Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande se vire

Hollande se vire

Le maire de Tulle, premier secrétaire du Parti socialiste depuis dix ans, compagnon de miss Ségolène, a préféré ne pas attendre la bérézina des législatives pour annoncer son départ. Ni fleurs ni couronne.

Au PS aujourd’hui, c’est le désordre juste. A moins de trois semaines du premier tour des législatives, qui devrait voir la gauche pas très plurielle toucher un fond bien singulier, le Hollande circus, ou ce qu’il en reste (des éléphants usés et vexés, des réformateurs désorientés et une meneuse de revue en vacance de la république des idées), s’affiche dans toutes ses divisions en un tintamarre assourdissant. Hier à Bordeaux, jugez plutôt : personne n’était là pour prêter ses grandes oreilles de pachyderme aux piques acérées de François contre Juppé. DSK s’était fait porter pâle, Fabius avait un mot et Ségolène brillait comme d’habitude par son absence. Bel et bien pourtant rentrée de Djerba, la madone participative a repris ses bonnes vieilles méthodes, en maintenant le parti à l’écart de son emploi du temps. Personne ne sait quand elle se décidera à « apparaître », un peu comme la Vierge à Lourdes. Ségolène se prend à nouveau pour le phare de la gauche, surtout de la gauche battue, confortée dans ce rôle par les sympathisants socialistes qui n’ont gardé d’yeux que pour elle. La preuve que l’amour est aveugle : ces jeunes gens et jeunes filles s’imaginent que c’est le PS qui a mis dans les roues de Ségolène des bâtons, alors même que jamais Ségolène n’a fait campagne avec le PS. Elle aurait été battue, selon ses sympathisants, parce qu’elle est une femme, et que les caciques roses n’entendaient pas, et n’entendent toujours pas, lui voir porter la culotte.

La réalité est pourtant toute autre : madame Royal a été battue notamment parce qu’elle a souvent affiché vis-à-vis du PS cette même attitude condescendante et froide dont elle use aujourd’hui. Elle se prend pour ce qu’elle n’est pas. Oublie ce qu’elle est : le symbole d’une nouvelle défaite des socialistes à la présidentielle, et pratiquement rien d’autre. Mais elle se veut différente : moralement irréprochable (pas de cumul des mandats, je respecte mes engagements) et politiquement incontournable (qui à part moi, dit-elle, est capable d’emmener la gauche à la victoire en 2012 ?) Il n’y a que cela, d’ailleurs, qui l’intéresse : la prochaine présidentielle. La direction du parti ? Un détail. Ce qu’elle veut, c’est l’assurance que pendant les cinq années de règne UMP qui s’annoncent, chacun à gauche n’ait pour seul et unique objectif que de faire triompher sa reine. Son « principal défaut » lui-même ne peut rien contre cette ambition-là. Et il le sait. François Hollande aura dirigé le PS durant dix ans, sans voir son parti regagner le Palais. Dix ans d’échecs, ou de petites victoires. Rien de glorieux, pour celui qui est apparu, dès le début, comme un choix « par défaut ». Jospin parti à Matignon, Hollande prend son fauteuil, faute de mieux, et parviendra, bon an mal an, malgré le fort tremblement de 2002, à demeurer en place. Ce qui le sauvera d’ailleurs en 2002, c’est le départ brutal de Jospin, qui s’écarte, et qui évite ainsi à son parti les luttes intestines qui aujourd’hui l’ulcérisent. Royal, elle, battue sèchement, revendique dans la foulée la place de leader maximo de la Rose, sans négociation possible. La meilleure des manières d’énerver tous les éléphants et de flinguer Hollande.

Aujourd’hui, c’est donc bien le compagnon de Ségolène qui « tire toutes les conséquences », pour reprendre le bréviaire jospinien, de l’échec de cette dernière en se « retirant » de la vie politique socialiste. DSK avait déjà demandé sa tête, de toute façon, faute de mieux là aussi : le principal défaut d’Anne Sinclair sait bien qu’il n’a rien à gagner à réclamer la peau de Ségolène, il ne ferait que passer une fois de plus pour un misogyne opportuniste et carriériste. Hollande parti, une première pierre du jardin de Strauss-Kahn est enlevée. Demeure donc le problème Royal. Pas simple. La diva a assuré son « peuple de gauche » qu’elle prendrait part à la campagne des législatives, sans préciser comment. Elle ne se présente pas dans sa circonscription, vient d’essuyer une lourde défaite, mais elle s’imagine bien en fer de lance de ce combat-là, loin d’être gagné d’avance. Même quasiment perdu d’avance. Seule aujourd’hui l’ampleur de la défaite reste incertaine. Mais le gauche ne gagnera pas ces législatives, c’est acquis. Alors Royal osera-t-elle quand même prendre de nouveau part à ce type de combat ? Deux élections perdues en moins de deux mois, ça ferait beaucoup, ça ferait un peu la poisse chevillée au corps. D’ailleurs, dans son propre camp, les amabilités ont repris de plus belle, et nombreux sont ceux qui font remarquer que désormais, la dame de Melle « a un passif ». Et que ce n’est donc plus tout à fait la même chanson qu’à l’automne dernier.

Têtus, les partisans de Ségolène l’attendent pourtant de pied ferme. Et sans doute que la semaine prochaine, au grand meeting du Zénith à Paris, elle sera très applaudie. Nul doute qu’elle resservira son même discours mal lu, aux idées mal dégraissées, et qu’elle saura moucher ses ennemis intimes. Aucun doute non plus que les électeurs de gauche se sentiront rassurés par sa présence. Mais tout cela ne changera pas grand-chose. Et en annonçant hier son départ prochain et irrémédiable, Hollande a peut-être essayé d’envoyer un message à sa chère et tendre : toi aussi tu devrais peut-être songer à prendre du recul, laisser le parti à ses querelles, et revenir plus tard, bien après les législatives, quand il sera temps de reconstruire. Hollande veut peut-être ainsi avertir sa dame sur les risques d’une nouvelle déroute. Dont pourraient définitivement bénéficier DSK et ses amis. Qui n’attendent que cela.

Les socialistes à la croisée des chemins : d’un côté des élections trop compromises pour être remportées mais qui peuvent encore être perdues honorablement, de l’autre côté une ancienne candidate encombrante qui non seulement ne veut pas se retirer mais désire s’entêter. Une impasse sombre, dont on n’imagine pas une issue satisfaisante. Hollande l’a compris, et préfère jeter l’éponge avant le coup de trop, conscient qu’en politique comme partout, le ridicule tue.


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 24 mai 2007 10:14

    La techno-structure qui avait pris le pouvoir du PS et dont la ligne politique consistée uniquement à suivre les instituts de sondage vient d’atteindre ses limites.

    La faillite du choix de SEGOLENE ROYAL comme candidate à l’élection présidentielle par l’intermédiaire des médias et des nouveaux élécteurs à 10 euros aura démontrer que l’exemple à suivre dans la reconstruction d’un parti,d’une idéologie et de fortes convictions politique est à faire sur le modèle qu’a su batir SARKOZY.

    Pourquoi le PS à t-il honte de dire le mot « socialiste » ?

    et pourquoi le diluer dans une tasse de thé « social-democrate » ?

    Pensez vous que SARKOZY à honte de ses convictions politiques ?

    Pensez vous que SARKOZY à honte de ses idées et de ses choix politiques ?

    Alors,si le PS veut encore être présent à l’assemblée nationale aux législatives,il doit se dépêcher de donner des signes de ruptures avec le couple ROYAL-HOLLANDE qui nous fait penser à des Caucescu technocrates et insipides


    • Ac- 24 mai 2007 13:55

      je ne suis pas d’accord avec vous, les idées présentes dans ce qu’on appelle « social démocratie » (nom à la con selon moi), me paraissent très bonnes au contraire : croyance en l’économie de marché, soutien aux milieux d’affaires, aux investissements privés, à la croissance, tout en corrigeant certains effets pervers du marché.

      Mais je préfère avoir à débattre idées contre idées pour la rénovation de la gauche plutot que de lire des articles à la con sur libération qui nous expliquent (encore une fois) que Royal est la meilleure et va tout casser.

      cet article est tout simplement excellent. L’auteur, s’il vous plait, envoyez le à Libération, qu’ils comprennent..


    • Ac- 28 mai 2007 10:28

      non, justement, une politique de gauche réellement efficace. C’est ce qu’a fait strauss kahn entre 1997 et 2000, Blair depuis les années 1990, clinton aux USA avec les démocrates. Démontre moi clairement en quoi aujourd’hui la gauche type Mitterand 81-83 peut fonctionner sur le long terme ?


    • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2007 10:22

      le hollande et le chabichou ont du mal à resister aux premières chaleurs d’un été qui sera chaud chaud au P.S ; les couteaux vont sortir des poches et les cadavres des placards , guerre de succession impitoyable à l’horizon et cimetières d’éléphants à remplir.... smiley


      • Cangivas 25 mai 2007 03:00

        Hollande et les socialistes, militants et sympathisants compris, n’ont que ce qu’ils méritent.

        Ils sont pris au piège de la police de la pensée dont ils ont usé et abusé ces dernières décennies en traitant pour un oui ou pour un non leurs adversaires de racistes, fascistes, etc., à chaque fois qu’un thème abordé ne leur convenait pas.

        Aujourd’hui, cela se retourne contre eux et est accusé de machisme quinconque conteste un tant soit peu Royal. Tout débat est impossible.

        Tout cela n’est que justice.

        Quand je rencontre un socialiste qui est contre Royal, j’utilise la rhétorique socialiste en le traitant de machiste, j’accuse les éléphants de tous les maux, etc. Je suis pro-Royal à fond pour 2012.

        Les socialistes vont en chier pendant 5 ans à tourner en rond comme des cons. Tant mieux.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 24 mai 2007 10:28

        Lilian, je pense qu’en vous rasiant le matin vous rêviez d’un titre mais vous n’avez pas osé

        Vous vouliez sans doute mettre celui-ci

        Ho l’andouille se vire


        • snoopy86 24 mai 2007 11:00

          @ Bernard

          Lilian sait sans doute que delà avait déja été fait à propos d’Olivier Stirn, un Unter-Besson giscardien, député de Vire qui avait rejoint Mitterrand.

          Mais ça irait bien à Flanby...


        • patrick patrick 24 mai 2007 10:35

          lilian a toujours du talent avec ses mots . Un peu de dérision au milieu d’un billet construit.

          Sainte sego est prise entre deux feux ! Participer ou pas , risquer d’apparaitre absente de la compagne ou d’être parmi les perdants ? Apres sa non victoire espère t elle un non echec ?

          Au fond , je m’en fiche pas mal n’etant en rien socialiste . D’ailleurs je ne suis pas mecontant de ne pas l’être et ainsi de ne pas souffrir de voir les tenardiers se battre avec les atrides sur la depouille du parti socialiste !

          Bon aller, amusez vous bien et rendez vous dans 10 ans Place des grands hommes .


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 mai 2007 10:46

            BONJOUR A TOUS

            Bel article de Lilian , un peu grave cependant car il s’agit de l’annonce d’une mort ou d’un comas profond .

            J’ai une certaine admiration pour françois Hollande qui en ce moment feraille dur pour son parti et contre la droite . Il n’est pas ridicule car il est terriblement isolé .

            Ce gars là ne métitait pas ça . il a bossé pour son parti et c’est lui qui va tout prendre ; il va même se faire piquer la place par sa femme ( pardon , compagne )

            A titre indicatif , pour le petit scrutin d’Agoravox à la question : qui incarnait le mieux les valeurs du PS , j’ai répondu Jack LANG qui fait même mieux que FH .Avant tout c’était pour rigoler mais en y réfléchissant c’est bien Jack qui incarne le mieux ce qu’est devenu le PS .

            Vive la république quand même


            • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 10:47

              Bonjour Lilian, et merci...

              Depuis bien longtemps, je suis convaincu personnellement que Ségolène ne représente rien des convictions de gauche...

              Cela fait bien des années que je la regarde et avant d’être tout à fait légitimement investie par les sondages, jamais elle n’a été en mesure de débattre de manière correcte face à quiquonque... Mais son OPA sur la présidentielle ayant réussie, elle se figure être celle qui va faire gagner la gauche aux législatives...

              Bon après tout il faut être un peu réveur lorsque l’on fait de la politique.

              Mais là franchement, et pour une fois, je trouve qu’elle devrait prendre exemple sur son mari/compagnon/ex...(enfin ce que vous voulez), laisser la tempète des législatives laver le pont du PS et revenir passer la raclette quand ça se sera calmé.

              mais je peux me tromper...


              • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 11:33

                Ouais c’est vrai ça !!!! S’il le faisait il serait royal au bar !


              • rem 24 mai 2007 11:17

                Le parti socialiste ne s’aime pas. Au gouvernement, ils font une politique se style social démocrate en libéralisant le marché du travail et en privatisant les services et entreprises publiques. Dans l’opposition et dans leurs congrès, il affiche un cap à gauche toute en nationalisant tout et en prônant la main mise de l’état sur la société entière. Cette dichotomie de l’esprit a fini par user le parti.


                • ExSam 24 mai 2007 11:19

                  Il est bien lourd, l’auteur, à piquer sans cesse la bête et la conduire dans les près du blairisme.

                  Faut-il rappeler que l’Angleterre de Blair n’a jamais remis en cause les « acquis » de Miss Maggie, la grande copine à Pinochet ?..

                  Faut-il rappeler que l’Angleterre de Blair, c’est un pays bien plus malade encore qu’il ne l’était avant l’homme aux Spins D ?..

                  Services publics ravagés, industrie qui ne lui appartient plus, scandales sur scandales dans la filière agro-alimentaire, secteur de la finance et rentiers en hausse exponentielle.

                  La véritable explosion, cependant, de la vitrine blairiste se situe au noeud le plus sensible pour la population : le travail.

                  C’est un chomage bien plus massif encore que chez nous, qu’il lui faut supporter aujourd’hui.

                  Sauf que les chomeurs là-bas s’appellent « invalides ». Le gouvernement a béni ces pauvres de se porter pâles en masse, ils dégonflaient les chiffres du chomâge...

                  Une illustration de cette dérive,tirée de La pauvreté et l’exclusion sociale en Grande-Bretagne par Eldin Fahmy et David Gordon, qui appartiennent au Townsend Centre for International Poverty Research, Université de Bristol, Royaume-Uni.ÉCONOMIE ET STATISTIQUE N° 383-384-385

                  "..nombre de chercheurs britanniques spécialistes du marché du travail estiment que le « véritable » taux de chômage du Royaume-Uni est nettement supérieur à celui que mesure la définition du BIT (Threlfall, 2000). En effet, au sens du BIT, un chômeur doit chercher activement du travail. Or, au Royaume-Uni, de nombreux travailleurs découragés apparaissent en fait dans les statistiques de « maladie ». Sur les quinze pays de l’Union européenne, c’est au Royaume-Uni que l’on enregistre le taux d’absence pour maladie le plus élevé au sein de la population en âge de travailler, avec une proportion de 7 %, contre 2,1 % seulement en Allemagne et 0,3 % en France. Si l’on devait rajouter aux chômeurs (au sens du BIT) les personnes « malades » en âge de travailler, le Royaume- Uni arriverait au troisième rang de l’UE à quinze dans le classement du nombre total de chômeurs, derrière la Finlande et l’Espagne..."

                  Aujourd’hui, la tendance est encore plus lourde. Et ce pays à la dérive est toujours hors UE, sans euros, mais Blair ne s’est jamais privé de vanter les charmes introuvables de sa politique, ni de donner des leçons à tout le monde.

                  La politique, les politiques qui ont mené l’Angleterre au gouffre peuvent-ils représenter un exemple, une ligne à suivre, pour les militants et sympathisants PS ?

                  Si celà veulent fusiller leur parti et en finir avec leurs conceptions humanistes et de transformations sociales qui demeurent encore, alors qu’ils suivent les joueurs de flute.

                  Il faudrait, au-delà de la com et des petits comme des grands coms arrêtent une bonne fois de se lancer, ici ou ailleurs, dans des entreprises prétendûment « pédagogiques »...

                  Parenthèse, pour déplorer l’initial détournement de ce noble mot, par l’homme « droit dans ses bottes », condamné qu’on retrouve ministre, encore un, c’est une manie à droite de mettre les repris de justice en vedette.

                  Il faut expliquer à tous ces volatiles véritablement enchainés eux, contrairement au Canard, que le le PS est à gauche par ses textes fondateurs, son histoire, l’ensemble de ses militants et de ses structures.

                  C’est dur à encaisser pour la presse aux ordres. Il serait grand temps que les citoyens deviennent les vrais donneurs d’ordre pour cette presse-là.

                  A venir, un Congrés et sans doute l’effervescence de l’échange des hommes et des femmes de ce parti, aujourd’hui.

                  C’est à EUX de décider, le chemin qu’ils veulent prendre.

                  Les médias ont déjà suscité l’élection de Royal et forcé l’élection de Sarko.

                  Mettre le PS sur le flanc, ça serait à mon humble avis, un peu trop pour notre pays, pour nous qui voulons rester encore en démocratie.


                  • snoopy86 24 mai 2007 11:25

                    Je n’avais pas remarqué que Lilian avait écrit un article sur Tony Blair...


                  • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 11:31

                    BIIINNN moi non plus, comme quoi il y a du 7ème degré dans les textes de Lilian.... On dirait pas comme ça.......


                  • patrick patrick 24 mai 2007 11:42

                    @ exsam

                    non seulement votre post est totalement hors sujet mais c’est en plus un tissus de mensonges et d’inexactitudes

                    La grande tadition de la gauche : on dit n’importe quoi et on se trompe de sujet !

                    Vous avez 10 ans pour faire fonctionner vos neurones ..


                  • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 11:45

                    @ Patrick

                    Nan là vous êtes méchant là.....10 ans.....

                    la gauche n’a plus rien pour l’instant, il faudrait déjà qu’elle réexiste en tant que telle, et comme je doute qu’on avance dans ce sens au niveau de la société... Je pencherai plutot pour le siècle....


                  • ExSam 24 mai 2007 12:18

                    Snoop doggy Dog

                    Tu veux pas que je tienne la main aussi ? C’est un forum ici, pas un cours de FLE.


                  • ExSam 24 mai 2007 12:24

                    non seulement votre post est totalement hors sujet mais c’est en plus un tissus de mensonges et d’inexactitudes..

                    Non, c’est un commentaire de texte. Je conçois que tu apprécie d’annoner, c’est pas mon cas.

                    La grande tadition de la gauche : on dit n’importe quoi et on se trompe de sujet !

                    Même Guéant il a renoncé a balancer des conneries pareilles.


                  • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 11:54

                    aaahhh non non, c’est juste le désordre....

                    Ou alors la démocratie participative...


                  • handriama 24 mai 2007 11:59

                    Bonjour, Tout d’abord je suis extrêmement attristé par l’arrivée d’une personne que je respecte et que j’admire Bernard Koucher au sein de ce gouvernent que je combats de toutes mes forces. S’agissant de Besson, je m’en moque un peu, cependant il y a aussi matière à réfléchir. Hollande a annoncé que Kouchner ne fera plus parti du PS, j’en prends acte.

                    Car comme le dit Hollande, il est de ce fait solidaire du gouvernement qu’il soutient, donc indirectement il fait parti de la majorité présidentielle, et combattra donc par défaut les députés du PS et de ses alliés.

                    Vous aurez remarqué que Sarkozy a marqué un point fondamental en faisant ces nominations, avec en chapeau Hervé Morin, ancien proche de Bayrou (ses ex-bédouins)

                    Maintenant je viens à votre ancien député Michel Charzat, qui voudrait également se présenter alors que le PS a investi une autre personne.

                    Je pense que là il n’y a pas matière à tergiverser, Charzat se présente contre la candidature du PS, il doit être exclus d’office du PS comme Kouchner.

                    Bref, je vous le dis d’emblée, on n’est pas sorti du pétrin, car en plus, le PS rentre dans une guerre des clans, des bastions, des écuries, des idées même (entre les sociaux libéraux façon DSK ou Royal ou Hollande et les socialistes pure sucre façon Fabius-Emmanueli, et bien sûr les « jeunes » comme Peillon, Harlem Desir, Montebourg, etc).

                    Car au final, qui perd dans toute cette histoire ?

                    Les 46% et des poussières sur le nom de Segolene Royal, des citoyens français qui n’ont pas voulu adhérer au projet de Sarkozy.

                    Alors je vous en prie, cessons tout ça, car je commence à vraiment flipper, pas comme certain qui disent avec Sarkozy, on va rentrer dans une quasi dictature, qu’il verrouillerait tout.

                    Au cas où vous l’aurez remarqué il est en train de nous démontrer le contraire. Bien sûr on peut penser que ce n’est qu’un leurre, et je suis le premier convaincu, puisque je combats de toutes mes forces cet homme.

                    Sarkozy est une bête de politique et voilà pourquoi je flippe. Il a su rassembler son camp, il l’a même verrouillé, mais dites vous bien, personne n’était pas obligé de l’accepter, sauf sans doute pour que chacun d’entre eux puisse avoir quelque chose en retour. Ceci est un fonctionnement universel qui s’appliquerait de manière la plus systématique au sein du PS et de ses majorités passées.

                    Alors trouvons le problème, qu’est ce qui cloche à gauche ? Pourquoi la gauche ne devient plus du tout crédible ?

                    Pourquoi les personnes âgées, une grande partie des ouvriers, les professions libérales, les artisans, les agriculteurs se sont ils détourner de la gauche ?

                    Réfléchissons d’abord à tout ça.

                    Actuellement, le PS a comme socle d’idées son programme qu’il a conçu et fait voté au Mans en 2005, suivi du pacte présidentiel de notre ancienne candidate Royal.

                    A partir de ces données, peut on dire que la gauche a été crédible ?

                    Je pense qu’on doit absolument réfléchir à comment pourra t on sortir de notre « merde », excusez moi de ma vulgarité, mais l’heure est grave.

                    Je suis flippé car dans l’état actuel des choses Sarkozy etant au pouvoir, va pouvoir faire ce qu’il a promis, et une majorité des français lui a donné sa confiance.

                    Prenons l’état actuel de la France,

                    On parle toujours de la majorité silence, je pense qu’elle existe vraiment, ce n’est pas un mythe.

                    Et je crains que Sarkozy a réussi à toucher ses gens là, j’avoue que moi-même j’ai toujours encore du mal à le comprendre bien que j’ai pris conscience qu’il y a bien des raisons pour ça qu’on ne le veuille ou non.

                    Je voudrais commencer à les citer ici tout en me gardant des prudences :

                    les fonctionnaires

                    les sans papiers

                    les cheminots (compris dans les fonctionnaires mais mis à part je m’expliquerais)

                    les chômeurs

                    les étrangers « pauvres »

                    l’héritage de mai 68

                    Commençons par les fonctionnaires :

                    Je crois qu’en France, les fonctionnaires sont assez mal considérés. Qu’on se le dise : oui la France a un système de service public qui a une notoriété internationale, elle est compétitive car elle a un bon service public, une qualité dans le transport public.

                    J’en suis totalement conscient, mais là il s’agit de visions de l’étranger.

                    Qu’en est il des français que nous sommes au quotidien ?

                    Quand on fait la queue à non plus finir à la poste ? Tout en voyant tous ces guichets fermés, ou parce qu’il est midi et cinq minutes, le « fonctionnaire » ferme son guichet car il doit partir manger. Je vous le dis d’emblée, je ne dis pas que je n’ai jamais pensé à ce que je viens de dire, car je l’ai déjà pensé et je ne suis pas le seul.

                    Les gens du privé surtout, pensent que les fonctionnaires ont déjà tant d’avantages et ils se sentent exclus de privilèges.

                    Je vous rassure, je n’en crois pas un mot de tout ça, quand je vois les salaries du privé surtout dans les grandes entreprises comme BNP, ORANGE, où finalement ses salaries ont tellement d’avantages, on pourrait facilement les assimiler aux fonctionnaires.

                    Et pour autant ça ne signifie pas que je rejette les fonctionnaires en les traitants de feignants. Mais je crains fort que beaucoup de gens le pensent et le pensent tellement fort qu’ils sont prêts après bien des hésitations qu’il faut faire quelque chose, que ça cesse. Là est malheureusement la première prime à Sarkozy.

                    Je continue..

                    Venons aux sans papiers :

                    Quand on regarde l’Espagne, l’Italie qui a par millier généralisé la régularisation des sans papiers, ont peut dire que la France en régularisant cas par cas est loin d’être aussi solidaire qu’on ne veuille bien le dire.

                    Pourtant beaucoup de Français malheureusement pensent qu’en France, on est trop généreux, qu’on accepte trop de gens. Ils estiment que ces « sans papiers » ne doivent pas occuper des logements vides de force, soutenus par ex par le DAL...

                    On revient encore aux tripes de beaucoup de Français, une forme d’injustice

                    Une bonne partie des Français moyen voire assez déclassé se sente trahis par la France, en privilégiant les sans papiers à ses concitoyens. Tout ceci m’attriste beaucoup mais je pense que c’est une réalité. Voilà la deuxième prime à Sarkozy.

                    Venons aux cheminots :

                    Segolene Royal avait totalement raison quand elle dit qu’il faut aussi revoir les régimes spéciaux des parlementaires. Mais voilà, les cheminots sont un symbole très fort pour les Français, surtout les plus touchés par les grèves de la SNCF. Car il s’agit bien de cela.

                    Sarkozy en pointant sur le doigt qui fait mal mais qui fait une prime pour les millions de gens qui prennent le metro, le RER, le bus dans toute la France, Sarkozy a su mettre dans sa direction tous ces gens là.

                    Je sais bien que les détracteurs disent que proposer une loi sur le service minimum serait contraire à la liberté de grève. Mais je crois que cet argument n’est plus suffisant. Encore une fois, on parle des tripes des citoyens.

                    Venons aux chômeurs :

                    Là il y a une double contradictions et injustices.

                    Les étrangers et les français qui profitent du système français de l’allocation chômage, du RMI, des aides diverses.

                    Car encore une fois, il s’agit de cela, Sarkozy une nouvelle fois tape là où ça fait mal, être ferme. Les Français font aussi l’amalgame entre l’étranger qui prendrait la place du français, et le français et/ou l’étranger qui profitent des aides diverses, pour s’en sortir, pendant que les autres français travaillent et estiment payer déjà assez d’impôts et venant compléter le budget des aides.

                    Que faut il en penser de tout ça ? Et bien que finalement Sarkozy en étant ferme a voulu nous faire croire qu’avec lui y aurait plus de contrôles.

                    Venons aux étrangers « pauvres » :

                    J’aurais pu mettre cette catégorie soit dans les « sans papiers » soit dans les « chômeurs ».

                    Il s’agit d’une frange des Français qui eux même sont pauvres, et qui estiment qu’on leur doit une priorité d’aide. Je pense qu’à force de vouloir aider tout le monde, on finit par se faire rejeter par les gens même à qui on veut les aider en premier. Il s’agit donc bien d’une délicatesse à bien maîtriser. Je crois qu’elle est là la première clé de la victoire de Sarkozy, mais même aussi de la droite en générale, une droite plus que jamais décomplexée.

                    Les Français ont semble t il marre que les politiques ne soient pas assez fermes. On a souvent comparé la droite comme « facho » « dure » « injuste » « ordre » « racisme » « xénophobe » « intolérante » « bête » « ami des patrons » « licenciement » « grand capital » , et à contrario la gauche comme « juste » « progressiste » « socialiste » « paix » « tolérant » « intelligent » « éduqué » « nationalisation » « redistribution »

                    Et je crains que les Français commencent de plus en plus à se détourner de ces principes dépassés. Je crois le clivage qui a disparu il est là.

                    Venons à l’héritage de mai 68 :

                    Sarkozy a jeté un pavé dans la mare en fustigeant cet héritage, et ça a dressé les cheveux de la tête de beaucoup de gens à gauche. Mais encore une fois, Sarkozy a mis le bouton là où ça fait mal. Segolene Royal a su donner une nouvelle vision de la gauche sur la valeur travail, sur la valeur de la nation, de la famille, des insécurités... Et comme vous l’aurez remarqué, j’ai fait exprès de ne pas dire : travail, famille, patrie. Pourtant il s’agit bien de ça.

                    Voilà aussi une des clés du manque de crédibilité de la gauche, et aussi de la gauche qui à juste titre, et je suis le premier, à rejeter violemment le regime de Petain. J’entendais encore une militante soutenant DSK pendant la campagne de désignation du PS fustigeant Segolene Royal sur la valeur de la nation, et du socialisme. Cette militante parlait alors de réminiscence dangereuse.

                    Voilà aussi une des clés de la perte de crédibilité de la gauche. Elle se ferme trop sur le passé.

                    La gauche doit totalement rénover, elle doit s’assumer comme à gauche. En aucune manière, ça ne veut pas dire qu’il faut être à gauche dans un sens comme prônerait Fabius (quoique je ne sais plus trop bien ce qu’il veut), dans le sens où il faut aller à gauche de la gauche.

                    Je pense que la gauche doit assumer être de gauche et aussi prôner la valeur du travail, de la famille, de la nation, etc. Et ne pas se laisser piéger par le passé douloureux.

                    Car la majorité silencieuse elle est là, cette majorité qui se moque aujourd’hui de Petain et de sa devise. Cette majorité a besoin de nouveaux repères d’ordre, de justice. Segolene Royal a vu juste en prônant l’ordre juste.

                    Mais voilà, là est aussi la clé de la défaite de la gauche. Royal a été comme une OVNI dans l’univers de la gauche, cette gauche qui s’offusque donc dès qu’on parle d’ordre... Bref j’en ai déjà parlé précédemment.

                    Encore une fois, Sarkozy a malheureusement pointé là où finalement il pouvait être populaire, et voyant juste.

                    Je voudrais conclure car ça commence à faire long.

                    En tout état de cause, la gauche doit s’assumer comme être de gauche. Dans un premier temps, j’adhérais à la volonté de Royal de vouloir s’ouvrir au centre avant le second tour. Mais je crois que c’était trop tard. D’une certaine manière Rocard n’avait pas tord, mais même s’il estimait qu’il aurait fallu le faire au premier tour, c’était déjà trop tard aussi.

                    Le travail du PS aurait du se faire pendant les 5 ans dans l’opposition entre 2002 et 2007.

                    Ce qu’a fait Royal était extrêmement courageux, mais les français n’ont pas voulu la suivre car elle était trop seule, pas suivie, des défections, des contradictions de toute sorte.

                    Car au final, c’est bien la gauche qui a précipité la chute de Segolène Royal (elle a eu aussi sa responsabilité sur ses « néo-raffarinades » qui n’ont pas joué en sa faveur même si ce ne fut que minime).

                    Pourquoi Royal n’a jamais t elle été claire sur ses positions sur la fiscalité ?

                    Sur la Turquie ?

                    Sur les sans papiers ?

                    Sur l’immigration en générale ?

                    Sur les fonctionnaires ?

                    Sur l’héritage de mai 68 ?

                    En fait, elle l’a bien été, mais à sa manière, et peu de gens soit ne l’ont pas cru, soit se disent elle n’est pas sincère.

                    Pourquoi ?

                    Parce que la gauche est en contradiction avec les positions qu’elle a mené : la valeur travail,

                    L’ordre juste, aider les gens les plus démunis, régulariser les sans papiers au cas par cas, attendre que la Turquie respecte les critères d’adhésion, revoir les tranches des impôts en taxant plus le capital que le travail...

                    Je n’ai pas beaucoup parlé de l’aspect économique dans l’idéologie de la gauche, et observer la majorité des français dans la profession libérale, les artisans qui ont votés pour la droite.

                    Royal n’a pas non plus été suivi car elle était trop seule.

                    La vraie question est donc maintenant de revoir totalement le logiciel programmatique de la gauche.

                    Il ne s’agit pas de designer tout de suite le futur leader de la gauche, mais d’abord de se positionner sur des choix clairs, de se retirer des idéologies, des méthodes qui ont fait leur preuve. Il ne s’agit pas non plus de refaire un programme et ensuite désigner le candidat ou la candidate à la présidentielle de 2012, et ou la le futur(e) chef du PS.

                    Il faudra discuter avec les verts, les communistes, les centristes, les radicaux, voire au-delà, comme le fait bien Sarkozy.

                    Trouver des convergences et des positions claires sur un certain nombre de sujet et par-dessus tout de l’assumer de manière collective au sein du même parti.

                    Je ne pense pas qu’il faille à tout prix rassembler tout ce beau monde dans un même parti, mais de discuter et de voir les convergences comme je l’ai dit.

                    Si par malheur la gauche continue de vouloir chacune dans ses composantes défendre coûte que coûte ses boutiques (verts, le nucléaire ou le sans voiture) (communistes, augmenter les impôts à tout prix, régulariser tous les sans papiers) (chevenementistes, nation nation nation et peu d’Europe), je vous le dis, la gauche est morte pour longtemps. De même, comme je l’ai précédemment dit, au sein même de la gauche, les combats de cours entre les personnalités ne feront que discréditer le PS.

                    Car que fait pendant ce temps là la droite ? dans l’UMP il y a des liberaux, des souverainistes, des gens qui ont prônés des positions sociétales assez délicate (sur l’homosexualité, sur la xénophobie, ...), des gaullistes, bref tout un tas de monde qui sont unis même dans la diversité.

                    Que disait Saint Exupéry ? « Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis »

                    Alors je vous en prie, rassemblons nous, replions notre amour propre, et trouvons des vrais compromis pour trouver plusieurs idées fortes qui nous unies, un projet crédible pour les Français.

                    Et j’en suis sur on gagnera en 2012, voire même avant.

                    Faisons vite !!!!


                    • patrick patrick 24 mai 2007 12:14

                      ql salmigondi indigeste !

                      felicitez moi , j’ai tout lu !

                      un bien beau texte socialo avec ses attributs classiques : verbeu, flou, indisgeste !


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 24 mai 2007 12:27

                      SALUT PATRICK

                      Bon appétit quand même !

                      Moi j’ai pas lu le « salmigondi » , je préfère ex SAM , c’est le meilleur qui affiche une attitude décompléxée .

                      Au fait pourquoi EX ?

                      Salut et fraternité .


                    • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 12:34

                      Bin alors là patrick je vous salue bien bas, j’ai abdiqué au premier tiers.............. vous ai mis un +1 rien que pour ça !!!!

                      si, si...

                      Sinon euuuh oui on dira que c’est un vibrant pladoyer... De là à ce qu’il soit entendu....


                    • ExSam 24 mai 2007 12:36

                      Alors trouvons le problème, qu’est ce qui cloche à gauche ? Pourquoi la gauche ne devient plus du tout crédible ?

                      Ce qui cloche, à gauche, c’est le PS qui n’est plus de gauche, pour le moment. Je te rassure, la gauche existe en dehors du PS, au cas ou tes grandes oreilles te cacheraient la vue.

                      Je note que tu es pour la démolition des régimes spéciaux et pour pas mal d’autres propositions aussi démagogiques qu’indécentes puisqu’elles proposent de diminuer les ressources de personnes qui travaillent, pour des salaires pas glorieux. Tandis que celui qui propose cet emplâtre sur une jambe de bois a multiplié par trois son patrimoine, en deux ans, comme le fait observer le Canard Enchainé.

                      Bref, tu m’as l’air d’un socialiste à la mode Lerma. Du genre radical ascendant cassoulet.

                      Ou tu fais partie de ces petits pollueurs de forums appointés pour bien démolir l’image et la crédibilité du PS, juste avant les législatives, comme par hasard.

                      Je pencherais nettement pour la deuxième solution.


                    • ExSam 24 mai 2007 12:40

                      CAMBRONNE

                      Mon pseudo antérieur était « Sam ». Mais un internaute portait aussi ce pseudo. J’ai donc changé, en gardant « Sam » à l’intérieur du nouveau pseud, ce qui permet à certains habitués de me retrouver, qu’ils m’apprécient ou non...


                    • Philippe D Philippe D 24 mai 2007 14:40

                      @ Ex-Sam

                      « Ou tu fais partie de ces petits pollueurs de forums appointés pour bien démolir l’image et la crédibilité du PS, juste avant les législatives, comme par hasard. »

                      J’ai bien peur qu’il n’y ait plus besoin de rien pour, comme vous dites, démolir l’image et la crédibilité du PS. On en arrive même à se prendre de sympathie pour ce pauvre François Hollande qui doit en avoir sa claque de tout ce bordel.

                      Non, non le PS a bien réussi brillament tout seul a se « hisser » au sommet de la décridibilisation.

                      Le PS n’est finalement dans son rôle que dans l’opposition, dans la critique de l’action des autres.

                      Il n’a plus aucune idée un tant soit peu consensuelle en son sein. Alors pour les électeurs ce n’est plus que par pitié ou par charité qu’ils peuvent encore accepter de vôter pour lui. Ou en souvenir de vieux rêves de jeunesse. Nostalgie !


                    • La Taverne des Poètes 24 mai 2007 12:34

                      L’andouille se Vire ! (personne n’avait osé)

                      P.S : Désolé ! Je me vire...


                      • Thucydide Thucydide 24 mai 2007 13:28

                        Bon article, comme d’habitude. Ajoutons que pour une dame qui voulait bousculer les habitudes et la nomenklatura, chercher à en récréer une sur sa personne dès mainteannt pour 2012, il fallait oser.

                        Quant à son souhait de ne pas se représenter à la députation, ça sent le « courage, fuyons » devant une déroute annoncée. Inutile de porter le chapeau là-dessus, le PS dans son ensemble est là pour ça, comme pour la présidentielle, c’est l’alibi commode. D’ailleurs, si tous se font bien discrets sur cette campagne, c’est bien pour cette raison, inutile d’être en première ligne pour se prendre les tomates. Le seul qui n’a plus rien à perdre, c’est bien Hollande, son costume en est déjà couvert. Il est là, fidèle au poste qu’il occupe, sans charisme, ni brio, depuis dix ans, mais avec la constance et l’honnêteté de celui qui cherche à faire marcher la boutique. Bien dommage pour lui -et beaucoup de politiciens- que la dictature de l’apparence soit si forte.


                        • Ac- 24 mai 2007 17:21

                          il n’y avait personne pour montrer les carences de la campagne de Royal ? non mais tu rigoles ? Depuis novembre 2006 une partie de la gauche s’est insurgée contre ça ! Les 18% de bayrou ne sont pas tombés du ciel par hasard.


                        • LE CHAT LE CHAT 24 mai 2007 15:08

                          il nous manquera aux guignols avec son sourire béat de crétin satisfait ! smiley


                          • Louis BAPTISTE 24 mai 2007 16:02

                            François HOLLANDE avait déclaré avant la Présidentielle : « si la gauche perd en 2007, j’en serai le premier responsable ». Et bien c’est le cas !

                            Depuis son arrivée aux commandes du PS, le Premier Secrétaire aura d’ailleurs connu les deux plus grands échecs de la gauche depuis des années : l’élimination de Lionel JOSPIN dès le premier tour en 2002 et la contre-performance cuisante de Ségolène ROYAL (qui a fait moins de 47% face à un candidat de la majorité sortante).

                            Ajoutées à cela les défaites de la gauche aux législatives (énorme en 2002 et probablement encore plus nette en 2007), BEAU BILAN ! Je pense en effet qu’il est temps pour lui de se retirer et de laisser la place à une gauche moderne et réformatrice, à l’image de celles qui nous entourent, en Allemagne et au Royaume-Uni par exemple.


                            • zinzin 24 mai 2007 16:23

                              il me semble avoir lu quelque part que les articles et commentaires se devaient d’être respectueux et argumentés...je constate qu’a sarkoland les sarkophiles se lachent... même sur des sujets ou ils n’ont rien à faire puisqu’il s’agit ici de reconstruire une opposition capable de proposer aux francais une alternative en laquelle ils pourraient croire. je comprends néanmoins l’arrogance tant il est vrai que l’état du PS aujourd’hui laisse pantois. juste pour mémoire mitterand avait mis le ps sur les rails en 1971 et a gagné en 1981, ça laisse de belles années à sarko pour appliquer sa politique.... mais quand même pour que les sarkophobes ne perdent pas espoir, en 1993 la droite incapable de gérer et de faire face aux problèmes de la France, a laisser le pouvoir à la gauche par une dissolution déguisé....ce qui me fait dire à patrick « chante , beau merle.... » et à handriama « point trop n’en faut »


                              • eowyns 24 mai 2007 16:35

                                Je suis en pleine hallucination... Venant pour la première fois sur ce site, je suis hallucinée par vos réactions.

                                Certains se permettant des commentaires de ce type :

                                "par LE CHAT le 24 mai 2007 à 15H08

                                il nous manquera aux guignols avec son sourire béat de crétin satisfait ! "

                                et se voient attribuer +3 en commentaire constructif !!!!!!

                                tandis que ce monsieur qui poste un commentaire clair, explicatif, même long mais si vous recherchez réellement à débattre messieurs, tous les avis sont bons à lire, et si le message est long c’est qu’il est réfléchi, se voit attribuer -3.

                                la question du commentaire constructif ou pas n’est pas « vous etes d’accord ou non ? », mais « apporte-t-il quelque chose au débat ou a la compréhension du thème ? »

                                Bravo alors àvous messieurs qui avez une note positive sur ces commentaires :

                                " par Yannick J. le 24 mai 2007 à 12H34

                                Bin alors là patrick je vous salue bien bas, j’ai abdiqué au premier tiers.............. vous ai mis un +1 rien que pour ça !!!! si, si..."

                                " par patrick le 24 mai 2007 à 12H14

                                ql salmigondi indigeste ! felicitez moi , j’ai tout lu !

                                un bien beau texte socialo avec ses attributs classiques : verbeu, flou, indisgeste !"

                                Cette bassesse me donne le tournis.


                                • Yannick J. Yannick J. 24 mai 2007 17:08

                                  Ma chère Eowyn, retenez vous à la rambarde vous allez tomber.....

                                  Pour ce qui est de commentaires constructifs ou non, je peux concevoir votre amertume... Avez vous lu le contenu ? crroyez-vous réellement que plus du cinquieme de ce qui y est mit soit en rapport avec l’article de lilian ???

                                  De plus sachez, que lilian a cette particularité et grande qualité à mes yeux de faire des articles légers sur des sujets graves...

                                  Alors prenez votre temps relisez les commentaires commiques (si si avec 2 m)mais en les prenant au second degré, vous verrez, je suis sur qu’alors vous comprendrez mieux....


                                • joel 24 mai 2007 20:50

                                  @ eowyns ici c’est Agoravox, pour y trouver un commentaire constructif il faut repasser.

                                  Il faut dire c’est comme tous les forums sur le net, au début j’y suis allé par curiosité pour voir de quoi il était question, je suis de plus en plus déçu, à part les commentaires à 2 balles comme ceux que vous soulignez on y retrouve aussi des commentaires grandiloquents de personnes ne connaissant pas grand chose au sujet.

                                  C’est le café du commerce ici, c’est le net il faut pas chercher plus loin.


                                • chmoll chmoll 24 mai 2007 18:21

                                  hollande se tire,les éléphants sont en libertés


                                  • bivipi 24 mai 2007 18:26

                                    Le grand reproche que devraient faire les socialistes (dont je ne suis pas) à François Hollande, c’est de ne pas avoir tout fait ce qui est attendu d’un premier secrétaire du PS. A savoir être le candidat du PS à l’élection présidentiel, et de se battre pour cela. Il avait pourtant toutes les cartes en main pour mettre hors jeu ses concurrents avant les primaires.

                                    Au lieu d’écarter Fabius à la suite du référendum, il l’a remis en sel. Au lieu de donner un coup de pied au cul de Jospin, il a donné l’impression d’être son pion.

                                    DSK est sorti grandi des primairees, mais avant cela, il n’avait pas de réseau/poids au PS. Ce n’aurait pas dù être dur de le marginaliser.

                                    Enfin, au lieu d’avoir une conversation franche avec sa compagne, il s’est fait rouler dans la farine par elle sans le voir. Jusqu’à accepter de renoncer à être candidat à la candidature.


                                    • maxim maxim 24 mai 2007 18:37

                                      je pense que l’on a déjà pratiquement tout dit des socialistes ....

                                      qu’ils ont semé eux mêmes les germes de leur propre déclin .....

                                      qu’il faut qu’ils reprennent déjà confiance en eux mémes ,mais après un sérieux ménage parmi leurs cadres ......

                                      trois patées de suite ,ils auraient dû tout de même réagir avant ......

                                      j’ai entendu ce matin sur Europe 1 un invité ..Vals je crois bien qui a reconnu lui même que son parti n’était plus en phase avec le monde actuel ......

                                      tout le monde le crie haut et fort ,les électeurs votant tradionnellement à gauche nous ont rejoint ( je ne precise pas pour qui j’ai voté ,vous le savez tous ....),mais il faut que ce soit nous, gens de droite qui leur disions les erreurs qu’il commettent à chaque fois ......

                                      quand à Hollande ,je le qualifierai de besogneux du PS ,il n’est pas charismatique ,il évoque plutôt un troisième couteau de sous préfecture qu’un leader maximo ......

                                      il va se retirer sans tambours ni trompettes ,en s’excusant presque de demander pardon .....

                                      qui va prendre la relève ?????

                                      y a il un vrai leader à gauche aujourd’hui ?????

                                      mystère et boules de gomme !!!!!!!


                                      • clairette 24 mai 2007 18:44

                                        Bonjour Lilian, et les autres !

                                        Je sais que les femmes se font de plus en plus rares sur Agoravox, et je crois que je vais moi-même capituler ! Comment peut-on exprimer son opinion sereinement, respectueusement, lorsque l’on voit un tel déferlement de commentaires qui frisent la grossièreté et la vulgarité.

                                        Je suis de gauche (ben, oui, genre gauche antilibérale, eh oui) et pas particulièrement fan de M. Hollande, mais le traiter de crétin, d’andouille, là franchement je me dis que les auteurs de ces insultes sont certainement des gens très supérieurs en tout, pour pouvoir formuler de tels jugements !

                                        Et je me dis que si c’est les électeurs de M. Sarkozy qui s’expriment avec tant de haine et d’intolérance, je peux m’interroger sur le sort qui sera réservé aux personnes comme moi, bien modestes intellectuellement, et qui se permettent de penser « autrement ».

                                        Merci de me dire ce que vous envisagez pour cette frange (j’allais écrire cette fange, ce que vous pensez sans doute...)de citoyens de mon genre, quel traitement leur réservez-vous ? soyez francs et honnêtes, mais pas de gros mots, s’il vous plaît.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès