• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hamon, ou la logique du pire ?

Hamon, ou la logique du pire ?

Pour les optimistes, cela pourrait représenter un bienvenu coup de barre à gauche, une façon de prendre une distance avec la politique menée par le gouvernement depuis cinq ans. En somme, un moment Sanders ou Corbyn. Mais ce rejet plus que mérité des années Hollande n’est-il pas finalement bien trop limité, et fait principalement de postures tout aussi néfastes, si ce n’est plus ?

 

La victoire de l’apparatchik libertaire tendance Terra Nova
 
Comme pour les primaires des Républicains, c’est donc le troisième homme qui l’a emporté, sur une ligne décomplexée. Cette victoire des frondeurs a une vraie logique devant les reniements et les résultats de ce gouvernement, qui n’a pas tenu ses promesses, quand il n’a pas fait l’inverse de ce qu’il disait vouloir faire, quand on pense au discours du Bourget notamment. Les électeurs des primaires pouvaient-ils seulement choisir Manuel Valls comme candidat, comme un blanc-seing de cinq années extrêmement décevantes ? Il y a une logique à ce résultat, mais j’en viens à me demander si ce choix n’est pas finalement pire que celui de Valls, pour la France, la campagne, et même la gauche et le PS.
 
En effet, cette victoire posthume des frondeurs est-elle réjouissante tant ces frondeurs étaient d’opérette  ? Bien sûr, ils ont marqué des différences avec lesquelles je pouvais être d’accord, sur l’austérité, le pacte dit de responsabilité ou la loi travail. Mais finalement, ces frondeurs, qui ne remettent pas vraiment en cause le cadre qui impose largement ces politiques, ne sont-ils pas le symbole de tout ce qui ne va pas au PS  : des promesses totalement impossibles à tenir, si ce n’est avec une belle gueule de bois ensuite, une petite musique alternative qui n’est que cela, une petite musique, des postures plus destinées à se faire élire, qu’à être mises en place, comme ce revenu universel revu à la baisse.
 
Au final, n’aurait-il pas été plus clair pour la campagne que la politique réelle que mène le PS quand il est au pouvoir soit assumée et présente au premier tour pour permettre un véritable débat ? En outre, la ligne très libertaire et islamisto-compatible de Benoît Hamon marque une défaite de la ligne républicaine au PS : c’est la ligne Terra Nova qui l’emporte au final, avec une tonalité alternative économiquement. Mais quand Hamon propose de mutualiser les dettes ou de les faire racheter par la BCE, c’est une promesse de gascon, tant il est clair que l’Allemagne dira toujours « nein » : Angela Merkel avait clôt ce débat en 2012 en disant textuellement que cela ne se ferait pas de son vivant.
 
Mais ce choix a également des conséquences sur le paysage politique qui va s’offrir à nous en avril. En effet, même si Macron ne semblait pas trop avoir de problème d’espace politique, même avec Valls, là il est difficile de ne pas voir qu’un boulevard s’ouvre à lui, même s’il pourrait aussi de facto récupérer le dossard peu reluisant de plus proche représentant du gouvernement sortant… Mais le risque n’est-il pas aussi que Hamon soit trop proche de Mélenchon pour faire un bon score, tout en privant ce dernier des quelques pourcents qui pourraient lui permettre d’inquiéter Le Pen, Fillon et Macron ? La victoire de Hamon, n’est-ce pas d’abord la victoire de ce malheureux trio pour la France ?
 
La victoire de Hamon n’est-elle pas la victoire de ce PS qui refuse de regarder la vérité en face, refusant en parole la ligne de Valls, sans jamais rien mettre en œuvre pour rendre possible une alternative, un PS qui se donne prétendument bonne conscience, jusqu’à accepter les dérives islamistes contraires à la République. Mais une bonne chose pourrait en sortir : la disparition de ce parti.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.45/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 30 janvier 09:49

    Halal et Voile intégral au menu ......


    • aimable 30 janvier 10:42

      @zygzornifle
      cette partie du menu est conjointe a celle du Marocain  smiley


    • JL JL 30 janvier 11:07

      Bonjour Laurent Herblay,

       
      Je ne vois pas bien quel est le message que vous voulez faire passer.
       
       
       Ceci peut-être : ’’ un PS qui se donne prétendument bonne conscience, jusqu’à accepter les dérives islamistes contraires à la République.’’
       
       De même qu’il ne faut pas confondre islamophobe et arabophobe (*), il ne faut pas amalgamer Islamistes et Musulmans.
       
       Ces dérives que vous condamner, et elles seraient condamnables, vous pourriez les détailler ?
       
      PS. je dis arabophobe parce que musulmanphobe ça le fait pas, mais c’est l"idée.
       

      • JL JL 30 janvier 11:40

        @Laurent Herblay,

         
         Je dois préciser ma question ?
         
         L’islamophobie est justifiée quand elle signifie « rejet de l’islamisme » ; l’arabophobie c’est du racisme.
         
         Quand vous dénoncez des ’’dérives islamistes’’, de quoi parlez vous exactement ?

      • Armelle 30 janvier 13:45

        @JL

        Bonjour,

        Je vous suggère, pour contenter votre curiosité, légitime cependant, d’imaginer vous même la réponse car si vous attendiez une réponse de Monsieur Herblay, la probabilité de voir Mélanchon à l’Elysée est alors aussi grande, voire plus grande !!!
        Ce Monsieur prend la posture du profil politique par excellence, dont nous avons maintenant l’habitude, vénérant le « discours », lequel, par son sens unique et des affirmations plantées, imposerait la puissance d’une vérité puisqu’il écarte par nature la notion d’échange. Mais ça marche !!! Ce subterfuge fonctionne toujours à merveille quand au vu d’un résultat d’une primaire, les électeurs propulsent un nouveau pervers narcissique capable de faire avaler la monstruosité d’un salaire universel dont il ne sait lui même comment il le financera... seul le discours construit le résultat...puisque le journaliste a définitivement abdiqué, les bonnes questions n’étant jamais posées, ou jamais vraiment jusqu’au bout !!!

        Non Monsieur Herblay ne répond jamais, c’est d’ailleurs pour cette raison que je ne le lis plus...
        C’est dommage j’aurais aimé lire la réponse à votre question...


      • keiser keiser 30 janvier 19:30

        @ JL et aux autres

        Il y a longtemps que considère cette chose de Colombey comme un clown.
        Une espèce de néo-con.
        Je pense que c’est un troll-floodeur qui publie.
        il se fout des réactions.
        il est juste là pour lâcher sa bombe de merde sur AV.
        Le grand Charles doit s’en retourner dans sa tombe.
        Mais que vive Colombey et ses deux églises, bien sur ! ...  


      • devphil devphil 30 janvier 11:40

        Avec le dernier président dont la politique vu pire que celle de la droite dans certains domaines comme la loi travail. 


        Avec un Macron et un Valls situé au centre droit.

        Il est normal qu’un PS de vraie gauche puisse apparaitre seul le PS de Hamon pourrait passer aux présidentielles.

        Melenchon a pratiquement aucune chance.

        N’oublions pas les valeurs historiques du PS.

        Ce dernier quinquennat fût basé sur la gauche de gouvernement , la gauche réaliste cela ne veux rien dire et Hollande n’a pas été élu pour faire un programme de droite.

        La campagne de Valls a porté de nouveau sur cette gauche de gouvernement , il n’avait aucun programme , aucune idée , rien à proposé sauf qu’il était le moins pire ....
        Moins pire que Fillon , Lepen 
        C’est pas un programme et il a tellement déçu qu’il va pouvoir retourner à Evry voir les blancos.

        Je ne suis pas d’accord avec cet article et laissons les histoires de religion hors du débat politique , la politique a pour but d’aider les gens sans immiscer dans la sphère privée de la religion.

        La religion est un fléau qui tue en prônant l’amour de son prochain sous réserve qu’il soit de la même confession.

        Philippe 


        • Alren Alren 30 janvier 13:19

          Les électeurs, prétend-on, préfèrent l’original à la copie.
          En l’occurrence le programme original réfléchi collectivement c’est L’Avenir en commun, le programme de la France Insoumise dont le candidat et porte-parole principal est Jean-Luc Mélenchon.
          La copie pitoyable pour se concocter, tout seul, à la hâte, des propositions est celle que Hamon a pompée comme un mauvais élève sur ce programme sans avoir l’intention, comme Hollande avant lui, de mettre en œuvre ces projets s’il était élu.

          Pas plus que Hollande n’avait l’intention de faire la guerre à la finance et de renégocier les traités de l’UE et ce dès le fameux discours du Bourget. Il prenait les participants à la réunion et les téléspectateurs pour des imbéciles. Il les méprisait infiniment en mentant ainsi le Young Leader US !

          S’il était sincère, s’il désirait vraiment le bine du peuple français, Hamon se désisterait pour JLM, appellerait à voter pour ce programme qu’il copie.

          S’il ne le fait pas, comme il l’a d’ores et déjà confirmé, c’est que sa candidature n’a d’autre but que d’empêcher le candidat du changement réel d’être au deuxième tour de la présidentielle.

          Macron, Fillon, Le Pen sont des ennemis déclarés des Français qui ne paient pas l’ISF. Bon, on le comprend.

          Hamon c’est pire car c’est un faux-cul, un hypocrite qui pourra en berner quelques uns.


          • Electric Electric 30 janvier 13:38

            Merde, y’a eu une primaire à gauche ?

            Personnellement, je n’y ai vu qu’un pastiche gnangnan des élections à l’UNEF de Jussieu.

            Donc, c’est Hamon qui va diriger l’UNEF ?

            Putain, ça c’est du lourd vieux !

            Pour la mutuelle étudiante, c’est mieux ?

            Je vais pourvoir me faire soigner les dents ?

            On aura des salles de prière à la FAC ?


            • ppazer ppazer 30 janvier 15:53

              Hamon n’est pas pire qu’un autre : ils sont juste tous mauvais.
              Ils n’ont aucun pouvoir au-delà de celui qui les grands intérêts et les grands financiers leur accordent : ils ont le droit de matter et exploiter la population.
              La différence entre les candidats réside dans le niveau de mise en application plus ou moins importante de ce droit.

              A l’international, Trump semble se démarquer de cette emprise et ose enfin prendre des décisions couillues : il n’a pas beaucoup de rétorsion à craindre, puisqu’il est déjà très très riche, et c’est là sa grande force, car il a les moyens de son indépendance personnelle face à tous les rats et vautours qui gravitent autour des lieux de pouvoir. Voyez comment ces mêmes rats (les médias, notamment) se déchainent dans un immense bashing : c’est pitoyable. Trump a la capacité de résister et de faire ce pour quoi les vrais américains l’ont élu. Ca change !
              Il y a de l’espoir dans Trump pour les états-uniens. On ne peut, hélas, pas en dire autant en France avec nos politiques, quels qu’ils soient.


              • BOBW BOBW 30 janvier 18:55

                @ppazer : Trump , des décisions couillues smiley !! ah ! ah !ah :Bas les masques,les carpettes des multinationales : voir les manifs populaires qui se multiplient contre ce« pinocchio » aux U.S.A. et partout dans le monde !...


              • Coriosolite 30 janvier 20:50

                @BOBW
                Plutôt que « manifestations populaires » disons « manifestations financées par Soros et sponsorisées par l’UE ».

                En une semaine Trump en a plus fait que n’importe quelle « crise » pour déstabiliser le système US.

                L’orage gronde. Vers l’effondrement final ? Chouette !!!


              • Ruut Ruut 31 janvier 09:21

                Je voit surtout un transfert vers en marche des ténors de ce parti.

                Je suis surpris que l’histoire des frais de bouche de Macron soient encore sous silence médiatique tellement c’est énorme et du même acabit que l’affaire Pénélope.
                Certes Légal mais totalement amoral et une insulte a la bonne gestion des deniers publiques.
                A moins que Hamon ne soit le backup en cas d’échec de Macron face a Mélanchon.
                Mais un second tour Mélanchon vs Marine serait intéressant et probablement salutaire au Pays loin des corrompus qui nous ont gouvernés jusque la.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès