Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Identité nationale et immigration, une erreur historique !

Identité nationale et immigration, une erreur historique !

Première partie : étrangers, immigrés d’où viennent ces notions ?

Le terme immigration désigne à la fois un mouvement et le résultat de ce mouvement. Français, immigrés, étrangers, tous appartiennent à la population française, mais sont tantôt confondus, tantôt distingués à tort.
 
Si par définition, l’immigré est celui qui est "venu de l’étranger", dans le langage courant il est celui que l’on croit reconnaître d’après une nationalité supposée, un statut social, une couleur de peau... Par exemple, un cadre supérieur américain du nord travaillant en France sera plus rarement qualifié d’immigré qu’un jeune chômeur, né en France de parents algériens. Hors le premier est un immigré étranger, l’autre, français de naissance, n’est pas venu du pays d’origine de ses parents !
 
Au carrefour de l’Europe, la France s’est constituée par vagues successives de populations qui se sont fondues dans un ensemble commun. 
 
Il y a deux millions d’années les premiers habitants qui ont peuplé la France dans ses frontières actuelles étaient déjà des immigrants, issus du continent africain. Plus tard au premier millénaire avant notre ère, les Celtes partis d’Orient, voire d’Asie mineure, s’imposent et donnent naissance au peuple gaulois. la légende en fera "nos ancêtres". Mais dans les faits, les descendants de Vercingetorix, se perdent dans des vagues de multiples invasions qui vont se suivre. 
 
A la suite des romains, les "barbares", vont se succéder à partir du quatrième siècle : les Francs, les Alamans, les Wisigoths, les Burgondes, les Huns venus de Chine, enfin au neuvième siècle, les Hongrois, les Sarrasins (arabes chrétiens et musulmans)) et les Normands envahissent l’empire de Charlemagne. Depuis la préhistoire, ces vagues de peuplement ont façonné la diversité régionale de la population française.
 
Au onzième siècle, les grandes migrations sont plus rares. La France est peu à peu unifiée par le christianisme et au moyen âge elle devient une vraie mosaïque de peuples qui s’enracinent localement en préservant chacun leurs coutumes et leurs langues (patois corse, breton, provençal, etc...) L’étranger littéralement "celui qui est extérieur au pays", "pays" qui se limite à une région, ou même un simple bourg ou village ! Au quinzième siècle, louis onze protège les marchands étrangers qui apportent de nouvelles techniques. L’Europe défile à la cour de France où mariages et alliances se font et défont sans tenir encore compte de frontières bien floues. Artistes italiens, drapier hollandais, imprimeurs germaniques, mercenaires suisses ou espagnols se succèdent auprès des rois. Certains d’entre eux marqueront l’histoire de France comme le Cardinal de Mazarin, le compositeur Lully, italiens tous les deux ou Jean-Jacques Rousseau, un suisse né à Genève en 1712 !
 
Du seizième ou dix-huitième siècle la France est plutôt une terre de départ vers le reste du monde, plus qu’une terre d’arrivée. Dans les campagnes on se dit picard, normand, alsacien, basque ou breton plutôt que français ! Il n’est pas si loin le temps des séparatistes bretons ou corses et au pays basque la résistance est toujours présente. Dans les villes les étrangers font surtout partie de l’élite cosmopolite attirée par les riches pour leurs talents.

C’est la révolution de 1789 qui va avec ses idéaux de liberté et d’égalité, confirmer l’état de fait que les étrangers ont les mêmes droits que les Français. Mais la guerre contre l’Autriche, la Prusse et l’Angleterre menace bientôt l’unité de la république et ses frontières. Une suspicion s’installe vis à vis de ceux qui n’appartiennent pas à la république. L’idée de nationalité s’impose alors face à l’étranger. les droits publics et politiques deviennent un attribut exclusif de la citoyenneté française !

Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Rounga Roungalashinga, qui passait par là 21 décembre 2009 11:01

    C’est tout ? Quelle est la thèse de l’article ?

    Par exemple, un cadre supérieur américain du nord travaillant en France sera plus rarement qualifié d’immigré qu’un jeune chômeur, né en France de parents algériens. Hors le premier est un immigré étranger, l’autre, français de naissance, n’est pas venu du pays d’origine de ses parents !

    OR ! Pourquoi de plus en plus de gens font cette faute ?


    • foufouille foufouille 21 décembre 2009 11:43

      et bien sur, ils se sont maries entre eux
      creant ainsi des racistes consanguins


    • titi 21 décembre 2009 11:46

      Pas d’accord

      1/ Certainement pas.
      Lyon, Villeurbanne, etc...
      Et même si les romains n’ont pas tout fondé, ils sont à l’origine de l’essor des cités.

      2/ Les « barbares » n’étaient certes pas nombreux, mais Grégoire de Tour a dépeint la situation des régions ayant subit les invasions : désertique. Les francs n’étaitent peut être que quelques centaines de milliers, mais dans ces zones les gallo-romains étaient encore moins. D’ailleurs quid de la coupure entre pays d’Oc et pays d’Oil ?

      4/ Faux. Les Sarrazins sont restez en Provence jusqu’à 250 ans après Poitiers.


    • zelectron zelectron 21 décembre 2009 12:34

      @Gud
      Les français sont bel et bien descendants des gaulois ne vous déplaise. Ah, bon ? il me semblais que les Francs étaient un peuple germanique et puis vous oubliez un peu facilement les Celtes.


    • zvalief 21 décembre 2009 12:54

      Tout à fait d’accord, nos ancêtres gaulois étaient une nation unie, Lyon, Vienne, Bordeaux, Rennes, Paris et plein d’autres ne se sont pas développées grace aux Romains.
      La culture Gallo-romaines n’est qu’une fable pour nous faire croire aux bienfaits du métissage culturel.
      Le mot France ne vient pas du tout du peuple germanique (les Francs) qui sont venus s’installé en Gaule.
      Les Wisigoths ne se sont jamais installés en aquitaine.
      Marseille n’a pas du tout été fondé par des Grecs.
      Et les Anglais n’ont jamais occupé la France.
      Ah révisionnisme quand tu nous tient...


    • Redj Redj 21 décembre 2009 15:30

      Et avant les gaulois il y avait quoi ?? Rien ?


    • zvalief 21 décembre 2009 17:18

      @ ancien du gud,
      c’est votre comparaison qui est stupide, à l’époque la gaule n’avait pas 60 millions d’habitants, proportionnellement, quelque milliers c’est énorme pour l’époque.


    • ecoeco120 22 décembre 2009 08:20

      Contrairement aux États unis, la France n’a pas accueilli des milliers d’immigrés, le colonialisme a déraciné au même titre que l’esclavagisme des milliers d’africains de leur terre qui leur avait été volé par les français pour venir travailler dans les usines Renault de l’après guerre !
      Si la France veut un débat sur l’identité nationale à l’heure de la mondialisation, et bien qu’elle arrête de stigmatiser les immigrés qui contrairement a beaucoup de français dit de souche ( à condition que l’on me prouve que ce genre de chose existe) travaillent durement pour s’en sortir et faire mieux que leur parents.


    • Elisa 22 décembre 2009 20:58

      Napoléon 1° était une femme et Jeanne d’Arc un homme !


    • exocet exocet 22 décembre 2009 22:42

      Titi :
      « 4/ Faux. Les Sarrazins sont restez en Provence jusqu’à 250 ans après Poitiers. »

      Moitié, pas Poitiers, Charles Martel les a écrasés à moitié...


    • projetX projetX 21 décembre 2009 11:20

      C’est quoi l’interet de l’article ?


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 décembre 2009 08:55

        l’ intérêt est de  2,5 %


      • la fee viviane 21 décembre 2009 11:48

        cet article comporte deux parties, donc, vous verrez lorsque je posterai le second, mais je pense que l’interêt de l’article est surtout pédagogique, qu’il souligne l’importance de l’Histoire d’un pays, d’un territoire qui, vous le savez pour certain n’a ses frontières actuelle que depuis très peu de temps à l’échelle d’une vie humaine ! dans mon second artixle j’aborderais des thèmes pour rompre avec les fausses évidences qui nourissent les polèmiques. merci pour vos remarques, c’est la première fois que je me lance à publier, alors les erreurs peuvent en effet se produirent, mais en ce qui concerne les romains, ils sont bien allés de partout en Europe et ont fondé une grande ville que vous ignorez dans la liste Lutèce, l’actuel Ville de Paris, avez-vous visité les arènes, particulièrement bien conservées et trouvés lors des premiers travaux d’aménagement des égouts ? Ce village qui occupait l’ile de la cité, fut d’abord un site des tribus Parisii, puis en 52 avant JC elle fut conquise par les romains c’est bien après le départ des romains que les gailois vont occuper les lieux et agrandir les fortifications en dehors de l’Ile, mais des invasions germaniques vont iccyper les gaulois pendant presque trois siècle avant que quelle devienne la capitale de l’empire de Clovis. En ce qui concerne les nombres des différents envahisseurs, par rapport au peuplement total de la planète à l’époque, ces chiffres sont d’abord très difficiles à fixer, mais assez importants tout de même !


        • pépé 21 décembre 2009 12:57

          iccyper ? Connais pas smiley


          • la fee viviane 21 décembre 2009 13:34

            pardon, c’est occuper qu’il fallait lire. Aujourd’hui l’archéologie a fait des progrès stupefiant, tout cela allier à la génétique on peut facilement et pour un coût très bas de 100 dollars environ retracer le parcours de vos gènes sur plsusieurs centaines de générations.


            • oncle archibald 21 décembre 2009 14:16

              Et Narbonne, la capitale de la « province Narbonnaise » qui incluait Lyon .. et les colonies Grecques d’Agde et de Marseillan dans l’Hérault, et la montagne d’Alaric dans l’Aude, et les tours Wisigothes de la cité de Carcassonne .. Si-Si il y a eu du « mixage » en abondance dans le sud ... et il n’en reste pas moins vrai, que dans certains petits villages, il suffit d’être du village d’à coté pour intriguer et que les vieilles se demandent, derrière les volets mi clos : « mais qui c’est ? ». Ce qui a fait du bien dans les villages c’est la télé .. Les vieux passent moins de temps à médire ou à calomnier, ce qui était leurs principales occupations pour passer l’après midi et se rassurer sur le fait qu’ils n’étaient pas encore tout à fait morts .. 


              • oncle archibald 21 décembre 2009 14:18

                @ l’auteur : « la France s’est constituée par vagues successives de populations qui se sont fondues dans un ensemble commun » ... Oui .. Et quand les populations immigrées ne veulent pas se fondre, il se passe quoi ?


                • Cug Cug 21 décembre 2009 16:31

                   ahahaha elle est marrante c’est là smiley
                   Un débat sur l’identité nationale ?


                • la fee viviane 21 décembre 2009 16:33

                  on parle surtout de « non intégration » pour les arabes, qui sont blancs comme vous et moi ! Le plus souvent l’assimilation arabes égal musulman est le lieu commun qu’il faut combattre car faux. Il y a des arabes de toutes confessions, les premiers chrétiens étaient palestinien, donc arabes, ne l’oublions pa. La religion musulmane est très peu connue, peut-être à cause de sa jeunesse par rapport aux autres religions monthéïstes. De plus, la lecture du coran qui ne fût traduit de l’arae ancien que très tard y est peut-être pour quelque chose. Il n’empèche, cette religion est bien issue du livre « la bible ancien testament. Les prophètes comme Mo¨se ou Abraham y sont nommés plusieurs fois ainsi que Jesus, plus de vingt fois ! De plus le coran n’a jamais prétendu que Mahomet était un envoyés direct de Dieu sur terre, mais un prophète qui n’avait aucun pouvoir surnaturel, comme Jesus par exemple que l’on a prétendu etre le fils de Dieu ! Le coran n’est pas un livre violent, en tout cas pas plus violent que l’ancien testament ou même le nouveau, mais pour comprendre cela il faut en lire une bonne traduction ! Quant à l’intégration des musulmans elle a vraient commencé dans les années 60 avec la sedentarisation de familles issues d’Algérie. L’islam, le vrai, non intégriste est pratiqué sans problème, du moins pas plus de problème que l’implantation du christianisme qui lui aussi connu des intégristes, des massacres , l’inquisition et ses bûchers, et qui avec ses divers courants allant des créationistes américains, en passant par les catholiques, orthodoxes et protestants est encore divisé aujourd’hui face à un discours de jésus très différents du dogme actuel ! alors, non, je ne pense pas que les immigré arabes ne veuillent pas s’intègrer à la communauté si diverse de la France. Aux mêmes causes les mêmes effets : pauvreté, chômage, déscolarisation, regroupement dans les mêmes quartiers dits »sensibles" de personnes ayant les memes problèmes conduisent à les mettre à l’écart de la société dite intégrées et à couper ces gens des autres encore plus qu’avec des murs !


                  • titi 21 décembre 2009 22:07

                    « elle a vraient commencé dans les années 60 avec la sedentarisation de familles issues d’Algérie »
                    Celà est faut.
                    L’immigration africaine a commencé pendant la première guerre mondiale.
                    La France, qui se présentait alors comme la première puissance musulmane pour faire contrepoids à l’Empire Ottoman, a utilisé les troupes coloniales d’une part, et la main d’oeuvre arabe d’autre part.
                    Ces troupes coloniales et cette main d’oeuvre ne repassera pas la méditerrannée.
                    C’est de là que débute l’immigration dans la région de Lyon entre autre.

                    Qu’est ce qui fait que 90 ans plus tards, on soit encore dans une situation qui n’a durée que l’espace d’une génération pour les autres peuples immigrés ?
                    Les francais n’ont ils pas montré leur capacité à accueillir avec les Italiens, les Polonais, les vietnamiens, etc.. Qu’est ce qui cloche ?

                    « Aux mêmes causes les mêmes effets : pauvreté, chômage, déscolarisation, regroupement dans les mêmes quartiers dits »sensibles« de personnes ayant les memes problèmes conduisent à les mettre à l’écart de la société dite intégrées et à couper ces gens des autres encore plus qu’avec des murs ! »
                    Pour avoir vécu un exemple « d’intégration » menée par « Habitat et Humanisme » je peux vous assurer que les barrières sont plus dans la façon d’être que l’endroit où on vit.
                    Un exemple : autours de moi les enfants de moins de 10 ans sont au lit à 9h00. Pourquoi les petits maghrébins de 10 ans trainent dans la rue jusqu’à 23h00 ? Je sais. c’est comme ça au bled. bah oui mais on est pas au bled... Quelles chances ont ces enfants pour réussir à l’école de la république lorsqu’ils se couchent à plus de 23h00 comme au bled ? Quelle est leur capacité à apprendre lorsque pendant le mois du ramadan ils ne dorment pas ?

                    Lorsque l’on met un peu d’huile et un peu d’eau dans un récipient, en secouant très fort on peut arriver à les mélanger. Mais tot ou tard l’huile et l’eau se séparent : elles ne sont pas miscibles.
                    Les modes de vie occidentaux et africains ne sont pas miscibles. On peut toujours dire que si, et continuer à secouer on y arrivera pas et on prend le risque de casser le récipient.

                    D’autre part, et je précise que je ne suis pas croyant, vous renvoyez dos à dos les religions Juive, Chrétienne et Musulmane.
                    Je suis bien d’accord pour dire qu’elles sont toutes supercheries et fables. Cependant vous ne pouvez mettre dos à dos des évènements datant d’il y a 5 siècles avec des évènements contemporains.
                    Il y a 5 siècles l’inquisition torturait, brulait... mais qui ne torturait, ni ne brulait il y a 5 siècles ?

                    Et en fait c’est bien ca le problème.
                    En Europe, il y a 5 siècles on tuait égorgeait dépecait les hérétiques... en terre d’Islam c’est toujours le cas (Daniel Pearl coupé en 10 morceaux)...
                    En Europe, il y a 5 siècles on s’égorgeait entre voisin sur l’interprétation du même livre... en terre d’Islam c’est toujours le cas.

                    En fait l’Islam renvoie l’image d’une pratique passéiste, et nous fait revivre une époque à laquelle on a absolument pas envie de retourner.

                    «  je ne pense pas que les immigré arabes ne veuillent pas s’intègrer à la communauté si diverse de la France »
                    Imaginez que je me balade dans la rue dans cette tenue : http://p.pichonnier.free.fr/vu_1/images/ssl11256.jpg voire que je postule pour un emploi.
                    Je passerai pour un mec pas tout à fait normal. Et pourtant il n’y a aucune différence avec une personne en djellaba dans les rues de paris.

                    Pour s’intégrer le bougnat a du laisser tomber son chapeau, sa biaude et ses sabots.
                    Pour d’intégrer le maghrébin devra laisser tomber son chapeau, sa djellaba et ses sandale.
                    C’est tout bête...


                  • oncle archibald 22 décembre 2009 08:47

                    Titi : c’est tout bête et de simple bon sens .. mais le bon sens ça n’est pas très « in » ces temps-ci.


                  • Cathy59 21 décembre 2009 18:09

                    C’est bien beau tout ça, mais je trouve que les débats se focalisent un peu trop sur les descendants d’immigrés venant du nord de l’Afrique ! Je suis d’origine européenne, et bien que française, je dois me justifier pour refaire des papiers ! Je pense que c’est un idée intéressante de vouloir définir l’identité nationale en France puisqu’apparemment les français ne savent pas qui ils sont ! Pour ma part, cela simplifierai mes démarches administratives, être française oui mais non cela me gave un peu ! Pour ceux qui me dirait que je n’ai qu’à aller voir ailleurs, pas possible, je dois prouver que je suis française pour faire mon passeport (il me faut le fameux certificat de nationalité française, ma carte d’identité n’étant pas une preuve, enfin si quand on a des parents nés en France, pas de bol pour moi !)


                    • oncle archibald 22 décembre 2009 08:44

                      Et je ne vous parle pas d’une tante anglaise d’origine, infirmière dans l’armée de King Georges en 1940, qui a connu mon oncle dans la poche de Dunkerque et l’a épousé à la sortie des camps en 1945 .. qui a donné 6 enfants à la France, qui s’est fait arracher son sac et a perdu ses papiers et qui a du prouver (mais comment ?) qu’elle était bien Française et pas Anglaise .. On l’a emmer... six mois avant de lui redonner une CI Française .


                    • bo bo 21 décembre 2009 19:08

                      on parle surtout de « non intégration » pour les arabes, qui sont blancs comme vous et moi !

                      Incroyable et insupportable ... ce que VOUS ECRIVEZ ........... et quand on est de couleur ????


                      • la fee viviane 21 décembre 2009 23:18

                        lorsque vous dites, Titi, que l’imigration a commencé pendant lapemière guerre mondiale avec les africains, vous avez raison, mais comme je le précise, cette immigration fût « légèrement » forcée car on manquait de blancs pour y aller ! Ces soldaats ont été expatriés de force souvent pour aller se faire massacrer dans les tranchées de Verdun, pour moi ce ne fût en aucune façon une immigration choisie. Lislaù dont vous parlez est un islam intégriste, qui a relecture du Coran encourageant les actes de sacrifices de soi pour gagner le paradis d’allah. Les religions monotheistes ont le plus souvent monter des peuples les uns contre les autres alors que c’est une seule et même religion qui est à l’origine du judaïsme, christianisme et islam. Il est a noter que nos politiques en temps de crise recommence la litanie de la xenophobie et du racisme afin de faire passer leurs erreurs dans le camp des immigrés et français d’origine,, mais de quelle origine, une origine au faciès comme pour une miss france bien française mais dont la mère aimait le prénom de malika, on a voulu exploiter ce prénom pour dire que, enfin une miss france était d’origine magrhebine, quelle bêtise !


                        • PUCK 21 décembre 2009 23:57

                          La différence ESSENTIELLE dont personne ne semble parler est que la loi religieuse et la loi civile se confondent en une seule et même loi ,la CHARIA ,pour les musulmans alors que leur séparation ou laïcité sont de règle pour les français .
                          Lorsque les musulmans accepteront d’occulter leurs lois religieuses pour reconnaitre la primauté de la loi civile ,alors ,ils seront intégrés .


                          • ecoeco120 22 décembre 2009 08:55

                            Je tiens à remercier l’auteur de l’article et j’attends avec impatience la suite de l’article, je ne pense pas que le problème réside véritable dans l’immigré arabe blanc ou brun, les problèmes que le débat sur l’identité nationale soulèvent sont encore plus profond qu’une simple question de religion ou de couleur, la France a un devoir de mémoire à faire, et ce en toute objectivité, elle a massacré brulé spolié exploité des milliers de maghrébins de noir et d’asiatique durant deux siècles, et ce n’est que maintenant qu’elle se demande que font des petits immigrés noirs ou rebeux chez elle ?!!!
                            Il est clair que le seul objectif de ce débat est d’occulter les vrais problèmes des français. Le monde a changé, la France a changé.
                            Moi je me pose une seule question, quel est la proportion des immigrés d’origines africaines comparativement à ceux d’origines européennes ? Je ne vois pas comment l’Identité française peut être en périle face à quelques milliers d’africains alors qu’elle est envahis régulièrement par des centaines de milliers d’européens.
                            A moins que ce débat n’a d’autre raison d’être que d’aller faire voter les vieux qui restent recroquevillé chez eux à regarder TF1 et qui ont peur du voisin à la peau basané qui leur rappelle leur passé colonial dont ils veulent se débarrasser à tout prix !


                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 22 décembre 2009 09:00

                              Bwana bwana  fé faroi 


                            • décurion 22 décembre 2009 09:11

                              éco,

                              Si un mot suffisait, je dirais imbécile.
                              Ainsi les vieux sont inutiles, abrutis par tf1, ils ont peur de leurs voisins, et ils ont un passé colonial.
                              Quand on est capable de débiter ce genre de niaiseries, de juger, de condamner une génération, on évite de jouer les moralistes, on ferme sa gueule et on ouvre les livres qu’il faut pour comprendre.


                            • Kim Kim 22 décembre 2009 09:36

                              « les Celtes partis d’Orient, voire d’Asie mineure »

                              Quelle blague, ce sont des germains en majorité !
                              « Il y a deux millions d’années les premiers habitants qui ont peuplé la France »
                              En fait un million deux cent mille ans et ce sont des anténéhanderthaliens (homo antecessor)
                              « les Francs, les Alamans, les Wisigoths, les Burgondes, les Huns venus de Chine, enfin au neuvième siècle, les Hongrois, les Sarrasins (arabes chrétiens et musulmans)et les Normands envahissent l’empire de Charlemagne. »
                              Les Francs, Alamans, Wisigoths, Burgondes sont des peuples germains et les Huns venus d’Asie Centrale n’ont pas envahis la Gaule ils furent battus par Aetius dans les champs Catalauniques du coté de l’actuel Chalons-en-Champagne et se replia en Italie. Les sarrasins étaient en majorité d’origine berbère et donc arienne ne sont pas des arabes.
                              Ce sont seulement durant les dernières décennies que nombre d’arabes et d’africains envahirent la France et une partie de l’Europe. 
                              .

                              • polarys62 22 décembre 2009 14:17

                                A DIFFUSER SANS MODERATION.
                                 A méditer profondément ....
                                ....car ce texte a plus de cinquante ans .

                                Citation du Général De Gaule le 5 mars 1959,
                                 rapportées par Alain Peyrefitte.
                                 « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des
                                 Français noirs, des
                                 Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à
                                toutes les races et
                                 qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils
                                 restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France.
                                 Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de
                                culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas
                                 d’histoire !
                                Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec
                                turbans et djellabas ?
                                Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui
                                prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants.

                                Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre.. Agitez la
                                bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont
                                des Arabes, les Français sont des Français.
                                Vous croyez que le corps français peut absorber dix millionsde musulmans,
                                qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ?
                                 Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie
                                étaient considérés comme Français, comment les empêcher de venir
                                s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus
                                élevé ?
                                 Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises,
                                 mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »
                                 
                                > > > > > > > > CHARLES DE GAULLE


                                • PUCK 22 décembre 2009 19:34

                                  Figurez vous que cette citation ,que j’avais volontairement laissée anonyme ,a été censurée sur le forum du Figaro . !!!

                                  J’avais seulement demandé qui en était l’auteur .


                                • Cathy59 22 décembre 2009 17:05

                                  Le débat provient du fait du mélange de deux thématiques à savoir : que veut dire être français aujourd’hui et comment résoudre les problèmes d’intégration. Sur le premier point, j’attends de savoir, sur le second, je pense, pour le vivre au quotidien, qu’il ne s’agit pas d’une histoire d’origine ou de religion, ceux qui font c... n’ont soit aucunes connaissances de leur culture d’origine, soit sont de « bons français » qui n’arrivent pas à trouver leur place dans la société. Mettre dans la tête des gens que vivre en banlieue, c’est le début de l’échec, c’est nul ! Je suis d’une génération pour laquelle être heureux était le plus important, maintenant il faut la panoplie du parfait « j’ai plein de pognon » même si paradoxalement on critique les riches ! A partir de là comme il n’y a toujours eu qu’une minorité de gens fortunés, les gens ne se donnent pas les moyens d’avoir une vie juste ordinaire ! Le débat ne se poserait pas si ils foutaient la paix aux autres non ?


                                  • la fee viviane 22 décembre 2009 17:32

                                    vous avez entièrement raison cathy59, si on tombe dans ce piège grossier c’est, que hélas, une grande portion du peuple français est ecore xénophobe et raciste par méconnaissance des faits réels de la construction de cette identité qui n’est pas une puisque l’identité que nous avons c’est homo sapiens sapiens qui veut dire l’homme qui sait, qui sait quoi exactement ? Le problème est là. on a peur de ce qui est inconnu, alors pour avoir moins peur nos frères et soeurs terriens et terriennes, dialoguons, parlons, questionnons, d’abord les sciences exactes, puis l’histoire car les mêmes effets ont les mêmes causes et inversement. la crise de 29 nous avait déjà conduit au bord du goufre pour les mêmes raison que celle de 2008 qui n’est pas finie, mais qui renaitra si on ne fait rien concernant nos façons egoistes de vivres comme si nos ne faisions plus d’enfants !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès