Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hortefeux ou la règle du “deux poids, deux mesures”

Hortefeux ou la règle du “deux poids, deux mesures”

Qui n’a pas entendu ou vu le dérapage de Brice Hortefeux, Ministre de l’intérieur, à Seignosse à l’Université des Jeunes UMP ?

Des journalistes ont, en effet, assisté et filmé une blague de Brice Hortefeux sur les personnes d’origine maghrébine : “Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes “.(découvrir la vidéo)

Suite à cela, le Ministre a d’abord nié, avant de devoir se rendre à l’évidence de la puissance des images, il a alors exprimé des regrets pour le scandale (pas pour les mots eux- mêmes) !

Et c’est tout ! Pour le reste : solidarité gouvernementale et présidentielle. Et longue tirade quant à la pertinence des informations véhiculées par internet...

Incroyable théorie qui veut que la nature du support médiatique influe sur la véracité de l’information ! Les chaines de Télévision hertziennes et la grande presse auraient l’exhaustivité de l’information alors que les médias du net, fussent-ils Le Monde.fr (comme dans l’affaire Hortefeux), seraient forcément de moins bonne qualité et plus éloignés de la vérité….

Or, n’est-il pas plus juste de penser qu’à une époque où le pouvoir en place contrôle et influence considérablement les médias traditionnels, les journalistes trouvent un lieu d’expression réellement libre uniquement sur internet ?

Cet incident médiatique pose néanmoins la question des images et des paroles des politiques prises sur le vif, dans une situation informelle. Dans la mesure où ces expressions sont extraites d’un contexte public et officiel, il n’est pas condamnable de les divulguer et les hommes politiques doivent en assumer la responsabilité.

Ces images prises sur le vif sont, par nature, propices aux dérapages et aux interprétations, aux dépends de la personne filmée. Tout n’a cependant pas la même gravité : ainsi, un Président de la République qui insulte une personne avec un « casse-toi pauvre con » est choquant, mais ne porte pas à conséquence. Par contre, un ministre de l’Intérieur (en charge de l’intégration et des cultes) qui ,au milieu d’un rassemblement public, fait de l’humour raciste, est chose plus sérieuse et de bien plus grande portée quand on sait les missions que ce ministre doit remplir au service des Français. Ce type de dérapage verbal mérite, pour le moins, des excuses immédiates et très claires, ou bien alors une démission.

Mais on nous dit : « c’est de l’humour ! ». En dehors du fait que cela montre la super ambiance chez les Jeunes Pop à Seignosse avec ses grosses “déconnades” (car les autres commentaires durant cette scène sont du même acabit), il faut tout de même reconnaître que l’humour ne peut tout prendre comme cible, surtout lorsqu’on a des responsabilités publiques de premier plan comme Monsieur Hortefeux. (La portée de la petite phrase de Manuel Valls émise il y a quelques jours, en est ainsi bien atténuée, même si elle demeure très révélatrice).

En outre, le genre d’humour d’un ministre important de Mr. Sarkozy soulève quelques interrogations sur les valeurs profondes qui animent l’entourage de notre Président, surtout dans une période où l’on voit Philippe de Villiers intégrer la majorité présidentielle….

Enfin, c’est le problème du “deux poids - deux mesures” appliqué sans sourciller par le système sarkoziste mis en place dans notre pays depuis quelques années déjà : ainsi, c’est ce même Ministre qui, quelques jours auparavant, avait mis en retraite anticipée un préfet pour des propos du même ordre. Deux poids - deux mesures : dans le traitement médiatique, quand on compare cette phrase de M. Hortefeux, à teneur raciste, avec la petite phrase de François Bayrou lançait, lors des Européennes, à Daniel Cohn-Bendit et par laquelle il dénonçait des faits exacts mais anciens et hors contexte (voir un précédent article). Souvenez-vous du déchainement médiatique qui s’en est alors suivi contre Bayrou, l’opposant au pouvoir en place !…rien de comparable avec la polémique très « soft » sur les propos du Ministre de l’Intérieur.

Plus que jamais restons vigilants, attentifs aux manipulations des médias « sous contrôle » et refusons le racisme banalisé ! 

Adrien Debever


Moyenne des avis sur cet article :  4.09/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Bulgroz 23 septembre 2009 10:21

    "Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en 60 qu’il y a des problèmes “ : Application concrète.

    Var Matin :
    Violence - Dossier : Un train mis à sac entre Saint-Raphaël et Mandelieu

    Paru, lundi 21 septembre 2009

    Monté en gare de Saint-Raphaël, un groupe de jeunes venu fêter l’Aïd à Nice a saccagé un TER provoquant la panique. Quatre personnes ont été interpellées.

    Des centaines de voyageurs ont bien cru vivre, hier après-midi, un terrible remake de la soirée du 31 décembre 2005 (lire ci-dessous) Un vent de panique a soufflé sur le TER numéro 81 195, en provenance des Arcs et à destination de Nice. Terreur à bord quand l’hystérie s’est emparée, vers 13 h, de quelques-uns des soixante jeunes (âgés de 15 à 25 ans) montés en gare de Saint-Raphaël, afin de fêter la fin du ramadan, avenue Jean-Médecin.

    Déchaînés, surexcités, ils ont mis le train à sac. Coups de pied, coups de poing contre les portières, les sièges du train pour se mettre en jambe. Puis, ils ont profité de la pénombre d’un tunnel, lors d’un arrêt de près d’une demi-heure - qu’ils ont peut-être d’ailleurs provoqué en tirant la sonnette d’alarme - pour monter encore en gamme. Déchaînement de violence contre le TER. Les vitres ont valsé....

    Désolé, il n’y a avait aucun journaliste de LCP sur place, pas d’images détournées par le Monde, pas de YOUTUBE, pas de DailyMotion, pas de buzz au million de clics !!!!! et nous n’aurons pas droit à un article de Monsieur Debever.

    Les 4 seuls jeunes mis en examen le sont entre autres, pour injures racistes.

    Pour les passagers du TER 81195, pris en otage et agressés par des injures racistes et obligés d’assister à cette folie barbare de mise à sac, la formule (si tant est u’elle soit exacte) reprochée à Brice Hortefeux prend tout son sens.

    En ignorant ces réalités quotidiennes qui prennent en otage d’ innocents citoyens, la mini sphère internet est en décalage complet avec l’opinion publique.


    • nephilim 23 septembre 2009 12:12

      Toujours aussi mediocre vos interventions Bullgrozzzz
      Vos generalisations sont si minables qu’elles font sourire.
      Ont pourrait faire la meme chose sur des cretins de blancs supporter d’un club de foot Parisien par exemple.............et pourtant non et heureusement !!
      il n’y a que des petites têtes pour utiliser ce type de procédé ou des grozzzzz cons


    • manusan 23 septembre 2009 15:21

      C’est vrai que c’est relativement plus facile de crier au scandale chez soit derrière un PC que pris en otage dans un train.

      Ce qu’on retiendra, c’est que les trains, ça devient comme les stades de foot. Et si on peut même pas en parler sous peine de se faire insulter, qu’on s’étonne pas ensuite des scores électoraux en 2012.


    • minidou 29 septembre 2009 16:52

      @bulgroz,
      S’il s’était agit d’un groupe de bidasses, comme on l’a déjà vu, en auriez vous tiré les mêmes conclusions « raciales » ?


    • fouadraiden fouadraiden 23 septembre 2009 11:01


      Deux poids deux mesures, oui et alors, mais ne sommes-nous pas en France ?


       l’arabophobie est une espèce de « racisme » devenu nécessaire à la société française pour s’en convaincre il suffit de voir la gentille dame que l’on voit interpeller le ministre, et elle, ne s’y est pas trompée. Elle ne pouvait se tromper. Le ministre a mobilisé le potentiel arabophobe de la société, de par sa blague.

      au fond, la majorité , politique et mon de médiatique compris , partage et comprend la blague et les propos racistes du ministre. Elle a même cherché à l’excuser.

      mais , ce qui m’a inquiété dans cette affaire c’est l’absence des personnes d’origine maghrebine car après tt c’est eux que la blague visait. Aucun média n’a pensé à aller promener son micro dans les ghettos français pour sentir les réactions ? c’eût été intéressant ,non ?

       ils sont où les arabes « en » France , se cachent-ils, ou les cachent- on ?

       s’ils ne se défendent pas personnellement de ce genre de propos , ni l’appareil d’état ni les médias ni même la société majoritaire le feront à leur place. Trois elements qui sont plutôt à les tenir à l’écart.







      • Loan 23 septembre 2009 12:09

        Fouad,
        «  ils sont où les arabes « en » France , se cachent-ils, ou les cachent- on ? »
        Propos surréaliste ! Pour le Français moyen, impossible de ne pas les remarquer. Voir le commentaire de Massaliote, ce comportement est tellement fréquent qu’il contribue à leur « excellente réputation ».


      • fouadraiden fouadraiden 23 septembre 2009 13:04

        loan


        je voulais dire , où sont ils dans le champ médiatique durant cette affaire.


        sinon oui la réputation est execrable, ce qui renforce le cercle arabophobique de la société française.


      • manusan 23 septembre 2009 15:29

        Les clown qui se prennent pour des martyrs, personne ne les retiens de demander l’exil politique en Algérie.


      • Eleutheros 23 septembre 2009 11:07

        "En ignorant ces réalités quotidiennes qui prennent en otage d’ innocents citoyens, la mini sphère internet est en décalage complet avec l’opinion publique."

        Réalité quotidienne : évènements singuliers et somme toute anecdotiques quoique démonstratifs, qui agrémentent les mass-medias et la presse en recherche de sensation à foison mais ne constituant qu’une part très infime et congrue du quotidien de cette glorieuse nation.

        Prendre en otage : bander les yeux et retenir prisonnier, cas de syndromes de Stockholm avérés.

        Innocent citoyen : poltron décrivant comme opinion personnelle ce qu’il a glané sur TF1 et dont la culpabilité face à ses responsabilités d’homme en devenir ne fait aucun doute. Avec ce corollaire évident : le coupable incivil, nécessairement pas citoyen, c’est-à-dire de-souche (comme on le sait, le citoyen ne viole ni ne vole, c’est le très saint élément d’une sainte nation).

        Mini sphère internet : seul lieu non encore intégré dans le dispositif politico-marchand et attisant maintes convoitises, dans lequel une somme considérable d’opinions convergentes et divergentes s’étalent à perte de temps dans d’infinis bavardages.

        Décalage complet : écart entre TF1 et la réalité, cet insaisissable fait si complexe et si opaque, dont la fonction principale dans un discours est celle de l’argument d’autorité, et son corollaire : celui qui l’invoque prétend être le détenteur de son intime secret.

        Opinion publique : TF1, penser en bloc.

        Merci Flaubert.


        • jako jako 23 septembre 2009 11:24

          Excellent Eleutheros, pas mieux


        • Massaliote 23 septembre 2009 11:58

          Simple anecdote d’une provocation d’un « exclu-de-la-société-française ». Une « chance pour la France » arborait dans le métro un tee-shirt avec l’hexagone aux couleurs algériennes et sous-titré « algérie ». Je voudrais savoir combien de mètres je pourrais parcourir affublée d’un tee-shirt avec la carte algérienne aux couleurs tricolores et intitulée « France ». Pas plus de trois probablement, avec trois couteaux dans le dos. Quand à ma glorieuse nation, que ceux qui ne l’aiment pas la quittent, un peu de courage.


        • Eleutheros 23 septembre 2009 13:33

          Quand à ma glorieuse nation, que ceux qui ne l’aiment pas la quittent, un peu de courage.

          « Tu as de la chance, Philippe, toi tu aimes la France, son histoire, ses paysages. Moi, tout cela me laisse froid. Je ne m’intéresse qu’à l’avenir … » N. Sarkozy à Philippe de Villiers, issu du livre  « Le mystère Villiers  » d’Eric Branca et Arnaud Folch.

          Apparemment le courage a manqué à votre père spirituel.



        • Massaliote 23 septembre 2009 14:21

          Qui est censé être « mon père spirituel » ? 


        • mrdawson 23 septembre 2009 14:41

          Massaliote, la personne que vous avez vu dans le métro était un abruti pensant s’exprimer intelligemment en provoquant, comme on en croise régulièrement dans toutes les formes et toutes les couleurs. Après il n’est pas nécessaire de vouloir imiter ce genre de comportement débile, je n’en vois d’ailleurs pas l’intérêt. Après le « tu l’aimes ou tu la quittes » est un peu ridicule égalemment, mettre les gens face à leurs contradictions ne marche jamais et ça c’est valable pour tous.


        • Gazi BORAT 23 septembre 2009 14:53

          @ MASSALIOTE

          Si vous étiez allé en Algérie entre 1998 et 2005.. vous y auriez vu que, curieusement à vos yeux sans doute, les mas copies de maillots aux couleurs de l’Equipe de France y connaissaient nun franc succès parmi la jeunesse...

          Quant aux cultes rendus aux drapeaux nationaux (quels qu’ils soient) cela tient du fétichisme ...

          gAZi bORAt


        • Massaliote 23 septembre 2009 15:55

          GAZI, le discriminé du métro ne portait pas des couleurs nationales mais la carte de France aux couleurs algériennes et il était inscrit sous celle-ci algérie, c’est assez différent.

          Pour info, je précise à celui qui a invoqué « mon père spirituel » que le Hongrois élyséen n’est pas le mien.


        • Eleutheros 23 septembre 2009 16:26

           - que ceux qui ne l’aiment pas la quittent -

          Au moins vous offre-t-il cette brillante inspiration, même si l’on peut douter que la paternité de ce propos revienne à la petite frappe de l’Élysée, Guaino n’étant jamais très loin derrière.


        • Gazi BORAT 23 septembre 2009 17:06

          « Carte de France aux couleurs algérienne » ?!?

          Etonnant... et porteur de sens..

          Mais qui donc édite de tels tee-shirts ?

          gAZi bORAt


        • Massaliote 23 septembre 2009 17:18

          Eleutherios, Je le maintiens, devant l’attitude fraternelle et respectueuse des envahisseurs, ainsi qu’une majorité de mes concitoyens qui ne sont pas tous dhimmis, lobotomisés ou gauchistes indécrottables l’exprime dans mon entourage, que ceux qui ne l’aiment pas la quittent 

          La France n’est pas ni une poubelle, ni un paillasson. Notre Conducator n’a pas encore réduit toute résistance. Il a offert un très joli show, avec destruction d’une « jungle », action de CRS, larmes
           de collabos et de discriminés alors qu’il encourage en sous main ceux qu’ils prétend combattre. TARTUFFE EST AU POUVOIR, CA DEVRAIT VOUS REJOUIR, IL ROULE POUR VOUS


        • Eleutheros 23 septembre 2009 18:20

          Et c’est qui ce vous ?


        • Bulgroz 23 septembre 2009 11:43

          Passionnant ce mini glossaire, Eleutheros,

          Réussir à placer 3 fois « TF1 » dans votre texto est un véritable exploit qui illumine le concept de la pensée synthético-unique. Ce TF1 explique tout, absolument tout de manière magique.

          Je me dois de réecrire cet article de Var Matin à la lumière de vos enseignements. 

          Monté en gare de TF1, un groupe de jeunes venu fêter TF1 à Nice a saccagé un TF1 provoquant la panique. Quatre TF1 ont été interpellés.

          Des centaines de TF1 ont bien cru vivre, hier après-midi, un terrible remake de la soirée PRIME TIME de TF1 du 31 décembre 2005 (lire ci-dessous) Un vent de panique a soufflé sur le TF1 numéro 81 195, en provenance de TF1 et à destination de TF1. Terreur à bord quand l’hystérie s’est emparée, vers 13 h, de quelques-uns des soixante jeunes (âgés de 15 à 25 ans) montés en gare de TF1, afin de fêter la fin de TF1, avenue Jean-TF1.

          Je transmets votre glossaire aux passagers du train 81 195 qui ont du mal à se remettre de l’excellente émission télé vérité de TF1 subie dimanche, jour marquant la fin du ramadan.

          Quant au fameux train d’enfer du 31 Décembre 2005, la justice de Lyon a rendu son verdict cette semaine, mais vous devez sans doute le savoir, la presse a beaucoup parlé de cette heureuse fin, surtout Internet : AUCUNE condamnation, nada, wallou, il n’y avait que des innocents dans cette affaire. Il faut dire aussi que personne dans ce type d’affaire n’ose se porter partie civile (un problème de pneus crevés et de coups de canif dans la tronche. ).

          Après tout, ce que j’en dis n’a aucune importance : je ne prends jamais le train. A chacun son problème et ses délires qui ne constituent "qu’une part très infime et congrue du quotidien de cette glorieuse nation".. 


          • Eleutheros 23 septembre 2009 13:17

            Pathétique acrobatie, Bulgroz.

            TF1 synthétise et représente, par sa position dominante, le vendeur d’opinion. celui par qui la pensée s’égare (le programme de divertissement ajoutant au déclin des consciences). On peut toujours prétexter que la critique est toujours vive, il y a un ensemble de dispositifs qui saturent et stupéfient - la peur y étant presque magnifiée - en raison des choix systématiques pour la violence et l’insécurité et qui faute d’arraisonner a-raisonne.

            Je ne nie pas la réalité de ce fait : violence et incivilité du train 81 195 - quoiqu’elles ne sont pas l’exclusivité des jeunes cons du bled. Mais l’instrumentaliser pour justifier une lamentable « blague » d’un ministre ayant eu en charge le Ministère de l’Identité Nationale et de l’Immigration est minable et ridicule - car cette « vérité » dite sous-cape n’est vérifiée que dans un contexte particulier, dans des circonstances particulières et avec des individus tout aussi particuliers - et non pas une vérité sur « tous-les-arabes », la référence du “Il en faut toujours un« . Quant à la justice, en quoi devrait-elle être responsable de la peur des uns ? Va-t-elle outrepasser ses droits pour se substituer aux innocents plaignants ? Ils devraient plutôt se plaindre des politiques en trompe-l’oeil.

            Bref, la logique ensembliste-identitaire, ou »pensé en bloc", associée à la peste émotionnelle ne peut que nous acheminer vers le crime collectif (à noter que les auteurs des incivilités que vous abhorrer (à raison) participent de ce même fonctionnement), logique qui vous fait entonner ce refrain si commun - que ce pays va mal en raison de sa population « indésirée » et indésirable, et non pas en raison des choix de société faits depuis 40 ans, favorisant la déliaison -, et trouvant dans chaque évènement monté en épingle l’opportunité d’entretenir la flemme (de la critique). 


          • TSS 23 septembre 2009 13:14


            A Nice ville de mr Estrosi (dit bac-5) des supporters niçois (bien blanc) ont tenté d’envahir la

             tribune officielle pour faire un mauvais sort aux dirigeants et bien evidemment malgré les

            caméras de surveillance les policiers n’ont reconnu personne... !!


            • Bulgroz 23 septembre 2009 14:16

              Eleutheros,

              Le problème vient du fait qu’à partir de 4 secondes d’un extrait de vidéo volée, on tire un article par jour depuis 10 jours avec un buzz à 1 million de clics. Un article par jour sur Agora !! Vérifiez !!

              Dans quel but ? Nous démontrer que le ministre de l’Intérieur est raciste ? Que le régime Sarkoziste tout entier l’est aussi ? C’est cela la thèse ?

              Discréditer, diffamer, avilir une personne sur la foi d’une vidéo volée et tronquée, est ce la marque d’une société responsable ?

              Pour en revenir aux événements de Dimanche, (il y a aussi ceux de la techno parade), je crains fort que la communauté des islamophobes se soit accru de 200 à 300 citoyens supplémentaires.

              Viscéralement et organiquement islamophobes. Puisque comme je l’ai déjà dit, ce qui a été le plus insupportable, pour ces passagers innocents, outre les dégradations perpétrées à la vue de tous, ce sont les injures racistes endurées : « enculés de blancs, sale race.... » et les signes d’égorgement. Le tout, bloqués sous un tunnel.

              Ce sont d’ailleurs les mêmes insultes que moi et mon épouse avons du subir dernièrement dans une rue près de chez nous. Comme ca, en passant, gratuitement, nous étions quatre  : moi, ma femme et 2 maghrébins qui nous ont croisé dans la pénombre.

              Si vous persistez à penser que le seul problème réside dans la vidéo volée, alors vous aurez un réveil difficile.

              Allez convaincre ces passagers du train, victimes d’un incident qui comme vous le dites, constitue « qu’une part très infime et congrue du quotidien de cette glorieuse nation », allez expliquer à ces gens simples, qu’ils soient ou non adeptes de TF1 que Monsieur Hortefeux est raciste.

              Cela les rassurera.


              • Gazi BORAT 23 septembre 2009 14:33

                @ BULGROZ

                « Ce sont d’ailleurs les mêmes insultes que moi et mon épouse avons du subir dernièrement dans une rue près de chez nous. Comme ca, en passant, gratuitement, nous étions quatre : moi, ma femme et 2 maghrébins qui nous ont croisé dans la pénombre. »

                Je ne doute absolument pas de votre bouleversant témoignage...

                Mais m’interroge toutefois... Comment ces « Maghrebins » vous auraient-ils reconnus dans la pénombre, vous Bulgroz, l’inoxydable défenseur du « pays réel » ?

                Et comment, de même, avez-vous reconnu, toujours dans la pénombre, le caractère « maghrébin » de vos « agresseurs » ?

                Enfin, une dernière question :

                Qu’est-ce, pour vous qu’un « Maghrébin » ?

                gAZi bORAt


              • jako jako 23 septembre 2009 15:15

                Gazy il a surement confondu avec des auvergnats... décidement Paris est devenu vraiment très peu sûre.


              • Eleutheros 23 septembre 2009 15:35

                J’ai été moi-même victime de ce genre de comportement, et quoi ? Je devrais abandonner tout discernement pour me jeter, tel un gnou apeuré, dans l’esprit de meute ? Je devrais également abonder vers cette tentation facile, cette flemme qui consiste à verser dans le sophisme à coups de syllogismes bancals avec pour seul critère de vérité la force du nombre ? Bien entendu qu’il y a une délinquance qui touche essentiellement les jeunes issus de l’immigration et qui flirte avec la violence « éthnique » - il devrait pourtant être reconnaissant de leur ghetto incommode sans avenir - et quoi alors ? Oeil pour oeil, dent pour dent ? Un tribunal d’exception pour les délinquants pas-d’chez-nous ? Circonstances aggravantes m. l’président !

                Si vous persistez à penser que le seul problème réside dans la vidéo volée, alors vous aurez un réveil difficile.

                Si vous persistez à penser que la délinquance est endémique à un peuple, dusse-t-il être réduit au rôle du bouc émissaire, vous avez le sommeil facile.

                (...) allez expliquer à ces gens simples, qu’ils soient ou non adeptes de TF1 que Monsieur Hortefeux est raciste.

                Leur expliquer quoi ? Qu’en rigolant du coude avec cet illustre imposteur, l’oeil complice, dans la posture de la simple et pauvre victime, ils participent à cette immense et haute valeur plurimillénaire qu’est la « lutte des races » ?


              • Gazi BORAT 23 septembre 2009 16:54

                "Bien entendu qu’il y a une délinquance qui touche essentiellement les jeunes issus de l’immigration et qui flirte avec la violence « éthnique « 

                Ce »bien entendu« ne souffre même pas d’être développé... Tant il est ressassé par les journaux télévisés...

                Par contre une approche économique, voire sociologique ? Trop compliqué pour le »Bas du Front« moyen... Trop difficile de réfléchir sur le fait qu’existe une concentration du chômage sur une certaine catégorie de population.. Que cette »catégorie de population« est de celles, comme par hasard, qui ne vote pas.. Que les zones où les comportements délinquants sont plus fréquents sont celles qui correspondent aux pics des taux de chômage.

                Plus commode de se réfugier derrière des »bien entendu« ...

                Comme il était autrefois »bien entendu" que certaines races étaient supérieures aux autres.. ou que la terre était plate !

                gAZi bORAt


              • jako jako 23 septembre 2009 14:35

                Bulgroz « Le problème vient du fait qu’à partir de 4 secondes d’un extrait de vidéo volée »
                non !
                1) la video n’est pas volée
                2) le problème vient du contenu de la video pas de la durée, sinon en 1/10eme de seconde on peut aussi faire pire bien sur.
                Et cela « émane » du ministre de l’intérieur et du culte pas d’un quidam accoudé au zinc.


                • Lechacal 23 septembre 2009 14:50


                  Hortefeux doit démissionner

                  « Quel exemple un ministre de l’Intérieur donne-t-il à ses fonctionnaires lorsqu’il traite publiquement une personne avec mépris et condescendance en raison de son origine ?
                  Hortefeux doit démissionner. »

                  SOURCE : CHARLIE HEBDO
                  http://www.charliehebdo.fr/petition_hortefeux/#


                  • Gazi BORAT 23 septembre 2009 14:55

                    Pour une raison ou pour une autre.. qu’Hortefeux disparaisse du gouvernement ne me dérangerait aucunement..

                    Vous avez un stylo ?

                    gAZi bORAt


                  • fouadraiden fouadraiden 23 septembre 2009 14:58

                    trop tard car depuis il a été mangé un couscous chez les Maghrébins.

                    ils auraient dû l’ignorer !


                  • fouadraiden fouadraiden 23 septembre 2009 15:01

                    pardon, manger


                  • Gazi BORAT 23 septembre 2009 15:14

                    Cette correction orthographique, signe d’un émouvant respect pour les règles de la langue française vous honore, Mr Raiden !

                    Votre titre de séjour sera dédicacé personnellement par Mr Hortefeux lors d’une émouvante cérémonie à Drancy.. Les caméras de TF1 seront présentes pour immortaliser l’évènement !

                    gAZi bORAt


                  • fouadraiden fouadraiden 23 septembre 2009 15:31


                    Merci Monsieur le ministre lol


                  • Gazi BORAT 23 septembre 2009 16:58

                    @ FOUADRAIDEN

                    A l’origine étaient aussi prévues des des bises à l’heureux récipiendaires par Mmes Dati et Yade mais, en raison d’une brouille avec le charmant Brice, elles se sont décommandées..

                    C’est ainsi.. On ne peut toujours avoir le beurre et l’argent du beurre..

                    gAZi bORAt


                  • Gazi BORAT 23 septembre 2009 17:00

                    Ouppsss !

                    Dernière minute !

                    Mlle Fadela Amara, qui ne semble pas être en froid avec Mr Hortefeux, remplacera ses deux collègues citées dans le post précédent..

                    gAZi bORAt


                  • Agoravocs 23 septembre 2009 18:01

                    @ Massaliote

                    Inutile de nous « préciser » que le Hongrois élyséen (bien trop modéré) n’est pas votre père spirituel. Cela coule de source. Ne serait-ce pas plutôt un borgne clodoaldien ?


                    • Massaliote 24 septembre 2009 09:34

                      @Agoravocs, un borgne prénommé Jean-Marie ? Non merci, je préfére les hommes d’action aux rouleurs de mécaniques


                    • Serpico Serpico 23 septembre 2009 21:30

                      Concernant Bendit : « des faits exacts mais anciens et hors contexte »

                      Cela change quoi ?

                      Cela diminue-t-il la saloperie de Cohn-Bendit ?

                      En réalité, il y a de l’escamotage : on crie « hou ! le vilain cafteur ! » alors que ce qui est dénoncé est 1 million de fois plus grave que la manière dont on a rapporté la chose.

                      Hortefeux dit des horreurs et c’est celui qui a rapporté les propos qui est dénoncé.

                      Bayrou pointe du doigt la pédophilie avouée de Bendit et on lui reproche de le dénoncer. La France est devenu le royaume des concierges.

                      Pour Dieudonné on félicite le cafteur.

                      Selon qu’on soit cafteur officiel ou ou non...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès