Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ils sont chauds du bonnet !

Ils sont chauds du bonnet !

Ce n'est pas un lapin qui sortira du chapeau ...

Ce monde est fou.

Des bonnets rouges qui rêvent d'une révolution ? Que nenni, c'est une fausse jacquerie et une vraie manipulation réactionnaire. La Bretagne se prend pour la Vendée et les patrons découvrent les vertus de la manifestation. C'est le monde à l'envers et il se trouve des ouvriers pour croire que la dérégulation, la liberté de polluer, le refus des contrôles et des taxes serviront leurs intérêts.

Les gentils patrons ont remonté leur troupe. La Crise, c'est l'état et non toutes les erreurs accumulées par une filière agro-alimentaire qui a méprisé la nature, les animaux, les conditions de travail et les règles de bonne gestion. La Crise, c'est encore des lois qui entravent leurs profits, qui les poussent à délocaliser, qui ne leur permettent pas de s'enrichir comme ils l'entendent.

Alors, les gros bras lèvent le poing et font reculer un gouvernement à l'agonie, sans perspective, sans ligne de conduite, sans autorité et sans foi en l'avenir du pays. Ils le font reculer sur une réforme qui s'impose parce que nous ne pouvons continuer bien longtemps à multiplier les transports, à faire de nos routes les otages des camions, à agir comme si désormais nous ne savions pas que l'activité humaine menace la planète.

Les égoïsmes et les pensées archaïques défilent dans les rues de Quimper ; l'écotaxe a du plomb dans l'aile. L'écologie n'a jamais été aussi nécessaire, pourtant cette pensée politique est si mal représentée que nulle voix ne vient dire les paroles de sagesse. Tous les responsables politiques n'ont qu'un souci : leur maintien au pouvoir et aucun n'a une vision d'avenir.

La droite se lève pour soutenir une rébellion qui l'arrange, qui va dans le sens de son retour en grâce. Personne parmi ces joyeux hypocrites pour défendre une mesure qu'ils avaient initiée avec, on le découvre aujourd'hui, les habituelles magouilles, les invérifiables accords entre fripons et décideurs. Nous découvrons une fois encore un montage financier qui bénéficie aux coquins, aux margoulins, tout en se servant joyeusement dans la caisse publique.

Personne ne dénonce cela dans nos bonnets rouges de confusion. Personne ne songe vraiment à l'avenir. C'est la fuite en avant, le désir de continuer comme s'il n'y avait pas de réchauffement climatique, de bouleversements écologiques, de problèmes de santé. On feint de défendre la Bretagne ; on l'enfonce encore plus en maintenant une agriculture folle et nocive.

C'est la révolte du désespoir que la droite encourage alors que les dividendes de cette farce seront une fois encore pour le front national. Il n'y a plus de pensée politique, il n'y a plus de grand dessein. Les élus raisonnent en termes de coups médiatiques, de slogans qui font mouche, de postures à la mode. C'est désormais la chasse à l'impôt, la négation de la dépense publique, le refus de le redistribution.

Des élus de la République tiennent des propos inciviques, encouragent l'exil fiscal, comprennent la fraude, excusent les tricheurs, les menteurs, les voleurs pourvu qu'ils soient riches, puissants et respectables. Le petit peuple quant à lui, ne peut être que profiteur, fainéant, incapable et surtout trop payé … C'est cet état d'esprit qui est en marche et qui hurle sa colère dans les rues de Quimper ; c'est la contre- révolution, l'abolition de mai 1968, le désir fou du grand Nicolas premier qui plane sur sur tout ce cirque.

Les bonnets rouges frémissent, les bonnets rouges se prennent pour les nouveaux archanges de la liberté. Dans le même temps, les millionnaires du football vont à leur tour prendre le relais de la contestation des indécents, des vulgaires, des enfants gâtés. Toutes les valeurs sont inversées ; la douleur des hommes et des femmes qui perdent leurs emplois par milliers passera au second plan de cette mascarade des nantis.

La contre-révolution a toujours conduit à de grandes catastrophes sociales. Les pauvres salariés qui se fourvoient dans les rues de Quimper derrière leurs futurs bourreaux se trompent cruellement. Ils marquent un but contre leur camp. Bien sûr, tout ceci n'aurait pas lieu, si le pouvoir avait une vision et un guide, une pensée et un chef. Hélas, à ce niveau- là, c'est le grand n'importe quoi qui est à l'œuvre, c'est la faillite des énarques et des grands bourgeois.

Ces hordes beuglantes m'inquiètent. Elles sont l'avant-garde des forces nationales d'un ordre brun qui attend sournoisement son heure. Ce monde est fou et il va joyeusement à sa perte. Ce n'aura pas été faute de le dénoncer. Hélas, personne ne semble prendre en considérations l'urgence du moment …

Cassandrement vôtre.


Moyenne des avis sur cet article :  3.7/5   (123 votes)




Réagissez à l'article

216 réactions à cet article    


  • Le printemps arrive Le printemps arrive 4 novembre 2013 09:57

    L’habit ne fait pas le moine !

    A lire aussi


    • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:33

      Le printemps arrive


      Le bonnet ne fait pas le gueux ! 

    • colere48 colere48 5 novembre 2013 16:14

      La colère n’est ni de gauche ni de droite

      Pour aller vers une nouvelle république il faut renverser la table

      alors peu importe le flacon, du moment qu’on ai l’ivresse....


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 novembre 2013 17:58

      @nabum

      sais tu qui’en 1675 ....114 ans avant la révolution francais la BRETAGNE avait fait deja sa révolution contre le « paier timbré » inventé par colbert....paris (can a pas changer) plmbait le peupe avec ses impots et taxes...
      comme cela s’étend....ce mettera peut etre du plomb dans la tete des deputés européeens....qui ont tout laisse faire par mme merkel qui les a roulé dans la FARINE EMPLOYANT DES OUVRIERS A 500 EUROS MOIS DECLARES OU PAS

      14 18 C ETAIT LA GRANDE GUERRE 2013-14 SERA LA GUERRE ECONOMIQUE AVEC L EST SI PROCHE

      A QUOI SERVENT NOS 4O MINISTRES 577 DEPUTES 350 SENATEURS 36600 MAIRES A RIEN VU QUE C -est l U E QUI DECIDE TOUT ... SUPPRIMONS CE MILLE FEUILLES INUTILE !!

      ECO MOUV VOILA UN DES ENNEMIS U.E LES USA ET AUTRES FONT PRESSION SUR MERKEL POUR FIXER UN SMIC POUR LES 5 PAYS DITS RICHES ( leurs banques...oui)

       ELUS INCOMPETENTS CUMULARDS LOBBYISTES IL EST TEMPS DE JUSTIFIER VOS GROS SALAIRES POUR 2 JOURS DE TRAVAIL HEBDOMADAIRE !!!!!!!!!!!!!!!


    • C'est Nabum C’est Nabum 10 novembre 2013 18:01

      Printemps


      Je ne suis qu’un anachorète de la chose politique ...

    • bakerstreet bakerstreet 10 novembre 2013 18:47

      Bravo Nabum pour votre article. 


      Bonnet rouge, ou gros bonnet ?

      Qui nous prennent pour des bénets !

      L’argument « le flicage généralisé » est la positon la plus hypocrite. Je préfère encore celle des gens qui ne veulent pas payer et qui le disent, au moins n’avancent ils pas masquer !

      Mais qui peut croire deux secondes à l’authenticité d’un tel cri d’orfaie !
      Rappelons tout de même que cette mesure a pour but de faire baisser le fret, et s’en donne les moyens. 
      La pollution est en effet à l’origine de pas mal de nos soucis actuels et surtout à venir. 

      12000 personnnes tués à cause d’un typhon !
      On sait très bien que ces phénomènes sont à mettre en chaine avec le réchauffement de l’athmosphère, et donc du carbone, et donc du traffic routier. 

      Voilà l’angle sous lequel il faudrait voir la chose, prendre un peu de hauteur, au lieur de rester focalisés sur son porte monnaie, ou sur des buts assez innavouables. 

      Manifestants au mariage pour tous 
      Bonnnet rouges, 
      Bonnets blancs
      qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes.

    • Le printemps arrive Le printemps arrive 4 novembre 2013 10:02

      « Bien sûr, tout ceci n’aurait pas lieu, si le pouvoir avait une vision et un guide, une pensée et un chef. »

      Ce qu’il faut c’est comprendre que le pouvoir est dans notre ETRE et qu’il ne faut pas attendre des autres qu’ils fassent ce que nous pouvons faire nous-même pour nous-même.

      Prenez votre pouvoir !


      • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:34

        Le printemps arrive


        Face au pouvoir de l’argent c’est assez compliqué mais ne renonçons pas ! 

      • almodis 4 novembre 2013 17:27

        BRAVISSIMO « le printemps » !

        c’est la seule conclusion à ces journées lamentables de confusion où l’on a vu ,effectivement l’agneau hurler avec le loup , et où les commentaires sur l’écotaxe révèlent une totale méconnaissance du sujet dans sa réalisation concrète ! ( désolée pour Nabum dont j’aime les écrits et dont je partage souvent les idées , mais là ... , vraiment , je ne puis le suivre dans son souhait d’un CHEF , d’un GUiDE...)

        Si nous reprenons le POUVOIR , dans notre alimentation , dans nos habitudes de consommation - ou de non-conso ! - , dans nos relations avec nos proches voisins et dans nos sarcasmes - polis - envers nos élus , ce sera déjà un premier pas ..

        Mais si nous décidons que le POUVOIR c’est à nous de le prendre , nous pourrons aller au bout de la révolte... ; la vraie ! et même se préparer à combattre ce que l’on ne nous demande pas ni d’accepter , ni de refuser , je veux parler du MONSTRE , du plus grand déni de démocratie jamais imaginé : LE TRAITE TRANSATLANTIQUE , auprès duquel l’écotaxe semblera une douce pichenette !


      • Pepe de Bienvenida (alternatif) 5 novembre 2013 20:02

        Le pouvoir de l’argent ? Ceux qui ont à peine de quoi vivre ont besoin de plus, ceux qui en ont assez en veulent plus. On est foutus !


      • Abou Antoun Abou Antoun 4 novembre 2013 10:44

        Je ne suis pas mécontent de voir dégringoler ces portiques, un signe de plus du flicage permanent dont nous sommes l’objet.
        Cher auteur, si vous croyez que ces portiques ne sont là que pour l’écotaxe, vous êtes naïf. L’écotaxe n’est qu’un début, et il était d’ailleurs très facile de la mettre en œuvre par une augmentation des cartes grises des PL. Tôt ou tard tous les déplacements de tous les véhicules pour tous les motifs seront enregistrés. vous serez taxé pour être allé en voiture fêter l’anniversaire de votre belle-mère car la connexion immédiate à une base de données établira que vu la distance vous pouviez y aller en vélo.
        Comme l’écrit un autre auteur le scandale ce n’est pas l’écotaxe c’est Ecomouv et le contrat signé par l’État.


        • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:36

          Abou Antoun


          Je ne suis pas naif et je devine des intentions peu louables.

          D’un autre côté, le tout transport est une hérésie. Ce n’est certes pas par l’impôt que nous parviendrons à modifier ce processus. Cependant, un retour à moins de mobilité s’impose.

        • Mowgli 5 novembre 2013 06:36

          « un retour à moins de mobilité s’impose »

          Prenons exemple sur Alexandre le bienheureux. Dans une première phase.

          Plus tard, tous culs-de-jatte ! Mais attention ! fauteuils roulants bridés à 2km/h car à quoi être zérojambiste si c’est pour arquer plus vite qu’un bijambiste, je vous le demande ?


        • Dzan 6 novembre 2013 09:57

          @ Abou
          Ouais ! C’est même la NSA qui a fait installer les portiques.
          C’est bizarre que les « cochonniers » Allemands ne se soient pas révoltés contre leurs portiques.


        • bernard29 bernard29 4 novembre 2013 11:05

          votre article détaille votre « ras le bol » de presque tout, mais ceux qui l’expriment dans la rue sont considérés par vous comme composant des « hordes beuglantes » de pauvres salariés qui se trompent cruellement et marquent un but contre leur camp« . Lequel camp ? le vôtre ??

          Depuis longtemps des cassandres disent que l’ »on va dans le mur« . Eh bien  ! Peut être que nous y sommes ! peut être que vous êtes aussi dépassé, comme Mélenchon qui se raccroche a ses vieilles lunes et schémas  »lambertistes«  » ??


          • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:39

             bernard29


            Je suis persuadé que Mélanchon se trompe sur beaucoup de solutions tout en admirant son verbe. Je suis certain tout autant que les solutions du FN ne sont qu’apparence et souvent mensonge. Les théoriciens de ce parti n’ont fondamentalement pas dévié de la ligne d’origine. C’est le discours qui évolue pour séduire. Ensuite ce sera le désastre.

            Le désastre est déjà là avec nos UMpS qui n’ont pas voulu voir la crise sociétale.

            Alors que faire ? 

            Pour moi c’est un changement de république qui s’impose et non l’arrivée d’un pouvoir xénophobe. Mais ce n’est que mon point de vue.

          • bernard29 bernard29 4 novembre 2013 12:04

            Pourquoi cette alternative ! « changer de république » ou « pouvoir xénophobe » ?? ça c’est l’alternative que nous vendent les médias et les pouvoirs actuels.( Mélenchon y compris). c’est une facilité de langage des pouvoirs en bout de course.

            le combat nécessaire et permanent est le combat démocratique. Quant à la xénophobie, ce n’est certainement pas par la Bretagne que cela passera, même si on peut admettre que la Bretagne est une terre assez légitimiste et un peu traditionaliste. Certains avancent même « conservatrice » .. parfois, c’est pas un mal..

             


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 5 novembre 2013 20:05

            « Je suis persuadé que Mélanchon se trompe sur beaucoup de solutions »
            Je voterai pour le candidat honnête qui annonce qu’il n’a pas de solution smiley


          • Pepe de Bienvenida (alternatif) 6 novembre 2013 13:05

            J’ai dit honnête ! Après ce critère c’est l’hécatombe smiley


          • oncle archibald 4 novembre 2013 11:14

            Entièrement d’accord avec votre analyse et sur la manip des faux culs à bonnets rouges. D’accord encore sur la vacuité du pouvoir et la gravité de la situation. 

            Juste un désaccord sur la conclusion. Je fais partie irrémédiablement de ceux qui croient que le monde va vers un avenir meilleur. Quels que soient les soubresauts il continuera à avancer. Ca n’était pas mieux avant. Ca ira mieux demain. 

            De plus en plus les gens ont accès à des moyens d’information libres et de moins en moins on pourra les tromper. Avez vous oublié comment un mec ou quelques mecs ont pu analyser le contenu du traité de Maastricht, alerter sur le net, faire le buzz, et au final ouvrir les yeux d’une majorité qui a voté non alors que ce vote paraissait être une simple formalité. 

            Ceux qui nous dirigent ont osé ne tenir aucun compte de la réponse que nous leur avons apportée et ils nous ont fait avaler par force la mauvaise potion. Ils portent la responsabilité écrasante d’avoir détourné du chemin des urnes le peuple qu’ils ont fait cocu, mais finalement ils nous ont ouvert les yeux. On sait désormais qui ils sont et ce qu’ils font. La pire des preuves en est la façon dont ils ont laissé filer la dette. Nous savons que nous sommes le cadet de leurs soucis. 

            Ce qu’il faut restaurer d’abord c’est la foi en la démocratie. Ensuite il faut faire confiance au peuple. Je suis sûr qu’une très grande majorité de Français, et même d’européens, ont une vision commune de la société qu’ils souhaitent pour eux et leurs enfants. A nous de faire cesser le clivage qui nous artificiellement imposé par ceux qui ont intérêt à ce qu’il perdure. A nous de ne pas perdre espoir dans la démocratie pour inventer la suite. 

            De toute façon la société telle qu’elle est ne peut plus aller bien loin. Monsieur Hollande serait bien inspiré de prendre acte du désaccord total entre le peuple et la représentation nationale. Il devrait dissoudre l’assemblée et diriger la France avec un gouvernement pragmatique de coalition rassemblant des personnalités diverses et compétentes. Pour essayer de redresser le pays il faut un homme libre. Libre par rapport aux forces financières et libre par rapport aux idéologies bornées. 

            • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:40

              Mon Oncle


              Lisez ma réponse précédente.

              Le mur se rapproche

            • Henri Diacono alias Henri François 4 novembre 2013 19:08

              Bien sûr que le monde avance mais Archibald et C’est Nabum (bien au fait votre réflexion, très bien votre cri) il vous aura éjecté avant .
              Ne pensez-vous pas que plus de soixante ans sans une guerre mondiale cela fait un peu beaucoup ? Et celle ci qui se profile sera la plus terrible. Il est malheureusement inutile de coiffer un bonnet rouge (il est loin de valoir son ancêtre phrygien) pour changer le cours de la métamorphose. Il faut fuir dés à présent. Se terrer. Se cacher au besoin. Afin de profiter, en égoïste comme disent les envieux, des derniers vestiges de notre art de vivre.


            • cardom325 cardom325 4 novembre 2013 11:26

              les chouans ne sont pas morts, que la FDSEA soit dans les meneurs n’est guère étonnant . Continuer à nous faire bouffer de la merde , en saccageant la nature , c ’est leur credo . Ces gens là ne veulent que des subventions, pas des écotaxes . Beurre, argent du beurre et cul de la fermière .


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:41

                cardom325


                La FNSEA n’a qu’une logique financière

                Ce n’est pas ainsi qu’on envisage l’avenir

              • Bilou32 Bilou32 4 novembre 2013 12:36

                Je partage tout à fait. Etant pécore, je connais très bien ces gens là...


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 16:37

                Bilou32


                Merci ! 


              • Croa Croa 4 novembre 2013 16:55

                Si tu veux le beurre et l’argent du beurre il te faut la crémière.  smiley

                Mais si tu trompes ta crémière avec la fermière, là tu perd tout ! smiley


              • manech42 manech42 4 novembre 2013 21:39

                Pour cardom325


                Je propose de boycotter tous les produits bretons !

              • Dzan 6 novembre 2013 10:00

                @Cardom
                Dommage que je ne puisse pas vous plusser davantage.


              • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:43

                Hervépasgrav


                Je pense que c’est fondamentalement l’échec de notre système éducatif qui forme des pions et non des humains.

                Les enseignants ont leur part de responsabilité en acceptant des injonctions qui réduisent l’élève au rang de numéro.

              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 novembre 2013 18:10

                BOBO ON A PAS été élevés AVEC LES MEMES COCHONS ..........rigolo ce bobo

                les bretons et notre collectil te pissent la raie du c.. ca fera du lisier....bobo


              • Yohan Yohan 4 novembre 2013 11:35
                Vous n’avez rien compris à ce mouvement. Les bretons ne veulent pas de votre changement à la con, ils veulent revenir à leur vie d’avant, un boulot qui leur permette de vivre et basta. L’ennemi, c’est ceux qui changent les règles du jeu sournoisement et qui leur promettent des lendemains qui chantent, auxquels ils ne croient plus. Les brocarder comme vous le faites, les faire passer pour des demeurés ou des esclaves, c’est une grave erreur. Les bretons n’ont pas le même rapport aux patrons qu’ailleurs. Ils ont un respect de l’entreprise et de ceux qui les emploient. Ils n’aiment pas être couillonnés ni par eux ni par les syndicats, et encore moins par les partis politiques qui les méprisent et cherchent à instrumentaliser leurs luttes. Carhaix, c’est un échec de plus pour Mélenchon, preuve que les gauchos vivent sur une autre planète....

                • C'est Nabum C’est Nabum 4 novembre 2013 11:44

                  Yohan


                  Poluer et exploiter

                  Le joli retour en arrière.

                  Mais on me dit que le breton est têtu. Alors je me tais ! D’aileur je ne comprends jamais rien comme vous le dites si bien !

                • Grattounette 4 novembre 2013 13:00

                  Entièrement d’accord Yohan, tous ces bien-pensants qui veulent écrire des trucs sur la Bretagne et les Bonnets rouges alors qu’ils n’en n’ont que des échos de médias ou de politicards mal embouchés, ça commence à me gonfler.

                  C’es nabum et autres, vous y étiez ? Vous écoutez FR3 Bretagne ou France Bleu Breizh Izel ? Non ? bon alors vous ne gobez que ce que les médias de France vous en disent...

                  En effet, c’est nabum vous n’avez rien compris, ni aux bretons ni à cette manif, et c’est un peu une honte de brocarder, de mépriser aisni un peuple sans le connaître. Yohan a très bien dit les choses.
                  En dehors de la Breizh, vous réagissez presque tous avec vos conceptions bien françaises, bien formatées d’idées toutes faites. 

                  Carhaix (tiens je viens de lire un autre genre d’article sur médiapart, le mec s’excuse d’avoir à la radio prononcé le X de « carhaix »... ça veut tout dire, tous ces intellos nombrilistes qui ne savent même pas prononcer le nom des villes, de surcroit à la sauce française, car Carhaix c’est Karaez.. comment comprendre la Bretagne sans y vivre ?) donc je disais à Carhaix le « contre mouvement de Mélenchon, qui s’est comporté comme un c....ard de première en méprisant autant le mouvement à Quimper alors que je ne sais même pas s’il a mis un jour le pied en Bretagne, n’était qu’un coup politique local d’un groupuscule mêlant ultra rouges, verts et CGT (là c’est bizarre le cocktail ne fait glausser personne) bien loin d’être 3000, chiffres de l’huma c’est tout dire... 
                  C’est le maire de Carhaix, personnage atypique un peu astérix sur les bords, qui mène le collectif de la manif de Quimper, et.. dans son fief de Carhaix c’était Ferrand, l’élu socialiste qui ne compte plus les déculottées politiques dans cette bonne ville de Karaez... Honte au PS local de s’être désolidarisé d’un mouvement du pays, où même des 44 étaient venus...
                  C’est à Carhaix que la manipulation a eu lieu, pas à Kemper où s’est affichée une vraie solidarité du pays, même les commerçants ont fermé 1h en soutien au mouvement... 
                  Un pays, savez-vous ce que c’est »un pays«  ? 
                  Je connais un tas de monde dans la foule, et c’était vraiment un rassemblement identitaire comme seuls (ou presque) les bretons sont capables. 
                  Comment voulez-vous parler de tout ça si vous ne connaissez pas le fonctionnement local, et le fonctionnement du breton qui a, en effet, une toute autre relation au monde que »le français«  ?
                  Sa relation à la famille, à l’autre, à l’inter-génération, au mélange social, au pays, et en effet au patron d’entreprise, ça n’a rien à voir avec vos clichés, venez dans un gros fest-noz où tout le monde danse accrochés ensemble, jeunes et vieux, bretons et touristes, venez à un de nos innombrables festivals où règnent la musique, la danse et le métissage, le salon du livre de Carhaix où on parle breton dans toutes les allées, et vous aurez peut-être déjà un minuscule aperçu de ce que peut être une tête de breton sous un bonnet rouge...

                  Et tout le monde glausse sur le »modéle agroalimentaire de masse« (implanté après-guerre par le gouvernement puis soutenu par l’Europe dont tout le monde est devenu esclave et otage...) mais qui sait que le bio et le circuit court est aussi est un de nos points forts (entre autres choses) ? 

                  Le label »produit en Bretagne« a mis sur pied depuis 20 ans un système super efficace qu’aucun politique n’a encore été capable de faire avec du »produit en France". 

                  Et un peu dommage qu’on ne parle pas non plus assez de l’UDB, Union Démocratique Bretonne qui engage un vrai dialogue sur l’autonomie des régions.
                  L’autonomie (ne pas confondre avec l’indépendance) ça fonctionne en Espagne et dans d’autres pays, entre autres la Galice qui ressemble tant à la Bretagne, la vraie décentralisation est bien la seule solution pour garder à nos régions l’identité qui faisait leur force autrefois. Et qui a toujours fait la vraie force de la Bretagne, si atypique dans sa géographie et sa culture. Pas la touristique, pas la politique, la Bretagne bretonne, celtique.
                  Décider en Bretagne...

                  Vous sortez des dizaines d’articles plus ou moins bien ficelés sur le RU, revenus universel, mais à quand de vrais débats sur l’autonomie régionale pour que chacun puisse vraiment se prendre en charge ?


                • Antenor Antenor 4 novembre 2013 13:43

                  @ Grattounette

                  « En dehors de la Breizh, vous réagissez presque tous avec vos conceptions bien françaises, bien formatées d’idées toutes faites.  »

                  Vous parlez des Lyonnais, des Auvergnats, des Picards ? On est tous d’une région. Le mépris ne vous attirera aucun soutien.

                  « L’autonomie (ne pas confondre avec l’indépendance) ça fonctionne en Espagne »

                  C’est sûr : 25 % de chômeurs.

                  « la vraie décentralisation est bien la seule solution pour garder à nos régions l’identité qui faisait leur force autrefois »

                  Oui l’époque où les Normands venaient faire des feux de camps sous vos remparts quand c’était pas l’inverse.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 novembre 2013 13:49

                  @ Gratounette

                  Oui, on a vu Troadec avec son écharpe « breizik » pour bien cracher sur le drapeau tricolore.


                • Antenor Antenor 4 novembre 2013 13:50

                  « mais à quand de vrais débats sur l’autonomie régionale pour que chacun puisse vraiment se prendre en charge ? »

                  Comme par exemple créer un SMIC breton à 500 € pour redevenir compétitif ? La concurrence entre Etats ne vous suffit pas, vous voulez en plus de la concurrence entre régions ?


                • oncle archibald 4 novembre 2013 16:02

                  C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
                  Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
                  Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
                  Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
                  Et c’est être habités par des gens qui regardent
                  Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
                  La race des chauvins, des porteurs de cocardes
                  Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
                  Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part

                  Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
                  Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
                  Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
                  Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher
                  Qu’ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
                  Ou du diable vauvert ou de Zanzibar
                  Ou même de Montcuq il s’en flattent mazette
                  Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
                  Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


                  Merci Georges !

                • Yohan Yohan 4 novembre 2013 16:16

                  La Bretagne pollueur, c’est une image d’Epinal attachée aux éleveurs porcins. Attention, je ne dis pas qu’il n’a pas pollution en Bretagne. Mais c’est méconnaître les bretons qui sont attachés à la nature, à l’écologie, à la préservation du patrimoine, à la protection de la faune et de la flore. Essayez de trouver autant d’endroits où vous pouvez longer la mer et trouver des sentiers côtiers partout, et où les propriétaires jouent le jeu, sans parler de l’urbanisme respectueux, la quasi absence de hautes barres HLM, une région qui soutient l’écologie mais qui rejette l’écologie politique et politicienne.


                • oncle archibald 4 novembre 2013 16:34

                  Yohan : La Bretagne polluée, tout au moins dans les zones d’élevages porcins, ça n’est pas une image d’Epinal, c’est une réalité incontournable.

                  Je ne jetterai jamais la pierre à un agriculteur, mais « on » c’est à dire les grands maitres de l’agriculture européenne, leur ont fait faire des conneries majeures. « On » en a fait les instruments de l’industrie et de la grande distribution. Et il fallait qu’ils soient bien désespérés pour faire ce qu’on leur demandait contre une rémunération artificielle, qui n’existe que par le jeu des subventions.

                  Près de Saint Brieuc par exemple il y a pléthore d’endroits magnifiques où l’on peut longer la mer sur des sentiers merveilleux, mais certains jours et suivant d’ou vient le vent, il faut se féliciter de l’odeur des algues vertes en train de pourrir par ce qu’elle seule arrive à couvrir l’odeur pestilentielle des porcheries.

                  Il y a eu beaucoup de gâchis en Bretagne (et ailleurs !).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès