Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Incapables ou menteurs ? Les 2 mon capitaine !

Incapables ou menteurs ? Les 2 mon capitaine !

Grenouiller pour arriver au plus haut niveau politique est plus efficace que se pencher sur la socio-économie !

Mais avons-nous besoin de crapauds ?

 

Les entretiens du Professeur VaZlin’.

vazlin@laposte.net

Le 12 Juin 2014  N° 218

 

- Professeur VaZlin’, je vous admire ! Bravo, bravo, et encore bravo !

- Qu’est-ce qui vous prend cher ami ? qu’ai-je fait de si génial ?

- Je viens de lire les chiffres de l’Insee concernant le chômage et le déficit de la France :

En un an (avril 2013 à avril 2014) le « budget de combat » de Hollande qui devait tordre le cou au chômage se solde avec 277.700 chômeurs de plus ([1]), auxquels il faut ajouter entre 100 000 et 150 000 « emplois d’avenir » crées tout à fait artificiellement et payés par nos impôts. ([2])

Soit entre 427 700 et 377 700 chômeurs en plus !

En outre, concernant le déficit :

Pour 2013 le déficit constaté par la cour des comptes est de .. 74.87 Milliards ! ([3]) au lieu des 61.1 milliards du budget prévisionnel.

Or, il y a un an, -juin 2013- voilà ce que vous écriviez, cher Professeur ([4]) :

Pour Mai 2014, ma prévision est la suivante :

410 000 chômeurs de plus

Le déficit pour cette année 2013 ne sera pas de 61.1 milliards mais

 75 milliards au moins !

J’en fais le pari !

 

 

Eh bien : pari gagné Professeur !

- Pari MALHEUREUSEMENT gagné vous devriez dire !

- Qu’importe ! Vous êtes un brillant économiste ! Meilleur que tous ceux du gouvernement ! D’où mon admiration !

- Stop ! Si vous me compariez à Einstein, vos flatteries me feraient rougir, mais me comparer à ces grenouilleurs professionnels, ça rend plus modeste. Vous savez, vous pouvez mettre un collier de mille diamants au cou d’un crapaud, il ne deviendra pas prince ! Parce qu’ils jouissent des ors de la République, ils en sont éblouis ; éblouis d’eux-mêmes ! Mais ils restent des crapauds.

 20, 30, 40 ans qu’ils grenouillent pour arriver aux plus hautes fonctions ! Qu’ont-ils fait de leur savoir ? Que leur en reste-t-il ? Quelle valeur nous montrent-ils ? Des crapauds je vous dis ! Repus, gorgés de prétention qu’ils confondent avec le « vrai savoir » . Non, vous ne me flattez pas en me trouvant meilleur.

- Certes, certes, mais rappelez moi comment vous avez fait pour arriver à ces résultats si précis ?

- Je ne vais pas vous obliger à relire toute l’étude économique qui fut l’objet des entretiens N° 200-1 à 6, ([5]) mais je vais vous en expliquer la logique.

Les crapauds du gouvernement recherchent la « crôassance » ! Bien ! Mais savent-ils de quoi ils parlent ? Ils ne font pas la distinction entre « croissance constructive » et « croissance destructive ». C’est ce que j’expliquais grâce à mon « paradoxe du point noir » ([6]) je vous le rappelle :

Imaginez le cas suivant : le gouvernement ému par le nombre d’accidents sur les routes secondaires ([7]) décide d’éliminer tous les « points noirs ». Il lance un emprunt pour en financer les travaux. Ces travaux exécutés, - victoire -, en quelques années, le nombre d’accidents s’effondre.

Bravo ! Moins de voitures à remplacer, moins de dépannages, moins d’ambulances, moins de prime d’assurance, moins de soins, moins de décès, moins de veufs et d’orphelins, moins de frais d’assistance, moins d’absentéisme au travail, moins de gâchis des ressources naturelles, etc.. etc.. et donc un « mieux social » évident et plus de pouvoir d’achat à moyen terme !

Mais à court terme  ? C'est-à-dire, pour boucler le budget de l’Etat ? 

1) le budget se trouve plombé de l’emprunt levé pour les travaux ;

2) et surtout, moins de voitures à remplacer, moins de dépannages, moins d’enterrements etc.. etc.. sur lequel la TVA s’appliquait, ce sont moins de rentrées fiscales immédiates !

L’inverse de ce que le gouvernement nécessite urgemment pour boucler son budget !

Alors que le choix contraire : geler les dépenses d’entretien des routes, c’est, d’abord, moins emprunter – que du bon pour le budget -, puis, les routes se dégradant, augmentation des points noirs ! avec sa cohorte d’accidents, de pannes, de soins etc.. c’est à dire, de frais donc, de TVA : Que du bon pour les recettes fiscales !

Dans ce cas, adieu le « mieux social », les Français meurent, mais le budget est bouclé !

Et bien, nos ministres en sont toujours à cette logique !

A preuve : un exemple tout chaud : le 30 mai dernier, Michel Sapin, ministre de l'Economie et crapaud notoire, a expliqué ([8]) : « Si la consommation des ménages a diminué, c'est parce que la consommation d'énergie a baissé du fait du beau temps. C'est donc bon en termes de pouvoir d'achat, mais mauvais du point de vue du produit intérieur brut. C'est l'inverse [d’une] marée noire qui provoque une croissance supplémentaire parce qu'elle suscite une activité supplémentaire pour réparer les dégâts dus à ladite marée noire. »

Voilà où ils en sont !

Et voilà ce dont nous allons crever !

le CHOIX FONDAMENTAL que veut le Professeur, c’est avoir « les couilles » d’une politique, certes laborieuse, mais qui améliore notre société ; et non la lâcheté d’une politique uniquement « comptable », destructrice, mais tellement facile !

Est-ce du niveau d’un Michel Sapin ? Qu’Hollande l’ait choisi en dit long sur la qualité de nos politiques ! Un « think tank » de crapauds arrivés à ce niveau par leurs seules capacités à grenouiller et mentir !

Qu’ils s’en aillent tous ! Nous les remplacerons sans problème !

Il ne manque pas de Professeurs VaZlin’ en France !

 

Dans le prochain entretien, le Professeur VaZlin’ vous exposera son projet pour qu’ils s’en aillent tous !

 

§§§§§§§§§§§

 

D’accord ? Pas d’accord ? Interpellez le Professeur VaZlin’ : vazlin@laposte.net

Où trouver les entretiens du Professeur Vazlin’ ?

Les entretiens du Professeur Vazlin’ sont repris par le site de « Yonne Lautre » site « inter-associatif, coopératif, gratuit, sans publicité, sans subvention, indépendant de tout parti », ce qui veut dire : plein de bonnes idées, de belles images, de pédagogie et de matière grise librement partagée.

 

 . Tapez http://archivesyl.sdnyonne.lautre.net/spip.php?article4&.

 



[2] http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/les-fiches-pratiques-du-droit-du,91/emploi-des-jeunes,2217/les-emplois-d-avenir,15635.html

un effort massif de l’État, à la hauteur des enjeux. Fin 2013, l’objectif des 100 000 emplois d’avenir a été atteint ; le nouvel objectif est désormais d’atteindre 150 000 jeunes recrutés en emploi d’avenir d’ici la fin de l’année 2014. 

[3] http://www.boursier.com/actualites/economie/budget-2013-la-cour-des-comptes-pointe-des-recettes-fiscales-moins-importantes-que-prevu-24090.html

Le déficit général de l'Etat est ressorti à 74,87 milliards d'euros, en baisse de 12,28 milliards par rapport à 2012, "mais d'un niveau encore bien supérieur à celui constaté avant la crise". Surtout, il est bien plus élevé que celui fixé en loi de finances initiale (+12,56 milliards). "Ce dérapage est plus important que celui constaté lors des deux gestions précédentes ", font valoir les Sages de la rue Cambon. En 2011, le déficit était conforme aux prévisions alors qu'en 2012, il était supérieur d'un peu plus de 8 milliards d'euros.

[4] Entretien du 18 Juin 2013 N° 200 TER (extrait de la série d’entreprise N° 200 -1 à 6)

http://archivesyl.sdnyonne.lautre.net/IMG/pdf/13_06_18_no_200_ter_relancer_la_france_.pdf

[5] Entretien du 18 Juin 2013 N° 200 TER (extrait de la série d’entreprise N° 200 -1 à 6)

http://archivesyl.sdnyonne.lautre.net/IMG/pdf/13_06_18_no_200_ter_relancer_la_france_.pdf

[7] Comparé aux autoroutes, les routes secondaires sont le lieu où se concentrent le plus d’accidents de la route

[8] Canard Enchaine du 11 juin 2014)

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 14 juin 2014 11:42

    A propos de crapauds, et de grenouilles ; faut quand même pas exagerer. et ne pas confondre le professeur lombric et les vulgaires vers de terres !!!


    Le bon sens décrit dans cet article, bien que simpliste, met en évidence que d’une part « rien n’est simple » mais qu’en plus nous ne possédons pas les bons instruments de mesure et les bons outils pour régler ce type de problème.

    Il y a déjà longtemps que nous disons que le PIB qui sert comme référence et la comptabilité publique doivent être reformés ainsi que ceux qui regardent le doigt plutôt que la Lune pour nous expliquer qu’il ne faut pas casser le thermomètre.

    Ben si, il faut casser le thermometre... ce thermometre là, car il ne mesure pas ce qui est important, car la fievre on s’en fout, ce que l’on veut c’est connaitre la maladie pour agir.

    — Commençons donc par retirer les remboursement et indemnisations d’assurance du PIB qui est la constatation d’une disparition de richesse (je ne parle pas de la santé, là il s’agit de l’humain)...
     
    — Continuons par mettre en place un systeme qui permet de différentier le consommable de l’investissement afin de vraiment savoir ce qui coute et ce qui rapporte... est il pertinent, par exemple d’acheter une installation de chauffage solaire, d’une durée de vie supposée de 10 ans et, a puissance egale, qui coute plus cher que de simples radiateurs electriques consommation d’electricité comprise sur la periode de vie ?

    Quand allons nous devenir raisonnables c’est a dire responsables et que nous allons encourager la production industrielle de ce qui est « réparable » plutôt que jetable ?

    On l’a fait pour la taxe professionnelle (enfin presque, ce qui permet de ne plus taxer les entreprises au nombre de salariés génératrice de chomage). Quand allons nous revoir la comptabilité des entreprises afin que l’investissement soit moins taxé que les « charges » ? N’en avons nous pas assez de voir se morceler nos entreprises qui ne connaissent plus leur metier, ne sont que des assembleurs et dont l’appel a la sous traitance est devenu le leitmotiv de-localisable a souhait ?


    Allez, bougeons nous le c.., des reformes il y en a a faire, et pas des reformes pour la reforme, des reformes urgentes....

    Bon samedi de courses à tous.

    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 15 juin 2014 20:13

      Merci cher Hélios d’avoir réagi à mon entretien.

      Je suis bien d’accord avec vous, le PIB tel qu’utilisé pour la comptabilité nationale doit être réformé. Mais dire cela, c’est enfoncer une porte ouverte puisque tout le monde ayant un peu de tronche le sait, sauf nos politiques.

      Moi, ce que je cherche, c’est faire un groupe de pression pour les obliger à changer, non pour les convaincre, puisque manifestement, ils ne veulent rien entendre.

      Salutation du Professeur VaZlin’


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 15 juin 2014 20:14

      Impressionnante compilation !

      Merci pour ces infos,
      Le professeur VaZlin


    • rocla+ rocla+ 14 juin 2014 20:33

      En fait les cons ce sont ceux qui par leur matraquage fiscal 

      font fuir les riches contribuables vers des cieux plus cléments . 

      Il suffirait de s’ aligner sur le moins disant pays pour que tous 
      ces riches restent ici . 

      Mais un énarque c’ est trop con pour comprendre cela . 

      Il préfère dire «  salaud de riches  » 




      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 15 juin 2014 20:18

        S’aligner sur les moins disants ?

        Vous devez avoir très peu de besoin pour être prêt à accepter le salaire du Bangladesh (et leurs conditions de travail)
        Et ça, rassurez vous, un énarque le comprendra.
        Salutations du professeur VaZlin

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 juin 2014 09:29

        Ils sont pourtant au top, nos politiques ! Ils nous mentent depuis 40 ans, faut le faire quand même !

        Ils arrivent à nous faire croire qu’ils décident de quelque chose pour la France et les Français, alors que nous vivons dans une colonie de l’ Empire américain.

        Et qu’ils ne sont que des marionnettes qui appliquent les décisions prises, CONTRE LES PEUPLES, par la Commission européenne.

        Vous avez entendu parler des Grandes Orientations de Politique économique ?
        Certainement pas, il n’y a qu’ Asselineau qui en parle !

        Ce sont les directives données chaque année aux 28 pays européens.
        Vous commencez à comprendre pourquoi ils ne se fatiguent plus à faire des programmes ? Que vous votiez gauche ou Droite, c’est pareil !

        Voici la feuille de route pour 2015 :

        * Réduction des dépenses publiques, une ânerie en période de stagnation, qui va tarir les rentrées fiscales.

        * Privatisations du système de santé, mutuelles privées, baisse des remboursements, gel des retraites et autres pensions sociales, dégressivité des allocations chômage etc

        * Arrêt de la revalorisation du SMIC, fin des CDI, dérégulations, hausse des prix de l’électricité.

        * Fin des services publics..etc etc Voir la liste complète des réjouissances. 

        Bref, la disparition par étapes de la République française et la destruction complète du programme du CNR ! Sans parler de TAFTA, le gâteau sur la cerise !

        Une seule solution, se rassembler pour sortir de l’UE et de l’euro, de manière républicaine et démocratique, avec l’ UPR.


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 15 juin 2014 20:32

          Pourquoi pas avec l’UPR ?

          Mais des partis qui naissent et récoltent les mêmes mandarins qui se sont fourvoyés dans d’autres partis, lesquels viennent aussitôt vous faire la leçon, j’en ai connu.

          Car ce n’est pas le programme ou l’idéologie qui amène un parti à trahir, ce sont les hommes.

          Salutations VaZelinesques


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2014 07:22

          Surtout ne vous gênez pas, expliquez nous en quoi le UPR trahit les intérêts des Français ! Dire : « tous pourris », c’est faire croire que De Gaulle ou Chavez s’en sont mis plein les poches, ce que vous êtes bien incapable de démontrer.


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 16 juin 2014 19:32

          Lisez bien ce que j’écris, et ne répondez pas viscéralement.

          Ce n’est ni constructif, ni intéressant.
          Le professeur


        • rocla+ rocla+ 15 juin 2014 11:56

          ISF , l’ impôt minable  :


          L’ ISF  fait fuir nos entreprises . Les grosses entreprises familiales
          doivent , en effet , absolument servir de gros dividendes afin que leurs propriétaires puissent s’ acquitter de l’ ISF . Plutôt que d’ investir dans de nouvelles machines , la priorité c’ est de faire remonter les bénéfices 
           et pour payer l’ impôt sur la fortune . Et si , par malheur , l’ entreprise 
          fait des pertes , alors , il faut vendre . 
          Car le fisc exige son dû quoi qu’ il arrive . L’ ISF agit aussi comme un 
           poison qui empêche les entreprises de grandir . 

          C’ est ce qui explique , en partie , pourquoi la France ne compte
           que 4.600 entreprises de taille intermédiaires —entre 250 et 5000 
          salariés contre 12.000 en Allemagne .

          • rocla+ rocla+ 15 juin 2014 20:43

            Mais l’ ISF fait aussi fuir  les fleurons du CAC 40 .

            Les géants français sont de plus en plus mondialisés et plus rien 
             ne les retient en France . Et , phénomène nouveau , ils n’ hésitent 
             pas à partir . Le patron de Sanofi part s’ installer à Boston . Le patron
             de Schneider est parti à Hong-Kong . François-henri Pineault part
            à Londres . Lafarge à Zurich . Total a déménagé sa trésorerie 
             à Londres . Jamais elles ne l’ avoueront , mais l’ argument fiscal n’ est pas loin . 

            La France dilapide son patrimoine entrepreneurial . Nous sacrifions 
            nos entreprises et nos talents en échange de 5,3 milliards d’ euros 
             de recettes d’ ISF .

            C ’est ça qui est minable . 

            JDD 15 /6/2013


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 juin 2014 07:30

              « Ce que je cherche, c’est faire un groupe de pression pour les amener à changer ! »

              Le FDG avec 4, 5 millions de voix, n’a pas réussi à changer une virgule dans la politique de Hollande, qui est d’appliquer ce qui se décide à Bruxelles....

              Vous prenez, je crois, le problème à l’envers.

              La bonne question est : « Comment se débarrasser de toutes ces marionnettes au service des USA, de l’ultralibéralisme, de la finance et des multinationales ? »

              Réponse : en se rassemblant avec l’ UPR pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, de manière républicaine et démocratique.

              Et de remettre en place toutes les lois et régulations qui ont été supprimées pour laisser les renards naviguer dans le poulailler.
              « Programme le Libération Nationale » de l’ UPR

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès