Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ignorance d’un ministre et silence d’un quotidien

Ignorance d’un ministre et silence d’un quotidien

 LA PERSEVERANCE DANS L'ERREUR EST PLUS QU'UNE FAUTE !

Manuel Vals, le ministre de l'intérieur devrait réfléchir avant de parler.

Je croyais qu'il disposait de conseillers, de chargés de mission et d'une ribambelle de conseillers.

Que font-ils donc ?

Ils auraient pu l'empêcher de faire cette déclaration lors de la grande mosquée de Cergy le 6 juillet 2012 ;

« Je suis le ministre des Cultes... Ce message sera en tout point identique à celui que la République adresse à toutes les religions car elle les regarde avec la même bienveillance et leur ouvre le même bras. »

Eh bien non...Il n'y a plus de ministre des Cultes et ceci depuis l'adoption de la loi du 9 décembre 1905.

Il n'y a qu'un bureau central des Cultes au ministère. !

Si le ministre a besoin d'un conseiller laïcité, ce qui est une évidence même, il faut que ce conseiller soit bien formé.

Il faudrait qu'il explique au ministre de l'intérieur que cette loi de séparation des églises et de l’État stipule que l’État ne reconnaît pas les cultes...

Ne pas méconnaître ne signifie pas les reconnaître.

Comme l'explique la Fédération Nationale de la Libre Pensée dans sa revue « la Raison » :

« En terme juridique, la reconnaissance ouvre des droits. Par la laïcité institutionnelle, les religions n'ont aucun droit particulier »

Monsieur le Ministre devrai savoir aussi que sa fonction lui interdit, au nom des principes de séparation d'être comme ministre de la République à une cérémonie religieuse qu'elle soit musulmane, chrétienne, juive ou bouddhiste.

 

Des personnes ignorent ce qu'est la laïcité, l'ignorance n'est pas une tare, ce qui est inadmissible c'est la persévérance dans l'erreur.

M. le Ministre, pourtant pleinement informé continue à se croire le ministre des cultes et continue à être présent lors de cérémonies cultuelles.

Le Monde, pourtant journal sérieux publie des contre vérités et surtout ne rectifie pas ses erreurs.

C'est ainsi que la Fédération Nationale de la Libre Pensée, association qui a aujourd'hui plus de 160 ans d'âge a écrit un communiqué dont un passage retient mon attention :

« Il arrive pourtant au Monde de mentir effrontément, mais ce n’est pas la règle. Le 10 décembre 2004, sous la plume de Nicolas Weill, est publié un article au titre choc : « Il y a 99 ans, les laïcs l’emportaient sur les libres penseurs ». La Fédération nationale de la Libre Pensée est en pleine préparation de la manifestation pour le centième anniversaire de la loi de 1905 (qui verra descendre dans la rue plus de 12 000 laïques dont un nombre impressionnant de libres penseurs sous les drapeaux et banderoles de la Libre Pensée). Il fallait bien une vilenie pour tenter de salir notre initiative.

Dans une réécriture de l’Histoire, marquée par une ignorance crasse, le journaliste dit que Jaurès, Briand et Herriot ont combattu les thèses de la Libre Pensée. Incroyable mais vrai ! Ils étaient tous à la Libre Pensée et tous agissaient dans le cadre des orientations du Congrès mondial tenu à Rome en 1904 qui avait élaboré les principes de la loi sous la conduite de Ferdinand Buisson, qui Présidait la Commission parlementaire dite « des 33 » qui a écrit la loi du 9 décembre 1905.

Il fallait faire cette falsification, le Monde l’a fait. »

Le trait de la Libre Pensée est sévère mais juste.

Je partage d'ailleurs la colère de la Libre Pensée de se voir ainsi ignorée par le Monde qui ne signale ni n'analyse les communiqués de la Libre Pensée

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.97/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 16 novembre 2012 09:35

    Bonjour, Chalot

    Avec cet article, vous faites un bien mauvais procès à Valls qui peut être attaqué de manère plus pertinente sur d’autres dossiers comme celui des Roms.

    Certes, il n’y a pas, stricto sensu, de « ministre des cultes », mais l’utilisation de cette appellation, tant par les ministres de l’Intérieur successsifs que par les journalistes, relève uniquement d’une facilité de langage destinée à montrer que le ministre de l’Intérieur est effectivement en charge des rapports de l’Etat avec les communautés religieuses.

    Quant à la participation d’un chef de l’Etat ou d’un ministre à une cérémonie religieuse en hommage à une victime d’attentat ou de crime odieux, je ne vois pas en quoi elle poserait plus de problème que la vôtre ou la mienne, athée convaincu, à la cérémonie de funérailles religieuses d’une personne à lequelle nous souhaiterions rendre hommage. J’observe d’ailleurs que cette pratique a toujours existé.

    Ne cherchons pas des poux dans la tête des ministres sur des sujets aussi futiles.


    • epicure 16 novembre 2012 16:03

      Il n’a pas à participer à une inauguration d’un lieu de culte par une quelconque religion.
      Ça c’est une entorse à la laïcité qui n’a pas de justification.


    • Anaxandre Anaxandre 17 novembre 2012 02:07

       « Je suis lié de manière éternelle à la communauté juive et à Israël. Quand même ! »

       Manuel Valls, Radio Judaïca, 17 juin 2011

       (http://www.youtube.com/watch?v=Y9Bs3tF1jj0&feature=related, la vidéo a été mainte fois supprimée - ça fait un peu « désordre » pour un Ministre des cultes ! - mais grâce à l’opiniâtreté des internautes qui l’ont sans cesse remise en ligne, les censeurs semblent avoir abandonné...)


    • clostra 16 novembre 2012 10:14

      Pour les catholiques, le ministre du culte, c’est le prêtre...

      Puisse-t-il exercer ce pouvoir avec amour de son prochain et générosité, compassion et indulgence, intelligence de la Foi, au service des plus pauvres parmi les plus pauvres.


      • Fergus Fergus 16 novembre 2012 16:41

        Bonjour, Calmos.

        Vous avez raison, j’ai oublié de citer Aurore Martin.

        Concernant le président, outre Chanoine de Latran, il est également Co-prince d’Andorre, et par conséquent prélat et noble du seul fait de son élection... républicaine et laïque. Amusant !


      • pergolese 16 novembre 2012 10:28

        Le plus embêtant, ce sont surtout ses propos...


        • Constant danslayreur 16 novembre 2012 10:51

          La laïcité menacée par une prérogative de ministre ? Chalot vous chipotez, mais bon « débattons » pour redéfinir tout ça dans le bon sens… Je propose
          Manuel Valls, ministre collant aux basques de l’aurore ma(r)tinale et des (in)cultes j’ai bon ?


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 10:53

            ... Sylvia Pinel, ministre bien faite avec ce qu’il faut où il faut de l’Artisanat bien fait, du commerce qu’il faut et du tourisme où il faut.


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 10:58

            Nicole Bricq, ministre du commerce extérieur, de l’exportation du pinard et de l’importation du Nutela


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 10:59

            Victorin Lurel, ministre de l’académie créole et des loutres de mer


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 11:20

            Plus sérieusement Chalot une vraie question
            S’il n’y a pas de fonction de ministre des cultes,, qui au gouvernement sera le premier décideur en matière de :
            - Circuits et origines du financement des activités en relation avec les cultes
            - Contenu des prêches et des sermons des uns et des autres
            - Dérives sectaires genre suicidons nous tous le 21/12/12

            j’en passe et des pires


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 11:26

            - 1, oui bon d’accord mais j’aurais préféré une réponse moi.

            Les cultes et les activités qui s’y rattachent impliquent une véritable « gestion » au niveau par le gouvernement en place, alors quelle structure et quel décideur ?


          • Constant danslayreur 16 novembre 2012 11:37

            Une question subsidiaire SVP lorsqu’après un acte malveillant haut en symboles, des élus locaux et des représentants du gouvernement dont le ministre des cultes, agissent pour l’apaisement et la sauvegarde de la paix sociale et de l’égalité de tous devant la république laïque... en partageant un repas de rupture du jeûne musulman, est-ce au choix : criminel, inadmissible ou alors tout juste scandaleux...
             

            03 Août 12 - Manuels Valls à la mosquée

            Le ministre de l’Intérieur et des Cultes, Manuel Valls était en visite ce soir à la mosquée de Montauban, profanée mercredi. Il était accompagné de la ministre tarn-et-garonnaise, Sylvia Pinel, ainsi que de Jean-Michel Baylet. Le ministre a voulu par sa présence, conforter la communauté musulmane blessée par la profanation stupide du lieu de culte.

            Il fût accueilli par le Préfet de Tarn-et-Garonne avec l’imam Bennacer ( notre photo ), ainsi que par le Vice-Président de l’association musulmane, Ali El Hammimi et des membres du bureau, Ms Bouzlafa, Belhadj, Brahim, Erjaffalah.....Les deux députés du département étaient présents ainsi que des conseillers généraux.

            La Ville était représentée par trois adjoints au Maire ( Brigitte Barèges étant en déplacement ) et par plusieurs conseillers d’opposition, notamment Claude Mouchard et Philippe Bécade.
            Toutes ces personnes ont partagé l’iftar, le repas qui est pris chaque soir par les musulmans au coucher du soleil pendant le jeûne du mois de ramadan.

            http://www.flash82.com/news_tarn_et_garonne/news_detail_montauban.php?Id=3793


          • CHALOT CHALOT 16 novembre 2012 11:10

            Fergus !
            Il ne faut pas confondre présence à un enterrement et présence comme tel d’un ministre à une cérémonie officielle comme une « béatification » oiu une inauguration.
            Quant à l’ignorance ou l’ambiguïté je persisrte et signe


            • CHALOT CHALOT 16 novembre 2012 11:11

               

              La Fédération Nationale de la Libre Pensée réagit vivement vis à vis du « Monde ».

              Ce quotidien qui se veut sérieux et « objectif » a effectivement un comportement peu démocratique vis à vis de cette fédération qui a joué dans l’histoire de notre république un rôle important et qui aujourd’hui encore a des interventions pertinentes.
               

              « Le Monde

              ou le mensonge par omission fait journal

              Le journal le Monde a été fondé « officiellement » à la fin 1944, il prenait la suite du Temps, journal des Maîtres des Forges dont Jean Jaurès disait qu’il « était la bourgeoisie faite journal », c’est-à-dire du patronat français. Son directeur, désigné par le Général de Gaulle, était Hubert Beuve-Méry passé par l’École des cadres d’Uriage, haut lieu du « maréchalisme » et où ont été formés les cadres de la Collaboration avec le Régime nazi. Chacun a les quartiers de noblesse qu’il peut.

              Ce journal est celui de la Démocratie-chrétienne à la française. Et comme celle-ci, il en a toutes les tares. D’abord, dans le plus pur produit de l’Inquisition catholique, il se veut être le directeur de conscience du pays. C’est lui qui prétend dicter aux gouvernements et aux hommes politiques, ce qu’il faut faire.

              Dans la tradition du confessionnal le plus exigeant, il pousse l’hypocrisie à son comble. Sans doute un peu honteux d’être l’organe officieux de l’Eglise catholique, il se déclare « impartial ». Il a honte de ce qu’il est, il cache ainsi sa vraie nature cléricale. C’est ce fait qui rend Le Monde immoral. Qu’il soit un journal d’opinion, rien de plus normal. Qu’il se drape dans le manteau de Noé pour tenter de faire croire qu’il n’est pas partisan, en démocratie, cela s’appelle une usurpation.

              Il détient la vérité. Tout ce qui n’est pas le Monde n’existe pas. En tout cas, c’est ce qu’il voudrait faire croire. Les plumitifs du 7e arrondissement de Paris réinventent l’Index de ce qui est prohibé, tous les jours à l’heure des Vêpres.

              Le Monde ne ment pas, il omet

              Et pourtant, il n’a rien à voir avec Flaubert. Loin s’en faut. Qu’on en juge. Tout le monde connaît le combat de la Libre Pensée pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple de la Première Guerre mondiale. Même les détracteurs les plus acharnés de la Libre Pensée le reconnaissent. Pas Le Monde.

              Il réussit le tour de force dans son édition du 11 novembre 2012 de parler du soldat Chapelant, fusillé pour l’exemple en 1914. Le docte journal parle même de « réhabilitation générale » faisant ainsi écho à notre action inlassable. Mais, jamais, il ne citera la Libre Pensée. Le mot est interdit dans les colonnes de ce bulletin paroissial qui n’ose pas dire son nom.

              « Libre Pensée, libres penseurs », Le Monde y pense toujours, il n’en parle jamais. La censure veille, à croire que la Libre Pensée est un gros mot, une insulte. Notre histoire se confond avec la République, la démocratie et la laïcité. Les nôtres (Victor Schœlcher, Victor Hugo, Ferdinand Buisson, Jules Ferry, René Goblet, Jean Jaurès, Anatole France, Aristide Briand, Jean Zay, Jean Rostand, etc..) sont dans le Panthéon de la République laïque.

              Les références du Monde sont dans les sacristies et les catacombes. La censure que Le Monde organise est un bel hommage et montre à l’évidence où ce journal tire ses origines et ses références. Nous ne sommes pas du même monde que Le Monde.

              Ce que vous ne saurez pas en lisant Le Monde

              Alors que sa rédaction reçoit régulièrement nos publications et nos communiqués, le Monde ne parle jamais de la Libre Pensée. Il doit y avoir un aumônier général et un Confesseur qui ont dû menacer les journalistes « d’excommunication majeure », si d’aventure ils se risquaient à parler de nous.

              Quand la Libre Pensée fait un communiqué commun en 2004 avec la Ligue de l’Enseignement, ce qui fait bouger toutes les lignes établies dans le mouvement laïque, Le Monde se tait.

              Quand Marc Blondel - Secrétaire général d’une très importante Confédération syndicale qui a fait descendre dans la rue, à plusieurs reprises, des millions de salariés pour la défense de la Sécurité sociale - devient Président de la Libre Pensée ; Le Monde ne publie pas cette information qui n’est pas anodine.

              Quand la Libre Pensée établit que l’enseignement « d’une morale laïque » est une fable et que cela rend plus qu’hypothétique son application, Le Monde omet d’en parler. Et pourtant, la prise de position de la Libre Pensée devient la référence dans tout le mouvement laïque.

              Quand la Libre Pensée fait prendre position à 17 Conseils généraux et à 3 Conseils régionaux pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple, Le Monde fusille pour l’exemple la vérité de notre combat de justice.

              Quand la Libre Pensée organise à Oslo un Congrès mondial où, en présence de 150 délégués venus de 18 pays des différents continents, est constituée l’Association Internationale de la Libre Pensée, Le Monde met sous le boisseau cette réalité. La seule Internationale qui vaille pour lui, c’est celle du Vatican.

              Quand la Libre Pensée fait une déclaration contre le rétablissement du Délit de Blasphème par l’Union européenne, déclaration contresignée par plus de 40 associations en Europe, Le Monde blasphème l’information par son silence.

              Parfois, un vrai mensonge quand même

              Il arrive pourtant au Monde de mentir effrontément, mais ce n’est pas la règle. Le 10 décembre 2004, sous la plume de Nicolas Weill, est publié un article au titre choc : « Il y a 99 ans, les laïcs l’emportaient sur les libres penseurs ». La Fédération nationale de la Libre Pensée est en pleine préparation de la manifestation pour le centième anniversaire de la loi de 1905 (qui verra descendre dans la rue plus de 12 000 laïques dont un nombre impressionnant de libres penseurs sous les drapeaux et banderoles de la Libre Pensée). Il fallait bien une vilénie pour tenter de salir notre initiative.

              Dans une réécriture de l’Histoire, marquée par une ignorance crasse, le journaliste dit que Jaurès, Briand et Herriot ont combattu les thèses de la Libre Pensée. Incroyable mais vrai ! Ils étaient tous à la Libre Pensée et tous agissaient dans le cadre des orientations du Congrès mondial tenu à Rome en 1904 qui avait élaboré les principes de la loi sous la conduite de Ferdinand Buisson, qui Présidait la Commission parlementaire dite « des 33 » qui a écrit la loi du 9 décembre 1905.

              Il fallait faire cette falsification, le Monde l’a fait.

              Ce ne sont là que quelques exemples pris au hasard d’une désinformation généralisée.

              Le Monde un journal d’information ?

              Non une presse partisane et bien pensante !

              Paris, le 12 novembre 2012  »



              • CHALOT CHALOT 16 novembre 2012 11:13

                Vous trouverez dans mon précédent message le communiqué de la Libre Pensée que j’évoque dans la deuxième partie de mon texte


                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 16 novembre 2012 14:03

                  L’article de la LP est un article militant pas très honnête avec le Monde et H. Beuve-Méry. On peut dénoncer l’évolution de ce journal sans pour autant en faire un journal « de la Démocratie-chrétienne à la française ». Beuve-Méry fut un exemple pour bien des journalistes et l’école des cadres d’Uriage, si elle a été une création de Vichy, a été aussi une pépinière de résistants. 


                  Je ne m’étonne pas de ce ton de la Libre Pensée actuelle. Elle a été vampirisée il y a un quart de siècle par les trotskistes lambertistes dont le sectarisme a fait fuir un certain nombre de libres penseurs qui sont allés rejoindre d’autres structures ou ont fondé une structure concurrente (L’Association des Libres Penseurs de France ne serait-elle pas née à cette occasion ?)

                  • CHALOT CHALOT 16 novembre 2012 14:34

                    Jean ! Le communiqué de la LP est un coup de colère. Je comprends ta réaction mais :
                    je me refuse à tronquer les communiqués et à ne prendre que ce qui m’intéresse, c’est pourquoi le l’ai reproduit inextenso

                    La FNLP n’est pas vampirisée par les trotskistes lambertistes et de nombreux militants sans parti y sont des adhérents et des militants.
                    Je connais par exemple des personnes de l’Emancipation qui ont préféré la fédération à la petite association des libres penseurs


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 16 novembre 2012 15:03

                      Je me souviens pourtant d’une époque où les trotskistes lambertistes ont manœuvré pour prendre le contrôle de la LP (en même temps que de FO, ce qui fait que je ne m’étonne pas de voir Marc Blondel y militer ) et ont réussi. J’ignore ce qu’il en est aujourd’hui mais le ton de ce « coup de colère » m’incite à penser que la LP d’aujourd’hui n’est plus celle des origines. Cela dit, JF, tu as eu l’honnêteté de citer le communiqué en entier.


                      (Petite remarque : Les laïques réunis dans le CREAL 76, dont un certain nombre de militants de l’Emancipation, ne mentionnent pas sur leur site la LP parmi les organisations amies. En revanche l’ADLPF est citée, elle qui mentionne le CREAL76 parmi ses « amis »)

                    • CHALOT CHALOT 16 novembre 2012 15:19

                      Jean !
                      à propos de ta petite remarque :
                      ici l’Emancipation travaille avec l’ADLPF et là avec la fédération
                      http://www.fnlp.fr/
                      Tout bouge,


                      • Vipère Vipère 16 novembre 2012 16:48

                        Bonjour à tous

                        Que va faire la France dans cette énième guerre ? Les guerres tribales africaines sont perpétuelles.

                        Un autre pays qui n’a pas militairement engagé ses troupes ne pourrait pas prendre le relais ?


                        • travelworld travelworld 16 novembre 2012 18:48

                          Nous avons déjà fait une guerre au Mali en 1856, c’est Faidherbe qui a ratiboisé le taliban de l’époque !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès