Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il faut sauver le nom “Europe Écologie” !

Il faut sauver le nom “Europe Écologie” !

Le succès d’Europe Écologie repose sur trois piliers :

  • 1. une personne : Daniel Cohn Bendit. L’étincelle qui mit le feu aux poudres et fît renaître l’écologie politique en France. A travers une réconciliation : celles des partisans au oui pour le Traité de constitution européenne (dont il était) et les nonistes, majoritaires chez les Verts.
  • 2. un principe : “Moitié écolos, moitié société civile”. cette méthode a d’ailleurs été reprise dans les statuts, au travers des deux groupes parti et coopérateurs.
  • 3. et un nom : “Europe écologie”. Or ce nom serait en danger si j’en crois le projet de statuts, où le nom de l’organisation était XXXX et non “Europe Ecologie - Les Verts”, et les suites : le Congrès du 13 novembre à Lyon devant décider du nom futur de l’organisation. Et ce ne serait pas "Europe Ecologie" ?

Pourtant, quelle belle inspiration que le choix des deux termes "Europe" et "Ecologie" pour lancer cette ouverture victorieuse de l’écologie politique. Ce nom "Europe Ecologie" est précieux et fragile.

Précieux car ces deux termes disent exactement le message de l’écologie politique partagée avec les citoyens du monde.

"Écologie" d’abord. Ce mot est en lui même porteur d’une philosophie, d’une logique, et d’une action. Du grec "Oikos", devenu Eco, le foyer ou la maison, avec Logie de "logos", le langage, la logique. C’est déjà une pensée qui intègre toutes celles et ceux, sans discrimination, avec justice et respect, qui sont dans la maison, à savoir la Terre, tout simplement, qui est le "foyer" dont il est question. C’est aussi un système qui a conscience de la finitude des ressources, car la "maison" n’est pas extensible. Il faut donc faire avec, et générer une économie qui puisse être "perpétuelle" avec des moyens finis, en local et au global. C’est le développement soutenable ou durable. Et comme nous sommes tous dans cette même maison, il faut partager les richesses produites par ce développement de manière équitable entre tous, selon les souhaits de mode de vie et de moyens.

Ensuite "Europe". Parce que le message de l’écologie ne fonctionne que s’il est porté à une échelle globale, le terme Europe est une condition sine qua non de la réussite. "Europe", c’est cette femme qui joint les deux rives de la Méditerranée sur la croupe du taureau Zeux. Cette réunion des cultures est consubstantielle de l’écologie. Europe, c’est aussi cette construction de communauté de peuples, la seule dans l’histoire qui ne se soit pas faite contre un autre peuple, mais par l’union. Et cette devise "Unis dans les différences" est elle aussi fondamentale. Enfin, le terme Europe, c’est surtout l’ouverture en dehors de la seule écologie politique. Rassembler sur ses idées au delà de son cercle, c’est le seul moyen de gagner des élections. Et la preuve en a été apportée déjà deux fois.

Précieux, mais aussi fragile.

Fragile parce que juridiquement ténue. La marque commerciale "Europe Ecologie" est tombée en déchéance par non usage. Ce n’est que par sa dénomination sociale que l’association Europe Ecologie préserve ce nom. Il faut qu’elle perdure et donne une licence sur dénomination sociale à l’association "Les Verts" qui sert de véhicule à la Coopérative politique Europe Ecologie.

Fragile et aussi en danger. Par soucis d’égalitarisme, pour que les verts et les diverts soient "à égalité", une minorité pourrait souhaiter "tuer" le nom Europe Ecologie d’adopter un nom "neutre" tel "les écolos" ou autres sobriquets. C’est réducteur et contreproductif. Réducteur au sens de réduire l’électorat d’Europe Écologie. Contreproductif car c’est agir contre l’écologie même : au fond, Europe Ecologie n’est rien d’autre qu’une transformation des Verts, nouvelle mutation du mouvement écologiste, comme les Verts ont été eux-mêmes, en leur temps, une réunion de plusieurs mouvances écologistes.

De fait, le nom "Europe Écologie" est aujourd’hui le plus bel actif de l’écologie politique, une base de compréhension (interne) efficace et surtout un vecteur de communication (externe) le plus large. Surtout, il faut préserver cette poule aux oeuf d’or (AB : ).

“Europe” ET “écologie”. 

Les deux. Sinon, rien !

Site web : www.economes.fr

(Auteur : Franz /// article sous licence Creative common : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/)


Moyenne des avis sur cet article :  1.18/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 13 novembre 2010 10:44

    @L’auteur

    J’abonnderai volontiers sur ce que vous dites, mais des paroles, des paroles, de l’abstraction et rien d’autre.

    Si ça

    http://www.dailymotion.com/video/x9lzjj_le-vrai-visage-de-cohnbendit_news

    C. Bendi est un arriviste, profiteur sans vergogne d’un système qu’il dénonce. En fait, son fonds de commerce c’est la contestation. Ajouter à cela l’agressivité et le dénigrement de l’adversaire.
    Dommage que certains acteurs de vie citoyenne l’ont suivi, par ex J. Bove et E. Joly.

    Il a tout fait pour faire voter oui les Français à cette Constitution. Et il trouve normal la confiscation du vote citoyen, vous pouvez parler de tout sauf de la démocratie avec un type comme celui-là.

    Des paroles, des paroles .


    • LE CHAT LE CHAT 13 novembre 2010 14:04

      les seuls vrais écolos sont les écolos indépendants ! ces verts-europe écologie ne sont qu’un leurre d’appel pour servir de béquille au PS !


      • Croa Croa 13 novembre 2010 19:24

        Tout à fait mon minou !

        J’en dirais même plus, un leurre afin que l’écologie reste dépendante de la classe politique corrompue en place, gauche et droite confondue, dont DCB constitue, malgré son image de (faux) rebelle, la meilleure assurance de fidélité !


      • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 13 novembre 2010 14:50

        La tronche du pilier ...

        « Marchais est une ordure antisémite » <rires>


        • kemilein 13 novembre 2010 16:21

          Cohn Bendit est a l’écologie ce que sarkozy est au communisme.

          DCB (à ne pas confondre avec le CBO de mcdo) est un libérale assermenté... et comme chacun le sait l’écologie s’accorde parfaitement avec la course au profit immédiat, avec le productivisme effréné et le consumérisme.

          (à lire « Une Envie De Politique - Entretiens Avec Lucas Delattre Et Guy Herzlich » pour le vérifier)

          Et puis faut être honnête l’écologie c’est pas une politique, ça doit s’inscrire dans un cadre.
          Vous pensez quoi ? que comme en 68 trois pélos et la moitier d’un vont révolutionner le monde ? Ca doit être une volonté commune et publique (donc individuelle et collective) hors donc pour qu’elle soit collective encore faut il avoir un projet dans lequel l’appliquer.

          conclusion : EE est donc une bonne blague.

          programme énergétique ?
          programme social ?
          programme économique ?
          programme militaire ?
          programme financier ?
          programme institutionnel ?
          programme éducatif ?
          programme industriel ?


          • Laury 13 novembre 2010 18:30

            Non non et non l’écologie ne peu en aucun cas être un parti politique cela doit rester une façon de ce
            comporter sur notre terre quelque soit le parti auquel ont adhère.
             Un représentant comme Roudy le rouge et Sioniste non merci a part foutre la merde partout où il
            passe je ne voterais jamais pour un tel parti.


            • Croa Croa 13 novembre 2010 19:53

              Si les Verts voulaient bien lâcher le PS et virer DCB un grand mouvement salvateur serait possible par rassemblement de toute l’écologie. Une implication directe de l’écologie reste nécessaire contrairement à ce que tu penses, mais tu a raison de considérer une simple collaboration politique, telle que les représentations que tu cites, comme nuisible !

               Dans l’attente, il y a au moins l’écologie indépendante . Les médias ne lui font pas de cadeaux hélas... Seule, celle-ci ne peut donc émerger suffisamment !. Elle se pose tout de même en alternative d’alliances à laquelle les Verts devraient réfléchir plus mais cela restera impossible tant que DCB ne sera pas viré ! 


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 novembre 2010 02:35

              Ah bon, parce que l’incapacité chronique du MEI à se faire voir et entendre, à avoir des votes aux élections et des élus, à expliquer et convaincre sur son programme, c’est de la faute de DCB ?

              M’étonne pas qu’avec une mentalité pareille vous plafonnez à 3 %...

              Allez les enfants, allez jouer ailleurs, et laissez les grandes personnes faire des choses sérieuses...


            • Croa Croa 14 novembre 2010 09:12

              Non, c’est la faute au médias !

              DCB, de son coté, rend « Europe-écologie-les verts » infréquentable.


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 novembre 2010 12:38

              Oh, les pauvres petits...

              Si personne ne parlent d’eux, c’est forcément de la faute des autres...

              Ce serait trop dur de se remettre en question, de se demander pourquoi vous êtes incapables d’accroitre votre audience malgré le fait que le MEI existe depuis 1994 et que vous avez eu un dizaine d’élections pour vous faire connaitre...

              Sérieusement les mecs, vous croyez pas plutôt que si vous n’arrivez pas à convaincre des électeurs depuis ce temps, c’est plus parce que vous avez un programme pourri quelque part ?


            • kiouty 13 novembre 2010 19:20

              Bof, dans Europe Ecologie, y a un mot de trop qui fait que je ne voterai pas ce parti en 2012, c’est « Europe »...


              • jymb 13 novembre 2010 23:38

                Ramassis de pondeurs potentiels de taxes et d’interdictions diverses et variées, haineux du confort apparent du voisin, ou de son mode de vie, union bancale de personnalités stupéfiantes, allant de Mamère à Hulot, ultra gauche recyclée et mal dissimulée, miroir aux alouettes des bobos et des gogos.

                Le ciel nous préserve qu’un quelconque pouvoir tombe entre leurs mains !


                • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 novembre 2010 02:32

                  Bon le nom officiel est tombé. Ce sera « Europe Ecologie-Les verts ».

                  Ils ont quand même réussi à se mettre d’accord sur le nom le plus con qui puisse exister...

                  Ils sont pas prêts de ravoir mon bulletin, ces abrutis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès