Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hervé Morin, le « Besson » de l’ex-UDF

Hervé Morin, le « Besson » de l’ex-UDF

Hervé Morin appelle au rassemblement des « centristes » et à une candidature pour les représenter aux prochaines élections présidentielles de 2012 (la sienne étant une éventualité probable). Oui, mais « centriste » pour lui, pour eux, cela veut dire allié à l’UMP, comme le dit cette dépêche AFP, rappelant sur Europe1 que « l’UDF a toujours été l’alliée de la droite », affirmant « Je n’ai pas trahi François Bayrou c’est lui qui est parti » a rappelant que le courant centriste véhiculait des valeurs qui ne « sont pas compatibles avec celles de la gauche ».

Morin 31032010.jpgOr de quelles valeurs parle-t-il ?

Dans cet article des Echos, il définit les « marqueurs » et les formules clefs du centrisme : Europe, libertés publiques, « humanisme refondé ,« une société apaisée, une société de la reconnaissance et une société de la tolérance ». Il se trouve que justement ce sont des valeurs clamées par la gauche, par le PS, ... ainsi que par François Bayrou !

Cherchez l’erreur ... dans la cohérence avec les actes !

Sous ce langage sirupeux d’« humanisme refondé » et de « société apaisée, société de la reconnaissance et une société de la tolérance », il a voté le budget et sa politique fiscale inégalitaire, cautionné la politique sarkozyste du bouclier fiscal, des inégalités croissantes, de la neutralisation des contre-pouvoir, de l’emprise sur les médias notamment avec la réforme de l’audiovisuel et l’alignement atlantiste avec la réintégration dans le commandement armé de l’OTAN.

Hervé Morin se proclame "centriste" tout en étant soumis à la droite ... C’est en fait tout simplement le "Besson" de l’ex-UDF !

Pense-t-il vraiment avoir l’envergure pour porter l’habit présidentiel ? Probablement pas. Tout au plus aura-t-il l mérite, ainsi que D. de Villepin, de contribuer à la division des voix de droite grâce à laquelle l’UMP n’atteindra peut-être pas le 2ème tour.

J’ai hâte de voir un 2nd tour Bayrou-Aubry (ou DSK) en 2012. L’un ou l’autre sera toujours mieux que ce régime scélérat et ces traitres soumis et baveux avec leurs phrases sirupeuses et les actes qui ne suivent pas leurs beaux discours dégoulinants.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Ariane 17 avril 2010 16:46

    Cet article est du grand n’importe quoi ! D’où vient il ? D’un socialiste ou modem qui ne sait manifestement pas quelles sont les valeurs de la gauche et quelles sont les valeurs du centre ????
    Ce qui est intéressant dans cet article, c’est qu’il place Bayrou définitivement à gauche et non pas au centre !!! ... alors que soyons clair, il n’est nul part sauf avec lui même ...

    Il me semble que le Modem, PS et PC sont souvent alliés au local ? dans les conseils régionaux, généraux, municipaux ??? ce que dit cet article, c’est comme si on disait que Bayrou est le sous-fifre du parti communiste français ou que le Parti socialiste et communiste, c’est pareil ! Absurde ? oui alors cessons de dire des bétises !!!

    Europe, libertés publiques, « humanisme refondé ,« une société apaisée, une société de la reconnaissance et une société de la tolérance » ...
    Ces valeurs étaient déjà celles de Giscard et Giscard n’est pas un homme de gauche mais du centre droit .... c’est lui qui avait notamment permis la contraception, l’IVG, l’indemnité chomage en cas de licenciement économique pour ne prendre que ces exemples là ...

    Le PS a t il ces valeurs là ? NON
    Le PS a été contre l’idée même d’une constitution européenne ... alors que les centristes veulent une Europe fédérale et ont l’Europe au coeur ... doit on rappeler que Schuman qui est un des fondateurs de l’Europe était centriste ?
    Le PS est pour les libertés ? ah c’est sûrement pour cela qu’il est plus proche de l’égalité à tout prix que des libertés car rappelons le les libertés, c’est la liberté de pensée, d’opinion, et aussi d’entreprendre économiquement ... oups ... 
    Une société de la tolérance ? ... largement différente de la lutte des classes prônées par la gauche qui oppose sans cesse le privé au public, les riches aux pauvres, les jeunes aux personnes âgées etc ... Très différente de cette gauche et modem qui pensent aussi qu’on ne peut travailler ensemble dans un gouvernement que si on est soumis au chef de l’Etat et que si on pense exactement pareil ! Quelle belle vision de la démocratie et de la liberté !!!

    Pour finir, rappelons une vérité historique simple !
    Le centre de Giscard, de l’UDF a toujours été porteur de ces valeurs qui sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui ...
    Le centre a pour autant toujours opté pour une alliance avec la droite libérale en cas d’alliance ... rappelons qu’être allié ne signifie pas nécessairement avoir exactement les mêmes valeurs ni les même idées mais simplement vouloir travailler avec en raison de certaines valeurs communes  ! Il est donc cohérent aujourd’hui que le Nouveau centre, UDF d’aujourd’hui fasse alliance avec l’UMP de même que l’UDF d’hier faisait alliance avec le RPR ou même avec l’UDR quand le centre avait un président de la République centriste (VGE) allié avec un 1er ministre de droite (Chirac) ...
    La droite et la gauche n’ont jamais été historiquement alliés sauf sous DeGaulle qui avait des communistes dans son gouvernement en référence à la résistance pendant la 2cde guerre ... donc l’alliance de Besson à l’UMP n’a rien de naturelle et peut surprendre, ce qui n’est pas le cas d’une alliance naturelle et historique du centre et de la droite ...
    Quant à l’idée même des alliances : en démocratie, chacun doit pouvoir être libre de vouloir participer à un gouvernement ou à des réformes sans être cataloguer systématiquement du parti ou du positionnement politique du chef de l’Etat ...
    Mais ce principe de base de la liberté en démocratie semble relativement inconnu à cet auteur pour qui tout est blanc ou noir ... pour qui il faut avoir les même idées qu’un homme pour travailler avec lui ... une vision d’homme de gauche qui ne met pas la liberté comme valeur fondamentale dans une démocratie !

    Pour finir, Hervé Morin peut se revendiquer du centre totalement puisque c’est lui qui actuellement est en train de rassembler les centristes ... on parle de diaspora centriste... qui a été la cause de cette diaspora ? Bayrou et son Bayroucentrisme ... qui recrée le centre ? Hervé Morin ... rappelons que les élus de l’UDF sont essentiellement au Nouveau centre (plus de 2000 élus) et que le positionnement de centre-centre droit du Nouveau centre correspond au positionnement centre-centre droit de l’UDF ... et que de nombreux élus centristes qui étaient parti à l’UMP ou au modem reviennent au bercail ...

    Et surtout il représente le centre puisqu’aussi il représente les valeurs de liberté, d’égalité des chances, d’humanisme, et de tolérance qui sont le code génétique du centre : regardez le scandale Edwige (fichiers) qu’il a été le premier à dénoncer, la réforme d’indemnisation des victimes des essais nucléaires humaniste par excellence, la promotion de la réforme des universités (au programme de l’UDF en 2007), la mise en place du RSA (au programme de l’UDF en 2007 qui permet d’être aidé encore même lorsqu’on retrouve un petit emploi), le lancement du débat sur l’adoption par les homosexuels ...
    ça c’est du concret ! et si vous trouvez que ce n’est pas encore assez ? Le centre fait ce qu’il peut pour défendre ces valeurs, qu’il est le seul à défendre, dans lesquelles une bonne partie de la population française se reconnait...
    Tout cela justifie totalement une candidature du centre en 2012 !!!


    • heliogabale boug14 18 avril 2010 13:04

      Le centre s’alliait avec la droite dans un contexte de guerre froide et parce qu’ils ne voulaient pas gouverner avec des communistes...Bayrou a peut-être compris que la guerre froide telle qu’on l’a connue est finie...en 1936 les ancêtres des centristes, les radicaux s’étaient alliés à la sfio et au pcf pour faire barrage aux fascistes...le centre devrait pouvoir vivre sans la droite...


    • Lilou18 17 avril 2010 17:27

      Marianne engagée au MODEM pour porter François Bayrou... 


      Bref, un article plus qu’orienté ! Il me semble important de rappeler une réalité politique suivante : le Nouveau Centre c’est l’UDF d’aujourd’hui. Il commence réellement à devenir agaçant d’entendre qu’Hervé Morin a trahi François Bayrou alors qu’HM a tout simplement décidé de rester droit dans ses bottes en restant fidèle aux valeurs portées par l’UDF, des valeurs incompatibles avec une alliance PS-PCF and co !!!! La démarche de l’entre deux tours d’HM a été la bonne ! Il suffit de regarder où en est FB aujourd’hui ! 

      Lilou18 engagée au NC pour porter les valeurs du Centre et du Centre Droit ! 

      • Marianne Marianne 18 avril 2010 12:31

        Ainsi, Hervé Morin, en restant « à droite dans ses bottes », aurait perpétué la tradition de l’UDF de rester allié à la droite ... Je suis désolée pour vous de ce raisonnement buté, enfermé dans ses certitudes, qui refuse de voir le fond des choses : la droite sarkozyste n’est pas la droite gauliste et républicaine, qui était encore incarnée par Chirac (et dont l’UDF s’était pourtant déjà écarté à cause de son comportement copain-coquin et ses fausses promesses comme on l’a vu avec la fracture sociale de la campagne de 1995). L’arrivée au pouvoir de Sarkozy marque une profonde rupture de valeurs de cette droite-là, qu’avait très bien pressenti François Bayrou et qui est maintenant révélée au grand jour y compris par D. de Villepin. Je me sens beaucoup plus proche dans les valeurs énoncées de D. de Villepin que de Hervé Morin car justement, l’un me paraît sincère et l’autre pas. Hervé Morin est opportuniste, il a voulu sa place de ministre, les députés du Nouveau Centre ont préféré sauvegardé leur réélection plutôt que leurs valeurs. En politique, le comportement, le courage, l’exemplarité, sont tout aussi importants que les valeurs énoncées dans le discours. Un homme politique dont les actes ne s’accordent pas avec le discours n’est tout simplement pas crédible et devient même méprisable.

        Ce que je souhaite personnellement, ce n’est pas un « rassemblement du Centre ou des centres », qui ne veut rien dire en soi, c’est un rassemblement des Français autour d’hommes politiques qui non seulement expriment des valeurs démocrates et humanistes, ont un véritable projet de société, tiennent un discours cohérent et constructif, mais démontrent aussi un comportement exemplaire, disent la vérité au Français, soient crédibles. Français Bayrou est de ceux-là. Dans ce rassemblement, je préfère Juppé et Villepin à Morin et je vois aussi des personnalités du PS ouvertes et partageant nos valeurs,comme Vincent Peillon, Emmanuel Valls. Segolène Royal aussi partage les mêmes valeurs mais n’a pas une vision aussi aboutie que François Bayrou.


      • Julien76 17 avril 2010 18:17

        Julien adhérent du NC depuis un an.

        Il ne faut pas tout mélanger, en effet même si je comprends la démarche initiale de Bayrou qui consiste à acquérir une réelle autonomie vis-à-vis de l’UMP. L’UDF a toujours eu comme finalité de s’inscrire dans une majorité afin de véhiculer ses idées. Il est en effet plus constructif d’être présent au parlement pour faire avancer ses idées plutôt que de critiquer en permanence dans les médias, ce qui ne fait guère avancer les choses...
        J’ose même affirmer que si Bayrou était resté fidèle à ses idées et à l’UDF il aurai gagné les élections en 2012. Car l’alternative droite-gauche est en train de nuire gravement à la France.
        En ce qui concerne les socialistes, il faut également les distinguer:d’un côté des gens ouverts et de qualité (Manuel Valls) et d’autres des démagogues en puissance (Martine Aubry).
        Maintenant il faut que H.Morin prenne réellement ses distances avec l’UMP afin de gagner en crédibilité, même si son poste de ministre lui impose des réserves.
        En tout cas la France à un réel besoin d’un centre fort, et cela se fera grâce au débat d’idées et pas en s’attaquant de façon bénigne au personne..Car on peut penser ce que l’on veut, mais H.Morin n’a jamais trahi l’UDF, car il n’a jamais fait alliance avec des communistes. Et il me semble qu’au 21ème siècle le marteau et la faucille sont largement dépassés...


        • Voltaire Voltaire 17 avril 2010 18:32

          Vis-à-vis d’une droite sarkozyste qui s’est considérablement « droitisée » sur le plan social, et d’une gauche qui se radicalise sous l’effet de la crise économique, il est évident qu’il existe un espace politique important pour une voie médiane.
          Mais il y a aussi risque d’encombrement sur cette voie : de Villepin s’y aventure avec un discours copié-collé du Bayrou 2007, le physique en plus, la crédibilité en moins (il s’agit quand même de l’ancien premier ministre UMP de Chirac à l’origine du CPE...), Bayrou va retenter le coup (malgré une image écornée), Morin s’y verrait bien, Borloo aussi si Sarkozy lui donne un bon de sortie, et Europe Ecologie à la mode Cohn-Bendit drague l’électorat centriste avec un discours attrape-tout et l’aide de Corinne Lepage (mais l’émergence de C. Duflot, très à gauche, risque de rendre caduque cette voie là).

          On ne peut donc que suggérer à l’ensemble des « centristes » ou « démocrates » de se retrouver pour présenter une candidature crédible, chacune prise isolément ne pesant pas grand chose.
          Idéalement, tout ce petit monde pourrait s’accorder sur quelques grands principes : une fiscalité juste, un budget équilibré, des territoires autonomes, une Europe relancée, un état impartial (justice, média...), un développement durable réaliste... En matière d’accord politique, là aussi, un compromis pourrait être envisageable : quelques conditions en matière de projet et de système électoral, une rupture avec le Sarkozysme, pas d’accord avec l’extrême gauche, et les modérés auraient un discours crédible.

          Hélas, ego et intérêts particuliers semblent se mettre en travers de tout accord possible :
          personne, y compris au Nouveau Centre, n’imagine sérieusement un seul instant une candidature d’Hervé Morin, ministre de la défense (!) du gouvernement actuel, si ce n’est lui-même. Comme JL Bourlanges l’indiquait il y a une semaine, pour être un candidat présidentiel crédible, il faut être libre. Le NC le serait un peu plus s’il avait quitté le gouvernement (ce ne sont pas les occasions qui manquaient !), même en restant dans la majorité pour respecter leur accord.
          L’alliance centriste de Jean Arthuis est un peu plus cohérente, mais trop faible pour peser réellement, et il est à craindre que sa fusion avec le NC ne déporte trop l’ensemble à venir, sauf si un afflux massif d’ex-MoDem ne vienne rééquilibrer le nouveau parti, ce qui n’est pas encore à exclure. Mais aucun candidat crédible ne se dégage vraiment encore.
          Le MoDem de Bayrou est lui aussi très mal en point : une fusion, ou au moins un accord avec les centristes aurait un réel sens si ces derniers prenaient une certaine distance du gouvernement, mais trop d’intérêts semblent encore en jeu, malgré la déroute annoncée de Sarkozy en 2012. Le MoDem semble jouer la victoire du PS en 2012 en espérant peser assez pour négocier, mais seul ce ne sera pas facile, car Bayrou ne rééditera pas son score de 2007, loin de là.
          Quant à Cap21, il ne pèsera pas grand chose dans une Europe Ecologie dominée par les Verts, et pourrait mieux négocier son influence dans un ensemble centriste, mais cela semble mal parti.

          L’hypothèse la plus probable actuellement est donc celle d’un émiettement du centre en 2012, une victoire de la gauche, et un rassemblement des centristes après 2012, qui pèsera un poids plus important face à une UMP défaite et en proie à une guerre des chefs.


          • resistance 17 avril 2010 23:16

            Excusez-moi, Ariane, mais je pense que c’est votre intervention qui est du grand « n’importe quoi », pour reprendre votre jolie expression ! 

            Il est facile de dire que « Bayrou n’est nulle part sauf avec lui-même ». Je crains d’ailleurs que ce ne soit pas vous qui ayez inventé ce genre de critique. S’il vous plaît, quitte à critiquer, faites-le intelligemment et avec originalité si possible ! « Bayrou serait le sous-fifre du parti communiste français » ? Je ne comprends pas très bien pourquoi, mais passons ! On a assez reproché au Modem, au moment des Municipales, ses alliances à géométrie variable (avec la droite à Bordeaux, par exemple), pour que vous n’insinuiez pas que le Modem ait passé une alliance avec la gauche.
            Je vous rappelle par ailleurs que VGE était Républicain Indépendant, et non pas centriste.
            « Le PS a-t-il ces valeurs-là ? » Eh bien, en ce qui concerne « la contraception, l’IVG et l’indemnité chômage en cas de licenciement économique », pour vous citer, je ne crois vraiment pas que les freins viendraient du PS ! 
            Figurez-vous que je ne suis pas du tout une supportrice du PS, mais que je pense que les reproches que vous faites à ce parti datent un peu. Quand vous parlez de la lutte des classes, je voudrais vous dire que les discours et les comportements de certains membres du Medef me semblent la mettre en oeuvre, beaucoup plus que ceux des membres du Modem et même de la plupart des membres du PS.
            Vous réclamez pour le Nouveau Centre une liberté (s’allier avec des gens dont on ne partage pas toutes les valeurs ni toutes les idées) que vous refusez au Modem (pourquoi leur serait-il interdit de parler ou même de s’allier avec des membres d’un parti de gauche, comme d’ailleurs avec des partisans de Dominique de Villepin ou d’une droite non sarkozyste ?)
            « Le centre a toujours opté pour une alliance avec la droite libérale en cas d’alliance ». Est-il donc interdit d’innover, d’ouvrir de nouveaux chemins ? Quel conservatisme ! Moi qui croyait que la rupture était à la mode !
            « Cet auteur pour qui tout est blanc ou noir... » Euh ! Parlez pour vous, s’il vous plaît !
            Quant au dernier paragraphe de votre texte... Etes-vous sûre de ne pas confondre Nouveau Centre et Modem ?
            En profondeur, parce que les membres du Nouveau Centre ont manqué du courage nécessaire pour s’opposer à la politique de Nicolas Sarkozy, politique beaucoup moins sociale encore que celle de Jacques Chirac, ils se sont tout simplement condamnés à la non-existence. C’est ce qui arrive à tous ceux qui n’osent jamais dire « non ». Leur « oui » même perd de sa valeur et ils deviennent quantité négligeable. François Bayrou a des défauts, certes, mais il a au moins compris cela, il a été intelligent et courageux, vous ne pouvez pas le lui retirer.. 

            • Marianne Marianne 18 avril 2010 11:57

              Je n’aurais pas su si bien dire !
              Il faut Résistance et Endurance pour être au MoDem !


            • JFCAMPION JFCAMPION 19 mai 2010 11:55

              Cet article montre qu’il reste encore des dinosaures au Modem car ceux que je connais reconnaissent notre impasse actuelle commune, l’UDF ne pèse presque plus rien, le Nouveau Centre a participé à beaucoup de bonnes mesures du gouvernement (souvent reprise du programme Bayrou) mais est quantité négligeable. Quant au bouclier fiscal c’est la seule reussite socialiste mais il n’y a rien sur le fond qu’un slogan. Nous devons admettre notre faible poids au NC, un peu mieux qu’un modem qu’y n’existe presque plus. Il vaut mieux se rassembler au centre droit. Si les sociaux démocrate du PS sont compatibles avec nous, il ne pèse rien à gauche, sauf si Valls ou DSK reussissent une OPA mais sont-ils de gauche j’en doute. Quand à Bayrou on verra si son ego sera toujours sa seule ligne directrice car Europe-ecologie est en train de tuer le Modem.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès