Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Harkis Vs Sarkozy

Harkis Vs Sarkozy

Depuis 16 mois (oui, vous avez bien lu…), Zohra Benguerrah et Hamid Gouraï, fille et fils de Harkis, assiègent l’Assemblée nationale, à Paris. Afin d’obliger Nicolas Sarkozy à tenir sa promesse de campagne, et reconnaisse les responsabilités de l’Etat français dans la tragédie de leurs pères. Ils appellent à une grande manifestation de soutien, ce mercredi 15 septembre, pendant la séance des questions au gouvernement.

En cette année 2010, Cinquantenaire des « indépendances » africaines, il est de plus en plus difficile de contester qu’il y a cinquante ans, le mot magique « indépendance » permit de masquer le largage des populations africaines de la France, au nom du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », qui fut en réalité totalement bafoué. Voir en particulier l’Affaire gabonaise (1958), la Loi 60-525 (1960), et les conditions du référendum en Algérie (1962), avec pour résultat 99,72% de OUI pour l’indépendance…

De même, il devient très compliqué de nier que les populations africaines de la France furent mises au ban de la République par Charles de Gaulle, au gré d’étranges critères, raciaux, culturels et religieux. Afin d’éviter la « bougnoulisation » de la France (selon l’expression du Général, en coulisses…), mais aussi pour faire de substantielles économies (« cartiérisme », « complexe hollandais »), et accessoirement organiser le néocolonialisme qui détruit l’Afrique depuis un demi-siècle (voir La Tragédie du Général, de JR Tournoux, Plon, 1967 ; C’était de Gaulle, Alain Peyrefitte, Fayard, 1994 ; la Françafrique, de FX Verschave, Les Arènes, 1999).

La tragédie des Harkis

Dans ces conditions, il serait bon que l’Etat français reconnaisse ses responsabilités la tragédie qui frappa les Harkis et les Algériens francophiles. Ceux-ci furent interdits de rapatriement en 1962 par Charles de Gaulle. Désarmés, abandonnés, parfois livrés à leurs bourreaux, et finalement voués collectivement au massacre, selon un scénario dès longtemps annoncé. En parfaite connaissance de cause de la part des autorités françaises. Mais c’est qu’il fallait éviter à tout prix la « bougnoulisation » de la France, justement…

Selon les historiens, de juillet à octobre 1962, entre 45.000 et 200.000 Harkis et Algériens francophiles (voire davantage…) furent massacrés ou suppliciés, dans un immense déchaînement de terreur et de barbarie. Objectif : que plus jamais l’Algérie ne soit française, et que chacun en soit désormais bien d’accord… Il faut reconnaître que l’opération a parfaitement fonctionné, en particulier dans les banlieues françaises. Les Harkis y sont d’ailleurs souvent détestés…

Bravant les ordres et les menaces, au péril de leur carrière, certains officiers, conscients du désastre humain qui se préparait, aidèrent leurs hommes à gagner la métropole. Ces rescapés et leurs familles (à peine 15.000 personnes en octobre 1962, à la fin des trois grandes vagues de massacres ; par la suite, 70.000 rescapés reçurent l’autorisation de gagner enfin la France) furent aussitôt enfermés dans des camps dans le Midi, dans un extrême dénuement matériel et moral. Il est bon de réécouter le Bachaga Boualam, ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

Gibier électoral

Aujourd’hui, l’inacceptable largage de l’Afrique comme le criminel abandon des Harkis, sont parfaitement connus des hommes politiques français.

A telle enseigne que pendant sa campagne présidentielle, en grand besoin de voix, Nicolas Sarkozy avait promis aux Harkis et à leurs descendants (aujourd’hui 500.000 personnes, donc pas mal d’électeurs potentiels…) : « Si je suis élu président de la République, je veux reconnaître officiellement la responsabilité de la France dans l’abandon et le massacre de harkis et d’autres milliers de musulmans français, et je le veux afin que l’oubli ne les assassine pas une nouvelle fois ».

Malheureusement, une fois installé à l’Elysée, Nicolas Sarkozy, sixième président de la Ve République blanciste, leader de l’UMP (ex-RPR gaulliste) a subitement perdu la mémoire. Plus de trois ans après son élection, il n’a toujours pas tenu parole…

Deux de Gaulle, deux Pétain

On peut comprendre le silence de Nicolas Sarkozy. Car au petit jeu du fil et de la pelote, la reconnaissance par l’Etat de ses éminentes responsabilités dans la tragédie des Harkis induirait presque nécessairement la mise en examen du Charles de Gaulle de la « décolonisation ». Or devant le tribunal de l’Histoire, il se pourrait bien que ce deuxième de Gaulle soit condamné aussi lourdement que le deuxième Pétain... Car à regarder les choses en face et dans leur pénible entièreté, il apparaît qu’il y eut deux De Gaulle, comme il y eut deux Pétain : d’abord un incontestable héros (France Libre pour de Gaulle, Verdun pour Pétain) puis un personnage terrifiant (le de Gaulle de la « décolonisation », le Pétain de la collaboration). A l’heure où le culte médiatico-politique voué à de Gaulle atteint des sommets, de telles réalités historiographiques incitent l’Elysée, évidemment, à préférer l’abstention…

En attendant, les Harkis de France ont vécu le parjure de Nicolas Sarkozy comme une énième marque de mépris.

C’est pourquoi, depuis 16 mois, Zohra Benguerrah et Hamid Gouraï, fille et fils de Harkis, assiègent l’Assemblée nationale, dans le cadre d’une manifestation à durée illimitée. Afin d’obliger le président de la République à honorer sa promesse de campagne.

Seizième mois de siège

Au fil des mois, de loin en loin, les soutiens directs ou indirects se sont accumulés. André Genissieux pour le MRAP, Marie-George Buffet pour le PCF, Frédéric Mitterrand Ministre de la Culture, Jean-Marie Le Pen pour le FN, et quelque 70 députés de tous bords… Un attelage hétéroclite et clairsemé, le plus souvent extrêmement discret, qui n’a d’égal que celui des rares médias à avoir couvert l’événement : Rue89, Afrik.com, Camer.be, Radio Courtoisie, Présent, La Dépêche du Midi, et bien plus tard La Provence, France Culture, France Inter… Enfin, subrepticement, Libération et le Point.

Malheureusement, pour en arriver à ce fragile écho médiatique, il a fallu tenir mois après mois, au soleil comme dans l’hiver glacial, dans des conditions matérielles de plus en plus difficiles… Car à mesure que la mayonnaise médiatique et politique commençait de prendre, l’affrontement avec le système sarkozyen est allé crescendo. Jusqu’à la saisie de leur véhicule, qui leur servait de logement, et une mise en garde à vue, menottes aux poignets. Ils ont déposé plainte à chaque fois. En vain.

Pour les soutenir, Hamid et Zohra appellent à une grande manifestation de soutien, le mercredi 15 septembre, jour de débats à l’Assemblée nationale. Afin que Nicolas Sarkozy respecte ses engagements, et reconnaisse enfin les responsabilités de l’Etat français dans la tragédie des Harkis.

Avec à la clef, espérons-le, une véritable Révolution pour la France, qui en aurait tellement besoin…

Alexandre Gerbi

 

Manifestation de soutien aux Harkis du Palais Bourbon, 15 septembre 2010, de 10h à 19h, Place Edouard Herriot, Paris. Métro Assemblée Nationale.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Meissa 13 septembre 2010 12:15

    Bonjour,
    Pourquoi cet amalgame entre « harkis » et francophiles ?
    On est francophile par estime pour la France en tant que nation pour sa culture, ses paysages, son esprit, son histoire etc. sans pour autant adherer aux choix politiques de ses dirigeants ni leurs orientations.
    Je doute que de nombreux harkis paysans ruinés engagés volontairement pour le « sordi » acculés à la misère aient fait un choix objectif. Pour d’autres harkis c’est un choix idéologique (plus rares).


    • Massaliote 13 septembre 2010 14:57

      Excellent commentaire. J’approuve totalement. D’ailleurs je suis surprise de ne pas encore avoir vu débouler sur cet article tous les collabos des fellouzes prêts à justifier toutes les ignominies par leurs « principes moraux » dévoyés. Ce gouvernement s’honorerait de prendre enfin en compte les souffrances endurées par nos compatriotes. Bien que je sois sans illusion sur le sens de l’honneur et l’amour de la France de nos gouvernants apatrides. 


      • Massaliote 13 septembre 2010 14:57

        Je répondais à akoula, bien sur.


      • Massaliote 14 septembre 2010 10:58

        POURQUOI LE COMMENTAIRE D’AKOULA A T’IL DISPARU ? smiley


      • Emile Mourey Emile Mourey 13 septembre 2010 16:17

        @ Alexandre Gerbi

        Extraits de mes mémoires :

        Nos politiciens croyaient-ils vraiment qu’à la suite des accords d’Evian, nos harkis ... allaient pouvoir tranquillement retourner dans leurs douars ?... J’ai plutôt tendance à croire qu’il y eut de la part de nos gouvernants une manoeuvre psychologique d’une hypocrisie sans pareille... J’avais au titre de la compagnie que je commandais, en plus des appelés, une vingtaine de harkis. Avec leur famille, cela représentait une centaine d’âmes... Il fallut les engager sur un nouveau statut à l’exception d’1/5ème qu’on aurait dû renvoyer avec le maigre pécule prévu (pour la petite histoire, disons que nous avons tourné le problème en résiliant les harkis « fictifs » du bataillon dont les soldes « réelles » permettaient de faire la « goutte de lait » et autres oeuvres d’humanité).

        Mon sous-officier adjoint s’occupa de constituer un dossier pour chaque harki et parcourut le djebel pour obtenir des copies d’état-civil manquants (contre backchich). De mon côté, je contrevenais aux ordres en envoyant en France des lettres polycopiées pour rechercher des emplois (toujours pour la petite histoire, je dois dire que l’accueil a été favorable de la part d’un certain nombre de chefs d’entreprise de province, contrairement aux grandes entreprises noyautées par le FLN).

        Je perdis administrativement mes harkis qui furent versés dans une harka dite de gendarmerie dont l’encadrement était composé de simples gendarmes qui portaient des galons fictifs d’un grade supérieur à ceux qu’ils avaient réellement... Tous les jours ou deux jours, je prenais ma jeep pour maintenir leur moral qui était bas et même très bas...

        Finalement, Paris accepta leur retour en métropole.


        • Emile Mourey Emile Mourey 13 septembre 2010 21:32

          un nouveau statut avec des contrats résiliables au bout de quelques mois.


        • non666 non666 13 septembre 2010 16:19

          Rajoutons encore une couche a ce qui vient d’etre dit.

          Les harkis ont été trahis par tous le monde.

          1) d’abord et surtout par DeGaulle lui meme qui sur cette histoire a été minable.

          2) Par TOUTE la gauche ensuite qui relayait les propos du FLN.
          Que ce soit Waldek Rochet du PCF qui parlait de « collabos » , de « traitre a leur peuple » ou par les diffrentes mouvances socialistes (SFIO, PSU....)

          3) Par les Liberaux que cela n’a pas géné le moins du monde de les voir abandonné.

          4) Par les « humanistes » (auto-proclamés) chretiens democrates.

          Paradoxalement les seuls qui les soutienrent furent les OAS....et quelques pieds noirs dotés de mémoires.



          Les Harkis sont effectivement , aujourd’hui encore, SUR NOTRE sol , insultés, par les descendants du FLN...
          Comment imposer l’amour du drapeau français alors que nous maltraitons ceux qui nous ont aimé et que nous acceptons ceux qui nous haissaient ?
          Quelle autre consequence , cela peut il avoir que de tous les pousser (fils de FLN et fils de harkis a nous mépriser ?)
          Ceux qui ne sont pas capable de traiter diffrement leurs ennemis que leurs amis méritent ils l’amitié ?

          En vérité les SEULS arabes qui devraient pouvoir etre en France devraient etre les Harkis.
          En aucun cas ceux qui combattu la France ou leur engeance.

          Une des explications des phénomènes que nous qualifions pudiquement de problèmmes de « quartiers difficiles » vient de la.
          Nous avons aidé les loups a entrer et nous avons laissé les agneaux se faire egorger...
          Et cela au sens strict puisqu’effectivement, certains ont été castré a vif , cautérisé sans anestésie avant d’etre egorgé devant les youyous de contentement ....

          Je rappelle que 200 000 h, c’est les pertes françaises de la seconde guerre mondiale
          230 000 pour les anglais , 290 000 pour les etats unis (dont 100 000 hors d’Europe)


          Mais si il n’y avait que les harkis....


          Qui se souvient encore de ce salaupard de boucher vietnamien, bourreau des français capturés a Dien bien phu pendant des mois et qui revient en France, finir sa carriere comme enseignant a Paris X (nanterre)....
          Qui se souvint de tous ceux qui soutenaient honnetement la France et que nous avons abandonné la bas, en indochine , à la racaille rouge ?
          Qui se souvient du Role de Mendes France, la si « grande gloire » des socialistes dans ces tristes affaires ?

          Quand on ne sait pas faire la difference entre les ennemis et les amis, on ne merite que des ennemis.










          • Massaliote 13 septembre 2010 17:39

            Et Danielle Minne, la poseuse de bombes, qui enseignait à l’université de Toulouse avant dêtre terrassée par la maladie ?

            Nous ne sommes pas assez nombreux à nous souvenir mais tout est fait pour cacher soigneusement à la masse la vérité historique.


          • Emile Mourey Emile Mourey 13 septembre 2010 21:26

            @ non666

            Boudarel était pion au lycée de Bourg-en-Bresse quand j’y ai fait mes études. Il était déjà militant gauchiste agitateur.


          • juluch 14 septembre 2010 14:40

            +1 !!! non666,

            Je suis du même avis.

            On a la mémoire courte, ont rejettent nos alliés et ont accueillent nos ennemis !!!!! smiley

            On fut trahis en Indochine par de la saloperie de gauche militantes qui à l’arrière sabotaient les armes et minaient le moral !!

            Pareil en Algérie, qu’on a abandonner après avoir réussis à vaincre les terroristes du FLN !!! Dégoûtés par l’hypocrisie de nos gouvernants !!

            Pauvre harkis je vous plains !!.....la Patrie reconnaissante mon cul !!!

            Sarko c’est comporté comme ses prédécesseurs !!

            Quand les gens vont voter pour qui il faut ????



          • non666 non666 14 septembre 2010 17:16

            Hugh !
            Je vois que nous sommes un certain nombre de « vieux cons » a se souvenir du nom des traitres genereusement intégrés dans la gauche à la cuisse si hospitalière.


          • ali8 13 septembre 2010 16:53

            Mr Mourey

            ce n’est pas à vous que je dois rappeler qu’un militaire, fut-il de réserve, doit obéir et non pas critiquer le gvt

            d’après l’histoire, les harkis qui purent sauver leur peau et rejoindre la mère patrie, furent dirigés sur la cité balnéaire située rive droite du Petit Rhône, en pleine Camargue bourrée de moustiques et autres insectes, le village de Mas Tibert
            abandonnés là de nombreuses années, personne ne protestait contre le port du hijjab de leurs femmes musulmanes

            mais nous connaissons le triste sort des milliers de ces français de coeur lâchement abandonnés et justement considérés comme collabos par les Algériens
            à la même époque affluaient en masse les pieds noirs, la plupart d’entre eux suceur du sang algérien
            eux s’installaient à Carnoux en Provence, une zone très saine.....

            selon la définition de Meissa, je ne suis pas francophile car je n’admire pas la culture de la France pour ce qu’il lui subsiste de judéo-chrétien, évidemment, je ne suis pas un souchien (et non sous-chien), néologisme qui tend à s’utiliser de plus en plus (merci Houria) smiley

            les musulmans Français sont là et défendrons leurs positions


            • Massaliote 13 septembre 2010 17:26

              Commentaire imbécile. Pieds-noirs et harkis se sont installés où ils ont pu : Paroles d’un « grand homme de gauche » :

               
               
               

               

               

                   
                Extraits de Paris-presse l’intransigeant « Dernière heure » jeudi 26 juillet 1962.


              Le maire de Marseille a 150.000 habitants de trop. GASTON DEFFERRE : « Que les » pieds-noirs « aillent se réadapter ailleurs »

              Il y a cent cinquante mille habitants de trop actuellement à Marseille. C’est le nombre des rapatriés d’Algérie qui pensent que le Grand Nord commence à Avignon et qui ne veulent pas quitter la ville du soleil malgré les sollicitations des autorités officielles

              Cette présence massive de ces Français d’Afrique du Nord pose de graves problèmes au sénateur-maire, M. Gaston Defferre.


              " Et les enfants ? Ici, pas question de les inscrire à l’école, car il n’y a déjà pas assez de place pour les petits Marseillais.

              -Est-il vrai qu’il règne dans la ville de Marseille une certaine tension entre Marseillais et « pieds-noirs » ?
              - « Oui, c’est vrai. Au début, le Marseillais était ému par l’arrivée de ces pauvres gens, mais bien vite les » pieds-noirs « ont voulu agir comme ils le faisaient en Algérie quand ils donnaient des coups de pieds aux fesses aux Arabes. Alors les Marseillais se sont rebiffés. »
              « Mais, vous-même, regardez en ville : toutes les voitures immatriculées en Algérie sont en infraction… »

              - Dans certains milieux politiques de Marseille on laisse entendre qu’aux prochaines élections, grâce aux 150.000 personnes qui sont arrivées récemment, votre siège de maire risque d’être en danger ?

              - « De toute façon, les élections n’auront lieu que dans trois ans et d’ici là, de l’eau peut couler sous le pont. »
              « De plus, personnellement je les attends pour la bagarre. Voilà dix ans que mes ennemis politiques essaient de me faire basculer, mais il n’y a jamais eu à Marseille un maire qui ait fait autant que moi pour l’activité économique de la ville. Et ça, mes compatriotes le savent »

              - Dans certains milieux de Marseille on prétend que vous avez à votre disposition une police spéciale, genre « barbouzes » est-ce exact ?

              - « Non, je n’ai pas de » barbouzes « à ma disposition mais simplement des militants. Ils sont groupés en section en sous-sections. Il y en a à Marseille un peu plus de 15.000. »
              « C’est la deuxième fédération de France. Et croyez-moi, ces gens savent se battre. Aux prochaines élections réunions électorales, si les » pieds-noirs « veulent nous chatouiller le bout du nez, ils verront comment mes hommes savent se châtaigner. »… Ce ne sont pas eux qui viendront, mais nous qui iront casser leurs réunions. « N’oubliez pas que j’ai avec moi une majorité de dockers et de chauffeurs de taxis ! »

              -Pensez-vous que les « pieds-noirs » donnent l’impression d’être politiquement organisés ?
              - « Non, pas du tout. Sinon ils auraient agi depuis longtemps. Il existe des membres des commandos Delta à Marseille, mais pour l’instant ils sont sans chefs et sans têtes de file. Ils sont donc inutilisables, du moins pour le moment. »

              - Avez-vous embauché dans vos services municipaux des fonctionnaires « pieds-noirs » ?
              - « Pas question que j’embauche des fonctionnaires car, depuis mon arrivée à la municipalité de Marseille, je me suis séparé déjà de 1.500 employés. »
              -
              - Voyez-vous une solution aux problèmes des rapatriés à Marseille ?
              -« Oui, qu’ils quittent Marseille en vitesse ; qu’ils essaient de se réadapter ailleurs et tout ira pour le mieux. »


            • Massaliote 13 septembre 2010 17:33

              Et j’ajoute que si on a un peu de DIGNITE on ne reste pas en France si on n’est pas francophile. Lorsqu’on prétend éradiquer l’héritage judéo-chrétien d’une nation c’est que l’on est son ennemi. Ne touchez pas à nos racines si vous voulez prétendre au respect. Allez donc voir ailleurs avec cette vomissure d’Houria si l’herbe est plus verte. smiley


            • Hieronymus Hieronymus 13 septembre 2010 18:55

              Ali
              si Mourey a « desobei » en procedant a des subterfuges pour sauver les hommes qu’il avait sous ses ordres d’une mort affreuse, c’est tout a son honneur !
              ou bien vous avez une curieuse conception de la charite ou alors je n’ai rien compris a votre message ?

              « les pieds noirs, la plupart d’entre eux suceur du sang algérien »
              decidement la haine a encore de beaux jours devant elle ..

              et vous en France, quel sang vous sucez ?
              si vous n’etes pas francophile (traduction : n’avez que mepris pour la France) que faites vous la ?
              peut etre que de l’autre cote de la Mediterrannee le sang est meilleur, songez y ..


            • ali8 14 septembre 2010 09:51

              @ Hieronemus

              je découvre là un petit raciste

              sachez que que je ne suce que mon propre sang !! que je gagne largement ma vie honnêtement, que mon régime social est le seul en France que le Président de la République n’a pas voulu modifier en regard de la pénibilité, en l’occurence l’ENIM

              je répète encore une fois que ce site, Agoravox, est une vitrine islamophobe ou sévicent des racistes, des aigris par la défaite en Algérie, des rats du FN des vieillards séniles et j’en passe

              salam, que la paix soit sur vous tous


            • Clojea CLOJEA 13 septembre 2010 18:08

              De Gaulle a géré comme un pied la crise algérienne. Résultat ? Déchirement, déception, morts inutiles etc... Il était facile de régler la question sans heurts, mais voilà, il y avait des dessous politiques et surtout des valises d’argent. Magouille quand tu nous tiens ....


              • Massaliote 14 septembre 2010 10:57

                L’armée de terre a donné le 18 juin 2010 le nom de « Lieutenant Youssef ben Brahim » (1927-1968), HARKI, à la nouvelle promotion d’officiers formés à l’Ecole d’application de l’infanterie (EAI) de Montpellier «  la Mecque des fantassins  ». Vive l’armée française !


                • OMAR 14 septembre 2010 12:06

                  Omar T.

                  Comment les français ont considéré puis traité les collabos de l’occupation ?
                  Comment aurait réagi le fils de J. MOULIN face à un collabo ?

                  Qu’espéraient les harkis aprés leur installation en France ?
                  Qui connait les 70 hameaux forestiers oû furent installés les harkis ?

                  Est-ce-que les harkis échappent au délit de faciès ou au racisme ?

                  Je pourrai m’attarder davantage sur les malheurs des harkis, les accabler pour leur choix , mais cela serait de la cruauté gratuite.

                  Pour cela, je souhaite que les nouvelles générations se consacrent plutot à rapprocher les enfants de harkis et l’Algérie, c’est possible, il faut juste être humain..

                  Et la guerre, ça fait longtemps que c’est fini, depuis 1962.



                  • juluch 14 septembre 2010 14:53

                    @ Hieronemus

                    je découvre là un petit raciste

                    sachez que que je ne suce que mon propre sang !! que je gagne largement ma vie honnêtement, que mon régime social est le seul en France que le Président de la République n’a pas voulu modifier en regard de la pénibilité, en l’occurence l’ENIM

                    je répète encore une fois que ce site, Agoravox, est une vitrine islamophobe ou sévicent des racistes, des aigris par la défaite en Algérie, des rats du FN des vieillards séniles et j’en passe

                    salam, que la paix soit sur vous tous


                    Pour te répondre........

                    pas content ?
                     on est raciste ?
                    Du moins se que tu crois et prétend...

                    mais, qui sont vraiment les racistes ?
                     toi et les tiens qui détestaient la France et les Français !! 

                    Tu parles de séniles des anciens....enfoirés !! Tu te rends compte de se que tu écris au moins ???

                    La défaite !!! QUELLE DEFAITE ?? On VOUS A VAINCU LES TERORRISTES DU FLN !!!
                    après avoir réussi à pacifier grâce à des Bigeard (respect) et Massu(respect) !

                    de Gaulle a trahis l’Algérie en vous donnant l’indépendance que vous êtes incapable de gérer, on vous soutient à bout de bras depuis 1962.

                    Ras le bol, tires toi si t’es pas content !! smiley

                    Et je te salam pas !!!

                    • ali8 14 septembre 2010 15:16

                      ras le bol tires toi si t’es pas content lol !!

                      je suis très content de mon sort

                      je suis très content de lire une réaction qui conforte mon opinion

                      il serait peut-être temps d’envisager sereinement le futur et d’oublier le passé car le passé est derrière le présent

                      quant à bigeard que le Diable reçoive son âme ainsi que celles de tous ses comparses qui se vantent d’utiliser la torture (par necessité !!)
                      il n’y a pas de monstres chez les animaux

                      salam


                      • ali8 14 septembre 2010 15:18

                        @ juluch

                        perso, je m’étais tiré, mais suite à la défection de quelques uns de mes frères, j’ai décidé de revenir


                      • juluch 14 septembre 2010 16:15

                        as le bol tires toi si t’es pas content lol !!

                        je suis très content de mon sort

                        je suis très content de lire une réaction qui conforte mon opinion

                        il serait peut-être temps d’envisager sereinement le futur et d’oublier le passé car le passé est derrière le présent

                        quant à bigeard que le Diable reçoive son âme ainsi que celles de tous ses comparses qui se vantent d’utiliser la torture (par necessité !!)
                        il n’y a pas de monstres chez les animaux

                        salam


                        Oublié le passé ?? oui !!

                        Mais c’est toi qui insultes !!

                        Bigeard fut un grand homme !!! UN HOMME ! un vrai pas un lâche comme le FLN qui posait des bombes pour tuer des innocent en toute impunité en se cachant comme des minables.
                        Ça n’as pas changé semble t’il , les terroristes sont de la même religion !!

                        Le Général Bigeard fut un grand chef de guerre qui a reçu plus de médailles que n’importe quel officiers Français et tu te permet de dire n’importe quoi !!??

                        Je te salam toujours pas !!!

                      • Massaliote 14 septembre 2010 16:49

                        « quant à bigeard que le Diable reçoive son âme ainsi que celles de tous ses comparses qui se vantent d’utiliser la torture (par necessité !!) » PARCE QUE LES FELLOUZES NE TORTURAIENT PAS ? Il est que chez eux c’était érigé en système. Contrairement au FLN l’armée française n’a pratiqué la torture que dans quelques cas. Il fallait sauver des vies innocentes menacées par des égorgeurs et des poseurs de bombes. Même dans vos fantasmes vous n’arriverez jamais à la hauteur d’un BIgeard. :->


                      • Massaliote 14 septembre 2010 17:03

                        C’est ce qu’ils appelaient combattre : « Mes frères, ne tuez pas seulement… mais mutilez vos ennemis… crevez-leur les yeux, coupez-leur les bras et pendez-lez » (« Ez Zitouna », organe du FLN) http://guerredalgerie.fr/
                        « La France a commis un crime : Elle a livré le peuple algérien aux tueurs et aux assassins ! »
                        (Ferhat Abbas (ex-leader du FLN)


                      • ali8 14 septembre 2010 17:20

                        et le général salam qu’en fait-tu

                        je répéte : nous devons envisager le futur et faire table rase de tous nos ancien griefs

                        tu n’envisages quand même pas un haulocauste de musulmans !!

                        nous devons faire route ensemble bon gré mal gré ! c’est une certitude


                      • juluch 14 septembre 2010 19:36

                        et le général salam qu’en fait-tu

                        je répéte : nous devons envisager le futur et faire table rase de tous nos ancien griefs

                        tu n’envisages quand même pas un haulocauste de musulmans !!

                        nous devons faire route ensemble bon gré mal gré ! c’est une certitude


                        euh, pas compris par « général salam ».........désolé sois plus précis. :-

                        faire table rase tous se qu’il y a de volontiers...

                        Un holocauste de musulmans ??? J’ai dis ça ?? Ou ?? Sans déconner !!!

                        Les racistes et les revendicatifs c’est nous ?? Certainement pas !

                        • Loan 19 septembre 2010 10:32

                          Ceux que vous appelez des traîtres sont des RESISTANTS. Ils ont toute mon estime. Je suppose que pour vous les terroristes fellouzes étaient de courageux combattants ? smiley smiley smiley Ces ORDURES n’étaient que d’ignobles assassins. :->


                          • Jowurz 19 septembre 2010 12:42

                            Il est des souvenirs pénibles que nous n’aimons pas nous remémorer. L’attitude de la France vis à vis des Harkis est de ceux-là. Beaucoup la déplorent et s’en contentent en toute bonne conscience. D’autres tout aussi nombreux, s’en moquent.

                            Que Sarkozy ait utilisé les sentiments harkis au bénéfice de son élection ne surprend personne. Qu’il n’ait pas tenu parole s’explique.
                            Cet homme fuit tout, y compris lui-même et les responsabilités. Quand il dit : j’assume, il n’en tire de conséquences que pour autrui et non pour lui-même.

                            Il est cependant, dans cet exposé, un rapprochement qui me surprend. Si de Gaulle a incarné une France rebelle qu’on nomme « libre » et a su mener une aventure politique habile jusqu’à la libération de son pays, son mérite diffère de celui de Pétain.

                            Verdun est une victoire militaire. Elle n’a rien de très politique. Pétain n’est monté à l’assaut d’aucune défense adverse. Les Francais de métropole et des colonies ont fait le boulot. La Guerre aurait duré 3 ans de plus, Pétain eut acquis la même réputation que Nivelle.

                            Si de Gaulle est un fin stratège politique. La stratégie de Pétain est la poursuite d’une guerre d’usure qui ne doit rien à son génie militaire. Pétain était plus le symbole parmi d’autres, d’une armée victorieuse que d’un homme d’état. A Vichy, sans parler de son grand âge, il est devenu pour le Reich d’Hitler le symbole de la France humiliée devenue collabo et de la revanche allemande.

                            De Gaulle n’a pas été le symbole d’une revanche. Depuis 1958 il est devenu celui du rayonnement de la France avec ses faces cachées. Il est probable que, pour lui, la vie des hommes, peu importe leur origine, ne comptait pas pour atteindre ses grands desseins. Il s’agit d’une constatation pas d’une acceptation. Les Harkis ont payé le prix de leur fidélité à la Métropole et tout le monde ici l’a oublié. On est trahi par les siens.

                            Dans le coeur de cette communauté ce manque de reconnaissance, dans toute l’acception du terme, pèse. Aujourd’hui les Harkis constituent une entité en marge de la société qui, en cas de révolte, pourrait encore servir de bouc émissaire à la politique sécuritaire et à la répression. C’est sans doute pourquoi, l’Elysée laisse stagner cette situation avec délices. Il ne s’agit donc pas d’un oubli, mais d’un calcul. Ceci vaut pour tous les révoltés des banlieues qui transforment les véhicules en brasier et les policiers en cibles vivantes.
                             
                            Ces insurgés servent utilement le pouvoir et ne s’en rendent pas compte, tant leur dignité est bléssée et leur avenir incertain et flou. La spirale infernale est manipulée par le pouvoir au détriment de l’ensemble des citoyens et des forces de l’ordre qui, muettes, n’en éprouvent pas moins des sentiments n’adhérant pas nécessairement à l’esprit de leur mission. Mais voilà le Coran, comme l’Ancien Testament, prône le Talion. Sarkozy en profite, comptant sur les réactions qu’une marmite sous pression finit par provoquer.

                            La non violence de Monsieur Gandhi a eu raison de l’Empire Britannique même si son triomphe eut pour conséquence de scinder le pays en deux pour cause de religion, les musulmans ayant créé le Pakistan. L’action d’un Martin Luther King est, qu’on le veuille ou non, à l’origine de l’accession de M.Obama à la Maison Blanche.

                            En revanche la nomination des membres des Gouvernements Fillon tels, par exemple : Rama Yade, Rachida Dati, ou Fadéla Amara n’est que le résultat d’un calcul politique hypocrite auquel il est regrettable que les intéressées se soient prêtées. Sans doute, certaines ont-elles cru défendre plus efficacement la cause des oppréssés en étant au sein du pouvoir, tandis que, d’autre, à l’ambition plus personnelle a privilégié une carrière.

                              

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès