Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande : l’amertume et la rancœur

Hollande : l’amertume et la rancœur

Comme il s'y était engagé avant son élection, François Hollande est revenu sur le site de Florange en Moselle. Plus qu'un Chef de l'Etat louvoyeur apte à s'affranchir de ses engagements mais qui tente de faire croire le contraire, on retiendra de cet épisode l'extrême dignité des ouvriers Mosellans. "On n'est pas des sauvages en Lorraine, on a le respect de la fonction présidentielle" avait prévenu Edouard Martin le syndicaliste CFDT de Florange. Les électeurs n'auront peut-être pas la même élégance lors des prochains scrutins. Car une autre promesse oubliée, celle d'une grande réforme fiscale n'en finit pas de faire des vagues.

Les promesses de campagne formulées un peu rapidement ont vite fait de constituer des petits cailloux dans les chaussures présidentielles. Ca n'empêche pas de marcher mais ça se rappelle en permanence à votre bon souvenir.

Car ce sont bien ce qui devaient être les piliers du Hollandisme à savoir la mise au pas de la finance et la grande réforme fiscale qui ont été passés pour l'instant par pertes et profits.

Si le bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy en faveur des plus riches s'était vite mué boulet fiscal, la non mise en œuvre d'une grande réforme fiscale par François Hollande risque bien de prendre le même chemin. L'économiste Camille Landais n'hésite pas à parler "d'une erreur fondamentale de stratégie politique". "Le mot d'impôt est devenu synonyme de catastrophe nucléaire pour la gauche".

Camille Landais voit juste lorsqu'il décrit stratégie Elyséenne de dissimulation plutôt que la réforme. Ce qui est en cause c'est bien l'absence de lisibilité du système pour ne pas dire son opacité que les Français pressentent qui permet, pour être caricatural, d'exonérer les riches mais de taxer les pauvres. Ce tour de passe-passe est rendu possible par le biais de l'évasion et de l'optimisation fiscale mais aussi, par les transferts de charge des entreprises vers les ménages.

Au-delà, c'est la question de la bonne gestion des deniers publics qui est posée. Comme le relève Camille Landais, "Dans une démocratie moderne, lorsque près de 50 % du revenu national sert à financer la puissance publique, le consentement à l'impôt passe par la transparence et le débat. Les Français ne sont pas stupides, ils savent bien que le taux de prélèvement ne dit rien du niveau de vie réel. Les Américains ont un taux de prélèvement inférieur de plus de 15 points de revenu national, ils doivent payer de leur poche la quasi-totalité de leurs dépenses de santé, soit 18 % de leur revenu. Mais quitte à financer des services publics plutôt que privés, les Français veulent en connaître le prix et savoir qui paie quoi".

On nous assène fréquemment que nos impôts servent à faire tourner les services publics et pourtant, tous sont en régression tant dans les moyens alloués à leur fonctionnement que dans le niveau des prestations. Un peu comme si on jetait l'argent public dans le tonneau des danaïdes et comme si nos fameux énarques qu'ils soient fonctionnaires ou responsables politiques étaient dans l'incapacité de réformer un Etat difforme sclérosé par les lobbys et les corporatismes. Il manque cruellement à notre époque un Napoléon capable par un trait de plume d'esquisser une administration performante et lisible.

Le 24 septembre, devant les parlementaires socialistes Jean-Marc Ayrault a déclaré que "Redresser les comptes publics, ça ne fait rêver personne." C'est oublier qu'après les années de Sarkozysme perçu comme le président des riches, les Français très conscients des contraintes financières publiques ont largement fait le choix de François Hollande parce qu'ils pensaient que celui-ci opérerait ce redressement dans la justice et l'équité.

Mais la pierre angulaire de ce rétablissement, celle sans laquelle rien n'est possible, c'est le grand soir fiscal. Or, dans son ambigüité permanente du mi-chèvre mi-choux, l'exécutif a réussi le tour de force de ne faire que des mécontents du côté des ménages. Alors qu'un effort inédit de maîtrise de la dépense publique est engagé, l'illisibilité entretenue, omniprésente dans le projet de budget 2014 conduit irrémédiablement au désaveu de l'impôt républicain ressenti comme injuste.

Le Monde rapporte qu'en 2013, le nombre de foyers fiscaux dont l'impôt augmente est de 16,15 millions, soit 44 % des foyers fiscaux. Mais surtout que 2,13 millions voient leur impôt augmenter à revenu égal ou inférieur. Qu'en sera-t-il demain avec la fiscalité locale ? Cet amateurisme au plus mauvais sens du terme ne peut produire qu'amertume et rancœur. Un terreau des plus fertiles pour un FN en embuscade.


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • mario mario 2 octobre 2013 13:35

    parfois, je pense que Hollande ne peut etre mauvais au fond de lui.

    il a découvert en arrivant a l’élysée que la fonction de président de la république n’étant rien d’autre que le porte parole et la voie de ses maitres .

    aujourd’hui hollande et en train de réussir a faire passer sarkosy pour un homme de gauche. ce qui fait 2 perdants !

     

     

     

     


    • smilodon smilodon 2 octobre 2013 22:45

      Pas 2 perdants !.. 65 millions !....Adishatz.


    • mario mario 3 octobre 2013 00:31

      @Par smilodon exact, 65 millions...pour les 2 perdants je parlé des couillons de service.


    • bibou1324 bibou1324 2 octobre 2013 13:47

      Les français sont-ils amnésiques ? En tout cas l’auteur de cet article, visiblement oui. Depuis qu’il existe des présidents en France, aucun n’a jamais eu l’approbation du peuple tout au long de son mandat. AUCUN. Et tous, sans exception, ont pris des mesures impopulaires. 


      Donc nous n’avons jamais été en démocratie. Donc le fait que les finances soit obscures, c’est normal. Les français n’étant que des pions consommateurs de cet oligarchie.

      Comme disait Coluche en parlant des années 40, « Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c’est une crise. Depuis que je suis petit, c’est comme ça. »

      Là c’est pareil, rien n’a changé depuis les années 1000. On a des souverains (que l’on peut choisir, mais le peuple n’a pas la possibilité de prendre des décisions), on a des taxes au bon vouloir des seigneurs (saigneurs), et le peuple n’a jamais son mot à dire.

      Mais le plus incroyable dans tout cela, c’est que vous ne vous en rendiez compte que maintenant ...

      • smilodon smilodon 2 octobre 2013 23:02

        Effectivement !.. Coluche avait raison. J’ai plus de 56 ans, (presque 57),et je bosse depuis l’âge de 17 ans. 39 ans de boulot, en tant que militaire et en tant que civil !... 39 ans !... C’est pas assez, je sais bien, mais c’est long quand même !.. Et je fais partie des « chanceux » en plus !... Pas de chômage, jamais !... Mais je termine les mois de la même manière qu’à 17 ans !... Ca, quelque part, ça me peine !.... Ca fait 39 ans que c’est la « crise » pour moi !.. Et je pense que si je pouvais bosser 39 ans de plus, en 2052 je finirais les mois de la même façon !... Et je pense très honnêtement, que si je vivais 2000 ans de plus dans ce même système, en 4013, ce serait toujours pareil !.... A 56 balais, après 39 ans de boulot, si j’ai un conseil à donner aux jeunes ce sera celui-là : N’entrez pas, n’entrez JAMAIS dans ce « merveilleux » monde du travail !.. C’est un « piège à cons » !... Un gros, même !..... Vous n’en sortirez pas riche, c’est sûr... Et vous, les jeunes de 2013, vous n’en sortirez même pas vivants !... Ca, c’est presque sûr !... Donc, passez votre chemin !... En 2013, vu le contexte, faut dealer le « shit » ou autre, faut voler le cuivre de la SNCF, faut braquer les bijouteries (sauf dans la région de Nice), bref, faut tout faire sauf travailler honnêtement !... Taubira va s’occuper de vous éviter la prison, Sapin n’y peut rien... Ni Valls non plus !..... Triste monde, mais monde réel !... Dommage !.. L’idée de « l’émancipation par le travail » était bonne !... Mais bon !.. Soyons « pragmatiques » !.. Y’a plus à gagner à être malhonnête de nos jours !.... Salut les jeunes !.. Faites du mieux dans vos domaines !.... Et souvenez-vous qu’un jour vous serez vieux, vous aussi !... Et y’aura pas grand monde pour vous aider !.... Croyez-moi !.... Adishatz.


      • Kern Kern 2 octobre 2013 14:09

        @ Bibou


        On le savait bien ; mais là , avec Hollande ça a prit une autre dimension

        Ses « Moi, président », fulgurances dont il fut si fier sur le coup , se retournent contre lui

        De tout ce qu’il y avait promis le contraire est à voir ( sauf le mariage-Bergé )

        Il persiste et il signe ; la méthode Coué étant sa vision

        Bref ; il s’enfonce

        Le Pays avec lui

        Certains s’échappent


        D’autres les suivrons

        • juluch juluch 2 octobre 2013 14:16

          Croire aux discours des gens là est bien naïf.


          Ceux qui ont voté Hollande , ne l’on pas fait pour un programme électorale nullissime, mais pour virer Sarkozy.

          Maintenant vous subissez, pourquoi vous plaindre.

          Ce gouvernement, comme les autres, n’appliquera pas son programme, mais appliquera d’autres décisions en douce.......et fera passer la pilule par des blas blas .

          pas nouveau.



          • Doume65 2 octobre 2013 15:03

            « Un terreau des plus fertiles pour un FN en embuscade. »
            Pourquoi appeler (au moins suggérer) à voter FN plutôt que Frant de Gauche ? Ce deuxième mouvement est-il plus dangereux que tout pour qu’on ne veuille même pas se rappeler qu’il existe ?


            • oncle archibald 2 octobre 2013 15:51

              « Un terreau des plus fertiles pour un FN en embuscade. »

              L’auteur ne suggère ni n’incite à voter FN, il constate que dans les sondages d’opinion le mécontentement de la population se traduit par une montée spectaculaire des intentions de vote pour le FN. 

              Ces intentions de vote proviennent de citoyens lambda, peu politisés mais fort mécontents de constater le fossé entre les moulinets de bras de la campagne électorale et les budgets en préparation. Souvenez vous. Aucun problème pour boucler les budgets, on ne devait faire payer que les riches ... Hollande avait oublié de préciser que l’on est riche à partir de 1,5 fois le smic.

              Pourquoi pas la même envolée des intentions de vote ne se produit-elle pas au bénéfice du front de gauche ? Le fait que Marine le Pen n’a pas appelé à voter Hollande au 2eme tour pourrait-il être une explication qui vous agrée ? Melanchon qui un coup dit oui et le lendemain dit non ne parait pas crédible aux yeux des fameux citoyens lambda qui ne sont pas habituellement de sa chapelle. Et en plus il prétendait lui aussi faire payer « les riches » sachant très bien que ce qu’il proposait était irréalisable sans faire fuir hors des frontières toutes les forces vives de la nation.

              Finalement ils ne sont pas si cons que cela les citoyens lambda, et surtout ils s’informent beaucoup plus facilement qu’avant et suivent de près la politique. Le seul avantage de Madame le Pen est de n’avoir jamais été aux manettes et de pouvoir, comme les socialistes quand ils sont dans l’opposition, se contenter de gérer le « ministère des bonnes paroles ». Une fois au pouvoir, c’est fini. Le soufflé retombe, la réalité est là, il faut la gérer. Les mensonges et les folles promesses deviennent beaucoup moins crédibles car on peut, en face, mettre des actes et comparer.

            • juluch juluch 2 octobre 2013 19:43

              MLP n’a jamais appellé à voter Hollande.


              elle n’a donné aucunes consignes de vote.

            • juluch juluch 2 octobre 2013 19:45

              Par contre JLM a appellé à voter Hollande.


            • oncle archibald 2 octobre 2013 15:35

              Je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi, à l’heure des ordinateurs triomphants, nos dirigeants se prétendant socialistes ne mettent pas en place un impôt sur le revenu à taux variable beaucoup plus progressif, ce taux suivant une courbe exponentielle qui obligerait tout le monde à payer, à peine 1 ou 2 % pour les plus faibles revenus et jusqu’à tangenter les fameux 75% dits confiscatoires, voire plus pourquoi pas, lorsque les revenus tendent vers l’infini ...

              Et qu’il nous débarrasse ou pour le moins réduise considérablement l’impact des prélèvements à taux fixes tels que les contributions sociales, la CSG, la CRDS et tant d’autres joyeusetés qui frappent de façon odieuse les petits salaires puisque même les non imposables les paient et qui au contraire favorisent grandement les hauts revenus puisque pour eux le taux de prélèvement est bien inférieur à celui de l’ISR. Les taux de tous les impôts et contributions ayant quelque chose à voir avec ce que chacun gagne devraient être variables et non pas uniformes.

              • San-antonio San-antonio 3 octobre 2013 11:03

                Monsieur,
                votre analyse est tres censé et j’y adhere d’autant plus que, bien que Francais, je vive en Grande-Bretagne. La taxation ici y est bien plus « progressive », (meme si parler d’équité serait grandement exagéré, soyons franc...), ce qui permet encore (pour combien de temps, nous verrons) l’existence d’une véritable Classe moyenne (entre £5000 et £15000 nets par mois après impôts).
                Les Anglais -depuis tres longtemps deja- ont compris cette donnée tellement evidente, mais incroyablement difficile a faire accepter en France : la taxation tant des entreprises que des citoyens doit être progressive et proportionnelle.

                Je veux dire :
                - que les entreprises sont chargées proportionnellement a leurs CA mais aussi a leur taille. Un exemple : les PME sont ici bien plus favorisées que les grands groupes dans les domaines des delais de paiement des charges sociales (hors TVA). En sus, elles peuvent de la meme facon que les grands groupes, augmenter le ratio dividendes / personal income.
                En France (et tout entrepreneur en EI ou liberal vous le confirmera...), c’est exactement le contraire sur les 2 points precedents...

                - que les citoyens sont chargés proportionnellement leurs « incomes ». (un peu moins vrai concernant la council tax, mais une progressivité par nature existe aussi). C’est, entre autres ce qui explique que sur des produits de grande nécessité tels l’eau ou la nourriture aucune TVA n’est prélevée. En passant, ceci n’est pas incompatible avec un système d’aides sociales qui entre autres inclut la CMU pour tous.

                Oh tout n’est pas parfait, loin de la, mais regarder de l’autre coté de La Manche ne serait pas si stupide : exemple, la gestion de leur monnaie et leur comportement par rapport aux banques depuis 2009 sont bien moins « libéraux » que l’on veuille nous le faire croire, du moins dans le sens communément admis en Gaulle. En tous cas, bien moins « rich and banks compliant » que les choix de nos chers présidents successifs..


              • Kern Kern 2 octobre 2013 15:40

                @ Doume


                Justement tout le monde sait qu’il existe et surtout pour qui il roule

                Pas besoin de se rappeler les consignes de vote de Mélenchon au 2 éme tour pour le savoir

                La ficelle est usée ; va falloir trouver autre chose

                Ne vous en déplaise le FN c’’est l’avenir

                Désolé pour vous

                • Doume65 2 octobre 2013 21:41

                  « Désolé pour vous »
                  Mais je ne parle pas de moi !
                  Je constate que le discours ambiant est : le gouvernement semblant « attaquer » les pauvres, les gens vont voter pour le Front National". Je trouve ça curieux. Een tant qu’observateur un peu simplet, il m’avait semblé que plus à gauche que les socialiste, on trouvait plutôt le front de gauche que le Front National, enfin, je croyais.


                • soi même 2 octobre 2013 16:05

                  Gare au tire au but, il est évident que les prochaines échéances de votes vont le plumé, lui est sa majorité..
                  J’espère que les français a cette occasion ne vont pas jouer au con, comme ils savent si bien faire !


                  • mpag 2 octobre 2013 16:30

                    Peut être attendez vous le Messie, celui qui vous permettra d’atteindre votre idéal ? 

                    je vous préviens attention ça risque de faire un choc, il n’existe pas enfin on peut toujours essayer de perdre son âme dans des livres « sacrés », ça permets de soulager l’esprit

                    Attendez la mort et dites moi si vous voyez Dieu et son prophète en attendant croire au politique, c’est croire exactement à ce que je vous ai dit........au Messie 

                    Je suis désolé mais il va falloir bouger notre cul dans ce monde à la sauce aigre douce 
                    Contentez vous de vous adapter du mieux de vos capacités et essayez de sauver la France et le monde par la même occasion........ 

                    Je regarderai les nuages de temps en temps en espérant voir une lumière et un signe providentiel mais mes yeux sont braqués sur notre monde et notre quotidien

                    Je ne crois qu’à la nature de l’être humain pas à ces discours......
                    Vous ferez mieux d’en faire autant.

                    Le constat de l’auteur est juste, les raisons de ce constat sont expliqués de façon succincte ci dessus 

                    • smilodon smilodon 2 octobre 2013 22:42

                      Les gens qui ont voté « hollande » mettaient tellement d’espoir dans la gauche !... Je m’en souviens !... Moi qui ne suis qu’un lâche, je ne suis pas allé au 2ème tour !... Sinon j’aurais voté FN !... Hollande je n’y ai jamais cru !.. Pas plus que sarko !... C’est le petit employé de ma banque qui me gouverne !.. Un ptit jeune bien sympa, qui ne sait même pas qu’il me gouverne !... Hollande, et sa cour de récréation de gouvernement, c’est « grand guignol » et compagnie !... Mon « président », c’est le petit employé de ma banque !... Même pas connu, même pas élu, qui passe jamais à la téloche !.. Mais c’est lui qui me dit ce que je dois faire ou ce que je peux faire, avec les quelques sous qui me restent !... François, lui, il est juste là pour me dire combien je dois payer !...Combien il va me manquer, pour partir en vacances, ou pour bouffer du 15 au 30 !... C’est tout !... Sarko lui au moins, il me proposait de gagner un chouïa de plus !... C’est terminé !.. Maintenant, je gagne rien de plus, mais vu que j’ai la « chance de bosser », faut que je crache plus au bassinet !... C’est SUPER la « GAUCHE » !..... SUPER !... Je ne regrette pas de ne pas avoir voté « françois » !... Et en 2017, tant pis..... Quitte à se retrouver dans la panade, pourquoi ne pas y être tous ensemble ??!!.. Elle vous fait peur « marine » !.... Alors, le petit salarié que je suis vous le dit !... Vous allez faire caca dans votre culotte !.... Ca, CEST SUR !!...... C’est un « ouvrier » qui vous parle !..... Et un « vieux » même !.... On va bien rigoler, en 2017 !.... J’vous assure !... Merci « sarko », et merci « françois » !.... Quitte à couler, coulons tous ensemble !.... Inch’allah !..... Adishatz.


                      • franck milo franck milo 2 octobre 2013 23:43

                        ras le bol.
                        supporters du FN, pensez-vous que c’est en frappant sur les plus faibles que votre condition s’améliorera ? pensez-vous que tous les immigrés viennent pour beaucoup au péril de leur vie en France pour en « profiter » ? probablement pour certains c’est vrai.combien, nul ne sait.
                        Mais que quelques uns se gavent se goinfrent*, totale démesure incontrolable ;
                         avec notre pognon ; nos cotisations. là rien

                        *et au passage vous manipulent.


                        • Taverne Taverne 3 octobre 2013 14:08

                          Bilan de Hollande :

                          - non réforme de la fiscalité
                          - non réforme des retraites
                          - non réforme des institutions
                          - non réforme du millefeuilles territorial
                          - non réforme de etc. etc.

                          - Ah mais, pardon ! Y’a la loi sur le mariage homo.
                          - C’est vrai. Cela a changé notre vie de tous les jours... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès