Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Immigration : On swingue entre le tango, et la Valls !

Immigration : On swingue entre le tango, et la Valls !

Après en avoir à plusieurs reprises repoussé la publication, le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a finalement présenté en conseil des ministres, mercredi 28 novembre, conformément à la promesse de campagne de François Hollande, sa circulaire. Il veut clarifier les critères de régularisation des étrangers en situation irrégulière. Donnant au final un texte très bordé, voire mitigé, qui ne résoudra qu'une partie des situations des quelque milliers de personnes sans titre de séjour qui vivent en France.

Cette La circulaire permet enfin des possibilités nouvelles de régularisations pour les mineurs isolés. Ceux-ci pourront désormais, dit le texte, obtenir un titre de séjour même s'ils se trouvent à l'écart d'une prise en charge de l'aide sociale à l'enfance (ASE). Les règles de régularisation sont aussi assouplies pour les jeunes majeurs. Mais cette possibilité ne sera vraiment ouverte que s'ils sont entrés en France avant l'âge de 16 ans.

 Des lues, vues entendues, et réchauffées

Lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale le 18 janvier 2006, le ministre de l'Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, avait confirmé que son prochain projet de loi sur l'immigration proposerait la suppression des régularisations de clandestins qui ne prouveraient pas dix ans de présence sur le territoire national. Valls est donc dans la droite lignée de la politique de droite. Lui, au lieu de dix ans, a coupé la poire en deux : cinq ans. Aujourd’hui sur France Info, le Président du Gisti, disait que cette circulaire n’a rien apporté de nouveau. Bien au contraire, elle renforce les atteintes liberticides et arbitraires pratiquées à l’encontre des sans-papiers.

 Comme je l’ai mentionné dans plusieurs de mes articles, l’immigration est un enjeu majeur dans le contexte actuel de globalisation financière et d’accélération cinétique de la concentration du capitalisme libéral et outrancier. Alors que les marchandises et les informations circulent de plus en plus vite et plus librement, les êtres humains eux, voient leurs déplacements, devenus vitaux en raison de la misère économique qu’ils subissent, être limités, réduits, exclus. Eux qui sont la résultante des politiques économiques et institutionnelles, qui ne leur donnent aucune autre possibilité, que de subir. Ils sont les victimes des dictatures tant économiques que politiques. Leur accès aux zones de richesse est rendu quasiment impossible par les Etats acteurs du capitalisme libéral, de la mondialisation. De nombreux candidats africains à l’immigration vers l’Europe voient leurs espoirs se briser le long des portes de l’Union européenne, par ces pratiques scélérates.

Face aux ravages de la crise, et la montée en puissance des partis souverainistes, nationalistes, xénophobes, l’Europe n’ouvre plus ses portes aux Africains, bien au contraire. Les Etats Schengen,  s’emploient même, à vouloir changer les directives de libre circulation, afin de repousser les candidats à l’immigration loin de leurs Etats respectifs.

En France, les politiciens de droite comme de gauche, ont les mêmes visées et les mêmes pratiques. Ils sont complices de certaines pratiques, allant de la barbarie à la présomption de culpabilité. Cette langue de bois, ne pouvant pas continuer longtemps, ils l’ont mise sur le tapis, lors de présidentielle de 2012, par l’entremise de Marie Le Pen et Nicolas Sarkozy, avec la proposition d’une loi, sur la présomption de culpabilité. Cette pâtisserie, qu’on fait consommer aux populations, a eu lors des confrontations pour la présidence de l’Ump, son paroxysme. Une viennoiserie dont seule la droite a le secret, avec le fameux pain au chocolat de Copé, a vu le jour. Avec , pour visée, les étrangers. Cette posture de se braquer contre les immigrés, l’a boostée à plus d’un titre dans l’électorat ultra conservateur. Voilà, qui reflète la fébrilité dans laquelle plonge la classe politique.

  La Vallskozy, ou faire de la droite à gauche 

Notre gouvernement actuel adopte en la matière des postures et des attitudes n’ayant rien à envier à un parti d’extrême droite. Toute démagogie semble électoralement payante, on n’a qu’à voir la popularité grandissante de Manuel Valls dans l’opinion. Etre anti immigrationniste, paye en grade, puisque cette posture vous permet de marquer les esprits conservateurs, dans l’arrière pays. Le corps électoral est composé en grande partie de retraités, et d’ouvriers, qui voient d’un mauvais œil l’étranger. Il a conservé le même quota d’immigrés à régulariser par an ; il se vante même du record d’expulsions qu’il va effectuer, d’ici la fin de l’année.

Le constat est certes affligeant, car on ne peut que, avec ces pratiques désespérer. Il faut tout faire, pour ne pas permettre que certains politiciens fassent l’amalgame, entre terrorisme et immigration ; qu’on ne mélange non plus incivilité et ethnicité. Il faut redonner à l’humain, tout son caractère initial, comme acteur économique. Il est consternant qu’une marchandise bénéficie plus de liberté de circulation qu’un être humain.

Bien entendu, il ne s’agit pas de laisser l’Europe accueillir toute la misère du monde, mais là n’est pas la question. Il faut prendre le mal à la racine. Pourquoi tant de gens choisissent-ils, de quitter leur famille, leur contrée, leur pays, pour rejoindre dans des conditions pénibles le continent européen ?

Aimé Mathurin Moussy  


Moyenne des avis sur cet article :  2.68/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Garrigue Garrigue 29 novembre 2012 10:49

    « Pourquoi tant de gens choisissent –ils, de quitter leur famille, leur contrée, leur pays, pour rejoindre dans des conditions pénibles le continent européen ? »

    Pour les aides sociales ? Parce qu’une fois régularisé le clandestin pourra faire venir sa famille grâce au rapprochement familial ?

    On trouve même sur internet de bon conseils :

    http://www.senegalaisement.com/senegal/comment_emigrer_en_france.php

    Et cela donne ce résultat :

    http://youtu.be/G9WNbigLHXQ


    • Cocasse Cocasse 29 novembre 2012 11:44

       En raison de leur cadenas idéologique, les gens de gauche, en plein déni de réalité, refuse d’admettre la réalité de l’immigration pour raisons de confort économique que tu cites. On est loin du discours larmoyant sur le « pauvre réfugié qui n’a pas le choix ».

      L’auteur souligne que l’on ne peut « accueillir toute la misère du monde », certes.
      Mais conclure par un « nous soulagerons toute la misère du monde dans tous les autres pays » pour éviter cette immigration n’a pas plus de sens.
      Déjà parce que pour y parvenir, il faudrait des siècles. Durant ce temps, nous subirons le tsunami migratoire. En fait, cela fera déjà longtemps que la France aura cessé d’exister.

      Ce n’est pas pour autant qu’il faut s’abstenir de créer des relations nord-sud équitables. Mais la lutte contre l’immigration doit se faire ici-même. Cela demandera un désengagement de certaines directives européennes (au cas où l’on ne sorte pas de l’europe « fédéraliste »). Un véto sur certaines questions.

      La société se balkanise. Des villes entières ne sont plus françaises, avec un taux de criminalité démentiel. Personne n’est dupe, si ce n’est à se voiler la façe, que ces crimes sont commis par des individus principalement originaires du maghreb, puis d’afrique, puis des pays de l’est. Ce qui n’implique pas, bien entendu, une généralisation à l’ensemble de ces populations.
      La délinquance, la criminalité, et le terrorisme sont principalement le fruit de l’extrémisme migratoire.

      A Marseille, les français fuient. Le saccage est partout, comme à Clermont-ferrand (tramways sous aggression permanente).
      Il se dessine un futur pays, dans lesquelles les français ne seront plus qu’une communauté parmi les autres, tentant de se regrouper dans des zones territoriales encore saines.
      Chaque grande ville est déjà bunkerisée, avec ses « zones de non droits ».
      La société est assiégée.
      Même les petites villes sont touchées. Il ne restera un jour nul part où il fera bon vivre.

      Le proxénétisme de gauche, tapinant pour les communautés étrangères, poursuit son clientélisme par l’import de nouvelles populations prêtes à voter à leur profit, contre la promesse d’avantages et de revendications communautaires.
      Nous arrivons au point où le peuple français ne peut plus reprendre le pouvoir qui lui a été ainsi confisqué, et où la gauche socialo-coco-écolo ultra-libérale sera l’inévitable vainqueur des élections, grâce à ce surplus de population qui leur est favorable.

      Alors, les communautés présenteront leurs propres candidats, et les traitres et vendus ayant mené à ce désastre seront eux-même peu à peu déchus. Ces collabos laisseront à leurs propres enfants un pays en ruine, dans lequel ils auront perdu la gouverne de leur destinée.

      RIP France.


    • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2012 22:47

      Les trois hommes les plus riches du monde gagnent autant que les 150 millions les plus pauvres...

      Ya bon Garrigue


    • Hervé Hum Hervé Hum 2 décembre 2012 11:56

      Gars d’affi, j’avoue que ton commentaire me laisse perplexe, je ne sais pas si ton ironie reflète ta bêtise, ton cynisme ou les deux en même temps...

      Mais si c’est ton dada pour faire dodo, reste donc caca pipi.


    • Eurasie 29 novembre 2012 11:39

      pencourageons l’illégalité ...
       
      encourageons l’auto-déportation des travailleurs pauvres pour Bouygues, Vinci et le Fouquet’s ...
       
      car nous somme bien pensants ...
       
      comme l’étaient les apotres radicaux socialistes de la colonisation ...
       
      Soyopns le nouveaux indigènes, que tout le monde se mettent à table ... pour du beau béton Duflot, et de la belle pauvreté et du chômage ...
       
      Pourquoi payer un éboueur 3000€, quand pour le même prix on a 3 maliens et 12 gamins ?
       
      Avec du beau béton de banlieue, des gangs marrants et de beaux impôts bobo ...

      2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
      2040 : 50% AMERICANISATION REUSSIE !
       
      vidéo du Grand Remplacement
       
      Bétonner son pays avec des implantations coloniales Duflot et en plus payer pour ça ...
      En 15 ans :
      Immobilier en Allemagne -24%
      Immobilier au Japon -22%
      Payer pour les colonies de main d’oeuvre pauvre des capitalistes extra-territoriaux, avec son loyer ou son emprunt, ses impôts etc ...
      Surface bétonnée, +19% en 10 ans, atteignant 22%.
       
      En 1973, peu de temps avant sa mort, le président Pompidou reconnaissait avoir ouvert les vannes de l’immigration à la demande d’un certain nombre de grands patrons, tel Francis Bouygues, désireux de bénéficier d’une main-d’œuvre docile, bon marché, dépourvue de conscience de classe et de toute tradition de luttes sociales.« Ces gens là en veulent toujours plus » avait-il déclaré.
       
      OCDE : les deux tiers des immigrés arrivant en France ont un niveau d’éducation inférieur au premier cycle des collèges, contre 30% seulement pour la Grande-Bretagne et 22% pour les Etats-Unis. En 2005, il n’y a eu que 11.500 cartes de séjours délivrées au titre de l’emploi, soit 7% des flux.
       
      Nous sommes les indigènes colonisés par les Capitalistes Extra-Nationaux, comme l’étaient ceux des colonies à l’époque des radicaux socialistes et des capitalistes européens. Notre caste locale est complice (UE, codécision sur l’immigration et droit du regroupement familial, soit 93% de l’immigration hors de décision de l’ État), vendue comme l’étaient les leurs. Les colons sont encore des pauvres comme l’étaient au 19ième siècle, les prostitués et les bagnards déportés ou les pauvres européens économiquement sans choix. Et nous payons des impôts comme le paysan français a financé les « concessions coloniales à dividende garantie » de Jules Ferry, et enrichi la même clique de capitalistes soudoyeurs.
       
      2,2 fois plus d’enfants (démographie/hab 6 fois plus forte du à la tranche d’âge), salaire 2 fois inférieur en moyenne, environ 3 fois plus nombreux à recevoir des allocations chômage (sauf le chinois), 3,8 fois plus représentés parmi les bénéficiaires du RMI, en moyenne 2,5 fois plus dépendants des aides au logement, nécessitant le financement d’un grand bétonnage, de plein de prisons et de plein de police, plombant l’enseignement ...


      • bonnes idées 29 novembre 2012 12:18

        C’est un non sens que d’accepter une immigration à notre époque. Pourquoi vouloir encore de nos jours faire rentrer du monde alors même que le travail n’est pas au rendez-vous ? Si un jour le travail reprend (vous sentez je n’ai pas utilisé le terme « croissance »), nous verrons ! Passez moi le refrain sur la retraite et le taux de natalité. Du travail alors de l’immigration, pas de travail alors stop. Suis-je raciste ?


        • OMAR 29 novembre 2012 22:18

          Omar 33

          Salumoa Lékouilles Calmos : « Alors il est question de quoi l’auteur ?... »

          Ce n’est pas l’immigration qui génère 80.000 chômeurs chaque mois....

          Et pourtant vous avez été lucide un p’tit instant quand vous avez accusé la délocalisation, les banques, l’UMPS, et surtout l’incompétence de Flamby......(Agora du 24 de ce mois).

          Mais peut-etre que votre naturel ne revient pas au galop, mais en TGV....


        • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2012 19:31

          Entièrement d’accord avec vous, sauf que votre dernière phrase aurait dû être placé devant toutes les autres.

          En fait, pendant que les imbéciles se focalisent sur l’immigration et donnent un blanc seing aux lois sécuritaires, les trouvant pas assez dures, ils ne voient pas que derrière, ils se la font mettre bien profond. Mais ils sont contents, ils trouvent plus pauvres qu’eux sur qui taper.

          En fait, quand l’Occident aide généreusement l’Afrique en lui donnant 1 euro, il y en a 10 qui sortent pour venir en Occident.

          Pourquoi les africains viennent en Europe et donc en France ?

          Parce qu’ils suivent l’argent à la trace....


          • Rémi Manso Manso 29 novembre 2012 20:23

            « Pourquoi tant de gens choisissent-ils, de quitter leur famille, leur contrée, leur pays, pour rejoindre dans des conditions pénibles le continent européen ? »

            En grande partie à cause de la démographie galopante de leur pays (passée pour le Maghreb, ou actuelle pour l’Afrique subsaharienne).
            Si le mal est fait pour les premiers, on peut encore aider les seconds, et ce d’autant plus qu’il y a urgence.
            En témoigne cet extrait d’une étude publiée par Jean-Pierre Guengant, chercheur à l’IRD de Marseille :
            « Selon les dernières projections de population des Nations Unies mises en ligne en mai 2011, la population de l’Afrique subsaharienne estimée en 2010 à 860 millions d’habitants, pourrait se situer en 2050 entre 1,7 milliard et 2,2 milliards d’habitants, selon que la fécondité baisse d’environ 5 enfants en moyenne par femme en 2010, à 2,4 ou 3,4 enfants par femme en 2050.

            En 2100, elle pourrait se situer entre 3,3 milliards et 4,8 milliards d’habitants, selon que la fécondité moyenne serait alors de 2,1 ou de 2,6 enfants par femme. Ces hypothèses supposent cependant implicitement une augmentation annuelle de l’utilisation de la contraception d’environ 1 à 1,5 point de pourcentage par an dans les 15 ou 20 prochaines années. Or, en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, qui représentent plus de la moitié de la population d’Afrique subsaharienne, l’augmentation annuelle de l’utilisation de la contraception moderne au cours des 20 dernières années a été de 0,3 point par an en Afrique de l’Ouest et de 0,2 point en Afrique centrale. »


            Aimé Mathurin Moussy si vous êtes intéressé par ces questions de population, je vous invite à entrer en contact avec l’association Démographie Responsable.


            • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2012 22:39

              Et votre chercheur, il ne parle pas de la corrélation entre la pauvreté et le taux de natalité ?

              Qu’est ce que cela veut dire la « démographie responsable » ? S’agit t’il de stériliser les femmes africaines ? Mais faut pas oublier les femmes indiennes, chinoises et arabes. Ou si ce n’est pas possible, penser à une éradication massive avec au choix, la famine, guerres chimique, bactériologiques, nucléaires, les possibilités ne manques pas. Faut juste espérer de ne pas faire partie de la liste. Mais je suis d’avis que l’on commence par nos vieux et nos pauvres.

              Plus sérieusement, sauf à utiliser ces moyens radicaux il n’y a qu’une alternative viable et défendable, celle de l’éradication de la pauvreté dans le monde. Ce qui sous entend, l’accès aux soins, à l’instruction, à la sécurité, à un emploi, bref, ce qui permet à un être humain d’accéder à sa propre responsabilité. Et de fait, d’entrer dans un monde où la « démographie responsable » signifie quelque chose.

              La responsabilité c’est la capacité de répondre de ses droits et devoirs envers autrui. La démographie responsable c’est donc la capacité d exiger le respect des droits des personnes pour exiger le devoir de contrôle de leur progéniture.


            • courageux_anonyme 29 novembre 2012 22:51

              Une bagnole pour chaque famille. TV, internet et un mobile pour tous, et un steak par jour.

              C’est ce à quoi aspire à juste titre les 7 milliards d’habitants de la planète. Va leur dire de bouffer des insectes et de se déplacer à vélo, tient.

              Conclusion : il faut revenir à la population d’il y a deux siècles, deux milliards. Vive la contraception et la stérilisation !


            • Romain Desbois 29 novembre 2012 23:17

              non pas besoin, mais on peut aussi faire comprendre aux gens qu’il n’est pas utile à tous d’avoir sa propre voiture.Mais pour cela il faut leur offrir la possibilité d’en louer facilement une. L’autolib est uen offre intéressante et très économique.

              Si seulement 10% des gens abandonnaient leur propre voiture pour passer à l’autolib. TOus les autres automobilistes verraient les bienfaits del’autopartage. Car cela diminue le nombre de véhicules en stationnement ventouse.

              Car le vrai fléau des automobiles, c’est que la plupart du temps elle ne bouge pas et encombre l’espace pour rien.


            • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2012 23:58

              Romain tu m’ôte les mots de la bouche !

              Courageux-anonyme (ce pseudo est le meilleur d’Agora !)

              Une bagnole pour chaque famille. TV, internet et un mobile pour tous, et un steak par jour

              La voiture, Romain à répondu, le mobile, ben quasiment tout le monde en a déjà un et l’ internet ce ne serait tarder. Reste le steak, mais beaucoup deviennent végétariens et bientôt on va adorer les insectes... Dans le nutella !!!


            • Rémi Manso Manso 30 novembre 2012 12:14
              @Hervé Hum
              Et votre chercheur, il ne parle pas de la corrélation entre la pauvreté et le taux de natalité ?
              Jean-Pierre Guengant a évidemment étudié la corrélation entre la pauvreté et le taux de natalité et ses conclusions sont dans les 2 sens : la pauvreté => un fort taux de natalité ET un fort taux de natalité => la pauvreté. Il faut donc selon lui agir des 2 côtés à la fois.

              Qu’est ce que cela veut dire la « Démographie Responsable » ? S’agit-il de stériliser les femmes africaines ? Mais faut pas oublier les femmes indiennes, chinoises et arabes. Ou si ce n’est pas possible, penser à une éradication massive avec au choix, la famine, guerres chimique, bactériologiques, nucléaires, les possibilités ne manques pas. Faut juste espérer de ne pas faire partie de la liste. Mais je suis d’avis que l’on commence par nos vieux et nos pauvres.
              Étonnante réaction car l’expression Démographie Responsable qui fait appel à la responsabilité de chacune et de chacun est suffisamment explicite pour éviter les interprétations malveillantes.

              Plus sérieusement, sauf à utiliser ces moyens radicaux il n’y a qu’une alternative viable et défendable, celle de l’éradication de la pauvreté dans le monde. Ce qui sous entend, l’accès aux soins, à l’instruction, à la sécurité, à un emploi, bref, ce qui permet à un être humain d’accéder à sa propre responsabilité. Et de fait, d’entrer dans un monde où la « démographie responsable » signifie quelque chose.
              Vous oubliez le fait que, selon l’ONU (et son agence UNFPA), un peu plus de 200 millions de femmes sont en demande insatisfaite de contraception. Cela conduit à 80 millions de naissances non désirées par an et à 40 millions d’avortements. Répondre à ce déni du droit des femmes coûterait apparemment 4 milliards de dollars par an. Et l’on ne parle ici que de répondre à un besoin. Il faut évidemment aller plus loin via l’instruction et des campagnes de sensibilisation. Si ce sujet vous intéresse, je ne peux que vous inviter à rejoindre Démographie Responsable

              La responsabilité c’est la capacité de répondre de ses droits et devoirs envers autrui. La démographie responsable c’est donc la capacité d’exiger le respect des droits des personnes pour exiger le devoir de contrôle de leur progéniture
              Je souscris totalement à ce paragraphe.

            • Hervé Hum Hervé Hum 30 novembre 2012 14:49

              Cher Manso, je vois que nous sommes d’accord sur le fond.

              Si 200 millions de femmes demandent la contraception c’est qu’il y a bien une réelle conscience.

              Ce qu’il serait bien c’est d’arrêter l’hypocrisie et l’injustice concernant plus que tout autre continent l’Afrique. En effet, vous devez savoir qu’une grande raison de la pauvreté persistante est dû au pillage des ressources et à la grande corruption des pouvoirs en place, bien aidé par les pays occidentaux. Arte avait diffusé mercredi un documentaire « Zambie le cuivre et les vautours » montrant comment une multinationale ripoux spoliait ce pays. La société en cause, Glencore à fait une entrée en bourse qui à permit à son président de réaliser un gain de 8 milliard de $. Exactement ce qu’il faudrait pour répondre aux besoins en contraception dans le monde. Et ceci n’est qu’un petit exemple.

              Cela veut dire que le problème démographique fait partie d’un problème global où l’action doit se faire sur le système économique, financier et politique impliquant tous les pays et plus particulièrement dans les pays occidentaux pour pouvoir agir efficacement en Afrique.

              Rejoindre démographie responsable ? A voir !


            • courageux_anonyme 29 novembre 2012 21:23

              La question n’est plus de savoir le nombre d’africains qu’on peut accueillir : Le fait est qu’on a déjà dix fois trop d’immigrés africains et d’afro-français dans notre pays.
              En île-de-France, les nouveaux-nés d’origine africaine sont désormais majoritaires.
              Il s’agit d’un génocide par substitution, comme le disait Aimé Césaire.

              En retirant la nationalité française puis en expulsant tous les multirécidivistes bi-nationaux, en interdisant le regroupement familial et en faisant payer aux pays d’origine les frais dus à la lutte contre l’immigration clandestine, ce serait à mon avis un bon début pour commencer à y voir clair.


              • Hervé Hum Hervé Hum 29 novembre 2012 22:12


                En retirant la nationalité française puis en expulsant tous les multirécidivistes bi-nationaux, en interdisant le regroupement familial et en faisant payer aux pays d’origine les frais dus à la lutte contre l’immigration clandestine, ce serait à mon avis un bon début pour commencer à y voir clair.

                Moi je suis d’accord... En retirant la nationalité française puis en expulsant tous les multirécidiviste bi-nationaux comme Bernard Arnault. En interdisant les spéculations des matières 1eres et en faisant payer aux multinationales et Etats complices, responsables de l’immigration clandestine en raison de la pauvreté et violence dans leur pays d’origines, ce serait éffectivement à mon avis un bon début pour commencer à y voir clair.
                 


              • OMAR 29 novembre 2012 22:22

                Omar 33

                Chiche, Anonyme...
                Soit réellement courageux...
                Va retirer la nationalité à Sarko, et expulses-le..


              • courageux_anonyme 29 novembre 2012 22:26

                Je ne sait pas si Bernard Arnault a la double nationalité, mais Laurence Parisot aura des comptes à rendre. Les passeurs, les marchands de sommeils et les entreprises qui emploient au noir (restauration, BTP..) aussi.


              • bonnes idées 30 novembre 2012 08:15

                « Un génocide par substitution » ça claque bien. Ca sent la fin mes amis et les coupures d’eau et d’électricité seront le signal du top départ. J’espère qu’on a encore quelques années de bon temps devant nous, histoire de s’organiser. Pourtant nos politiques nous avaient promis une belle Europe. Ils ont tous vendu leurs âmes et trahi leur pays. Elles sont ou les sanctions ?


                • Bug Cafard Bug Cafard 30 novembre 2012 09:28

                  Toujours pas de débat sur le sujet.

                  Pourquoi et surtout pour qui est-ce bien l’immigration ?
                  On se doute un peu. L’argent braguette, la CMU, le RSA et toute la batterie d’assistance saigne le pays pour accueillir toujours de gens dont la façon de vivre ne nous intéresse pas quand elle ne nous nuit pas. La France devient un patchwork de communautés qui s’évitent et qui finiront par s’affronter.
                  Il faut couper le robinet de l’assistance. On accepte pas les squatters chez soi, ni dans son jardin, ni sur sa commune alors pourquoi dans notre pays ?
                  C’est du bon sens et les bien-pensant qui veulent accueillir toute l’Afrique devraient vivre 6 mois avec eux, se lever tous les matins pour les faire bouffer à leur frais. Tant pis si je me fais taper dessus, ce que disent les gens en off des médias c’est un ras le bol.


                  • Garrigue Garrigue 30 novembre 2012 09:59

                    Nos « élites » veulent faire une France à l’image du meltingpot américain. Probleme, pour faire ce « merveilleux » meltingpot les américains ont juste exterminé les autochtones et ont parqué les survivants dans des « reserves » ...


                  • lulupipistrelle 30 novembre 2012 16:03

                    Le choix de l’Irlande en matière d’immigration est intéressant : pas de permis de travail pour des emplois payés moins de 30 000 euros/ an, et toutes les professions sans qualification (femme de ménage, chauffeur...) interdites aux extra-européens. 


                    C’est très clair : on n’accueille que les immigrés ayant une formation professionnelle qualifiée, et capables de se prendre en charge. Moi ça me va.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès