Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hostile à la Nature, le Ministre de l’Ecologie doit démissionner

Hostile à la Nature, le Ministre de l’Ecologie doit démissionner

Avoir attribué un tel ministère à un homme qui a aussi peu de considération pour la dignité animale a une signification très claire : le gouvernement français se moque royalement de l’écologie.

 Assimilant le gavage à de la torture, la Californie a adopté une loi interdisant la vente et la production de foie gras. Pour contre-attaquer cette loi américaine, Philippe Martin, alors député et président de conseil général, a appelé au boycott des vins californiens. (1)

 Fruit de la réflexion démocratique d’un peuple, l’interdiction du foie gras est motivée, en Californie, par un souci éthique, et non par un intérêt financier. En adoptant cette loi, la Californie n’a pas cherché à lancer une guerre économique, elle s’est simplement souciée du respect de la dignité animale. Une loi qui a été démocratiquement adoptée par un peuple doit être respectée ; et un député doit s’efforcer de faire preuve de tolérance envers la conscience des autres citoyens et des autres peuples. Se cantonnant à des considérations purement économiques, Philippe Martin n’avait aucun argument éthique pour appeler au boycott des vins californiens. En lançant cet intolérable chantage, Philippe Martin a tenté de corrompre la conscience d’un peuple soucieux d’atténuer la souffrance animale ! En cela, l’attitude de Philippe Martin est scandaleuse et pleine de démagogie.

 Hostile à la Nature, Philippe Martin a déposé un projet de loi visant à inscrire le gavage des oies au patrimoine culturel de la France. (2) Hostile à la Nature, Philippe Martin n’est « pas contre l’élevage industriel ». (3) Hostile à la Nature, Philippe Martin a demandé un allongement de la période de chasse. (4) Hostile à la Nature, Philippe Martin est un chasseur salué par les chasseurs. (5) Hostile à la Nature, Philippe Martin est un défenseur de la tauromachie. (6a)(6b)

 Aussi curieux que cela puisse paraître, Philippe Martin est aujourd’hui Ministre de l’Ecologie. Autrement dit, c’est cet ennemi de la Nature qui est censé se vouer, corps et âme, à la défense de la Nature. Avoir attribué un tel ministère à un homme qui a aussi peu de considération pour la dignité animale a une signification très claire : le gouvernement français se moque royalement de l’écologie. Ainsi, si la Ligue de Protection des Oiseaux s’est déclarée très déçue par les premières mesures prises par le Ministre de l'Ecologie (5a), le président des chasseurs du Sud-Ouest s’est lui félicité de constater que le sujet premier de l’actuel Ministre de l’Ecologie n’était pas l’écologie ! (5b)

 Pour preuve de ce désintérêt, en octobre dernier, Philippe Martin a cautionné le massacre de centaines de bouquetins en Haute-Savoie, alors que les bouquetins sont des animaux protégés par la loi française et par la Convention de Berne ! Cette décision a été prise dans le dos des citoyens, de façon autoritaire et anti-démocratique ! (7) Philippe Martin a cautionné un abattage qui a été rejeté par de nombreux scientifiques et par le Conseil National de Protection de la Nature ! (8)(9) Restant silencieux, Philippe Martin n’a pas versé une goutte de sueur pour défendre des bouquetins sains qui n’avaient aucune raison d’être abattus ! Restant silencieux, Philippe Martin n’a pas versé une goutte de sueur pour défendre des bouquetins qui ont été brûlés, massacrés à l’aveugle, dans des conditions inhumaines, sans droit de regard des scientifiques ! (9)

 Un homme, qui promeut à un aussi point la souffrance animale, n’a rien à faire à la tête du ministère de l’Ecologie. Philippe Martin doit démissionner, et doit être remplacé par une personne qui se bat, corps et âme, pour la Nature. La crédibilité de notre système politique en dépend !

 

Pour que cesse le massacre des bouquetins de Haute-Savoie, une pétition existe :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

 

Photo 1 : L-214. Texte et Photo 2 : Matthieu Stelvio.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Txotxock Txotxock 20 janvier 2014 10:01

    Oui au gavage des bouquetins !


    • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 2014 10:02

      C’est tout le gouvernement président compris qui devrait démissionner


      • tf1Groupie 20 janvier 2014 10:32

        Le peuple californien accepte les OGM, le bœuf aux hormones et les elevages industriels concentrationnaires, mais le peuple californien n’est pas « hostile à la nature » ... smiley


        • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 20 janvier 2014 11:06
          Concernant la Californie.
          Ce n’est parce qu’il existe d’autres pratiques légitimement contestables qu’une pratique n’est pas légitimement contestable.
          Ce n’est parce qu’on a tort sur plusieurs points qu’on a tort sur tous les points.

        • foufouille foufouille 20 janvier 2014 11:34

          faut revoir « food inc » = la nature version zunie avec des lacs de d’excréments de vache et cochon


        • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 20 janvier 2014 12:55

          On peut montrer les américains du doigt, mais il faut également voir ce qui se passe chez nous : http://animaux.l214.com/foie-gras/gavage/Gavage-247238772 http://animaux.l214.com/poules-pondeuses/elevage-infraction-surdensite-2008/poules-pondeuses-elevage-en-infraction-2008-P1020278 http://animaux.l214.com/poules-pondeuses/abattage-poules-2007/abattage-poules-pondeuses-2007-P1010401 


          Notre Ministre de l’Ecologie n’est « pas contre l’élevage industriel ». Si le Ministre qui défend la Nature ne souhaite aucun progrès en matière d’élevage, qui fera bouger les choses ?

        • foufouille foufouille 20 janvier 2014 14:31

          il suffirait de montrer l’élevage plein air comme rentable. mais c’est pas le but des anti dont pas mal sont végétariens voire aryen


        • Croa Croa 20 janvier 2014 16:39

          Ce n’est pas là tout le peuple californien ! En fait leur sensibilité est assez proche de la notre et la différence vient de filtres médiatiques différents des nôtres.


        • tf1Groupie 20 janvier 2014 17:32

          @ L’auteur,
          Concernant la Californie il y a donc deux constats évident :

          - la Californie n’est certainement pas une référence en matière de respect de la nature, et donc il est maladroit de l’utiliser comme telle ; c’est plutôt un bon exemple de green-washing.
          - la démarche californienne est ici une manière particulièrement hypocrite de biaiser la concurrence, ce qu’a semble-t-il compris Martin, mais que vous ne lui accordez pas.

          De façon générale on préfére les écologistes qui aient une vision globale de la problèmatique agro-alimentaire, plutôt que doctrinaire ...


        • Matthieu Stelvio Matthieu Stelvio 20 janvier 2014 20:09

          La Californie aurait interdit le foie gras pour biaiser la concurrence ? Je ne le crois sincèrement pas. Comparativement à Airbus, le foie gras est loin d’être une menace pour l’économie américaine. Je pense qu’un être humain peut rouler en 4x4 et être sensible à une telle photo : http://animaux.l214.com/foie-gras/gavage/Gavage-247238772


        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 janvier 2014 11:03

          Il faut faire du pâté avec les politicards professionnels. Pas besoin de les gaver, ça fait des années qu’ils se gavent eux-mêmes.


          • ETTORE ETTORE 20 janvier 2014 11:40

            Ce n’est qu’un épouvantail de paille planté par ce gouvernement dans la triste plaine désolée qu’est devenue la France. Comme beaucoup de ses amis porte manteaux de lois, qui les habillent couleur cocu.

             Encore un poste inutile, comme si on avait besoin d’eux pour faire fuir le peuple .

            • alinea Alinea 20 janvier 2014 12:14

              Absolument d’accord avec cet article ; moi je boycotte le foie gras et toute viande d’ailleurs ! mais je boirais bien un petit coup de vin californien ! smiley


              • Shawford Shawford43 20 janvier 2014 12:19

                Moi je n’aime que le vin califormien smiley


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 janvier 2014 13:31

                Je suis allé en Californie et les végétariens sont bien accueillis partout, c’est loin d’être le cas en France ou les les cuisiniers de restos ne savent même pas faire sauter quelques légumes (pour eux, les légumes, c’est pâtes ou frites... en portions pour nouveau né). 


              • Shawford Shawford43 20 janvier 2014 13:33

                ah gueu gueu buddy ?


              • vesjem vesjem 20 janvier 2014 16:39

                @shawford44
                Il faut une longue pratique du vin , augmenté d’un « nez » affûté pour évaluer la qualité d’un vin ;
                Ainsi , il y a quelques lustres , j’émettais l’avis qu’un vin était bon , à un ami ;
                celui-ci de me répondre : « mais c’est de la soupe de chêne ! »
                En effet , après quelques expériences et quelques années , je compris que les vins signalant :« élevé en fût de chêne » étaient souvent de la « soupe de chêne » ; à savoir , une exagération d’imprégnation du bois de chêne pour donner un goût fort de vanille , afin de masquer insipidité , l’acidité , ou simplement le mauvais goût d’un vin ;
                Les californiens ont montré l’exemple et fait école de ces pratiques falsificatrices dans le monde entier ; (une quantité de copeaux de chêne est ajouté à la fermentation , au lieu d’utiliser une barrique )

                désormais , je n’aime la vanille qu’en cornet ou dans les (grands) vins qui eux ne se targuent pas de l’utiliser , avec modération , bien sûr . 


              • Croa Croa 20 janvier 2014 16:44

                Ces échanges sont stupides : Les français, qui ont assez de bons vins, n’ont pas besoin des vins californiens et inversement pour les américains !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 janvier 2014 20:22

                Il n’y a qu’a voir à LA le nombre de gangs pour savoir que la chasse au Californien est ouverte depuis longtemps ...
                Je serais Hannibal Lecter ,je gaverais bien au mais quelques specimens pour voir ce que ça donne .


              • Shawford Shawford43 20 janvier 2014 21:05

                 @vesjem


                effectivement, d’ailleurs l’expression soupe de chêne est accolée à une pratique qui est devenue quasi la norme pour la maturation des vins, en particulier les grands vins de Bordeaux qui ne peuvent se dispenser d’être mis au chais dans des barriques de chêne neuf, quand bien même le millésime ou le cru n’aurait pas assez de structure/tanins à même de contrebalancer ceux du chêne. Et c’est clair comme vous le notez que la vanille est devenue au bordeaux (jeune) ce qu’est la banane pour le beaujolais.

                Et tout ça nous le devons à un américain, non pas californien mais de Baltimore, Robert PARKER, il vient d’ailleurs de passer la main après avoir été le grand gourou de la critique vinicole à même de faire multiplier le prix d’un cru noté entre 95 et 100 jusqu’à 10 fois sa côte normale.
                De là à ce qu’il ait subodoré que les vins californiens ne seraient jamais à même supporter le même traitement que les bordeaux, il y a un pas que je ne franchirai pas smiley smiley

              • vesjem vesjem 20 janvier 2014 22:21

                merci shawford pour ces précisions


              • Shawford Shawford43 20 janvier 2014 22:26

                Tout le plaisir est pour moi vesjem, c’est une denrée rare d’être en honnête et inflexible compagnie dans cette antre maléfique. 

                Mes hommages à Robert de l’Astran smiley


              • vesjem vesjem 21 janvier 2014 11:17

                @shawford
                je pense que beaucoup d’entre-nous sur ce site sont en quête de vérité ; le problème (ou non d’ailleurs sinon on s’ennuierait ferme) c’est que le cerveau de chacun possède son propre « formatage historique », qu’une pensée contraire peut contrarier ;

                Nous devrions tous en permanence redresser nos propres torts , et ceci est d’une grande difficulté .

                salutations       

                  


              • Shawford Shawford43 21 janvier 2014 11:53

                Euh comment dire vesjem, avec tout le respect que je me dois de vous porter : c’est pas maintenant que je vais m’étaler sur cette question, c’est à dire au moment où certain commenceraient peut être enfin à lire ce que j’écris pour ce que cela veut dire alors qu’ils ont fait tous le contraire ces 8 dernières années.


                Je peux vous inviter par contre à aller lire ce que je vais écrire à Olivier Cabanel dans quelques instants.

                Bien à vous Merlan l’Enchanté smiley smiley

              • vesjem vesjem 21 janvier 2014 15:21

                @shawford
                je ne saisit pas très bien le sens de« robert » et « merlan » , fais-tu allusion à un double pseudo inversé ?     

                  


              • vesjem vesjem 22 janvier 2014 19:11

                @showford
                ne me dis pas que tu es un mirage


              • Shawford Shawford43 22 janvier 2014 19:23

                Bonsoir vesjem, je suis bel et bien là mais effectivement avais une question de votre part en suspens, toutes mes excuses donc pour l’oubli.


                Pour vous répondre, à tout le moins je peux vous dire qu’il n’y avait rien de fondeur dans les expressions que j’ai effectivement quelque peu inversé. Pour le reste, si vous n’êtes pas versé dans l’émission le dessous des cartes d’AV, et dès lors si elles n’ont rien éveiller ou réveiller en vous, n’en tenez pas compte. De toute façon c’est vous qui voyez smiley 

              • Cassiopée R 20 janvier 2014 13:52

                L’écologie n’a jamais été prise au sérieuse parce qu’elle est vue comme un frein économique.


                Ce qui fait que l’on a des ministères successifs qui ne s’intéressent pas aux problèmes écologiques, et laisse les autres ministères prendre les mesures qu’ils veulent même si c’est contraire aux intérêts environnementaux, animales ou climatiques.

                Il y a quand même le problème des changements climatiques et où on ne voît jamais le minsitère de l’écologie s’exprimer. Pourtant vu la surexploitation des ressources naturelles, les nombreux risque écologique comme les abeilles (pas de fruit et de légume sinon) ou le réchauffement du climat. Le ministère de l’écologie reste sage, et ne doit pas heurter les intérêts commerciaux comme ce fût le cas en Guyane.

                Le ministère de l’écologique n’est même pas vert, un symbole de l’inexistance de l’écologie dans la vie politique.

                • nemotyrannus nemotyrannus 20 janvier 2014 14:37

                  « le réchauffement du climat »


                  Je vous conseille de mettre un gilet par balle , je sens que ça va pleuvoir d’ici peu.


                  Bon , sans rire , il y a aussi toute la clique de méprisants qui croient connaître le sens de la vie ; 
                  Ces « initiés » qui connaissent mieux que tout le monde les priorités du monde , 
                  les rebelles face à l’empathie ;
                  Ceux qui se prennent pour des aigles libres qui regardent de haut ce qu’ils appellent les « bisounours » ou les « bobo » ;
                  Ces gens tellement fiers de dire ouvertement je m’en fous...

                  Ceux là aussi jouent un beau rôle dans le mépris face à l’écologie.






                    • kéké02360 20 janvier 2014 15:01

                      Faites vos listes ouvertes pour virer la racaille UMP-PS des 36 000 communes de France, c’est urgent !!!


                      • Denzo75018 20 janvier 2014 15:49

                        Quelle drôle de civilisation, l’Amérique ! Ces mêmes américains qui interdisent la vente de foie-gras sous prétexte de gavage indécent des animaux, mais dans le même temps ils gavent leurs enfants à coup de MacDo & co jusqu’à les rendre obèse à vie !!!!


                        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 janvier 2014 15:56

                          C’est pas forcément les mêmes gens qui font ces deux choses là. 


                        • Croa Croa 20 janvier 2014 16:49

                          36% d’abrutis ne comprennent pas cet article de simple bon sens !  smiley


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 janvier 2014 20:28

                            Le problème de l’expréssion « simple bon sens » sont les termes « simple » , « bon » et « sens » .
                            Pas plus compliqué que ça ... smiley


                          • Bilou32 Bilou32 21 janvier 2014 08:41

                            Plus que 31 %, mais c’est pas si mal ! Le « simple bon sens » existerait encore chez une majorité ! smiley


                          • 65beve 20 janvier 2014 21:28

                            boycotter le vin californien ?
                            En voilà une idée.
                            Qui peut boire de ce truc ?


                            • Bilou32 Bilou32 21 janvier 2014 08:38

                              Ce Martin est notre ancien député pro corrida... Un vrai politique, qui n’a jamais fait que çà. Il est donc totalement incompétent au sujet de l’écologie, et ses prises d’opinion montrent qu’il n’a aucune empathie.

                              Les éleveurs français sont des cons, ils ont laissé la filière foie gras s’industrialiser il y a maintenant 30 ans. Résultat, tous les petits agriculteurs qui vivaient grâce a 100 ou 200 canards par an ont disparu, au profit de quelques rares unités de producteurs industriels (plusieurs milliers de canards par an !) chez qui le respect de l’animal est absent. Les cages individuelles ont été interdites mais il a fallu 30 ans pour çà !

                              L’industrialisation est une catastrophe pour la ruralité, les (vrais) paysans, le consommateur et surtout l’animal. J’ai gavé dans ma jeunesse (700 par an, j’étais presque un « gros », mes canards vivaient 4 à 5 mois dehors, puis étaient mis au gavage dans des parcs où ils pouvaient bouger, faire leur toilette (très important pour les oiseaux). Certes, le gavage n’était sans doute pas agréable, mais nous allions tout doucement, pour ne pas stresser l’animal, lui prodiguant quelques caresses pour calmer les premiers jours. Bien sûr le canard finissait dans une assiette, mais j’avais du respect pour lui, qui me faisait vivre.

                              Et puis les coopératives ont mis en place les « usines », et les traditionnels comme moi ont disparu. Le foie gras est au même prix qu’il y a 30 ans... et l’image de la mamie qui gavait ses 10 oies ou canards a cédé la place aux images choc d’internet.


                              • BA 21 janvier 2014 08:42
                                Mardi 21 janvier 2014 :

                                Cette nuit en Asie : à Fukushima, des fissures inquiétantes au cœur du réacteur 3.

                                Le gestionnaire de la centrale nucléaire de Fukushima admet que l’eau contaminée découverte ce week-end pourrait provenir de l’enceinte de confinement du réacteur 3, où se trouve le combustible partiellement fondu.

                                Au cours du week-end, des ingénieurs de la centrale de Fukushima, qui faisaient progresser un robot télécommandé au rez-de-chaussée du réacteur numéro 3, avaient filmé, avec leur machine, une importante fuite d’eau et, ensuite, découvert que ce liquide était plus contaminé que celui que Tepco injecte au quotidien dans les tranches pour en assurer le refroidissement. 

                                Hier soir, l’électricien, qui tente maintenant de définir l’origine de ces fuites, a admis que l’eau pourrait provenir de l’enceinte de confinement du réacteur, où se trouve le combustible partiellement fondu.

                                Si cette hypothèse, que semblent valider nombre d’experts étrangers, était avérée, elle compliquerait encore grandement le travail de démantèlement de Tepco, qui peine déjà à gérer les masses d’eau contaminée accumulées dans les sous-sols de sa centrale. 

                                Le groupe s’est pour l’instant concentré sur le démantèlement du réacteur numéro 4 qui n’était pas « chargé » en combustible au moment de la catastrophe de mars 2011. Il est actuellement occupé à vider la piscine de refroidissement de cette unité, où des centaines d’assemblages de combustible sont stockés.

                                Il prévoit ensuite de travailler, probablement dans plusieurs années, sur les tranches 1 et 3, où la situation est beaucoup plus critique et où l’environnement est beaucoup plus radioactif. Avant de tenter de retirer le combustible fondu, le groupe prévoit de submerger totalement les cuves mais il devra d’abord réparer d’éventuelles fissures.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès