Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande : la sortie de crise passe par la société civile

Hollande : la sortie de crise passe par la société civile

Dire que la neurasthénie règne au gouvernement est un doux euphémisme. Penser que c'est du parti socialiste que viendra le salut ressemble à un vœu pieux tant celui-ci a des aspects d'astre mort. C'est donc dans la société civile et non dans un Modem en embuscade que François Hollande doit aller chercher la solution à la crise actuelle.

L'effondrement intellectuel de la classe politique française est saisissant. Sur l'échiquier politique aucune formation politique n'est porteuse d'alternatives innovantes ou simplement de fraîcheur.

A gauche le Front de Gauche est totalement inaudible derrière les aboiements répétés de Jean-Luc Mélenchon. Les écologistes ont pour leur part perdu leur âme dans les accords passés avec le PS pour obtenir maroquins er représentation parlementaire. Le comble du calcul politicien a été atteint avec la modification des règles au Sénat pour permettre la constitution d'un groupe "cabine téléphonique". Seulement 5 sénateurs mais tous les moyens financiers alloués aux groupes. EELV a désormais une représentation politique intéressante mais paradoxalement n'est plus porteur d'une approche écologiste de la société.

A droite, rien de nouveau. Le centre, invisible, n'en finit pas de se chercher et ressemble plus à un club de notables de province que de parti politique populaire. L'UMP, profondément déchirée est en recomposition. Jean-François Copé, mouillé jusqu'au cou par son passage dans la piscine de Takkiédine a fini de perdre toute crédibilité par son coup de force et ses méthodes de général putschiste sud américain au sein de sa propre formation.

Le Front National ? A part cristalliser colères et exaspérations, il n'incarne pas une alternance crédible à l'UMPS.

Que reste-t-il donc aujourd'hui entre le pouvoir politique et la rue ? La société civile et les mouvements citoyens. Il ne s'agit pas de faire comme en Italie, d'aller chercher comme chef de gouvernement un technocrate mais de composer un gouvernement de combat, ramassé, incluant des personnalités issues de la société civile, reconnues par leur intégrité et leur engagement. Le défi est de taille : faire émerger de nouvelles têtes qui ne soient pas des poulets d'élevage. Des énarques ou assimilés dont le parcours s'est toujours effectué dans le sillage de la politique.

Il est temps que notre pays sorte de son hiver politique pour nous offrir un printemps prometteur et ensoleillé. Il est temps que "le pouvoir" renoue avec la vraie et ne soit pas détenu par des gens qui vivent en vase clos. La France est riche de personnalités compétentes, inventives. Un terreau qu'il faut mélanger avec des terres devenues au fil du temps stériles. Monsieur le Président, ne tentez pas de faire du neuf avec du vieux. Ouvrez portes et fenêtres. En un mot : surprenez-nous !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • robin 8 avril 2013 10:28

    Avec le scandale Cahuzac on touche au point dur du système. On fera donc comme d’habitude : de la comédie ou du cosmétique sinon tout le chateau de cartes s’écroulerait.

    La société civile n’aura jamais son mot à dire, à moins qu’elle se décide de reprendre le pouvoir par la force, ce à quoi je ne crois pas du tout (les gens sont trop lâches, trop individualistes, trop désorientés pour faire quoi que ce soit).


    • pergolese 8 avril 2013 13:00

      Nous ne sommes pas à l’abri de contestations massives de l’ampleur de mai 68 ( (je parle de l’ampleur et non de l’inspiration !). C’est même étonnant que cela n’est pas encore arrivé, d’autant que toutes les conditions sont réunies (ce qui n’était pas le cas en 68).


    • devphil30 devphil30 8 avril 2013 10:56

      « A gauche le Front de Gauche est totalement inaudible derrière les aboiements répétés de Jean-Luc Mélenchon. Les écologistes ont pour leur part perdu leur âme dans les accords passés avec le PS pour obtenir maroquins er représentation parlementaire »


      Non 

      • jmdest62 jmdest62 8 avril 2013 11:13

        au contraire , le FdG est de plus en plus audible et il est le premier et le seul à avoir proposé LA SOLUTION : remettre à plat nos institutions « rustinées » depuis des dizaines d’années et passer à la 6ème république.

        il semble d’ailleurs que cette démarche commence à faire école

        @+


      • robin 8 avril 2013 11:18

        Par jmdest62 (---.---.---.66) 8 avril 11:13

        au contraire , le FdG est de plus en plus audible et il est le premier et le seul à avoir proposé LA SOLUTION : remettre à plat nos institutions « rustinées » depuis des dizaines d’années et passer à la 6ème république. 
         ---------------------------------------
        C’est un franc-maçon avant d’être un politique, vous croyez vraiment qu’il ferait du mal à ses « frères » vous êtes naif.

        Et même si il était sincère, le système ferait comme d’hab, il lui collerait des scandales sur les dos en 2 temps 3 mouvements et tchao Méluche...... smiley




      • Furax Furax 8 avril 2013 12:05

        Mélenchon a un côté sympathique. Enfantin. C’est celui « découvre avec stupéfaction ! »
        les turpitudes du PS, le côté vicieux des accords européens etc.
        A propos, il explique qu’il a été convaincu par Mitterrand de voter oui au traité de Maastricht. Peut être découvrira-t-il un jour avec stupéfaction que Mitterrand avait fait don de sa personne au Maréchal, qu’il était l’ami de Bousquet et qu’il avait des liens financiers très étroits avec les cagoulards de l’Oréal-Bettancourt. Déjà ! mais il faut dire « qu’il le valait bien » smiley
        Peut -être a-t-il « découvert avec stupéfaction » que Cahuzac était son « frère » au Grand Orient de France. Parenté qui fait se poser des questions. Que peuvent bien se raconter le « frère » Mélenchon, le « frère » Alain Bauer, le « frère » Cahuzac et le « frère » Xavier Bertrand dans leur loge. A part cracher sur les curés, ce qui est une activité hautement enrichissante ! Et le peuple « découvre avec stupéfaction » qu’il est dirigé par des crétins !
        A propos de sixième République, il ne faudrait pas que monsieur Mélenchon attende trop longtemps avant de « découvrir avec stupéfaction » qu’il ne sert à rien d’élaborer une nouvelle constitution avant d’âtre sorti de l’Union Européenne.. Il va faire plancher « le Peuple » et après Barroso mettra ça à la poubelle ! 


      • devphil30 devphil30 8 avril 2013 14:27

        Le non s’appliquait aux aboiements répétés et pour la perte de leur âme des écolos.


        Philippe 

      • Dwaabala Dwaabala 8 avril 2013 11:11

        Encore une solution miracle et des conseils au Président pour replâtrer la façade.


        • ecolittoral ecolittoral 8 avril 2013 14:06

          « La sortie de crise passe par la société civile » OU L’entrée et le maintien en crise (40 d’âge) à cause de nos experts non civils.

          Nos politiques ne savent gérer que le système qui a fonctionné pendant les trente glorieuses.
          Ils sont persuadé qu’un jour, ça reviendra. Pour eux, c’est le seul modèle...donc, c’est le bon.
          Même chose pour les corps intermédiaires qui vivent aussi dans le passé.

          Pourquoi, la contestation massive n’a pas eu lieu ?
          Elle aurait eu lieu si l’UE n’existait pas. Si le pays était indépendant, la société civile serait déjà descendue dans la rue et les « non civils » auraient été obligé de satisfaire aux exigences du peuple...dans beaucoup de pays !

          Nous avons des gestionnaires du passé dans beaucoup de pays.
          Et nous sommes aussi des rêveurs. Comme si 200 ou 300 élus(qui ne sont toujours pas sur le marché) pourraient changer les choses en faisant payer notre voisin et les autres.
          Nous sommes aussi des démerdards qui changeons les choses à notre échelle...faute d’avoir des responsables politiques à la hauteur...dans tous nos pays.

          • credohumanisme credohumanisme 8 avril 2013 14:58

            Société civile, c’est une idée qui me plait aussi mais force est de constater que jusqu’ici les ministres issus de la société civile ont rarement fait des étincelles.
            Alain Decaux, Bernard Kouchner, Léon Schwartzenberg, Luc Ferry, Claudie Haigneré, Francis Mer.... n’ont guère laissé à leur poste de souvenir impérissable.

            Exception notable : Simone Weil.

            Mais peut-être leur relatif insuccès est-il du justement à l’environnement affairiste-politique dans lequel ils étaient toujours en forte minorité. 

             


            • Vosgien profond 8 avril 2013 15:40

               Vu et revu la soirée « où va la France » de Médiapart. Seulement, il y a un hic ! On disserte à l’échelon national sur les dérives des partis. Je suis d’accord ! C’est fondamental. Mais une autre face du problème concerne les élus de terrain qui, sans aller jusqu’à placer leur petite fortune en paradis fiscal, (encore que... ) ont des pratiques condamnables, mais toujours en limite de la légalité. Pas si bêtes ! Voilà l’exemple de cette ville moyenne des Vosges (comme tant d’autres communes) avec utilisation abusive de voitures de fonction, repas bien arrosés, dérives des PPP, goût de luxe, budget de communication extravagant, mépris de l’opposition, mensonge sur les chiffres du budget et j’en passe… Mais là où le bât blesse, c’est que ces cas particuliers, mais nombreux, ne semblent pas concerner pour l’instant Médiapart et d’autres sites alternatifs auxquels je rends justice. La vie des citoyens n’est pas que nationale et parisienne. Si une loi se dessine prochainement elle ne concernerait, aux dernières nouvelles, que les ministres et les parlementaires. Là sera le scandale. Négation absolue des intérêts des citoyens de seconde zone en province, qui n’ont que peu de leviers pour réagir publiquement. Ah si ! bien sûr ! les municipales ou les cantonales. Mais il y a une telle timidité de la presse locale, des mensonges des bulletins municipaux avec des « binettes partout » comme dit si bien le « Canard », des télés régionales, des réunions de conseils municipaux « cahuzacien » c’est-à-dire « les yeux dans les yeux », qu’on ne peut que douter de la démocratie locale.
              Dénoncer les pratiques politiciennes à l’échelon national honteuses ? Surement.
              Mais il faut aller jusqu’au bout des choses. Dénoncer avec force les pratiques locales des petits marquis qui nous gouvernent.
              Cordialement.
              Avec tous mes encouragements à Agoravox.

              Jean-Michel LEBLOND


              • Gagny93 Gagny93 8 avril 2013 17:11

                ya eu henri iV(euh..sans les medicis), robespierre et quelques inconnus durant la commune (gambetta , delay) qui (il me semble) ont travaillait pour la franceet son peuple 

                Mais nos politiciens d’aujourd’hui sont issus plutot de nos fiotes de louis (de leurs versaillais plus tard) , de napoleon un pur arriviste qui quoi qu’il en dise pensait avait un patriotitisme tres lucratif pour sa gueule (moins pour la france) , de nos thiers traitres republicainset autre jules ferry nauseabons ....(bref ce qui ferait un musee honteux de l’histoire de france mais dont les noms continuent aujourd’hui a orner nos rues ) ... 
                Toujours au nom de robespierre liberte , egalite, fraternite dans un pur cynisme .... sarkosy 1er ,francois (le dernier roi feneant) qui se repose sur un jaures(dreyfusard de la derniere heure) qui a etouffé la fracture etat, religion avec une loi de 1905 qui ne esoud rien) mais qui se reclame surout d’un jospinisme foireux et demissionnaire ).
                Le blem n’est pas qui’il n’y ai pas de politiques en france mais une oligarchie (enarques, reseaux) qui dans le droit fil de leur predecesseurs travaillent a la gloire (la leur) pour quelques fauteuils illegitime ou en se vendant la france aux emirats....
                Elisons des politiques elus par le peuple , pour le peuple et non pour obeir au marche ou a des constructions technocratiques europeeennes .
                La societe civile pour la politique , pourquoi pas des juges , pourquoi paul le pouple non plus ??? ....
                 
                Robespierre revient , nous ne pouvons plus leur couper la tete mais coupons leur la cravate et faisons leur comprendre le noeud de cravate et un un noeud coulant qui ne leur donne que devoir et non privileges ... un coup de balai dire moins c’est se rendre complice .... et populisme c’est aussi etre du cote du peuple ..et aujourd’hui le peuple exige


                cahuzac franchement quand allende (de sa faute) a foiré il s’est suicidé .sans doute pas les meme valeurs .... 5 ans d’ilegibilite et 500 euros ça va aller .... j’espere qu’on ne t’oubliera pas . tout notre profond irrespect .... politiques le respect ne vous est pas du meritez le ..

                • bigglop bigglop 8 avril 2013 19:29

                  Désolé @Moreigne, Hollande, énarque, est prisonnier d’un système de pensée libéral, il lui est intellectuellement impossible d’imaginer de sortir du Cadre.

                  Il dirige la France comme il a dirigé le Parti Socialiste, par la fameuse ’’synthèse’’ ou plutôt la ’’synthonisation’’ de Dark City


                  • soi même 9 avril 2013 01:20

                    Entièrement d’accord sur l’article, il y a que la société civile et les mouvements citoyens qui pourront nous faire émerger de ce bourbier.
                    Tous les propositions que l’ont entant 6 République, tirage au sort m’est que de la pub déguise pour des apprenties despotes, il ne faut pas se leurré quand on vend des idées fumeuses, soit que l’on n’a pas conscience de leurs futilités, soit au contraire c’est que on est près à tous les excès pour les appliqués.
                    Il y a actuellement une belle brochette d’opportuniste politique,Dupont-Aignan , Bayrou,, Mélanchon Marine Le Pen , il y a juste le petit facteur qui fait grève sans doute il y a du courrier en retard !
                    Le plus malheux dans cela s’est que ceux qui suivent leurs idées , ils ne ses rendent pas compte qu’ils font partie du sérails qui nous plombes et ce sont que des sous marins du système..


                    • LE CHAT LE CHAT 9 avril 2013 09:37

                      le rêve du N.W.O , nous coller un banquier Goldman Sachs à la tête du gouvernement ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès