Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Immigration : mauvaises nouvelles du Front

Immigration : mauvaises nouvelles du Front

Je ne me fais, ici, que le relais d'une information économique passée bizarrement inaperçue dans le quasi-ensemble des médias mainstream.

Il s'agit d'un rapport sur une étude initiée par le collectif "Cette France là"  ; Association de journalistes, de travailleurs en sciences sociales, du travail associatif, et d'économistes, créée en 2007, destiné à produire 5 ouvrages collectifs (un par année de quinquennat) de contre-expertise sur le sujet précis de la politique d'immigration choisie par le pouvoir actuel..

Un premier volume est sorti en 2008 (actuellement épuisé), 

le second  précise les réactions et les suites à la parution du premier.

Selon "Cette France là" ; en réponse à l’envoi du premier volume de cette France-là, François Fillon se voulait rassurant dans un courrier reçu le 20 mars 2009. Le deuxième volume de ces annales de la politique d’immigration menée sous la présidence de Nicolas Sarkozy s’emploie à confronter l’engagement du premier ministre aux actes de son gouvernement. Or les résultats de l’enquête sont inquiétants. Car si le chef de l’État a d’abord tenté de faire face à la récession annoncée en promettant une moralisation du capitalisme financier et l’avènement d’une croissance « verte » qui n’oublierait pas l’emploi, son incapacité à tenir de telles promesses l’a bientôt convaincu de revenir sur ses terrains d’élection : la lutte contre l’immigration « subie » et le traitement des troubles identitaires censément éprouvés par les Français. 

Deuxième ministre de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire, Éric Besson a sans doute soutenu que la maîtrise des flux migratoires et l’exaltation de l’identité nationale étaient les meilleurs remparts contre la xénophobie. Reste que son zèle a révélé l’absence de projet économique, social et écologique qu’il avait vocation à masquer. La défaite de la majorité présidentielle aux élections régionales annoncait-t-elle un changement de cap ? À défaut d’alternative, elle s'est plutôt traduite par une fuite en avant.

C’est à l’analyse de ce contexte qu’est consacré le deuxième volume de cette France-là, paru en Avril 2010.

"Cette France là" a donc initié, il y a 1 an, par l'intermédiaire d' une trentaine de parlementaires français, de l’Assemblée nationale, du Sénat et du Parlement européen de toutes tendances (PS, UMP, Centristes, Ecologistes) qui se sont réunis pendant un an, un audit de plus de 300 pages sur l’immigration, sous l’angle social, économique, démographique et même de sécurité publique.

 Ce rapport est le fruit de l’audition de 34 chercheurs (géographes, sociologues, économistes, etc.) ou haut-fonctionnaires.

Rapport que les trente parlementaires ont été contraints de financer et d'organiser seuls ; la constitution d’une mission parlementaire sur le sujet leur ayant été refusée par le Ministre de tutelle ; Eric Besson. 

C’est un « rapport de constatation » qui permet de tordre le cou à certaines idées reçues mais aussi de rétablir les « mensonges par omission » du gouvernement, explique le député des Landes Jean-Pierre Dufau. Par exemple, en 2009 , rapporte-t-il, on sait que 180.000 « personnes ont été admises sur notre territoire de manière régulière » mais ce qu’on ne dit pas, c’est que la même année, 75.000 personnes ont quitté le territoire français. 

Cette expérience originale de collaboration entre une association indépendante et un groupe d’élus de tous bords a permis d’entendre, au cours de dix séances, 34 personnalités reconnues — des experts et des chercheurs, des acteurs associatifs, syndicalistes ou patronaux, des responsables de l’administration française et des organismes internationaux.

En parallèle avec les conclusions qu’en tirent de leur côté les élus, Cette France-là publie aujourd’hui un rapport en son nom propre (voir ci-contre). Intitulé : « À de mauvaises questions, apporter de pires réponses »

Le rapport est disponible en ligne ICI. 

Il a été présenté le 10 Mai 2011 à l'Assemblée Nationale. 

Outre les différents aspects ; sociaux, économiques, démographiques, ce rapport présente l'intérêt d'avoir réalisé un audit complet sur le "coût de l'immigration", comparé à son "apport" à l'économie française. 

Et.... ô surprise, il en ressort que

 LES IMMIGRES RAPPORTENT PLUS A L'ECONOMIE FRANCAISE QU'ILS NE LUI COUTENT 

En gros, un gain d'une DOUZAINE de MILLIARDS annuels : 

" Au final, « la contribution aux budgets publics des immigrés est donc positive » et s’élève à 12 milliards d’euros. Soit 2.250 euros par personne immigrée, contre 1.500 euros pour les natifs."

 De plus, à cause du vieillissement de la population, il y aura de moins en moins d’actifs par rapport aux nombre de retraités en France. A l’horizon 2050, le financement des retraites devrait coûter 3% de PIB supplémentaire par raport aux dépenses actuelles, comme l'a calculé le COR (Conseil d’orientation des retraites) avec une immigration similaire à celle d’aujourd’hui.

L'économiste Lionel Ragot a calculé l’influence de différentes stratégies d’immigration sur ce ratio.Sans plus aucune immigration, il faudrait 4,3% de PIB supplémentaire par rapport à aujourd’hui pour financer la protection sociale, soit 1,3% de plus qu'en maintenant la même politique migratoire.

Voilà. 

Loin des clichés, des idées reçues, et des chiffres totalement fantaisistes, annoncés, notamment dans le Programme du Front National sur l'immigration  , on constate donc qu'une immigration zéro obligerait l'état à trouver 12 milliards de plus pour pouvoir financer son budget. 

12 milliards qui, à n'en pas douter, seraient prélevés sur les contribuables, notamment les plus nécessiteux ; à moins qu'on ne préfère augmenter le nombre des 8 millions de Français en dessous du seuil de pauvreté recensés par l'INSEE 

Quant aux récentes affirmations du Ministre de l'Intérieur Claude Guéant, comme quoi (je cite) : La France n'a pas « de pas besoin de maçons, de serveurs de restaurants », elle est, évidemment, uniquement à visée électoraliste, car totalement démentie par les faits, puisque les économistes, et même la Ministre de l'économie Christine Lagarde, ainsi que la présidente du Medef Laurence Parisot, doivent admettre qu'une baisse de l'immigration de travail pénaliserait inéluctablement la France. 

Pour ce qui est de l'autre éternelle "antienne" de la droite et extrême, selon laquelle les immigrés viendraient prendre le travail des natifs, le rapport des parlementaires démontre également qu'il n'en est rien, puisque (je cite) : 

Même s’ils sont actifs pour la plupart, les immigrés ne privent pas les natifs en occupant un emploi. En effet le volume d’emploi n’est pas figé et toute arrivée de population immigrée, qui sont de nouveaux consommateurs, créé automatiquement de nouveaux emplois. Par ailleurs, les migrants sont plus nombreux à accepter des professions délaissées par les natifs. 

Enfin, sur l'argument selon lequel le patronat profite de la main-d'oeuvre immigrée, pour baisser les salaires, il n'est pas entièrement faux,mais extrêmement limité puisque l’arrivée d'immigrés peut par contre tirer les salaires vers le bas à court terme, de l’ordre de 0,04 à 0,18% par tranche de 50.000 personnes arrivées.

Et, pour contrer cet effet, il suffit , d'une part, de faire respecter les lois existantes ; code du travail ; smic horaire et mensuel, et, d'autre part, initier une politque de baisse structurelle du chômage, par la création d'emplois dans les secteurs des nouvelles technologies ; notamment celles d'une politique énergétique tournée vers les énergies nouvelles, renouvelables, et non-polluantes ; un gisement de 200.000 emplois à l'horizon 2020

Mais ceci est une autre histoire ; celle du choix de la politique à mener à moyen et long terme ; choix que sont bien incapables d'imaginer ; tant la majorité actuellement au pouvoir, que les partis figés sur l'obsessionnelle phobie anti-immigrés, dont ce rapport montre qu'elle est non seulement fausse, mais surtout totalement contre-productive, et coûterait cher au pays. 

Plus que d'une théorie du bouc émissaire, c'est bien d'un projet pragmatique, ambitieux, et visionnaire à moyen et long terme dont la France a besoin. 

Puissent les Français en être informés, et en tenir compte lors des prochaines échéances électorales. 

Documents joints à cet article

Immigration : mauvaises nouvelles du Front

Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

168 réactions à cet article    


  • Yvan 26 mai 2011 10:16

    les chiffres, les chiffres...

    prenez vous en compte le montant de l’insécurité (police, gendarmerie, justice, prisons...) dans le coût de l’immigration
    le montant de « l’éducation » (écoles, collèges, lycées...profs, entretien...)
    le montant des voitures brûlées
    le coût des soins aux victimes
    le montant de L’AME, du RSA, des allocs, de la CMU...
    France : trafic de médicaments

    le coût des trafics de drogue, d’armes, de voitures...


    • pallas 26 mai 2011 10:20
      sisyphe
      La question n’est pas le cout financier, c’est autre chose.

      Les idées du multiculturalisme, forgé a coup de marteau dans le crane dans le cerveau des trentenaires, à entrainer un rejet de ces memes trentenaires.

      Le chomage des jeunes, ainsi que des trentenaires est immense, je parle bien de la population de citation de souche.

      D’un coté, ont leurs dits, vous n’aurez pas de retraite, vous etes en compétition envers le monde entier, votre existence sera chomage, travail mal payé à vie.

      D’un autre coté, les économistes et intellectuels prone une immigration à tout va, sans se soucier des jeunes générations qui n’ont pas de boulot vivant dans la misere.

      L’idéologie d’une immigration, de faire de l’Europe un immense super marché de la consommation, donc la Tour de Babel est un echec total.

      • Rough 26 mai 2011 10:25

        C’est quoi ces conneries...L’immigration rapporte pluis qu’elle ne coûte...Faut-y être con pour croire une pareille baliverne !

        Le diallo de Kayes avec ses deux co-épouses, ses huit gosses, son analphabétisme, son job au noir et à 1000 euros par mois rapporterait plus qu’il ne coûte ? Sans déconner !

        Qui peut croire ça !

        Une étude de JP Gourévitch montre exactement le contraire ! Disponible en ligne chez les contribuables associés....


        • Gabriel Gabriel 26 mai 2011 10:40

          Si, si mais pas aux citoyens lambda que nous sommes tous mais aux élites qui utilise une main d’oeuvre corvéable à merci et non déclarée ! ... Ainsi par la baisse des salaires et du zéro charge sociale, ils peuvent écrire et dire que l’immigration leur rapporte plus qu’elle ne leur coûte !


        • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 10:45

          Chhhttt... du calme, mon brave !


          Le rapport des 30 parlementaires de toutes tendances est indubitable, n’en déplaise à Gourevitch.

          Il est à disposition en ligne, par le lien que j’ai donné. 

          Que ceci ne vous plaise pas, vienne à l’encontre de vos idées formatées, n’enlève rien AUX FAITS. 

          Et si vous n’êtes pas capable de répondre en argumentant, sans injure, ni propos racistes ; 
          - d’une part, ça ne fait que montrer votre perte de sang-froid, en manque d’argument
          - d’autre part, évidemment, je me verrai contraint de supprimer vos posts, pour favoriser un dialogue étayé, argumenté et courtois. 

          Enregistré ? 
          Merci.

        • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 10:47

          Ce message est destiné au nommé rough, bien sûr. 


          Et pour répondre à Gabriel, non ; le calcul est fait sur le surplus que rapporte l’immigration A L’ETAT ; pas aux patrons ; lisez bien. 

        • Gabriel Gabriel 26 mai 2011 11:18

          Bonjour sisyphe

          Une chose m’échappe, peut-être pourriez vous me l’expliquer. Comment dans un pays qui détruit des emplois par les délocalisations, qui ne remplace pas un fonctionnaire sur deux, et qui à 8 millions de chômeurs la venue de nouveaux travailleurs peut-elle être une richesse ? Autre chose, pour qu’il n’y ai aucune ambiguïté dans mes propos, je ne suis un universaliste philosophique donc absolument pas contre la libre circulation des individus et je ne connaît qu’une seule nationalité : « Terrienne ». 


        • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 11:25

          Gabriel, bonjour 


          Pour le détail des sommes rapportées à l’état par l’immigration, je vous renvoie au rapport. 
          En gros, cet argent provient ;
           - des cotisations rapportées par les travailleurs immigrés 
          - de leur participation à la croissance par leur consommation 
          - de leurs emplois dans des catégories de travail refusées par les « natifs » pour des tas de raisons ; conditions de travail, horaires, éloignement du lieu de travail, etc.... 

          Le rapport l’explicite précisément. de même que, plus sommairement, ce lien que j’ai fourni. 

          Cordialement. 

        • Castel Castel 26 mai 2011 15:18

          C’est tellement génial l’immigration ! on se demande comment les français sont devenus aussi riche à partir du XVIIIème siècle sans immigration ! Quel bande de barbares ! smiley


          • jef88 jef88 26 mai 2011 10:52

            Pour une fois (ben oui tout peut arriver) je suis d’accord avec Guéant ....
            La France n’a pas besoin de plus depersonnel en provenance de l’immigration
            Vous allez me dire ;
            - Il y a des emplois non pourvus dans le batiment et la réstauration
            Je répond
            - C’est vrai ! Mais pour les pourvoir il suffit
             1) d’améliorer les conditions de travail
             2) d’augmenter les salaires

            Nos intellos qui défendent Keynes ; « ce qui est rare est cher » admettent que ce principe s’applique aux prix de la consommation mais jamais que ce puisse être vrai pour le salaire des consommateurs.

            Autre problématique : la dévalorisation intellectuelle de certaines professions
            - l’éducation nationale dévalorise le technique de réalisation, les ouvriers, les chefs d’équipe, bref, ceux qui se salissent les mains : « c’est la poubelle de l’institution »
            - par contre on forme de plus en plus d’ingénieurs, et ils se retrouvent soit en chomage, soit déclassés (ils font un travail de techniciens)

            Alors arrêtons de marcher sur la tête : le réalisme, le bon sens et la réflexion permettraient de régler les problèmes !
            Mais c’est si reposant de se contenter de faire appliquer procédures et protocoles à un bas-peuple qui n’a pas le droit de réfléchir.....


            • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 10:59

              Mais c’est si reposant de se contenter de faire appliquer procédures et protocoles à un bas-peuple qui n’a pas le droit de réfléchir.....


              Justement, ce rapport, basé sur des chiffres et des faits précis, permet au « bas-peuple » de pousser plus loin sa réflexion.

              Mais c’est si reposant de ne pas le lire, et de continuer à raisonner en termes de clichés... 

            • jef88 jef88 26 mai 2011 12:33

              EH oui !
              Dire qu’il faut augmenter les salaires quand on ne trouve pas de salariés , c’est
              - malséant
              - trivial
              - idiot
              - antisocial

              Voila ce que c’est quand on sort de la pensée unique qu’elle soit de gauche ou de droite ( il y a 2 « pensée unique »)


            • Cyclotron 26 mai 2011 13:07

              - Il y a des emplois non pourvus dans le batiment et la réstauration
              Je répond
              - C’est vrai ! Mais pour les pourvoir il suffit
               1) d’améliorer les conditions de travail
               2) d’augmenter les salaires

              Ce que vous dites est l’évidence même !
              Je ne supporte plus ce discours fataliste selon lequel certains boulots ne peuvent pas être occuppés par des Français parce que trop pénible (le boulot, pas les français).
              Et alors ? Trouver normal que les immigrés fasse le boulot dont les français ne veulent pas, n’est-ce pas là un début de racisme ?
              Et refuser au salariat la possibilité de faire pression sur le patronat en injectant une main d’oeuvre plus souple, n’est-ce pas là une astuce du libéralisme pour interdire au peuple de faire fonctionner à leur avantage la « loi du marché » ?


            • Yohan Yohan 26 mai 2011 13:12

              Exact Cyclotron
              Je crains que l’intelligence de la gauche ne se soit envolée, autant que leur morale, puisqu’ils se font maintenant à l’idée quil faut importer des esclaves africains pour faire le travail que les Français ne veulent pas faire à cause des bas salaires. Ce faisant, ils contribuent eux mêmes à maintenir les salaires là où ils sont et ils sont donc bel et bien des alliés objectifs des exploiteurs de main d’oeuvre à faible coût.


            • Annie 26 mai 2011 11:13

              Ce qui est dommage Sisyphe est que la discussion va continuer sans que ce rapport ait été lu. Moi-même, je n’ai pas le temps maintenant de lire plus de la moitié de ce rapport de 92 pages. Mais ce que j’en ai lu jusqu’ici est vraiment intéressant, et ne se limite pas à des chiffres, mais à l’utilisation de l’aide au développement, aux camps de réfugiés et de déplacés dans le monde, mais aussi à un retour historique sur la naissance du concept d’immigration, qui n’est finalement pas très vieux puisque remontant à 1881 et à un fait divers où des immigrés italiens avaient sifflé la Marseillaise à Marseille (Eh oui, plus ça change et plus c’est la même chose).
              Mais je voudrai citer une phrase de ce document en rapport avec le sentiment d’injustice ou d’aliénation ressenti par de nombreux français et exploité par les discours xénophobes :

              On ne peut pas lutter contre un sentiment d’injustice uniquement par des arguments rationnels. C’est pourquoi je pense que tous ceux que la montée de la xénophobie inquiète devraient réfléchir aux nouvelles formes d’interventions publiques qu’il faudrait mettre en oeuvre pour combattre ce fléau de façon plus efficace


              • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 11:28

                Oui, Annie ; vous avez raison ; tout le monde ne va pas avoir le temps de lire ce rapport, et c’est dommage, pour l’information et le dialogue. 


                Et, vous avez raison, le sentiment d’injustice, les fantasmes ne relèvent pas de l’ordre du rationnel. 

                C’est pourquoi je pense que ce rapport est utile, en ce qu’il développe l’ensemble du contexte de l’immigration, et préconise des mesures pour la politique à mener. 

                Merci de votre intervention. 

              • non667 26 mai 2011 12:35

                à annie
                On ne peut pas lutter contre un sentiment d’injustice uniquement par des arguments rationnels.

                pour annie il ne faut pas lutter contre l’injustice  ! mais contre le sentiment d’injustice !!!!
                c’est à dire leur passer de la vaseline pour qu’il ne sente pas qu’ils l’ont bien profond !la pure langue de bois smiley smiley smiley smiley

                C’est pourquoi je pense que tous ceux que la montée de la xénophobie inquiète devraient réfléchir aux nouvelles formes d’interventions publiques qu’il faudrait mettre en oeuvre pour combattre ce fléau de façon plus efficace

                dans la même veine le fléau c’est la xnénophobie et pas l’immigration ! smiley smiley


              • Castel Castel 26 mai 2011 15:28

                On ne peut pas dire que l’immigration est forcement positive ou négative. Il faudrait qu’un jour quelqu’un d’objectif nous montre dans tous les domaines connus les points positifs de l’immigration et les points négatifs, en faisant des études très poussées et impartiales (éducation, consommation, emploi, relation sociale, sécurité etc)


                Pour l’instant, je n’ai pas trop envi de lire l’article de Sysiphe car d’abord je manque de temps et ensuite je sens que c’est de partie pris. En plus, je n’aime pas du tout les démonstrations fondées sur des chiffres invérifiables, comme souvent dans le domaine de l’immigration.

              • Castel Castel 26 mai 2011 15:32

                C’est pourquoi je pense que tous ceux que la montée de la xénophobie inquiète devraient réfléchir aux nouvelles formes d’interventions publiques qu’il faudrait mettre en oeuvre pour combattre ce fléau de façon plus efficace


                Il faut envoyer les CRS, ils sont chiant les gens qui votent extrême droite. Quel manque de respect envers le travail respectable de notre dictature actuelle !

              • wesson wesson 26 mai 2011 11:24

                Bonjour Sisyphe,

                Merci pour l’article, je ne connaissais pas ce collectif qui m’as l’air tout à fait sérieux.

                A Yvan, qui pense que ce ne sont que des immigrés qui brulent leur bagnoles et pas les bons français qui essaient d’escroquer leurs assurances, il peut prendre tout ses coûts, les multiplier par 10 qu’il n’arriveraient toujours pas au niveau de la fraude fiscale par les grandes entreprises.

                Tiens, ce matin même on nous a encore bassiné sur Inter avec « une augmentation de 10% » de la fraude aux prestations sociales ... qui vérification faite représente 0.15% des prestations versées. France Inter ayant dit « moins de 1% » parce que le bon chiffre est tellement ridicule !
                Pire, la fraude augmente moins vite que le nombre de contrôles, ce qui signifie que les contrôles coutent plus cher que l’argent récupéré par cette fraude marginale...

                Pour en finir avec la tarte à la crème de l’immigration par le front national : ce que veut l’extrême droite, ce n’est pas moins d’immigrés, mais c’est qu’ils soient tous ici en situation illégale. ça permet de les payer moins cher à ramasser les fruits ou faire la plonge et de les virer comme on veut.


                • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 11:33

                  Bonjour Wesson, 


                  Oui ; ce rapport est tout à fait sérieux, mais, évidemment, il n’empêchera pas la propagande anti-immigrés, anti-« assistés », de continuer à masquer les fraudes beaucoup plus importantes permises aux grandes entreprises (cf total) et autres niches fiscales pour les bénéfices des produits financiers, permises par le pouvoir. 

                  Au moins a-t-il l’intérêt de faire un point précis et chiffré sur l’immigration, et de faire pièce à la ridicule désinformation apportée sur ce volet abordé dans le programme du FN. 

                  Merci de votre intervention. 

                • Bulgroz 26 mai 2011 11:45

                  % de foyers fiscaux ne payant pas l’impôt sur le revenu au plan national : 45,3%
                  % de foyers fiscaux ne payant pas l’impôt sur le revenu en Ile de France : 35%
                  % de foyers fiscaux ne payant pas l’impôt sur le revenu en Seine Saint Denis : 48%
                  % de foyers fiscaux ne payant pas l’impôt sur le revenu à la Courneuve : 62,4%
                  % de foyers fiscaux ne payant pas l’impôt sur le revenu à Clichy-Sous-Bois : 61,3%

                  Aubervilliers, Stains, Villateineuse, Bobigny, Saint Denis, Pierrefitte, Ile saint Louis, Saint Ouen, Epinay, Sevran : + de 50% des foyers ne paient aucun impôt.


                  • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 12:32

                    Rappelons aux paralysés du cortex les différentes ressources de l’état en matière d’impôt : 


                    En 2008, les recettes fiscales nettes, c’est-à-dire après les dégrèvements et remboursements d’impôts, du budget général de l’État, se sont élevées à 259,9 milliards d’euros. En brut, elles représentaient 352,1 milliards d’euros et se répartissaient comme suit :

                    Impôts indirects (59,8 %), dont :

                    • la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) (50,6 %) ;
                    • taxe intérieure sur les produits pétroliers (TIPP) (4,5 %) ;
                    • autres : notamment les droits de succession (4,7 %).

                    Impôts directs (40,2 %), dont :

                    • impôt sur le revenu (IR) (16,8%) ;
                    • impôt sur les sociétés (IS) (17,8 %) ;
                    • autres : notamment la taxe sur les salaires et l’impôt de solidarité sur la fortune (5,6 %).
                    Ce qui signifie : 
                    1) que les foyers ne payant pas d’impôt n’ont pas de revenus suffisants pour être imposés
                    2) que la part de l’impôt sur le revenu n’est, globalement, que de 16,8% 
                    3) que l’impôt le plus « rentable » pour l’état ; soit la TVA (50,6% ) est payé, lui, 100%, pour toute consommation, même à : Aubervilliers, Stains, Villateneuse, Bobigny, Saint Denis, Pierrefitte, Ile saint Louis, Saint Ouen, Epinay, Sevran, Clichy, La Courneuve, etc, etc..... 

                    Serviteur. 
                     smiley 

                  • Rousquille Rousquille 26 mai 2011 11:52

                    Médias mainstream : un mot anglais pour masquer la réalité : médias aux ordres, à genoux, dominants, du Système, stipendiés.

                    Il suffit de faire respecter les lois, dites-vous, haha. En voilà une bien bonne. Si l’on appliquait toutes les lois, je vous prie de croire que le flot de l’immigration diminuerait notablement. Mais bon, je suppose que ce n’est pas ces lois-là que vous souhaitez voir appliquées.

                    Un rapport sérieux mais oui, bien sûr, disons plutôt un rapport qui vous caresse dans le sens du poil et de celui du MEDEF.

                    Le bon sens contre lequel vous ne pouvez rien dit qu’on ne fait pas entrer de la main-d’oeuvre étrangère quand on a deux millions de chômeurs et des centaines de milliers de Français dans la précarité.

                    Manipulez les mots et les chiffres pour aller contre ça tant que vous voudrez, vous n’arriverez pas à faire une brèche dans ce raisonnement qu’un enfant de dix ans comprendrait.

                    Je suppose que vous aussi vous allez dire qu’on a besoin de Tunisiens et de Togolais pour faire les sales boulots, mais moi je dis « pas d’ilotes étrangers sous-payés en France ». Des travailleurs qui reçoivent un salaire juste, ça oui. Et les Français peuvent faire tous les boulots, il sffit de les payer comme il faut.

                    Une photo peu flatteuse, plutôt genre sorcière de Salem, en fin d’article, pour nous épouvanter. Vous nous prenez pour des gosses, l’auteur ?

                    Pitoyable manipulation.


                    • Rousquille Rousquille 26 mai 2011 11:55

                      Faire croire que le pouvoir actuel est contre l’immigration relève de l’imposture totale : on n’a jamais eu autant d’immigration de travail que depis que Nicolas Sarkozy est à l’Elysée.
                      La photo montrant des forces de l’ordre faisant leur boulot est pathétique : des SS ? la gestapo ? Vous nous prenez vrament pour des cons.


                      • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 12:00

                        Faire croire que le pouvoir actuel est contre l’immigration relève de l’imposture totale : on n’a jamais eu autant d’immigration de travail que depis que Nicolas Sarkozy est à l’Elysée. 


                        1) Cependant, depuis les années 1990, la France présente un solde migratoire deux fois et demi inférieur à la moyenne des autres pays européens3.

                        2) Comme dit dans l’article, et dans le rapport, le chiffre de 180.000 arrivants, ne tient pas compte des 75.000 expulsés. Soit 180.000 - 75.000 = 105.000
                        Pratiquement 3 fois inférieur à la moyenne des autres pays européens. 

                        Qui prend qui pour des cons ? 

                      • LE CHAT LE CHAT 26 mai 2011 14:17

                        Sortez un peu de chez vous , comment voulez vous que le chômage baisse quand on laisse des hordes de polonais , de roumains , de portuguais faire tous les chantiers chez nous à bord de camionettes , que les routiers français sont remplacés par des chauffeurs des pays de l’est , que la moitié du personnel dans les hôpitaux est étranger .....


                      • Yohan Yohan 26 mai 2011 14:21

                        @ Le chat
                        Il est vrai que Sisyphe ne vit pas en France. Il a suivi les recommandations de Sarko « la France si on l’aime pas, on la quitte » smiley smiley


                      • non667 26 mai 2011 14:29

                        à Sisyphe
                        on sait que 180.000 « personnes ont été admises sur notre territoire de manière régulière » mais ce qu’on ne dit pas, c’est que la même année, 75.000 personnes ont quitté le territoire français.

                        180000-75000= 105000 selon le rapport !

                        l’embrouille façon Sisyphe :
                        180000 réguliers il n’y a pas de clandestin en plus ?
                        - 75000 ce sont tous des réguliers qui repartent ou des clandestins expulsés ?

                        cela fait plus de 30 ans que stoleru nous avait dit que l’immigration était une richesse pour la France . malgré l’arrivé de plusieurs millions ,bêtement les français ne sont toujours pas convaincu , qu’il est aujourd’hui besoin de faire des rapports par d’éminents « experts autorisés » !!!!!
                        continuez votre propagande mondialo-capitaliste ! même les ouvriers les plus incultes (dont moi ) n’y croient plus et votent fn ! smiley smiley smiley smiley


                      • jako jako 26 mai 2011 13:12

                        Lol Perseus, à l’insu de son plein grès surement smiley
                        effectivement comme le vote le démontre un bon coup de pied dans la fourmillière, merci Sysyphe.


                      • Imrahilandilas Imrahilandilas 26 mai 2011 16:32

                        Il faudrait trouver un code pour parler d’immigration sans employer le mot dans le titre d’un article, vous voyez... Genre, quand on veut dire « les chiffres de l’immigration », dire « les chiffres de la tourte aux fromage » ou encore « les chiffres du rat musqué »... Comme ça on pourrait parler sereinement d’immigration sans rameuter tous les agités du charter...

                        Blague à part, bravo sisyphe, j’avais déjà vu l’impact de l’immigration sur les comptes sociaux dans un article de courrier international, mais n’empêche, c’est courageux de votre part.


                      • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 12:08

                        Par Calmos (xxx.xxx.xxx.200) 26 mai 11:59

                        Article ?....non.....Tract.....

                        De Sisyphe qui se réfère à une « étude » d’un rassemblement de bobos.....Lol.... !!!



                        Une étude menée par 30 parlementaires (dont 2 UMP), qui énumère des faits, des chiffres, indiscutables ; désolé pour ceux à qui la réalité ne correspond pas à leurs fantasmes, mais ton pauvre déni n’y changera rien, mon brave Calmos...

                        Quant à la photo de Sainte Narine, tu m’excuseras, mais j’en avais pas à poil ; dommage, hein ? 

                         smiley 


                      • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 12:57

                        Je parlais des députés UMP pour te rassurer un peu, mon brave Calmos. 


                        Sinon, tu peux regarder (page 4 et 5) la liste des spécialistes qui ont été interrogés par les députés (démographes, économistes, géographes, sociologues, chercheurs, directeurs des polices aux frontières, directeurs de recherches, Directrice du programme des Nations Unies pour le Développement, Professeurs, etc...), ; si ça peut te calmer ; il n’y a ni UMP, ni PS ; que des spécialistes européens en pointe dans leurs domaines....

                        Mais, sans doute, le FN a mieux à y opposer ; j’attends la liste ! 
                         smiley 

                      • LE CHAT LE CHAT 26 mai 2011 14:13

                        salut Cousin ,

                        laisse tomber , comme Pastori , il est socialo indécrotable et généreux avec le pognon du contribuable .
                        Il choisit les photos de Marine pas terrible et après se plaint de celles de DSK avec ses jolies menottes ..


                      • Yohan Yohan 26 mai 2011 12:05

                        Quand on voit les leaders du PS déclarer que l’immigration est un mal nécessaire pour financer nos régimes de retraite, on avoit surtout totute leur hypocrisie.
                        Pas besoin de statistiques (orientées au demeurant) pour constater de visu que Pôle emploi est rempli de chômeurs d’origine étrangère et que leurs enfants pointent en masse dans les Missions Locales, qui ne savent plus trop quoi en faire, car quand on est sans diplôme, sans formation et avec pour certains des QI au ras des paquerettes et un comportemental de petit caïd, je ne vois pas bien comment on peut réussir à s’en sortir, sans un minimum d’effort..
                        Le marché du travail a muté depuis la crise et je vois dans mon boulot beaucoup d’agents d’entretien et de ménage qui ne trouvent plus de boulot, au chômage depuis bientôt 4 ans, alors qu’hier les employeurs passaient sur le fait de leur analphabétisme. Sauf reprise spectaculaire de l’emploi, ils ne pourront plus jamais rebondir.
                        Alors, la question qui reste en suspend, c’est de savoir de quelle immigration nous avons besoin, si besoin nous avons vraiment.


                        • sisyphe sisyphe 26 mai 2011 13:01

                          Par Yohan (xxx.xxx.xxx.88) 26 mai 12:05

                          Quand on voit les leaders du PS déclarer que l’immigration est un mal nécessaire pour financer nos régimes de retraite, on avoit surtout totute leur hypocrisie. 
                          Pas besoin de statistiques 


                          Bah oui ; ça dérange, hein, les statistiques, les chiffres, les faits : mieux vaut s’en tenir à la propagande, à la désinformation, aux mensonges, et aux fantasmes ; ça, c’est du bon gnangnan pour attirer le populo... 

                          Ben oui, mais pas de bol ; les faits et les chiffres sont têtus... et ils sont là. 

                          Dommage ! 


                        • Yohan Yohan 26 mai 2011 13:07

                          @ Sisyphe
                          Reste dans tes délires, t’es buté comme un âne et il n’y a pire aveugle que celui qui.....


                        • jef88 jef88 26 mai 2011 14:20

                          Si 2.500.000 chomeurs cotisaient en ayant du travail, il n’y aurait plus de problèmes de caisses : retraite ; chomage ; sécu et autres.
                          Pas besoin de réunir une commission de 30 technocrates et d’un rapport de 92 pages pour comprendre cela.

                          Mais pour certains ceux qui n’adhérent pas à leur dogmatisme sont de imbéciles.


                        • Pie 3,14 26 mai 2011 12:20

                          Un bon article qui confirme ce que tous les spécialistes disent et écrivent depuis toujours mais qu’une partie des citoyens ne veut pas entendre.

                          « Etranger, tu es la cause de nos problèmes », c’est la rengaine préférée de l’extrême-droite depuis plus d’un siècle. Cela n’est pas près de changer car c’est le coeur de son idéologie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès