• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande, la fin d’un règne

Hollande, la fin d’un règne

Pour de nombreux politologues, François Hollande serait déjà à l’état « fin de règne », état reconnaissable à nombreux critères, applicables à des fins de siècle précédentes.

En effet, si l’on observe d’autres fins de règne récentes, on découvre quelques similitudes que se partagent nos ex présidents de la république.

Pour Charles de Gaulle, ce sont les évènements de mai qui en ont été annonciateurs, lorsqu’il quitte la France, un certain 26 mai 1968, en catimini, sans même prévenir son premier ministre, ni dire où il va, et lorsque quelque temps après il revient au pays, sa crédibilité était largement entamée.

Le référendum qu’il lancera plus tard sur le thème de la régionalisation, engageant sa responsabilité, afin de reprendre la main, scellera son sort.

La fin de règne de Mitterrand est d’une autre nature, et s’il a beaucoup déçu après 1981, la cohabitation l’avait remis en selle, avant que des problèmes de santé ne le rattrape, cependant, ce n’est pas inutile de rappeler les propos qu’avait tenu son épouse à son sujet : « pourquoi, maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néo-libéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir. (...) en France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées, et dont nous n’avons jamais voulu  ».

Pourtant, en Islande, 9 banquiers ont été jetés en prison, cumulant 46 ans de prison. lien

Sur le thème de « la fin de règne », il fallait écouter l’émission de « France Culture » « l’Atelier du pouvoir », du 22 octobre 2016, émission à laquelle étaient invités entre autres l’historien Michel Vinock, et la journaliste Sylvie Maligorne.

Cette émission s’est permis une piqure de rappel, évoquant une déclaration ancienne de François Hollande, au sujet de Jacques Chirac, déclaration qui lui revient comme un boomerang si l’on décrypte attentivement ses propos.

Il traite en effet Chirac d’irresponsable, l’accusant, lors de la présidentielle qui l’a porté au pouvoir grâce aux voix de la gauche, de n’en avoir pas tenu compte, et surtout de ne pas avoir transformé la constitution, laquelle donne un pouvoir quasi monarchique à l’élu en le déresponsabilisant, mais qu’en a-t-il fait lui, lorsqu’en 2012, il est arrivé au pouvoir ?

En effet, c’est la personnalisation du pouvoir, faisant de lui un quasi monarque, qui le fragilise, puisque les moindres faiblesses, les moindres hésitations, sont tout de suite portées à son passif. lien

Globalement, s’il faut en croire les intervenants de « l’atelier du pouvoir », la fin de règne est annoncée par quelques signes avant coureurs, comme par exemple lorsque la parole présidentielle n’a plus de poids, ou lorsqu’il y a une fuite des collaborateurs, mais aussi quand les langues se délient, à l’occasion de publication de livres, ou sur un média écrit, parlé, télévisé, ces mêmes médias qui semblent avoir déjà la « tête ailleurs », cherchant déjà un possible successeur.

Pour Michel Vinock et Sylvie Maligorne, il y a une évidence : le raccourcissement du mandat, la réaction quasi instantanée des réseaux sociaux, font que la moindre erreur se paye cash, et sur le fond, si la première année de mandat est ratée, elle annonce déjà en filigranes la « fin de règne » assurent-ils.

Reprenons en détail les critères qui annoncent la fin de règne...

Fuite des conseillers ?

C’est déjà le cas depuis quelques mois, et elle se poursuit drastiquement ces derniers jours, avec le départ récent du chef de cabinet, Isabelle Sima, laquelle sera la 12ème à quitter le navire depuis le début de l’année. lien

Selon Alba Ventura, éditorialiste à RTL, ils sont au moins 48 à avoir déjà fait leurs cartons. lien

Et personne n’a oublié le départ surprise d’Emmanuel Macron, lequel de toute évidence pourrait être candidat à la présidentielle en 2017.

Des langues qui se délient ?

les livres à charge se sont succédés : du cruel « merci pour ce moment  » de son « ex », dans lequel on découvrait l’ignoble expression qu’utilisait Hollande pour ses concitoyens les moins bien lotis « les sans-dents », aux « murmures à la jeunesse  » de Christiane Taubira, vilipendant la déchéance de nationalité, en passant par « ils ont tué la gauche  » de Pierre Jacquemain, ancienne plume de Myriam El Khomri, lequel dénonçait la politique libérale et droitière du gouvernement, sans oublier le petit dernier, dans lequel Hollande s’est tiré une balle dans le pied, en livrant ses états d’âme. lien

Pour revenir au livre de Valérie Trierweiler, certains passages n’ont pas fait la une des médias, et l’auraient mérité, comme par exemple l’analyse que fait l’auteure du changement de comportement de son ex-compagnon : « je ne reconnais pas le « François » que j’ai aimé passionnément dans l’homme qui traite désormais ses collaborateurs avec mépris, après m’avoir réservé le même traitement. Je l’ai vu se déshumaniser jour après jour (...) se prendre pour un seigneur. »

Quant à son 1er ministre, il donne l’illusion d’être derrière le chef de l’état, affirmant contre toute attente : « la gauche peut gagner la présidentielle si elle défend son bilan ! Ça suffit d’être déprimé, d’être honteux »...mais on devine que derrière cette posture, il est déjà prêt à « y aller », si Hollande ne se présente finalement pas en 2017.

Il faut revoir la tribune insolente de Stéphane Guillon qui, dans « salut les terriens », tacle en quelques secondes Valls de la plus belle des manières. vidéo

Le 22 octobre, Valls en a remis une couche, annonçant une possible pulvérisation du PS si tous ceux qui ont pris leur distance avec le socialisme hollandais ne reviennent pas dans le giron du parti, sauf que ce l’on peut lire entre les lignes, c’est que le rassemblement qu’il appelle de ses vœux, c’est surtout derrière lui, comme s’il avait déjà acté le renoncement de François Hollande pour 2017. lien

C’est encore plus clair dans « Le Point » du 20 octobre, dans l’article publié par Charlotte Chaffanjon et Emmanuel Berreta qui se sont penché sur la question « Valls ».

Un appel à soutenir la candidature Hollande avait été lancé il y a peu, et suite à la publication du « un président ne devrait pas dire ça  », des « vallsistes » dont le sénateur Luc Carvounas, refusent maintenant de signer cet appel.

Ce dernier a carrément déclaré : « on nous demande d’aller au combat pour lui dans les prochaines semaines, mais à déblatérer sur tout et tout le monde, c’est devenu indéfendable ». lien

Pourtant aujourd’hui, certains commencent déjà à affirmer que Manuel Valls aurait déjà entamé sa propre « fin de règne », avant même de l’avoir commencé, le président l’entrainant dans sa chute...et Emmanuel Macron, s’il se présente, lui enlevant toute chance de l’emporter en le ringardisant... Valls prendra-t-il le risque d’une défaite annoncée en 2017...ou voudra-t-il garder ses chances pour 2022 ? L’avenir nous le dira.

En attendant, à l’Elysée, l’orchestre continue de jouer sur un Titanic qui coule...

Quant à la droite, et à l’extrême droite, la fin de règne n’a-t-elle pas déjà sonné pour quelques uns, soit parce qu’ils ont plus un passé, parfois judiciaire, qu’un avenir, soit parce leur tour n’est pas encore venu. lien

Et quid de Jean Marie Le Pen, dont la fin de règne évidente n’empêchera pas pour autant qu’il se présente au poste suprême, si sa descendante refuse de le réintégrer dans le parti dont il est créateur ? lien

Comme dit mon vieil ami africain : « l’héritier du léopard hérite aussi de ses taches »

L’image illustrant l’article vient de ageheureux.centerblog.net

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Choisir le bon président

Méritons-nous ces hommes politiques ?

Rose promise, chom du

Voulez-vous vallser marcron ?

Faut arrêter les khomri

Des tas d’urgences, à l’état d’urgence

T’as pas mille balles ?

Le bras d’honneur hollandais

La France avance avec une canne

La droite en rêvait, Hollande l’a fait

De Coluche à Grillo

Le changement, c’est pas tout de suite

Le poisson d’avril hollandais

En marche pour une 6ème

Un président tétanisé

La taxe carbonisée

La retraite au flamby

Qui Hollande trompe-t-il vraiment

Hollande, un pays au plus bas

Des sous et des déçus

La sauce hollandaise ne prend pas

L’improbable révolte des sans

Qu’est-ce qui cloche ?

Monsieur « Plan Plan »

J’aime pas les riches

Faire sauter la banque

Le discours du Bourget partie 1-partie 2


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

120 réactions à cet article    


  • sarcastelle 25 octobre 2016 10:24

    Et il n’a pas fermé Fessenheim ! 


    • soi même 25 octobre 2016 14:59

      Quel écolos a appeler à voté François Hollande en 2012 ?

      Je vous donne en Mille Cabanel, au fond , tu es parfaitement dans les clou de cette citation d’Edgar Faure : Ce n’ est pas la girouette qui tourne, c’ est le vent.

      Mon bon gros empaffé.... !


    • chantecler chantecler 27 octobre 2016 09:58

      @soi même
      Peut être dans quelques années on pourra poser la question :
      Quel « enculé » nous a poussé à voter MLP qui aura mené une politique antisociale et autoritaire inverse de celle annoncée pendant les élections ?
      Hein , gros malin ?
      C’est facile de cracher sur les gens avec le recul dont on dispose ,sur un échec , comme si nous avions affaire à des gens qui tiennent systématiquement parole !


    • soi même 27 octobre 2016 11:24

      @chantecler, lisez sa prose sur la campagne de 2012 et vous verrez peut être différemment le problème d’une personne qui se remet jamais en causse.


    • Harry Stotte Harry Stotte 25 octobre 2016 10:24

      « Et quid de Jean Marie Le Pen, dont la fin de règne évidente n’empêchera pas pour autant qu’il se présente au poste suprême... »



      Paraît qu’il a déjà 498 signatures... Parole !



      • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 10:44

        @Harry Stotte
        mais n’est-ce pas un vulgaire coup de bluff... de la com ?

        bah, on verra bien.
        la réponse avant 6 mois
         smiley

      • Fergus Fergus 25 octobre 2016 10:44

        Bonjour, Olivier

        Que l’on qualifie ou pas de « fin de règne » ces derniers mois du quinquennat, le fait est que tout part en vrille. Et le mandat de Hollande n’est que le dernier épisode d’une déliquescence de la gouvernance très largement liée à une Constitution d’autant plus moribonde qu’elle est devenue inadaptée au monde qui nous entoure et, pire encore, aux attentes maintes fois exprimées du peuple français.

        Soit le prochain président tirera les conséquences de ce constat en mettant en chantier la réforme nécessaire, soit la situation continuera de s’aggraver et nous irons probablement vers un chaos dont nul ne peut dire ce qui pourrait en sortir !


        • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 10:47

          @Fergus
          bonjour Fergus...

          à l’évidence, si on n’arrive pas à changer cette constitution, qui depuis le grand Charles, fait de l’élu un quasi monarque au dessus des lois, c’est vrai qu’on continuera à se diriger vers un chaos épouvantable.
          la réponse dans 6 mois... ou avant ?
           smiley

        • Zevengeur Zevengeur 25 octobre 2016 11:25

          @olivier cabanel

          Changer la constitution, ce n’est pas si simple.

          La 5e a déjà été construite pour résoudre l’instabilité chronique de la 4e,
          alors y a t’il un petit génie pour nous pondre la constitution idéale qui éradique les défauts de la 4e ET de la 5e ?


        • Fergus Fergus 25 octobre 2016 11:40

          Bonjour, Zevengeur


          Le meilleur - et le plus juste des systèmes - est le régime parlementaire tel qu’il est pratiqué par la plupart des pays occidentaux. Certes, il peut créer des situations de blocage mais elle tiennent moins au système en place qu’au manque de maturité du personnel politique. De plus en plus les positionnement de gauche ou de droite perdent en effet de leur sens historique en regard des enjeux planétaires, notamment sur le plan environnemental ; dès lors, soit l’on ira vers des solutions de compromis transpartisanes, soit l’on ira dans le mur, enfermés dans des schémas caduques et des pratiques dépassées.

        • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 11:49

          @Zevengeur
          et il n’y a pourtant pas d’autres solution ;...à part bien sur, « la rue »

          par contre ce qui peut arriver, c’est que l’élu n’ait pas la majorité à la chambre...et là on va se retrouver avec un pays ingouvernable, comme en Espagne, et peut etre bientot en Italie...


        • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 25 octobre 2016 11:53

          @Fergus

          le système parlementaire tel qu’il est pratiqué dans la plupart des pays continentaux est représenté par un roi et non un président, à la tête du pays.

        • oncle archibald 25 octobre 2016 12:03

          @Fergus : changer la constitution ne se fait pas en claquant des doigts et encore moins sans l’annoncer dans son programme ..... Et vous en voyez beaucoup des candidats pour 2017 qui annoncent si je suis élu mon premier travail sera d’écrire une nouvelle constitution et de la faire approuver par le congrès ???

          Simple gesticulations donc, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas au moins réviser profondément notre constitution, notamment en ce qui concerne la représentation nationale dans les deux chambres. Mais si ça n’est pas annoncé clairement avant l’élection ça apparaitre comme une simple manœuvre politicarde.


        • Fergus Fergus 25 octobre 2016 12:55

          Bonjour, Jeussey de Sourcesûre


          Je parle du Chef de l’exécutif, et donc du Premier ministre qui assume cette fonction, pas du président ou du roi dont la fonction est purement honorifique ou se limite à veiller au respect de la Constitution.

        • Abou Antoun Abou Antoun 25 octobre 2016 18:35

          @Fergus
          Et le mandat de Hollande n’est que le dernier épisode d’une déliquescence de la gouvernance
          L’histoire s’en souviendra comme l’époque des ’présidents fainéants’, mais ce n’est peut être pas terminé, le nullissime Juppé attend sagement son tour.


        • Zevengeur Zevengeur 25 octobre 2016 22:16

          @oncle archibald

          Je suis assez d’accord avec la logique d’Étienne Choir qui estime que ce n’est surtout pas aux politiques de rédiger une constitution car ils la concevront à leur avantage.

          Ensuite, le vulgum pecus n’est pas forcément armé pour ce boulot car il faut pas mal de connaissances et de travail, peut être un énarque connaissant bien l’histoire ayant le sens de l’état, ce n’est pas un oxymore, il y en a ! (*)

          (*) Asselineau ?


        • Alibaba007 Alibaba007 26 octobre 2016 00:56

          @Zevengeur  «  y a t’il un petit génie pour nous pondre la constitution idéale qui éradique les défauts de la 4e ET de la 5e ? »



          Comme mentionné ci-dessus, Etienne Chouard nous a déjà bien dégrossi le travail avec le plan C.

          Et sur le site des gentils virus, il y a une ébauche déjà très accomplie de ce que pourrait être une nouvelle constitution citoyenne

          Et pour reprendre une affirmation d’Étienne, il faut qu’on aie tous réfléchi aux problèmes et s’être entraîné à écrire notre propre constitution et c’est à la portée de n’importe quel humain...


        • Madame michu (---.---.37.110) 26 octobre 2016 01:20

          @Alibaba007

          La énième république avec les mêmes oligarques et les institutions que nous connaissons aujourd’hui ne changera rien à l’affaire !

          C’est comme une couche de ripolin, ça ne masque les vices cachés.


        • popov 26 octobre 2016 06:44

          @olivier cabanel

          La Belgique est restée 541 jours sans gouvernement (2010-2011).

          Elle ne s’est jamais portée aussi bien. Personne pour prendre des décisions néfastes. Le peuple en vacances, en quelque sorte.


        • Odin Odin 26 octobre 2016 12:50

          @olivier cabanel
           

          Pourquoi s’occuper de cette crise politique qui est la suite de la mondialisation en voulant changer la constitution ?

          Cela serait, comme d’habitude, s’occuper des effets de cette crise et non pas de la cause.

          La cause est simple, la Vième est pour un pays ayant sa souveraineté nationale et depuis l’U.E. nous ne l’avons plus.

          80 % des lois nous viennent de Bruxelles et les 1.000 parlementaires (avec les avantages de la noblesse) ne servent que de décor « démocratique ». Quant aux gouvernements, ils sont composés de plus en plus de young leaders formés à la FAF.en plus d’être au GODF, GLDF et pour les hauts gradés dans des Ur loges.

          http://www.movimentoroosevelt.com/news/per-dipartimento/movimento-roosevelt/franc-maconnerie-livre-choc-du-grand-maitre-italien-gioele-magaldi-la-decouverte-des-ur-loges.html

          Les directives à suivre sont celles de :

          CFR, Bilderberg, Davos, Trilatérale, Ur Loge, French-American Foundation (Young Leaders), FMI, ONU, OTAN, OMC, OMS pour continuer de vivre dans ce monde unipolaire.

          Cette réalité est occultée et ce n’est pas du « complotisme ».

          Même un socialiste comme Mitterand l’a dit comme indiqué dans votre article. Dans un entretien du vendredi 28 octobre 2005 réalisé par Hernando Calvo Ospina avec Danielle Mitterand et il n’est pas le seul :

          « pourquoi, maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? »

          « il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néo-libéralisme. Qu’il avait gagné un gouvernement mais non pas le pouvoir. (...) en France on élit et les élus font des lois qu’ils n’ont jamais proposées, et dont nous n’avons jamais voulu  ».

          Il en est ainsi depuis Pompidou et ne pas s’en rendre compte pour 2017 en faisant passer un PS/UDI/LR ne fera que rendre cette situation politique toujours plus irréversible.

          Le problème majeur n’est pas la constitution mais ceux que nous mettons au pouvoir. 

          http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/11/23/2645072_liesi-quand-danielle-mitterrand-avoue-que-le-chef-de-l-etat-n-a-pas-le-pouvoir.html

           


        • germon germon 26 octobre 2016 15:34

          @olivier cabanel

           Avant !!!!

           La police se révolte, elle devrait envahir l’assemblée nationale et tous les mettre ne garde à vue, non ?
           Et après, direct l’Élise, et tous en garde à vue
           
           Et après, direct une cour Martiale pour haute trahison  smiley  ;- ))


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 16:12

          @popov
          c’est donc la preuve qu’un pays peut très bien s’en sortir sans le moindre gouvernement.

          le preuve une fois de plus qu’il faut refuser la verticalité pyramidale du pouvoir, au profit d’une horizontalité,


        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 16:14

          @germon

          l’histoire nous apprend que la prise du pouvoir par une force militaire, ou policière n’a jamais donné de très bon résultats...

        • popov 27 octobre 2016 07:13

          @olivier cabanel

          Sans le moindre gouvernement, c’est beaucoup dire. Le gouvernement précédent restait en place mais son rôle se limitait à expédier les affaires courantes, ce qui réduisait fortement son pouvoir de nuisance.


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 30 octobre 2016 17:48

          @Fergus

          voilà mes dernières réflexions sur le sujet. Bien à toi


        • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 25 octobre 2016 10:47

          « ... Mitterrand .../...s’il a beaucoup déçu après 1981... »


          Comme il n’était pas au pouvoir avant 81, ça ramène son état de grâce à un an, ou quelques mois ? Ou quelques semaines ?
          Ou peut-être le temps de trinquer avec Mauroy pour fêter la victoire ?

          Et puis vous savez bien, quoi ?
          La routine, on signe des papiers sans savoir ce qu’on signe, machinalement.

          • chantecler chantecler 26 octobre 2016 08:42

            @Jeussey de Sourcesûre
            Oui, la routine ...
            Tiens , à la suite du lien fourni par O. Cabanel sur la sortie de Stéphane Guillon il y avait ça :
            https://www.youtube.com/watch?v=r88vEa1hHhQ
            Ame sensible s’abstenir .... !
            Il s’agit du personnel politique en général , pas seulement du PS ...
            Evidemment , nos médias n’en parleront pas sauf pour évoquer du « populisme » ...
            Mais curieusement populisme et abstention ou votes de rejet ou désespérés ne cessent de croître ...
            Que peut on attendre de ces politiciens sans aucune éthique , qui font tout pour arriver à se faire élire ?
            Dans un sens ça n’apprend rien tant est palpable la corruption (généralisée) mais plus on l’intériorise moins on en parle .
            Histoire de ne pas radoter ...
            Ou de ne pas vivre avec une multiplicité de sujets préoccupants en permanence à l’esprit qui vous abat le moral ...
            Mais tout de même !


          • Etbendidon 25 octobre 2016 10:49

            On dirait le journal d’un COCU
             smiley
            Comme dit mon viel ami chinois : « Quand POISSON sortir du bocal pour dire conneries, poisson se bruler nageoires »


            • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 10:53

              @Etbendidon
              mon vieil ami africain dit aussi : « un comprimé n’est pas forcément un imbécile récompensé »

               smiley

            • gaijin gaijin 25 octobre 2016 11:02

              salut olivier
              fin de règne ?
              mais quel règne ?
              fin des illusions surtout, peut être et enfin sur le role de ces politiques simples portes flingues d’un pouvoir qui est ailleurs .......
              fin de civilisation surtout ....fin du modèle pharaonique et du mythe des élites, peuples élus et autres calembredaines
              reste la réalité de la brutalité du pouvoir militaro-industriel
              mais la réalité ça pique les yeux et c’est triste comme une pluie de novembre de regarder cette humanité s’enfoncer une fois de plus dans la barbarie
              alors on va encore une fois préférer le déni veauter pour le moins pire qui cette fois n’aura même plus a faire la moindre promesse a part celle qu’il va tenir :
              vous serez tondus plus ras !
              vous aurez moins de liberté .....
              et vous direz merci parce que ça aurait pu être pire

              vous croyez être au fond du trou ?
              et bien creusez maintenant !


              • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 11:19

                @gaijin
                c’est bien ça le problème, serons nous toujours condamnés à voter pour « le moins pire », ou aurons nous un jour la possibilité de voter pour « le meilleur » ?

                merci de ton commentaire

              • baleti baleti 25 octobre 2016 20:27

                @olivier cabanel


                non on aura jamais cette occasion.

                pour être élu , ils te faux le « soutien » du monde de la finance.

                et pour gouverner, ils faux leur léchées le boul

              • SamAgora95 SamAgora95 25 octobre 2016 23:24

                @baleti

                La réponse est pourtant simple, il faut voter pour le parti que les médias mainstream, la finance, les banques, les politiciens au pouvoir depuis 40 ans, détestent !

                C’est le FN.

              • baleti baleti 26 octobre 2016 00:28

                @SamAgora95


                tu la pas vu, la marine, avec sa robe de soirée bleu électrique, a New York.

                qu’a été faire le président du FN, a la capital mondial de la finance ?

                arête de rêver tu te fait du mal 

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 08:46

                @SamAgora95
                ah bon, le journal minute ne défend plus le FN ?

                 smiley

              • SamAgora95 SamAgora95 26 octobre 2016 10:50

                @olivier cabanel

                Il faut déjà franchir la porte du club privé, pour cela il faut montrer patte blanche aux physionomistex et autre cerbère qui sélectionne les admissible, ce n’est qu’une fois à l’intérieur qu’elle pourra se permettre de desserrer sa cravate.

                Il n’y a donc aucun moyen de savoir ce que fera réellement Marine une fois élue, mais une chose est sure il ne faut pas la juger sur ce qu’elle est obligée de faire pour passer la porte.

                Je constate une chose, si est invitée c’est uniquement pour respecter le temps de parole, car le FN subit souvent un véritable interrogatoire digne de la Gestapo....les journalistes se permettent d’être ouvertement désagréable cherchant davantage à piéger qu’un poser des questions.

                Je ne voterais pas FN pour leur idées, mais uniquement pour virer définitivement ses clows, ceux qui nous gouvernent depuis 40 ans du pouvoir.

                Très franchement, vous pensez sérieusement qu’un Valls est plus fréquentable qu’une Marine.

                Vous avez tous subit un lavage de cerveau, un conditionnement Pavlovien, qui induit automatiquement la nausée lorsque Les mots LEPEN ou FN sont prononcés, alors même qu’en réalité ceux qui nous gouvernent sont bien pire.

                Faites moi plaisir, votez FN histoire de voir la tête que feront les clowns qui nous regardent d’en haut avec mépris.

              • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 16:09

                @SamAgora95
                rassurez vous, pas de lavage de cerveau chez moi !

                j’essaye seulement de faire preuve de réalisme, et j’observe le gouffre qui sépare les déclarations marinesques, et la réalité de son parti lorsqu’il a le pouvoir.
                je pense qu’elle est donc tout sauf fréquentable.
                au cours de plusieurs articles, j’ai apporté les preuves qui le démontrent.
                ceci dit, Valls n’est pas ma tasse de thé...
                le probleme de cette république, c’est qu’elle ne donne que le choix de voter pour le « moins pire », et surement pas pour le meilleur.

              • leypanou 25 octobre 2016 11:03

                Vous pouvez dire tout ce que vous voulez concernant F Hollande mais au moins quand il avait dit concernant certains sportifs qu’il faut leur muscler le cerveau, il a bien fait rire car pour une fois, il avait raison.

                Par contre, il aurait pu rajouter la même réflexion concernant certains -beaucoup- socialistes qui sont prêts à revoter pour lui car il n’a fait que les amener d’échec en échec aux élections : débâcle aux municipales, perte de la majorité au Sénat, échec aux Européennes, aux Départementales, aux Régionales, sans compter les échecs aux élections législatives anticipées. Ces gens-là ont vraiment besoin qu’on leur muscle le cerveau.


                • fred.foyn 25 octobre 2016 11:27

                  la fin d’un règne ?..même pas n’ayant jamais endossé l’habit de président..juste celui d’un petit secrétaire de parti en perdition.. !


                  • pallas 25 octobre 2016 11:32

                    Bonjour,

                    Monsieur Hollande est à l’image de la Génération 68.

                    Ces 40 dernières années ont signé le glas de la France, il ne manque plus qu’une catastrophe nucléaire, car la totalité de nos centrales nucléaires sont dans un état de dégradation avancé.

                    40 années d’erreurs juste pour le pognon.

                    Nous sommes à l’heure de « l’héritage de la Génération Mai 68 », ne laissant que désolation, misère.

                    Hollande, ainsi que tous les politiques ne sont que l’image de cette génération.

                    C’es trop tard, le bateau coule, l’Europe elle aussi coule.

                    Nous revenons dans les heures sombres de l’an 500 jusqu’à l’an 1000. Un retour qui sera certainement pire que cette période auquel l’empire Romain disparaissait.

                    La Génération Mai 68 rentre dans l’histoire mais pas pour les raisons qu’elle pense.

                    Salut


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 11:45

                      @pallas
                      très franchement, j’ai de la peine à faire un rapprochement entre hollande et mai 68 !

                      mai 68 c’est plutot « nuit debout », ou l’apparition de l’écologie dans le débat public, mais hollande ?
                      surement pas !
                       smiley

                    • Fergus Fergus 25 octobre 2016 11:47

                      Bonjour, pallas


                      La « génération 68 » a bon dos : elle a ici produit des échecs, et là de belles réussites tant en matière de gouvernance que d’évolution sociétale. Votre explication est donc totalement erronée !


                    • oncle archibald 25 octobre 2016 12:20

                      @olivier cabanel : pas du tout. Hollande a en commun avec la génération 68 de ne penser qu’à sa petite gueule. On vit à crédit et après moi le déluge !


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 13:10

                      @oncle archibald
                      àprès moi le déluge ?

                      tout le contraire du concept de mai 68.
                      finalement, je me demande si vous n’êtes simplement qu’un troll qui tente de participer au débat juste pour se faire mousser ?

                    • oncle archibald 25 octobre 2016 14:37

                      @olivier cabanel : se faire mousser en écrivant n’importe quoi ? Je vous laisse ce petit plaisir dans lequel vous excellez !

                      Pour le reste je maintiens : jouir sans entraves, ne pas perdre sa vie à essayer de la gagner, dévaloriser le travail, excuser la délinquance, et après moi le déluge .

                      C’est la politique mise en place par François Mitterand pendant les premiers mois de son premier mandat .... Faire n’importe quoi aux frais du contribuable pour satisfaire démagogiquement son électorat en endettant la France pour les dix générations à venir, c’est bien se soucier de sa popularité, de sa réélection et dire après moi le déluge ! C’est l’égoïsme personnifié et le contraire du souci du bien commun.


                    • Hector Hector 25 octobre 2016 15:23

                      @pallas
                      Je suis désolé mais que savez-vous de cette génération 68 ?
                      A coup sur, rien.
                      Vous mélangez deux concepts.
                      Un qui vous a apporté tout ce que vous avez aujourd’hui en matière sociale et l’autre qui essaie de vous les retirer.
                      Et cette génération dont vous parler savait, elle, descendre dans la rue et pas pour des motifs futiles.
                      C’était, salaires, SMIC, heures travaillées, titularisation, droit de gréve, retraites, condition de travail dans les usines, guerre du Vietnam, Franco, Pinochet, etc...
                      Toutes les avancées sociales datent de cette époque, sans oublier le CNR qui fut le socle de cette génération et le baby boum qui en fut le vecteur en 50 / 60.
                      Sans parler de l’esprit de mai 68 qui valait, à mon avis, bien que les époques soient différentes largement plus que celui d’aujourd’hui ou tout n’est que paraître et individualisme.
                      En ce temps là, on savait partager, aimer et cette génération a vu naître plus de talents dans tous les domaines que celle d’aujourd’hui qui est complétement stérile.
                      Après nous le déluge ? En effet, nous y sommes, mais ce n’est pas ce que nous souhaitions.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 17:23

                      @oncle archibald
                      « se faire mousser » !

                      j’ai donc tapé juste !
                       smiley

                    • chantecler chantecler 26 octobre 2016 09:22

                      @Fergus
                      Y’en comme ça , ils ont des réponses universelles ...
                      Les « gôchistes »
                      « mai 68 » (comme si tout était rose en avril 68 avec le gaullisme déclinant :
                      la loi Pompidou Giscard provient-elle de mai 68 ?)
                      Et pour le commentateur en dessous : les 68 huitards étaient tellement individualistes qu’ils se rassemblaient des nuits entières pour discuter , pondre des programmes , envisager une autre société ...« parle à ton voisin » ...
                      Les comités d’action , santé , armée c’était de l’individualisme ?
                      Les mouvements communautaires c’était de l’individualisme ?
                      Le PSU , (base chrétien, CFDTde la belle époque ) et que au passage M. Rocard a utilisé pour tenter de prendre la tête du PS ), c’était de l’individualisme ?
                      Il y avait un immense désir d’améliorer la société , de la rendre plus juste de communiquer (le net n’existait pas ).
                      Le contraire d’aujourd’hui où effectivement c’est $$$$$ et chacun pour sa gueule .
                      Arrêtez de répéter les même slogans , les mêmes clichés , utilisés par vos mentors idéologues ...
                      En 1968 encore , il y avait des dizaines de bidonvilles en RP et dans notre pays , pour héberger les travailleurs immigrés de chez Citroën ,des grandes usines , de la voirie ou des industries métallurgiques lourdes et de transformation .
                      Par contre qu’une minorité parmi les leaders radicaux de 68 , fils à papa , rêvant de « révolution » , aient quelques années plus tard retourné casaque pour reprendre l’entreprise de papa ou devenir réactionnaire , ou pourfendeurs d’un ancien ordre pour sublimer les nouveaux totalitarismes ( cf les nouveaux philosophes ) , ça me semble évident .
                      Ceux là ont par exemple cofondé un journal « militant » , populaire puis un jour ont décidé que leurs compétences valaient bien les revenus des directeurs de publication tradis .
                      Il ne s’agit plus là de mai 68 , mais d’opportunistes ou de trahison , de retournement de veste , la « crise ado » passée , ils se revendiquaient adultes« ,regagnaient le bercail , rentraient dans les rangs de la bourgeoisie , dont ils étaient issus .
                      Mais il s’agit ici d’une minorité ....
                      Les pires ce sont les leaders révolutionnaires , maos , trotsk , anars , issus des collèges , des lycées ,parfois des facs , des mouvements en tout genre , des harangueurs de foule , incultes et fanatisés , qui sont entrés plus tard dans les rangs des partis réformistes où ils ont fait carriére : menteurs , manipulateurs , opportunistes patentés .
                      Les »erreurs de jeunesse" n’excusent pas tout .
                      Mais des gens de cette espèce ont toujours existé .


                    • LE CHAT LE CHAT 25 octobre 2016 11:38

                      heureusement qu’on se le tape que 5 ans , c’est 5 ans de trop , mais avant on en prenait pour 7 ans !

                      il y aura peu de monde pour regretter moi président ...


                      • Abou Antoun Abou Antoun 25 octobre 2016 18:38

                        @LE CHAT
                        il y aura peu de monde pour regretter moi président ...
                        Attendez d’avoir vu Juppé à l’œuvre (si on peut dire).


                      • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 18:46

                        @Abou Antoun
                        il est vrai que quand l’on découvre le programme de juppé, on en a les chaussettes qui tombent !

                        sous des aspects débonnaires et bienveillants, ce type est de la droite réactionnaires la plus dure.
                        on en reparle si par malheur il est élu.


                      • Odin Odin 26 octobre 2016 13:13

                        @olivier cabanel

                        Il n’était pas à la réunion sectaire Bilderberg 2015 pour enfiler des perles.
                        S’il a été choisi, nous le sauront bientôt et là ce ne sera plus des perles qu’il enfilera. 

                      • oncle archibald 25 octobre 2016 12:17

                        Fin de règne dites vous ? Mais il n’a jamais pu régner parce qu’il n’avait ni programme ni majorité solides pour le faire. Mitterand qui était devant le même problème avait au moins fait semblant de vouloir gouverner avec les communistes suivant un « programme commun » que chacun pouvait lire et méditer avant de voter.

                        Hollande n’a été élu que parce qu’une majorité a souhaité se débarrasser de Sarkozy. C’est tout. C’est très simple et c’est absolument désolant parce sans programme et sans majorité jamais personne n’est arrivé à gouverner. Et comme les socialistes ne peuvent obtenir une majorité « de façade » qu’avec les communistes et les verts, on peut sans risque dire qu’à part sur des problèmes de mœurs ils n’obtiendront jamais l’assentiment qui permet de faire les réformes de fond nécessairement douloureuses pour leur électorat traditionnel mais dont notre pays a besoin pour continuer à exister.


                        • bernard bernard 25 octobre 2016 20:30

                          @oncle archibald
                          « Hollande n’a été élu que parce qu’une majorité à souhaité se débarrasser de Sarkozy. »(sic)

                          Et aussi parce que beaucoup ont voté pour le « moins pire ».
                          Très beau résultat.
                          Pour les prochaines élections qui sera le moins pire ?
                          Tous à mettre dans le même sac.
                          Grosses parties de pêche en vue.
                          Mais ce que j’en dit ou rien...




                        • oncle archibald 25 octobre 2016 21:44

                          @bernard : qui sera le plus susceptible de faire ou au moins d’essayer de faire ce qu’il a annoncé ? En gros qui est le moins demago ? Voilà peut être une piste à explorer. 


                        • ddacoudre ddacoudre 25 octobre 2016 12:25

                          bonjour olivier

                          c’est devenu catastrophique effectivement la seule bonne décision de ces derniers temps c’est enfin de régler le sort des migrants de Calais, et de ne pas avoir fait s’affronter la police entre elle dans ce conflit qui c’est développé chez les policiers.

                          cordialement à + http://ddacoudre.over-blog.com/2016/10/il-faut-sortir-de-l-orniere-du-ressenti.html.


                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 13:12

                            @ddacoudre
                            c’est en tout cas une bonne décision, mais elle aurait pu être prise il y a bien longtemps...

                            il faut croire qu’ils sont coupés de la réalité, comme coppé et ses petits pains au chocolat.

                          • clostra 25 octobre 2016 12:31

                            Dans ce grand n’importe quoi qui déroute et fait réfléchir à cette soupe primordiale dans laquelle nous nageons, ben on peut encore trouver quelques nutriments intéressants ...

                            Lorsque un de mes enfants très jeune me raconte que lors de son voyage en Allemagne, traversant et s’arrêtant en Belgique, commandant une glace servie dans une coupe évasée (oui, un V à angle aïgü) avec une cuiller à soupe, on n’y croit pas ! C’est pourtant ce qui vient de se passer avec le Canada ! BRAVO !

                            Maintenant, on peut rire de la bécasse de Ravenol (disparue des pages google) mais pas de la fraise des bois si on lit ceci :

                            « ses feuilles riches en silice, sels minéraux et vitamine C contiennent des tanins : on peut les utiliser comme du thé.

                            Astringent, diurétique, dépuratif et antirhumatismal en infusion de feuille ou en décoction du rizome séché, toutes les parties de la plante font l’objet de publication au Moyen Âge pour leurs vertus médicinales. On en fait des tisanes, sirop ou onguents.

                            Au Moyen Âge, les médecins classaient son fruit dans les aliments » chauds et moites « (contrairement au » froids et putrescibles « ) »

                            Je nous invite à méditer pour savoir quel genre de fruit nous voulons pour les prochaines élections, sachant que déjà on connaît à peu près tous les ministres (= ceux qui se présentent aux primaires)

                            encore une fraise ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 13:14

                              @clostra
                              merci pour cette info sur les propriétés de la fraise des bois !

                              je vais creuser le sujet.
                               smiley

                            • Bobo le shiteux gôôôcho purineur du petit colon du shauff (---.---.232.78) 25 octobre 2016 12:43

                              Alors gôôôcho
                               
                              on aime pas être mis devant son purin ?
                               
                               
                              0 sur compte de dealer snobinard on aime pas quand on se fait traiter juste de sponsor du petit colon du shauff déscolarisé ?
                               
                               
                              Bah, Gourbi El, il y a d’autres articles pour te mettre ton groin de cochon libéral libertaire dans ton caca, ton « herbe à rêver » !
                               
                              Branle toi bien sur ton clavier en me prenant pour une petite fille, ma vieille poule !
                               
                              « Multiethniquer pour régner »
                              Soros


                              • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 13:15

                                @Bobo le shiteux gôôôcho purineur du petit colon du shauff
                                mefiez vous villi, vos doigts poisseux d’attouchements coupable provoquent des fautes de frappe.

                                 smiley

                              • pallas 25 octobre 2016 12:55

                                olivier cabanel ,

                                La Génération 68 est responsable à 100% de la situation actuel, pas qu’en France, sa touche l’ensemble de l’Occident.

                                Nous sommes rentré dans une ères sombre.

                                Hollande n’est que ça, le miroir de cette Génération, qui voit se monde s’écrouler et se vantant toujours comme donneurs de leçons.

                                Maintenant nous rentrons dans un chaos plus qu’évident, la nous assistons ce que j’écris depuis des années ici à la désintégration total de la société qui va devenir comme la Somalie.

                                La France est la seule nation dans l’occident à être a se point de décomposition avancé.

                                On peut au moins me targuer d’être cohérent, car finalement cela se déroule sous nos yeux.

                                C’est cela l’Héritage de la Génération Mai 68

                                Salut 


                                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 octobre 2016 13:16

                                  @pallas
                                  Tout à fait, Hollande est complètement en phase avec ces mouvements gauchistes, d’ailleurs il n’a jamais l’ordre d’intervenir contre des mouvements violents comme antifas et noborders. Il a appliqué les idées de mai 68 dans le domaine social, et endossé une politique mondialiste en enrôlant à tour de bras des ministres binationaux ou d’origine étrangère et en favorisant l’immigration.

                                  Beaucoup ici feignent de croire qu’il serait de droite parce qu’aux ordres de Bruxelles, mais le soixantehuitard Cohn Bendit est aussi favorable à l’UE et à Bruxelles.


                                • cevennevive cevennevive 25 octobre 2016 13:26

                                  @Gilles Mérivac, Pallas,


                                  Vous en êtes restés là en ce qui concerne Mai 68 ?

                                  Vous considérez toujours que Cohn Bendit est resté dans son délire d’étudiant ? Qu’il n’est pas devenu un imbécile bourgeois ? Que nous, les gens de la vraie gauche le prenons encore pour un gourou ?

                                  Vous considérez que la politique d’aujourd’hui est comparable à l’esprit de Mai 68 ?

                                  Avez-vous été jeunes ? Ou alors, vous étiez de « vieux » jeunes, ça existe...


                                • Hector Hector 25 octobre 2016 15:39

                                  @cevennevive
                                  Bonjour Cevennevive,
                                  Cet esprit de mai 68 dans lequel nous avons apparemment vécu tous les deux n’a en effet rien à voir avec les événements d’aujourd’hui.
                                  Nous avons été trahis après le départ du Général par tous ceux qui ont pris sa place et Pompidou le premier, avec sa loi de 73, jusqu’à supporter aujourd’hui cette consanguinité politicienne qui nous accable et qui nous rend la vie impossible.
                                  Bonne journée.


                                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 octobre 2016 16:09

                                  @cevennevive
                                  « la vrai gauche » ! Je suppose que tous ceux qui se situent à gauche s’en revendiquent. Et oui, ceux qui étaient farouchement anti-tout dans leur jeunesse, les Sapin, Cambadélis, Dray etc, sont devenus des imbéciles bourgeois, comme vous dites.

                                  Les antifas, nuit debout, sont effectivement les héritiers de mai 68, même si vous ne voulez pas le reconnaître, et l’idéologie politiquement correcte provient aussi de cette époque. Mais tout ceci est en train de se désagréger sous les coups de boutoir de la réalité que vous refusez de voir. Alors vous vous réfugiez dans une gauche fantasmée qui n’existe pas.


                                • Madame michu (---.---.39.228) 25 octobre 2016 16:22

                                  @Gilles Mérivac

                                  La vraie gauche n’a jamais existé, juste un leurre pour faire élire l’oligarchie


                                • clostra 25 octobre 2016 17:45

                                  @Gilles Mérivac
                                  68 c’était un bouillon d’idées dont vous n’avez visiblement pas bénéficié.

                                  En principe quand on chantait l’Internationale ce n’était pas à l’Internationale de la finance à laquelle nous pensions.

                                  Et d’ailleurs je n’ai pas chanté l’Internationale.

                                  Je souhaite vivement que la classe d’âge actuelle dans laquelle nous étions en 68 vive des moments initiatiques comme nous les avons vécus mais ne pouvons le faire à votre place.

                                  Même les « bien-peignés » sont sortis dans la rue !


                                • Auxi 25 octobre 2016 18:35

                                  @Gilles Mérivac
                                  Hollande est complètement en phase avec ces mouvements gauchistes


                                  Comme dirait Rémi Fraisse ? Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme conneries… Bon bourgeois de droite, Hollande mène une politique de droite avec, ça et là, quelques tout petits bouts de mesures sociales / sociétales qui font sans peine la feuille de papier à cigarette qui le sépare de Sarkonazi, et il tente de faire illusion avec ça. Il faut vraiment être politiquement inculte comme seule la droite sait l’être pour parler de Hollande et des solfériniens comme s’ils étaient de gauche. Hollande et son P« S » sont une composante de la droite, c’est tout. Et c’est bien ce qui explique leur échec : une politique de droite ne pouvait que mener droit dans le mur, et c’est fait.

                                • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 18:43

                                  @pallas

                                  étrange analyse... alors que jamais mai 68 n’a autant été présent dans les esprits.

                                  vous oubliez d’abord tout ce que les événements ont apporté...et vous oubliez ce que mai 68 apporte encore de nos jours...
                                  toute la logique de rupture avec cette société est au coeur des préoccupations de ceux qui ne veulent plus de cette société du profit, et de l’égoïsme.
                                  la transition énergétique en est une des conséquences, 
                                  l’économie de partage qui se développe aujourd’hui aussi...
                                  et je pense que les retombées de mai 68 n’en sont qu’à leur début.

                                • Paul Leleu 26 octobre 2016 22:38

                                  @Gilles Mérivac

                                  bla bla bla... mai 68... bla bla bla... vous êtes pas capables de faire la différence entre un bourgeois post-68 qui a fait carrière, et des gens honnêtes qui ont fait des bonnes choses ? c’est ça votre niveau d’intelligence ?

                                  alors ça vous fait quoi de voir Menar, Delon, Finkielkraut, Soral, Dieudonné, Bardot, Collard et toute la clique au FN ???? le ramassis de l’anti-france va nous sauver ???

                                  voyez le Brexit et meditez sur cette phrase de Theresa May : « mon objectif est de faire du Royaume-Uni un leader mondial du libre-échange ».... c’est ça votre révolution conservatrice ???

                                  allez... faites un effort de compréhension politique et arrêtez de mettre tout le monde dans le même sac .


                                • cevennevive cevennevive 25 octobre 2016 12:58

                                  Bonjour olivier et tous,


                                  Hollande n’aura pas tout perdu, il lui restera une retraite mirobolante, et c’est peut-être à cela qu’il pensait en se présentant, car pour le reste...

                                  Pitoyables ou géniaux, les présidents, les ministres et les députés qui se sont succédé sont récompensés par de royales retraites. Alors, « après moi le déluge », comme je l’ai lu plus haut, écrit par l’un des commentateurs.

                                  Faire le guignol pendant 5 ans, (voire quelques mois, cela s’est vu) rapporte bien plus que de se mouiller pour ses concitoyens, et il y aura toujours quelques fans qui trouveront cela normal.

                                  Je suis de plus en plus écoeurée. Vivement une nouvelle constitution qui nous débarrassera de tous ces privilégiés. Mais c’est un rêve.

                                  Bien à tous.


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 13:17

                                    @cevennevive
                                    suivant ce qu’il risque de se passer dans les mois à venir, il est possible que tous ces privilèges fondent bientôt comme neige au soleil.

                                    ne désespérons pas.
                                     smiley

                                  • Alibaba007 Alibaba007 28 octobre 2016 00:20

                                    @cevennevive « Faire le guignol pendant 5 ans...rapporte bien plus que de se mouiller pour ses concitoyens »


                                    Ça pourrait lui rapporter une belle cravate de chanvre, tant il est devenu populaire, ainsi qu’à Sarkoko un joli socle en béton pour sceller dans la pierre son pacte de haute trahison, de l’avoir fait retirer de la constitution... 

                                    Je n’accablerai pas le peuple de laisser tomber ainsi dans l’oubli de si mémorables dirigeants !



                                  • Parrhesia Parrhesia 25 octobre 2016 16:04

                                    Même dans un instant de profonde distraction, il ne me serait pas venu à l’idée de prononcer le mot « règne » s’agissant d’une période de telle décadence  !!!

                                    Et encore n’avons-nous pas tout vu dans ce domaine.


                                    • covadonga*722 covadonga*722 25 octobre 2016 17:01

                                      yep , nous vivons la les derniers jours de la génération de mai 68 ces pousse toi de la que je m’y mette , les july cohn bendit les trotskystes d’hier copains et comparse de jospins la gauche énarque holllande , royal , les apparatchik carriéristes mélenchon , ect 


                                       tous ces révolutionnaires dont le ventre c’est arrondi a mesure que leur échine se courbait ! 

                                      • clostra 25 octobre 2016 17:48

                                        @covadonga*722
                                        Allez ! faites du bruit !


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 18:41

                                        @covadonga*722
                                        étrange analyse... alors que jamais mai 68 n’a autant été présent dans les esprits.

                                        vous oubliez d’abord tout ce que les événements ont apporté...et vous oubliez ce que mai 68 apporte encore de nos jours...
                                        toute la logique de rupture avec cette société est au coeur des préoccupations de ceux qui ne veulent plus de cette société du profit, et de l’égoïsme.
                                        la transition énergétique en est une des conséquences, 
                                        l’économie de partage qui se développe aujourd’hui aussi...
                                        et je pense que les retombées de mai 68 n’en sont qu’à leur début.

                                      • covadonga*722 covadonga*722 25 octobre 2016 19:33

                                        yep , est ce que je parle des apports de mai 68 ? je vous parle de ceux qui en procèdent et ce sont coulés confortablement dans les mœurs bourgeoises .De ceux qui ont détruit l’école , qui ont détruit

                                        la justice et les appareils régaliens de la France , de ceux qui se sont vautré dans le miterrandisme de ceux qui ont bradés la délégation reçue du peuple contre un plat de lentille de l UE.
                                        Et je vous fait grâce de la cohorte de corrompus de prévaricateur et de ministre responsable et pas coupable.Cette géneration de soixante huitard qui a laissé le pays se désindustrialiser préferant faire du conceptuel comme dirait mr Lang , cette génération validant les propos de P Bergé sur la gpa.
                                        Cette génération organisant le remplacement du peuple de ce sol.Cette génération de soixante huitard emasculé incapable d’appliquer la lex respublica ici sur ce sol.Cette génération de soixante huitard 
                                        qui ayant abandonné en rase campagne le peuple de ce sol et le voyant se détourner d’elle choisis le communautarisme comme client . 
                                        bref je réitère ces soixante huitard et leur démocrasouille ont tués ce pays 

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 19:38

                                          @covadonga*722
                                          je vais finir par croire que vous ne savez plus ce que vous écrivez !

                                          bien sur que vous avez parlé des conséquences de mai 68...
                                          mais votre inventaire n’est pas bon.
                                          mai 68, c’est le lancement de l’écologie, la fin du nucléaire, le début des énergies propres, le choix de l’énergie partagée ; de l’agriculture propre, des aliments sains, de l’économie partagée, des paniers paysans...
                                          la liste serait trop longue...
                                          et ce que vous décrivez n’a rien a voir avec mai 68.
                                          yep aussi.
                                           smiley

                                        • Astra (---.---.70.136) 25 octobre 2016 19:48

                                          @covadonga*722


                                          Cette génération organisant le remplacement du peuple de ce sol


                                          Et alors ? Quel pays ne l’a pas fait ? La Corée ou la Chine ? Les deux auront un choc démographique dans 20 ans. 

                                          Il reste le cas du Japon. Brillant exemple. 25 ans de stagnation, un endettement surréaliste et une monnaie de singe, un conservatisme généralisé qui fait que les anciens champions qui avaient su être pionniers (Sony) sont à la rue aujourd’hui. Et une société qui fait franchement rêver sur le plan culturel et moral. 


                                        • Le421 Le421 25 octobre 2016 20:35

                                          @covadonga*722
                                          Vivement le retour à de vraies valeurs, travail, famille, patrie !!
                                          Finis la sécu, la retraite, les congés payés juste bon pour les feignasses de la plèbe !!
                                          Finis la pilule*,l’avortement et le planning familial !! Voire même la masturbation qui tient du génocide !!
                                          1936, vous en rêvez, vous l’aurez !!
                                          Marion Maréchal, nous voilà !!
                                          Coiffeurs, blousons et articles de sports (base-ball) vont avoir leur règne !!

                                          C’est ça, l’avenir...
                                          Le passé.

                                          *et dire qu’en même temps vous critiquez le voile alors que votre rêve d’asservissement de la femme est patent chez vous et vos pairs... Bizarre.


                                        • covadonga*722 covadonga*722 25 octobre 2016 20:50

                                          @Le421
                                          Finis la sécu, la retraite, les congés payés juste bon pour les feignasses de la plèbe !



                                          heu ça , ça ne date pas de 68 et ça ne sont pas des étudiants en monômes qui l’ont gagnés.

                                          « Finis la pilule*,l’avortement et le planning familial ! »
                                          je vous met au défis de trouver un seul de mes écrits validant ce que vous me prêtez.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 21:50

                                          @Le421
                                          merci de cette intervention mais covadonga n’est pas en capacité de le comprendre.

                                          il a une conviction, affirme sans preuves qu’hollande est une conséquence de mai 68, 
                                          de quoi sourire !
                                          de tous les guignols qui aujourd’hui, au sein du gouvernement, œuvrent comme ils le peuvent, je n’en vois aucun qui ait tiré les leçons de 68...
                                          ils l’avouent eux même, ils sont socio-libéraux... et leur programme sera repris par juppé, ou d’autres...
                                          une bouffonnerie.
                                          et elle nous coûte cher.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 18:44

                                          @covadonga*722
                                          juste histoire de vous rafraichir la mémoire

                                          Déstabilisé par des contestataires – la fameuse « chienlit » – le général de Gaulle dissout l’Assemblée nationale, le 30 mai 1968. Pendant ce temps, un haut fonctionnaire, Jacques Chirac, discute avec les syndicats. Les négociations aboutissent, le 27 mai, à la signature des accords de GrenelleAugmentation du salaire minimum de 35 % (passant alors à 600 francs par mois), hausse générale des salaires de 10 %création de la section syndicale d’entreprise et d’unequatrième semaine de congés payés sont quelques-unes des avancées sociales conclues à cette occasion. La reprise du travail s’effectue progressivement début juin.

                                        • oncle archibald 26 octobre 2016 19:08

                                          @olivier cabanel dixit : « Déstabilisé par des contestataires – la fameuse « chienlit » – le général de Gaulle dissout l’Assemblée nationale »

                                          Hi-hi-hi .... S’il a dissous l’assemblée Nationale c’est pour profiter de l’effet d’aubaine que constituait le rejet massif du bordel monstre créé par les mouvements étudiants et les greves de mai 68. Et il avait bien flairé le vent : les élections législatives qui voient le 30 juin 1968 le triomphe des gaullistes de l’UDR (293 sièges sur 487) mettent un terme à la crise politique.

                                          Faudra un peu réviser votre histoire de France et ne pas présumer de ce que pense « le peuple ». Autre chose : les négociations ont été menées par le premier ministre Georges Pompidou, Chirac était juste à ses cotés comme sous fifre pour l’aider. En outre il n’était pas « fonctionnaire » mais secrétaire d’état.


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 20:07

                                          @Robert Lavigue
                                          comme tout petit troll qui se respecte (je me demande pourquoi je perd du temps à vous répondre...) mais bon... donc.

                                          comme tout petit troll qui se respecte, vous construisez une réalité fictive avec aplomb et mépris.
                                          probable que n’ayez aucune conscience de ce qui s’est passé en mai 68...
                                          il vous reste la possibilité d’ouvrir les livres.
                                          ne me remerciez pas du conseil.
                                           smiley

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 20:15

                                          @oncle archibald
                                          le texte que je vous ai proposé est un copié collé d’un article paru récemment...

                                          du coup, je me demande qui devrait réviser son histoire de France.
                                           smiley
                                          une autre analyse mérite le détour, celle de Gérard Filoche...ici
                                          mais a quoi on, vous répondrez que Filoche devrait aussi réviser son histoire de france
                                           smiley
                                          en tout cas une chose est sure, c’est que 78% des français estiment que mai 68 fut un grand mouvement social positif...
                                          bien sur, vous direz que ce sondage est bidonné.
                                          mais quelle importance.

                                        • covadonga*722 covadonga*722 26 octobre 2016 20:26


                                          @Robert Lavigue
                                           z’etes trop bon faussaire serait lui attribuer quelques talents ! falsificateur eu mieux convenu.


                                        • pallas 25 octobre 2016 20:01
                                          olivier cabanel,

                                          La ou je souhaiterais en venir.

                                          L’homme ne peut pas aller dans l’espace, et non plus nos machines.

                                          Le Transhumanisme est un échec, cette fois c’est officiel.

                                          Un monde machine intelligente est aussi un échec, c’est officiel.

                                          Les idéologies économiques, le Darwinisme Social est un échec.

                                          Maintenant, il faut voir la réalité, La France est devenu pire qu’une poudrière, car il y a la destruction de nos sols, et diverses pollution.

                                          La petite cerise sur le gâteau.

                                          Le changement chimique global de l’atmosphère terrestre, auquel l’oxygène disparait, et en plus la disparition global de la ceinture de radiation magnétique de Van Hallen.

                                          La génération 68 est responsable, (ceux entre 55 à 80 ans).

                                          Tel est l’héritage, un monde digne des ténèbres.

                                          Salut


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 25 octobre 2016 21:53

                                            @pallas
                                            un grand n’importe quoi.

                                            mettre sur le compte de mai 68 le changement climatique, 
                                            dire que les militants de mai 68 sont responsable de la destruction des sols, voire de la pollution aux pesticides, 
                                            et le reste,
                                            il y a de quoi sourire, si ce n’était si affligeant.
                                            bonne fin de soirée

                                          • arthes arthes 26 octobre 2016 08:40

                                            @pallas

                                            Faut pas exagerer...Mai 68 n est pas responsable de tous nos probleme, je pense meme qu il y avait une impulsion romantique fraternelle et interessante ...Qui a ete devoyee, orientee , recuperee pour des profits personnels.

                                            Faut voir ce que l ecologie donne avec EEV par exemple...Etc...

                                          • Le421 Le421 25 octobre 2016 20:27

                                            Chirac, un homme de droite élu avec des voix de gauche... En plus, il vient de la Corrèze.
                                            Ca me fait penser à quelqu’un !!  smiley


                                            • baleti baleti 25 octobre 2016 20:38

                                              quand est se que l’on va comprendre, qu’il n’y a pas de président et encore moins de république. On est gouverner par des banquiers, et des homme d’affaire. Les politiciens, sont la pour distraire le peuple.



                                              le jours ou un présidentiable,, poussera les électeur au vote blanc, ou a l’abstention, c’est que cet homme veux changer les choses.

                                              sa voudra dire, qu’ont en a assez de se faire distraire par des bouffons

                                              mais peu êtres que c’est nous les bouffons, de nos banquier ???????

                                              • epicure 25 octobre 2016 20:45

                                                capitaine pédalo dirige le titanic alors qu’il n’a de compétences que pour un pédalo.
                                                Il mène le navire droit sur l’iceberg électoral, au point que les rats quittent le navire avant la catastrophe.

                                                Il s’est discrédité face à une grande part de son électorat, au delà de la simple déception, c’est surement le plus grand signe de fin de règne, qui fait que beaucoup de monde ne voudra pas voter pour lui, et qu’il atteint des sommets d’impopularité.


                                                • oncle archibald 25 octobre 2016 21:57

                                                  @epicure : allons allons, méchant garçon. Vous n’avez sans doute pas pris connaissance des chiffres quasi miraculeux du chômage publiés ce jour béni . Hosanna ! Il a fait baisser le chômage. Un sauveur nous est né, un dieu nous est donné, il va être réélu les doigts dans le nez !


                                                • epicure 26 octobre 2016 21:57

                                                  @oncle archibald

                                                  oh merci de cette grande révélation miraculeuse !
                                                  loué soit le sauveur.

                                                  ah moins qu’il y en aient qui le louent déjà en euros.


                                                • DantonQ Jean nemare 25 octobre 2016 22:58

                                                  La France méritait « mieux que ça » qu’un médiocre comme Hollande et son prédecesseur...Hollande aura fait pire dans la médiocrité et le vide sidéral de sa politique que Sarko le bling-bling agité du bocal. Il aura vraiment été en dessous de tout de bout en bout de son mandat ! 


                                                  L’histoire le jugera sévèrement comme le pire Président que la France n’est jamais eu de toute l’histoire moderne ! Dans n’importe quel autre pays que la France, il aurait été destitué en même pas 6 mois ! Le Brésil l’a fait pour bien moins que ça avec Dilma Roussef. Qu’il retourne aux oubliettes en Corrèze s’ils veulent bien encore de lui . La France a besoin d’un homme d’état comme François Asselineau, pas d’un repris de justice comme Monsieur « droit dans ses bottes » , le psychorigide Juppé...

                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 08:44

                                                    @Jean nemare
                                                    autant je partage la première partie de votre commentaire, j’emet quelques doutes sur Asselineau, dont le parcours mérite d’être regardé de plus près... comme renouveau, on a fait mieux !


                                                  • Trelawney Trelawney 26 octobre 2016 09:18

                                                    @olivier cabanel
                                                    comme renouveau, on a fait mieux !

                                                    On reste ainsi dans l’esprit à la française : faire du neuf avec du vieux. Parce que Juppé, Sarkozy, Mélenchon, et puis aussi Royal, Valls et même Taubira à ce qu’il parait..... Ca n’est pas du tout jeune !

                                                    En fait il n’y a que Macron qui n’est pas dans l’esprit français et c’est pour cela qu’il a la méfiance des français.

                                                    Les français sont comme cela, ils veulent du changement, mais avec les même !


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 09:25

                                                    @Trelawney
                                                    du renouveau avec les mêmes ! oui, y a de ça !

                                                    pourtant les solutions de changement ne manquent pas.
                                                    je me prend à rêver a ce qu’un jour, un Pierre Rabhi soit à la tête de notre pays...ou du moins d’un ministère...
                                                    je me prend à rêver d’une république dont le peuple aurait réellement les rênes...

                                                  • Trelawney Trelawney 26 octobre 2016 09:42

                                                    @olivier cabanel
                                                    sans aller jusqu’au extrême, il suffit de voir les gens qui ont des opinions politiques à droite et qui ont le choix entre 7 candidats dont des nouveaux comme Lemaire et NKM et qui vont leur préférer Juppé ou pire Sarkozy. Et des gens de gauche qui ont un choix très large dont Hamon et Montebourg, Macron et qui vont leur préférer des Vals, Mélenchon, Royal etc.

                                                    ca n’est pas très cohérant.

                                                    Pour Mélenchon, je suis sur la même ligne qu’Onfray : j’approuve ses idées et son concept « France Insoumise », mais je n’ai pas confiance en l’homme


                                                  • oncle archibald 26 octobre 2016 15:30

                                                    @olivier cabanel : « je me prend à rêver a ce qu’un jour, un Pierre Rabhi soit à la tête de notre pays...ou du moins d’un ministère... »

                                                    Et dès lors, à la seconde même, cet homme que j’admire, qui fait un travail admirable aux cotés d’un aréopage d’autres philosophes en nous obligeant tous à réfléchir à l’avenir de l’humanité, deviendrait parfaitement inefficace.

                                                    Principe de Peter que vous semblez ne pas connaitre, et ça ne m’étonne en rien vu la propension que vous avez à parler pour ne rien dire.


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 16:05

                                                    @Trelawney
                                                    je partage aussi le concept développé par Onfray, mais je n’ai pas de doutes quand à son intégrité...


                                                  • arthes arthes 26 octobre 2016 17:33

                                                    @olivier cabanel

                                                    Une république dont le peuple aurait les rênes réellement...Je pense que cela s’appellerait l’anarchie et le chaos

                                                    Parce que le peuple est constitue de gens qui pensent pas comme les autres, à vrais dire autant d’individus, autant de pensées différentes, et chacun pense pour sa gueule et se croit le nombril du monde, avec son moi, et que ce moi est déjà incapable de vivre en paix avec lui même, avec sa famille et avec ses voisins les plus proches , parce que ce moi veut toujours dominer l’autre pour s’affirmer,i l veut le pouvoiiiiirrrrr, alors le peuple qui a les rênes, c’est le bain de sang assuré.

                                                    Pour le moment, ce n’est qu’une abstraction de plus, une représentation personnelle d’un monde idéal destinée à séduire ceux qui ne poussent pas la réflexion bien loin et qui y mettrons leurs propres rêves, avant de se fritter avec le voisin « qui pense pas pareil et qui est donc un con ».

                                                    Comme si le peuple était vertueux, plus vertueux que nos z élites si dénigrées...Mouarfffff


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 17:50

                                                    @arthes
                                                    non, je ne le crois pas.

                                                    je pense qu’il faut que la base ait réellement le pouvoir, celui de faire les lois, de diriger le pays,
                                                    pour ça, elle doit élire ses représentants, en les missionnant, et non pas, comme c’est le cas aujourd’hui, d’élire des députés qui décident tout seul...
                                                    idem pour le chef de l’état, 
                                                    il ne doit pas avoir le pouvoir quasi monarchique qu’il a aujourd’hui...
                                                    il doit appliquer les vœux du plus grand nombre, et ne pas avoir la possibilité de trahir ses engagements, comme c’est le cas régulièrement.
                                                    merci de votre commentaire.

                                                  • oncle archibald 26 octobre 2016 18:28

                                                    @arthes : Très vrai, il n’y a qu’à voir chez les verts déjà ! Autant d’opinions que de membres du parti. Ils n’arrivent pas à se diriger eux même et ils voudraient que l’on applique leurs « recettes » à la conduite de la nation. L’obligation d’approuver un programme limite les dégâts.

                                                    Ce qui est minable c’est que les médias ne reprennent jamais les programmes des candidats en campagne électorale pour les comparer objectivement.

                                                    Ecoutez ou regardez les médias. Qu’est ce qui les intéresse ? Le programme des postulants ?? Que nenni ! Ce qui les intéresse c’est que l’un ne connaisse pas le prix du pain au chocolat, que l’autre ait été massacré par son ex maitresse dans le dernier bouquin sorti, c’est la petite phrase extraite de son contexte et dont le sens est déformé mais qui fera le buzz et permettra de mettre en difficulté le postulant.

                                                    Je n« ose pas penser à la chienlit si chaque individu avait son mot à dire pour composer un programme de gouvernement. Si tout se passait normalement il faudrait que ceux qui s’en sentent capables aillent militer dans les partis et travaillent la dessus, mais hélas les »militants« sont aussi bornés et excités que les citoyens »ordinaires", leur seul but est de défaire l’adversaire, quel que soient les moyens, y compris le mensonge, la démagogie, etc etc ...


                                                  • Alainet Alainet 26 octobre 2016 00:12
                                                      • petite annonce des médias : Oligarchie recherche désespérement successeur à Monsieur 4% ! **

                                                    • Madame michu (---.---.37.110) 26 octobre 2016 00:33

                                                      @Alainet

                                                       ???


                                                    • arthes arthes 26 octobre 2016 17:40

                                                      Je me demande qui sont ces 4% ? Celles et ceux qui ont sucé le clown et qui profitent de la manne ?

                                                      Coppé l’a bien dit ; Une tape dans le dos,, un repas sympa, des promesses et voila le « gens du peuple » tout retourné dites donc.. Puis un petit job bien payé , des avantages, bref, elle est pas belle la vie en définitive ?

                                                      Comment voulez vous que les z élites respectent la masse aussi corruptible qu’eux même dans ces conditions ?


                                                      • olivier cabanel olivier cabanel 26 octobre 2016 17:51

                                                        @arthes
                                                        pas mieux !

                                                        je partage et remercie

                                                      • julius 1ER 27 octobre 2016 08:27

                                                         pourquoi, maintenant que tu en as le pouvoir ne fais-tu pas ce que tu avais promis ? il me répondait qu’il n’avait pas le pouvoir d’affronter la Banque Mondiale, le capitalisme, le néo-libéralisme.


                                                        quel constat ....et c’était Mitterand qui disait cela !!!
                                                        alors imagine 35 ans plus tard, même constat mais .... en pire !!!

                                                        la politique ce doit être d’agir sur les choses or aucun de ceux qui sont des candidats potentiels n’en ont envie ...et encore moins les candidats de Droite et d’extrème-droite qui n’ont jamais eu l’intention de transformer quoique ce soit dans la société si ce n’est jouer les catégories sociales les une contre les autres !!!

                                                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2016 09:04

                                                          @julius 1ER
                                                          en effet, on imagine sans peine que celui qui avait désigné le monde de la finance comme son adversaire pourrait dire à sa compagne, la même chose que mitterand avait dit à la sienne.

                                                          merci de ton commentaire

                                                        • eric 27 octobre 2016 09:06

                                                          Hollande c’est la gauche et la gauche c’est Hollande. il suffit pour s’en convaincre de suivre la conversation oiseuse entre membres de la gauche critique de hollande en début de réaction.

                                                          Changer la constitution.... !

                                                          La gauche, c’est à dire la réunion ultime pour préserver leurs fromages lors de tous les scrutins, des nationaux aux syndicaux et associatifs, dans tous les cas de figure, de toutes les sous chapelles qui s’entre déchirent dans le partage des prébendes publiques en période de croisière, parviens, forte de tous ses bilans dans tous les domaines, à réunir de l’ordre de 30% des suffrages exprimés.

                                                          Compte tenus des abstentions, cela signifie que même ceux qui en « croûtent », ne parviennent même pas à se mobiliser... La gauche n’est pas une tendance politique. C’est une sociologie, une caste, une classe sociale exploiteuse.

                                                          Alors que faire ? « Ben , changer la constitution... » Sur le plan démocratique, cela signifie en apparence, « la règle du jeu ne nous permet pas d’avoir le pouvoir en étant minoritaire, on va la changer ». Mais sur le plan intellectuel, cela reviens à un appel à la guerre civile.

                                                          En effet à 30% divisé par deux, on ne peux changer nos textes fondamentaux que par la violence.

                                                          On a donc une réponse claire à la question de l« lhéritage 68 ».

                                                          Des enfants de petits bourgeois ont eu la tentation d’utiliser la violence pour instrumentaliser le passage aux libertés américaines dans la société française. Ils sont resté ce qu’ils étaient, Comme Hollande. Des gens très autoritaires, très idéologiques, prêt à tout pour imposer leurs idées ( voir El Khomry, etc..) sourd au réel, aux autres, à la démocratie.

                                                          Et c’est bien cela qu’ils ont développé partout ou ils sont incrustés dans notre société et à nos frais.
                                                          Quand on pense que l’on peut voir de richissime producteurs présentateurs d’émission politique du Service Public, proclamer sans crainte, je décide qui j’invite et je n’invite ceux qui ne me plaisent pas que sous la contrainte légale !

                                                          Ce n’est pas la fin du règne de Hollande qui importe. Il est à leur image. A titre individuel, nul et non avenu. Ils le pensent du reste aussi : dans leur jargon, ils l’expriment en disant que : « il n’est pas » vraiment « à gauche »....

                                                          Non, , c’est l’espérance du déclin de leur règne à eux.

                                                          A partir de 2017, si tous va bien, il va falloir commencer à dékoulakiser.

                                                          Tous ces entretenus des gauches devront rendre compte de leur utilisation des fonds publics et de leurs résultats aux contrôleurs démocratiques civiles civiques citoyens populaires élus.


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 27 octobre 2016 13:41

                                                            @eric
                                                            dès votre première phrase, vous avez tout faux.

                                                            Hollande, c’est la gauche ?
                                                            amusant.
                                                            il a voulu le faire croire lors de son discours du bourget, et on sait maintenant ce qu’il en est.
                                                            le reste de votre réflexion est donc sans objet.

                                                          • julius 1ER 27 octobre 2016 14:59

                                                            A partir de 2017, si tous va bien, il va falloir commencer à dékoulakiser.

                                                            Tous ces entretenus des gauches devront rendre compte de leur utilisation des fonds publics et de leurs résultats aux contrôleurs démocratiques civiles civiques citoyens populaires élus.

                                                            @eric

                                                            pov’éric ... toujours à côté de la plaque !!!
                                                            les entretenus de Gauche ... tu veux parler de tous ces ex-présidents de Droite qui nous coûtent un saladier et qui ne veulent pas mourir !!
                                                            au moins les présidents de Gauche se dépêchent de partir !!!!
                                                            au moins ton déni a de la constance car ces 60 dernières années la Droite a été au pouvoir les 2/3 du temps .... 
                                                            pour faire quoi on se le demande encore ?????
                                                            au moins Eric tu es là pour nous faire rire !!!!

                                                          • eric 27 octobre 2016 23:37

                                                            @olivier cabanel

                                                            C’est la gauche. Il a dit n’importe quoi au discours du Bourget et la gauche y a cru puisqu’elle le lui reproche aujourd’hui d’avoir voté pour lui...
                                                            L’imbécilité dont cela dénote chez les deux parties, les votant et l’élu, ne sont pas rassurant pour qui que ce soit.

                                                            Aujourd’hui, nous parlent de gauche, de choix politique, d’intention de vote, des gens qui ont voté et appelé à vote pour ce nullissime menteur ( et c’est vous qui le dites).

                                                            Qui peut s’arrêter, même une seconde, aux opinions de gens qui ont cru, même du bout des lèvre, au discours du Bourget ?

                                                            « Ils savent maintenant ce qu’il en est.... »Après 5 ans... !

                                                            A se demander si Hollande n’est pas le plus malin de la bande...


                                                          • olivier cabanel olivier cabanel 30 octobre 2016 10:23

                                                            @eric
                                                            bien sur, bien sur...

                                                            mais quid de sarközi qui dit tout un jour et son contraire le lendemain, qui n’a pas arrêté de trahir sa parole, de se renier, de tromper... ?
                                                            faut croire que c’est partie intégrale de ce pauvre monde politique.

                                                          • siobhan 27 octobre 2016 13:36

                                                            A sa décharge, il n’a jamais vraiment commencé son règne.


                                                            • Oberge Ooberreg 30 octobre 2016 14:05

                                                              Cela fait au moins 20 ans que l’échiquier politique n’est plus polarisé entre Gauche et Droite, mais entre Nord et Sud.

                                                              Les alliés possibles de la France sont aujourd’hui les USA ou la Russie. Les bolchéviques sont enterrés depuis longtemps.
                                                              Soutenir les échanges (commerciaux et humains) Nord/Sud plutôt que Est/Ouest. Voilà l’enjeu du XXIème siècle.
                                                              Je n’ai rien inventé. Mais je l’écris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès