Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ils seront donc dix

Ils seront donc dix

10 candidatures ont été validées par le Conseil constitutionnel

Depuis le lancement de la campagne, l'élection présidentielle était bien partie pour voir concourir un nombre de candidats historiquement faible. Et ça n'a pas raté : ils seront finalement dix à briguer la fameuse "investiture suprême", comme en 1981, alors qu'ils étaient 16 en 2002 et encore 12 en 2007.

Peu de surprises

La configuration finale révèle au final peu de surprises. Les candidats les mieux placés dans les sondages ont été en mesure de déposer bien plus de parainages d'élus que nécessaire au Conseil constitutionnel. Alors qu'on a longtemps spéculé sur son éventuel retrait, Eva Joly sera finalement de la partie. Nathalie Arthaud, profitant du réseau de fidèles constitué d'élection en élection par Arlette Laguiller, a pour sa part été la première à déposer les 500 formulaires. Quant à Marine Le Pen, qui s'est plainte des heures durant de supposées difficultés à récolter les précieuses signatures, elle en a finalement désposé plus de 550, autant que son père à l'occasion du précédent scrutin. Même topo du côté de Philippe Poutou qui, malgré les difficultés invoquées par le NPA dans la course aux parainages, a été en mesure réunir pas moins de 572 signatures. Nicolas Dupont-Aignan a entretenu le suspense jusqu'au bout et a finalement créé la surprise en déposant 708 parainages au conseil constitutionnel.

La surprise est finalement venue de deux candidats : d'une part, de Dominique De Villepin, qui avait montré sa volonté d'aller jusqu'au bout mais a tellement méprisé le processus de collecte des signatures qu'arrivé à la datte butoire, il s'est retrouvé loin du compte. D'autre part, de Jacques Cheminade, la seule surprise de cette élection, qui est parvenu, comme en 1995, à faire valider sa candidature sans aucune couverture médiatique, ou presque. Corinne Lepage n'a pas eu autant de chance qu'en 2002 : la candidate de Cap21 ne savait pas elle-même si elle avait atteint son but vendredi, la voila désormais fixée.

Le système des 500 parainages et les contraintes associées au procédé de validation des candidatures n'est finalement pas aussi contraignant qu'on a pour habitude de le prétendre. Ceux qui s'en sont plaints le plus ont finalement validé leurs candidatures, Cheminade y est parvenu avec des moyens militants dérisoires, et De Villepin et Lepage ont été sanctionnés pour leur stratégie approximative et leur démarche solitaire plus que par un système injuste et antidémocratique. Cela ne veut pas dire qu'il faille conserver ce système ou vanter sa vertue. Mais si Poutou, Cheminade, Arthaud et Dupont-Aignan peuvent le faire, disons-le franchement : il n'est pas si ardu d'être candidat à une élection présidentielle en France pour peu qu'on s'y soit suffisament préparé, ce qui est la moindre des choses.

Une offre politique poursuivant une certaine continuité.

Ces candidatures recouvrent de manière assez traditionnelle le spectre politique français. François Hollande représentera le PS et ses partis sattélisés, comme Ségolène Royal en 2007. Nicolas Sarkozy, la droite dite "républicaine", l'UMP héritière du RPR. Le Pen représentera le FN, parti que l'on se transmet d'une génération à l'autre au sein de la même famille. Bayrou incarnera pour la troisième fois consécutive le centre-droit libéral, d'inspiration démocrate-chrétienne issus de l'UDF de Giscard d'Estaing. Eva Joly se chargera d'écoper du score médiocre auquel la famille écologiste semble condamnée à chaque scrutin présidentiel. Comme en 2002 et 2007, l'extrême-gauche issue du trotskysme présentera deux candidats, Nathalie Arthaud et Philippe Poutou, totalement inconnus du grand public mais militants historiques de Lutte Ouvrière et de la défunte LCR (respectivement). Jean-Luc Mélenchon se chargera de représenter un dépassement lui aussi historique du PCF dans le cadre du Front de gauche. Nicolas Dupont-Aaignan portera les couleurs de la droite souverainiste et euroscéptique incarnée en son temps par Philippe De Villiers. Reste enfin Jacques Cheminade, candidat polémique de l'obscure groupuscule Solidarité et Progrès, qui a réussi là où il avait échoué en 2002 et 2007. Espérons pour lui que cette fois-ci ses comptes de campagnes ne seront pas invalidées comme en 1995, ce qui gâcherait, c'est certain, ce surprenant baroud d'honneur.

Remarquons tout-de-même au passage que l'offre à gauche s'est singulièrement retrecie par rapport aux deux présidentielles précédentes : le MRC et le PRG se sont une nouvelle fois ralliés au candidat socialiste, le Part ouvrier indépendant a renoncé à participer à l'élection après avoir soutenu Daniel Gluckstein puis Gérard Schivardi, et il n'y aura cette fois-ci pas de José Bové pour ajouter à la fragmentation de la gauche radicale.

L'égalité du temps de parole dans les médias de masse va maintenant permettre aux électeurs d'y voir un peu plus clair, au gré d'une offre électorale restreinte et donc plus lisible. Pas sûr que le débat public y gagne en qualité, les électeurs montrant depuis des mois un franc mécontentement à l'égard d'une campage terne et polluée par les boules puantes balancées sans vergogne Sarkozy et Le Pen au milieu de l'arène. Le climat actuel semble propice à une abstention importante, et pourrait bien faire les affaires des "outsiders" au détriment des deux "grands" candidats qui ont pratiquement saturé la couverture médiatique de la campagne au cours des trois derniers mois.


Moyenne des avis sur cet article :  3.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 20 mars 2012 07:58

    dix et un seul ouvrier.....la France ne serait-elle composé que de politicien professionel ?

    http://2ccr.unblog.fr/2011/11/02/un-candidat-sans-artifice/

    Et Arthaud de LO qui est prof....


    • Catart Catart 20 mars 2012 13:13

      bonjour,

      Il est à espérer que cette ouvrier comme tu dis appelera à voter blanc au 2ème tour lui qui aussi et à juste tire mattraque Sarkozy comme Hollande ...excuses moi j’aurais du dire bonnet blanc et blanc bonnet... ???
      C’est le seul moyen qui restera aux français qui veulent voter, se déplacer pour voter blanc ainsi sans aucun risque ils participeront à ne pas vendre leurs choix du 1er tour et auront l’immense satisfaction de participer non à l’élection d’un président mais d’un RIDICULE.

      A lire sur... puisque censuré ICI comme le communiqué de presse de la conférence de presse du samedi 17 mars à Paris des 5 petits candidats...« 2012 l’année du vote blanc » 

      http://www.indigne-je-propose .fr/


    • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 16:42

      Franchement il va falloir passer à la vitesse supérieure au NPA, parce que c’est pas seulement sa profession d’ouvrier qui va permettre à Poutou de rallier les masses à ses idées. Il faut aussi avoir un projet de société un minimum construit et des propositions intelligibles qui ne se limitent pas à la revendication bête et méchante de l’interdiction des licenciements (comme si ça allait régler tous les problèmes).


    • jaja jaja 20 mars 2012 16:54

      Le programme du NPA que visiblement vous ne connaissez pas pour le réduire à cette simple exigence de l’interdiction des licenciements... Les bases du programme sont :

      Nationalisation de toutes les banques et création d’ un service public bancaire unique ayant le monopole du crédit.
      Refus de payer la dette des capitalistes
      Iinterdiction des licenciements et des expulsions locatives sans relogement.
      Annulation des es « réformes » Sarkozy dont celle sur la retraite à 60 ans et le retour aux 37,5 annuités de cotisations.
      Aller prendre l’argent dans la poche des capitalistes pour augmenter les salaires et les minima sociaux.
      Gel et baisse des loyers ainsi que l’application de la loi de réquisition le tout lié à une politique de construction de logements sociaux.
      Arrêt du nucléaire et nationalisation immédiate du secteur de l’énergie (Areva, total etc...)
      Sortie immédiate de l’OTAN et retrait de toutes les troupes françaises hors de tous les théâtres d’opération extérieurs..

      Ceci constituant le programme d’urgence du NPA. Il faudra ensuite avancer vers une société de partage du temps de travail et de partage des richesses produites par les travailleurs.
      Que vive l’égalité sociale entre toutes et tous !

      Et comme chacun(e) fait ici la pub pour son champion sachez que Poutou est un simple ouvrier et que les élections passées il retournera dans son usine où il se battra avec ses camarades comme il le fait depuis des années....

      Voter Poutou c’est voter pour soi et vouloir s’organiser pour renverser cette société d’exploitation, vouloir une vraie rupture avec la société capitaliste.

      http://www.npa2009.org/


    • Catart Catart 20 mars 2012 19:29

      A l’auteur,

      Je ne suis pas souvent en accord avec jaja mais ici il a mille fois raison l’ouvrier comme tu dis il a autant de droit et plus encore que les politiques voyous corrompus et en collusion avec je te le répète les journalistes et la finance.
      L’Umps a porté la France au bord du gouffre ce n’est pas Poutou...
      Je t’ai répondu sur l’autre article ou tu m’insultes et je te conseille ici aussi de lire mon article censuré sur le vote blanc...pour information je te répète ici aussi...ce n’est pas le vote blanc qui est censuré ...c’est mon article...alors avant d’insulter les gens prends le temps de lire les textes... UN ARTICLE CENSURÉ PAR DES GENS QUI VEULENT LE CHANGEMENT...PAS BELLE LA VIE...

      POUR TE FAIRE PLAISIR COMME JE SAIS QUE TU AIMES LE BLANC RIEN QUE POUR TOI...


      ÉLECTEURS ÉLECTRICES DE FRANÇOIS BAYROU ET JEAN-LUC MÉLENCHON VOTEZ POUR VOTRE IDOLE AU 1ER TOUR C’EST VOTRE CHOIX ET VOTRE DROIT.

       MAIS

      POUR LE 2ÈME TOUR COMME VOUS REJETEZ DEPUIS DES MOIS ET DES MOIS AVEC FORCE ET RAISON LE DUO SARKOLAND.

       VOTEZ BLANC

      AINSI VOUS AUREZ LA FIERTÉ DE NE PAS VENDRE VOS IDÉES ET LE PLAISIR DE PARTICIPER NON PAS À L’ÉLECTION D’UN PRÉSIDENT MAIS D’UN RIDICULE.

       http://www.indigne-je-propose.fr/ 


    • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 23:58

      @ jaja : le coup de l’ouvrier sortit de nulle part qui retourne dans son usine après les élections, c’est quand-même un peu gros. A défaut d’être un professionnel de la politique, Poutou est un professionnel du militantisme, un historique de la LCR qui a déjà passé une grande partie de son engagement politique en campagne électorale. On citera entre autres sa candidature aux législatives en Gironde et sa candidature aux élections régionales en tant que tête de liste du NPA en Aquitaine. Si la LCR et le NPA avaient trouvé suffisamment d’électeurs, ça ferait aujourd’hui bien longtemps que le camarade Poutou aurait lui aussi trouvé le moyen de vivre de ses indemnités d’élu... Le mec n’est pas un prolo comme les autres, il est forme et expérimenté. En 2002 déjà la LCR mettait en avant la feuille de paie de Besancenot, ce titulaire d’une licence d’histoire qui a préféré prendre un job de facteur histoire d’avoir une image plus prolo.

      Les gens ne sont pas totalement idiots vous savez. Les masses populaires sont totalement absentes du NPA, et présenter un ouvrier à la présidentielle ne suffira pas à lancer le voile sur cette évidence.

      Quant au programme, il est en tous point identique à celui du Front de gauche, avec des trucs en moins (rien sur l’Europe, sur les relations internationales et bien peu de chose sur l’écologie hormis un appel incantatoire à l’abandon du nucléaire) et un paquet de généralités qui auraient mérité force précisions, parce que les idées sont bonnes, c’est pas moi qui vais le nier !


    • jaja jaja 21 mars 2012 00:30

      Tiens je reviens et tombe sur votre prose. Visiblement vous ne savez rien de ce qu’est une vie militante. J’ai moi-même travaillé toute ma vie et suis un ancien délégué syndical. Aujourd’hui à la retraite depuis octobre 2011je peux vous garantir que la « formation militante » acquise dans le combat quotidien ne mène pas aux ors de la République à moins de trahir ses convictions (ce que font certains)... Par contre petite retraite assurée... C’est mon cas et cela sera le cas pour mes deux filles qui suivent la même route que la mienne....

      Je me demandais comment l’extrême droite allait attaquer Poutou sur son passé et son statut en lui niant le caractère ouvrier qui est le sien. Bien tenté mais raté. Un peu dégueulasse mais on a l’habitude. Raté parce que tout le monde peut se rendre compte que Poutou n’est pas un intello mais un vrai manuel non diplômé de l’enseignement supérieur, sans le bac etc...Bon sur ça c’est pas la peine de s’étendre, quiconque veut faire des recherches peut trouver sans difficulté qui est Philippe dans Google par exemple...

      Sur le programme je vais prendre un seul exemple, les relations internationales où rien n’existerait selon vous qui ne connaissez rien du NPA voila ce qui est dit :

      http://poutou2012.org/Un-programme-internationaliste

      Pour ce qui est du programme voici le texte qui le fonde : bonne lecture sans vous laisser trop emporter par votre mauvaise foi...

      http://www.npa2009.org/content/nos-r%C3%A9ponses-%C3%A0-la-crise-texte-vot%C3%A9-par-le-1er-congr%C3%A8s-du-npa


    • jaja jaja 21 mars 2012 00:57

      Et pour votre gouverne Poutou sera demain à Grenoble chez vous rien ne vous empêche d’aller vous même lui demander ce qu’est un militant et ce qui le différencie d’un ouvrier lambda...
      Pour ce qui me concernait quand j’étais en activité : 8 heures devant la machine et souvent le soir et le week-end en réunion ou en meeting ou manif....
      Meeting à Grenoble
      Mercredi 21 mars
      Philippe Poutou

      20h Salle Ambroise Croizat
      Avenue Ambroise Croizat
      Saint Martin d’Hères


    • Strawman Strawman 20 mars 2012 09:02

      François Hollande a déposé pas moins de 5000 parrainages, ce qui ne sert à rien si ce n’est à empêcher le maximum de candidats de se présenter. La démocratie sait à quoi s’en tenir s’il est élu...


      • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 16:45

        Mais en fait Hollande n’a rien déposé du tout, il en s’est même pas rendu au Conseil constitutionnel ! Les élus locaux qui l’ont parrainé n’ont eu qu’à envoyer leurs formulaires au Conseil constitutionnel.

        Le PS dirige actuellement pratiquement toutes les régions, l’écrasante majorité des départements et la plupart des grandes villes et agglomérations. Ça fait largement plus de 5000 parrains potentiels, et franchement je vois difficilement comment on peut reprocher aux élus locaux du PS de parrainer le candidat de LEUR parti.

        Le PS et l’UMP ont toujours été en mesure de réunir plusieurs milliers de parrainages. Et ça n’a rien d’étonnant vu le poids de ces partis en terme d’élus et d’électeurs...


      • SNOOP 20 mars 2012 10:06

        si pour le coup tous les courants représentent pas trop mal les Français, il faut néanmois changer de système

        imaginons un instant cette présidentielle sans Marine mais avec cheminade ... cela s’est joué à pas grand chose...


        • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 16:47

          A pas grand chose ? 550 formulaires ça laisse tout de même une sacrée marge !


        • Soi Même 20 mars 2012 10:25

          il est beau c’est article, l’article parfait pour nous assignez cette vérité, les sondages sont la vérité, la presse est la vérité, les dix candidats ne mettrons pas en danger sérieusement la construction Européenne. Ils sont tous unanimes, il faut réformé l’UE, cela à le même effet qu’une piqûre de moustique sur un rhinocéros. Bruxelles rit.

          Ce qui est intéressant par ailleurs dans votre article, c’est mettre en exergue Corinne Le Pages, Villepin et que vous oubliez sciaient un candidat, certes inconnus du grand publique, mais sans doute pas de la sphère du pouvoir, c’est François Asselineau.

          Je ne vais pas faire un plaidoyer de sa causse ici, je voudrais juste que vous lui rendez justice, du sérieux et de l’honéteté qui a fait preuve dans ce tour de force de se présenté et de la surdité des médias et des sondages à son encontre.

          Car la question qui est soulevé ici, et bien que nous avons affaire à une prés campagne à l’Américaine, l’élite choisie, le peuple vote leurs choix.

          Car il faut bien reconnaître, l’élite ne perd pas la main dans cette affaire, toute les cas de figure !

          Le danger n’est là où il nous ne dit pas où il est, mais bien que le peuple est mit en danger par une tutelle qui n’a pas d’état d’âme.


          • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 12:18

            Le fait est que malgré vos tentatives d’entrisme ici et sur Médiapart, personne n’en a jamais rien eu à cirer d’Asselineau... Il a encore moins de notoriété que Dédé l’Abeillaud, c’est dire !


          • Soi Même 20 mars 2012 12:58

            T’as rien à cire, c’est bien, montre bien l’orientation de ton article.
             Tu milite pour la merditude de la France et par ailleurs pour l’Europe.

            Sortir de l’Euro ou mourir à petit feuhttp://www.dailymotion.com/video/xkkjhk_alain-cotta-sortir-de-l-euro-ou-mourir-a-petit-feu_news#from=embediframe

          • Alan C. Alan C. 20 mars 2012 16:39

            Mon article a vocation être objectif contrairement à la plupart des articles de ce site qui sont au mieux des plaidoyer, au pire des réquisitoires.

            Dupont-Aignan aussi fait campagne pour la sortie de l’euro, je vois pas ce qu’Asselineau apporte de plus sur ce point précis.

            Vous êtes frustrés par l’incapacité de votre gourou à faire son trou dans l’électorat... Mais franchement vous pouvez vraiment ne vous en prendre qu’à vous-même. Comme je l’ai dis, si même Cheminade et son groupuscule douteux peuvent obtenir 500 signatures, c’est vraiment à la portée de n’importe qui.


          • Robert GIL ROBERT GIL 20 mars 2012 11:48

            pour le plaisir, vous pouvez revoir cette video, dans laquelle tout est dit a propos des elections :

            http://2ccr.unblog.fr/2012/03/03/video-mouseland/


            • L'enfoiré L’enfoiré 20 mars 2012 12:24

              Dix. Deux de moins qu’en 2007.


            • Soi Même 20 mars 2012 12:53

              Il est intéressant de lire les travaux Antony Sutton et les travaux de Pierre Hillard et les conférences de François Asselineau.

              Sur les liens entre Wall-Street et la révolution bolchevique

              Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999) (version en ligne en anglais) (version en ligne en russe)

              Sur les liens entre Wall-Street et Franklin Delano RooseveltWall Street and FDR (1976, 1999) (version en ligne en anglais) Collaboration entre Wall Street et Hitler
              Wall Street and the Rise of Hitler (1976, 1999) (version en ligne en anglais) Le nazisme et le communisme, ces deux créatures du mondialisme
              http://rim951.fr/?p=41

              Et pour couronner le tous cette conférence qui en dit l’on sur l’Europe et comment nos élus Européen de soignent.

              Conférence de Francois ASSELINEAU : l’Europe, c’est la paie 1/6http://www.dailymotion.com/video/xnzagl_conference-de-francois-asselineau-l-europe-c-est-la-paie-1-6_news#from=embediframe

              En regroupant les moment choisies, il se dégage que l’histoire est une fable convenue ! au grand dam de la légitime revendication populaire.

               


              • docdory docdory 20 mars 2012 18:50

                Bon, moi qui avais voté Daniel Guckstein puis Gérard Schivardi aux deux précédentes élections, je me retrouve sans mes candidats habituels ! 

                Il faut dire qu’à l’époque, il n’y avait pas Dupont Aignan, sinon, j’aurais déjà voté pour lui !

                • Fred59 21 mars 2012 00:13

                  Bravo et bonne chance aux dix sélectionnés pour l’élection préfectorale.
                  (et ce n’est pas une faute de frappe)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès