Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Histoire d’une reconversion du PS docile à la Gauche Radicale

Histoire d’une reconversion du PS docile à la Gauche Radicale

Venu du PS, dans lequel j'ai soutenu avec ferveur Ségolène ROYAL, depuis 2006, durant la campagne de 2007 et jusqu'au calamiteux congrès de REIMS en 2008, j'en suis venu au triste et déplorable constat que le PS n'est aujourd'hui qu'une arcane de plus au service des marchés. C'est pourquoi je refuse de participer à l' immense mascarade de la Présidentielle 2012 qui ne nous promet qu'une alternance de couleur politique, et non un véritable changement de modèle de société.

Je ne veux pas que la Rose me laisse bleu.

J'ai donc choisi de préserver ma liberté d'expression et de renoncer à la modération qui jusqu'ici guidait ma conduite politique, pour céder, non sans délectation d'ailleurs, à l'appel de la radicalité, que je crois désormais seule solution possible au désenclavement des peuples d' Europe de l'étau financier qui les entrave et les broie.

Comment rester indifférent face au drame social qui menace l'ensemble des peuples Européens à qui la finance confisque toute légitimité d'expression démocratique, mettant à genoux les politiques qui n'ont d'autre alternative que l'aveu d'impuissance, naît d'une aveugle complicité en d'autres temps.

La banalisation de la misère ne doit pas nous soumettre à la résignation

Il est certain que si la démocratie ne reprend pas ses droits par l'action politique, c'est dans le sang qu'elle les regagnera, quand l'exapesration du peuple aura atteint son paroxysme. Dernier exemple en date, nos chers députés nous abreuvent de la nécessité de faire des sacrifices pour sauvegarder notre sacro saint modèle social, mais se gardent bien de revoir à la baisse leurs indemnités. Volà le type même de conduite insolente qui contribue a cette exaspération grandissante.

Dès lors, et sans même me livrer ici au sinistre inventaire des injustices qui nous frappent quotidiennement, que reste-t-il au peuple orphelin de pouvoir comme solutions.

1- Le vote protestataire en direction d'un Front National aux aguets dont on sait les abus de pouvoir qu'il faut en attendre.

2- Le vote en direction d'une gauche digne d'en porter le nom et dont l'arme principale est le refus de la résignation et la mise en oeuvre d'une politique du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Je choisis sans l'ombre d'une hésitation cette seconde option, acceptant l'augure d'un changement radical par les urnes plutôt que par l'insurrection populaire.

Que cela soit entendu, je ne céderai pas aux sirènes enjoueuses du vote utile en direction de la gauche dite Républicaine. D'abord parce qu'elle ne m'inspire que peu de confiance dans sa capacité à réellement changer les choses. Ensuite parce qu'il faudrait être bien naîf pour imaginer que ce que nous subissons avec fatalisme de la part de la droite aujourd'hui en terme de réformes sociales, le peuple de gauche saurait l'accepter avec la même indolence de la part d'une coalition socialo écologiste, et que donc la menace de l'insurrection n'en serait que plus probante.

Qui ne perçoit aujourd'hui au travers du mouvement des indignés l'amorce d'une révolution populaire ? Ceux qui s'évertuent à marginaliser ce mouvement mondial ne sont rien d'autre que des autruches. Il va de soi qu'à force de vouloir faire plier les peuples à grands renforts de politiques autoritaristes, ceux ci finiront par relever la tête pour ne plus jamais la baisser, devraient-ils pour cela accepter de la perdre.

La france, forte de son histoire, peut-être en 2012 le moteur d'une révolution sociale pacifique par les urnes en choisissant de voter pour une gauche digne de ce nom et dont je reconnais aujourd'hui en Jean Luc Mélenchon le meilleur candidat.

Che64 aussi sur twitter @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • interlibre 17 novembre 2011 10:38

    Tout à fait d’accord. Ensuite concernant mon vote je n’ai pas encore acté mon choix personnel. Peut être Eva Joly si EELV envoi chier le PS (Ils devraient déjà l’avoir fait....) ou Melenchon.


    • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 17 novembre 2011 13:21

      Pas de reconversion possible.

      L’UMPS est morte.

      Passons à autre chose.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès