Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il fait bon aujourd’hui d’être Sénateur

Il fait bon aujourd’hui d’être Sénateur

D’après Stefanovitch et Robert Colonna d’Istria, auteurs du livre "Le Sénat, enquête sur les superprivilégiés de la République", le Sénat aurait eu une dotation de 327,69 millions d’euros en 2009.

Le Sénat compte environ 1220 salariés dont les salaires s’étalent de 2300 euros (net et hors primes) à plus de 20000 euros mensuels. Un jardinier du Sénat gagne donc au minimum 2300 euros par mois. Il faut savoir qu’en général le salaire le plus élevé de la fonction publique est de 5200 euros (pour un général par exemple).

Le Sénat offre donc beaucoup d’avantages, mais ce n’est pas tout.

Un Sénateur, au bout de 6 ans de mandat, pourra toucher une pension de 1869 euros alors que de nombreux français cotisent pendant 40 ans pour avoir moins.

Autre élément, il est possible à tout parlementaire s’il a cotisé au minimum 15 ans dans son administration d’origine ou dans son corps de liquider sa retraite, en même temps que celle de parlementaire... Un cumul que Philippe Marini, comme 9 autres parlementaires, ont en 1999 pratiqué, puis en 2000 8 parlementaires ont eux-aussi, pratiqué ce cumul...

En parlant de retraites, les Sénateurs en retraite disposent d’une carte de circulation "Forfait France 1ère classe" qui permet de circuler sur tout le territoire gratuitement, puis aussi leurs conjointes peuvent bénéficier de 6 voyages en première classe remboursés.

Gratuité que l’on retrouve chez la RATP et chez Air France...

Ce qui peut paraître choquant c’est que des Sénateurs en retraite bénéficient de tels avantages : ils ne sont plus en exercice la France n’a pas à leur payer des frais de déplacement. De plus, pourquoi ne donner ces privilèges qu’aux conjoint(e)s ? Pourquoi ne pas étendre cette logique aux enfants, aux cousins, aux oncles, aux ami(e)s ?

De tels procédés ont conduit le conseil municipal de Chevaigne à écrire une motion où ils affirment refuser de participer aux Sénatoriales et où ils demandent la suppression du Sénat.

Un des points est criant de vérité :

- "Les privilèges de cette institution en marge des règles de droit commun de la République".

Ce qui choque le plus dans l’opinion publique c’est autre chose.

Monsieur Christian Poncelet bénéficie d’un appartement de 200 m² attribué par le Sénat, qu’il a obtenu à condition qu’il ne dispose pas d’appartement à Paris... Il en possède deux d’après le Canard Enchaîné... Avec la retraite qu’il a est-il nécessaire qu’en plus de ses 2 autres appartements, qu’il bénéficie d’un logement de fonction ? Puis il n’est pas le seul à en bénéficier, ainsi l’ancien vice-président Philippe Richert, possède un appartement de 500 m² avec 5 chambres... alors qu’il est célibataire. Un tel appartement, doté de 5 chambres, est-il nécessaire à un célibataire alors que d’autres pourraient en bénéficier ?

Face à ces privilèges une réforme du train de vie des Sénateurs, de l’attribution de leurs pensions et une suppression de privilèges inacceptables est plus que nécessaire en ces temps de crise.

Au fil de mes recherches sur le net, je suis tombé sur un article rédigé par un homme de droite qui défend ces privilèges.

Cet article affirme qu’il y a nécessité que les Sénateurs aient une "sécurité de l’emploi" et donc une retraite assurée, pourtant cet argument se heurte au fait que 83% des parlementaires cumulent et ont donc d’autres fonctions politiques (maire, conseiller régional, etc...) et 46% d’entre eux sont fonctionnaires, et retrouvent donc leurs postes s’ils ne sont pas réélus.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • FR-ank FR-ank 4 avril 2009 12:33

    Incroyable, et ils sont censes nous representer, agir pour nous, pour notre bien...FOUTAISES.
    Ils ne pensent qu’a eux meme et leur carriere.
    hallucinant !!!


    • Daniel Roux Daniel R 4 avril 2009 13:00

      "Un jardinier du Sénat gagne donc au minimum 2300 euros par mois."

      C’est comme dans la vraie vie. Plus tu te fatigues, moins ton salaire est élevé et inversement.

      Que le jardinier gagne sa vie correctement ne me choque pas, au moins lui travaille et produit quelque choses pour la société. Ce qui est choquant, ce sont les privilèges aristocratiques de nos élus et représentants qui finalement ne représente qu’eux mêmes et leurs sponsors.

      La vie politique est vraiment bien organisée. "Tu me laisses gouverner comme je veux et je te laisse t’enrichir en dormant tant que tu veux."

      Personne ne limite, ni contrôle le budget de l’Elysée et personne celui des chambres. .



      • Reinette Reinette 4 avril 2009 14:04
         


        Accueil - Le site d’information sur l’avenir des retraites dans la ...


        Le sénateur à la retraite « bénéficie des prestations du restaurant du Sénat, de la buvette des parlementaires, du bureau de tabac et du salon de coiffure, dans les mêmes conditions que les sénateurs en exercice ». Intéressant, car les prix pratiqués sont largement inférieurs aux tarifs habituels à Paris (excepté pour le tabac, qui n’est plus détaxé depuis plusieurs années).
        50 % sur les billets d’avion, gratuité totale pour le train
        Facilités de transport accordées aux anciens sénateurs  » : Ils « peuvent se faire rembourser chaque année par le Sénat 50 % du coût réel de 12 déplacements aériens (ou 6 aller-retour) sur les lignes métropolitaines, quelque soit le vol emprunté ».
        Leur conjoint n’est pas oublié : « Dans la limite de ce quota, leur conjoint, s’il les accompagne, bénéficie du même droit. »
        SNCF  : la gratuité. C’est écrit noir sur blanc : Les sénateurs à la retraite bénéficient « d’une carte de circulation “Forfait France entière 1ère classe” donnant la gratuité sur les billets et les réservations, hors suppléments, du réseau de la SNCF ».
        Là encore, les conjoints ont aussi leurs avantages. Ils peuvent « également bénéficier chaque année du remboursement de six passages en 1ère classe effectués en métropole ».



         

        • bob 4 avril 2009 16:49

          Bonjour,

          Propos polemique : La majorite du senat est de tendance droite et vous etes de quel parti ?
          L’opposition n’est pas d’accord et c’est son droit.


          • bob 4 avril 2009 16:52

            Vous avez neanmoins raison sur les avantages indus des senateurs.

            Certains intervenants demandent une diminution des fonctionnaires : je suis tout a fait d’accord : reduisons les deputes, senateurs, ministres ainsi que la nuee de parasites les accompagnant. Et pourquoi pas, diminuons aussi leurs emoluements et leurs avantages ( n’est-ce pas la crise ?).
            Il y a pas a dire : c’est beau le liberalisme. smiley


            • foufouille foufouille 4 avril 2009 21:07

              vu les avantages, on commence par la rance d’en haut


            • adermex adermex 5 avril 2009 06:58

              Bonjour,

              Je me souviens en 1983, j’etais coursier au CCF, carrefour de l’odeon , et parmi les clients de ma tournée, il y avait le sénat, où je passais tous les jours, à la trésorerie.
              J’ai souvenir que réguliérement , le jeudi, messieurs les sénateurs passaient prendre leur enveloppe pour le week-end... j’ai vu compter les billets de 500 plusieurs fois, de 12000 a plus de 20000 Francs, les enveloppes étaient dans les tiroirs du coffre fort, derrière le guichet, comme les fiches de livre dans une bilbioteque, par ordre alpha...
              je gagnais à cette époque 3700 fr par mois...


              • chmoll chmoll 5 avril 2009 08:24

                Le Sénat compte environ 1220 salariés dont les salaires s’étalent de 2300 euros (net et hors primes) à plus de 20000 euros mensuels. Un jardinier du Sénat gagne donc au minimum 2300 euros par mois. Il faut savoir qu’en général le salaire le plus élevé de la fonction publique est de 5200 euros (pour un général par exemple).


                et alors ?? c tout nouveau c l’plan de relance, quelle merde quand mème


                • french_car 5 avril 2009 22:39

                  Dans un pays où le président de la république s’augmente de 104 % on ne va pas demander aux sénateurs de se priver.
                  Personnellement je connaissais une secrétaire à l’Assemblée Nationale, elle gagnait il y a de celà 4 ou 5 ans plus de 4000 euros nets par mois alors qu’elle avait très peu d’ancienneté. A ceci s’ajoutaient tous les avantages comme les prêts sans intérêts, le fameux coiffeur à bas prix, les repas quasi gratuits etc etc ...
                  Il ne s’agit pas d’une assistante parlementaire mais d’une secrétaire, donc fonctionnaire.


                  • vienzy 6 avril 2009 00:11

                    Jusqu’oùnous ménera ce groupe de nazis, députés et sénateurs de droite comme de gauche (Fabius, Emmanuelli, Mélenchon, Montebourg, Royal, Hollande, Hue, Buffet ...) qui vont profiter de la crise pour s’en mettre un peu plus dans la poche (en 2007, Emmanuelli déclarait 11.000 euros d’IMPOTS) . Qu’en est-il maintenant. Jusqu’où ce corrompu ita-t-il ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

mikelepalois


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès