Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande l’Américain II

Hollande l’Américain II

Les priorités données par François Hollande lors de l'allocution qui a suivi l'annonce de sa victoire, sont celles que Laurianne Deniaud présentait récemment en validant le rapport de l’Observatoire de la Jeunesse Solidaire. 

Cette responsable des jeunesses socialistes est issue des réseaux de l’Education Populaire.

Il est vraisemblable qu’elle occupera une place importante dans le futur gouvernement car elle est une pièce maîtresse du dispositif que François Hollande présente comme prioritaire.

Les réseaux de l’Education populaire travaillent avec ceux de l’Afev (l'Association Fondation des Etudiants pour la ville).

http://www.nationspresse.info/?p=133586

L’Afev ressemble en tout point aux organisations pilotées par la Cia.

Présentée par Wikipedia comme la création de trois joyeux étudiants, l’Afev est à l’origine de nombreux rapports « spontanés » de la jeunesse demandant les évolutions qui vont dans le sens de ce que demandent les grands groupes industrialo financiers.

Rapidement, l’Afev s’est saisi du sujet de la suppression des notes et de la mise en place du Livret de compétences demandé et élaboré par l’European Round table et l'Ocde au niveau de l'Union Européenne.

Les Jeunesses Solidaires, dont émane le rapport présenté par Laurianne Deniaud, sont hiérarchiquement subordonnées à l’Afev.

Pour anecdote, Yannick Noah semble plus que lié au PS, il est en affaire avec lui via l’Afev qui fonctionne parallèlement avec Fête le Mur, l’association du sportif enchanteur qui anime déjà une vingtaine de zones urbaines sensibles grâce au tennis.

C’ est le Groupe Bnp Paribas qui annonce des bugdets de plusieurs millions d’euros qu’il alloue à l’Afev et à l’association de Yannick Noah, et a participé à la naissance de la Fondation du Sport, qui développe notamment des partenariats entre le secteur public, le secteur privé et le monde associatif en faveur de l’insertion par le sport.

En échange, le Groupe bancaire octroie des micro-crédits aux pouplations « sensibles ».
Quand on sait que le micro-crédit est l’activité bancaire la plus lucrative … ce ne sont pas les pauvres qui manquent.

Mais bien sûr chacun est libre de penser que la Banque est une activité hautement humaniste.

Je rappelle au passage que Pierre Moscovici pour le Parti Socialiste, n'est pas pour rien vice-président (co vice-président avec Alain Lamassoure pour l'Ump) du Cercle de l'Industrie, allié à l'Institut de l'Entreprise (petite soeur de l'American Enterprise Institute) qui regroupent tout ce que le Cac 40 comptent comme groupe industrialo financiers.

Au niveau universitaire, les réseaux de l'Afev sont puissants, ils ont pour media : Universités et Territoires (Magazine et site Internet), et travaillent comme son nom l'indique, avec les Collectivités territoriales.

Et notamment au très suspect projet de Partenariat public-privé.

Parmi leurs tout premiers intervenants de cette organisation, figuraient Stéphane Hessel et Edgar Morin dont on sait les liens avec la Cia qui a toujours utilisé des intellectuels pour asseoir son projet de domination économique.

Leurs connexions avec les faux-nez mondialistes que sont la Chaîne de l’espoir -dans le domaine médical-, la Rose ou la Flamme Marie-Claire, Toutes à l’école -réseaux d‘aides à l‘éducation des petites filles en France et dans le monde avec utilisation de «  stars  »  comme Estelle Hallyday, Claire Chazal, etc.-, sont faciles à établir et fonctionnent selon les méthodes classiques des réseaux des services américains.

Avec la force, l’éducation est le meilleur moyen d’asseoir l’idéologie libérale, on connaît l’implication de la Milton & Rose Friedman Foundation par exemple ; on sait aussi comment l’idéologie mondialiste utilise les ONG pour s’implanter durablement, j'ai souvent cité la Creative Associate, pendant éducatif des Blackwaters en matière d'armée privée.

Bref, on pensait avoir François II, n'oublions pas Mitterrand quand il affirmait être le dernier président de la France, souvenons-nous de ses paroles avant de partir, il disait que les Français ne le savaient pas, mais ils étaient en guerre, contre les Etats-Unis, et que ce serait une guerre à mort.
La mort est moderne, par euthanasie, on ne sent rien, le docteur Hollande nous surveille, après Sarkozy l'Américain, voici donc l'Américain, épisode II.


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 10:23

    Bel article sur les liens entre Hollande, les associations diverses et Les services américains.

    Hollande fait partie de la French american fundation si je ne m’abuse non. ?

    Sinon, pour compléter vous pouvez assi parler des liens entre la commission européenne et les USAs et les intérêts Industriels et financiers.


    • orianeborja orianeborja 9 mai 2012 20:30

      Oui Hollande a été recruté comme Young Leader par le Council on Foreign Relation.

      Sur les liens Union Européenne/USA/marché, j’ai démonté le mécanisme en matière d’éducation :


    • orianeborja orianeborja 9 mai 2012 21:03

      Le lien ne passe pas, il faut taper sur google :

      oriane borja nouvel ordre éducatif mondial un monopole de marché


    • Cocasse Cocasse 9 mai 2012 10:32

      Et oui, triste constat.
      Un niveau d’endoctrinement supérieur à la propagande est utilisée : la fabrication des esprits par l’éducation. Rappelons d’ailleurs les propos de Anne Lacroix Riz qui parlait des mensonges dans les manuels scolaires, les attaques sur l’enseignement de l’histoire par l’abandon de Napoléon au programme pour parler de villages africains paumés à la place.
      Et encore rappelons que ces manuels sont déjà sous influence, édités par un certain Nathan.

      L’abomination s’entretient d’elle même, comme si le mal était une force collective autonome.


      • sisyphe sisyphe 9 mai 2012 10:36

        Damned !

        Hollande un agent infiltré de la CIA, et nous ne le savions même pas.... smiley smiley

        Merci à l’auteur de nous éclairer de sa brillante et incontestable démonstration ; surtout pour Stephane Hessel, et Edgar Morin, dont vous assurez « savoir les liens avec la CIA » ; pourriez vous le préciser, par des sources fiables, recoupées ?

         Merci d’avance ; ça nous permettra de prendre nos précautions...
         smiley


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:05

          Stéphane Hessel a bénéficié d’une promo inimaginable pour son bouquin « indignez vous » qui a lancé la mouvance des indignés, mouvance qui ne mène nul part à part à neutraliser une partie de la contestation populaire.

          La stratégie du système pour se maintenir est toujours la même  : diviser les contestataires entre différents mouvements irréconciliables et ainsi neutraliser la contestation : FN, FDG, indignés etc. Le FN et le FdG ne pouvant s’entendre pour les raisons que l’on sait. Les indignés ne pouvant s’entendre avec un quelconque parti politique par définition.

          Qu’Hessel soit au service des américains consciemment ou inconsciemment d’ailleurs n’est pas spécialement étonnant c’est même logique. Comme dit dans l’article le Modèle de Hollande Mitterrand avait beaucoup parlé avant sa mort. Mitterrand était un illuminé complotiste ? smiley


        • sisyphe sisyphe 9 mai 2012 11:13

          Mais bien sur ! smiley

          La véritable « contestation populaire » ne saurait être que celle du FN, n’est-ce pas ?

          On le voit bien, dans tous les mouvements populaires ; grèves, manifestations, soutiens aux travailleurs menacés de délocalisation, de chômage, où le FN est omniprésent

          pas vrai ?
           smiley


        • Cocasse Cocasse 9 mai 2012 11:22

          Je n’ai jamais compris ce personnage étrange qu’était François Mitterrand. Pourquoi a t-il laissé le pays sombrer, alors qu’il avait une vision claire de « l’ennemi américain », aussi bien que de la pourriture des membres de son parti ?
          A t-il sincèrement cru que l’europe garantirait la survie de la France ?
          Je ne suis pas assez expert sur la vie de cet homme pour comprendre les positions qu’il a tenu, et qui sont en contradiction. Je lui accorde une certaine confiance de base, étant donné la formidable action de son épouse (maintenant décédée) et de la vision qu’elle avait.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:27

          J’ai parlé du FN de la même manière que du FdG ou des indignés. Cette sortie que vous faites sur le FN est totalement hors de propos. J’ai dis que le système cherche à diviser les contestataires dans différents mouvements FdG, FN, DLR, NPA, FO, Indignés .

          Les « vrais » contestataires comme vous dites sont partout .


        • Al West 9 mai 2012 13:33

          Cocasse :

          Miterrand etait soumis, quoiqu’il en dise. Dans le livre de sa femme publie a titre posthume, on peut y lire que quand elle lui demandait pourquoi il ne pouvait pas prendre telle initiative pour aider les pays pauvres a avoir acces a l’eau, il lui repondait :

          « Je n’ai pas le pouvoir, c’est la finance internationale qui l’a. »

          Son conseiller politique de toujours etait Jacques Attali dont on connait les idees pour le moins border-line. Bref, j’ai bien peur que le dernier president veritablement francais soit De Gaulle...


        • Al West 9 mai 2012 15:55

          Precision, je citais de memoire :

          « Mai 1981 fut un mois de grande activité, car c’était la préparation de l’arrivée au pouvoir de François. J’essayais d’apporter tout ce qu’il y a de meilleur en moi, pour que ce rêve d’avoir une société socialiste, quoique à l’européenne, devienne réalité. Mais bien vite j’ai commencé à voir que cette France juste et équitable ne pouvait pas s’établir. Alors je demandais à François : ‘‘Pourquoi maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ?’’ Il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque mondiale, le capitalisme, le néolibéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir. J’appris ainsi qu’être le gouvernement, être président, ne sert pas à grand-chose dans ces sociétés sujettes, soumises au capitalisme. J’ai vécu l’expérience directement durant quatorze ans. Même s’il essayait d’éviter le côté le plus négatif du capitalisme, les rêves ont commencé à se briser très rapidement. […]

          […] Durant la célébration du Bicentenaire de la Déclaration des droits de l’Homme – juillet 1989 – j’ai pu voir jusqu’à quel point nous étions soumis aux Etat-Unis. L’Etat français n’invita pas plusieurs dignitaires, en particulier des Latino-Américains. Comme par hasard, c’était ces pays-là que Washington voulait détruire. […] Je me rappelle avoir dit à François : ‘‘Jusqu’à quel point allons-nous être dépendants de l’humeur des Etats-Unis, ne pas pouvoir choisir nos invités pour nos festivités… ?’’ Ce fut une honte. […]

          En France, on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées et dont nous n’avons jamais voulu. […] La France est-elle une démocratie ? Une puissance mondiale ? Je le dis en tant que Française : cela ne veut rien dire ».


        • Al West 9 mai 2012 17:07

          J’ai vraiment du mal... Ce que je cite est tire d’une interview qu’on peut retrouver dans son integralite ici : http://www.legrandsoir.info/danielle-mitterrand-la-democratie-n-existe-ni-aux-usa-ni-en-france.html

          Citation de son ouvrage cette fois :

          « Je ne comprends pas, François, puisque tu as le pouvoir, pourquoi ton gouvernement ne prend-il pas telle ou telle décision... » Il répondait : « Je n’ai pas le pouvoir. La France, comme le reste du monde, est assujettie à une dictature financière qui gère tout, décide de tout. »


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 mai 2012 17:37

          Merci Al West pour cette très belle citation.

          Mais il faut signaler que l’historien Henri Guillemin a livré une magnifique analyse de la création de la Banque de France qu’il concluera par une remarque saisissante sur l’immense puissance de la finance mondiale face à laquelle non seulement Napoléon a capitulé mais de Gaulle aussi, comme le reconnaîtra explicitement François Mauriac en 1966.

          Faut dire, de Gaulle qui avait eu son lot d’attentat, savait le prix qu’avait payé Kennedy pour s’être attaqué à la FED. C’est le gouvernement US qui allait à nouveau créer la monnaie. Dès qu’il est arrivé au pouvoir Johnson a fait une chose en premier : annuler la décision de Kennedy.

          Bref, même de Gaulle s’est gardé d’attaquer la finance internationale.
          Alors que pouvons-nous à présent espérer de nos marionnettes élues ?

          Quoi qu’il en soit je recommande vivement cette vidéo. La conclusion est magistrale !


        • Cocasse Cocasse 9 mai 2012 17:37

          Merci pour ces documents.
          C’est dramatique, la situation ne s’est pas arrangée depuis.
          Il n’y a guère que Degaulle qui tenait bon.


        • Cocasse Cocasse 9 mai 2012 17:44

          Luc Laurent, la banque de France avait été re-nationalisée après cela (je ne sais plus si c’est en 1936 ou 46).
          Auriez vous un lien concernant ces propos sur « l’abdication de Degaulle » ?
          L’avenir est donc si sombre et tracé d’avance ?


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 mai 2012 05:37

          @ cocasse

          C’est à la fin de la video (le lien est dans le texte). Guillemin lit une citation tirée des notes que François Mauriac a écrit en 1966. C’est vraiment très bien dit.

          Donc même de Gaulle est resté « prudent ».

          Quand à l’histoire qui a suivi de la Banque de France, je ne la connais pas.

          Mais imaginez : nationalisation de la Banque de France ! ça sonnerait comme une blague ! Et pourtant, ç’en aurait pas été une...


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:08

          PS : ce matin en prenant le bus, j’ai vu une horreur : le drapeau bleu au étoiles d’or accroché sur le bus. Sur boursorama des gens appellent à imposer « un gouvernement de la salut public en Grèce ». En clair, on en arrive à appeler la dictature de nos voeux...


          • sisyphe sisyphe 9 mai 2012 11:15

            Par _Ulysse_ (xxx.xxx.xxx.10) 9 mai 11:08

            . Sur boursorama des gens appellent à imposer « un gouvernement de la salut public en Grèce ». En clair, on en arrive à appeler la dictature de nos voeux...

            Ah !

            Un « Gouvernement de salut public » serait donc une « dictature » !

             smiley 

            On est chez les cadors, là...

             smiley


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:19

            Un gouvernement de salut public imposé par l’UE et non élu. Donc oui, il s’agit bien de dictature par définition. On nomme des experts non élus qui vont décider pour le peuple de ce qui est bon pour lui .


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:30

            J’ajoute que vous semblez vous laisser amadouer par la novlangue « gouvernement de salut public » c’est une très jolie formule ça fait genre qu’on va sauver le bien public. En réalité il s’agit de sauver les créanciers et donc les banques et de vendre les biens publics. On est donc loin du « salut public ».


          • sisyphe sisyphe 9 mai 2012 11:38

            Par _Ulysse_ (xxx.xxx.xxx.10) 9 mai 11:19

            Un gouvernement de salut public imposé par l’UE et non élu.

            D’où donc déduisez vous que ce gouvernement serait imposé par l’UE et non élu ? 

            Vous avez des infos ? Des sources ?

            Merci de les faire partager..


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 9 mai 2012 11:52

            C’est pourtant simple il viens d’y avoir des élections législatives en Grèce. 68% des électeurs ont voté pour des partis opposés au plan d’austérité. Les partis de pouvoir favorables à l’austérité ont pris une déculotté comme jamais et ont perdu la majorité à l’assemblée.

            Le chef du parti gagnant ND a échoué à former un gouvernement favorable à l’austérité et au plan de « sauvetage ». C’est donc le chef du parti arrivé en second qui doit tenter l’opération mais c’est voué à l’échec. En effet, c’est Syriza le parti arrivé second qui est opposé à l’austérité et refuse de former un gouvernement avec un partit favorable au plan (de la troïka).

            Or, d’autres partis opposés au plan sont d’extrême droite et refusent de former un gouvernement avec Syriza parti de gauche. Donc ca va capoter.

            Dans ce cas, il devra ya voir de nouvelles élections législative qui verront les partis favorables au plan reculer encore.

            Le gouvernement de salut public dont on parle ici est bien évidemment un gouvernement favorable au plan, Or les grecs n’en veulent pas à 68% . Donc comment vous faites cela par des élections ???


          • emphyrio 9 mai 2012 12:45

            Très bonne info et analyse Ulysse qui rejoint celle de FA ;).
            Sisyphe qui demande des sources les cherchent-ils vraiment ?


          • morice morice 9 mai 2012 11:54

            Putain ras le bol là de ces titres à la con et de ces propos ineptes. Ils nous ressortent Mitterrand à toutes les sauces car ils n’ont aucune idée de ce qu’est devenu le PS.


            Se faire juger par pareils passéistes déconnectés est vraiment pénible.

            • Ariane Walter Ariane Walter 9 mai 2012 19:20

              On va juger. Très rapidement. Le gouvernement le 15.


            • Yohan Yohan 9 mai 2012 21:18

              Momo, tu n’es pas propriétaire des droits des titres à la con... smileysmiley


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 9 mai 2012 13:03

              J’ai bien aimé votre article.
              Corrosif et cynique à souhait.
              Donc réaliste.
              La chute est excellente.
              Merci !


              • tf1Goupie 9 mai 2012 13:42

                « très suspect projet de Partenariat public-privé. »
                Encore et toujours la vieille parano très Française.

                Savez-vous comment Internet a décollé ? Grâce au Partenariat public-privé !! ... mais aux Etats-Unis.

                En Europe on aurait pu le faire, sauf qu’en Europe et surtout en France il ne faut surtout pas collaborer avec les vilains méchants industriels. Ou là là, ça donne des maladies !

                Comment laissez pourrir doucement un pays pour des ideologies déplacées !


                • Ariane Walter Ariane Walter 9 mai 2012 19:24

                  Oriane,

                  Magnifique !

                  Seuls les socialos vous critiqueront. Ils défendent leur parti.
                  Très bonne étude que je garde et que je reproduirai.

                  Ca va être très dur, pour Hollande, en composant son gouvernement de cacher ses options.
                  La perte des voix va commencer là....


                  • Pie 3,14 9 mai 2012 19:44

                    A Walter

                    Magnifique !

                    Vous plébicitez un article un article débile ( les réseaux d’éducation populaire : fer de lance de la CIA, il fallait l’inventer celle-là !!), écrit par une militante du FN dont le seul lien cité dans l’article renvoit à Nation-presse ( un site à la gloire de MLP) où l’auteur publie ses textes.

                    L’anti-américanisme primaire rend souvent stupide, vous venez de le prouver une fois de plus.


                  • orianeborja orianeborja 9 mai 2012 20:09

                    Pour comprendre ce que j’écris, sans doute faut-il aussi avoir lu Annie Lacroix-Riz (rare historienne à avoir lu les dernières archives historiques qui sont accessibles, comme il se doit, cinquante ans après kes faits), Noami Klein et connaître un minimum de notions géopolitiques.

                    Voici un lien sur les intellectuels financés par la Cia :

                    http://liberation-opprimes.net/index.php?option=com_content&view=article&id=184:cia-intellecuels-europen&catid=43:propagande-subversion&Itemid=6

                    Pour en savoir plus sur les liens entre les groupes industrialo financiers, les Etats-Unis et l’éducation, je renvoie à mon blog, j’attends volontiers que vous démontiez point par point les preuves que j’apporte (il y a environ une cinquantaine de page) :

                    http://orianeborja.hautetfort.com/archive/2011/09/27/nouvel-ordre-educatif-mondial-un-monopole-du-marche-partie-i3.html


                  • Ariane Walter Ariane Walter 9 mai 2012 20:23

                    Pie,

                    « Débile, stupide... »

                    Homme supérieur...

                    Qu’Oriana soit FN est une chose ; qu’elle fournisse une bonne étude du PS en est une autre.
                    Et sur la critique du Ps et de l’UMPS, FN et FDG ne peuvent que se rejoindre.
                    Ils ont d’autres sujets d’incompatibilité totale.
                    mais là n’est pas le sujet.

                    la violence des socialistes sur ce site , c’est qq que chose...


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 mai 2012 20:34

                    Oriane ,bonsoir,pour Riz-Lacroix j’en ai lu trois feuilles et ça m’a retourné.


                  • Pie 3,14 9 mai 2012 21:05

                    A Lacroix-Riz est une historienne proche du PCF qui suscite souvent la polémique.

                    On lui reproche une vision très partisane des faits, toujours favorable à l’ex-URSS et très anti-américaine.

                    A l’époque de la guerre froide, chaque camp soutenait ceux qui allaient ou semblaient aller dans le sens de leurs intérêts. C’était vrai pour l’URSS ( mouvement Amsterdam-Pleyel, mouvement pour la paix etc...), c’était aussi le cas pour les USA qui finançaient quantités d’organisations anti-communistes.

                    Aujourd’hui les choses sont bien différentes et vous mélangez tout parce que cela vous arrange.

                    Toutes les multinationales ont des programmes éducatifs ou de développement dans le cadre de fondations ou non, défiscalisés et bons pour l’image. L’occident est chrétien de culture et l’idée de charité toujours présente particulièrement dans le monde anglo-saxon.

                    L’Etat américain s’intéresse à la vie politique et sociale de ses alliés par le biais de ses ambassades. Ainsi, après les émeutes des banlieues françaises, l’ambassade américaine à Paris a développé des enquêtes et des programmes vers les banlieues ( cela reste modeste en coût et en envergure).
                    La CIA continue sans doute à financer quantité de mouvements politiques ou culturels qui vont dans le sens des intérêts des USA comme le font tous les pays du monde.

                    De là à affirmer que les mouvements d’éducation populaire sont le bras armé de la CIA en France, il y a un monde.

                    Vous êtes frontiste et véhiculez un anti-américanisme d’extrême-droite tout en utilisant l’anti-américanisme de gauche parce que cela va dans votre sens. Vous seriez sans-doute même capable d’utiliser l’anti-américanisme gaullien. 

                    Et c’est là tout le problème. Le fait, par exemple de remplacer les notes par un carnet de compétences n’est pas le résultat des manigances de la CIA ( n’ont-ils pas d’autres chats à fouetter ?) . On peut critiquer ce mode d’évaluation mais certainement pas par ce biais.

                    En somme, vous dites n’importe quoi mais confortez ceux qui voient la main des officines secrêtes partout.


                  • Pie 3,14 9 mai 2012 21:13

                    A A Walter

                    « débile, stupide »

                    Repliez-vous, n’êtes-vous pas l’auteur d’une charte de bonne conduite que vous appliquez d’une façon stricte ( mais qui semble vous procurer beaucoup de plaisir) sur vos fils ?

                    Si vous n’y parvenez-pas, tentez le yoga.


                  • Pie 3,14 9 mai 2012 21:33

                    Je vous dois des excuses.

                    J’ai lu trop rapidement votre post et n’avais pas vu que votre « débile, stupide » était une citation hors contexte de mon post.

                    Cela dit, je maintiens ce que j’ai déjà écrit : ces accusations sont débiles et votre posture anti-américaniste est stupide.

                    « Sur la critique de l’UMPS, le FN et le FDG ne peuvent que se rejoindre », « la violence des socialistes, c’est qq chose ».
                    Ces deux saillies m’obligent à vous lancer une deuxième accusation en stupidité.

                    Au cas où vous ne le sauriez-pas, le FDG se définit comme un parti socialiste dont l’ennemi principal est le FN.

                    Je trouve allucinant qu’une personne qui se dit de gauche choisisse comme punching-ball systématique le PS et comme allié objectif le FN.

                    Vous adorez Mélenchon mais vous déformez sans cesse sa parole.


                  • Ariane Walter Ariane Walter 9 mai 2012 22:18

                    Pie,

                    Pourquoi faites-vous semblant de ne pas comprendre ce que vous comprenez très bien ?
                    C’est donc que vous êtes ici à des fins de propagande.

                    Dire que le Fn et le FDG critiquent tous deux Sarko et Hollande c’est une découverte ?????

                    Dire que Mme Borgia s’exprime d’une manière calme et courtoise et que vous ,vous insultez, ce qui rabaisse vos propos, c’est faux ?

                    Ensuite vous confondez deux choses. un article peut-être véhément mais répondre sur un fil est tout autre chose. J’aimerais bien que vous le compreniez.
                    je vous parle posément et quelles que soient mes opinions , faites-en de même.


                  • Pie 3,14 9 mai 2012 23:23

                    Vous voulez que je vous parle posément, mais je ne fais que cela. J’essaie toujours de parler posément, c’est même ma marque de fabrique mais je parle cru, précis et sans affects, ce qui vous heurte, vous qui êtes toujours dans l’affect.

                    Je ne viens par sur ce site pour raconter ma vie, me faire des amis ou des ennemis mais juste pour exprimer ce que je pense et humer l’air du temps exprimé par ce petit groupe non représentatif auquel je me suis attaché parce qu’il me permet d’être en contact avec des quantités d’opinions qui ne sont pas miennes.

                    Votre problème est double :

                    Vous n’aimez-pas le débat. lorsque vous dites « qu’un article peut être véhément mais que répondre sur un fil est tout autre chose », cela signifie que vous ne comprenez-pas que l’auteur n’est qu’un commentateur parmi les autres. C’est un simple forum, il n’y a pas l’auteur dans sa dignité et les posteurs qui devraient montrer un déférence envers l’auteur.
                    Un vrai débat, c’est une foire d’empoigne où seul ce qui tape juste sonne juste.
                    Voilà pourquoi vous ne devriez jamais censurer, c’est la vanité de l’auteur. Quand un post vous semble nul, il faut le laisser car il s’annule par sa nullité. En le repliant, vous lui donnez une valeur et passez pour une personne mise en défaut.
                    C’est le B A B A du débat, mais comme vous voulez avant tout être aimée, vous effacez sans comprendre que cela vous rend détestable.

                     
                     Vous ne comprenez rien à la politique. Plus précisement, vous êtes idéologiquement informe. « Le FN et le FDG critiquent tous les deux Sarko et Hollande » , certes mais leurs point de vue idéologiques n’ont rien à voir et cela est difficile à comprendre pour vous.
                    Entre le FN dont les racines plongent dans Maurras, pétain, l’OAS et les groupuscules fascistes et le FDG qui navigue entre PCF, trotskistes et PS, il y a des mondes que vous ne semblez pas voir.

                    Deux choses pour conclure :

                    Votre meilleur article et sans doute le plus utile sur le site a été celui où vous décriviez le décès de votre ex-mari, comme quoi, vous savez être juste lorsque vous parlez de ce que vous connaissez vraiment.

                    Le fait d’écrire un article courtois ( celui de l’auteur de ce fil) n’empêche pas d’être débile dans la pensée.


                  • Ariane Walter Ariane Walter 10 mai 2012 00:55

                    Pie,

                    Votre problème est simple : vous souffrez de je ne sais quel complexe d’infériorité qui vous met dans un désir véhément de rabaisser votre interlocuteur.
                    Personnellement,si je pense que quelqu’un est « vaniteux », « détestable », « qu’il ne comprend rien à la politique », « qu’il est idéologiquement informe », « débile » (je reprends les qualificatifs que vous m’accordez), je ne vais surtout pas le lui dire.
                    J’en aurai honte.Même sur un forum.
                    Mais vous, si.C’est votre manière de vous masturber et d’être viril. Vous vous en mettez plein les doigts et vous vous essuyez sur votre clavier. Ce n’est pas très clean.
                    Vous appartenez à ces vieux mecs d’Agoravox, qui, bien à l’abri derrière leur pseudo, sont habitués à faire la loi, à jouer les importants quels que soient les sujets et les auteurs.Ils compensent je ne sais quel échec par un langage dominateur et vulgaire.
                    Aucune personne bien éduquée ne se comporterait ainsi. Aucune personne intelligente.
                    La notion de respect de l’adversaire n’est pas de votre ressort. Vous voulez dominer par le mépris .

                    je vous réponds ici parce que ce n’est pas mon fil. Sur mon fil je ne garde que les êtres humains normaux, éduqués, capables de contredire avec intelligence,humour, compétence. Pas comme de petits voyous de cage d’escalier.

                    Et puisque mes articles sont stupides, si vous m’épargniez vos visites ?
                    Voilà une décision qui serait bonne....

                    Je ne vais jamais sur le fil de quelqu’un que je trouve con pour lui dire « tu es con ».
                    Parce que ça, c’est une maladie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès