Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il n’y a pas deux types de résidents !

Il n’y a pas deux types de résidents !

Voici une question sensible à Agoravox... Mais tant pis si cela entraîne des crispations, il faut débattre et avancer.

 C'était une des promesses du candidat Hollande, promesse qui n'a pas été tenue, une de plus.... Le président a déclaré que ce sera pour l'après municipales de 2014 !?

Jusqu'en 1998, je n'étais pas favorable au droit de vote des résidents étrangers pour les élections locales, préférant que l'on ouvre plus largement l'accès à la nationalité.

Cette position était d'ailleurs partagée par beaucoup....

Il fallait que le droit de vote ne soit pas fractionné.

En 1998, tout a changé puisque comme le montre la motion votée par le Conseil municipal de Nangis (Seine et Marne) les étrangers citoyens des pays d'Union Europénne résidant en France ont pu être électeurs et éligibles pour deux élections.....

Aujourd'hui il faut que la justice soit rendue :

« En 1998, les étranger(e)s citoyen(ne)s des pays de l’Union européenne résidant en France ont été admis(es) au vote et à l’éligibilité pour les élections municipales et au Parlement européen.

En mai 2000, l’Assemblée Nationale a adopté une proposition de loi accordant le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales pour les étranger(e)s extracommunautaires, qui résident légalement sur le territoire depuis cinq ans au moins. Le Sénat, à son tour, le 8 décembre 2011, a adopté cette même proposition. Il reste à mettre en œuvre la révision constitutionnelle nécessaire.

 

En 2012, lors des élections présidentielles et législatives, la nouvelle majorité a inscrit cette réforme dans son programme. Conformément à ses engagements dans sa déclaration de politique générale, le Premier Ministre, en juillet puis en septembre, a promis qu’il y aurait un projet de loi en 2013.

Près de deux millions et demi d’étranger(e)s extracommunautaires vivent et travaillent dans des communes où elles/ils participent à la vie locale et paient des impôts.

Ces femmes et ces hommes sont nos voisins, nos collègues de travail, nos parents. Ils participent au bien vivre ensemble dans notre commune et sur l’ensemble de notre pays. Ils ont construit leur vie sur notre territoire parfois depuis de nombreuses décennies. Ils sont responsables d’associations, de syndicats, acteurs de la vie locale. Ils continuent pourtant d’être exclus au droit de voter et d’être élus aux élections municipales.

Le droit de vote aux élections locales, intègre sans discrimination toutes les personnes qui contribuent au vivre ensemble, il est donc un facteur de réduction des inégalités.

Selon un sondage HARRIS de mai 2013, 54 % des Français sont favorables au droit de vote des étrangers aux élections locales.

Il faut savoir que 17 pays de l’Union Européenne accordent déjà le droit de vote aux personnes non-communautaires et qu’à plusieurs reprises, des institutions européennes se sont prononcées pour le droit de vote et d’éligibilité des résidents extra-communautaires aux élections locales.

Pour toutes ces raisons, le conseil municipal de Nangis, réuni le 8 juillet 2013 :

  • se prononce en faveur du droit de vote aux élections locales des résidents extra-communautaires en situation régulière pour répondre à la fois à une préoccupation de cohésion nationale et aux exigences républicaines d’égalité et de fraternité ;

  • demande au Gouvernement l’inscription, dès que possible, à l’ordre du jour de la session parlementaire, de l'examen d’un projet de loi accordant le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales à l’ensemble de nos concitoyens majeurs résidant légalement en France. »

 

Il ne peut pas y avoir deux types de résidents en fonction de leurs origines.... Sinon on maintient une ségrégation.

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • juluch juluch 26 juillet 2013 10:05

    Je crois que vous connaissez ma réponse Mr Chalot.  smiley


    • Yvance77 26 juillet 2013 10:17

      Salut,

      Moi aussi je suis favorable à ce type de vote. Et je dois dire que je l’ai eu en qualité d’étranger lorsque je vivais en Irlande. Mais comme la majorité, je ne l’ai jamais utilisé car je dois avouer que je m’en fichais éperdument.

      Et je me demande si ce sentiment n’est pas majoritaire chez nous aussi.

      J’y vois surtout pour le PS faucialiste, une utilisation fallacieuse avec pêle-mêle les réactions qui ne manqueront pas d’en découler

      - si les opposants n’en veulent pas ce sont alors des fachistes
      - c’est un progrès qui unit
      - c’est une mesure progressiste de la gauche
      - nous ont tient nos promesses
      - un hocher à agiter
      - un chiffon contre le FN

      etc...

      Au final je m’en tape, qu’ils fassent ce qu’il veulent ces crétins socialistes du PS... de droite !

      Et j’espère qu’on va de débarasser d’eux très vite... maintenant seul m’importe que cette fausse république saute !!!


      • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 26 juillet 2013 14:40

        « les élus UMPS »

        tiens un blaireau de FN a parlé


      • alinea Alinea 26 juillet 2013 11:09

        Absolument d’accord avec vous ! D’autant plus que dans mon coin, il y a des tas d’européens du nord qui ne parlent pas un mot de français, qui ont leur résidence principale ici et qui « remontent chez eux » une bonne partie de l’année. Mais c’est vrai qu’il y en a pas mal qui se foutent comme d’une guigne de ce qui se passe ici, et du coup ne votent pas !


        • non667 26 juillet 2013 11:09

          afin qu’une minorité agissante mue par des intérêts communautaires prenne le pouvoir sur une majorité boboétisée et que cela se termine en guerre civile ?
          vade retro satanas du N.O.M. ! smiley smiley

          si hollande ne le fait pas ,c’est parce qu’il sait très bien que cela lui rapporterait 100000 voies d’étrangers aux municipales seulement  mais réveillerait 2.000.000 d’abstentionnistes qui iraient au fn aux municipales, législatives et présidentielles !  smiley  smiley  smiley  smiley


          • Radix Radix 26 juillet 2013 12:39

            Bonjour Chalot

            D’accord pour le droit de vote à condition qu’on leurs interdisent de voter dans leurs pays !

            Bizarrement je suis sûr que beaucoup refuseront !

            Radix


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 juillet 2013 12:42

              Le problème est que l’élection municipale fait des élus qui élisent eux memes des sénateurs ,qui eux ont une influence nationale .
              Un résident en France ,venant hors UE et gardant tous ses droits de citoyen dans son pays d’origine ,donc pouvant par son vote ici et ailleurs influer la politique de deux états distincts ,devient de facto un peu plus égal que les citoyens français ...
              Vouloir supprimer une « inégalité » par une autre ...Il restera deux types de résidents .


              • berry 26 juillet 2013 13:58

                Une politique suicidaire, revêtue des atours de l’antiracisme et des droits de l’homme.
                On devrait plutôt s’inspirer de la déclaration récente de Poutine :

                " On ferait mieux d’apprendre du suicide de l’Amérique, de l’Angleterre, de la Hollande et de la France, si nous voulons survivre en tant que nation. Les coutumes et les traditions russes ne sont pas compatibles avec l’absence de culture ou les moyens primitifs de la plupart des minorités. Quand le corps législatif pense à la création de nouvelles lois, il faut avoir à l’esprit l’intérêt national, en gardant à l’esprit que les minorités ne sont pas les Russes. »

                Un président Poutine qui redresse son pays et qui ne trahit pas les intérêts de son peuple, à l’inverse de nos dirigeants successifs. (c’est d’ailleurs pour ça qu’il est diabolisé)

                Un modèle dont la France et les USA pourraient s’inspirer, pour remettre à leur place les oligarques et les mafieux.


                • ZenZoe ZenZoe 26 juillet 2013 14:36

                  Débat inutile. Les étrangers qui n’ont pas pris la peine de se faire naturaliser se fichent pas mal de nos lois de toute manière et font ce qu’ils veulent - pourquoi iraient-ils voter ?
                  Cette Arlésienne a été créée de toutes pièces pas pour faire plaisir aux étrangers d’ailleurs, mais pour occuper le terrain politique.


                  • CHALOT CHALOT 26 juillet 2013 14:54

                    Poutine est un alcoolique qui gouverne comme un despote avec l’aide de la mafia...Cherchez un autre modèle Berry !


                    • Agafia Agafia 4 août 2013 17:08

                      Poutine un alcoolique ?
                      M Chalot, la vous êtes a coté de la plaque et pas qu’un peu.


                    • gaspadyn gaspadyn 26 juillet 2013 15:28

                      Punaise ! et les gens qui ne payent pas d’impôts, par ex l’excellentissime Fabius junior, et ceux qui en sont exemptés, ne seraient donc plus des citoyens électeurs.

                      Ce serait le rétablissement du duffrage censitaire.

                      La nationalité n’aurait plus aucun sens ; n’importe qui ( même subventionné par un état étranger dont la constitution stipule que RIEN n’est au-dessus de la loi divine ) pourrait s’installer tranquillement chez nous, garder ses deux passeports, et intriguer et voter.

                      Il est sûr et certain que si cet abus de droit - réel déni de démocratie- était accordé, les écarlates-rouges-roses-verts tordus masos bobos,traitres s’empresseraient de réclamer le droit de suffrage à d’autres élections, et la représentativité de ces nouveaux électeurs ds les assemblées concernées.

                      Nous n’avons pas à nous aligner sur 12 ou 17 pays, dont certains n’accordent ce droit qu’à condition de réciprocité.

                      Nous n’avons pas à tenir compte des instructions de l’eurokrature. Le droit de vote accordé aux « européens » est un abus de droit ; la citoyenneté européenne n’existe pas ; personne ne nous a demandé notre avis.

                      Si des étrangers, vivant depuis longtemps en France en y tavaillant et en y payant des impôts et des cotisations sociales, veulent voter en France, qu’ils demandent la nationalité française et renoncent à celle de leur pays d’origine. Question d’honnêteté et de respect.

                      C’est ce que mon père a fait, parmi des centaines de milliers d’autres. Il n’en a jamais eu honte et n’en est pas mort.

                      Demander la nationalité française ne constitue pas un reniement de sa culture d’origine. 

                      La France n’empêche nullement les associations de Potugais, de Polonais , de Schmoulblouks etc..., elle va même jusqu’à les subventionner.

                      La liberté de choix existe réellement. Alors, POURQUOI REMETTRE EN CAUSE UNE LIBERTE ?????


                      • DanielD2 DanielD2 26 juillet 2013 15:30

                        « Ces femmes et ces hommes sont nos voisins, nos collègues de travail, nos parents. Ils participent au bien vivre ensemble »

                        Plus personne n’y croit à votre «  vivre ensemble » à la con, pauvre gauchiste attardé ... Vous avez l’air âgé, vous êtes un digne représentant d’une génération de connards qui nous a mis dans la merde. Vivement qu’elle crève, place aux jeunes ! 


                        • Loatse Loatse 26 juillet 2013 17:03

                          Pourquoi en France met on toujours la charrue avant les boeufs... ???

                          Etranger n’est premièrement pas un gros mot, encore moins une victime... un étranger est par essence une personne de passage qui ne désire pas prendre racine, qui a déjà une nationalité et donc un pays dans lequel il peut voter (même s’il ne s’y trouve pas)

                          Normal de payer des impots en France (même indirects, gaspadyn ce qui est notre lot à tous ) puisque bien qu’étranger on utilise toutes les infrastructures à dispositions de tous.. soit routes, écoles, hopitaux tout en ouvrant droit à certaines prestations si l’on a des enfants...

                          Que ce désir de pleine citoyenneté par le vote, soit de prendre part à la vie politique du pays, s’exprime par la demande de nationalité française...et pourquoi pas l’abandon de la double nationalité...

                          Pourquoi ces exigences ? parceque si vous votez pour Tartempion et que donc votre vote s’avère malheureux, en tant que citoyen français vous devrez assumer vos choix selon les règles de la démocratie, en subir les conséquences avec tous (quitte à manifester, à révolutionner etc..)... et vous priver donc du repli stratégique vers votre pays d’origine, le jour ou tartempion décide de vous augmenter les impots..ou de nous en faire voir de toutes les couleurs..

                          Bref comme dans un mariage, on est prié de partager le meilleur et le pire...

                          Après, bien entendu chalot c’est ma façon de voir les choses.. rajoutez y ce qui me semble etre de l’opportunisme de la part de nos politiques..(offrez quelques avantages sociaux en plus et hop vous récoltez des voix supplémentaires) et la boucle est bouclée..

                          Sauf que ceci ne sera pas obligatoirement avantageux pour tous à long terme...

                          Pour tout vous dire, je suis méfiante face à tous ces changements (que l’on nous vend comme humanistes ou égalitaires) sur fond de mondialisation, de libre échange et de perte de souveraineté donc...

                          Qui nous dit que demain va savoir, on n’ouvrira pas aussi le droit à se porter candidat aux élections municipales et nationales aux étrangers ? (les chinois par exemple dont les entreprises et les dirigeants sont implantés sur le sol français n’ont toujours pas compris comment nous fonctionnions et en bavent des ronds de chapeaux.. :) alors diriger un pays..

                          m’enfin de toute façon on ne nous demandera pas notre avis...





                          • alinea Alinea 26 juillet 2013 17:36

                            Alors pourquoi donner le vote aux européens ? Ils ne font pas comme vous dîtes les européens ? ( à conditions qu’ils ne soient pas Roms, bien sûr) !
                            On accepte les européens rentiers, qui gagne leur fric ailleurs, qui ne payent que des impôts locaux ou fonciers, qui se foutent de notre culture comme de leurs premières chaussettes, qui ne parlent pas notre langue et montrent, pour beaucoup, que c’est à nous de nous adapter parce que,soi disant, ils rappliquent avec leur fric ; ce qui est souvent faux vu que leurs travaux ils les font faire par des compatriotes... bref : alors qu’on interdise le vote aux étrangers de l’UE qui sont tous, dans notre pays des libéraux !


                          • Loatse Loatse 26 juillet 2013 17:49

                            chacun vote chez lui. (sauf le citoyen du monde qui est partout chez lui mais ne la ramène pas chez les autres).. européen ou pas, rom ou pas (je m’en tape pourquoi le rajouter ?) riche ou pas...

                            enfin tant que les pays européens existent en tant que tels...au moins géographiquement..


                            • Loatse Loatse 26 juillet 2013 17:50

                              dans l’idéal (le mien, bien sur)


                              • legrind legrind 26 juillet 2013 18:32

                                résidents, migrants,sans-papiers .. jeunes, diversité .. overdose de la novlangue gauchiste, on en crève. 


                                • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 26 juillet 2013 18:50

                                  Le droit de vote est lié à la citoyenneté. Point.

                                  Pour qu’il y ait démocratie, il faut « un demos », un peuple.
                                  Il n’y a pas de peuple européen, déjà le vote des européens, c’est une arnaque !

                                  Quand j’ai lu le livre de Pierre Hillard, « La fin des Nations européennes » ; que j’ai entendu Attali venter les charmes du « travailleur nomade », j’ai compris qu’il s’agissait d’une nouvelle manière d’atomiser les citoyens dans le Nouvel Ordre Mondial.

                                  On se tape déjà tous les « internationalistes », qui n’ont toujours pas compris la différence entre « accords de coopération entre états souverains », et « intégration dans des blocs ou des Empires », genre Union Européenne, alors l’atomisation des citoyens, non merci !

                                  Le droit de vote est lié à la citoyenneté, qui est liée à un peuple, à la Nation, à une histoire, à une culture, à une langue et à des frontières !

                                  Sortons de l’ UE, de l’euro et de l’OTAN, ce sera un bon début pour retrouver la démocratie. 


                                  • kergen 26 juillet 2013 20:13

                                    Si si, il peut tout a fait y avoir deux types de résident.
                                    NON au droit de vote des étrangers. ça suffit déjà comme ça avec le gavage sur notre système social.
                                    NON !


                                    • franc 26 juillet 2013 21:42

                                      Donner le droit de vote aux étrangers c’est participer à la destruction de la nation française conformément aux voeux du capitalisme mondialiste destructeur des nations ,des états ,des peuples ,des cultures et de la nature .

                                      et paradoxalement ce n’est nullement une mesure démocratique ,au contraire cela emp^che la démocratie de s’exercer pleinement et correctement ;en effet comme l’article de mr Dugué le laisse entendre ,la démocratie est inversement proportionnelle à la masse , la société antique ne comportait au plus que plusieurs dizaines d’habitant ce qui permettait à toute la population sur un sujet ou participer à un procès de se rassembler tous sur une place publique ouverte de telle sorte que les gens puissent juger sans intermédiaires déformants et trompeurs plus ou moins malhonnêtes comme nos journaleux de nos jours ainsi que par des moyens techniques de truquage ;de plus les différences ethnico-culturelles et religieuses contradictoire et incompatobles produisent des tensions et des oppositions qui peuvent mebner à la guerre civile . La nature humaine est ainsi faite qu’elle est gouvernée par des forces égocentriques puissantes ,qu’on le veuille ou pas ,et celle de l’ethno-égocentrique est la plus violente et qui fait le plus de morts . Les médias et les JTde France et de navarre ne le montre pas ,mais en ce moment m^me dans de nombreux pays d’Afrique les oppositions interethnique ont des milliers de morts , par exemple au Congo ou en Guinée ,Les pays arabo-musulmans ne sont pas en reste ,rien que pour l’Irak,l’opposition entre sunnites et chiites fait tous les 3 mois au moins 3 milles morts comme l’affirme l’ONU,c’est hallucinant ,il n’ ya pas un jour où des bombes éclate ,un jour c’est des mosquées chiites qui sautesnt ,un autre jour en réprésaille ce sont des places ou msosquées sunnite qui explosent .

                                      donner le droit de vote aux étrangers est d’une inconscience et d’une irresponsabilité totale .Je sias que Mr Chalot le préconise avec une bonne intention et un motif de générosité ,d’autres le préconisent avec une mauvaise intention et sournoiserie et perfidie pour détruire la nation française et le peuple français ainsiq que les autres nations et peuples afin que le capitalisme mondialiste financier et carnassier règne en maitre dans le monde entier sans l’obstacle des Etats exerçant des contrôles.

                                      L’idéal anarchiste d’un monde sans éta et sans frontière est une utopie du futur qui ne peutse réaliser immédiatement sans le détruire car les hommes ne sont pas encore des anges 


                                      • pallas 26 juillet 2013 22:30

                                        Monsieur CHALOT,

                                        Mon CV est clair je suis un anciens de l’internet et d’ici même.

                                        J’étais la avant la création de ce pitoyable site médiocre, et je le serais bien après ça fin proche.

                                        Maintenant, vous faites une erreur, de défendre des causes qui me sont préjudiciables.

                                        Je ne défendrai personne, pire encore je suis pour l’écrasement total de tous les individus sur la planète (chose presque acquise).

                                        Mon Humanisme ce résume que je ne considère pas l’argent ou une classe social.

                                        Ce nouveau monde fait mal, et sera pire encore, j’en assume les conséquences et le prix, croyez moi.

                                        Maintenant, au lieu de vouloir sauver ce qui ne peut l’être, je souhaiterai que vous viviez votre vie, votre passion, votre but, simplement l’idéal.

                                        Salutations


                                        • gaspadyn gaspadyn 26 juillet 2013 22:55

                                          Il-y-a même une 3ème sorte de résidents : les clandestins, appelé familièrement sans-papiers afin de provoquer l’émotion et de susciter la sympathie.

                                          Je ne m’attarde pas sur le sujet parce que ce n’est pas le thème de cet article.

                                          Je les évoque parce qu’il ne fait aucun doute que le droit de vote sera aussi réclamé pour eux, sans contrepartie bien sûr.

                                          Pendant que je faisais mon service militaire, et avant et après, d’autres types de mon âge qui avaient une double ou triple nationalité étaient restés civils, parce que leurs pays d’origine ne les avaient pas appelés et la France s’en désintéressait.

                                          ----------------------------------------------------------------------------

                                          Camarades ! soyons HUmains ! ouvrons les frontières, sans contrôles ! s’il-y-a des malades contagieux, et ben ! on f’ra avec ! tous ensemble ! tous ensemble ! ouais ! ouais !

                                          Camarades ! soyons justes ! accordons leur les mêmes droits qu’à nous !

                                          Cessons d’imposer le français dans les écoles ! On trouvera bien assez d’animateurs de Langues et Civilisations Etrangères Intégrées parmi nos nouveaux frères.

                                          Apprenons leurs langues et leurs coutumes. Laissons nos vieux radoter, ils n’en ont plus pour longtemps de toute façon ; notre avenir est cette jeunesse du monde !

                                          Balkanisons la France, aidons l’Europe-la -protectrice à nous libérer de nos liens traditionnels.

                                          Camarades ! redevenons des tribus gauloises in-dé-pen-dan-tes ! 

                                           

                                           

                                           

                                           


                                          • Charlotte Cafire Charlotte Cafire 27 juillet 2013 03:22

                                            Sur le sujet, comme je suis exactement du même avis que Malika Sorel, je ne ferais que rapporer ces propos :

                                            « Je n’imagine pas un dirigeant de parti politique maghrébin, chinois ou africain suggérer l’idée que des étrangers puissent participer, par le vote, à dessiner leur projet politique collectif.« 

                                             « Il est totalement absurde de penser que donner le droit de vote aux étrangers les aidera à mieux s’insérer dans la société française. Les première, deuxième et troisième générations de l’immigration détiennent le droit de vote. Ce dernier a-t-il eu une influence positive perceptible sur leur insertion ou leur intégration ? Dans les conditions de flux migratoires actuels, dont la pression sera vraisemblablement amenée à s’accentuer vu les difficultés des pays du Sud à nourrir leurs peuples, ce droit de vote introduira une source potentielle d’instabilité au niveau local, et par ricochet au niveau national. Le vote de populations qui ne fonctionnent pas selon les mêmes fondamentaux, et qui de ce fait, ne défendent pas le même projet politique de société que la population du pays d’accueil, est un vote qui introduit des sources de conflits supplémentaires. Cela, d’autant plus que les problèmes identitaires les poussent à se regrouper dans les mêmes périmètres géographiques. La France réalise que l’insertion est des plus difficiles ; il serait irresponsable qu’elle se permette de se créer une nouvelle source de fragilisation.  »



                                            • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 27 juillet 2013 07:51

                                              Charlotte,

                                              Tous les descendants d’immigrés, polonais, italiens, espagnols, portugais, tunisiens, algériens, marocains ou sénégalais, sont français.

                                              Pour ne parler que des Italiens dans le sud de la France, je peux vous assurer qu’ils étaient reçus comme des chiens, 50 ans encore après leur arrivée. On les appelait « des babis », ce qui en provençal signifie « des crapauds »..., par ce que Brassens appelait « les imbéciles heureux qui sont nés quelque part. »

                                              Dans leur immense majorité, ils ne posent aucun problème.

                                              Vous confondez avec une minorité délinquante des banlieues qui vit grâce à la drogue que des millions de français consomment, et qui savent qu’ils sont à la tête d’un marché « captif » ; ou une minorité religieuse qui pose problème, alors que l’immense majorité ne souhaite que vivre en paix.

                                              Ils ont le droit de vote parce qu’ils sont citoyens français. Point.


                                            • Mr Dupont 27 juillet 2013 06:09

                                              NON

                                              Pas de droit de vote pour les extra-communautaires qui ne sont pas français aux élections municipales

                                              Pour la simple raison que les maires élisent les sénateurs

                                              Le PS et affidés ont la majorité dans toutes les Chambres

                                              Heureusement pas suffisamment à l’Assemblée et au Sénat  ; sinon la Patrie serait en danger

                                              Qu’il fasse un référendum sur le sujet le petit gros et on en reparlera aprés

                                              Mais couillu comme il est : il ne le fera jamais

                                              Tout tremblant qu’il est à la moindre chute de sa « popularité »


                                              • kitamissa kitamissa 27 juillet 2013 10:16

                                                Mr Chalot , vous êtes bien gentil , allez on prend tous ceux qui viennent chez nous, pas pour la France , ils n’en n’ont rien à foutre, pire il la conchient ! 


                                                et on leur donne le droit de vote comme ça, eh bien voilà , on peut en prendre quelques un chez nous tant qu’on y est !! chez vous également n’est ce pas ? vous devez donner l’exemple !!

                                                bon...ceci dit, il y a deux semaines à Etampes, les rues étaient envahies de « Barbus » en gandhoura , avec turban sur la tête te babouches aux pieds, ce n’était pas une joyeuse manifestation folklorique, non, mais une bande de vociférants par centaines , y compris des Européens convertis , banderoles en tête où il n’était pas question d’intégration dans le giron bienveillant de la « République Française » pas du tout !! 

                                                il était plutôt question d’un prophète qui voulait s’en prendre à l’anus des mécréants Occidentaux et Français si accueillants que nous sommes ...

                                                à votre avis Chalot, devant de si délicates intentions concernant une intromission brutale dans le terminal de nos tubes digestifs ( c’est une périphrase pour ne pas dire une autre expression plus crue ...)

                                                à votre avis, ces braves gens qui participent la vie active Nationale ont ils le droit de voter en tant que citoyens Français, et pour qui voteront -ils ?

                                                • asterix asterix 27 juillet 2013 11:21

                                                  Bonjour Chalot,

                                                  En Belgique, nous connaissons depuis plusieurs années ce système de vote que certains commentateurs qualifient de différencié.
                                                  Je ne pose pas de jugement de valeur, mais commente des faits.

                                                  En un, plus de la moitié - une majorité donc - n’a pas voulu exercer ce droit qui dépendait d’une demande à la Maison Communale, la Mairie dit-on par chez vous.
                                                  Qu’avons-nous constaté ?
                                                  Deux choses :
                                                  - que seuls les groupes agissants sont venus exercer ce droit en bloc.
                                                  - que, pour citer un exemple, seulement 10% des Français l’ont fait également

                                                  En deux, ces élections « ouvertes » ont obtenu le résultat inverse à celui souhaité. Le vote « ethnique » l’a largement emporté sur toute autre considération. Nous nous sommes retrouvés avec des élus dont la seule, l’unique action, fut d’aller distribuer un maximum de portraits personnels. Connus ou inconnus, peu importe. L’essentiel était d’avoir un nom à consonnance...

                                                  Position personnelle maintenant : quand je vois, je comprends, à quel point des personnes comme toi doivent mouiller leur maillot et prouver leur intérêt pour la chose publique avant d’être élu, et que je compare avec la situation objective ci-devant décrite, je me dis que cela ne valait pas la peine de mettre en avant le principe d’égalité de droits, si c’était pour en faire l’inverse de ce que cette égalité implique.
                                                  Que dirais-tu, toi l’élu, si tu te retrouvais avec moins de votes qu’un illustre inconnu, sans programme, sans position autre que celle de défendre « ses frêres » ? Je trouve qu’il ne s’agit plus de démocratie. La nationalité ( principe que défendent les gens de droite ) et le même droit pour tous ( position de gauche ) finissent par se rejoindre dans le négativisme au nom d’un principe suranné, dangereux : le droit du sang.
                                                  Bravo quand même pour ton courage : en écrivant ce billet, tu savais que tu allais t’attirer un maximum de commentaires négatifs. Mais voilà, quand on a une position, on la défend. C’est tout à ton honneur. On n’écrit pas sur Agoravox pour plaire, mais pour s’exprimer. Au moins toi, on sait qui tu es et tu ne triches pas en caressant dans le sens du poil pour le plaisir de récolter un max de béni oui-oui !
                                                  Ils ont réagi avec des arguments parfois limite.
                                                  Mais au moins, cela a bougé. On apprend plus de ses adversaires que des siens, c’est fait.


                                                  • paulau 28 juillet 2013 21:57

                                                    Un Belge qui vit en France peut voter dans sa commune de résidence, mais, réciproquement , le Français qui vit en Belgique vote pour les élus locaux.

                                                    Cette réciprocité n’existe pas pour les étrangers extérieurs à l’ U.E. Ces étrangers là sont donc bien dans un cas de figure différents des Français et différents des étrangers appartenant à l’U.E. .
                                                    Il y a donc trois ( et non deux comme l’indique le titre de l’article ) types de résidents, : Francais, étrangers de L’U.E. , étrangers extra U.E. ; et c’est logique.

                                                    Cela déplaît aux socialistes qui voudraient bien un coup de main pour les prochaines municipales.


                                                    • CHALOT CHALOT 28 juillet 2013 22:57

                                                      Si la raison résidait dans cette réciprocité, il suffirait que des pourparlers naissent entre les pays non européens et là il y aurait équité


                                                      • Féraud 30 juillet 2013 10:41

                                                        y a vraiment des réacs et xénos ici

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès