Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Immigration : NPA-MEDEF même combat ?

Immigration : NPA-MEDEF même combat ?

Comme je l’entends parfois à l’atelier ou à la buvette du self, certains prétendent que les partis d’extrême gauche, et en particulier le NPA, sont à la solde du Medef, car eux aussi soutiennent l’immigration. Ne riez pas, je n’invente rien, de tel propos sont tenus, souvent par des militants du FN ou des sympathisants perméables à leurs idées, qui profitent du manque de repères et de références politiques et historiques de leurs interlocuteurs pour véhiculer leurs absurdités.

Depuis les grandes révolutions industrielles, le patronat n’a toujours eu qu’une seule idée, payer la main d’œuvre le moins cher possible afin de faire le plus de profit possible : c’est une constante ! Ce n’est pas l’immigration qui tire les salaires à la baisse, c’est la capitulation des salariés devant le discours patronal, car toutes les conquêtes sociales ont toujours été obtenues par des luttes. Il est trop facile de justifier sa lâcheté et sa résignation en faisant porter le poids de sa soumission par d’autres ! Si demain il n’y avait plus d’immigrés, ne croyez pas que le patronat vous augmenterait automatiquement, vous n’aurez que ce que vous prendrez ! Cela s’appelle la lutte des classes, elle n’a pas de frontière ni de préférence nationale !

Pour le Medef l’immigration est un des leviers pour diviser le monde du travail, et de tirer effectivement les salaires à la baisse. Mais s’il n’y avait pas d’immigrés le Medef s’appuierait alors sur la population la plus fragile et la plus pauvre pour exercer son chantage à l’emploi, pour le patronat il n’est pas question de couleur de peau, le capital considère seulement les ouvriers comme un réservoir de main d’œuvre, rien de plus ! Mais la mise en concurrence de la main d’œuvre n’est pas le seul moyen dont il dispose, la TVA sociale, le non payement des cotisations sur les heures sup et tous les allégements divers et variés sur les profits sont tous à terme un moyen d’appauvrir et de précariser les travailleurs. L’immigration n’est qu’une arme parmi d’autre entre les mains du Medef, mais c’est le renoncement collectif qui est la cause de la détérioration des salaires et des conditions de travail.

Pour obtenir les avancées sociales dont nous avons profitées jusqu’à aujourd’hui, nos anciens ont lutté main dans la main, travailleurs nationaux et travailleurs immigrés, unis contre le patronat. Si nos conditions de travail et nos salaires sont remis en cause, ce n’est pas à cause des immigrés, mais parce que nous avons abandonné le combat.

Le NPA n’est pas « POUR » l’immigration, le NPA est pour que toute personne soit libre de circuler, vivre et s’installer où elle le désire. Par contre le NPA n’est pas pour la libre circulation des capitaux, pierre angulaire de tout le système marchand et de la mondialisation, défendus par le Medef. Le NPA n’est pas non plus pour la libre circulation anarchique des marchandises qui est une aberration écologique. Le NPA est pour un développement des circuits courts afin de favoriser la « consommation » des marchandises le plus prés possible de leur lieu de production. Ces décisions auraient comme conséquences une répartition plus homogène des zones de fabrication et de consommation de manière que ceux qui veulent vivre au « Pays » puissent le faire.

Le NPA est aussi pour l’auto-organisation et l’autogestion des travailleurs, il est également pour l’interdiction des licenciements, pour la réquisition des groupes qui délocalisent, pour l’expropriation des banques et le non payement de la dette qui est le résultat des cadeaux fiscaux faits aux plus riches et aux grosses entreprises du CAC40. Alors celui qui pense que le NPA fait le jeu du MEDEF, celui-ci est mal informé, ou alors il est manipulé, mais il serait quand même bien qu’il lise ce qu’est le Medef, ce que veut le NPA et qu’il en tire ses conclusions. Il ne faut pas écouter, le matin à la machine à café, des personnes qui n’ont jamais bougé de leur vie, qui se sont toujours aplaties devant la direction et qui ont toujours laissé les autres « aller au charbon ». Ceux qui ont profité de toutes les avancées qui ont été obtenues par les luttes de leurs collègues, mais qui, lorsque les revendications n’ont pas abouti, ont sans cesse répété : « je te l’avais bien dit que ça ne servirait à rien, c’est pour ça que je n’ai pas fait grève »

Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/04/04/immigration-npa-medef-meme-combat/


Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • bluerage 14 avril 2012 08:59

    Bravo

    Vous êtes bien pour la libre entrée de tout étranger sans papier, qui par leur flot ininterrompu finiront par mettre à bas le système de sécurité sociale que nous connaissons : souvent payés au black, mais dont les gosses captent les allocations car ils sont officiellement au chômage, et sont prioritaires pour l’octroi de logement (famille nombreuse égale priorité absolue). Rajoutez à cela la gratuité des frais médicaux (CMU) et la perception du RSA (comme Mohamed Merah) et vous obtenez le grand gouffre financier.

    Ce qu’il adviendra c’est comme aux USA : les salariés riches pourront se payer une bonne mutuelle et des soins à prix prohibitifs, les autres crèveront la bouche ouverte et participeront à une loterie pour avoir des soins médicaux de base fournis par MEDICARE comme au bon vieux temps des hôpitaux-mouroirs du moyen age avec leurs oeuvres de charité chrétienne.

    Vous jouez donc le jeu du médef qui veut se désengager des énormes charges sociales en supprimant la sécu, vous êtes donc un libéral libertaire, une belle enflure donc.


    • Deneb Deneb 14 avril 2012 09:03

      Bienheureux les pauvres d’esprit, le royaume des cieux leur appartient..


    • bluerage 14 avril 2012 09:24

      En tant que démocrate j’estime que même le dernier des abrutis a le droit de s’exprimer, je vois que tu uses de ton droit, c’est bien...


    • onetwo onetwo 14 avril 2012 20:09

      L’internationalisme se résume à cette formule simple :
      « Travailleurs de tous les pays unissez-vous »... pour mettre à bas le salariat...


    • jaja jaja 14 avril 2012 11:13

      Excellent article qui remet les pendules à l’lheure...

      Il devrait être très facile de lutter contre la sur-exploitation des sans-papiers et donc de les aligner « syndicalement » sur le reste des travailleurs. Il suffirait de saisir tous les biens d’un employeur ne respectant pas le salaire minimum légal et payant ses ouvriers sous ce seuil...

      Avec cette mesure simple, finie la pression sur les salaires, aussi minime soit-elle, car les clandestins ne sont employés que dans des domaines bien précis et boudés par une majorité de travailleurs : le bâtiment, les services à la personne, la restauration.... là où justement on trouve une forte proportion de patrons FN....

      Donc lutter contre le Médef c’est de laisser s’unir tous les travailleurs, quelles que soient leurs origines « ethniques » et exproprier toutes les entreprises des patrons qui dérogent à leurs droits....


      • foufouille foufouille 14 avril 2012 14:03

        « Le NPA n’est pas « POUR » l’immigration, le NPA est pour que toute personne soit libre de circuler, vivre et s’installer où elle le désire. »
        on va vite etre 200 millions de francais ..................


        • gonehilare gonehilare 14 avril 2012 14:52

          « Le NPA n’est pas « POUR » l’immigration, le NPA est pour que toute personne soit libre de circuler, vivre et s’installer où elle le désire. »

          Immigration, définition : « venir s’installer dans un pays étranger au sien ».

          Donc on se résume : « Le NPA n’est pas « POUR » l’immigration », le NPA est seulement pour... l’immigration.

          C’est effectivement beaucoup plus clair maintenant !


          • jaja jaja 14 avril 2012 16:01

            OB dit : « Il n’y a pas trop d’immigrés en France il y a trop de racistes » C’est bien vrai... et râlent contre la baisse des salaires ceux qui ne se bougent jamais le cul lors des grèves et des manifs comme le dit l’article....

            Et qui soutiennent MLP qui voulait même que le gouvernement réprime durement les bloqueurs lors du dernier conflit sur les retraites....

            Pitoyable...


            • ffi ffi 14 avril 2012 19:01

              le NPA est pour que toute personne soit libre de circuler, vivre et s’installer où elle le désire.
               
              Sauf que le but d’un gouvernement est de faire en sorte que la vie sociale reste harmonieuse.
              Or les déplacements de population ne sont pas nécessairement sans effet sur l’harmonie d’un lieu.
              Le gouvernement se doit donc de gérer les migrations.

              Par conséquent, le gouvernement peut permettre à toute personne de s’installer là où elle le désire, dans la mesure où cette installation ne nuit pas aux habitants du lieu ; sinon il a toute légitimité pour l’interdire.

              Ce joli principe du NPA est donc irréaliste.


              • cverméjuste 14 avril 2012 19:20

                Mais enfin robert , puisque vous aimez tant les travailleurs africains : Allez vivre en afrique !

                Personnellement je préfère travailler avec des européens ou des asiatiques. D’ailleurs , je travaille avec des européens et des asiatiques parceque les africains et le travail ça fait deux et donc je n’en vois pas beaucoup demander du travail.

                En même temps je les comprends c’est tellement plus facile de faire des gosses et d’attendre les allocs...


                • nenecologue nenecologue 14 avril 2012 19:59

                  hou la la cver.


                  Il ne faut jamais dire du mal des africains et encore moins les nommer !!!!
                  Il faut dire par exemple : « ceux qui ont une natalité plus élevée » ou bien « nos cousins du sud » sinon ce n’est pas politiquement correct. Les gens comme Robert Gil vont vous faire les gros yeux.
                  Et puis qui êtes vous pour décider de qui a le droit de vivre en France ? Un Français ? Mais enfin on sait très bien que les Français (blancs) sont des racistes.
                  Tiens vous mériteriez d’être privé de la présence pourtant tellement agréable des joueurs de tam tam dans les rues et de l’odeur délicieuse de leur transpiration dans les transports en commun qu’ils ne payent pas.

                • onetwo onetwo 14 avril 2012 20:07

                  Merci pour cet article.
                  Je voterai Mélenchon, le seul vote utile à gauche du PS, car il a une chance d’être au 2nd tour. Mais j’approuve tout ce que vous dîtes.
                  J’ajoute que l’internationalisme, très ancienne tradition, puise sa source dans la guerre.
                  Les internationalistes étaient les seuls à dire cette vérité : l’ennemi n’est pas le soldat allemand, c’est les marchands de canons, qui eux sont allemands ET français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès