Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Impôt, nationalité, fraternité

Impôt, nationalité, fraternité

La question qui vient d'être soulevée par le député PS Yann Galut au sujet des exilés fiscaux dont il propose la déchéance de la nationalité française, pose le problème du rapport qui existe entre cette nationalité et la participation de l'effort national fiscal.

Harlem Désir premier secrétaire du parti socialiste a au passage remis au goût du jour la question du vote des étrangers dans une lettre adressée aux élus. Et le PS de s'interroger « pourquoi un anglais disposant d'une résidence secondaire en France pourrait-il voter et pas un maçon maghrébin vivant en France depuis des décennies et qui y paie ses impôts ? » 

Ce à quoi l'UMP rétorque (sic) « le droit de vote ne s'achète pas en payant des impôts ». Là, il est pris en flagrant délit de soutenir les patrons du CAC 40 qui, on le sait, aiment d'autant moins les impôts que leurs revenus sont importants.

Depuis toujours l'impôt et la nationalité ont été liés. Mais quand il s'agissait de « l'impôt du sang », notion qui remonte au Moyen Âge, celui qui tentait de s'y soustraire passait devant une cour martiale qui se chargeait de l'envoyer au peloton d'exécution.

Sous l'ancien régime, la noblesse payait cet impôt, même si c'était le seul. Aujourd'hui la noblesse financière entend se soustraire à toute forme d'impôt. Pourquoi s'indigne-t-elle alors d'être la malaimée des Français ?

Il n'y a pas loin du Capitole à la roche tarpéienne.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • joseph85 14 décembre 2012 10:50

    Bonjour tout le monde,


    étant Marocain, je trouve ce genre de commentaire malsain. Avez-vous pris la peine de vous renseigner sur le droit de vote des étrangers au Maroc avant d’affirmer que les étrangers n’ont pas le droit de vote dans TOUT le Maghreb ? Pas la peine de me répondre, je connais très bien votre réponse.

    Pour votre information, et votre culture très limitée, voici ce que dit la constitution marocaine dans son article 30 concernant le vote des étrangers : 

    « Les étrangers jouissent des libertés fondamentales reconnues aux citoyennes et citoyens marocains, conformément à la loi. Ceux d’entre eux qui résident au Maroc peuvent participer aux élections locales en vertu de la loi, de l’application de conventions internationales ou de pratiques de réciprocité. »

    Le Maroc (qui fait partie du Maghreb) est un pays très ouvert, contrairement aux idées véhiculées par des gens de votre genre.

    Cordialement.

  • Nemrod Nemrod 14 décembre 2012 11:27

    joseph85, merci d’avoir apporté ces précisions.
    Je crois malgré tout qu’il n’est pas utile de s’agacer de la réaction de
    schweizer.ch.
    Il est préférable de rester courtois et argumenter. C’est le but de cet article qu’il faut bien considérer dans sa totalité.
    Merci d’avance.


  • 1871-paris 1871-paris 14 décembre 2012 15:46

    schweizer vois avez la technique type du militant d extreme droite sevissant sur le web.

    des racourcis qui font le buzz a charge contre vos adversaires et tentant de faire passer un argumentaire « bluff » pour une verite aupres des personnes pietrement renseignees.
    du coup lorsque l on fait un travail d analyse de propos comme ceux tenu par soral et sa clique on s apercoit rapidement de la multitude de contre verites qui y sont debite, qui repose souvent sur des postulats de bases souvebt vrais, se qui rend se travail difficile il est vrais.

  • nico31 14 décembre 2012 18:22

    @ schweizer.ch

    Cette pratique de réciprocité du Maroc est un argument en faveur du droit de vote aux élections locales des marocains de France car leur accorder ce droit permettrait aux français établis au Maroc de voter aux élections locales par effet de cette réciprocité.


  • simir simir 14 décembre 2012 21:24

    @ Schweitzer

    « Je consacre au minimum quatre heures par jour à la lecture »
    Tintin au Congo et Tintin chez les Soviets sans doute

  • wesson wesson 14 décembre 2012 23:16

    Mais mais mais Schweizer,


    il me semble bien que vous vous êtes fait fesser .... et par un marocain en plus ! 

    Comme cela doit vous être cruel ....

    C’est bien la peine de lire 4 heures par jour pour déployer un argumentaire aussi pauvre ... à moins que ce soit le temps nécessaire à la lecture quotidienne des archives de « je suis partout » 

  • simir simir 15 décembre 2012 07:50

    @ Schweitzer 

    Le site sur l’holdomor : les photos sont des faux elles datent des famines d’avant 1920.(vous savez l’intervention des 8 pays capitalistes contre la jeune révolution 8 millions de morts.) Annie Lacroix Riz l’a démontré dans un de ses ouvrages. Il y a eu à cette période au plus une importante disette et pas qu’en Ukraine due aux mauvaises conditions climatiques et au stockage des denrées par les koulaks. 
    Epidémie de thyphus également tout comme il y a eu la grippe espagnole dans les pays capitalistes et pour autant je n’en rend pas ces gouvernements responsables.
    Vous lisez vraiment 4h/jour ?
    Accessoirement la langue de la république est le français. Pour quelqu’un qui passe son temps à éructer sa haine de l’étranger la voilà la véritable colonisation : la langue de l’empire qui selon M Serres est plus présente dans les rues de Paris que l’allemand pendant l’occupation.

  • L’immigré 15 décembre 2012 08:26

    @simir :
    « Tintin au Congo et Tintin chez les Soviets sans doute »
    Sans doute, vu son niveau ! Elle est bonne celle-là. Et, paf ! J’adore.
    Après avoir été fessé par un petit Marocain ‒l’adjectif « petit » est employé pour railler Schweizer le Suisse, pas pour insulter le Marocain‒, il est fessé par une carabine Smith & Wesson et par @simir !
    Môssieur Schweizer le Suisse d’extrême-droite n’a jamais été quelqu’un de très crédible. Vous avez apporté la preuve de sa manipulation : les photos « datent des famines d’avant 1920 ». Si vous n’étiez pas là pour apporter la contradiction, nous ne l’aurions jamais su.

    « Vous lisez vraiment 4h/jour ? »
    Des manuels techniques à caractère scientifique ? Je n’ai pas l’impression qu’il les lise, simir.
    À quelques exceptions près, on ne voit jamais des trolls débattre sur les pages traitant de domaines très techniques. Normal : leur cerveau est limité par la haine de l’étranger.
    N’en dites pas plus, sa tête va exploser.

    « Accessoirement la langue de la république est le français. »
    Je ne suis pas sûr qu’il ait compris. Je respecte cette langue contrairement à ces franchouillards qui sont et resteront toujours la honte de la France. (pour mémoire, le franchouillard est une catégorie particulière de Français, essentiellement d’extrême-droite, donc, pas tous les Français)

    PS. : Vous m’aviez dit une fois qu’il faille se rappeler l’apport des Soviétiques pendant la seconde guerre mondiale. Je vous réponds : j’en sais beaucoup plus que j’en ai l’air et je suis en accord avec vous. Exemple : plus de 600 divisions écrasées. On s’est compris ?
    Have a nice day, old chap.


  • L’immigré 16 décembre 2012 07:08

    @Nemrod :
    J’aime bien la concision avec laquelle vous évoquâtes une question épineuse fortement sujette à polémique.
    Les Américains disent bien les choses : on peut se soustraire de tout, mais, on n’échappera pas aux impôts.
    Quiconque profita de la France depuis sa naissance jusqu’à la fin de ses études (nourriture, éducation, soins médicaux, protection) se doit de faire preuve de gratitude en s’acquittant de sa dette sous forme d’une participation financière à l’effort consenti par l’État pour son épanouissement. L’imposition est une sorte de facteur de cohésion sociale.
    Même des immigrés possédant de hautes qualifications dans des domaines scientifiques obtenues hors de France, restent assujettis à l’impôt et paient sans protester. Ces immigrés sus mentionnés, depuis leur naissance jusqu’à la fin de leur cursus universitaire, n’ont ni été nourris par la France, ni été éduqués par elle, ni été soignés par elle, ni été protégés par elle. Donc, s’ils paient des impôts alors qu’ils ne doivent rien à la France, les autres qui profitèrent de la France se doivent de s’en (les impôts) acquitter.

    Quant à déchoir de la nationalité française les récalcitrants, cela reste un vœu pieux : problème de constitutionnalité.

    « [La droite] rétorque [… et …] est pris en flagrant délit de soutenir les patrons [… aimant …] d’autant moins les impôts que leurs revenus sont importants »
    J’adore le point de vue qui trouve l’information pertinente dans les déclarations irréfléchies des uns et des autres. Vous avez piqué là où c’est douloureux. Les pains au chocolat auront du souci à se faire.

    « Pourquoi [la noblesse financière] s’indigne-t-elle alors d’être la mal-aimée des Français ? »
    C’est simple, voyons ! Cette noblesse mal née n’a pas l’attitude noble d’un gentleman. Cette noblesse méprise la plèbe, la populace, la « racaille » qui sont les roturiers de la finance. C’est tellement mieux de ne pas partager et de laisser les gens dans la misère.
    Pour cette noblesse financière, la perte de milliers d’emplois, suite à une décision, est un simple détail : une variable d’ajustement.

    S’agissant de cet « impôt du sang » que vous évoquâtes, Jean-Luc Mélenchon, du Front de gauche, trouva une solution intelligente pour départager les gens : un impôt, ou son différentiel, sera toujours prélevé où qu’on se trouve. Il s’est inspiré du modèle... américain ! Ironique, mais, très efficace.

    « su rester courtois »
    J’espère que mon vocabulaire n’est pas trop offensant pour vous. Les trolls qui polluent ce site ont besoin d’être recadrés.
    Justement, j’en recadre un (Schweizer), ci-dessous, que vous avez déjà recadré. Ils sont têtus les trolls.

    PS : Que représente le choix de votre avatar ? Simple curiosité intellectuelle : ne vous sentez pas obligé de répondre.

    @simir :
    Les trolls, il faut toujours se les farcir sur des sujets assez faciles à aborder : pas de troll, disais-je, sur les articles traitant du domaine scientifique.
    Pas de rigueur scientifique. Pas d’esprit critique basé sur des éléments factuels, mais, uniquement sur des éléments de langage : orthographe, grammaire, etc.
    Si on suit son raisonnement (Schweizer) : scientifique = extrême-gauche !
    Quand je dirai cela à mes copains dans le domaine scientifique...

    « pour autant je n’en rend pas ces gouvernements responsables »
    Superbe ! Voilà une attitude digne d’un vrai responsable : un homme responsable n’accuserait jamais l’autre en premier, avais-je dit une fois.
    Chez les trolls, le responsable de ses problèmes c’est d’abord l’autre : l’immigré, l’Europe, le voisin, etc... Jamais lui ! Et, surtout pas lui !

    @Schweizer :
    Is your name SIMIR ? NO ! So, do you mind, Schweizer ? It’s a private conversation between simir and me ‒ there is no “Private message” button or something like that here, that’s why I had to post here.
    Why don’t you mind your own business ? Stay outside.
    And,
    stop trolling here ! Your opinion is not needed at all ! Keep quiet and stay far from here !
    If you’re clever enough,
    try to have a wise debate in the Science field. Too technical for you ? So, grow up before posting !
    If someone could tell him to shut up it would be great.

    C’est en anglais pour une raison toute simple : je souhaite que des anglophones lisent aussi et se fassent une opinion favorable de votre illustre et délicieuse personne. Vous l’ignoriez ? Eh, oui ! Il existe aussi des anglophones ‒les anglophones sont nettement plus nombreux que les francophones dans le monde‒ qui lisent des pages francophones. Ce site n’est pas réservé aux Français de France et de Navarre... Vous gagnez à être connu. Vous allez être une star. Cela va jaser. Je sais : vous en avez vu d’autres. Ne m’invitez surtout pas à votre triomphe : je m’en voudrais de vous faire ombrage. Je ne suis qu’un immigré indigne de vous. Je ne sais qu’incendier les voitures...
    On s’est compris ? (le message s’adresse à vous et vous seul cette fois)


  • voxagora voxagora 14 décembre 2012 10:17

    Et l’épouse du maçon maghrébin qui, travaillant comme femme au foyer, 
    et étant rémunérée pour ce travail selon le bon vouloir de son époux, 
    aura-t-elle le droit de vote ? 
    Si oui, cela ferait deux votes pour le prix d’un ?


    • voxagora voxagora 14 décembre 2012 13:40
      Je désire préciser mon propos, trop concis et dont le sens peut être mal interprété.
      Je parle à partir de la réflexion « un tel paie ses impôts ici, il doit avoir le droit de voter ici ».
      ds ce cas, quid du conjoint de « un tel » si c’est un couple où il n’y a pas 2 emplois à l’extérieur
      donc 2 salaires 2 impositions donc 2 votes ?

      il y a des couples où il y a 1 emploi à l’extérieur/salaire/impot, et 1 emploi au foyer : 
      j’ai pris comme ex la femme du maghrébin, c’est valable pour la femme de l’anglais, et
      tout conjoint, marié, pacsé, concubin, cohabitant etc etc,

      Et je tiens à préciser que pour moi être femme (et a fortiori mère) au foyer est un travail.
      La répartition des tâches s’y fait différemment, ainsi que la répartition des revenus.
      Et dans ce cas, quid du droit de vote ? 
      celui qui paye l’impôt peut voter, celui qui paye en nature à l’intérieur du foyer non ?


    • Rensk Rensk 14 décembre 2012 15:08

      Avez raison de soulever le problème « où mettre la nouvelle frontière » ? Les frontières bougent toujours...

      Un exemple tout con, en prison = pas de droit de vote... Pourquoi ? Cette personne fait pourtant partie de notre société... Est-ce une double punition où est-ce fait parce que nous ne voulons vraiment savoir ?

      On essaye d’appliquer les droits de l’homme... et c’est vraiment pas facile dans le fond du truc...


    • Ruut Ruut 14 décembre 2012 16:45

      Le criminel c’est lui même exclus de la société en commettant son acte illégal.
      Par contre la loi elle est ce qu’elle est.
      Une loi amorale reste une loi a respecter c’est la partie vicieuse de la société.


    • Zorro-04 14 décembre 2012 10:52

      Le député est particulièrement mauvais en droit de la nationalité et c’est affligeant car il n’est pas le seul puisque personne ne semble avoir réagi à ses propos, y compris le premier ministre. En effet aucune autorité ne peut déchoir quelqu’un de sa nationalité s’il ne peut en acquérir une autre. Ceci pour éviter l’apatridie, et c’est un consensus international.
      Pour Depardieu, avant d’être déchu de la nationalité française, il faudrait donc auparavant qu’il obtienne la nationalité belge, à moins qu’il ne soit déjà américain ou autre.
      Et dire qu’ils sont députés !!!


      • Nemrod Nemrod 14 décembre 2012 11:10

        Merci Zorro-04,
        Vous avez raison, j’ai cité cet article dans son contexte mais il est vrai qu’on ne peut être déchu de sa nationalité. C’est justement pour l’absurdité de cette réaction que j’ai placé cet article.
        Le plus utile est effectivement de relever les erreurs commises ici et de se demander que faire devant cette situation qui perdure depuis très longtemps.
        Le problème est le côté emblématique de Depardieu. Si c’était M. Dupont, personne ne s’en serait aperçu et n’aurait fait le moindre commentaire.
        Merci d’éviter les réactions excessives qui n’apportent rien mais au contraire d’enrichir le débat.


      • Rensk Rensk 14 décembre 2012 15:27

        D’après ce que je sais (pas envie d’aller chercher la preuve) c’est Bâle (Bâle-Ville = BS sur les plaques) qui en est la capitale mondiale les représentant internationalement (Gouvernements, ONU et Organisations internationales)...


      • Rensk Rensk 14 décembre 2012 15:44

        Comme je vais quitter cet article et ses commentateurs... c’est pour vous dire que vu qu’ils sont représenté et ont une capitale c’est dire le nombre d’États qui disent : faite ce que je dit mais pas ce que je fait.

        A tous, bonnes fêtes...


      • Nemrod Nemrod 14 décembre 2012 11:38

        Démosthène tout comme vous, je pense aussi que la solution passe par l’adaptation de la politique de fiscalité. Elle n’est peut-être pas simple à réaliser et je me méfie des « y a qu’à » et des « faut qu’on ». Gageons qu’il coulera beaucoup d’eau sous les ponts avant que nos dirigeants n’adoptent des lois allant dans ce sens.
        Merci de votre collaboration
        .


        • Nemrod Nemrod 14 décembre 2012 11:50

          schweizer.ch puis je vous fais remarquer que le titre de l’article est : «  Impôts, nationalité, fraternité  » et non pas « Ceux d’entre eux qui résident au Maroc peuvent participer aux lections locales. » Aussi je vous serais obligé de bien vouloir respecter le sujet de l’article.

          Avec mes remerciements.


          • Rensk Rensk 14 décembre 2012 15:52

            Lol Nemrod, c’est fou non combien on montre qui ont est quand ont réagit « au quart de tour »...

            Faut faire avec « ils sont là les extra...terrestres »... Je pense que l’information réel est vraiment une bonne arme... dommage qu’il y aie autant de journalistes employés...


          • tchoo 14 décembre 2012 12:09

            La proposition de ce député est complètement..............idiote
            elle reprend une première partie de celle faite par Mélenchon pendant la campagne et incluse dans le programme du Front de Gauche, qui consiste à imposer les résidents français à l’étranger de la différence entre ce qu’ils paient dans le pays où il réside et ce qu’ils auraient payer en vivant en France. Ce qui annule, de fait , l’avantage de l’exilés fiscal qui habite à quelques mètres de la frontière, qui use (et donc abuse) des avantages de notre pays, payés par tous les autres.
            Mais dans la proposition du FdG nulle déchéance de nationalité en cas de refus de paiement (comment cela pourrait-il être possible) il suffit simplement d’appliquer le droit commun opposable à chacun de nous si nous refusions de nous acquiter de nos impôts.
            Je rappelle, à toutes fins utiles, que ce procédé est appliqué par les Etats-Unis


            • Yvance77 14 décembre 2012 12:28

              Salut,

              Je n’aime pas les USA mais ils ont une loi bien fichue pour laquelle nous ferions bien de nous en inspirer. Il s’agit de faire pays la différence si l’état dans lequel se trouve le contribuable américain est plus avantageux en terme de douceur fiscale.

              C’est ainsi que l’on ne trouve aucune grosse fortune yankee (du chaud bise, du sport ou autres) habitant Monaco par exemple.


              • Manorossa 14 décembre 2012 12:59

                En France il est très facile de se soustraire à l’impôt lorsqu’on est méga-riche, il suffit d’acheter des oeuvres d’art.

                Par contre faire comme cet idiot de Depardieu, créer ou reprendre des entreprises, donner du travail à une centaine de personnes, est très mal vu et très lourdement taxé.

                 :->

                • spartacus spartacus 14 décembre 2012 14:13

                  Ben justement il est dirigeant de 10 entreprises.

                  Vignobles, restaurants et société de production.
                  L’impôt sur le revenu est plus important en Belgique qu’en France. 
                  Ce qu’il craint c’est l’impot sur les plus values. 
                  58% en France versus 0% en Belgique. A cela s’ajoute l’impôt sur la fortune.

                  L’impôt sur les plus value avec les bobos est passé de 32% à 58%. Le plus débile d’Europe.

                  Cette débilité totalement idéologique n’a qu’un but politique d’attirer des votes. Mais au final, cette fuite de capitaux coûte à la France une fortune. 

                  C’est exactement la courbe de l’économiste Laffer. Au delà d’un certain seul, l’impôt décourage.
                  Nous sommes en plein sommet de la courbe de Laffer. L’augmentation de l’impôt sur les plus values coûte plus cher par le découragement initié et les ressources au lieu d’augmenter vont au contraire diminuer ; 
                  C’est confirmable par tous les Nobels économistes.



                • kalagan75 14 décembre 2012 15:48

                  tu oublies la csg à 15.5 % , inexistante en belgique , lux ou suisse


                • foufouille foufouille 14 décembre 2012 15:49

                  depardieu ne refuse pas ses subventions


                • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2012 19:13

                  s’il etait né en Somalie par exemple, on aurait vu ce qu’il serait devenu.....ils fait parti de cette race de parasite qui profite du systeme et ensuite crache dans la soupe !


                • 1871-paris 1871-paris 17 décembre 2012 07:55

                  tu as pas compris foufouille depardieu c est « les litres » Francaise la masse populos doit se prosterner et se sacrifier pour de tel dirigeants d entreprise (10 dixiti crassus)


                • Manorossa 14 décembre 2012 13:04

                  Si vous étiez dans sa situation, vous seriez vous aussi contraint à l’exil.


                   :->

                • titi 15 décembre 2012 00:42

                  « ils deviennent donc des étrangers et n’auront plus les subventions qui leur ont permis de s’engraisser au frais du contribuable français. »

                  Alors en gros Depardieu payait ses impots et recevait des subventions...

                  Bah autant rien payer ca revient au même.


                • Manorossa 14 décembre 2012 13:09

                  Ou alors Depardieu aurait du prendre la nationalité qatari :



                  • Jean d'Hôtaux Jean d’Hôtaux 14 décembre 2012 13:10

                    Merci à l’auteur pour son billet !

                    La proposition du député PS Yann Galut de déchoir de la nationalité française les « exilés » fiscaux est légalement inapplicable, elle est stupide mais surtout démagogique. En ciblant une catégorie de citoyens français, en les vouant aux gémonies, ce député sombre dans la démagogie.

                    En effet, émigrer est un droit qui repose sur la libre circulation des personnes. Plutôt que de flinguer les gens qui s’exilent, on ferait mieux de s’interroger sur les causes de cette émigration. Or ces causes sont diverses. Certains s’expatrient pour des raisons professionnelles ou familiales, d’autres pour étudier et d’autres encore, en fait une infime minorité, pour des raisons fiscales.

                    Imaginons maintenant que la proposition du député Galut soit retenue, sa mise en oeuvre se révèlerait d’emblée inapplicable, car il faudrait préalablement définir ce qu’est un « exilé fiscal ». Or une telle définition n’est pas aussi aisée qu’elle y paraît.

                    Par ailleurs, ce même député demandait qu’un « exilé fiscal » soit contraint de reverser au fisc français, la différence des prélèvements fiscaux auxquels il aurait été assujetti dans l’Hexagone. Cette idée relève de l’utopie, car cela reviendrait à obtenir du pays d’établissement, la levée du secret fiscal, autant dire l’échange total d’informations concernant les revenus et le patrimoine de la personne ciblée. Par ailleurs personne n’évoque la différence du coût de la vie entre la France et le pays d’accueil, ni les principes de prélèvements sociaux (santé, cotisations de retraites, etc.) fort différents d’un pays à l’autre.
                    Et pour conclure, s’il devait s’avérer que la personne concernée paient davantage d’impôts à l’étranger qu’elle n’en paierait en France - et de tels cas existent -, le fisc français serait-il tenu d’en verser la différence à l’intéressé ?

                    On nage ici dans la démagogie, l’utopie et la simplification à courte vue plutôt que de s’interroger sur les véritables raisons qui incitent les gens à s’installer à l’étranger.


                    • marie-lucile 14 décembre 2012 14:57

                      Absolument d’accord avec votre analyse. On a tendance à oublier que nationalité et imposabilité sont deux notions différentes : en payant des impôts on ne fait que participer aux frais de gestion du pays, l’administration, la voirie, les installations publiques etc, etc dont on profite en vivant sur son sol. Quand on s’installe ailleurs, on ne profite plus de ces mêmes commodités, normal donc qu’on arrête de participer à leur financement. La nationalité, c’est autre chose, c’est une identité universellement reconnue, ce sont des racines, des valeurs, bref un sentiment d’ appartenance à un pays, qu’il soit inné ou adopté. La déchéance de nationalité équivaut donc à une punition et totalement imméritée en l’occurrence : quitter son pays est une action légale et l’a été à toutes les époques !


                    • tchoo 16 décembre 2012 13:43

                      Le prélèvement différencié n’a rien d’utopique, il est pratiqué par les Etats Unis et par l’Union Européenne pour ses députés
                      Il s’agit simplement d’en avoir la volonté politique
                      Ensuite point besoin de déchoir de leur nationalité, ceux qui refuseraient de s’y soumettre, ils tombent simplement sous le coup de la loi déjà existante, pour qui refuse de s’acquiter des ses impôts


                    • bernard bernard 14 décembre 2012 13:21

                      Est-ce que Noah risque d’être déchu de sa nationalité ?

                       smiley smiley


                      • moebius 14 décembre 2012 22:39

                        Noha paie ses impots en France


                      • titi 15 décembre 2012 00:27

                        @Moebuis...

                        Vous êtes du naïveté déconcertante.

                        La France comme la plupart des pays « dit civilisé » pratiquent la taxation dans le pays d’origine des revenus.
                        Si je suis résident francais que mes revenus sont ouzbèques la France ne me taxe pas sur mes revenus. C’est l’ouzbékistan qui est censé le faire.
                        Si je suis résident ouzbèke et que mes revenus sont francais, la France me taxe sur mes revenus.

                        Et c’est là que l’on voit la force de la propagande des bobos comme Noah.

                        Il paie ses impots en France et présente cela comme un choix.
                        Dans le même temps Johnny prétend habiter en Suisse pour échapper à l’impot.

                        Or les deux paient exactement sur les mêmes bases : leurs revenus francais.

                        Et tous deux échappent à l’ISF.


                      • bernard bernard 15 décembre 2012 18:39

                        @ Moebius...

                        Ses arrrièrés aussi ?

                         smiley


                        • kalagan75 14 décembre 2012 15:50

                          certains ont oublié, même nos élus apparemment, qu’il existe une liberté de circulation en Europe ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès