Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Honte à la Municipalité de Nanterre !

Honte à la Municipalité de Nanterre !

Les renoncements et capitulations devant les cléricaux se poursuivent....

Quand des élus oublient leur mandat laïque et républicain, ils désespèrent le peuple de gauche

et reconfortent tous ceux qui veulent détruire la loi de séparation du 9 décembre 1905 !

La Municipalité de Nanterre bafoue la laïcité

Les élu(e)s PCF et PS avaient voté « comme un seul homme » au Conseil régional Ile de France pour l'attribution aux lycées privées des subventions d'investissement...

Ils savaient que ces subventions étaient facultatives ! Tant pis, ils les ont votées....

Aujourd'hui, la gauche « laïque » et « communiste » qui dirige la Ville de Nanterre a été encore plus loin dans le renoncement aux principes : le bulletin municipal fait de la promotion d'un centre de formation privé ouvert sur un quartier de la ville !?

Au moment où l'égalité, la gratuité scolaire et la laïcité, sont plus que remises en cause par la politique du gouvernement Sarkozy, il est scandaleux qu'une municipalité de gauche fasse de la publicité pour un projet d'enseignement privé.

Un collectif Education de la ville education-nanterre@hotmail.fr a vivement réagi :

« CitoyenNEs IndignéEs !

Alors que la ville s’est saisie, depuis de nombreuses années, des questions d’éducation, des débats ont lieu, des actions sont entreprises pour que les enfants de la ville puissent avoir les meilleures conditions d’éducation dans le cadre de l’Ecole de la république, ainsi que dans tout les temps éducatifs tel le dispositif « Après école ».

 Alors que nous sommes de plus en plus confrontés à la marchandisation croissante de l’Education, dénoncée par les membres de la majorité municipale et par des citoyens de notre ville, alors que la France a fait de la lutte contre l'illettrisme une priorité nationale, un droit pour tous, nous nous indignons de voir apparaître dans notre journal municipal « Nanterre Info » un article(*) faisant la promotion de l’ouverture, dans un quartier populaire de notre ville, d’un centre de formation privé.

Cet article, non content de vanter les mérites de ce centre où, « à bas prix », pour 10€ de l’heure, votre enfant va facilement réussir (« de qui se moque-t-on ? »), fait aussi la promotion de formations à caractère religieux.

Nous, citoyennes, citoyens de Nanterre sommes pris d’une juste indignation devant l’utilisation des moyens publics pour la promotion de cette marchandisation de l’Education, et le lien inacceptable selon nous qu’il suggère entre l’Education et les religions. Cet article contribue ainsi à la culpabilisation des parents, à l'individualisme en contradiction avec les valeurs de solidarité, et implicitement vante le communautarisme.

D'Acadomia à Easy Sucess, l'Education n'est pas à vendre ! »

C'en est assez ! Les élus qui se réclament de la démocratie et de la laïcité doivent

  • rester fidèle aux principes de séparation des pouvoirs publics et des religions

  • et défendre le service public d'éducation.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • leypanou 30 mai 2011 11:12

    « Ils savaient que ces subventions étaient facultatives ! Tant pis, ils les ont votées.... » : le PS et le PC n’ont de leçon d’opportunisme à recevoir de personne. La liste serait trop longue de ces comportements d’élus de « gauche » qui jouer sur l’opportunisme, dont Jack Lang défendeur des lois sur la laïcité.


    • docdory docdory 30 mai 2011 11:20

      @ Chalot

      Il est grand temps que l’on en revienne au principe de base qui n’aurait jamais du cesser d’être celui de la gauche :
      « à école publique, fonds publics , à école privée, fonds privés ».
      Comme les mauvaises habitudes sont difficiles à faire disparaître, il faut commencer par le commencement : 
      1°) faire une loi interdisant de faire de nouvelles écoles ( ou collège ou lycées ) privés « sous contrat » . ( Ce qui sera une bonne façon d’éviter l’apparition, qui serait catastrophique, d’établissements d’enseignements privés religieux musulmans ).
      2°) Réduire progressivement , pendant une période d’une dizaine d’années, les subventions publiques aux écoles privées jusqu’à ce que celles-ci atteignent zéro. Les écoles privées ne pouvant pas se passer de subventions étant dans ce cas automatiquement nationalisées .

      Mais ceci nécessite une exigence de qualité de l’enseignement public :
      1°) mettre fin à l’absentéisme non médical du corps enseignant . Mes enfants étant scolarisés, je trouve honteux que d’innombrables heures de cours soient supprimées pour des raisons non-médicales telles que conférences pédagogiques, surveillance d’examens, accompagnement de voyages scolaires et heures de formations. Les profs ont des périodes de vacances suffisamment longues pour se former pendant une petite partie de leurs vacances, ou bien le mercredi après midi. Quant aux absences programmées , elles devraient donner lieu soit à un remplacement programmé, soit à un rattrapage des cours, ce qui n’est jamais le cas .
      2°) Remettre un système de notation sérieux. Lorsque j’étais élève, le barème pour une dictée, c’était 5 fautes = zéro . Actuellement, s’il y a 5 fautes sur une dictée de 60 mots, la note est de 55/60 ! Il est impossible que les élèves progressent avec une notation aussi laxiste .
      3°) supprimer les enseignements « décoratifs » à l’école primaire, tels que langues étrangères et informatique : il est illusoire de vouloir apprendre une langue étrangère à un élève qui ne manipule pas parfaitement la grammaire du français. Remplacer ces cours par du français et des maths.
      4°) Rétablir un système de sanctions dissuasives pour les élèves perturbateurs, cela suppose des surveillants pour surveiller les heures de colle, et cela suppose de rendre beaucoup plus aisée l’exclusion d’élèves par trop indisciplinés ( la procédure du conseil de discipline me paraît beaucoup trop lourde )
      5°) Améliorer le niveau des cours, en particulier en arts plastiques : il est scandaleux de voire que les élèves quittent la troisième sans savoir les règles les plus élémentaires du dessin, ( à mon époque, n’importe qui qui sortait de troisième savait faire un dessin en perspective à trois points de fuite ! )
      6°) remettre le savoir et l’instruction au centre de l’école, et renoncer aux théories pédagogiques ineptes selon lesquelles l’élève est au centre de l’école et doit « construire lui-même son savoir » .
      7°) Rétablir de façon effective la méthode de lecture syllabique et interdire totalement les méthodes semi-globales qui sévissent encore malheureusement dans de nombreuses écoles.
      8°) Que puissent être licenciés de l’éducation nationale les profs ayant fait une démonstration prolongée de leur incompétence notoire ( le genre de profs qui a à peine fait le tiers du programme au cours de l’année scolaire, et qui récidive chaque année : on en connaît tous ! )
      Il est très malheureux de constater qu’une certaine gauche post-soixante-huitarde a, au nom de théories fumeuses,et d’un corporatisme inapproprié, laissé se dégrader de façon incroyable l’enseignement public.
      C’est ce laxisme et cette dégradation qui a fait prospérer l’enseignement privé sous contrat.

      • gordon71 gordon71 30 mai 2011 13:16

        la stratégie des élus et des décideurs est limpide :

         si vous voulez donner une chance au secteur privé , vous devez accompagner votre action d’une baisse de qualité dans le secteur public, la stratégie du FMI déclinée dans les pays riches comment faire passer tous les secteurs juteux dans les mains des amis du pouvoir.

         dans ce petit jeu, les socialistes et apparentés s’étaient tres bien débrouillés dans les années fric de la décennie 80, demandez à Bernard T, l’affaire triangle, péchiney, la place manquerait pour les citer toutes...


      • ali8 30 mai 2011 17:29

        docdory

        vous êtes un vrai laïque
        il émane de votre commentaire (destiné à chalot) que vous proposeriez de geler le développement des écoles privées juives ou chrétiennes et par la même refuser aux musulmans d’accéder aux écoles privées
        c’est oublié par exemple le don de 2 300 000 E aux écoles privée juives de Paris (merci mr Delanoë) et les largesses de l’état aux privés d’une part à la majorité de la population et d’autre part, à une minorité chouchoutée
        la justice étant de laisser les enfants des musulmans accéder aux écoles privées ou alors nous reconnaître un statut d’infériorité


      • docdory docdory 30 mai 2011 18:53

        @ Ali 8 

        Les largesses de Delanoë vis à vis des écoles juives sont effectivement un scandale, de même que les largesses étatiques vis-à-vis de l’enseignement catholique.

      • Marc JUTIER Marc JUTIER 30 mai 2011 12:07

        Ça fait bien longtemps que l’on sait que le PS ou cette gauche plurielle ne vaut plus rien ! mais il est toujours intéressant de découvrir des anecdotes sur ses compromissions avec l’économie de marché…

        C’est bien pourquoi je ne vois pas d’autres espoir pour le peuple que cette solution :

        Nous voulons la Démocratie maintenant !!!

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nous-voulons-la-democratie-94850


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 30 mai 2011 12:45

          @ docdory

          Dans votre liste en 8 points, que j’approuve globalement, le point 3 me pose tout de même problème. Il me semblait acquis que l’on apprend mieux les langues étrangères en bas âge que par la suite.

          Que cet apprentissage ne soit que  »décoratif" dans="dans" les="les" primaires="primaires" il="il" existe="existe" est="est" probablement="probablement" mais="mais" ce="ce" pas="pas" le="le" programme="programme" qui="qui" ici="ici" en="en" seulement="seulement" la="la" de="de" mettre="mettre" et="et" solutions="solutions" devraient="devraient" du="du" genre="genre" que="que" celles="celles" vous="vous" vos="vos" points="points" 2="2" tous="tous">span>


          • gordon71 gordon71 30 mai 2011 14:55

            à qui donnez vous votre bulletin mr jutier au deuxime tour ?


            dans le scénario MLP versus sarko ?
            dans le scénr MLP/ aubry ?

          • docdory docdory 30 mai 2011 15:17

            @ Pierre Régnier

            J’entends votre argument concernant les langues étrangères.
            Néanmoins :
            1°) dans les « zones urbaines sensibles », pour bien des enfants, le français correct est une langue à moitié ou complètement étrangère. Tout enseignement de l’anglais ou d’un autre langue se fait au détriment de l’ apprentissage du français, or , c’est dans cette langue que ces élèves devront s’exprimer toute leur vie. Ils ont donc intérêt à la maîtriser parfaitement.
            2°) En dehors de ces zones urbaines sensibles, il faut bien reconnaître que l’usage professionnel d’une langue étrangère est archi-minoritaire : ma boulangère n’a pas besoin de parler l’anglais, pas plus que mon plombier, mon facteur, mon dentiste, le serveur du bistrot dans lequel je vais. Seuls ont besoin de parler l’anglais les personnes qui travaillent dans le tourisme, dans le commerce international,et les scientifiques ( parce que tous les articles sont écrits en anglais ) , c’est à dire à peine 5 ou 10 % de la population. 
            En tant que médecin, je suis l’un des rares de ma ville à parler correctement l’anglais et à comprendre tous les accents des divers pays anglophones. Je n’ai pourtant pas fait d’anglais à l’école primaire ! Il est très fréquent qu’aux urgences du CHU, personne ne soit capable de comprendre la plainte d’ un patient s’exprimant en anglais. 
            La plupart des gens qui ont appris l’anglais jusqu’au bac oublient très rapidement cette langue et se retrouvent au bout de quelques années de non-pratique dans l’incapacité de demander un horaire de train ou une chambre d’hôtel si un beau jour ils voyagent dans un pays anglophone.
            En revanche , l’usage du français s’impose à tous, et il est fort regrettable de constater que , par rapport à l’époque ( dans les années 60 ) pendant laquelle je fréquentais l’école primaire, la connaissance du français exigée des écoliers actuels est maintenant fort réduite . A mon époque, on ne passait pas au collège si l’on ne maîtrisait pas bien la conjugaison de tous les verbes, même de l’imparfait du subjonctif, et si l’on avait pas une connaissance approfondie de la grammaire.
            Or , de nombreux élèves arrivent au collège sans comprendre la différence entre l’attribut du sujet et le complément d’objet direct , ce qui, pour apprendre l’allemand, est des plus gênant !

          • gordon71 gordon71 30 mai 2011 13:04

            Aucune contradiction, ces élus sont cohérents avec le traité européen qu’ils nous ont enfoncé dans le ....après le coup d’état du réferendum annulé

            l’argument prnicipal de ce traité c’et la libéralisation maximum des services : donc introduire la concurrence et le secteur marchand partout où c’est possible :
            dans les transports : c’est en cours
            l’énergie : c’est en bonne voie
            la santé : bien avancé
            l’éducation : tout reste à faire mais ils s’y emploient
            voter socialiste c’est aussi cela : continuer la politique de droite avec les pleurnicheries de mélenchon en plus


            • gordon71 gordon71 30 mai 2011 13:38

              le gouvernement qui a la plus privatisé ces vingt dernières années devinez qui ?


              jospin de 97 à 2002, France télécom ouverture du capital, Air france idem, crédit lyonnais, matra aerospatiale merci la gauche,
               alors oui faites des pétitions et continuer surtout de leur donner votre bulletin de vote

              • kitamissa kitamissa 30 mai 2011 14:34

                ben alors Camarade Chalot ,y’a du mou dans les rangs de la Gauche ? les vl’a qui s’mettent à la privatisation de l’enseignement maintenant ! 


                l’école du peuple,la maison du peuple,le foyer du peuple et le patronage municipal du temps des Camarades militants bien disciplinés ,ça a pris du plomb dans l’aile on dirait !

                ben oui,à l’ Education Nationale,on veut plus rien foutre ! et ça nous coûte quand même 62 Milliards d’euros ! ..tout ça pour que les gamins sortent de l’école pas foutus de faire une dictée,une addition,division,soustraction et multiplication sans la calculette ! 

                il n’y a qu’à aller sur certains forums,on en tombe sur le cul du nombre de fautes d’orthographe et de français que l’on y trouve !

                alors dans le privé,on rentre en rang dans les classes,on se lève quand l’enseignant entre,on s’assoit lorsqu’il en intime l’ordre,on apprend l’instruction civique,on ne conserve pas sa casquette sur la tête, on ne parle pas sans y avoir été invité,on vient en classe propre avec des effets neutres,cheveux coupés et ongles propres,on ne mâche pas de chewing -gum ,et l’on travaille sans perturber la classe,on respecte également les enseignants qui eux aussi viennent exercer en tenue correcte et propre ,pas de cheveux longs et de barbes hirsutes, pas de copineries avec les élèves ..etc.....chose qui n’existent plus depuis qu’en 68 on a dit qu’il était interdit d’interdire, et que l’on avait des droits en oubliant les devoirs !

                alors voilà pourquoi les parents responsables et soucieux de la bonne scolarité des enfants préfèrent les privé ...

                les bonne habitudes s’apprennent tout jeune ...après c’est trop tard !

                • Pie 3,14 30 mai 2011 19:25

                  Je suis un parent responsable et soucieux de la bonne scolarité de mes enfants qui sont toujours allés dans le public et y font de bonnes études.

                  La distinction que vous faites entre le privé et le public est totalement factice. Il n’y a pas d’un côté des glandeurs bloqués en 1968 ( d’ailleurs cette génération
                   est aujourd’hui à la retraite) et de l’autre des gens sérieux soucieux d’autorité.
                  Il existe 10% d’établissements difficiles dans le public, ce qui signifie que la plupart des écoles publiques ne connaissent pas les problèmes régulièrement montrés par les médias. De plus, les écoles privées sous contrat reçoivent aussi des élèves difficiles sans obtenir de meilleurs résultats que le public.

                  Votre description de l’enseignement public est fausse, la plupart des enseignants y font un travail sérieux, d’ailleurs si le privé était si performant, pensez-vous qu’il scolariserait seulement 17% des élèves aujourd’hui ?


                • TSS 30 mai 2011 20:38

                  alors dans le privé,on rentre en rang dans les classes,on se lève quand l’enseignant entre,on s’assoit lorsqu’il en intime l’ordre,on apprend l’instruction civique,on ne conserve pas sa casquette sur la tête, on ne parle pas sans y avoir été invité,on vient en classe propre avec des effets neutres,cheveux coupés et ongles propres,on ne mâche pas de chewing -gum ,et l’on travaille sans perturber la classe,on respecte également les enseignants qui eux aussi viennent exercer en tenue correcte et propre ,pas de cheveux longs et de barbes hirsutes, pas de copineries avec les élèves ..etc.....chose qui n’existent plus depuis qu’en 68 on a dit qu’il était interdit d’interdire, et que l’on avait des droits en oubliant les devoirs !

                  vous ne devez pas beaucoup frequenter les ecoles privées d’aujourd’hui !! Cela n’a

                  que peu à voir avec votre description... !!


                • criticaldistance 30 mai 2011 15:40

                  intéressant article

                  Aubry soutient la candidature de Lagarde au FMI

                  Mélenchon ne met aucune condition au ralliement au PS

                  alors tout est possible


                  • Serpico Serpico 30 mai 2011 15:52

                    A l’auteur :

                    L’article est sciemment confus ou quoi ?

                    Quelles sont ces établissements privés subventionnés par la ville ? et de quel enseignement s’occupent-ils ? sont-ce des écoles musulmanes, catholiques, juives ?

                    La photo qui accompagne sert-elle de message subliminal ?

                    Pourquoi restez-vous dans le vague ?


                    • CHALOT CHALOT 30 mai 2011 16:31

                      Désolé Serpico, je pensais que l’article mis en photo allait être lisible.
                      Ce sont des formations dans divers domaines , bureautique, langue étrangère, lutte contre lillettrisme, cpmmercialisation de produits halal avec naturellement l’interculturel !
                      En clair il s’agit d’un établissement commercial, « scolaire » plus ou moins islamiste....


                      • docdory docdory 30 mai 2011 19:09

                        @ Chalot

                        Oui, un des problèmes récurrents d’ Agoravox est la difficulté extrême qu’il y a à illustrer les articles une fois qu’ils sont rédigés.
                        Je me rappelle que , lorsque j’avais écrit mon article sur le Médiator, l’adjonction du document à l’article m’avait pris beaucoup plus de temps que la rédaction de l’article. ( Un document , ça va, deux documents, c’est à se taper la tête contre les murs ! ).
                        Il faudrait que l’équipe d’ Agoravox se mette à la place des rédacteurs qui, pour la plupart d’entre eux, ne connaissent rien à l’informatique, et que l’on puisse par exemple illustrer les articles par un simple copier-coller, ce serait beaucoup plus simple !!!
                        Ou en tout cas, il faudrait que le mode d’emploi sur l’espace rédacteur soit beaucoup plus explicatif qu’ill ne l’est, avec une explication pour les PC et une explication pour les Apple ( si on n’est pas polytechnicien, c’est presque impossible de comprendre quoi que ce soit à l’explication de l’espace rédacteur !!! ) , et surtout une explication de la procédure à suivre pour mettre plusieurs documents ( en général, quand on en met un deuxième , ça efface le premier !!! ) .
                        Il faudrait également sur l’espace rédacteur un système qui permette de rédiger des tableaux dans l’article ( quand on essaie de joindre un tableau, c’est presque impossible à faire !!! ).

                      • gordon71 gordon71 30 mai 2011 17:11

                        l’article reste ambigu, c’est quoi ce qui vous défrise le plus :

                         la libéralisation du secteur public et son ouverture au secteur marchand promu depuis plus de vingt ans par tous les socio démocrates ou l’irruption du lobbysme religieux islamique, conséquence directe de la politique d’immigration massive voulue et encouragée par les mêmes politiques ?

                        • CHALOT CHALOT 30 mai 2011 17:16

                          C’est clair pour moi : je dénonce la publicité qui est faite à de l’enseignement privé confessionnel dans un bulletin municipal édité par une Municipalité communiqte et laïque !
                          Il y a d’autres problèmes mais en général : un article=une problématique


                          • CHALOT CHALOT 30 mai 2011 19:15

                            Voici en toute transparence la reproduction de l’article sans retrait ni rajout ’ si ce n’est l’adresse de la boîte

                            "La clé du succès

                            Petit Nanterre * Trois questions à Mohamed Taifour, directeur d’un nouveau centre de formation, Easy success, rue de Metz.

                            Quels types de formations proposez-vous ?

                            Des formations dans divers domaines : bureautique, comptabilité, langues(français,anglais,espagnol, arabe), lutte contre l’illettrisme, mais aussi commercialisation de produits halal (certification, marketing, exportation). Notre singularité c’est le facteur interculturel.

                            J’ai aussi un projet de contrat avec le ministère de l’intérieur pour des formations sur le lien entre jeunes et policiers.

                            Comment votre idée de centre de formation a-t-elle germé ?

                            J’ai été enseignant de mathématiques et de statistiques pendant plus de dix ans dans des lycées et la faculté de Nanterre ; je pense que la réussite scolaire doit être accessible tous, et j’ai développé un concept, les cours solidaires de la réussite . L’idée est de proposer des cours de qualité à des petits groupes de 5 élèves et pour 10 euros de l’heure.

                            Pourquoi avoir choisi de vous implanter aux Canibouts ?

                            C’est un quartier qui est particulièrement touché par l’échec scolaire et l’exclusion sociale et il y a une forte demande de formation pour les adultes et les enfants. Il y a aussi beaucoup à faire avec Colombes, juste à côté.

                            ISABELLE FRUCHARD

                            INFOS EASY SUCCESS




                            • Yvan 30 mai 2011 20:36

                              eh oui CHALOT, vous tombez de haut et vous allez encore avaler pas mal de couleuvres avant de réagir avec efficacité

                              L’UMPS abandonne jour après jour les valeurs sures de notre société au profit des marchands d’idéologies néfastes

                              Au delà de la laïcité c’est la démocratie qui est en danger car soyez en sur, les islamistes ne s’arrêteront pas la ! 

                              faites ce que vous voulez mais arrêtez de pleurer
                              soit vous êtes naïf
                              soit vous nous prenez pour des cons
                              soit vous l’êtes et pas qu’un peu  smiley


                              • CHALOT CHALOT 30 mai 2011 22:37

                                Comprendre, expliquer, dénoncer .... ce n’est pas pleurer c’est préparer les combats d’aujourd’hui et de demain.
                                Yvan, il y a peut être une collusion entre l’UMP et le PS mais elle existe aussi et elle n’est pas factice entre les fachos de Le Pen et l’UMP


                                • Yvan 30 mai 2011 22:48

                                  vous semblez tomber des nues devant la politique UMPS
                                  il serait temps de vous bouger un peu plutôt que de pleurer les traitrises de la gooooche !

                                  le F.N est la seule force qui prenne en compte l’exaspération des Français concernant les conséquences du mondialisme
                                  CETTE Europe et CET euro comme la politique immigrationniste sont rejetés par la grande majorité des Français qui, rappelons le, ont voté NON à cette aventure.

                                  Ni de droite ni de gauche mais de France, ni raciste ni antisémite ou xénophobe pas plus qu’homophobe ou sexiste, le F.N prône le multipartisme, la proportionnelle, le référendum... lorsque l’UMPS enfonce la France comme d’autres enfoncent la Grèce (ou l’extrême droite progresse comme partout en Europe) et l’Espagne (ou l’on entend certains regretter franco) dans la crise

                                  De la à dire que le F.N est le barrage au fascisme, il n’y a qu’un pas. 


                                  • CHALOT CHALOT 30 mai 2011 23:30

                                    Le FN est un parti xénophobe, nationaliste, héritier des baroudeurs d’Algérie...
                                    C’est curieux cette ressemblance avec les SA ( on trompe les jeunes, les classes populaires pour les jeter dans les bras du grand capital et d’un aventurier plus que douteux)


                                    • gordon71 gordon71 31 mai 2011 07:50

                                      bon d’accord chalot on a trouvé le plus méchant d’aujourd’hui, c’est le FN.


                                      attendez un peu que la crise s’installe comme en grèce ou en espagne, le FN vous semblera très modéré face à ce qui va se lever, identitaires, véritables fescistes, natio, le FN pourra dès lors se présenter comme le rempart contre les extrêmes.

                                    • guylain chevrier guylain chevrier 31 mai 2011 02:27

                                      La dérégulation de l’Education nationale, de l’école publique, passe à la fois par une commercialisation de l’enseignement, privatisation, et une communautarisation de celui-ci, c’est le lien entre libéralisme et communautarisme que l’on retrouve ici sous sa forme propre à l’école. Le privé bénéficie des subsident de l’Etat et en plus il choisit ses élèves, pendant qu’à l’Education nationale on supprime des postes, on dévalorise l’enseignement et en plus on n’a pas le choix, il faut prendre tout le monde, avec parfois un niveau de ghettoïsation qui pousse les familles vers le privé pour éviter ce phénomène tout en le renforçant ainsi. Une belle catastrophe pour le vivre ensemble. On veut faire de l’école publique le « rebus » de tout ce que le privé ne voudra pas prendre, alors que nous avons besoin de mélange et d’équilibre dans les établissements de l’EN autant que de mixité sociale afin que tous aient une chance de réussir en dehors de toute stigmatisation. Il n’y a décidément plus de clivage droite-gauche sur ces questions, il y a ceux qui défendent une République dont l’école laïque est le coeur et les autres, comme à Nanterre. Le clientélisme et le soutien au culturalisme ont remplacé la lutte des classes.

                                      Quant à savoir si le FN est la solution ? C’est surtout la catastrophe politique annoncée par un renoncement de la droite et du PS au modèle républicain, laïque social et démocratique, à la faveur de la mondialisation via sa succursale qu’est l’Europe. Le FN joue sur toutes les contradictions en reprenant à son compte un discours social et laïque en trompe l’oeil extrêmement dangereux car il fait de plus en plus recette. La faute avant tout à la gauche qui n’a rien à proposer de cohérent prenant en compte les grands besoins du nombre, du peuple, cet oublié de l’histoire. Le vote protestataire FN est en train de bouleverser la donne, jouant sur les peurs et les stigmatisations, le rejet de l’autre n’étant toujours pas loin à travers cette notion détestable et même horrifiante de la préférence nationale à caractère racial. Défendre la nation c’est tout autre chose, c’est mettre le peuple souverain en situation d’assumer son destin, défendre ses acquis sociaux face à la mondialisation pour le bénéfice de tous sans distinction d’origine, de couleur, de religion, et une solidatité internationale qui passe tout autant par la lutte des classes, mais c’est une autre histoire. Il faut un nouveau projet de de société humaniste, révolutionnaire, qui casse les reins à la démagogie du FN, mais ce n’est malheureusement pas demain la veille.


                                      • gordon71 gordon71 31 mai 2011 08:02

                                        la seule solution Chalot, dites à vos partis socio démocrates PS COCOS et verdâtres, de commencer à réfléchir à ne pas laisser la nation la patrie et la souveraineté à la seule droite ;


                                         le jour ou le socialisme s’assumera comme nationaliste (ce n’est pas un gros mot, tous les pays défendent leur identité pourquoi la France devrait avoir honte de la faire), on pourra causer, un chevènement était sur la bonne voie.

                                        • CHALOT CHALOT 31 mai 2011 08:53

                                          L’identité de la France, c’est l’ensemble de ses racines, lointaines et proches.
                                          Si les principes républicains sont intangibles, la population elle se modifie et demain
                                          nous aurons encore plus qu’aujourd’hui une France multicolore. C’est un plus, l’important c’est de la farder fraternelle, égalitaire et laïque !


                                          • gordon71 gordon71 31 mai 2011 09:15

                                            chalot vous avez oublié la gentillesse dans la liste des valeurs à garder, (non pas farder labsus de frappe)

                                            par contre vous nous servez la tarte à la crème de la france multicolore, fraternelle et arc en ciel.

                                            bien pour la générosité, moi quand j’invite quelqu’un à la maison je m’assure qu’il y à de quoi le restaurer et le coucher dans de bonnes conditions
                                            êtes vous sur que notre pays rend service à tous ces malheureux à qui vous faites miroiter l’eldorado, à qui vous faites dépenser des fortunes, prendre des risques inouis sur des cercueils flottants pour finir dans des cités sordides proies des dealers ou des employeurs véreux ?


                                          • Fogghearty 31 mai 2011 09:03

                                            « Les renoncements et capitulations devant les cléricaux se poursuivent....
                                            Quand des élus oublient leur mandat laïque et républicain, ils désespèrent le peuple de gauche et reconfortent tous ceux qui veulent détruire la loi de séparation du 9 décembre 1905 ! ».

                                            Le cléricalisme est la tendance favorable à l’intervention du clergé dans les affaires publiques.

                                            Hier j’ai souhaité commenté votre article, je constate aujourd’hui, que ma réponse n’est plus listée, ce qui me conduit à penser en toute liberté, que sur ce site que je jugeais ouvert, il y a une ligne rédactionnelle.

                                            En effet, s’il faut abonder dans votre sens et exclure toute autre opinion différente, il est sûr que la révolution ne s’est malheureusement pas arrêtée et que l’esprit stanilien révolutionnaire subsiste.

                                            J’écrivais hier en substance que montrer du doigt « les cléricaux » est très réducteur à l’heure où un grand nombre de municipalités de « toutes obédiences » financent bien d’autres orientations religieuses, cela n’est un secret pour personne. Cela se retrouve dans les cantines avec l’hallalisation des repas, idem dans des chaînes de restauration rapide, ou encore dans le financement de fonctionnement d’école coranique, subventions de construction de mosquées, appropriation de lieux publics comme lieux de cultes, revendications pour prier sur les lieux de travail pendant les horaires de travail, attribution et zonage de logements sociaux préférentiellement, versement d’allocations diverses selon des modalités très assouplies, etc.

                                            C’est un constat que je ne rejette pas, car c’est factuel et si cela participe à gommer les différences sociales et culturelles, alors il faut s’en féliciter. L’avenir comme le présent montreront si ces choix étaient judicieux, ce qui est juste porte du fruit.

                                            Ce que j’ai à vous dire, c’est qu’être révolutionnaire dans un pays conservateur, c’est comme agiter un chiffon rouge devant un taureau mort. C’est juste assez pour jouer au toréador, mais pas assez pour porter l’habit de lumière.

                                            Un tableau ne représente pas un détail unique, être anticlérical est sans doute révolutionnaire, mais alors il convient de regarder avec la même acuité toutes les formes d’intervention religieuses dans les affaires publiques, manière de ragrder les choses avec équité et justice.


                                            • CHALOT CHALOT 31 mai 2011 09:12

                                              Je n’ai replié aucun commentaire pour ma part

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès