Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande a choisi son camp !

Hollande a choisi son camp !

Au lendemain des élections présidentielles, j’écrivais cet article : « on a viré Sarko, surveillons Hollande ! », et force est de constater que 18 mois après son élection, il aurait fallu beaucoup plus le surveiller, peut-être même le mettre sous tutelle ! La gouvernance d’Hollande conforte ceux qui, issus des classes populaires, ne voient plus aucun intérêt de voter à gauche. Alors je leur dis tout de suite, non seulement le PS n’est pas à gauche mais en plus il trahit tous ses maigres engagements, comme par exemple ce tweed du 10 septembre 2010 où Jean-Marc Ayrault promettait : « Nous assumons les engagements pris par Ségolène Royal sur le droit de partir à 60 ans. Si nous sommes au pouvoir en 2012, nous le rétablirons ».

Les mobilisations de 2010 sur le problème des retraites avait été un mouvement fort auquel le PS s’était rallié un peu contraint et forcé par la tournure des événements, et c’est donc tout naturellement que notre gouvernement a maintenant privilégié les recommandations européennes, c’est à dire que l’âge légal de départ à la retraite soit maintenu à 62 ans, et devrait mécaniquement augmenter avec l’allongement de la durée de côtisation. À terme, un assuré qui débute sa carrière à 23 ans (c’est la moyenne en France) ne pourra partir à la retraite à taux plein qu’à partir de 66 ans !

Mais dans la vraie vie, qu’on soit dans le public ou dans le privé, parfois dès 55 ans on vous propose la porte de sortie, parce qu’on n’est plus jugé suffisamment performant. Donc les salariés auront de plus en plus de mal pour avoir les annuités complètes, et en plus avec le système de décote, il partiront avec une retraite de misère, et par la force des choses ils seront obligés de faire appel aux assureurs, aux retraites complémentaires. Il y a des assureurs qui attendent cette opportunité depuis longtemps car c’est un véritable pactole pour eux : de l’argent facile à gagner sans rien faire ! Donc il y a derrière ces mesures un vrai choix de société, que le parti socialiste assume complètement, favoriser des intérêts privés au détriment de l’intérêt collectif du plus grand nombre ! Ces dispositions sont prises en toutes connaissances de cause, et sans état d’âme, car ils savent parfaitement qu’elles ne s’imposent pas.

La richesse d’une nation se définit par le produit intérieur brut : le PIB. Et l’on sait que même avec une croissance extrêmement faible de 1,7% par an, le PIB doublera en 40 ans. Aujourd’hui le PIB de la France est de 1900 milliards, auxquels il faut prendre 250 milliards pour financer les retraites et il reste donc 1650 milliards pour les autres dépenses de la nation. En 2050, le PIB sera donc de 3800 milliards auxquels il faudra soustraire 700 milliards pour les retraites, et il restera donc 3100 milliards pour les autres dépenses de la nation ! Les chiffres sont là, ils sont incontestables, tout le reste c’est de la langue de bois, langue que pratique couramment tout politicien qui se respecte et qui envisage de faire une carrière dans la profession !

Le gouvernement de Sarkozy et de Fillon a détruit les régimes dit spéciaux de certains salariés, mais s’est bien gardé de s’attaquer aux retraites chapeaux des grands patrons et aux régimes très spéciaux de nos députés et de nos hommes politiques. La logique aurait voulu que les régimes spéciaux mis en place par le conseil national de la résistance soient étendus peu à peu à l’ensemble de la population : c’est d’ailleurs ce qui avait été prévu à l’époque. Ce qui était possible dans la France sortie exsangue de la guerre ne le serait pas dans un pays riche !! De l’argent il y en a, il y en a même beaucoup. Et c’est en allant le chercher là où il se trouve que l’on pourra payer de bonnes retraites à 60 ans et assurer une protection sociale de haut niveau à l’ensemble de la population ! Hollande et Ayrault continuent la casse de notre protection sociale. Personne ne nous fera de cadeaux, je ne le crois pas, je ne le crois plus, nous n’aurons que ce que nous prendrons, quel que soit la couleur du gouvernement ! 

sur Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2013/11/03/hollande-a-choisi-son-camp/

Lire également : ASSEMBLEE NATIONALE, PAS UN SEUL OUVRIER !

« Un homme politique n’est pas la pour améliorer votre vie, mais pour changer la sienne »…C. PAFO


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Tipol 4 novembre 2013 11:27

    On savait très bien qu’on avait choisi la peste, de mort plus lente, plutôt que le choléra de mort plus drastique et violente.


    • oncle archibald 4 novembre 2013 15:49

      Non Monsieur GIL Hollande n’a pas choisi son camp et c’est cela qui fout le bintz dans tout le pays. Hollande s’appuie sur un conglomérat qui n’existe que le temps d’une élection. 

      On ne peut pas appeler du même nom « majorité présidentielle » ceux qui sont des sociaux démocrates , les copains de Mélanchon, ceux de Philippe Poutou et ceux de Jean Vincent Placé.

      Et c’est pareil dans le camp de droite. Par une hypocrisie à visée purement électorales on fourre dans le même parti des gens qui sont des sociaux démocrates comme l’était le général de Gaulle et plus encore son premier ministre Chaban Delmas, et des gens qui sont très proches des idées Lepenistes. 

      On en crève ! La société telle qu’elle est ne peut plus aller bien loin. Il est grand temps, il est urgentissime, de sortir de ces ambiguïtés, de revenir à une vision plus saine de la Société Française telle qu’elle est et non pas telle qu’on veut nous faire avaler qu’elle est. Je suis certain qu’une très grande majorité de Français, et même d’européens, ont une vision commune de la société qu’ils souhaitent pour eux et leurs enfants. A nous de faire cesser le clivage qui nous artificiellement imposé par ceux qui ont intérêt à ce qu’il perdure. A nous de ne pas perdre espoir dans la démocratie pour inventer la suite. 

      Monsieur Hollande serait bien inspiré de prendre acte du désaccord total entre le peuple et la représentation nationale. Il devrait dissoudre l’assemblée demander au peuple d’élire de nouveaux députés, de s’accommoder de leur choix et de diriger la France avec un gouvernement pragmatique de coalition rassemblant des personnalités diverses et compétentes. Pour essayer de redresser le pays il faut un homme libre. Libre par rapport aux forces financières et libre par rapport aux idéologies bornées qu’elles soient d’extreme droite ou d’extreme gauche. 

      • ETTORE ETTORE 4 novembre 2013 16:22

        Des intermitants du spectacle... en gros !


        • Ruut Ruut 4 novembre 2013 16:49

          UMPS le mur fait mal.


          • troletbuse troletbuse 4 novembre 2013 20:06

            Vu sur le Canard :
            Le régime des multi-élus sont divisés pour chaque mandat si bien que les élus restent dans les tranches basses de l’imposition. C.a.d qu’un seul politicard fait des déclarations séparées pour chacune de ses fonctions. Mais avec François Zéro, ca aurait pu changer.


            • bertin 5 novembre 2013 09:07

              Il n’ y aura pas de progrès social sans rétablissement de toutes les libertés et dénonciation du Mind Control.

               

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès