Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Hulot, la culotte à l’an Vert

Hulot, la culotte à l’an Vert

Vexé que les écolos n’aient pas attendu septembre 2011 pour lancer la campagne présidentielle, comme il l’avait souhaité, Hulot s’est-il décidé à jouer les trouble-fêtes, comme en 2007 ?

On se souvient de la précédente présidentielle :

Le très médiatique Nicolas Hulot, proche d’un autre Nicolas, (lien) devenu président du pays depuis, était pressé par ses supporters de se présenter aux présidentielles 2007. lien

Tenté par l’aventure, comme à son habitude, Hulot lancait donc 7 mois avant l’élection son « Pacte pour l’Ecologie  » invitant tout le petit monde politique de l’hexagone à le signer, et de la Droite à la Gauche, presque tous s'étaient pressés pour le signer.

Geste d’autant plus facilité que le Pacte n’abordera à aucun moment le point le plus essentiel de la défense de l’environnement, l’énergie nucléaire. lien

il est probable que cet oubli soit volontairement lié à l’un des plus importants partenaires de la fondation Hulot : EDF. lien

En effet, comment contester l’énergie nucléaire lorsque son principal « actionnaire » a pour nom EDF ?

Pour être tout à fait complet, on ne peut passer sous silence ses hésitations sur cette énergie, car au moment ou il était conseiller (officieux) de Jacques Chirac, il avait étalé ses états d’âme, suspendant son jugement sur l’EPR, déplorant le manque de débat sur le sujet, prônant même en 2003 « idéalement une sortie du nucléaire  » mais ajoutant que « les énergies renouvelables ne pourraient se substituer seules entièrement au nucléaire  ». lien

Ce qui relève d’une méconnaissance du sujet, puisqu’on sait aujourd’hui qu’il est possible de quitter rapidement le nucléaire, le pétrole, et même le charbon, sans pour autant se priver. lien

Notons au passage les autres partenaires de sa Fondation : l’Oréal, chère à la famille Bettencourt, et qui a lourdement soutenu financièrement Nicolas Sarközy.

Cette multinationale célèbre pour ses cosmétiques, pratiquant l’expérimentation animale, et pour ses aérosols responsables indéniables de la destruction de la couche d’ozone, semble assez éloignée du monde de l’écologie.

Quant à TF1, propriété de Bouygues, le bétonneur, il ne semble pas, lui non plus, être un ardent défenseur de la nature.

Mais revenons au « pacte pour l’écologie ».

De Sarközy à Royal, en passant par Bayrou, Buffet, Voynet et Dupont-Aignan, 15 candidats potentiels l’ont signé avant le premier tour, suivis pour le second tour par 345 députés et 52 sénateurs. lien

A ces élus se sont ajoutés 732 805 citoyens.

Or, que s’est-il passé ?

Après avoir ostensiblement affiché sa proximité avec Sarközi, Hulot décide de ne plus se présenter, entraînant vraisemblablement une bonne partie des 732 805 signataires de son pacte à voter pour le candidat UMP. lien

D’ailleurs, après l’élection de Sarkozy, Hulot officialisera sa position dans une lettre, évoquant « une vrai victoire ». lien

On connait la suite : Sarkozy et Hulot se concerteront pour lancer le « Grenelle de l’environnement  », dans lequel le nucléaire ne sera jamais abordé, (lien) et qui, avec le temps, va se révéler largement contreproductif.

Citons le « Grenelle des ondes » qui s’est tenu en avril 2009 et qui prétendait soulever, entre autres, le problème des antennes relais, dont les participants diront « beaucoup de débat, peu de résultats ». lien

Pourtant, jamais à l’abri d’une outrance, Borloo continuera de claironner le succès indéniable de son « Grenelle », affirmant sans preuves que 96% des démarches ont été engagées et que 257 engagements sont réalisés…ou en cours de mise en œuvre.

Pour çà, il se base sur un rapport « indépendant » dont le « Canard Enchainé » à fait ses choux gras.

Les rapporteurs ne sont autres que des membres du groupe de travail du Grenelle, et d’un cabinet d’audit spécialisé en banques et assurances.

Comme le dit le « professeur Canardeau » « le grenelle n’a en rien gêné gros appétits, frénésie bétonneuse, et grande nuisances. Routes, aéroports, nucléaire, incinérateur, etc…tout continue exactement comme avant, mais attention…dans l’esprit Grenelle  ».

D’ailleurs, pendant qu’il se lance des fleurs, Borloo va aussi lancer en douce l’exploitation des gaz de schiste. lien

Comme le disent de nombreux observateurs, le Grenelle a été vidé de toute sa substance. lien

C’est Nicolas Hulot lui-même qui dénoncera par exemple l’abandon de la taxe carbone, en déclarant sur l’antenne de RTL  : « l’abandon de la taxe carbone, c’est du gâchis  ». lien

Aujourd’hui, le divorce semble apparemment consommé entre Hulot et Sarközi, et c’est la petite phrase de notre président omnipotent qui aurait tout déclenché, lors du dernier salon de l’agriculture : « l’environnement çà commence à bien faire ! ». lien

En novembre dernier, Cecilia Ostria, directrice de la fondation Hulot, avait d’ailleurs déclaré « Sarközy ne respecte pas ses engagements » ajoutant au sujet de l’affaiblissement du ministère de l’écologie « tout cela est contraire aux engagements du président envers Nicolas Hulot, qui a été en contact régulier avec lui ». lien

Il est probable que la volte-face de Sarkozy soit du au fait que malgré les petits cadeaux faits aux écologistes, ceux-ci restent obstinément à gauche.

La campagne des primaires d’EELV (Europe Ecologie les Verts) est donc bien lancée, puisque Hulot, après avoir envisagé de se présenter en « candidat libre » a décidé de rentrer dans les rangs et de se présenter aux primaires d’EELV. lien

L’annonce officielle devrait se faire le 13 avril, et Yves Cochet, son mentor, assure que le plan « com » est dans les tuyaux. lien

Dans un sondage IFOP, en termes de popularité, Hulot prend du galon et la tête des personnalités politiques : Il vient de dépasser DSK d’un point (76% contre 75%). lien

Et puis, au sujet du nucléaire, il semble que la catastrophe de Fukushima ait modifié son jugement, (lien) puisqu’il réclame maintenant un référendum sur la question. lien

« Mon sentiment, mais je dirais même ma conviction, c’est qu’il faut sortir du nucléaire » ajoutant quand même « qu’on ne pouvait en sortir comme çà, par un coup de baguette magique ». lien

Pourtant tout n’est pas si clair, puisque Jean-Marc Jancovici, son principal conseiller reste un militant pro-nucléaire.

D’ailleurs certains politologues continuent encore à penser que Hulot est un sous marin de Sarközi destiné à couler Eva Joly. lien

Yves Cochet est convaincu qu’Hulot n’appellera pas à voter Sarközi au 2ème tour…lien

Et si la candidature de Nicolas Hulot n’était en fin de compte pas choisie par EELV, n’aurait-il pas la tentation de rejoindre le camp de Borloo qu’il connait bien ? lien

« Ils se parlent depuis longtemps, et se voient régulièrement » affirme Laurent Hénart, secrétaire général du Parti Radical. lien

D’ailleurs, plusieurs dirigeants des Verts exigent que Nicolas Hulot s’engage à ne pas appeler à voter pour Nicolas Sarközi au 2ème tour. lien

Enervé par cette situation, un autre écologiste vient de se lancer dans la campagne, il s’appelle Stéphane Lhomme et il brigue aussi les suffrages des primaires d’EELV, en vue de l’élection présidentielle pour contrer Nicolas Hulot qu’il qualifie « d’écolo de salon ».

Lhomme s’est fait connaitre lorsqu’il était porte parole du réseau « sortir du nucléaire », puis suite à des divergences, il a créé son propre mouvement « l’observatoire du nucléaire » dont il est bien évidemment le président. lien

Eva Joly figure, on le sait, dans la liste des candidats à la primaire écologiste, et il y a déjà un certain temps qu’elle est entrée en lice soutenue entre autres par Noel Mamère.

Si l’on ajoute à cette liste, la candidature possible de Borloo, lequel s’appuie sur ses anciennes responsabilités ministérielles, et sur le mouvement des radicaux qu’il veut relancer, on voit que l’écologie fait recette.

Pourtant, un sondage récent montre que Hulot est tout juste à 8%, Aubry faisant 24%, Lepen 20% et Sarközy 19%. lien

Pendant ce temps, dans les rangs de l’UMP, on amuse la galerie : entre Lefebvre qui confond la mode et la littérature (Zadig et Voltaire), et Morano qui se mélange les pinceaux entre le chanteur Renaud, et la firme nationale de voitures : qu’ils soient remerciés ici de nous procurer toutes ces occasions de rire, ce qui par les temps qui courent est une bénédiction. lien

Mais d’ici le mois de mai 2012, de l’eau coulera sous les ponts, car comme dit mon vieil ami africain :

« Assieds-toi au bord de la rivière, tu verras passer le cadavre de ton ennemi »


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

135 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 13 avril 2011 09:30

    Bonjour, Olivier.

    Hulot, c’est avant tout un opportuniste qui a fait de la vulgarisation écologique son fonds de commerce, avec l’aide, comme tu le rappelles, de grands noms de l’industrie.

    Hulot, c’est à mon avis un infiltré de la droite dans le mouvement écologique, obligé par manque de moyens financiers et de logistique politique, d’entrer plus ou moins contraint dans la primaire des Verts. Un infiltré perçu plus ou moins consciemment comme tel par de nombreux Français, y compris dans les médias : ce matin, l’éditorialiste Jean-François Achilli l’a appeléNicolas... Sarkozy, et la semaine dernière Patrick Cohen avait fait encore mieux en lui trouvant ce qui devrait, à mon avis, devenir son vrai surnom (je militerai en ce sens) : Sarkhulot !

    Hulot, c’est enfin ce type qui possède une maison avec vue sur la plage de Saint-Lunaire (22) et dont les habitants affirment qu’il lui arrivait il n’y a pas si longtemps de venir en... hélicoptère. Je n’ai toutefois pas vérifié cette affirmation.

    Cordiales salutations.


    • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 09:49

      bonjour Fergus,
      je pense que les écolos sont en train de se faire piéger...
      enfin, on verra bien.
      très bonne journée
       smiley


    • criticaldistance 13 avril 2011 10:00

      Bonjour Fergus

      de même les habitants de Bavella en Corse où Hulot a une résidence affirment que Hulot s’y rend en hélicoptère
       
      les salariés de TF1 racontent que Hulot exige la classe affaires


    • Fergus Fergus 13 avril 2011 11:22

      Bonjour, Criticaldistance.

      Merci pour ces « rumeurs » qui, connaissant l’individu, sont malheureusement plus que plausibles, mais probables. 


    • fifilafiloche fifilafiloche 13 avril 2011 14:53

      Quelqu’un pourrait il m’expliquer en quoi l’écologie, qui est de l’intérêt de tous, a à voir avec les marketing politique des énarques (droite et gauche) ? Il y a des idées reçues qui ont la vie dure, celle que l’écologie serait « de gauche » en fait partie, mais on n’en comprend pas forcément la logique profonde ni les mécanismes...en tout cas pour les non initiés, la relation n’est pas évidente !


    • Renaud Séchiant 13 avril 2011 15:25

      Quelqu’un pourrait il m’expliquer en quoi l’écologie, qui est de l’intérêt de tous, a à voir avec les marketing politique des énarques (droite et gauche) ? Il y a des idées reçues qui ont la vie dure, celle que l’écologie serait « de gauche » en fait partie, mais on n’en comprend pas forcément la logique profonde ni les mécanismes...en tout cas pour les non initiés, la relation n’est pas évidente !

      Je vais tenter d’apporter une réponse... mais c’est pas facile !

      Disons que normalement avec une vrai droite (ça on connait) et une vrai gauche (ça on connait moins) l’analyse est simple : La droite à une tendance au chacun pour soit et à un certain conservatisme... Dans cet optique, on comprend que l’idéologie de droite à tendance à vouloir conserver ses acquis basés sur le système en place actuellement. Or, si les conservateurs veulent conserver le système, ils n’ont aucuns intérêt à dépolluer, rechercher des alternatives au développement économique actuel et à la sur-consommation.

      Une vrai gauche est normalement pour le partage, la répartitions des richesses et considère que l’ensemble des produits de la société sont un bien commun de l’humanité (la on tend vers la gauche de la gauche mais disons que c’est une tendance de gauche plus que de droite). elel stipule que les avancées dans tous les domaines (sciences, technologie...) sont aussi bien dues aux ouvriers, qu’au cadre, au fonctionnaire et au patron mais encore plus : à nos ancétres qui ont permis d’arriver la ou on est aujourd’hui... Bref dans cette optique, moins de conservatisme puisque le système est actuel est inuste —> CQFD une vrai idéologie de gauche aura plus tendance à vouloir révolutionner le système qu’à le laisser continuer sur sa voie de garage. Bref la gauche par sa tendance à vouloir changer le systéme (puisqu’il est de droite) aura plus de facilité à y intégrer de l’écologie et du dévellopement durable lors de ces changements. D’ailleurs le terme de dévellopement durable ne s’attaque pas qu’à l’environnement —> voir sa définition :

      Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Rapport Brundtland, 1987

      On peut aller plus loin :

      1. Le développement est un processus conduisant à l’amélioration du bien-être des humains. L’activité économique et le bien-être matériel demeurent essentiels mais la santé, l’éducation, la préservation de l’environnement, l’intégrité culturelle par exemple le sont tout autant.
      2. L’adjectif durable insiste sur la notion de temps c’est-à-dire pour une amélioration sur le long terme du bien-être de tous.
      A la lecture de cette (ces) définition(s) on comprend de suite que le dévellopement durable colle plus naturellement aux principes de la gauche qu’au principe de la droite : Je m’explique :

      Le libéralisme (normalement idée de droite) à tendance à laisser le marché réguler tout le reste. Le but étant d’accroitre les richesses par la concurrence en espérant que tout le monde pourra monter dans le train —> bref on voit le résultat... une course éffrénée vers le profit... et qui, loin de se contenter de répondre au besoin présent, en viens à inventer des besoins inutile... Le but —> profit, argent ! On est à l’opposé de la première définitions.

      Sur les deux définition séparée cette fois : Je ne commenterais même pas... les gens lucides verront bien que c’est incompatible avec les politiques de droites menées partout dans le monde.

      Résumé : Si l’environnement peut être en théorie aussi bien intégré par la droite que par la gauche, la pratique nous montre que les gouvernement de droite se foutent de l’environnement et n’en parlent que parque c’est à la mode, ca correspond à la demande. Sans compter que d’autres parti spécialisés (les verts) sont en capacité de répondre à cette demande... bref pour être réélu il faut enfumer le peuple avec du durable histoire de concurrencer les verts sur leur terrain. Après dans la pratique, la gauche se fout aussi de l’environnement puisqu’elle est de droite.

      l’analyse est perfectible mais dans les grandes lignes ca semble logique.


    • oncle archibald 13 avril 2011 09:44

      Monsieur Hulot ? je n’en connais qu’un, c’est Jacques Tati !


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 09:51

        cher oncle
        il y a une anecdote à ce jour,
        je ne m’en rappelle plus du détail, mais il y a un rapport entre Jacques Tati et Nicolas Hulot,
        il semble qu’ils aient fréquenté les mêmes endroits ? la même ville ?
        sur qu’un lecteur nous mettra sur la piste.
         smiley


      • jako jako 13 avril 2011 09:57

        Bonjour Olivier,L’oncle de Hulot habitait à Paris ou habitait également Jacques Tati.
        Sa candidature ? il y a un sondage interessant à ce sujet sur Europe1.fr candidat crédible ? non à 65%, mais bon les sondages ne donnent qu’une idée et Europe 1 n’est pas fréquenté par le must des votants.
        Bonne journée


      • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:04

        Bonjour Jako
        merci de ta réponse,
        c’est assez drôle, ce raccourci entre « mon oncle » de Tati, et nicolas Hulot...
        très belle journée à toi.
         smiley


      • Fergus Fergus 13 avril 2011 11:27

        @ Olivier.

        La différence entre les deux : le Hulot de Tati était un poète lunaire sympathique qui portait un regard attendri sur les hommes et leurs défauts ; quant à Sarkhulot, il est avant tout un homme d’affaires peu sympathique qui porte un regard attendri sur son compte en banque !


      • Ecuelle 13 avril 2011 12:54

        D’après la fiche de N.H. sur wikipedia, il est fait mention d’une interview dans l’Express du 7 février 2005 où il en parle.
        Je cite :
        « Mon grand-père était l’architecte de l’immeuble dans lequel habitait Jacques Tati. Chaque fois qu’il y avait un problème, la gardienne lui disait : « Il faut appeler Monsieur Hulot ! » Cela revenait comme un leitmotiv. Il semble que mon grand-père avait une silhouette particulière, qui a frappé Tati. Aussi, lorsqu’il a créé son célèbre personnage, il s’est souvenu du nom et a demandé l’autorisation de l’utiliser. »


      • LE CHAT LE CHAT 13 avril 2011 09:52

        salut Olivier ,
        c’est pas gagné pour notre green washer hélicologiste !

        déjà , on voit un Noel Mammère écolo pastèque exiger de lui qu’il se prononce sur les sans papiers , préoccupation de gauchiste pur et dur et non d’écolo .

        Encore une fois , je me répète , les écolos véritables sont les écolos indépendants .
        EE-les verts se sont fourvoyés en mendiant des strapontins au PS...


        • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 09:58

          Bonjour le Chat,
          je suis assez proche de ce que tu penses,
          je crois qu’il y a une grosse manip qui se prépare, afin d’affaiblir les verts
          mais qu’est-ce qu’ils sont allés faire dans cette galère ?
          espérant que je fais de la parano sans raison.
          on verra bien
          à+
           smiley


        • cathy30 cathy30 13 avril 2011 09:53

          bonjour Olivier
          Il a dynamiter les écolos aux dernières présidentielles, s’il recommence alors on peut se poser des questions.
          Un lien intéressant sur les francs maçons ainsi que la maitrise de calcul des climats mais pas seulement, (en plusieurs parties et assez long). bonne journée à toi.

          http://christroi.over-blog.com/article-la-lumiere-derriere-la-franc-maconnerie-tous-leurs-secrets-devoiles-par-un-ex-franc-macon-59077607.html


          • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:01

            cathy
            comme toi, je suis inquiét...
            en tout cas,
            merci de ton lien.
            il tombe bien,
            j’ai en chantier depuis un certain temps un article sur le thème « la terre aura toujours le dernier mot »
            je pense que çà va m’aider,
            très belle journée à toi.
             smiley


          • pierrot123 13 avril 2011 10:06


            De toute manière, N.Hulot en sous-marin...c’est pas vraiment nouveau, non ?

            Par ailleurs, D.Cohn-Bendit s’apprête à flinguer la candidature Hulot, et même toute candidature Verte à la présidentielle...
            Au motif que l’écologie dépasserait l’opposition droite-gauche.(?)
            (A voir ce soir chez Taddéï...)


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:32

              pierrot
              non, c’est pas nouveau, mais je crois que çà a échappé a pas mal de monde en 2007 ?
              Bendit a peur que la gauche ne soit pas au deuxième tour, d’où sa posture...
              réalisme, ou manque de courage ?
              les cartes ne sont pas encore distribuées, et Joly pourrait créer la surprise.
              enfin, on verra.
              merci de votre commentaire.


            • cevennevive cevennevive 13 avril 2011 10:38

              Bonjour Olivier et tous,

              Je me permets de copier ici un commentaire que j’avais fait sur un autre article :

              Tous, bonjour,

              Un parti écologiste est un non sens par essence.

              Pourquoi l’amour de la terre, de la mer, de la forêt, des animaux, de l’humain et de la vie serait de droite ou de gauche ? Tout le monde est concerné par la conservation de notre éco-système, c’est-à-dire de notre vie, et des conditions de cette vie.

              Un parti politique est sale, forcément sale. Car il est fait de petites (ou grosses) compromissions, d’argent à ramasser pour une campagne électorale, de promesses à des grosses boîtes, etc. De toutes choses qui ne peuvent qu’annuler les bons sentiments de départ.

              La preuve : tout le monde est d’accord pour préserver notre planète. Mais certains (et même beaucoup) détestent les verts (ou un vert en particulier).

              Je ne sais pas quelle est la bonne solution pour l’écologie. Mais ce dont je suis sûre, c’est que je ne désire pas la confier à un parti politique, quel qu’il soit. Et non plus à un membre des verts quel qu’il soit (dont certaine ignore la géographie élémentaire de sa planète, dont un autre parcours le monde en Hélicoptère pour faire le guignol à TF1)

              Est-ce sérieux tout cela ? Dites-moi, pouvez-vous faire confiance en ces gens-là pour la préservation de votre vie ?

              Je crois qu’aujourd’hui, je puis dire la même chose. Voyez les clivages, compromissions et et parfois voyoucratie qui accompagnent les partis politiques. A mon avis, l’écologie devrait faire partie d’une vaste association nationale avec ramifications, association qui pourrait peser très fortement sur tous les partis. Il me semble que cela serait plus propre.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:57

              cennevie
              si votre analyse est juste pour certains, je crois que des candidatures comme celle d’Eva Joly sont une très bonne nouvelle pour la politique.
              on ne peut pas la soupçonner de manque d’intégrité.
              elle n’a pas peur de traquer les maffieux de la politique, et je pense qu’ils la craignent tous,
              pour cette raison, je pense que si EELV la prennent comme leur porte parole, je voterais pour eux sans le moindre état d’ame.
              mais si un autre choix est fait, ce sera sans moi (et surement sans beaucoup d’autres)
              c’est vrai que chez les verts, tout comme dans les autres partis, il y a des opportunistes, des professionnels de la politique.
              ici en rhone alpes, un vert est responsable d’une usine d’incinération tellement surdimensionnée qu’il faut faire venir des déchets d’italie pour la faire tourner !!!
              une autre n’a pas reversé sa cote part au mouvement....
              donc tout n’est pas parfait, loin de la.
              mais avec Joly, çà pourrait être le début d’une autre manière d’envisager la politique.
              enfin, ce n’est que mon modeste avis.
               smiley


            • asterix asterix 13 avril 2011 12:32

              On y vient, on y vient. Tout qui te suit sur Agoravox sait que tu supportes Eva Joly. T’es pas tout seul, Olivier... et en sus ta petite pique sur Sarkhulozy n’est pas sans fondement. Normal, l’animal président sait que si Eva Joly passe au second tour, elle bouffera tout cru tout adversaire, quel qu’il soit. Comme les électeurs ont enfin compris que la démocratie, c’est le premier tour et nul autre, il a deux objectifs dont le premier lui réussit bien pour le moment : Eva Joly ne peut pas dépasser les 5 pour cent afin d’éviter d’avoir à lui refiler une dotation. Le second consiste à diviser la gauche pour délayer les suffrages, un objectif parfaitement réalisable.
              J’ai déjà écrit dans ces mêmes colonnes que le PS, tout sauf unitaire, devrait ne présenter aucun candidat, ce qui la ferait élire dans un fauteuil. Mais le PS est une machine à perdre, un ramassis de caciques dont le seul credo politique consiste à dire et redire : tous pour moi, tous pour le peuple. 
              Eh oui, pour Sarko, l’ennemi n’est pas Marine et encore moins DS-FMI Khan. Son travail de sape consiste uniquement à favoriser l’ennemi qu’il sera sûr de battre. L’entièreté de la presse à sa botte y contribue. Tous ses valets aussi, Hulot en est un.


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 15:03

              Astérix,
              si tous sont de cet avis, que je partage, on peut se mettre à réver une Joly présidente.
               smiley


            • LE CHAT LE CHAT 13 avril 2011 10:26

               il est peut être entrain de comprendre qu’il n’y a pas d’écologie de droite

              il faudrait aussi qu’il comprenne qu’il n’y a pas d’écologie de gauche non plus , les lubies trostkistes des verts pastèques n’ont rien à voir avec l’écologie non plus !

              quand à l’écologie centriste , Benhamias et Wehrling doivent être en train de se les bouffer d’avoir été faire les guignols au Modem ......  smiley  smiley


            • Fergus Fergus 13 avril 2011 10:29

              Bonjour, Orion.

              Oui pour Eva Joly. Pour ce qui est de la volonté de lutter contre la consanguinité politique-finance, Nicolas Hulot alias Sarkhulot, ce serait plutôt l’éthique en toc !


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:36

              orion,
              oui, c’est probable,
              mais il reste un autre cas de figure : c’est qu’il joue la comédie en se disant faché avec sarko...
              était-il sincère en lançant son fameux « pacte », ou tout celà n’a -t-il été qu’une vaste farce ?
              çà ne me surprendrait pas.
              à moins qu’il soit sincère et que l’accident de Fukushima ait fait changer réellement sa position ?
              belle partie de « poker menteur »
               smiley


            • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 15:10

              au Chat,
              je persiste a penser que l’écologie, par les valeurs qu’elle défend ne peut se placer ailleurs qu’à gauche sur l’échiquier politique,
              mais bon, ce qui m’intéresse surtout, c’est ce qu’elle défend, et non pas la couleur du drapeau.
              décroitre pour grandir,
              lutte à la corruption,
              mise en place d’énergies alternatives propres et souriantes
              mais aussi sur le social, salaire maximum établi, et le reste que je ne vais pas décrire.
              d’ailleurs, ce serait marrant de proposer un programme idéal, tel que le voient les démocrates qui s’expriment ici.
              çà pourrait donner des idées à d’autres.
              genre : smig pour les députés, les ministres, les sénateurs...
              réquisition des appartements libres et non loués depuis des lustres,
              évincer les apatrides financiers de la nationalité qu’ils fuient...etc
              y a un sacré boulot juridique à faire.
              on est tellement dans un trou qu’on ne peut pas tomber plus bas.
               smiley


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 avril 2011 10:23

              Un type qui est pote avec Sarko et qui travaille pour TF1 n’a rien pour plaire. Je dirais même que son profil est suspect.


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:38

                Peachy,
                je suis assez de cet avis,
                je n’arrive pas à le croire sincère.
                espérons que nous nous trompons tous ?
                 smiley
                c’est vraiment un coup à torpiller EELV
                scénario : les verts en fin de compte choisissent Joly...Hulot rejoint Borloo, au dépens des voix écolos, et au deuxième tour, borloo et hulot négocie avec sarko pour lui apporter leurs voix.
                plan diabolique, sauf si sarko n’est pas au 2eme tour.
                 smiley


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 avril 2011 11:29

                Je regarde actuellement son intervention sur une chaîne info. Pour l’instant son discours est très marqué à gauche. Condamnation du néolibéralisme et de la spéculation... rejet du principe de compétition agressive... appel à la planification écologique... croissance qualitative... dénonciation des inégalités... redistribution des richesses... « changer de cap »... souveraineté monétaire (il a osé)... capitalisme sauvage... apaiser la société... santé et services publics sous l’autorité de l’Etat... dénonciation du tout commercial... nouveau modèle de développement incompatible avec la politique actuelle de Sarkozy...

                Mouais, on verra. En attendant personne n’est obligé de le croire sur parole.


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 avril 2011 11:32

                Terminé. J’ai l’impression que Mélenchon a rédigé son discours.


              • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 15:12

                Peachy
                sarko nous a appris a nous méfier des discours
                on peut citer Jaures a tout bout de champ, et s’éclater au fouquets des l’élection gagnée.
                 smiley


              • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 13 avril 2011 16:17

                Yes. Hulot, lui, serait bien du genre à célébrer sa victoire dans une centrale thermique avec les actionnaires d’EDF. Vu qu’ils sont potes.


              • BABAYAYA BABAYAYA 13 avril 2011 10:35

                Bonjour Olivier :


                Concernant votre article, je pense qu’hulot est au verts ce que Bolroo est au centre, un sous-marin pour torpiller cette épine dans le pied de sarkoléon...
                Il torpille le centre, le vert et comme ça il a les coudées franches...
                Et tout autant Lhomme/Joly sont chez les verts ce que Bayrou est au centre...

                Je persiste et signe en disant que les verts devraient ettre non alignés, qu’ils devraient etre une force de proposition à même de faire pencher la balance sous conditions d’être écoutés...

                De ce fait, je re-persigne (c’est plus rapide les abréviations...) en disant qu’il faudrait que ces gens se réunissent en une réelle association d’idées ayant pour but un mieux vivre.

                Les verts sont pour un mieux vivre humain par rapport à notre planete, Bayrou, dès 2007, avait parlé de beaucoup de choses (socialement et économiquement parlant) qui sont devenues des évidences aujourd’hui (déficits, etc....), en se réunissant pour un bien commun, je suis presque persuadé qu’ils seraient à même de nous donner une réelle note d’espoir...

                enfin, ça c’est ma vision, donner de l’espoir tant pour nous que notre planète, etre à même de discuter, sans s’opposer systématiquement, ouvert au dialogue avec l’autre, en prenant en considération son point de vue...

                mais bon je crois que je rève un peu trop....

                Bonne journée à tous toutefois

                • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:48

                  Babayaya
                  oui, c’est une analyse qui tient la route.
                  pourtant j’ai souvent le sentiment que les principaux partis politique prennent « l’écologie » pour un gadget pour parfumer leur programme,
                  sarko, lorsqu’il affirme que l’écologie ne doit pas avoir de « place politique » dans l’échiquier gauche droite, essaye par ce moyen, de la récupérer.
                  pourtant l’écologie par les valeurs qu’elle défend est fatalement de gauche.
                  l’écologie de droite, c’est celle qui impose le nucléaire en disant qu’il ne produit pas de co2 et donc qu’il participe à la lutte contre le réchauffement planétaire.
                  belle manipulation qui explique pourquoi il n’était ni dans le pacte de hulot, ni dans le grenelle de borloo.
                  l’écologie ne se limite pas à la défense des petites fleurs et des oiseaux : c’est aussi la lutte contre les ogm, lutte contre les pesticides, lutte contre l’incinération, lutte contre les antennes relais, et lutte contre le nucléaire : autant de sujets qui fachent la droite.
                  c’est comme çà que je le perçois...
                  mais bon... ?
                  bonne journée aussi.


                • BABAYAYA BABAYAYA 13 avril 2011 10:59

                  « ’écologie ne se limite pas à la défense des petites fleurs et des oiseaux : c’est aussi la lutte contre les ogm, lutte contre les pesticides, lutte contre l’incinération, lutte contre les antennes relais, et lutte contre le nucléaire : autant de sujets qui fachent la droite. »


                  Tout à fait, c’est une perception du mieux vivre vis à vis de notre monde... comprendre qui l’on est et surtout à quel niveau on se situe...

                  Le jour où la terre en aura ras le bol, elle nous balancera avec l’eau du bain...

                  Deux citations résument bien ma pensée concernant l’homme et la terre :

                  la premiere dans Matrix, lorsque Mr Smith s’adresse à Morpheus, en n’arrivant à comparer les hommes qu’aux virus.

                  la seconde dans Charlie de Stephen King :
                  « Lorsqu’une équation est fausse, on l’efface du tableau »...



                • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 11:48

                  Babayaya
                  pas mieux !
                  merci.
                   smiley


                • Linz 13 avril 2011 10:44

                  Olivier bonjour

                  Excellent raccourci de la situation et bravo pour le titre !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:48

                    Linz
                    merci pour le compliment,
                    c’est vrai que ce titre me plait bien.
                     smiley


                  • pierrot123 13 avril 2011 10:51

                     @ O.Cabanel :
                    « je n’arrive pas à le croire sincère. »

                    Parfois, j’entends dire que « sincère » peut rimer avec, disons pour rester poli : « Naïf »... (l’autre mot n’a que trois lettres, la première est un ’C« , la dernière un »N"...)


                    • olivier cabanel olivier cabanel 13 avril 2011 10:59

                      pierrot,
                      peut etre...
                      dites moi Pierrot, êtes vous le même qui êtes intervenu à plusieurs reprises sur quelques uns de mes articles qui traitaient du nucléaire ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès