où il devait prendre la parole avant le vote et qu’il n’a pas participé au scrutin“. “Il est plus que temps qu’il reprenne ses esprits et apprenne le respect des procédures parlementaires que le président de séance a scrupuleusement défendues“.

A noter également, les applaudissements à l’issue du vote, de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) déjà connu pour son opposition à la loi DADVSI puis à la loi Hadopi. Le député de droite opposant à Nicolas Sarkozy avait publié une lettre ouverte aux Parlementaires exhortant ses collègues à rejeter le texte lors de sa ratification au Parlement.

 

 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • geo63 10 avril 2009 11:42

    Une simple remarque : pour la deuxième fois j’ai voté oui pour un article (celui-ci) et mon vote a été comptabilisé non. Bizarre, vous avez dit bizarre...serions-nous à la chambre des députés ?


    • tinga 10 avril 2009 12:45

      D’autres lecteurs ont voté, juste une actualisation qui tient aussi compte des autre votes, normal ...


    • jako jako 10 avril 2009 13:24

      Tinga ce n’est pas ce cas là. Moi aussi cela m’arrive et c’est presque systématique, j’arrive il y a 0 vote je clique oui il passe directement à -100% et le compteur reste à 1 vote même si je rafraichis le cache


    • Massaliote 10 avril 2009 16:47

      Même chose pour moi. Problème de vote. Je vote oui c’est le non qui progresse illico !


    • adeline 10 avril 2009 19:33

      Oui il y a réellement un vrai problème sur les votes de l’article mais apparement sur ce sujet ils sont autistes, dommage


    • PapyJC_78 10 avril 2009 23:39

      Je confirme, je viens de voter OUI, on en était à 75 % de oui avec 44 votes. après quelques secondes, on est passé à 73 % de oui.

      ça ressemble bien à une inversion....
      Ceci étant dit, félicitations aux geeks pour ce nouveau site
      Cordialement


    • Yvance77 10 avril 2009 11:50

      Bonjour,

      Comme la droite est mauvaise joueuse et surtout va à l’encontre des désirs du peuple, elle représentera ce texte en seconde lecture, et là les néo-cons frenchies seront bien en rang, tous présent, le doigt sur la couture avec le triomphe large.

      Mais parole de pirate ils ne m’arrêteront pas, et je passerais sur les réseaux darknet ensuite.

      A peluche


      • Fergus fergus 10 avril 2009 16:07

        Moi aussi j’ai trouvé cet épisode désopilant. L’anecdote des députés socialistes cachés derrière une lourde tenture m’a rappelé une lecture du temps de mon adolescence sur l’assassinat du duc de Guise. Même stratégie et même résultat : Hadopi s’est fait transpercer par les conjurés socialos !

        On ne va pas évidemment pas pleurer pour ce texte imbécile et inapplicable. Et si Sarkozy et ses amis s’entêtent à la faire voter (ce qu’ils réussiront avec l’aide de leurs habituels godillot), ils iront à l’évidence vers de nouveaux camouflets juridiques.


      • pilet14 10 avril 2009 12:05

        21 à 15 alors que la France compte 577 députés aux dernières nouvelles ?????

        En tout cas la loi Johnny/Clavier passe à la trappe pour l’instant, c’est plutôt une bonne nouvelle pour le petit peuple... et une très mauvaise pour les expatriés fiscaux 


        • Yannick J. Yannick J. 10 avril 2009 12:09

          Personnellement je trouve ça très bien ! au moins la démocratie peut encore se faire entendre de temps à autres, qu’ils ne s’en prennent qu’a eux même !
          et ce n’est pas fini ! puisqu’ils veulent la faire relire, qu’ils le fassent, comme ça pour les élections européennes, ils perdront encore plus !
          la démocratie pour eux c’est faites ce que je dis, point !


          • wesson wesson 10 avril 2009 12:10

            Bonjour l’auteur,

            ce rejet est logique, et jubilatoire. Logique car cette loi qui ne contient que des dépenses somptuaires pour l’état et du répressif pour les internautes est complètement impopulaire, inapplicable, et contraire au droit européen. C’est donc parfaitement logique qu’une bonne partie des députés de droites sont allé chercher les œufs de pâque pendant que la gauche s’est chargée de faire le boulot.

            Bon evidemment, il y a le cas de Frederic Lefebvre parti manger et qui a dû mal digérer ses ortolans sauces morilles (quelques parodies sur ce thème)

            Et enfin c’est jubilatoire, car la claque à Sarkozy est bien réelle, et au delà de la simple flibusterie que l’on prête aux seuls socialistes. Et dire que celui çi se félicitait de l’adoption de cette loi 3 heures avant le vote !

            M’est avis que nous ne sommes pas au bout de nos surprises sur cette loi. Sans la classer dans les hypothèses probables, un second rejet me parait dès lors possible. Le texte devra maintenant être assoupli si le gouvernement veut que les députés de sa majorité n’aillent pas inaugurer les chrysantèmes pendant le vote .


            • Fergus fergus 10 avril 2009 17:41

              Vous avez entièrement raison, et je faisais allusion à cet aspect (plutôt occulté) de l’affaire dès hier après-midi dans un commentaire. Il est évident que des députés Ump hostiles au texte ont fait faux-bond sous les prétextes les plus divers. C’est cette fronde non assumée officiellement qui a permis aux socialistes de mettre au point leur stratagème victorieux.


            • Forest Ent Forest Ent 10 avril 2009 12:15

              Mort de rire.
              Pwned.
              Epic fail.

              J’espère qu’on ne va pas les prendre en train d’essayer de télécharger une deuxième fois ce texte sinon il faudra leur couper l’abonnement.


              • ronchonaire 10 avril 2009 12:16

                Quelle ironie : une loi inique se retrouve bloquée à cause de l’absentéisme des députés. Décidément, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans nos institutions et dans le comportement de nos représentants.

                D’ailleurs, la réaction de l’UMP est hilarante ; en gros, et si j’ai bien compris, ils s’apprêtaient à faire passer la loi à 15 voix UMP contre 6 voix de l’opposition quand tout à coup 15 députés PS ont rappliqué pour finalement bloquer la loi à 21 contre 15. Ces députés UMP ne semblent donc pas du tout gênés qu’une loi aussi médiatisée puisse être adoptée avec 15 votes ; ils en font même un argument !

                Pour finir, j’aurais une question destinée à quiconque s’y connaît en droit constitutionnel et en histoire des institutions : pourquoi diable n’y-a-t-il pas de quorum à l’Assemblée Nationale ? Dans n’importe quel organe de représentation (CA d’une entreprise, AG d’une association par exemple), il y a un quorum, ce qui semble tout à fait normal si l’on veut que les décisions prises aient une quelconque légitimité ; alors pourquoi pas à l’Assemblée Nationale ?


                • Louisiane 10 avril 2009 12:27

                  pourquoi diable n’y-a-t-il pas de quorum à l’Assemblée Nationale ?
                  Parce que ça les obligerait à être présents ! Or, ce qu’ils veulent, ce sont les indemnités, pas les emmerdes qui vont avec !


                • Lediazec Lediazec 10 avril 2009 12:18

                  Pareil que Léon. Je me marre bien ces derniers jours. Quant à Fred Lefebvre, un grand comique, ce monsieur !


                  • Louisiane 10 avril 2009 12:21

                    On ne parlera pas en tout cas de victoire de la démocratie avec 39 députés présents. La gauche s’en fout, visiblement, la droite se casse pour ne pas avoir à rendre de compte aux électeurs et le gouvernement annonce qu’il re-proposer cette loi, obsolète avant sa mise en place.
                    Et tout ça pour faire plaisir à quelques majors privées qui en veulent toujours plus.


                    • Louisiane 10 avril 2009 12:28

                      Pas 39, mais 36 députés !


                    • tinga 10 avril 2009 12:24

                      Encore un épisode grotesque de la politique spectacle, connivence entre droite et gauche pour essayer d’enrayer un projet liberticide, dangereux, totalement arbitraire et délirant quant à son application technique. Jeux stupides digne de collégiens, la droite prétend avoir fouillé jusque dans les toilettes, mais a oublié les rideaux, pathétique...
                      La droite commence a se réveiller mollement contre le coup d’état réalisé par nos néocons à la française, cette alliance objective entre certains députés de droite avec l’opposition en dit long sur les tensions (le mot est faible) qui règnent dans la majorité.


                      • moitoinous84 moitoinous84 10 avril 2009 12:30

                        Bonjour et merci pour cet article.
                        Je me demande si ce vote n’a pas servi de prétexte aux socialistes pour emm...r l’UMP.
                        si c’est le cas, c’est bien dommage, car cette loi demande plus de sérieux. Son rejet est tellement évident...


                        • L'enfoiré L’enfoiré 10 avril 2009 12:31

                          En regardant la vidéo, je constate qu’à l’Assemblée, on vote toujours à main levée. N’y a-t-il pas de boutons de votes avec un compteur automatique ?
                          Surpris. J’ai pu aussi remarqué que les bancs étaient loin d’être rempli. La salle n’est-elle pas un peu trop grande vis-à-vis de l’ambition ?
                          Remarques d’un p’tit belge.
                          Pour le sujet, lui-même, j’ai déjà donné mon avis sur un autre article.


                          • Zalka Zalka 10 avril 2009 14:26

                            Je ne suis pas sûr, mais il me semble que le vote à main levée a été remis en place pour éviter que les députés votent pour eux même ET leur voisins absents. C’est d’ailleurs ce qui avait permis aux futurs UMP de faire le même coup de flibuste aux socialos sur le pacs.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 10 avril 2009 12:39

                              « Riposte très attendue du monde culturelle », amusant cette réplique. La culture, c’est quoi ? Wiki dit « le sens du mot « culture » dépend étroitement de la stratégie de l’institution ou de l’acteur social qui l’utilise, en opposition (plus ou moins explicite) avec d’autres ».
                              La cuture passe par tous les médias et Internet en est un.
                              Donc, couper le fil d’Internet, et cela dans n’importe quelle circonstances, est contre la culture.


                              • souklaye souklaye 10 avril 2009 12:43

                                Toute problématique trouve une raison et une finalité dès qu’un visage ou un logo correspond au portrait robot que se forge l’opinion publique, peu importe les faits ou les hypothétiques récidives.

                                Nul besoin d’imaginer des complots téléguidés par des puissances invisibles pour procéder aux jugements éternels et aux pardons administratifs.

                                La machination la plus cannibale, sous couvert de motifs vengeurs et de méthodes victimaires, est gérée par nos propres soins en garantissant notre hygiène morale ainsi que la valeur héroïque de notre égo.

                                La suite ici :

                                http://souklaye.wordpress.com/2009/03/23/bloc-note-bouc-emissaire-et-alibi-plausible/


                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 10 avril 2009 12:47

                                  A mon humble avis, je pense toujours que les différentes couleurs utilisées ne sont pas très fonctionnelles, en effet celle utilisée pour la réponse de l’auteur ne « saute » pas aux yeux, par contre en vert ou en bleu, par rapport aux deux autres,... elle serait bien plus voyante !


                                  @+ P@py


                                  • HELIOS HELIOS 10 avril 2009 12:50

                                    J’ai bien peur qu’une fois la récréation finie il faudra a nouveau composer avec cette loi !

                                    Objectivement qu’il faille examiner la rémuneration des créateurs me semble evident. Qu’il faille en faire une loi, possible aussi. Mais je parle bien de créateurs, je ne parle pas d’industrie du disque ou du cinema. Je parle encore moins du contrôle d’internet.

                                    Le spectacle offert par le gouvernement et le parlement est lamentable. Comme pour le TCE, le traité de Lisbonne, Nicolas Sarkozy s’assoit sur l’avis des population. Lui qui est si prompt a mettre en evidence le bons sens et la justesse des choses ne le fait pas quand il s’agit de rajouter du fric a ses copains et de la répression dans le pays.

                                    Pour une fois, j’aimerai qu’on commence dans l’autre sens. Les accords de l’elysée prevoyaient une offre legale... commençons par là. Faisons et votons une loi qui dirait, par exemple, que lorsqu’une oeuvre n’est pas téléchargeable dans des conditions d’acces, un tarif raisonnable et interoperable alors le téléchargement gratuit est légitime.... cela reglerait déjà pas mal de problemes dont celui de la sources des films par exemple qui apparaissent sur le net alors qu’ils ne sont pas encore sortis en salle ! il faut rajouter a cette loi, l’obligation de mettre a disposition des internautes d’un site de référence, neutre, précisant ou l’on peut télécharger l’oeuvre.

                                    Je suis persuadé que la seconde loi sur le contrôle du téléchargement deviendrait rapidement inutile.

                                    Je suis par ailleurs pret a « expliquer » le fonctionnement complet d’internet a tout député ou sénateur qui le souhaiterait, demo a l’appui s’il le veulent, je me déplace même a Paris si nécessaire, mais je pense qu’ils préfereront venir me rencontrer ici, par exemple sur la promenade du bord de mer a St laurent du Var....

                                    Donc, Nicolas, pendant que tu permettras a Carla de prendra l’hélico pour faire un tour à Monaco, viens passer une petite heure avec moi, St Laurent c’est a coté de l’aeroport et devant une verre et si tu es sincère pour le bien des artistes createurs, tu comprendras pourquoi cette loi ne peut pas marcher et qu’il faut trouver un autre equilitre...
                                    De retour a Paris, tu retomberas dans le bain des manigances, des magouilles dont tu dois, parce que tu es président, en maitriser la réalité. Nous te laissons gerer l’ecoeurement que tu dois ressentir chaque fois que tu rencontres les Lefevre et autres Morano comme nous nous sommes écoeurés chaque fois qu’ils ouvrent la bouche... et si tu le permets, laisse moi te glisser un petit mot pour mr Karoutchi (je l’appelle encore « monsieur » pour l’instant) qui me deçoit beaucoup. J’avais cru, a travers sa sensibilité et son discours modéré que c’etait un homme politique sain. helas, j’ai du mal comprendre... il a vendu son âme !

                                    Bonne journée à tous


                                    • Yannick Harrel Yannick Harrel 10 avril 2009 13:09

                                      Bonjour,

                                      Il ne faut pas vendre la peau de la loi Hadopi avant de l’avoir votée.

                                      Exact, car ce camouflet ne risquera plus de se reproduire d’ici quelques semaines : le temps que Copé fasse le rappel des troupes. En revanche ce qui est certain c’est que le nombre famélique de députés UMP présent lors du dernier vote à l’Assemblée Nationale puis lors de la Commission Mixte Paritaire est symptomatique d’un texte qui ne fait pas si l’unanimité que cela dans les rangs. Un texte imposé en haut lieu qui met mal à l’aise les députés, ces derniers sachant que nombre d’électeurs sont aussi des internautes et que cette coupure risque de faire du mal les premières mesures effectives.

                                      Ensuite, comme expliqué sur Silicon.fr, il faut savoir que les députés PS ont du feinter pour s’imposer in extremis : 

                                      Explication. Profitant du faible nombre de députés présents à l’Assemblée nationale (16 majorité, 8 opposition), 13 membres de la gauche s’étaient mis à couvert derrière les colonnes de l’Hémicycle voire selon certaines sources « cachés dans les escaliers ». Conséquence : les députés de la majorité ont été dépassés en nombre par ceux de l’opposition permettant au projet de loi d’être rejeté. 

                                      Il y a dans cette affaire, sur le fond comme la forme une risibilité de très haut niveau qui dénote que c’est bien Ubu qui est le roi de la contrée.

                                      Cordialement


                                      • anwe 10 avril 2009 18:11

                                        L’opposition qui tient son rôle, incroyable n’est-ce pas ?
                                        Non, Madame la Ministre, « le Monde Culturel » comme vous le dites si tendancieusement, n’attend pas une« riposte graduée »
                                        Les Majors, la SACEM ne sont qu’une toute petite partie du monde culturel et si le niveau de vie des artistes leur importait autant, comment expliquent-ils le déséquilibre de la répartition des gains ?


                                        • TimeLord Wetz25 11 avril 2009 09:19

                                          UMP mauvaise joueuse...en effet ! Et ils vont la voter, encore et encore, jusqu’à ce qu’elle passe ! Et lorsque ce sera le cas, elle sera déjà (et de toute manière, l’est déjà) obsolète ! Elle ne servira à rien, outre flicer les internautes.
                                          Et bientôt, parait-il, un internet bridé, organisé comme la télévision, avec des bouquets de sites disponible si vous payez...
                                          Vous ne rêvez pas, vous êtes en 2009 !


                                          • fredleborgne fredleborgne 12 avril 2009 14:11

                                            Outre un discrédit massif à apporter à l’UMP, il convient de faire la même chose pour le PS, cette manoeuvre n’étant destinée qu’à se rapprocher des français à l’orée d’une élection.

                                            En effet, le PS a de grosses responsabilités dans cette loi. Jack Lang en 1986 a reconnu les ayant droits et institué la loi sur la copie privée. Charasse au Sénat a rendu DADvSI encore plus inique, les hauts dirigeants ne s’expriment pas ouvertement contre cette loi afin de rester « près des étoiles ». Des membres PS collaborent avec ce gouvernement et ferment leur gu...

                                            Alors, ne nous laissons pas abuser par cette mascarade inutile. Demandons aussi de rendre public le pourcentage de temps de présence de chaque député pour son dernier mandat au moment des élections. Car ils vont toucher des droits à la retraite pour des devoirs non rendus. Les gosses doivent être à l’école, les travailleurs pointent, les députés le doivent aussi.


                                            • anwe 18 avril 2009 15:55

                                              Entendue hier à la télévision, fort tard il est vrai, une interview de M. P. Nègre.

                                              Celui-ci se félicitait de deux succès cette semaine : le procès et la condamnation des responsables de « Pirate Bay » et le passage de la loi obligeant les providers à donner les coordonnées des Internautes qui téléchargent.

                                              Il a eu cette phrase magnifique « Depuis le passage de la loi, le trafic Internet a baissé d’un tiers, donc un tiers des Internautes télécharge »

                                              Il est vrai qu’il y a quelques mois, il avait expliqué que télécharger sur des sites japonnais prenait énormément de temps parce que le Japon, c’est loin...

                                              Il est magnifique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès