Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hollande vainqueur de France : bis repetita placent

Hollande vainqueur de France : bis repetita placent

Succédant à la mode Royal de 2006, voici maintenant venue la mode Hollande. Un sacré couple, dans cette histoire politique post-jospinienne.

Après cette interminable campagne socialiste à empapaouter les mouches, la conclusion arrive enfin : comme prévu, le candidat favori des sondages a gagné !

Martine Aubry a reconnu sportivement sa défaite ce dimanche 16 octobre 2011 avant 21h00. Sportivement, mais sa présence à la tête du PS va sans doute être contestée.

Dans une consultation ayant mobilisé (selon les premières estimations) entre deux et trois millions de votants, François Hollande aurait obtenu environ 56,4%. Belle victoire.

Dans les derniers jours, malgré les attaques de sa concurrente, François Hollande avait redoublé d’attention pour préserver l’unité et se refuser aux petits jeux de la division. Oui, la division. Rappelez-vous, cet argument balancé à longueur de campagnes pour empêcher l’expression d’une autre pensée que la majoritaire, c’est celui du risque de la division dans son camp ; un argument régulièrement utilisé par le RPR puis l’UMP contre toutes les velléités d’autonomie de ses alliés.

François Hollande avait réussi à rallier à sa candidature l’ensemble des candidats du premier tour qui n’avaient pas été qualifiés pour le second. Il représentait la France provincial, celle des élus locaux…


Il n’y aura pas d’Angela Merkel à la française

En face, pourtant soutenue par un appareil qui lui était dévoué, Martine Aubry devait faire figure de favorite, représentante de l’aile strauss-kahnienne qui s’était disloquée en cours de route.

yartiGagnant66

Réticente à l’idée de primaire ouverte défendue par Arnaud Montebourg puis, finalement, s’y ralliant en début 2010, Martine Aubry avait renoncé à l’idée de négocier avec le gouvernement pour la réforme des retraites après avoir évoqué son ambition présidentielle tout en insistant le 17 janvier 2010 sur le fait que : « Il faut qu’à un moment donné, on soit l’homme ou la femme de la situation qui permettra de mobiliser un maximum de Français : d’abord, on joue collectif, après, on choisit le capitaine. ».

L’homme de la situation, à l’époque, c’était DSK. Son défaut de candidature a littéralement projeté en avant la candidature de François Hollande, qui progressait lentement, un peu comme un paravent des méthodes américano-bling-bling outrancières du précédent favori.

Eh oui, François Hollande revient de loin et lorsque le 31 mars 2011, il avait déclaré officiellement sa candidature, peu de monde était prêt à miser sur lui. Ce qui a fonctionné avec lui, outre sa détermination exceptionnelle (une ténacité toute chiraquienne), ce sont les conseils en communication. Il a été coaché par deux comédiennes pour singer… le maître François Mitterrand, qui fascine tant son principal concurrent, Nicolas Sarkozy.


Hollande, l’incroyable fiancé !

Il revient de loin, François Hollande. Après la mort de Philippe Séguin et son refus de lui succéder au prestigieux poste de premier Président de la Cour des comptes, François Hollande avait expliqué le plus naturellement du monde qu’il se préparait pour l’élection présidentielle de 2012. Ses interlocuteurs esquissaient alors un sourire discret et poli. C’était au début janvier 2010.

J’avais ainsi évoqué l’hypothèse de sa candidature le 12 janvier 2010 en y énumérant ses points forts : sa pertinence dans les analyses des situations politiques (en ce sens, il est au même niveau que Nicolas Sarkozy), notamment sa compréhension de la logique présidentielle, son thème dominant portant sur l’endettement de l’État (c’était avant la crise grecque mais après la campagne de François Bayrou de 2007 qui portait sur cet enjeu majeur), sa capacité, justement, à court-circuiter les centristes tout en rassemblant la gauche, enfin, un intelligence politique percutante mais méconnue, ce qui fait que ses adversaires ont toujours eu tendance à le sous-estimer.

Bien sûr, j’y avais relevé également quelques obstacles, comme son inexpérience ministérielle (son vrai talon d’Achille surtout dans une période qui nécessite une très bonne connaissance des relations internationales), l’absence de courant spécifiquement hollandiste et un look peu présidentiable.

L’inexpérience, il ne pourra pas s’en défaire et même s’il cherche à la compenser par la devanture d’un homme neuf, il ne sera pas beaucoup crédible sur ce terrain-là après un quart de siècle de vie politique nationale. En revanche,ses autres handicaps ont été vite résolus. Son absence de courant est finalement devenu un atout après l’éviction de Dominique Strauss-Kahn et son look a été minutieusement modifié durant l’été 2010 par un régime alimentaire draconien et par des conseils en communication très efficace.


Des internautes souvent incrédules…

Il revient de loin, François Hollande, à tel point que le fait même d’évoquer sa candidature rendait certains internautes très surpris. J’ai pioché quelques interventions au hasard, juste pour illustrer cette incrédulité quasi-générale (en corrigeant les fautes).

Le 12 janvier 2010, la plupart n’y croyaient pas : « Je ne prends même pas le temps de lire l’article. Rien qu’à sa gueule, l’affaire est pliée », tellement sûrs de la "finitude" du personnage : « Hollande fait partie de la catégorie des politiques qui remarquent qu’ils sont finis bien après que c’est devenu une évidence pour tout le monde. ».

Certains avaient quand même une bonne idée de son potentiel : « Politiquement parlant, tous bords confondus, c’est un des analystes les plus intelligents qui existent et il faut se méfier de son allure de "nounours", il n’est pas si gentil que cela… », ce qui n’a pas empêché un certain "Morice", toujours très "perspicace" dans ses prévisions, de dire avec son talent : « Euh, on va en rester aux seules faiblesses, hein… aucune chance, faut être clair ! ».

Plus récemment, le 25 novembre 2010, confondant l’opinion de l’auteur avec ce qu’il décrit : « Merci à l’auteur qui m’a vraiment bien fait rigoler. Mais rassurez-moi… c’est du premier degré, non ? » ou encore, un autre qui concluait après une petite démonstration : « Et à mes yeux, Hollande a le charisme d’une huître. ».

Sur le mode très répandu de l’interpellation : « Non mais l’auteur… c’est tout ce que vous avez trouvé pour 2012 ? François Hollande… une vraie tête de vainqueur, ouais ! ».

Un autre jugeait de manière définitive : « Hollande n’a, d’aucune façon, la stature d’un Président de la République. (…) Outre son absence de charisme, il n’a aucune vocation à rassembler les socialistes ni les gens de gauche sur sa candidature. (…) Et qu’il ne vienne pas rajouter à la division en se présentant ; il n’aurait, de toutes façons, pas la moindre chance d’être élu. », pendant qu’on se souciait du manque de sérieux de l’hypothèse : « François Hollande ? Et il intéresse qui, lui, parmi la population ? Soyons sérieux… ».


Balladurisation… ou ségolénisation ?

Ce sont peut-être les mêmes qui ont glissé dans un bureau de vote socialiste le bulletin de Hollande, sous prétexte qu’il serait le plus apte à faire gagner la gauche au printemps 2012.

C’est toujours amusant, cette course dans les sondages. Une sondocratie qui réduit le débat politique à un match de catch sans vraiment étudier la solidité des projets politiques. Ce n’est pas nouveau et c’est la tare de la personnalisation à outrance du pouvoir engendrée par l’élection présidentielle au suffrage universel direct.

C’est peu de dire que les sondages influent sur les intentions de vote des gens. Pourtant, on oublie sans doute un peu trop vite que l’unité de temps est essentielle. Il ne faut être au sommet de la popularité qu’au bon moment. C’est-à-dire, quelques semaines avant l’élection présidentielle. Trop tôt, il y a risque de surchauffe et d’essoufflement.

yartiGagnant04

Le grand emballement médiatique en faveur d’Édouard Balladur ne lui a finalement pas été très efficace, ni ce monopole des couvertures de journaux au profit de Ségolène Royal douze années après. La mode change tellement vite et les médias sont tellement rapides pour enterrer ceux qu’ils avaient porté au pinacle que cette civilisation du zapping range gentiment dans les cimetières de la République une myriade de personnages providentiels (depuis quatre ans, déjà deux dans la corbeille : Bertrand Delanoë et Dominique Strauss-Kahn).


Lumière rasante

Ségolène Royal, pour expliquer à la télévision son soutien à son ancien compagnon pour ce second tour de primaire socialistes, essayait de faire observer que son ancien couple avait pas mal réussi : quatre beaux enfants …et deux candidats à l’élection présidentielle !

Il y a en effet risque que la forme l’emporte sur le fond. François Hollande, tout en posture et en pirouettes, ne s’est jamais écarté du flou de ses intentions pour la bonne raison que pour rassembler, il pense qu’il ne faut pas trancher. En pleine crise internationale, ne pas trancher risque d’être très discriminant. Pour la France.

Le bras droit de Laurent Fabius, Guillaume Bachelay, l’artisan du programme socialiste, s’était fait connaître en juin 2009 avec le prix de l’humour politique : « La présidentielle, Hollande y pense en nous rasant ».

Eh bien, pour les sept prochains mois, nul doute que les bataillons de Fabius, Strauss-Kahn et Aubry vont se réjouir et devoir s’y faire : François Hollande a été choisi comme leur champion, en digne héritier de Oui-Oui.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 octobre 2011 à 21h10)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le premier tour de la primaire.
Le dernier débat de la primaire.
Guide de choix Hollande/Aubry.
La logique présidentielle.
François Hollande.
Martine Aubry.
La candidature de Hollande évoquée dès le 12 janvier 2010. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 16 octobre 2011 22:07

    Fallait s’y attendre , mauvaise perdante , pas une fois elle n’a prononcé le nom du vainqueur dans son bref discours de ce soir !  smiley faudra qu’il regrossisse pour ne pas sentir les poignards qu’elle va lui planter dans le dos !


  • HELIOS HELIOS 17 octobre 2011 01:31

    Ouais, ben a mon avis, le « systeme » Hollande c’est a coup sur la reelection de Sarkozy. Putain, 5 ans de plus.... on va souffrir la France va mettre au moins 20 ans a reconstruire ce que Sarkozy a cassé.

    Et comme personne ne va avoir les couilles pour voter pour Marine Le Pen.....


  • Micka FRENCH Micka FRENCH 17 octobre 2011 06:55

    De l’Ecossaise....

    Des électeurs de GAUCHE, voter pour pour la Le Pen ?????????????
    Et pourquoi pas pour François Hollande aussi, pendant qu’on y est ?????

    Micka FRENCH
    http://mickafrench.unblog.fr


  • kemilein 17 octobre 2011 11:03

    Par HELIOS
    on va souffrir, la France va mettre au moins 20 ans a reconstruire (ce que Sarkozy a cassé).

    non, ce qui est détruit et cassé le restera. on va faire simple, c’est de la psycho-sociologie-démographique.
    la « tendance » lourde (majoritaire) psychologique dans les jeunes générations, c’est pas le communisme ou la mutualisation, c’est belle et bien l’américanisation, des écrans plat et que le reste du monde hors sa petite personne peu bien crever. Cette psychologie est devenue majoritaire.
    Ce qui donne une tendance sociologique très forte : les comportements entre les gens vont se tendre et vous n’êtes donc pas près de pouvoir les mettre a une table pour les faire discuter. Le communautarisme ne sera pas qu’ethnique mais aussi cultuelle, culturelle et social (et les 3-4 simultanément). ni les riches ni les pauvres ne veulent payer les impôts (qui paient les fonctionnaire des services publics) ni non plus cotiser pour la retraite et la maladie...

    la France est morte, mai 68 a fait son oeuvre.


  • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 octobre 2011 23:03

    Mettre les ravages du néolibéralisme sur le compte des cocos de mai 68, il fallait oser. Même Nadine Morano n’est pas allée aussi loin dans la connerie.


  • babaro babaro 18 octobre 2011 16:05

    @Peachy

    Vous confondez les cocos et les « libéraux libertaires » tel que cohn bendit et sa troupe qui ont initié le mouvement (dans un but de déstabilisation du pouvoir) et qui clairement prônait un type comportement que l’on peut rapprocher, sous des dehors de (fausse) fraternité, d’un individualisme forcené.

    Sous cet angle, je pense que Kémilein a parfaitement raison


  • LE CHAT LE CHAT 16 octobre 2011 22:02

    retour de Tartine rue de Solférino , de la morue pas fraiche sauce hollandaise au menu !
    si vous avez l’estomac bien accroché ......


    • arobase 16 octobre 2011 23:18

       que voilà cher ami des arguments électoraux de poids,  qui seraient ajouter de ceux très percutants et électoralement très rentables utilisés ce soir par les représentants de notre Président de la république, Monsieur Nicolas Sarkosy.


       sans doute êtes vous dans la restauration ? il n’y a pas de sot métier.
      le bonsoir.

    • LE CHAT LE CHAT 17 octobre 2011 08:34

      @AROBASE

      si la gauche n’a que comme argument de virer Sarkozy pour installer son propre représentant à la solde de l’oligarchie , ça risque pas de motiver les foules !


    • arobase 17 octobre 2011 08:48

      je ne sais cher ami , mais il me semble, au cours de ces débats divers , avoir entendu des propositions chiffrées intéressantes pour les petits.


      fiscalité, banques , industrialisation, emploi, logement, justice ....laquelle ne fais pas le plaisir de vous satisfaire ?

      bons ou pas, en tout cas ce sont les seul pour le moment sur le marché électoral

      nos amis UMP disent qu’à cause de la crise, ils n’auront aucun sou pour les réaliser (sans doute parce que les riches n’ont plus le sou, ou ont placé en suisse l’argent du bouclier ?) 

       mais dans ce cas, l’UMP non plus n’en auront pas plus de moyens !

      mais dans ce cas, nos amis du FN non plus ! 

      alors tout le monde est condamné à ne pouvoir rien faire ?

    • HELIOS HELIOS 21 octobre 2011 20:00

      Ben non, cher ami Arobase, nos amis du FN et ceux qui veulent la reconquete de la souverainete economique du pays pourront recuperer et de la monnaie fraiche, puis ajuster les taux et enfin cesser d’alimenter les banques internationales pour diriger les flux economiques lá ou faut....


    • nenecologue nenecologue 16 octobre 2011 22:05

      A vous qui aimez la politique , un moment de détente

      http://2012.cmonvote.com/

      Allez , s’il vous plait votez pour votre favori


      • Pyrathome Pyrathome 16 octobre 2011 22:28

        mais sa présence à la tête du PS va sans doute être contestée....

        Par Montebourg et Mélenchon.....ah ah ah ah !

        et là ils vont nettoyer la crasse au karcher..... smiley


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 16 octobre 2011 22:36

          @ L’auteur.

          Je comprends ta déception. François Hollande était le candidat dont Sarkozy ne voulait pas. Par malheur pour les convives du Fouquet’s il est investi candidat et, au second tour, face au nabot, il va dévorer le centre, la gauche, les écologistes, faire le plein à l’extrême gauche tout en attirant, à droite, les déçus du « président protecteur des riches ».

          Les carottes ne sont pas cuites mais elles mijotent. Ne pleurez pas Sylvain Rakotoarison, pour se débarrasser de l’abominable Sarkozy, les Français étaient prêts à voter pour un chien avec chapeau. Cette fois, c’est tombé sur Hollande.

          Au revoir, au revoir Président... sans regrets.


          • Fergus Fergus 16 octobre 2011 22:52

            Bonsoir, Peachy.

            Bravo pour ce commentaire auquel je souscris totalement. Hollande, vainqueur de manière indiscutable d’une primaire remarquablement conduite, va désormais bénéficier de la dynamique que lui apporte son net succès et la participation de 3 millions de Français de gauche. Sauf catastrophe durant la campagne, dans 6 mois, la page du désastreux sarkozysme sera tournée.

            Cordialement.


          • Micka FRENCH Micka FRENCH 17 octobre 2011 06:50

            De l’Ecossaise épleurée...

            And the winner is (unfortunately)................................. TONY BLAIR§§§§§§§§§§

            Micka FRENCH
            http://mickafrench.unblog.fr


          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 octobre 2011 02:30

            Salut Fergus.

            On l’aura, on les aura.


          • wesson wesson 16 octobre 2011 22:47

            Bonsoir l’auteur,
            Bon c’est mou du genou tout ça ... les éléments de langage ne sont pas encore arrivé ???

            On n’a même pas eu Copé venu nous expliquer l’incroyable échec de ces primaires insignifiantes ! Allons quoi, le cœur n’y serait déjà plus ???

            C’est vrai qu’il était temps que l’on en finisse avec ces banalités du PS, alors que c’est tellement plus passionnant à l’UMP. Et puis ... en guise de programme, il va y avoir l’heureux événement... non non, pas l’accord entre Copé et Fillon qu’il y en a un qui avait pas vraiment compris ... ni même la nomination comme procureur général de Paris d’un copain au patron ... l’heureux événement qui va se passer rue Nicolo. Avec ça, pas besoin de programme pour être derrière le patron non ?

             


            • morice morice 17 octobre 2011 08:43

              les propos de Morano sur Aubry en disent long sur la stratégie employée ; si on la prend à la lettre, JF Copé devrait être dehors pour avoir réussi à perdre le Sénat : y a-t-elle songé ? Non. Première à beugler ce qui rend ridicule son propre chef, il faut le faire !!!


              Copé ne fait pas mieux : bientôt il va nous comparer les 3 millions de votants à la population mondiale. On pourra toujours lui rétorquer de comparer ceux qui veulent que Sarko se présente dans ses propres rangs...et là on part vers l’infinitésimal...

            • Fergus Fergus 17 octobre 2011 09:07

              Bonjour, Morice.

              Ajoutons, pour montrer l’étendue de l’abyssale ânerie de Morano, qu’elle ne réclame pas la démission des deux ministres battus lors de la dernière élection sénatoriale.

              Morano ou le degré zéro de la politique !


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 17 octobre 2011 10:54

              Hier, pendant le 20h de France2, j’ai bien ri. Copé, visiblement nerveux, s’est lancé dans une vibrante tirade sur « les divisions inévitables qui ne vont pas manquer d’apparaître au grand jour avec Madame Aubry ». Manque de chance, il a été coupé net par le direct de Martine Aubry qui annonçait... son ralliement inconditionnel à Hollande.

              Après ça on ne l’a plus entendu. Sauf pour dire du mal d’Arnaud Montebourg qu’on voyait danser à l’écran.

               smiley


            • HELIOS HELIOS 21 octobre 2011 20:05

              ===== Morano ou le degré zéro de la politique ! =====

              C’est vrai que demander un soupçon de finesse et de savoir vivre a une poissonnière de Marseille c’est mission impossible !

              PS : Pardon aux poissonniers et poissonnieres de Marseille, c’est une image...


            • Emin Bernar Paşa Emin Bernar Paşa 16 octobre 2011 22:51

              Comme ça au 2eme tour l’an prochain, on aura le choix entre l’inculte et le guignol !


              • arobase 16 octobre 2011 22:52

                messieurs bonsoir


                le débat de ce 2° tour a montré que le sujet était de départager deux candidat d’un même parti qui étaient d’accord en tout, avec des variantes de personnalités et surtout l’extraordinaire enjeu : être président !!
                on peu comprendre qu’il y ait un peu de bagarre. mais les voilà rassemblés comme ils l’avaient tous promis au début.

                cette primaire a donné les grandes lignes du programme de la gauche qui sera affiné et complété sans doute d’ici mai 2012. Hollande va donc prendre son temps pour détailler tout ça.

                pour l’ump, les choses semblent plus compliquées. si comme ce soir ils continuent à pilonner le PS sur son programme, j’ai bien peur qu’il ne leur soit répondu systématiquement : « votre candidat, c’est qui ? et votre programme, c’est quoi ? »

                nos amis UMP vont recevoir cette réponse logique de nos amis PS .
                 les erreur d’aubry « gauche molle » ne marcherons que quelques jours. il va leur falloir à un moment donné parler concret car le pays n’attend pas de bons mots mais des projets et des actes.
                 et pour le moment nos amis UMP, de projets, ils n’en ont aucun autre que celui de bombarder les autres de quolibets.
                idem pour nos amis amis FN ! ils ont un candidat mais les projets concrets et structurés se font attendre. il ne faut pas attendre trop longtemp !



                • arobase 16 octobre 2011 23:13

                  mais rien n’est à vendre monsieur ! espérons que vous accepterez quand même que nos amis sarkosy et hollande partagent avec notre amie Mme le pen le droit d’utiliser le drapeau national

                  car à ma connaissance, ce que vous appelez le « système » n’a pas de drapeau.

                  par contre si notre ami hollande est opposé à notre ami sarkosy au 2° tour, notre amie lepen ne le sera pas et vous ferez l’économie de vos achats ?

                  en ces temps de disette, ce serait une bonne et raisonable chose.

                • lebreton 16 octobre 2011 23:02

                  @l’auteur

                  pas de bol françois est la pour le bien des français ,le pire on va devoir sur nos retraites misérables cotiser pour l’avorton de sarko ,et mrd rako ça te fait pas mal au cul !!!!!!!!!!


                  • arobase 16 octobre 2011 23:05

                    ce soir nos amis UMP affirment à nos amis PS qu’ils ne pourront réaliser aucun projet à cause de la crise.


                    mais dans ce cas cela voudrait dire que nos amis UMP ne présenteront aucun projet car rien ne serait pour eux réalisable, car la crise est là pour eux aussi.

                    donc nos amis UMP promettraient aux français de ne rien bouger, on continue de la sorte, mais la crise n’empêchera pas de verser à notre amie Mme bétencourt son prochain chèque de 15 millions sur le bouclier fiscal. 

                    quand à nos amis FN, ils doivent vite abandonner leur cheval immigration- islam - identité et détailler le projet économique avec précisions sur les effets immédiats pour la population dès mai 2012.

                     car nos amis de la France d’en bas attendent des plateaux repas plutôt que des senteurs d’ensens !

                    c’est ce qu’on peut conseiller de mieux à l’ensemble de nos amis politiciens.


                    • joelim joelim 16 octobre 2011 23:43
                      ce soir nos amis UMP affirment à nos amis PS qu’ils ne pourront réaliser aucun projet à cause de la crise.

                      mais dans ce cas cela voudrait dire que nos amis UMP ne présenteront aucun projet car rien ne serait pour eux réalisable, car la crise est là pour eux aussi.

                      bien vu.

                      Et la Morano qui réclame la démission d’Aubry qui a fait 44 %. Bonjour le mépris pour les 44 %, elle a tout compris à la démocratie celle-là. Et les 33 % de Sarko depuis des lustres, pourquoi il démissionne pas ? Ou au moins une primaire puisqu’à 33 % on ne peut pas parler de candidat naturel. ALLEZ LA DROITE ON VEUT UNE PRIMAIRE, au lieu de jouer les jaloux dans les médias. smiley Et pas un truc soviétique comme la désignation de Sarkozy en 2007 hein.  smiley 

                    • Fergus Fergus 17 octobre 2011 09:13

                      Bonjour, Joelim.

                      Ajoutons qu’en tant qu’hyperprésident et, de manière concomitante et assumée, chef de la majorité au pouvoir, Sarkozy devrait depuis longtemps avoir démissionné pour avoir été très largement à l’origine des défaites aux municipales, aux régionales, aux cantonales et aux sénatoriales. Comment Morano peut-elle suppporter qu’un tel looser puisse ne pas être parti cacher la honte d’un bilan aussi piteux ?

                      Morano, le niveau 10 sur l’échelle de Richter de la bêtise !


                    • Hijack Hijack 16 octobre 2011 23:54

                      Ben ... je pense que Sarko ou Marine, auront au moins un adversaire qui sait malgré tout se défendre.
                      Avec Aubry, ils étaient trop heureux à droite de pouvoir la démolir à la première occase ...

                      Cela étant ... attendons quand même ... car si on sait que la Merkel de Lille est une nullité habitée d’elle même ... Hollande, on n’en sait pas grand chose.


                      • Le tocard 17 octobre 2011 00:26

                        en choisissant Hollande c est un tournant pour le PS selon moi, si ce dernier avait fait sortir Aubry on serait retourné dans le vieil appareil et les utopies suicidaires qu il perpetue . A condition de gagner l année prochaine et pour cela il lui faudra nouer alliance avec Bayrou ,avec lequel il est daccord sur 90% des idées car evidemment Hollande ne veut pas démondialisation c est un libéral centriste et le plus brillant politicien francais de sa generation voire au dela


                        • Hijack Hijack 17 octobre 2011 00:50

                          @ Le tocard,

                           Il est malgré tout par défaut le probable président ... même par défaut.

                          Mais le comparer à Bayrou c’est ne pas connaître Bayrou ... il y a tellement de choses qui les séparent, même s’ils ont en commun 2 ou 3 trucs.

                          A part Ségolène ... il n’y avait que lui à gauche, les autres ... Pas crédibles à mon sens.
                          Je n’ai même pas voté, mais je voterai pour lui en 2012 sauf surprise ... car pour moi la gauche n’existe pas ... mais je préfère un Hollande (pas très à gauche mais pas très con ...) à un qui se croit à gauche mais est surtout très con ... comme Montebourg. Valls n’en parlons même pas.


                        • Hijack Hijack 17 octobre 2011 00:53

                          Désolé pour la répétition du « par défaut » ...


                        • wesson wesson 17 octobre 2011 09:48

                          Bonjour le tocard,

                          « le plus brillant politicien francais de sa generation »

                          Comme Raymond Barre et Alain Juppé .

                          et c’est « le tocard » qui vous le dit !


                        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 17 octobre 2011 00:27

                          Je ne voterai pas pour ce personnage qui ressemble terriblement à Wolf (Tintin, Objectif lune) : http://www.proticblog.net/an2006/gallery/24/Herge_Frank_Wolff.jpg


                          • Fergus Fergus 17 octobre 2011 09:18

                            Bonjour, Gaspard.

                            Il faut donc en déduire que vous préférerez reconduire le calamiteux Sarkozy dans ses fonctions de destructeur des acquis et du lien social. Car ne pas voter Hollande en 2012 (je parle évidemment du 2e tour) reviendra très exactement à cela.


                          • Mugiwara 17 octobre 2011 01:43

                            bravo à François Hollande pour son élection aux primaires comme à tous les candidats qui ont contribué à la belle image de leur parti en respectant les Français à travers cette élection ouverte à tous. 


                            Dommage pour martine aubry, parce que je voulais enfin qu’une femme soit présidente parce que au niveau compétence, elle m’apparaît toujours être la meilleure de tous les candidats. 
                            Surtout que je ne vois pas d’autres femmes crédibles pouvant postuler aux primaires de 2017.
                            Mais si François Hollande est élu, on pourrait voir des femmes à l’oeuvre dans son prochain gouvernement et espérer qu’il en ressortira une qui soit capable. 
                            Cécile Duflot pourrait être une bonne présidente en 2017 mais bon là, je demande aussi à voir avant si on veut bien lui confier un ministère avant tout. 
                            pourquoi je souhaite une femme ? parce qu’elles peuvent faire aussi bien voire mieux qu’un homme et ça foutra un sacré coup aux couilles à tous les mecs qui se disent costauds ou compétents... de toutes les façons, plus les femmes poussent, plus les hommes assurent. 

                            peut être parce qu’on n’a pas encore vu François Hollande à l’oeuvre, je jugerai sur pièce et voterai pour lui pour voter utile et par conviction à la présidentielle.

                            tout ce que je peux dire c’est que tout le ps s’est responsabilisé en soutenant sans réserves le vainqueur de cette primaire et c’est un bel exemple pour les Français : restons unis. 

                            un mot à l’auteur, je ne sais pas trop ce qu’il a mais bon, faut il être rageux pour être crédible en critiquant à tout va tout homme ou femme politique avant même que tout commence ?

                            tout ça pour dire que le passé, laissons le derrière nous et allons de l’avant pour essayer de faire de ce pays un pays fort. 

                            c’est évidemment un rêve bien français ... :) 



                            • cevennevive cevennevive 17 octobre 2011 14:09

                              Cécile Duflot ???? Malheur, elle nous placerait la Réunion près du Pôle Nord et la Guyane Française tout contre le Pôle Sud.... On ne s’y retrouverait plus ! Pfffff !


                            • Mugiwara 18 octobre 2011 01:45

                              alzheimer ou non, il faut respecter le vote de la majorité et je m’y plie. même si j’ai raison à propos de martine aubry, je ne vois pas où est le mal à soutenir Hollande dans la quête de faire gagner la gauche. 




                            • Metais 17 octobre 2011 02:05

                              J’ai observé cette primaire de loin et franchement je ne voyais pas Holland arriver en tête . Il m’énerve à tenter de parler comme Mitterrand ( s’il continue on va bientôt le voir comme son Maître enfiler les frusques de Blum ! ) , beaucoup de déclarations d’intention mais son programme fondamentalement reste filandreux et assez proche de celui que pourrait pondre un candidat de Centre droit . Je ne crois pas d’ailleurs que les Socialistes devraient trop se réjouir , ces primaires ne sont qu’une élection familiale , qui compte pour du beurre et qui n’a rameuté qu’une petite frange de l’électorat tout en grillant des cartouches importantes. Holland ne pourra plus par exemple utiliser Montebourg comme garde-fou sur sa gauche contre Mélenchon , il ne fera plus illusion une seconde fois . Sur sa droite , Ségolène aussi après sa lourde défaite ne me paraît plus en mesure d’aller butiner chez Bayrou . Le PS à mon avis s’est « resserré » au profit de Mélenchon et de Bayrou et Holland pourrait trés bien connaître le sort de Jospin en 2002...

                              Ceci dit je vais prier pour qu’il soit élu. Selon les « astres » le système doit péter lors du prochain quinquennat et Holland est pour moi celui qui ressemble le plus à Louis 16....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès