Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande : dur à cuire ou fier-à-bras

Hollande : dur à cuire ou fier-à-bras

Dans son duel télévisé, jeudi soir, face à Alain Juppé, François Hollande est apparu sûr de lui et arrogant. Au point de ressembler à celui à qui il souhaite succéder le 6 mai prochain.

Son image de grand méchant mou lui collait trop à la peau. Y compris dans son propre camp. Montebourg l’a surnommé « Flamby », Fabius « Monsieur petites blagues » et « Fraise des bois », l’ex-plume de l’ex-premier ministre, Guillaume Bachelay, « Guimauve le Conquérant ». A droite, ce n’est bien sûr pas mieux. Sarkozy l’appellerait « le petit » en privé, élément de langage repris sur i-Télé par Estrosi. Chatel, quant à lui, l’avait qualifié de « Babar ».

 Dans une société surmédiatisée, où l’image prime sur le message, l’électeur indécis pourrait très bien se dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Et que Hollande ne possède en commun avec Mitterrand que son prénom. Bref, qu’il est finalement trop « normal » pour faire Président. Ce dernier, fort de l’onction du suffrage universel, demeurant dans l’imaginaire collectif un leader charismatique, un monarque républicain au-dessus de ses sujets.

Conscient de cette fragilité, désireux qu’elle ne se transforme pas en talon d’Achille, Hollande a décidé de jouer les durs pour montrer qu’il avait bien la gueule de l’emploi. Il a choisi un autre dur comme faire valoir. Plus exactement, un ex-dur sur le retour : Alain Juppé. C’était hier soir sur France 2 lors de l’émission « Des paroles et des actes ».

Le revers de la médaille, dans ces cas-là, c’est de forcer le trait au risque d’en rajouter. Un écueil que n’a manifestement pas su éviter le candidat socialiste. Tout à leur surprise de découvrir un Hollande sûr de lui, et haussant le ton face à Juppé, l’ex-"meilleur d’entre nous", certains journalistes ont crié ce matin à sa victoire aux poings sur le ministre des affaires étrangères.

Certes, Hollande s’est montré cinglant sur le bilan de "Sarko" (comme s’est laissé à l’appeler Juppé), que Juppé a mollement tenté de sauver des eaux en défendant quelques réformes que le PS n’avait pas contestées. Paradoxalement, comme si c’était pour lui un brevet d’honorabilité. Mais l’ex-premier secrétaire du parti socialiste s’est surtout montré impoli, coupant à moult reprises la parole à son aîné, et arrogant en se comportant comme s’il était déjà élu. Au point, qu’à la fin, un Juppé excédé lui a rappelé que le favori de janvier n’était jamais l’élu de mai. Ce qui fut souvent vrai. Mais faux en 2007, où le favori de janvier, un certain « Sarko », a bien été élu en mai.

Il n'en reste pas moins vrai qu'en voulant (sur)-jouer les durs à cuire, Hollande a pris le risque d'apparaître, avant-hier au soir, comme un fier-à-bras. L'impopularité de celui qui occupe déjà l'Elysée devrait l'inciter à ne pas trop renouveler l'expérience. Sinon, il finira par donner raison à Juppé.


Moyenne des avis sur cet article :  1.38/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 28 janvier 2012 11:45

    « ...Sarkozy l’appellerait « le petit » en privé,... »

    Sarko n’a vraiment peur de rien, même pas du ridicule !

    En tout cas, Hollande n’a pas besoin de talonnettes pour tenter de paraitre plus grand qu’il n’est. Il n’a sans doute pas les complexes de Sarko.


    • pissefroid pissefroid 28 janvier 2012 11:53

      Il me semble que le tartarin de l’histoire c’est plutôt le résident actuel de l’élysée.


      • Bernard Bougel Bernard Bougel 28 janvier 2012 12:18

        On ne peut pas toujours dire tout et son contraire. A ceux qui lui reprochaient d’être indécis, imprécis, Hollande a apporté un démenti bienvenu.
        Je crois qu’il a rassuré ceux qui pouvaient se poser la question de sa « stature » présidentielle. Bien sûr il surjoue ce personnage, mais, s’il ne le faisait pas, que n’entendrions tant de la part de ses « amis » politiques que, naturellement, de celle de ses adversaires (type « capitaine de pédalo »).
        Je pense que, une fois définitivement démolie cette image émolliente, il pourra abandonner cette « sur »posture et redevenir plus « naturel ».
        Quant au match des « impolis », il y a, comme on dit, photo pour départager les 2 débatteurs. Avec, de mon point de vue, un léger avantage au « meilleur d’entre nous » qui a, bien souvent, perdu son calme.
        Sa dernière pique sur « le favori de janvier n’est pas le président de mai », elle est l’aveu même de sa défaite.


        • anomail 28 janvier 2012 12:45

          Ni dur à cuire ni fier à bras, girouette tout simplement, si l’on en crois la valse avec Hadopi.

          C’est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup smiley

          Je pense qu’il essaie de savoir ce qui va lui rapporter le plus de voix alors il peine quelque peu se positionner.

          Une très jolie démonstration de courage politique.

          François Hollande remplacera Hadopi par Hadopi
          http://www.numerama.com/magazine/20740-francois-hollande-remplacera-hadopi-par-hadopi.html

          Suppression d’Hadopi François Hollande botte en touche
          http://www.numerama.com/magazine/21328-suppression-d-hadopi-francois-hollande-botte-en-touche.html

          L’hadopi symbole du mépris de l’intérêt collectif pour François Hollande
          http://www.numerama.com/magazine/19543-l-hadopi-symbole-du-mepris-de-l-interet-collectif-pour-francois-hollande.html

          Hadopi : Hollande demande un chèque en blanc aux électeurs
          http://www.numerama.com/magazine/20103-hadopi-hollande-demande-un-cheque-en-blanc-aux-electeurs-maj.html

          Pour son après Hadopi François Hollande pourrait légaliser le p2p
          http://www.numerama.com/magazine/21022-pour-son-apres-hadopi-francois-hollande-pourrait-legaliser-le-p2p.html

          François Hollande ne veut pas de licence globale contre Hadopi
          http://www.numerama.com/magazine/20026-francois-hollande-ne-veut-pas-de-licence-globale-contre-hadopi.html

          François Hollande proposee-t-il vraiment une licence globale ?
          http://www.numerama.com/magazine/21416-francois-hollande-propose-t-il-vraiment-une-licence-globale-post-hadopi.html

          Hadopi : Hollande maintiendrait la traque des pirates et les avertissements
          http://www.numerama.com/magazine/20171-hadopi-hollande-maintiendrait-la-traque-des-pirates-et-les-avertissements.html

          Hadopi : Hollande efface les traces et change encore d’avis
          http://www.numerama.com/magazine/20072-hadopi-hollande-efface-les-traces-et-change-encore-d-avis.html

          Hadopi : François Hollande rompt déjà une promesse
          http://www.numerama.com/magazine/20065-hadopi-francois-hollande-rompt-deja-une-promesse.html

          Piratage : les cinéastes rassurés par François Hollande
          http://www.numerama.com/magazine/21339-piratage-les-cineastes-rassures-par-francois-hollande.html

          Au bourger Hollande entretient le flou sur l’après Hadopi
          http://www.numerama.com/magazine/21360-au-bourget-hollande-entretient-le-flou-sur-l-apres-hadopi.html

          L’après Hadopi de François Hollande : dépénalisation et taxation
          http://www.numerama.com/magazine/21406-l-apres-hadopi-de-francois-hollande-depenalisation-et-taxation.html

          Non, François Holland ne veur pas d’une licence globale
          http://www.numerama.com/magazine/21429-non-francois-hollande-ne-veut-pas-d-une-licence-globale.html


          • GilbertDulbert 28 janvier 2012 13:49

            Hadopi est un sujet très difficile à manipuler pour les politiques, surtout en ce moment (avec en parallèle les Sopa et Pipa américains qui font jazzer sur le net). Je préfère dans l’absolu savoir Hollande dans le doute (et à raison, à l’instar du sénat américain) plutôt qu’au contraire le voir foncer tête baissée comme Sarkozy.


          • anomail 28 janvier 2012 14:02

            Hm. Peut-être, mais pourquoi ne pas tout simplement dire « Je ne sais pas », au lieu de multiplier les déclarations floues et/ou contradictoires. Ce n’est pas politiquement correct peut-être...


          • Scual 28 janvier 2012 14:29

            Non mais là on parle pas de miser sur le meilleur cheval quand même !

            On parle de politique, de liberté d’expression, de surveillance des communications, de droits de l’homme. Alors il est pour ou contre ? On ne peut pas être indécis sur ces sujets, être indécis là dessus c’est déjà être mauvais, dans tout les sens du terme.

            Un type capable de sacrifier les droits de l’homme pour des raisons électoralistes pourrait-il être un bon président ? Bien sur que non ! Cette indécision sur le sujet est du même ordre que les « retouches » faites à son programme directement par Areva. Le vrai François Hollande se trouve dans ces moments de vérités et pas dans ses postures médiatiques.

            La « stratégie » électorale n’excuse pas tout, certaines choses sont impardonnables. HADOPI est impardonnable ! Alors, sera t-il le changement après Sarkozy ou plutôt son digne successeur ? La réponse se trouve dans son « indécision » quand il s’agit de revenir sur ce qu’à fait Sarkozy. C’est simple il ne veut revenir sur quasiment rien de ce qui a été fait par Sarkozy.

            Cela ne peut vouloir dire qu’une seule chose : il approuve le travail de l’UMP.


          • Nejibus 28 janvier 2012 13:53

            Nous avons suivi le même débat et pourtant ma perception est à l’opposé de la votre. Hollande a non seulement répondu point par point aux critiques du « professeur » mais a été maitre de son argumentaire et point arrogant puisqu’il a longuement répété que son élection dépendra du peuple .
            L’agressivité et l’arrogance était du côté de l’ex ennemi de Sarkozy, actuel ministre de Sarkozy..c’est dire le caractère opprtuniste et sans principes.
            J’avais l"impression par ailleurs que jupé avait la bave aux lèvres tellement il était secoué.
            Il faut dire que Jupé n’a vraiment pas été intelligent d’attaquer Hollande sur le domaine que ce dernier maitrise le mieux ; la finance publique.


            • arobase 28 janvier 2012 15:20

              en tous cas, après cette semaine hollande ,t out ce que la droite a trouvé comme critique c’est « arrogant » !!


              rien sur projet, rien sur le programme, et pour cause : comment pourraient ils dire qu’ils sont contre l’idée de faire payer les riches ? pourtant ils le sont mais ils ne peuvent le dire.

              en voyer en plus juppé comme débatteur, il faut le faire !! le poissons frit ! comme le poisson frit, lui a les rides du front de haut en bas au lieu de les avoir en travers. rien que de le voir , un gagnant du loto deviendrait malheureux ! tristounet smiley le moine !
              il a fait quoi de fabuleux dans sa carrière ?

              mais là ou on va rire, c’est quand sarko va présenter son programme ! il va les prendre où les sou ? chez les pauvres ?

              idem bayrou, idem lepen. les bonnes solutions, c’est la gauche qui les annonce ! et eux il vont pouvoir annonvcer quoi ? 

              alors en attendant, à défaut de critiques, on dit qu’il est arrogant !! c’est pas moréno : !



              • Vipère Vipère 28 janvier 2012 15:37

                Le Sieur Jupé est venu la fleur au fusil, « en touriste » pour débattre, tant il sous-estimait l’adversaire.
                 
                Et F. Hollande, contre toute attente, lui a donné du fil à retordre, lui qui s’attendait à écraser son adversaire comme une mouche insignifiante ! 

                Du coup, « le cerveau délégué de l’UMP » en a pris plein son grade, et à découvert à ses dépens, mais un peu tard le PS a la riposte, moins au ras des paquerette, qu’il n’avait imagniné. 

                Juppé, « un fin diplomate » ? une croyance que le débat JUPE/HOLLANDE a relegué au placard de l’esbrouffe !!! 


                • amiaplacidus amiaplacidus 28 janvier 2012 18:33

                  Non, le sieur Jupé n’est pas venu en touriste.

                  Simplement, il n’est absolument pas convaincu par Sarko, c’est un euphémisme que de le dire. Alors, il a fait le minimum syndical.

                  Je suis loin, mais alors très loin, de partager les idées de Jupé, mais il faut bien reconnaitre que dans ce gouvernement, c’est le seul qui sort du lot de la médiocrité.


                • Richard Schneider Richard Schneider 28 janvier 2012 16:51

                  à l’auteur :

                  Comme plus de cinq millions de Français, j’ai regardé l’émission « Hollande »sur la 2.
                  Que dire ? C’était un peu long ... Je suis d’une « ancienne génération », la vie privée de nos politiques ne m’intéresse guère ...
                  Seul, le débat entre l’ex-« meilleur d’entre nous » et le socialiste fut assez animé. Comme tous les deux sont des énarques, nous, citoyens de base, nous avons dû nous contenter d’admirer avec quelle virtuosité les deux protagonistes maniaient les chiffres !
                  Juppé a été assez décevant : raide, dur, cassant, de mauvaise foi, se serait-il « sarkozéïsé » ? Ça n’a pas probablement pas plu à Chirac (cf. l’article sur Rue 89). De plus, d’après Cohn-Bendit (sur LCI vendredi matin), il n’avait l’air de bien connaître le dossier sur le traité concernant le budget de l’Euroland. Un comble pour le Vice-Premier Ministre !
                   Hollande a été habile (un peu trop ?), un peu « ennuyeux ». Mais il ne fait pas de doute qu’il est sorti vainqueur de ce face-à-face.
                  Il faut toutefois remarquer que plus de 5,4 M. de Français ont suivi l’émission diffusée sur une seule chaîne, ce qui prouve que la campagne est bien lancée.

                  Quel sera le nombre de téléspectateurs dimanche soir, quand le monarque s’exprimera sur TF1 + France 2 + BFM + LCI + iTélé (j’en oublie peut-être) ?

                  • Hijack Hijack 28 janvier 2012 18:56

                    Je viens de voir l’émission en différé ... franchement, Juppé a été laminé ... ridiculisé, bien que je ne suis pas un soutien de Hollande ...
                    Juppé, depuis l’aventure BHLienne en Libye n’est qu’un toutou ... sans aucune dignité, aucun honneur ... mais le ridicule et l’incompétence en plus !


                    • NOJ71 28 janvier 2012 22:15

                      Article de l’UMP.

                      L’ Elysée avait fourni comme élément de langage aux groupies du calamiteux président : arrogance de Hollande.

                      • kiouty 28 janvier 2012 23:01

                        Génial, merci l’UMP de se décridibiliser totalement en ramenant n’importe quel débat présidentiel au niveau des paquerettes. En plus si le seul truc qu’ils arrivent à reprocher à Hollande, c’est l’attitude, mon dieu, mais autant avouer qu’ils sont d’accord sur tout le reste.

                        De surcroit, arriver à reprocher a Hollande son arrogance, alors qu’il y a les Sarkozy, Morano, Lefebvre, Guéant, et surtout Juppé (!) dans son propre camp, c’est absolument énorme.

                        Hou qu’elle va être douloureuse la baffe de mai 2012 !!!!


                        • Parrison Parrison 29 janvier 2012 11:03

                          Un homme dur à cuire ou fier à bras... ? Non, rien de tout cela...

                          M. Hollande est un homme normal... qui, contrairement à ce qu’on a entendu sur sa prétendue mollesse, nous a fait la brillante démonstration qu’il est est à la hauteur de la fonction qu’il brigue....et qu’il n’est pas démuni quand il s’agit de répondre aux sarcasmes....
                          Juppé.... m’a fait drôlement rire, avec ses minables petites piques tout sourire que l’autre lui a retournées comme autant de tartes à la crème... Fallait pas le chercher Mister Juppé, vous n’avez pas le monopole de l’arrogance, vous et toute la clique...et ce genre d’arrogance que vous dénoncez chez votre opposant, moi elle m’a plu... ! 

                          C’est tout à son honneur de constater que quand on l’y pousse M. Hollande sait lui aussi se montrer arrogant, mais lui, au contraire de vous, il a recours à ce stratagème pour répondre à votre persifflage, pas pour humilier, comme vous le faites, pour déstabiliser ceux qui auraient l’outrecuidans de vouloir vous ravir le pouvoir que vous considérez comme votre propriété inaliénable...

                          Comme dit M. Hollande, ce n’est pas vous qui décidez, c’est le peuple... vous avez trop tendance, dans votre course aveuglée vers le pouvoir, à oublier que le pouvoir c’est le peuple qui décide à qui il va le confier...
                          Qui est donc arrogant Mister Juppé et les autes... ? les jeux ne sont pas faits, d’ici là sachez humilité garder, vous aurez la déconfiture moins cuisante en cas de rejet... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès