• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ils ont donc tout perdu !

Ils ont donc tout perdu !

Ce quinquennat enfin terminé, les principaux partis du pays ne peuvent faire qu’un seul constat : ils ont tout perdu... ou presque !

C’est le constat que faisait Stéphane Le Foll, sur l’antenne de France Inter, interviewé par Patrick Cohen, le 15 mai dernier.

Le PS a en effet pratiquement tout perdu : sa présence au 2ème tour, et par conséquent la présidence de la république, mais aussi un grand nombre de municipalités, de départements, de régions, le Sénat, et fatalement un grand nombre d’adhérents. lien

En 10 ans, le Parti Socialiste a perdu les 2/3 de ses adhérents, et en date d’avril 2016, ils n’étaient plus que 100 000. lien

Les promesses non tenues de l’ex président n’y sont probablement pas étrangères.

Constat réaliste et cruel alors que Hollande n’a pas hésité à assurer « j’ai laissé un pays dans un état bien meilleur que celui que j’ai trouvé »... lien

Propos quasi surréaliste, quand on voit l’augmentation du nombre de chômeurs, près de 600 000 de plus, depuis le début de son mandat. lien

Arrivent maintenant les législatives, et le PS va finalement découvrir qu’en lâchant en rase campagne leur candidat, pourtant légitimement choisi, il s’est tiré une balle dans le pied, passant de justesse le seuil fatal des 5%...

Si, par malheur pour eux, lors des législatives, les socialistes ne passaient pas la barre des 20%, seuil nécessaire pour jouer le deuxième tour, ils se retrouveraient dans une impasse : soit donner leurs voix au président nouvellement élu, soit les donner aux insoumis, ces insoumis dont l’animateur a déclaré récemment qu’il ne voulait pas affaiblir le PS, mais seulement le remplacer. lien

Leur malheureux candidat, Benoit Hamon en l’occurrence, prétend ne pas baisser les bras, et annonce la formation d’un nouveau mouvement en juillet... délaissant manifestement son parti pour les législatives...anticipant peut-être un nouvel échec du PS.

Mais le temps des bilans ne concerne pas que le PS... les LR le font aussi, et ils ont bien compris que les législatives allaient faire des dégâts supplémentaires dans leurs rangs...

Ils ont déjà perdu leur principaux leaders, et ils sont déjà 25 à avoir rejoint le camp présidentiel où la soupe semble meilleure, et de NKM à Borloo, en passant par Le Maire et quelques autres, le siphonage est bel et bien en train de s’opérer d’autant qu’ils ont connu la défaite humiliante du candidat qu’ils s’étaient choisi lors de leur primaire, un certain François Fillon, obligé de quitter la tête basse la scène politique, et à renoncer à exercer des responsabilités.

Pire, en nommant dans son gouvernement un premier ministre de droite, Macron leur porte un coup supplémentaire...

Même si Juppé et quelques autres affirment vouloir soutenir encore les LR, on sent bien que le cœur n’y est plus... lien

Quant au parti d’extrême droite, c’est la grande désillusion : arrivé aux portes du pouvoir, et chuter lamentablement pour le dernier tour, ce n’était pas le scénario espéré.

Il faut dire que MLP avait été intelligemment piégée par le candidat d’EM, lequel avait glissé subrepticement auprès des médias qu’il quitterait le plateau si son adversaire était trop agressive.

C’est donc apparemment la stratégie que s’était donnée MLP, en passant les ¾ de son temps à tenter de déstabiliser agressivement le leader de EM... lequel, en continuant de garder son calme, et en déroulant son programme, a ringardisé cruellement la patronne du FN.

Philippot menace de quitter le parti, s’il recule sur la sortie de l’euro, et la petite nièce a déjà tourné la page. lien

La déception des électeurs qui avait choisi le FN, plutôt que EM, va-t-elle provoquer un recul du score frontiste lors des législatives ?

L’avenir nous le dira.

Quand au nouveau président, il aurait réussi son entrée, d’après l’ex ministre de l’agriculture, lequel n’ayant cessé de le flatter, s’étonne de ne pas avoir d’adversaires de REM face à lui, pour les législatives.

Pourtant cette investiture a été jugée pour certains plutôt insolite, surtout lorsque Emmanuel Macron, debout dans un véhicule militaire, saluait une foule fantôme.

Avec un peu de retard à l’allumage, il nous a donc proposé son premier ministre, un certain Edouard Philippe, maire du Havre, et député.

Ce notable n’est pas un inconnu pour les écologistes...

En effet, s’il faut en croire Stéphane Lhomme, l’animateur de l’Observatoire du Nucléaire, le nouveau premier ministre est impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva.

C’est en octobre 2007 qu’il avait été nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva, afin de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome.

Alors qu’il était en poste pour l’entreprise nucléaire, un accord avait été signé entre Areva et le président nigérien, accord qui a été contesté par le mouvement des nigériens pour la justice, dénonçant un accord qui ne bénéficie en rien aux populations, d’autant que le pourcentage qui revient au Niger est plus que modeste, et que les Touaregs qui habitent à proximité du site nucléaire n’ont finalement que la pollution pour seule récompense. lien

Mais ce n’est pas tout...

Alors que le nouveau président a promis un gouvernement exemplaire, l’Observatoire du Nucléaire nous apprend que de 2007 à 2010, Édouard Philippe a cumulé sans état d’âme son poste chez Areva et son mandat d’adjoint au maire du Havre, à quoi s'ajoute un blâme de la HATVP (Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique), qui lui a reproché d’avoir refusé de fournir des informations sur sa déclaration du patrimoine de 2014, alors que la loi l’exige. lien

Ajoutons pour faire bon poids que le nouveau 1er ministre pourrait aussi être impliqué dans l’affaire Uramin, qui a fait perdre 3 milliards à la France.

Il s’agit du scandale de 3 gisements fantômes d’uranium, et à cette époque, même s’il semble qu’il n’était pas en position de décision, et que son nom n’ait jamais apparu dans le dossier, il devait rendre compte de ses activités à Anne Lauvergeon, alors présidente du directoire d’Areva, ainsi que l’écrit Vincent Crouzet dans les colonnes de Médiapart. lien

Signalons au passage l’épisode foireux des 52 éoliennes off shore au large du Havre, (260 Mégawatts) voulue par Edouard Philippe, lequel s’est terminé provisoirement en eau de boudin. lien

Pour être tout à fait complet, Areva, qui portait ce projet, a cédé ses activités dans les énergies propres à Siemens, et tout n’est peut-être pas perdu. lien

À l’époque, Édouard Philippe avait rencontré justement Emmanuel Macron, comptant sur lui pour sauver le projet, et il attendait la réponse de Bercy pour septembre 2016... lien

Espérons toute fois que le nouveau chef du gouvernement sera plus actif à ce poste qu’il ne l’a été à l’Assemblée Nationale, car avec seulement une dizaine d’intervention en 5 ans, il figure parmi les moins bien classés d’après les données du site nosdéputés.fr. lien

On peut quand même s’étonner de l’hommage que Juppé a rendu à son collègue, affirmant qu’il connaissait parfaitement le fonctionnement des institutions. lien

Les quelques écolos qui ont voté par défaut pour Macron, vont peut-être commencer à douter de leur choix... choix se basant probablement sur l’illusion d’une victoire de l’épouvantail FN...

Quand on voit comment la promesse de fermer Fessenheim a du mal à être tenue, et le retard qu’accumule notre pays à se tourner vers la transition énergétique, avec un tel 1er ministre, il est probable que l’environnement sera le parent pauvre de ce gouvernement.

Chacun avait pu constater le peu de cas qu’avait fait le candidat Macron de l’environnement, ne serait-ce que lors du débat présidentiel final.

Lorsqu’il était ministre, la défense de l’environnement n’était apparemment pas sa préoccupation première, d’autant qu’il est un ardent défenseur du projet d’Hinkley Point pour lequel l’électricien national doit investir 16 milliards d’euros.

Pour mémoire, il n’a pas voté en faveur de la loi pour la transition énergétique. lien

Comme l’écrit Emilie Massemin, chez Reporterre : « de belles promesses, un lourd passif  ». lien

Il est probable que le projet d’enfouissement à Bures va être réactivé, avec un tel 1er ministre si ouvertement pro nucléaire, et que dans la région de Nantes, les opposants au nouvel aéroport s’inquiéteront, d’autant que le nouveau président n’a jamais caché sa volonté de faire aboutir ce projet. lien

Mais avant de laisser la conclusion à mon vieil ami africain, il faut se remettre en mémoire la déclaration du nouveau 1er ministre, datant de janvier dernier au sujet du candidat d’EM, devenu depuis peu son « patron » : « tribun adepte d’un populisme désinvolte, (...) qui n’assume rien, mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier ». lien

Aujourd’hui choisi par ce dernier, qui aura quelques doutes sur la qualité de la relation de ces deux politiques ?... Et le champion en éolienne semble avoir les qualités nécessaires pour faire tourner les girouettes, si pratiquées dans le petit monde politique.

Comme dit mon vieil ami africain : « Les paroles sont comme l’œuf, à peine écloses, elles s’envolent »...

Le dessin illustrant l’article est de Ysope

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

En marche arrière toute

La poissonnière et le financier

Le peuple ou les élites ?

Ils font leur nid dans le ni-ni

Les premiers sont les derniers

Sortir de ces années pestilentielles

Êtes-vous manipulés ?

Ficron, Maillon ou Mélenchon ?

Lever le mystère Macron

Et alors !?

La mère rouge et le père pépère

De macronneries en fillonneries

S’engager dans la Marine ?

La manif des casseroles

Pénélope, du travail au blanc ?

Méritons-nous ces hommes politiques  ?

Quand Hamon avale Valls

Je suis le mal aimé

Du smic au smax

Et le gagnant est Nibor Sed Siob

Les bouffons politologues

Choisir entre la peste ou le choléra

Fillon, un plat qui se mange froid

Primaires à droite, votez tous !

Ces dindes qui votent pour Noël

Une France mal à droite

La politique de l’illusion

La grande lessive, à qui le tour

Hollande, la fin d’un règne


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

139 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 16 mai 09:14

    Très bon article qui souligne pas mal de détails intéressant sur M. E. Philippe.
    On pourrait, si l’on en avait pas l’habitude, s’étonner de la pudeur des media sur l’étrange personnalité de ce zozo.


    • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 09:22

      @Laulau
      merci, c’est sympa

      oui, moi aussi je suis surpris du silence poli qui entoure ce nouveau président !

    • Albert123 16 mai 16:41

      @Laulau

      ce sont les fils spirituels de Descoings, la génération de dirigeants que cet esprit dérangé nous laisse pour achever le pays.


      au programme perversion narcissique, jeunisme crétinisé, suffisance propres aux véritable incultes sur diplomés, coke et libido de beauf propre à cette génération d’inculte qui utilise plus ses pieds pour les user sur le dancefloor que sa tête pour la remplir avec les bons bouquins (en atteste le niveau d’inculture de notre dernier président qui à le niveau « vendeur de bagnole » tout au plus)

      bref des vrais libéraux libertaires faussement décomplexés véritablement enfermés dans leur cage dorée.

      Ne doutons pas que ce profil de nuisible et de parasite saura séduire toute la caste journalistique mainstream totalement convaincu du bien fondé de toutes ces non valeurs.

      Les médiocres aiment la médiocrité et rejettent l’excellence qui leur fait tant d’ombre.

      Laissons les donc se prendre pour ds « winners », plus dure sera leur chute et celle de ceux qui ne voient rien venir. 

      bon crash !!!



    • Claire29 Claire29 16 mai 17:40

      @Laulau
      « On pourrait, si l’on en avait pas l’habitude, s’étonner de la pudeur des media sur l’étrange personnalité de ce zozo. »


      Je pense en effet qu’il ne faut pas s’en étonner !
      Il ne faut pas oublier que « Emmanuel Macron doit en premier lieu son élection à une forme de coup d’État, qui a impliqué la haute fonction publique, les médias et le grand capital. »
      Tous les commentateurs ont mis le couvercle sur le semblant de démocratie qui a porté au pouvoir Macron,inconnu du public il y a seulement trois ans ,même les élus LR dont le candidat est la première victime de ce coup d’Etat n’ont pas le courage de regarder la vérité en face quand on leur demande pourquoi ils ont perdu !
      Depuis la passation de pouvoir,la macronmania s’est amplifiée,il y a donc de fortes chances pour que la propagande médiatique qui a fait élire Macron continue pour faire élire les candidats de REM aux législatives !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 18:28

      @Laulau
      Il n’y a pas à s’étonner, le Parquet National financier n’a eu qu’un seul client : Fillon ! Tous les autres élus, qui disposaient des mêmes privilèges, n’ont pas été inquiétés ... « Philippe Pascot : délits d’élus & pilleurs d’Etat »


    • izarn izarn 17 mai 12:20

      @Fifi Brind_acier
      Par exemple la société « La providence » crée par Macron le 6 Mai 2012 :
      http://raton-laveur-l-aigle.hautetfort.com/compte-d-emmanuel-macron-dans-un-paradis-fiscal-il/
      Le second document est la lettre de Mr BRYAN HYDES de la CIBC BANK aux ILES CAÎMANS à Mr RICHARD PALMER, PRÉSIDENT DE LA SOCIÉTÉ DIXCART qui lui gère les affaires de cette SOCIÉTÉ OFF-SHORE LA PROVIDENCE. HYDES dit « voici une copie via fax du chèque retourné, l’original vous a été envoyé par courrier ». Le FAX est daté du 2 novembre 2015.
      Et si on regarde le cursus de Mr PALMER, on voit que c’est un expert-comptable, spécialiste de l’évasion fiscale, et qui a fait ses armes dans l’ILE DE MAN, île anglaise spécialisée elle aussi dans les sociétés cachées offshore et sans impôts.
      .
      RAPPEL : Mr CAHUZAC AVAIT AUSSI BEAUCOUP D’« ATTACHES » DANS L’ILE DE MAN.
      Dans le cas de l’authenticité, on comprend aussi alors pourquoi FACEBOOK FRANCE et LE MONDE se sont dépêchés de mettre leurs « DÉTECTEURS DE FAUSSE NEWS » juste avant les élections présidentielles : pour sauver leur candidat de ce méga scandale. Et du coup on comprend aussi l’allusion de MARINE LE PEN pendant le débat de jeudi soir...


    • izarn izarn 17 mai 12:40

      @izarn
      Nestlé :
      Nestlé, à l’instar des 50 premiers groupes européens, a une présence massive dans les paradis fiscaux
      Dans ce rapport, le Comité catholique contre la faim et pour le développement, en pointe dans la lutte contre l’évasion fiscale, a épluché les comptes et rapports d’activités de ces entreprises cotées en bourse, des banques HSBC, BNP Paribas et Deutsche Bank aux constructeurs automobiles Peugeot et Volkswagen, en passant par les suisses Nestlé, Glencore ou encore Zurich.
      Aucun de ces 50 groupes n’est absent de ces territoires montrés du doigt. « Rien qu’aux îles Caïmans, ils ont plus de filiales qu’au Brésil et deux fois plus qu’en Inde. Et au Luxembourg presque autant qu’en Chine », déplore l’organisation. « Si elle ne constitue pas en soi une preuve d’évasion fiscale, cette concen­tration massive de filiales offshore va de pair avec une opacité comptable rendant illisible la locali­sation des 208 milliards d’euros (256 milliards de francs) de profits de ces entreprises en 2012 », selon elle. « Personne n’est dupe. »
      Il est à peine inimaginable qu’un directeur de Rothchild n’a pas reçu ses primes sur un comte offshore directement de Nestlé offshore....Bercy peut-toujours chercher, il ne trouvera pas.

      Les naifs style O.Berruyer ou Jovanovic & others, ne semblent pas impacter que ces procédés sont extrèmement courants. On pourra objecter que cela se passe hors de France et donc reste dans la légalité du « hors la loi »...
      Quand à la moralité de Macron tout le monde jugera....


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 mai 09:49

      Bonjour Cabanel.


      Ainsi donc, cette mise « en marché » (le mouvement du nouveau président a omis l’accent aigu sur le dernier « e ») du produit Macron sur fond de mise en scène dune « élection » aura eu le mérite, come vous le décrivez très bien, de faire éclater les gros ballons PS et LR et les petits ballons FN et MODEM. Seulement voilà, tout ça pour mettre en place le modèle américano-anglo-allemand travaillistes/conservateurs, démocrates/républicains, socio-démocrates/démocrates-chrétiens, modèle dans lequel il devient incongru que les politiques traitent de l’économie qui est du domaine privé, et se limitent aux questions de société et à l’environnement : LGBT, migrants, réchauffement climatique.

      Ca nous pendait au bout du nez, maintenant on est deans.

      Moi j’aurais cru que le PS allait jouer le rôle des démocrates et LR celui des Républicains dont il avait déjà acheté l’enseigne pour la France. Eh ben non ! Ils sont plus malins que ça et opèrent des glissements qui vont désorienter les électeurs pendant un petit bout de temps. Les conservateurs-libéraux se retrouveront dans En Marche, et les progressistes-libéraux se retrouveront dansla structure que Mélenchon est en train de construire sur les ruines du PS, du PC et de ce qui constituait le « Front de Gauche ».

      Le plus important pour eux, c’est de mettre en place un paysage politique euro-compatible et marginaliser, et si possible exclure, tous les courants réfractaires à ce qu’ils appellent la « construction de l’Europe » et qui n’est rien d’autre que la destruction des états-nations pour généraliser une déréglementation favorable aux sociétés transnationales et aux grands lobbys financiers.

      • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 09:56

        @Jeussey de Sourcesûre
        bonjour

        je crois que la stratégie macronnienne est de siphoner les principaux partis, un gros jeu de quille, et voir ce qu’il en restera...le ps est mourant, les lr se disloguent, le fn s’affaiblit (dupont aignant parti, la nièce aussi, philippot menace...)
        c’est de cette situation qu’il veut profiter, mais hélas pour lui, il a oublié les insoumis ! 
        tous ceux qui sont tombés dans le piège de l’épouvantail fn, et au lieu de voter blanc, ont voté macron, et maintenant ils se sentent légitimement floués
        il n’est pas improbable qu’ils votent mélenchon aux législatives, lequel avec ses insoumis pourrait espérer près de 200 sièges !
        sur le papier, en tout cas... en verra quelle sera la réalité en juin, d’autant qu’hamon semble passer la main, se concentrant surtout sur son futur mouvement...
        une belle partie d’échec est en train de se jouer.
        merci de ton commentaire

      • troletbuse troletbuse 16 mai 12:01

        @olivier cabanel
        tous ceux qui sont tombés dans le piège de l’épouvantail fn
        La, vous ne manquez pas de culot, Cabanel. Avant les élections, black-out total de votre part sur Macron et ensuite, ne pas voter FN, donc favoriser Macaron  smiley


      • François Vesin François Vesin 16 mai 15:25

        @Jeussey de Sourcesûre
        Onfray résume cela en peu de mots :

        « C’est le marché qui fait la Loi ».

        Partant que n’importe quel guignol peut
        désormais être élu si ceux qui gèrent
         le marché lui en donnent les moyens et,
        qu’il se trouvera toujours des français
        pour jouer le jeu de cette « recomposition » 
        qui garanti la démocratie / servilité molle,
        je souscris avec enthousiasme à la vision
        girondine (Commune - Canton - Nation)
        qui reste la seule arme novatrice pour un
        peuple qui souhaiterait reprendre son pouvoir !


      • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 17:06

        @troletbuse
        black out total sur macron ?

        on peut dire que vous êtes gonflé !
        revoyez la liste des articles que je lui ai consacré en bas d’article avant de dire n’importe quoi.
         smiley

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 18:37

        @Jeussey de Sourcesûre
        La haute finance a jugé que les vieux Partis politiques n’étaient plus capables d’assurer les réformes nécessaires, et de faire face à la montée du mécontentement ...
        « La destruction de la classe politique dirigeante a commencé »


        De toute façon, les programmes annoncés par les candidats, c’est de la fiction pour les gogos ! Ils sont tous obligés, une fois au pouvoir, d’appliquer les Grandes Orientations de Politique économiques de la Commission européenne .

        Dans l’ UE, il n’y a plus ni Centre, ni Gauche, ni Droite, mais le même programme libéral et réactionnaire. Voici les grandes lignes du programme que Macron devra appliquer.
        Les médias continuent à faire croire au roman de science fiction, ils parlent de Gauche, de Droite et du Centre, pour ne pas avoir à expliquer les politiques européennes.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 19:18

        @François Vesin
        Onfray ferait mieux de s’occuper de philo que de politique !
        Il est lui aussi « pour une Autre Europe à la St Glinglin », comme Jacques Sapir, ou Berruyer !

        Même Lordon est paumé. Il explique qu’il n’est pas possible de changer les Traités, mais qu’il faut essayer quand même !

        La persistance dans l’inutilité et l’erreur, voilà où en sont nos intellos de Gauche !


      • François Vesin François Vesin 16 mai 22:57

        @Fifi Brind_acier
        Chère Fifi

        Je vous plusse à tout va à chaque fois
        que vous nous renvoyez aux fondamentaux
        que nous faisons semblant d’ignorer et,
        c’est l’occasion de sincèrement vous remercier.

        Pour autant, une Autre Europe n’est pas un gros-mot
        mais une réalité géographique et humaine à laquelle
        il convient de réfléchir sereinement ! De Brest à Vladivostok
        se trouve une communauté humaine et des nations
        souveraines ( qui pourraient l’être) pour lesquelles le mot Europe fait sens.

        Onfray n’a ne cesse de dénoncer l’Europe Mastrichienne 
        à laquelle Mitterrand nous a vendus
        validée par le traité de Lisbonne, cette Europe vérolée
        à laquelle le peuple avait dit NON et qu’on 
        (PS, UMP, & Cie) nous a imposée « démocratiquement ».

        Onfray s’occupe de politique parce que c’est le fondement
        même de la philosophie, celle qui traite du réel tel qu’il est
        et non pas des des idéologies fantasmées qui ont toutes
        fait faillite. 
        Qu’il n’ait pas soutenu Asselineau mais qu’il ait
        reconnu la pertinence de ses mises en garde n’en fait pas
        un ennemi... convenez que la justesse de ses dénonciations
        ne rendait pas pour autant audible / recevable la faiblesse
        de ses propositions pour présider !




      • MAGURA 16 mai 23:41

        @olivier cabanel

        « pourrait espérer 200 sièges »... Tout comme il espérait arriver en tête du second tour. Mélenchon ne dépassera pas les 15%.


      • Yanleroc Yanleroc 17 mai 00:23

        @François Vesin

        Hélas Onfray est le reflet de ceux qui ne pratiquent pas le web et encore moins AVox car il en est encore à confondre Cheminade avec Asselineau qu’il trouve convaincant mais ridicule, c’ est dire si ça lui passe sur la tête et qu’ il n’ est pas près de se rallier à l’ UPR, 
        ça serait pourtant un sacré coup de pouce pour ce parti et une prise de risque pour lui (Onfray), mais il est vrai qu’ il ne brigue pas une élection comme Aignan. 
        Alors qu’ est-ce qu’ il attend pour s’ engager plus avant ?.

        Vesin, l’Europe n’est qu’ une étape pas si importante que ça vers la planétarisation. 
        Elle est surtout importante pour l’Impérialisme US en tant que Marché et tremplin de domination mondiale, 
        sinon elle n’ est qu’un nœud de connexion du Grand Réseau Mondial, qui a sa fonction mais pas plus qu’ un autre !..

        Ce qui est important c’ est ce Grand Réseau et son gouvernement ou plutôt son genre de fonctionnement, mais pendant que certains souverainistes limités s’ acharnent à ne pas le voir, d’ autres bien placés s’ occupent de mettre en place ce Gouvernement Mondial, mais à leur sauce, c’est surtout ça le problème
        pas l’ Entente Mondiale et le contrôle de son réseau dont le peuple doit être le maître !!

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 mai 02:38

        @olivier cabanel 


        Bonjour Olivier

         « Il n’est pas improbable qu’ils votent Mélenchon aux législatives, lequel avec ses insoumis pourrait espérer près de 200 sièges ... »

        Ouf ! Quand j’ai dit ça le soir du deuxième tour, même les plus farouches partisans de Mélenchon se sont payés ma gueule... Passe ou casse, ce sera maintenant moins lourd à porter :- ) ...

        Pierre JC



      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 mai 06:26

        @François Vesin
        Sauf qu’il n’y a qu’une seule Europe, celle là ! L’Europe des banksters, de la finance et des multinationales.



        Article 48 du TFUE : Pour changer les Traités, il faut 54 conditions :
        27 accords unanimes des Gouvernements + 27 referendum unanimes aussi ! Les pays européens sont divisés sur toutes les questions essentielles, vous pouvez toujours attendre les 54 conditions !
        Si 1 seul pays dit non à une proposition de changement, poubelle !

        Onfray ne connaît aucun article des Traités, sinon, il saurait qu’il a plus vite fait de gagner au loto, que voir les Traités changer...
        La démocratie ça se soigne par une dose massive d’informations correctes, quand on ignore tout des Traités, on ne peut dire que des idioties.

      • François Vesin François Vesin 17 mai 08:43

        @Fifi Brind_acier
        « ...quand on ignore tout des Traités, on ne peut dire que des idioties. »


        Onfray est donc un ignare 
        parce qu’il ose élever un peu le débat !
        Le politicien argumente « il faut dénoncer les traités »
        et 0,92% des votants le comprennent et le suivent...

        Le philosophe explique que la mise en oeuvre
        de ces traités se fait contre le peuple qui n’est
        plus en mesure de s’y opposer puisqu’il n’est
        qu’un produit parmi d’autres dans le marché. cqfd.

        Pour affronter le réel, faut-il anéantir 99,08% d’ignares
        où n’est-il pas plus constructif de leur proposer des pistes
        qui leur permettraient, en reprenant avant tout la
        gouvernance d’eux-mêmes, de s’affranchir 
        de leurs maîtres qui les gouvernent ? 






      • julius 1ER 17 mai 14:25

        @Fifi Brind_acier


        le problème de FIFI c’est de croire que nous sommes seuls en Europe ????

        que le Capitalisme ne sévit qu’en France comme si ses méfaits ne concernent que la France comme si les citoyens européens n’étaient pas des agents économiques et des consommateurs comme nous et qu’eux ne se posent pas les mêmes questions que nous concernant tous les sujets sociaux économiques et sociétaux ???? 

        c’est fou ce qu’un esprit totalement francocentré peut faire comme dégâts rien qu’au niveau de la pensée c’est à croire que tous les autres européens sont stupides et que nous serions les génies de la Bastille cela relève d’une pensée puérile et totalement infantile !!!

        comme si nous n’avions pas d’avenir commun que ce soit en matière de transports, d’infrastructures
        et d’énergies et ce n’est pas parceque le personnel politique n’est pas à la hauteur des enjeux que ceux-ci vont disparaître !!!

        alors continues à nous faire rire FIFI au moins avec toi on ne s’ennuie pas !!!

      • olivier cabanel olivier cabanel 17 mai 22:07

        @Pierre JC Allard
        bonsoir...

        je suis heureux de partager cette hypothèse avec vous,
        cordialement
        oc

      • olivier cabanel olivier cabanel 17 mai 22:09

        @MAGURA
        relisez les chiffres... il a largement dépassé celui que vous annoncez.


      • olivier cabanel olivier cabanel 17 mai 22:09

        @MAGURA
        relisez les chiffres... il a largement dépassé celui que vous annoncez.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 mai 05:52

        @olivier cabanel


        je suis heureux de partager cette hypothèse avec vous...

        Profitons bien de cette complicité intime ; si les faits nous donnent raison, on nous apprendra que nous étions des millions à le penser ;-)

        Pierre JC





      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 mai 06:21

        @julius 1ER
        L’UPR est pour des accords de coopération avec des pays du monde entier, c’est sans doute ce que vous appelez « franco centré » ?

        Comme si la valeur d’un Parti se mesurait aux résultats électoraux...

        Syriza a élu en 2015, quand on voit le résultat, les Grecs auraient mieux fait de prendre connaissance des analyses de l’ UPR :
        « Les Grecs vont pouvoir constater que Syriza est un Parti leurre », comme la France Insoumise, d’ailleurs !!


      • Carte Senior Carte Senior 21 mai 17:43

        @Jeussey de Sourcesûre


        Je pense plutôt que les conservateurs-libéraux vont s’agréger autour de LR et Baroin-Wauquiez, que les conservateurs-populistes vont se soumettre et effectivement rejoindre J-L. Mélenchon sous le nom paradoxal d’insoumis ; et qu’enfin les progressistes-libéraux essaieront de se trouver suffisamment de points communs pour suivre E. Macron et adhérer à LREM.

        Mais... et les progressistes socio-démocrates ? Pour le moment dispersés par l’explosion, ils tentent de survivre au plan organisationnel via des partis dont le principal s’appelle encore PS ; ils vont probablement contribuer à une majorité de rencontre dans les mois qui viennent, avant peut-être de fonder un parti nouveau, de progrès, humaniste, clairement européen, vigilant au regard du libéralisme ambiant...

      • ZenZoe ZenZoe 16 mai 09:59

        Bonjour Olivier,
        Article très intéressant sur Philippe. Effectivement il a un quelque chose qui n’inspire pas confiance - sans compter que, au vu de ses zizags (à gauche, puis à droite, puis au centre toute), on se demande si le bonhomme n’est pas tout simplement un carriériste opportuniste comme les Français ne veulent plus. Enfin, attendons la suite, Macron a l’air de savoir ce qu’il fait :

        « Il faut dire que MLP avait été intelligemment piégée par le candidat d’EM, lequel avait glissé subrepticement auprès des médias qu’il quitterait le plateau si son adversaire était trop agressive. C’est donc apparemment la stratégie que s’était donnée MLP, en passant les ¾ de son temps à tenter de déstabiliser agressivement le leader de EM... »

        C’est vrai cette info ? Elle expliquerait beaucoup de choses en effet.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 10:03

          @ZenZoe
          au sujet de la menace de Macron, lors du débat présidentiel, oui c’est vrai, même si son équipe à démenti, mais l’info avait fait le tour de toute la presse, de quoi donner des idées à mlp, qui est tombée dans le piège tendu

          merci pour ton commentaire

        • gardiole 16 mai 11:33

          @olivier cabanel
          Autrement dit, ce n’est pas une info, mais une intox.


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 11:43

          @gardiole
          je dirais plutot une astucieuse manipulation, dans laquelle la marine s’est engouffrée

           smiley

        • Lugsama Lugsama 16 mai 13:52

          @olivier cabanel

          Tant que Macron ou quelqu’un de son staff ne confirme pas ce n’est que de la spéculation. En tout cas ce serait un coup de maitre, mais ça me parrait un peu gros comme stratégie.

        • olivier cabanel olivier cabanel 16 mai 17:04

          @Lugsama

          ne sous estimez pas l’intelligence du nouveau prez, 
          il semble particulièrement doté, même si je suis moins sur qu’il l’utilise à bon compte.
           smiley

        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mai 19:21

          @gardiole
          L’info, c’est que depuis 40 ans le FN sert d’épouvantail à moineaux pour faire élire au 2e tour les candidats de l’oligarchie ! Il joue un rôle central, mais n’a pas vocation à gouverner.


          Roland Dumas : « Le FN, c’est une rigolade ! La menace FN ! On a fait voter tous les socialistes comme des couillons pour Chirac »

        • dominique 16 mai 10:05

          Bonjour Olivier

          Il eu été naïf de croire que tout allait changer dans le bon sens. Il me semble que le Capital va se tailler la part du lion avec Macron. N’oublions pas d’ou il vient et qui l’a porté au pouvoir. Les banques n’en n’ont que faire de l’Environnement. La féodalité est encore bien présente dans notre société

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès