Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il faut sauver le Père Noël !

Il faut sauver le Père Noël !

Une directrice d'école du Loiret a annulé la visite du père Noël à la suite de pressions subies...

C'est effectivement plus qu'un doute, c'est une certitude : des religieux, vous savez ceux qui veulent contraindre les musulmans à obéir à leurs préceptes, trouvent tous les moyens possibles pour affirmer leur main mise sur la « communauté »

Les intégristes musulmans et les identitaires sont ravis !

Les premiers parce qu'ils réussissent à faire pression sur des directeurs d'école pour interdire la visite du père Noël ? Les seconds qui peuvent s'écrier :

« Vous avez vu on vous le disait, il faut combattre l'islamisation » !

N'en déplaise aux premiers, Noël n'est pas pour des millions et millions de français une fête religieuse mais une fête familiale où la convivialité est roi !

N'en déplaise aux xénophobes, de nombreuses familles de confession musulmane participent aux fêtes de Noël !

Mes petits voisins musulmans déposent leurs souliers à côté de la cheminée et les parents dressent chaque année un sapin.

Personnellement je suis athée, ce qui ne m'empêche pas de fêter Noël et d'inviter toute ma famille, toutes confessions réunies.

Le bonhomme rouge à la barbe rouge est comme le rappelle le Parisien, une tradition païenne.

Il faut arrêter de reculer devant la moindre réflexion ou pression et expliquer aux familles , à toutes les familles que cette fête est ancrée dans notre culture commune et que s'il fallait dénoncer quelque chose c'est le mercantilisme.

D'ailleurs, de plus en plus d'associations comme le Secours Populaire organisent avec leur père Noël vert des bourses aux jouets ;

Ces actions permettent de récolter des fonds pour les plus démunis et aux familles de ne pas être prises dans les fourches caudines des marchands.

Il faut sauver le père Noël pour qu'il échappe au système marchand et qu'il soit considéré comme appartenant à notre patrimoine à tous et à toutes.

A bas les intégristes de toutes origines !

A bas les xénophobes et racistes !

JPEG - 6 ko

Jean François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 5 décembre 2012 16:29

    le père Noël est une coutume païenne, rien à voir avec J.C.
    Le sapin de Noël n’a rien à voir avec la naissance du Christ et tes copains musulmans, personnes n’en à rien à foutre de leurs revendications particulières, n’ont qu’à aller dans leur madrasas pour débiles !


  • francesca2 francesca2 5 décembre 2012 16:40

    C’est une position (un état laïc de culture chrètienne) difficile a tenir. Qui nous oblige au fond, au « deux poids deux mesures »..


    Et quand bien même ? Vous le dites vous même, un état laïque de culture chrétienne...

  • foufouille foufouille 5 décembre 2012 16:41

    c’est une tradition avant tout
    et commerciale


  • CCCCCCC 5 décembre 2012 16:46

    Je ne suis pas d’accord. Si j’habitais un pays musulman et que mes enfants allaient à l’école, j’accepterais leurs traditions et n’imposerais pas les miennes, ce qui me semble tout à fait normal. Pourquoi accepterions-nous toutes leurs demandes d’aménagements ? Je crois qu’il ne faut pas céder sur ce que nous sommes ; cela ne sera bon pour personne. De toutes façons ceux qui ont ce genre d’exigences nous rejettent et nous rejetteront quoi que nous acceptions et cela n’aura pas de fin.


  • njama njama 6 décembre 2012 10:46

    @ Ronald Thatcher

    Madrasa est le terme arabe désignant une école, qu’elle soit laïque ou religieuse, quelle que soit la confession.

    Un talib (ou taleb) est un étudiant, au pluriel taliban

    En fait si on écrit que « l’école est sous contrôle des talibans » c’est que les étudiants ont pris le pouvoir ! smiley


  • La mouche du coche La mouche du coche 6 décembre 2012 14:51

    Grace à moi, l’auteur commence à faire de plus en plus d’article où il commence à défendre les bonnes chose. J’ai réussi à le convaincre progressivement d’arrêter de promouvoir les positions du medef et de l’extrême gauche mondialiste réunis. Aujourd’hui il défend le père Noel et c’est bien. Je n’en suis pas peu fier. smiley


  • alice au pays des merveilles alice au pays des merveilles 5 décembre 2012 16:22

    A bas les intégristes de toutes origines !

    A bas les xénophobes et racistes !

    Je le crie encore une fois,

    on a déjà assez de soucis comme ça ! ! ! !


    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 5 décembre 2012 16:33

      Faut vous actualiser Chalot,

      « La visite du Père Noël , qui avait été annulée dans une école maternelle de Montargis (Loiret) afin de « respecter les diverses croyances », a finalement été reprogrammée, a-t-on appris auprès du maire de la commune. »

      alors maintenant croire au père Noël est dans le même sac que croire en un dieu, putain jusqu’où ça peut aller des cons pareils, hein Chalot ?


      • jef88 jef88 5 décembre 2012 19:15

        la preuvre que la protestation
        - 1 était fondée
        - 2 a porté


      • CHALOT CHALOT 5 décembre 2012 16:50

        Ronald !Quand j’ai écrit mon article je n’avais pas la nouvelle information
        http://www.lepoint.fr/societe/une-ecole-maternelle-privee-de-pere-noel-pour-respecter-les-croyances-05-12-2012-1539681_23.php
        Dons effectivement la mobilisation des parents a payé ...
        Ce qui me pose problème aussi c’est le manque de formation d’enseignants. Ils devraient savoir que :
        - le père noël est une fête païenne
        - qu’il s’agit d’une pratique culturelle
        - qu’il ne faut jamais céder aux pressions.
        D’accord avec Alice, non aux xénophobes et aux intégristes !
        ET BRAVO A CEUX ET CELLES QUI ONT SAUVE LE PERE NOEL POUR LE PLAISIR DES ENFANTS


        • Cocasse Cocasse 6 décembre 2012 10:43

          On s’en fout que père noel soit paien ou autre.

          L’important dans cette affaire c’est la volonté de conquête de l’espace sociétal français de la part de ce mouvement politique et religieux aux volontés belliscistes.

        • Loatse Loatse 5 décembre 2012 17:00

          J’me méfie moi... Chalot est capable de se mobiliser pour le père noel, et d’un autre coté nous faire un caca nerveux si l’on se met à distribuer des saint nicolas en pain d’épice dans les écoles publiques...


          • nico31 5 décembre 2012 17:08

            On a le droit de parler du père Noël aux enfants ... mais pas du petit Jésus.

            Ils n’ont même pas de respect pour leurs enfants ces incroyants ...


          • Loatse Loatse 5 décembre 2012 17:06

            ..et pourtant.....

            Le père Noël est l’équivalent français du Santa Claus américain dont le nom est lui-même une déformation du Sinterklaas (saint Nicolas) néerlandais.
             
            Il est aussi largement inspiré de Julenisse, un lutin nordique qui apporte des cadeaux, à la fête du milieu de l’hiver, la Midtvintersblot, ainsi que du dieu celte Gargan, (qui inspira le Gargantua de Rabelais) et du dieu viking Odin, qui descendait sur terre pour offrir des cadeaux aux enfants scandinaves. De Julenisse, le Père Noël a gardé la barbe blanche, le bonnet et les vêtements en fourrure rouge

            (source : wikipédia)


            savoureux quand même... smiley


            • njama njama 5 décembre 2012 17:17

              Super Loatse
              message intéressant à faire passer dans toutes les écoles ...
              au moins ce serait aussi ludique qu’instructif (ce qui est le but de l’école tout de même).


            • Loatse Loatse 5 décembre 2012 18:24

              Njama

              c’est le paradoxe de la laicité et de ses défenseurs qui, quelque part sont tout de même attachés à la tradition religieuse de notre pays...bien qu’ils essayent de le vider de sa substance, de sa dimension religieuse, noël est et restera la commémoration de la naissance de Jesus/.Isâ, qui est l’un de vos prophètes, ceci dit en passant smiley

              ce qui devrait nous rapprocher plus que nous opposer

              Quand au père noel, si effectivement il est un dérivé de saint nicolas, pour les petits, il n’est rien d’autre qu’un bonhomme joufflu et rigolo venant en traineau tiré par des rennes et qui leur apporte quelques friandises, une fois l’an... Une sorte de personnage de contes de fées..

              pourquoi les priver de cette joie innocente ?


            • nico31 5 décembre 2012 17:07

              Ils sont étonnant et paradoxaux ces athées et esprits forts de « culture chrétienne » qui se moquent des religieux et de leurs « croyances d’un autre age » et qui n’ont rien à faire de plus important que de bourrer le crane de leurs chères têtes blondes avec la croyance en ce père Noël mercantile.

              Le matérialisme philosophique et le matérialisme comportemental se rejoignent.

              « Ils demeurent ensevelis dans le matérialisme d’une vie grossière, parce qu’ils ont désespéré de la vérité. Frédéric Ozanam ».


              • jef88 jef88 5 décembre 2012 19:28

                on peut être athée : ne pas croire en un quelconque Dieu et apprécier voire aimer la culture de son pays natal ! Je ne vois pas ou est la contradiction ! ! !


              • njama njama 5 décembre 2012 17:12

                Je doute qu’il y aurait lieu de généraliser sur ce cas. La presse ne crée-t-elle pas un effet loupe sur un non-événement ? un buzz sur un cas très atypique ... suite à des menaces d’une poignée de fadas nous explique-t-on !

                L’école maternelle du Grand Clos à Montargis est une école publique, donc il ne risquait pas d’y avoir une quelconque connotation religieuse et une quelconque interférence avec la nativité chrétienne.

                Ce qu’il y a d’insolite dans ce colportage de rumeurs, c’est que l’article original du quotidien local La République du Centre indique que cette décision de ne pas faire venir le Père Noël cette année à l’école a été prise il y a un mois et demi environ, le 26 octobre, ce qui rend très crédible la raison officialisée !

                "Une décision prise le 26 octobre à l’occasion du conseil d’école.

                La raison officielle de la défection du Père Noël est nettement moins explosive : elle a été entérinée pour des raisons financières et pédagogiques, selon l’inspection d’académie de Montargis Est, s’appuyant sur le compte rendu du conseil d’école.« 

                http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/gatinais/montargis/2012/12/05/noe l-sous-tension-dans-une-maternelle-1360442.html

                Je suis un peu étonné de ta position Chalot, ce n’est pas le rôle de l’école d’entretenir le mythe du Père Noël, même si  »cette fête est ancrée dans notre culture commune".
                Bien sûr l’école peut être le lieu de moments récréatifs [...], mais il n’y a aucune directive pédagogique qui va dans ce sens.
                De deux choses l’une ou ce Père Noël (éconduit ?) était un intermittent du spectacle, déclaré et donc rémunéré pour sa prestation par la mairie de Montargis, ou c’est un bénévole, père ou grand père d’élève ?
                Dans la première hypothèse (si c’était le cas), est-ce le rôle de la mairie de soutenir ce genre d’initiative sur fonds publics ... sachant que l’immense majorité des écoles de France, quelles soient publiques ou privées, elles ne reçoivent pas le Père Noël.

                Le Père Noël a bien d’autres lieux pour se produire. Dans le cas d’une initiative municipale, les écoles me semblent être des lieux très mal choisis, car ce ne sont pas des espaces publics.
                 


                • nico31 5 décembre 2012 17:18

                  « ce n’est pas le rôle de l’école d’entretenir le mythe du Père Noël »

                  Tout à fait ... et du manière général, dans tous les lieux, dans tous les endroits ou l’on s’interdit de parler de religion on devrait aussi s’interdire d’intoxiquer nos enfants avec ces mythes grotesques et mercantilistes.


                • CHALOT CHALOT 5 décembre 2012 17:19

                  Nico !
                  Il faut donc revenir toujours aux fondamentaux
                  Noël est avant tout une tradition populaire qui est inscrite dans notre culture commune.
                  Un athée-ce que je suis- ne vit pas en marge de la société. Comme tout un chacun je suis forgé par une éducation.
                  Chez mes parents comme chez mes grands parents on mettait les chaussures au bas du sapin pour l’arrivée du père Noël, par contre chez mes parents et grands parents il n’y avait ni crêche ni messe de minuit qui eux étaient de nature totalement religieuse...
                  Je vous ai expliqué que concrètement je luttais contre le mercantilisme, c’est ainsi que nous avons organisé une bourse aux jouets...
                  Quant à la citation d’Ozanam, elle n’engage que lui, il avait besoin de se convaincre lui même !


                  • nico31 5 décembre 2012 18:28

                    Non, Noël est avant tout une fête religieuse. Depuis 1700 ans environs on célèbre à Noël la nativité du Christ.

                    L’échange de cadeau symbolise le don que Dieu fait aux hommes. C’est aussi une fête de famille car elle célèbre la naissance d’un enfant.

                    Le père Noël est une tradition récente inspiré de Saint Nicolas (évèque de Myre au III ème siècle) et récupéré encore plus récemment par Nitendo, Amazon, et la World Company pour écouler leurs daubes auprès des gavés du Permier Monde.


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 5 décembre 2012 22:24

                    Contrairement à ce qui est dit ou écrit parfois, le Père Noël en habit ne nous a pas été apporté par les Américains et Coca-Cola après la deuxième guerre mondiale.
                    J’ai moi-même vécu mon premier noël en 1942 : une poupée et trois petits meubles en bois rose. Ma mère a été élevée par ses grands-parents et, en 1916, alors qu’elle avait 4 ans, ils lui ont dit le 24 décembre de laisser ses sabots devant la cheminée en lui expliquant que le Père Noël allait passer. Le lendemain, elle a trouvé, émerveillée, une orange et une barre de chocolat. Ses grands-parents, Vincent-Paul et Idalie, étaient des paysans pauvres du Limousin. J’imagine le sacrifice financier que cela devait représenter pour eux et aussi le long chemin à pied que l’un ou l’autre avait dû parcourir pour trouver de tels trésors.
                    Maman était tellement heureuse qu’elle a voulu remettre ses sabots le lendemain et elle l’a fait, malgré les avis de ses grands-parents. Elle m’a raconté que le matin suivant, elle avait couru à la cheminée et avait trouvé ses sabots pleins de cendres.


                  • njama njama 5 décembre 2012 17:39

                    @ Chalot

                    J’ai repris ton lien
                    Ronald !Quand j’ai écrit mon article je n’avais pas la nouvelle information
                    http://www.lepoint.fr/societe/une-e...

                    L’article du Point n’est pas signé, sauf Source Sipa
                    Photo d’illustration. © - / Sipa

                    kesako ?
                    après quelques recherches (vite fait) je découvre que cette nouvelle Agence est en proie de graves difficultés financières, demain 6 décembre le tribunal de commerce de Paris devrait nommer un administrateur judiciaire.

                    Sipa devant le tribunal de commerce : la nouvelle agence de presse menacée

                    Les salariés de Sipa ne toucheront qu’une partie de leur salaire fin novembre

                    Un buzz sur le dos du Père Noël pour remonter le chiffre d’affaire ? sur fond d’islamophobie, d’atteinte à la laïcité ? ce qui n’est jamais pour déplaire au Point, le sujet est si people depuis quelques temps !.

                    Je trouve que l’interprétation publiée par Le Point.fr le 05/12/2012 à 13:42 ne colle pas avec la version originale l’article du quotidien local La République du Centre 05/12/12 - 08h39

                    « Il aura suffi d’une rumeur pour que la période de Noël à l’école du Grand-Clos à Montargis devienne d’un coup moins féerique »
                    http://www.larep.fr/loiret/actualite/pays/gatinais/montargis/2012/12/05/noe l-sous-tension-dans-une-maternelle-1360442.html

                    Rumeurs, rumeurs ... la Presse en fait ses choux gras !


                    • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 5 décembre 2012 17:54

                      Sipa est une agence de photojournalisme fondée en 1973, c’est de la PHOTO !!!

                      une agence de plus dans la longue liste des bouffées par les banks d’images à 0.50cts l’unité, genre fotolia. Dur métier que reporter-photo aujourd’hui.

                      Bien essayé de sortir les mots magiques : islamophobie, laïcité...


                    • njama njama 5 décembre 2012 20:40

                      @ Ronald Thatcher

                      J’essaie de tirer quelques conclusions du buzz Charlie-Hebdo ...

                      Médiatiquement parlant ça paye ...

                      Personnellement parlant, et c’est là où je suis bien en phase avec Chalot, la libanisation de le vie politique, ça me gonfle à donf ...
                      mais c’est tendance européiste la confessionnalisation de la vie politique, et médiatiquement parlant « le religieux ». Attaque en règle du principe de laïcité, islamophobie, judéophobie (autrement appelé antisémitisme) ...
                      Tendance ... , car ces questions étaient inexistantes il y a moins de vingt ans ... vous ne pouvez l’ignorer, si votre âge se rapporte à l’image de votre avatar.


                    • CHALOT CHALOT 5 décembre 2012 17:50

                      J’ai pris le premier lien sur google
                      Il n’y a pas que le Point
                      Quant au buzz , c’est le Parisien qui a écrit un texte dans son édition d’aujourd’hui
                      L« islamophobie », toujours cette injure inventée par les intégristes et repris par les islamogauchistes.
                      Je combats les xénophobes et les intégristes et cette « affaire » montée ou pas en épingle n’est pas une invention : des enseignants subissent des pressions, c’est vrai pas de musulmans mais de fous de dieu


                      • nico31 5 décembre 2012 18:04

                        Nouvelle définition de « fou de Dieu ».

                        Un fou de Dieu c’est un type qui pense que laisser les enfants croire au Père Noël ce n’est pas leur donner une bonne éducation !


                      • nico31 5 décembre 2012 18:49

                        « En Europe, les rituels liés à l’approche de l’hiver sont ancestraux. »

                        Même ces rites là avait plus de profondeurs et de valeurs que cette célébration du Saint Pouvoir d’Achat qu’est devenu Noël !


                      • foufouille foufouille 5 décembre 2012 19:34

                        surtout la bouffe
                        fallait manger tout ce qui pourrait se perdre


                      • Le péripate Le péripate 5 décembre 2012 20:42

                        Bien sûr que le père Noël existe : écrit au père Noël et tu auras une subvention, une allocation, un avantage...

                        Dernière distribution avant faillite. Dépêchez-vous.

                        • jef88 jef88 5 décembre 2012 20:47

                          Du vécu !
                          Dans mes vosges natales on n’avait pas de cadeaux à Noel, mais le 6 décembre à la St Nicolas !

                          Ce « saint » passait de maison en maison et distribuait les cadeaux. Il était accompagné du père fouettard qui lui distribuait des branches de genets !
                          A chaque étape ils acceptaient un verre de rouge, ou de mirabelle et, à la fin du trajet zigzaguaient avec volupté.
                          une bourrique les accompagnait pour le transport des cadeaux ....

                          j’avais 5 ou 6 ans et la fine équipe entre à la maison !
                          St Nicolas passe la porte de la cuisine et se lance dans son discours destiné à assagir les enfants... ma mère sort le litre rituel et le prie d’entrer...
                          derrière lui le père fouettard et la bourrique ont des problèmes de priorité ! Qui entrera le premier ?
                          la bestiole s’appuie contre la porte de la cave on entend un gros bruit, on se précipite et on les vois tous les deux entassés au pied de l’escalier !
                          les gosses ont été envoyés dans leur chambre, les accidentés démêlés et quasiment portés à la cuisine... et les visiteurs ont eu droit à vin rouge, café et mirabelle...
                          conclusion : nous étions à l’avant dernière étape et la tournée a pu s’achever
                          note : aucun jouet cassé !!!

                          c’était pour détendre l’atmosphère..........


                          • njama njama 5 décembre 2012 21:40

                            Merci jef_des_ Vosges pour l’anecdote délicieuse ...


                          • Furax Furax 6 décembre 2012 12:25

                            Ca me rappelle quelque chose...
                            La mirabelle c’est un peu ma madeleine de Proust smiley
                            Les Vosgiens sont des « sacrés gaillards » !


                          • BOBW BOBW 6 décembre 2012 22:23

                            Devinette :en Novembre-Décembre qui , Père Fouettard est passé fortement armé en faisant grand tapage :

                            -À NDDL

                            -À Soisson  ???

                            Y aura t-t-il un véritable Père Noël pour les ouvriers des aciéries ??

                            Cette année hélas quelqu’un en haut nous fait perdre toutes les illusions ...


                          • alinea Alinea 5 décembre 2012 21:04

                            De toutes façons, moi j’y crois ! mais mon père Noël à moi n’est pas un saint ; il balade en traineau, n’est pas très propre de ramoner les cheminées dont on se demande bien pourquoi elles sont éteintes, si ce n’est pour l’accueillir.


                            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 5 décembre 2012 21:13

                              J’ai l’impression qu’il faut mettre les points sur les« i ». C’est fait en grande partie pour le Père Noël, mais vous avez peu parlé de l’origine de la fête de Noël. Les religions passent et trépassent pour être remplacées par d’autres. En tout cas, c’est ce qui s’est passé jusqu’à présent.
                              Les églises latines souhaitaient célébrer la naissance de celui qu’elles appelaient Jésus, mais il y avait un problème : personne ne connaissait le jour de son anniversaire. Comme elles devaient faire face à une religion païenne qui subsistait,elles ont eu la brillante idée de faire coïncider le jour de la naissance de ce Jésus avec une grande fête latine dédiée à la naissance du soleil triomphant « Sol Invictus », c’est à dire le solstice d’hiver. Ne pinaillez pas sur les quelques jours de différence : la science était moins précise à l’époque et, surtout, nos ancêtres ont dû modifier plusieurs fois le calendrier pour se trouver en phase avec les mouvements de la terre et du soleil. Cette fête romaine célébrait en même temps le Dieu Mithra et l’empereur qu’on considérait alors comme un dieu incarné. Vous imaginez l’importance de la fête et, pour les chrétiens, il fallait absolument la faire disparaître. Ce n’est qu’en 425 que l’Empereur Théodose fit définitivement du 25 décembre une fête chrétienne. Elle se propagea dans tout l’occident chrétien jusqu’au XIIème siècle. En fait, c’est un formidable coup de pub.
                              Les catholiques donnent comme origine au mot « Noël » la Nativité, d’autres lui préfèrent une autre origine fondée sur « Hélios » et donnent la signification de « Nouveau Soleil », celui qui va faire germer les graines et nourrir les humains.
                              Je suis désolée de décevoir certains chrétiens, mais il faut savoir que les dates d’autres fêtes chrétiennes ont été choisies sur les mêmes bases.
                              Que nous fêtions la naissance de Jésus ou le solstice d’hiver avec ses promesses de récoltes, l’important c’est que ce jour-là soit un jour de fête pour tous. Pour ma part, plutôt que regretter que ce soit un jour de consommation excessive pour certains, cela me fait plutôt mal de penser à ceux qui restent isolés ou qui n’ont pas les moyens de consommer un peu plus ce jour-là. Vous imaginez une société sans fêtes, sans traditions, comme ce serait triste tous ces jours qui défileraient tous semblables au précédent et au suivant !


                              • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 5 décembre 2012 22:03

                                Je voudrais ajouter quelques mots à propos de « l’exploitation » du thème du Père Noël à l’école. Je mets le mot entre guillemets car c’est une excellente exploitation.
                                Personnellement, en tant qu’institutrice, je n’ai essuyé un refus de participation qu’une fois, de la part d’une petite-fille dont les parents étaient Témoins de Jéhovah. Cette pauvre gamine me faisait pitié et j’ai convoqué les parents sans succès. L’école publique n’a pas à tenir compte des croyances des uns et des autres et mon travail n’avait rien de religieux.

                                Les non-enseignants ne savent pas tout ce que l’on peut faire autour de ce sujet.
                                Et peut-il exister en décembre un autre thème qui puisse donner aux petits l’envie de s’impliquer, de s’appliquer, de créer. Beaucoup d’activités sont possibles : le graphisme, la géométrie, les math, l’expression orale et écrite, la poésie, le chant (non religieux bien sûr).etc...

                                On a le droit de « ne pas faire ce cadeau » à ses enfants, mais alors il faudrait aussi supprimer les fées, les lutins, les sorcières, tout ce monde magique qui leur apporte finalement beaucoup. Bien sûr, ils seront déçus un jour, plus ou moins selon la façon dont la réalité leur sera présentée, mais quels souvenirs pour plus tard ! Le plus difficile, c’est quand un petit élève demande :« Et toi, maîtresse, tu y crois au Père Noël ? » En général, je répondais : « Tu sais, je n’ai jamais eu la preuve qu’il n’existait pas. D’ailleurs beaucoup de grandes personnes croient au Père Noël. » J’en connais quelques uns qui ont même cru au Président normal de gauche et au caractère socialiste de ses projets....


                                • Scribe Scribe 5 décembre 2012 22:30

                                  Je ne suis plus croyant mais il me semble bien que les « Ecritures » (bible autant qu’évangiles) ne mentionnent pas une seule fois un personnage qui ressemblerait de près ou de loin au Père Noël. C’est donc bien une invention moderne et commerciale, même si elle n’est pas exclusivement due à Coca Cola. Il ne saurait donc être question d’accepter le refus par quiconque de cette composante de notre culture.
                                  Mais je ne comprends pas que personne n’ait les idées assez claire pour placer le débat laïque là où il devrait l’être : Car enfin est-il normal, dans le pays chantre du laïcisme qu’il y ait des jours fériés et chômés pour raison religieuse ? j’en compte 6 : lundi de Pâques, lundi de Pentecôte, jeudi de l’Ascension, Assomption, Toussaint et Noël. Comment se fait-il que personne n’ait pensé à supprimer ces jours et à octroyer en contre partie 6 jours de congés pour convenance personnelle à prendre au choix du salarié ?


                                  • 65beve 5 décembre 2012 22:48

                                    La crèche est un symbole religieux.

                                    il n’y en a pas dans les écoles laïques.
                                    c’est pas la même chose pour le sapin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès