Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Haro sur le vote des Suisses !

Haro sur le vote des Suisses !

Comment la médiacratie européiste tente d'instrumentaliser le référendum suisse sur l'immigration afin de discréditer la démocratie directe...

Amis du référendum d’initiative citoyenne, il ne vous aura pas échappé que depuis lundi dernier, la presse française se déchaîne contre la décision prise dimanche par les Suisses de limiter « l’immigration massive ». Décision qualifiée de « populiste », dénonciation du « repli sur soi », et en raison des implications de ce vote sur les accords entre la Suisse et l’Union Européenne (pour laquelle la libre circulation des personnes, mais aussi des marchandises et des capitaux est un dogme), certains sont allés jusqu’à dire que les Suisses se sont « tiré une balle dans le pied ». (1)

Mais il ne faut pas s’y tromper : cette attaque contre le dernier référendum suisse vise clairement à discréditer la démocratie directe. Voici le message que véhiculent ces médias aux ordres de l’oligarchie (2) : non seulement la vile populace est mue par des bas instincts (la xénophobie) et on rappellera fort opportunément à ce sujet la votation de 2009 sur les minarets pour enfoncer le clou, mais en plus elle prend des décisions absurdes qui vont saper son propre dynamisme économique, (3) c’est dire à quel point elle est stupide et combien il vaut mieux laisser le pouvoir aux élites ! Le comble du cynisme et de la démophobie a été atteint par une députée européenne luxembourgeoise dégoulinante de mépris pour la souveraineté populaire, qui déclarait désespérer du droit de vote devant la bêtise des citoyens suisses et se félicitait de ce que le référendum d'initiative populaire n'existât point dans son pays ! (4) Nos élus savent mieux que le peuple ce qui est bon pour le peuple, c’est pourquoi ils ont rattrapé la grosse bêtise que nous avons faite en 2005 (le NON au Traité Constitutionnel Européen) en votant trois ans plus tard le Traité de Lisbonne, grâce à quoi l’Union Européenne est aujourd’hui un havre de paix et de prospérité, n’est-ce pas ? Demandez-donc aux Grecs (ou aux Espagnols, aux Portugais, aux Italiens,...) ce qu’ils en pensent !

Comme il s’agit surtout de donner une image détestable du modèle démocratique suisse, nos médias ont totalement passé sous silence les deux autres référendums de dimanche :

- 70 % des Suisses ont rejeté la proposition de dérembourser l’I.V.G. (5). Pendant ce temps, en Espagne, le parlement est sur le point de porter un coup sans précédent contre les droits des femmes en criminalisant l’avortement alors que 86 % des Espagnols y sont opposés ! (6)

- 62 % des Suisses ont accepté de mettre la main au portefeuille pour financer la modernisation de leur réseau ferroviaire en dépit des pressions du lobby routier (7). On peut se demander si ce seul référendum suisse n’est pas plus utile à l’écologie que la présence de deux ministres écologistes dans le gouvernement d’un pays voisin.

En somme, tous les Suisses (de gauche, de droite, du centre ou de nulle part) ont eu au moins un motif de satisfaction dimanche soir. Et s’il s’avérait que l’une ou l’autre de leurs décisions entraîne des conséquences négatives, ils pourraient toujours changer d’avis et rectifier le tir par un nouveau référendum.
Donc rien dans cette affaire ne doit affaiblir notre détermination à obtenir, pour nos compatriotes, le droit d’intervenir dans le processus législatif grâce au référendum d’initiative citoyenne qui doit être inscrit dans l’article 3 de la Constitution française.


(1) Voir par exemple cet article de Libération : http://www.liberation.fr/politiques/2014/02/10/indignation_979262 ou celui-ci du Monde : http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/02/11/apres-le-vote-suisse-sur-l-immigration-les-populistes-pavoisent_4364242_3214.html
L’article de Jack Dion dans Marianne fait exception : http://www.marianne.net/Les-Suisses-sont-ils-des-salauds-de-xenophobes_a235779.html Signalons aussi l'excellent article de David L'Epée : http://www.lesobservateurs.ch/2014/02/15/lepee/

(2) Si vous n’avez pas encore vu l’excellent documentaire « Les Nouveaux Chiens de garde » (http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/), il est urgent de combler cette lacune.

(3) Le patronat suisse était contre la limitation de l'immigration, d'une part en raison des mesures de rétorsion de l'Union Européenne (car plusieurs accords entre la Suisse et l'UE sont liés entre eux) et d'autre part parce-qu'en raison du faible taux de chômage, laisser les portes grandes ouvertes à la main d'oeuvre immigrée aurait exercé une pression à la baisse sur les salaires. 

(4) https://www.youtube.com/watch?v=J83lF-3YF-s

(5) http://www.lematin.ch/suisse/initiative-lavortement-largement-rejetee/story/15619528

(6) http://www.lepoint.fr/monde/espagne-avortement-une-loi-insensee-et-ineluctable-13-02-2014-1791356_24.php

(7) http://www.lematin.ch/suisse/financement-rail-devrait-approuve/story/15992477

POUR ARRACHER LE REFERENDUM D'INITIATIVE CITOYENNE, INDISPENSABLE POUR EXERCER LA SOUVERAINETE NATIONALE CENSEE APPARTENIR AU PEUPLE, ADHÉREZ A ARTICLE 3, FAITES SIGNER NOTRE PÉTITION.


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • César Castique César Castique 17 février 2014 09:39

    « Le comble du cynisme et de la démophobie a été atteint par une députée européenne luxembourgeoise dégoulinante de mépris pour la souveraineté populaire... »


    Il n’est pas inintéressant non plus d’entendre Gérard Filoche et Mourad Boudjellal, en face de Marine Le Pen, sur Canal+ :


    • claude-michel claude-michel 17 février 2014 10:24

      heu...Gérard Filoche et Mourad Boudjellal sont deux marionnettes au service du pouvoir en place..aucun intérêt.. !


    • César Castique César Castique 17 février 2014 10:39

      « ...aucun intérêt.. ! »


      Tout au contraire, puisqu’ils illustrent admirablement, explicitement et on ne peut plus clairement la position du pouvoir UMPS face à la démocratie directe.

      Pour ma part, je pense que le publie ne reçoit jamais trop de piqûres de rappel. 

      Et si ce n’est pas votre avis... ... Ben voilà, quoi... smiley

    • kalon 17 février 2014 19:12

      Le « Muppets show » européen réduit à exercer un chantage public face aux Suisses, et, maintenant face aux Ecossais !

      Cà sent la panique à bord du paquebot « Europe »

      Les stratèges de Poutine se sont ralliés à la patience de l’empire du milieu.

      Employer l’empire capitaliste pour affaiblir l’Europe, ce que le pouvoir américain fait à merveille et récupérer une Europe exsangue, certes, mais de grande valeur stratégique.

      Le sionisme américain a crée une Europe sans armée, sans homme politique de valeur, sans industrie et bourrée de dettes, cela devient un « oiseau pour chat » Russe ! smiley 

      Sans le comprendre, la C.I.A. travaille actuellement au bénéfice de Poutine ! smiley


    • Camille DESMOULINS Camille DESMOULINS 18 février 2014 18:49

      Merci Cesar Castique pour le lien vers cette émission que je n’avais pas vue. (http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3350-c-salut-les-terriens.html?vid=1021213)

      J’ai retranscrit la partie qui m’intéressait le plus sur ma page Facebook, c’est édifiant en effet ! (voir ci-dessous)

      Le Pen 1 - Filoche 0

      Filoche : « tout ne doit pas dépendre d’un homme, il doit y avoir une sixième république parlementaire, démocratique, le parlement doit pouvoir s’exprimer, et les citoyens doivent pouvoir contrôler celui qu’ils ont élu. » (Jusque là, je suis d’accord avec lui) Mais sur le référendum : « non à un référendum sur l’immigration. Je suis pour un référendum sur le droit de vote des étrangers, je suis pour un référendum sur le droit du travail qui doit s’appliquer à tous, (…) mais ça dépend de la question qu’on pose : je suis pour un référendum, mais en positif, pas en négatif qui exclut les gens, qui dit que ce que je n’ai pas, c’est de la faute aux autres, et c’est ce que je ne veux pas dans un référendum à la suisse »

      Mais bon sang Gérard, ce qui fait qu’un référendum est positif ou négatif, ce n’est pas la question posée mais la RÉPONSE !!! Tu es pour un référendum sur le droit de vote des étrangers ? Fort bien, et si la réponse est NON, qu’est-ce qu’on fait ? On passe outre ? Non, ON RESPECTE LA SOUVERAINETÉ POPULAIRE, un point c’est tout !

      Sur cette question, Marine Le Pen (pour laquelle je n’ai aucune sympathie par ailleurs) a été meilleure. Extraits :

      « La vraie question, c’est qui gouverne, qui a la souveraineté en France, qui est légitime, l’oligarchie ou le peuple ? Qui est le souverain légitime en France ? Réponse : le peuple ! Moi je suis pour tous les référendums, même ceux qui me dérangent, même ceux où je ne suis pas d’accord, car je pense que c’est le peuple qui doit pouvoir s’exprimer ».

      Conclusion : le moyen le plus efficace de discréditer la démocratie directe c’est de faire de Marine Le Pen son meilleur défenseur. Merci les médiacrates !


    • claude-michel claude-michel 17 février 2014 10:14

      Un vote de bon sens des Suisses....nous en 2005 nous avons aussi dit NON..mais les gouvernants-mafieux ont mis notre référendum à la poubelle...c’est pas grave...bientôt ce sera leur tour d’aller au fond des poubelles.. !


      • bernard29 bernard29 17 février 2014 11:30

         Notre société développe beaucoup de phobies actuellement, tout le monde est un peu le phobe d’autrui. C’est pour cela que la dénomination de « démophobe » pour qualifier toute notre oligarchie médiatico politique est tout a fait pertinente et justifiée. Bravo à vous de mettre l’accent la dessus.

        En parcourant les articles sur ce référendum, je remarque qu’aucun journaliste « démophobe » ne fait son travail d’information puisqu’ils ne sentent pas le besoin de reproduire au minimum des phrases exactes du texte soumis au référendum. Ils éditorialisent tout de suite avec moult insultes et caricatures. ( les fachos, les xénophobes, le virus de la bête immonde ....).

        Dans le bon article de Marianne , il y a quand même cette phrase qui devrait permettre de réfléchir ; « On pourrait également constater ..........qu’ il n’y a cette fois aucun scandale irrémédiable dans le choix proposé. Après tout, la Suisse va se retrouver avec la politique d’immigration en vigueur en Etats-Unis ou au Canada, ce pays qui fait tant fantasmer les bobos mais où l’entrée sur le territoire est surveillé à la loupe afin d’y faire venir des cerveaux plutôt que des nouveaux pauvres. »

        je crois oui qu’il est plus que temps de dénoncer et de réagir contre « l’oligarchie démophobe » qui gère nos pouvoirs et nos médias.

        Une bonne « quenelle collective » ferait du bien .


        • gogoRat gogoRat 17 février 2014 11:45

          Une alternative (non incompatible) au référendum d’initiative citoyenne : des cahiers de doléances modernes que nous pouvons inventer et expérimenter collaborativement ...
           ça ne mange pas de pain, ça peut se mettre en place et trouver une officialisation plus ou moins indirecte, de façon très souple et progressive ...


          • pens4sy pens4sy 17 février 2014 12:28

            La Suisse a des institutions plus « démocratiques » que les autres pays européens, France comprise. Le peuple suisse a voté et passé les 2 niveaux de cette votation : la majorité des voix et la majorité des cantons.
            Rien à redire, si ce n’est mentir.
            Ce que les médias s’empressent de faire.
            Ils ont quand même un gros problème : leurs mensonges deviennent trop visibles.
            On est dans une cocotte minute.


            • 65beve 17 février 2014 12:32

              Un des derniers « référendums » proposé aux français remonte au deuxième tour des élections de 2002.
              La question posée était très simple : êtes vous pour Chirac ou pour Le Pen.
              82 % des électeurs se sont prononcés contre l’extrême droâte malgré le célèbre « n’ayez pas peur ! ».
              (n’ayez pas peur je ne risque pas d’être élu, pas plus que ma fille.)


              • sirocco sirocco 17 février 2014 16:16

                Ce que vous dites des parlementaires français est valable aussi pour les députés européens : ils sont grassement payés mais n’ont pratiquement aucun pouvoir politique.
                Les décisions d’importance qui intéressent tous les citoyens européens sont prises par la Commission (non élue). Et chacun sait aujourd’hui que cette Commission sert les intérêts de l’Empire et des multinationales.


              • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 17 février 2014 15:16

                Félicitations à l’auteur pour son article !


                Il ne s’agit pas ici de faire l’éloge du résultat de cette « initiative populaire » du 9 février en Suisse - c’est le terme exact -, mais plutôt de vanter les vertus de la démocratie directe.
                Selon le politologue suisse Antoine Chollet, grand défenseur de la « démocratie directe », la démocratie repose sur les quatre valeurs que sont : l’égalité, la liberté, l’autonomie et l’émancipation.
                Dans un remarquable essai publié en 2011 « Défendre la démocratie directe », il en fait l’apologie.
                Voir aussi ici, un billet que je lui avais consacré sur mon blog.

                Cordialement !


                • Camille DESMOULINS Camille DESMOULINS 18 février 2014 18:56

                  Merci beaucoup Jean ! Antoine Chollet est effectivement un auteur intéressant, je l’avais découvert dans cette vidéo où il s’entretient avec Étienne Chouard : http://www.youtube.com/watch?v=2aGaMHBOjeU
                  Je vais de ce pas explorer votre blog smiley


                • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 18 février 2014 22:46

                  Merci Camille, je viens de visualiser cette vidéo très intéressante.

                  Bien à vous !

                • mac 17 février 2014 15:57

                  Dans l’UE on ne parle que de démocratie mais c’est comme pour une certaine marque de frites surgelées : c’est ceux qui en parlent le plus qui en mangent le moins...
                  On va même jusqu’à légitimer des guerres au nom de cette sacro-sainte démocratie mais dès qu’elle s’exprime chez-nous on la condamne. Alors cherchez l’erreur !
                  Méditez ce petit paragraphe du retour au meilleurs des mondes d’Aldous Huxley et n’hésitez pas à le transmettre car c’est peut-être ainsi que nos oligarques voient la « démocratie » ;

                  "Les vieilles formes pittoresques
                  - élections, parlements, hautes cours de justice - demeureront, mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps, la démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions radiodiffusées et de tous les éditoriaux
                  - mais une démocratie, une liberté au sens strictement pickwickien du terme. Entre-temps, l’oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera.
                  "


                  • Gilles BERTIN Gilles BERTIN 17 février 2014 17:07

                    Il faut déménager rapidement les sièges des organisations internationales basés en SUISSE !!!

                    Combien de suisses sont domicilies en Haute Savoie, le Jura et dans le Haut Rhin ?


                    • Pere Plexe Pere Plexe 17 février 2014 17:25

                      Le problème majeur de cette votation est qu’il remet en cause des traités bilatéraux avec l’UE.

                      Je ne sais pas (pas trop d’écho de la campagne électorale Suisse) dans quelle mesure les électeurs étaient au courant de ce fait important et de ces conséquences possibles.
                      Un autre problème est la formulation avec l’adjectif « massif ».
                      En effet quelque soit la proposition à laquelle il est collé il la décrédibilise immédiatement.
                      Sans doute une question du genre « souhaitez vous que la confédération finance les partis politique en proportion de leurs résultats électoraux » n’aurait pas le même résultat que « souhaitez vous que la confédération finance MASSIVEMENT.... »
                       

                      • mac 17 février 2014 18:27

                        Le problème majeur de cette votation est qu’il remet en cause des traités bilatéraux avec l’UE.

                        and so what ?

                        Beaucoup d’européens aimeraient remettre en cause un certain nombre de ces traités s’ils vivaient dans des démocraties un peu plus abouties que la leur comme l’est la Suisse.
                        Le fait qu’une poignée de non élus puissent décider contre l’avis d’un grand nombre de pays ou plus de 60% de la population en dit long sur le caractère démocratique de cette construction inique...




                      • kalon 17 février 2014 19:23

                        La commission européenne faisant les gros yeux à la Suisse ! J’en rit smiley Un Snowdon Suisse ferait trop de dégâts parmi ce « Muppets show » smiley Les Suisses en savent beaucoup trop sur nos pseudo « élites » et depuis trop longtemps ! Et puis, pour plaire aux « BRICS », la Suisse a intérêt à ne pas trop s’intégrer dans le « bordel » Européen. Comme pendant le dernière guerre, faut toujours garder un endroit « neutre » pour continuer les « affaires » smiley


                        • S2ndreal 17 février 2014 19:29

                          Je suis Suisse. J’ai voté oui. C’était une occasion d’ennuyer une oligarchie européiste et la commission européenne. C’était une occasion de leur dire que je déteste leurs choix, leurs comportement. J’avais une occasion. C’est très rare. Ces gens ne veulent pas d’opinions divergentes.

                          Je préfère être en pétard avec l’UE que soumis à la commission européenne. Je pense mieux m’en sortir dans cette situation que dans celle de la soumission.


                          • kalon 17 février 2014 19:58

                            Tu sais, ce n’est pas une question de s’en sortir mieux ou moins bien, non, c’est une question de savoir si on est libre ou esclave !

                            Et, vraiment, je remercie les Suisses de nous avoir montrer qu’il est encore possible d’être un homme libre, et fier de l’être !

                            Tout le monde sait que l’argent « réfugié » en suisse est de l’argent du sang !

                            Mais cela ne concerne que ceux qui en ont fait leur métier et pas des Suisses qui, comme nous, n’aiment pas être exploités !

                            Votre pays n’a pas besoins de cet argent malhonnête, votre pays, comme le notre, sait très bien vivre rien qu’avec la richesse des valeurs que les citoyens Suisses apportent à leur communauté.

                            Mais, bon, c’est un autre débat ! encore merci pour vôtre votation car elle encouragera les Ecossais lors d’un autre référundum ! smiley


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 février 2014 03:51

                            Votre pays n’a pas besoins de cet argent malhonnête, votre pays, comme le notre, sait très bien vivre rien qu’avec la richesse des valeurs que les citoyens Suisses apportent à leur communauté.


                            Il faut, oui, que la Suisse aille au bout de sa logique ! Que le Peuple vote le bannissement de tout l’argent étranger de leur pays, en situation légale ou pas !

                            Que les suisses votent aussi pour interdire sur leur sol les sièges des organisations internationales, politiques, sociales et sportives !

                            Que le peuple souverain exige le retrait de la Confédération Helvétique de l’ ONU et de tout autre organisation planétaire qui pollue leurs paysages ! La Suisse veut vivre sans le Monde ? 

                            Soit ! Mais le Monde vivra aussi mieux sans la Suisse !

                          • mmbbb 23 février 2014 15:58

                            Si vous regardez la France sur l’indice de corruption comme la liberte de la presse nous tres mal place Ce qui me gene en tant que Francais c’est arrogance a toujours vouloir donner des lecons de vertus alos que la france est souvent mal classe J’ai meme entendu dire qu’il fallait boycotter ce pays je dis a S2ndreal que votre pays a bien eu raison de na pas acheter le Rafale nous sommes vraiement trop c..........Quant a notre immigration RDV RDV dans une genreration ou deux 


                          • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 février 2014 03:42

                            Il y a quelques semaines, les suisses ont aussi voté contre une initiative qui aurait limité les salaires des hauts cadres et des dirigeants à des niveaux plus acceptables et moraux.


                            Il y a plusieurs mois, les suisses ont voté contre l’érection de minarets dans leurs vertes-de-grises contrées, étant entendu que les musulmans ne se servent de ces minarets que de façon symbolique. Pas comme si les helvètes allaient devoir subir le muezzin cinq fois par jour alors qu’on doit se taper les cloches dominicales au pire moment de la journée, en pleine récupération de nos gueules de bois matinales...

                            On voit quelles sont les priorités du peuple suisse.

                            • Zip_N Zip_N 20 février 2014 14:58

                              C’est trop délicat. La politique c’est un métier une profession. on peut pas se permettre de faire pile ou face avec un discours plaisant sur des sujets techniques, importants, qui demandent des semaines de réflexions et débats politiques, pour modifier des centaines de pages constitutionnelles, 50 ou 200 fois par an. Un vote populaire demande en moyenne entre 10 secondes et 10 minutes de réflexion pour décider, cela ne peut pas fonctionner comme il faut. Il faut parfois prendre des décisions impopulaire, quand il s’agit de repousser l’age de retraite ou augmenter les cotisations car l’espérance de vie augmente. Tous ce qui est voté sont dictés par les partis, les votants ont aucune autre connaissance des sujets. Cela montre aussi l’hypocrisie des suisses qui représentent 10-15% seulement pour le parti gagnant d’extrême droite du référendum et ils ont fait changer d’avis 40% de la population avec le secret des urnes, ceux la qui pourtant se présentent initilalement pour un camp opposé à ce parti d’êxtreme droite. Ce qui signifie que des gens de gauche et du centre ont voté pour l’extreme droite, il y a pas d’autre possibilité. Après ce vote et tendance, un étranger en Suisse doit pas se sentir des plus à l’aise.


                              • rocla+ rocla+ 23 février 2014 18:33

                                J’ aime beaucoup les Suisses , ils disent non aux couillons de 

                                 Bruxelles qui décident de la hauteur , circonférence des WC 
                                et déterminent le nombre de litres d’ eau pour la petite et la 
                                grande commission .

                                Quitte à se faire chier , que ce soient pas les autres qui le fassent .

                                Et la liberté n’ a pas de prix .

                                Décideurs pour les autres rentrez chez vous .

                                • Alex Alex 23 février 2014 23:02

                                  Appliquer la démocratie est facile : il suffit d’interdire le vote à la populace qui vote toujours « mal », et ne l’autoriser qu’au peuple, qui vote « bien ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès