• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Indignation sélective et journalisme à deux euros...

Indignation sélective et journalisme à deux euros...

L'important, c'est la ros... Heu, non, le "buzz" !!

Il n'est pas si loin le temps où le gouvernement de François Hollande, socialiste, donc, de gauche par définition, ne trouvait aucune bonne phrase, aucun mot gentil, dans les colonnes des journaux ou sur les antennes de télévision.

Jusqu'à l'annonce du Président de ne pas se représenter, fait unique de la Vème République, cette formation politique cristallisait tout ce que les français pouvaient avoir de rancœur et de déception au fond d'eux-mêmes...

Et puis la campagne présidentielle avance.

Les avanies et les affaires se retrouvent à la une des journaux, les scandales réels ou simulés, les petites phrases assassines et les propos malheureux nourrissent les feuilles de choux et les plateaux télés.

Et le fait du week-end, celui que tout le monde (sauf moi !!) attendait, c'est la grande rencontre entre Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon. Il allait de soi que le pauvre petit représentant de la France Insoumise allait, comme tout bon traître politique - et surtout de gauche - rentrer dans le rang et venir chercher les voix tant désirées à l'aide du Parti Socialiste.

Caramba !! Encore raté !!

Imaginez un seul instant les railleries dont aurait été l'objet le représentant de notre mouvement s'il avait, ne serait-ce que consenti, conclut un accord avec ce fichu PS dont les représentants restent malgré tout Valls, El-Khomri, et tout ce qui a fait la preuve s'il en était besoin que le rose du logo avait bel et bien viré au bleu...

Donc, la queue entre les jambes, la faune journalistique est rentrée à la maison, avec, comme seul os à ronger une expression passée en boucle partout "prendre en marche un corbillard". Génial !! On va refaire le coup du "Capitaine de pédalo" qui avait bien montré combien Jean-Luc Mélenchon était méchant et agressif !!

Même si pendant cinq années l'expression avait parfaitement collé au personnage de François Hollande, même si il y a quelques semaines, les lignes des journaux ne donnaient pas cher de la peau de Benoit Hamon, aujourd'hui, puisqu'aucune affaire ne vient entacher le représentant de FI, il est absolument nécessaire de trouver le petit détail qui viendra pourrir une campagne devenant de plus en plus instable et imprévisible.

Ce Dimanche, toute l'après-midi a été consacrée à un groupe d'experts de détailler point par point comment le financement du programme L'Avenir en Commun allait se faire.

C'est à l'absence totale de diffusion de cet évènement très important que l'on aura compris quelles sont les priorités de la presse du pays. Pas question de favoriser un mouvement politique qui se présenterait avec des arguments sérieux alors que la concurrence se contente de "y'a ka, fo kon", concurrence qui est beaucoup plus en adéquation avec les désirs des puissants de la nation...

Je tiens aussi à rassurer certains déçus de la divergence entre Mélenchon et Hamon. Celle-ci est totalement normale. Benoit Hamon est prisonnier d'un parti politique ayant à sa tête un Jean-Christophe Cambadélis souriant et bon enfant qui ne pourra jamais faire avaler à quiconque qu'il représente la gauche française.

Alors que Jean-Luc Mélenchon n'est que le représentant de la France Insoumise, rassemblement de personnes avec des orientations similaires, regroupés hors des contraintes des partis, et ayant pour seul but à défendre un programme précis, écrit et basé sur les contributions de milliers de militants et sympathisants.

Dévier de cette route serait en fait, pour le coup, une véritable trahison !!


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 13:20

    Je vais être clair. J.L Mélenchon m’indispose. Je n’apprécie ni le tribun, grande gueule maladroite, ni la personne, ni ses manœuvres. Je me méfie d’un homme qui a avoué avoir été complice des tripatouillage de votes militants d’un certain Hollande lors d’un congrès passé. Le fait qu’il ait été le dindon de la farce ne change rien.

    Cependant je partage les grandes lignes et la philosophie du programme et notamment, la nécessité pour notre nation de reprendre son indépendance, de sortir de l’OTAN, de l’UE et de l’euro, pour les raisons que j’expose dans mes articles.

    Mélenchon, pas plus que Hamon, ne souhaite renoncer à sa candidature. Il était inutile de faire comme si, l’un ou l’autre pouvait renoncer. Il fallait être clair sur ce sujet et éviter les polémiques personnelles inutiles et désastreuse pour l’image déjà jaunie de Mélenchon.

    Nous savons que l’accord politique est impossible entre Hamon et Mélenchon, la ligne de fracture étant irréductible sur l’UE, l’Euro et l’OTAN. Le prochain président sera donc soit Macron le financier, soit Fillon, le complice de Sarkozy, tous les deux pro UE, Euro et OTAN, comme Hamon d’ailleurs.

    La seule chance de Mélenchon de changer ce futur prévisible serait non pas de se gargariser des milliards qu’il va dépenser pour « relancer la machine » - on se demande comment : l’état n’est pas une entreprise - mais en montrant les désastres occasionnés par l’idéologie du libre échange et l’horreur économique de la mondialisation.

    Les Français ne sont pas tous des imbéciles, 47% n’ont pas voté Sarkozy en 2007. Ils veulent savoir comment sera géré la sortie de l’UE et de l’Euro, les étapes et le calendrier de cette révolution.

    Ce n’est pas en ruinant la France et les Français, en agissant de manière irresponsable, en augmentant la dette comme si les intérêts à verser n’existaient pas, que l’on rendra cet avenir désirable.

    Je verse mon obole au débat :

    Première étape : Sortie de l’Euro dans le cas où l’Allemagne ne nous aurait pas précédés. Comment éviter l’inflation, la fuite massive des financiers avec nos capitaux, la ruine de notre industrie de sous-traitance ?

    Quelles conséquences à 12 mois ?


    • Le421 Le421 20 février 14:41

      @Daniel Roux
      Nous savons que l’accord politique est impossible entre Hamon et Mélenchon

      Disons surtout entre les sympathisants FI et ceux du PS.

      La tromperie a été trop forte au cours du quinquennat qui se termine pour que nous soyons à nouveau pris pour des billes.

      Pour ce qui est des milliards à ficher en l’air, sans aller plus loin que le CICE et tout ce qui a été fait avant, on a vu le résultat.
      Scléroser un pays n’en a jamais fait un site compétitif.
      Quand à continuer à vouloir faire des moulins-légumes à main... On a peut-être d’autres orientations à prendre, non ??


    • alinea alinea 20 février 15:13

      @Daniel Roux
      Pour le tripatouillage, vous aurez mal compris !!! il parlait de Hollande !
      Vous avez mal compris aussi cette histoire de 100 milliards... décidément !


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 15:15

      @Le421

      Je persiste et insiste car vous ne semblez pas comprendre l’essentiel. La ligne de fracture est une crevasse infranchissable : L’UE.

      Etre européiste, c’est être soit naïf, soit cynique. La plupart des politiques sont des cyniques.

      Le quinquennat catastrophique de l’équipe Sarkozy-Fillon, a place l’UE sous hégémonie allemande.

      Ce ne serait pas plus mal vu la corruption et l’incompétence de nos hommes politiques si l’Allemagne était pour une Europe intégrée, forte et indépendante comme le pense les naïfs mais ce n’est pas le cas.

      Je n’ai rien contre les Allemands. Ils font ce que font tous les autres pays de l’UE, ils défendent leurs intérêts et plutôt bien.

      Ils les défendent si bien que ce seront probablement eux qui mettrons fin à l’euro quand les bénéfices qu’ils en tirent ne compenseront plus les inconvénients et les charges que la monnaie commune occasionne.

      Pour ou contre l’euro, Il serait temps de nous préparer à cette inévitable rupture. Mais connaissant l’incroyable aveuglement de nos politiques lorsqu’il s’agit de stratégie pour notre nation, je suis certain qu’ils seront surpris et que les pires décisions seront prises.


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 15:23

      @alinea

      Je crains que ce soit vous qui n’ayez pas compris.

      http://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/quand-melenchon-accuse-hollande-d-avoir-triche-avec-lui-lors-d-une-election_1094009.html

      Quant aux 100 milliards.. Mélenchon est un homme du passé. La relance Keynésienne quand le monde entier entre en stagnation à cause de la monstrueuse dette globale, ce n’est plus seulement un suicide, c’est une immolation.


    • alinea alinea 20 février 16:02

      @Daniel Roux
      ... prônée par le FMI !!!


    • alinea alinea 20 février 16:07

      @Daniel Roux
      C’est un peu obscur, le « on l’a arrangé » ; mais il dit nettement qu’il ne participe pas à « son truc » !
      il y a beaucoup de choses qui nous échappent : mais « Mélenchon magouille », le but ne m’échappe pas !


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 16:14

      @alinea

      Les hommes politiques sont des cyniques et des menteurs. Mélenchon est un homme politique.

      Prôné par le FMI ? Raison de plus.


    • Alren Alren 20 février 18:04

      @Daniel Roux

      Si vous êtes si sûr que Mélenchon ne sera pas élu pourquoi lui manifester tant de haine ?

      Comment éviter l’inflation, la fuite massive des financiers avec nos capitaux, la ruine de notre industrie de sous-traitance ?

      Cette phrase montre votre incompétence en économie.
      Je vais essayer de vous donner un cours élémentaire pour vous éviter de vous ridiculiser à l’avenir.

      Les capitaux ne sont rien pour l’économie réelle s’ils ne sont pas investis dans l’économie réelle.
      Il y a belle lurette que les capitaux issus des profits du capital sur l’économie réelle fuient la France pour aller dans la spéculation internationale. Un euro sur deux est dans ce cas. Associié à la fraude fiscale c’est la cause avec l’absence de grands projets de modernisation de la douloureuse situation actuelle.

      Les riches qui croiront pouvoir continuer à spolier les travailleurs français en allant s’installer à l’étranger, un pays pas loin de la frontière française et francophone si possible, seront coincés par une nouvelle loi qui les fera payer à la France la différence entre les impôts qu’ils paient à l’étranger et ceux qu’ils paieraient en France, avec le nouveau barème d’impôt à quatorze tranches, beaucoup plus progressif que le système actuel. Nous ne ferons en cela que copier les USA.

      Le financement des grands projets (énergies renouvelables, réindustrialisation, agriculture respectueuse de l’environnement, conquête de la mer) pourra se faire soit par la BCE par l’intermédiaire de la Banque française d’investissement soit par emprunt sur le marché mondial en cas de frexit ou d’explosion de l’UE.

      Eh bien croyez-moi, pour prêter à un pays comme la France, une somme finalement faible par rapport à son PIB, pour de véritables investissements dans l’économie réelle, qui vont enrichir le pays après amortissement et susciter des revenus fiscaux conséquents, les détenteurs de capitaux du monde entier se bousculeront au portillon pour placer de l’argent qui ne trouve pas où s’investir de façon sûre actuellement, la spéculation sur les produits financiers, par définition à somme nulle, étant de plus en plus risquée et de moins en moins rentable à long terme.

       

       


    • Le421 Le421 20 février 18:25

      @Alren
      Vous savez, même avec plein de bonne volonté, faire boire un âne qui n’a pas soif...  smiley

      Qui plus est, on est hors sujet.


    • Doume65 20 février 18:35

      @Daniel Roux
      « la nécessité pour notre nation de reprendre son indépendance, de sortir de l’OTAN, de l’UE et de l’euro »

      Si je ne m’abuse, il n’y en a qu’un qui a son comme programme, et ce n’est pas Mélenchon (qui ne m’indispose pas du tout !)


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 19:22

      @Le421
      Il y a deux choses différentes, la sortie du Commandement intégré et la sortie complète de l’ OTAN, par l’article 13 du Traité de l’ Atlantique nord.
      C’est ce que propose l’ UPR : la sortie complète.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 19:24

      @Alren
      Il y a 10 jours Mélenchon expliquait sur BFMTV qu’il emprunterait 100 milliards à la BCE. Si vous désobéissez aux Traités, vous pourrez toujours attendre....


    • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 19:30

       @Alren

      Ce n’est pas parce que nos analyses divergent que nous ne devons pas conserver des échanges courtois.

      J’avoue volontiers que je ne suis pas un économiste distingué. Cela ne m’interdit pas de réfléchir.

      Pour sortir de l’UE, il faut au minimum 2 ans, pour sortir des capitaux, 10 secondes.

      Jusqu’à ce que la France sorte de l’UE, elle devra appliquer les directives qu’elle a approuvées.

      La sortie de l’euro induira une dévaluation de 10 % a minima du Franc, probablement plus pour provoquer ce que les politiques appellent un choc de compétitivité.

      Toutes les entreprises du CAC 40 ont des actionnaires étrangers. Ce sera la débandade. Toutes les actions perdrons la plus grande partie de leur valeur.

      Il n’y aura que les petits épargnants pour garder leur argent en France sachant ce qui va arriver.

      En attendant la sortie effective et d’éventuelles nationalisations, ce n’est pas l’état qui investira dans les énergies renouvelable ou l’agroalimentaire ou dans ce que vous voulez mais des entreprises. Et les entreprises investissent si et seulement si, elles jugent que l’investissement est rentable.

      Pour investir, il faut de l’argent. Les entreprises le trouvent soit en vendant des actions nouvelles, soit en obtenant des crédits. Les actions ne vaudront plus grand chose. Quant au crédit.. Qui voudra investir en France dans les conditions pré citées sans exiger des intérêts correspondant aux risques ?

      Si les intérêts sont élevés, les investissements ne seront plus rentables.
       
      Croyez-vous que les Allemands seront d’accord pour que la BCE achètent nos obligations juste avant que l’euro n’explose et que nous sortions de l’UE.

      D’où la nécessité, évoquer dans mon commentaire, de préparer sérieusement, quelque soit les résultats de ces élections, l’inévitable fin de l’euro.


    • TSS 20 février 20:52

      @Daniel Roux
      mais en montrant les désastres occasionnés par l’idéologie du libre échange et l’horreur économique de la mondialisation.

      Cela fait 4 ans qu’il en parle !

      1)avec le TAFTA !tout le monde se foutait de sa gueule. !

       2)depuis 2 ans avec le CETA contre lequel il a voté !.

       il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir... !!


    • 59jeannot 21 février 08:27

      @Daniel Roux
      l’Express" comme référence ; ne faites pas rire SVP


    • Dzan 21 février 09:29

      @Daniel Roux
      Voila ce qui attend les salariés avec Fillon. Mais c’est bizarre, pas un média, n’a repris cette info.
      https://www.youtube.com/watch?v=4TYUmAUJ_zg&spfreload=10


    • Le421 Le421 21 février 10:21

      @Fifi Brind_acier
      Il suffisait de suivre Dimanche après-midi le chiffrage du programme.
      Vos arguments sont d’une simplicité plutôt frontiste.

      Sur Sud-Ouest, c’était 273 milliards.
      Qui dit mieux ??

      Alors que tous les autres vont nous sauver en trois coups de cuillère à pot, il faudrait être fou pour voter France Insoumise !! Non ?  smiley


    • Le421 Le421 21 février 10:26

      @Daniel Roux
      Il n’y aura que les petits épargnants pour garder leur argent en France sachant ce qui va arriver.

      Question numéro un : Combien ont les français d’épargne « disponible » en stock en France ?
      Deux : Au cas ou un politique anti-euro arrive au pouvoir, que se passera t-il mécaniquement ?
      Trois : J’ai 50.000€ d’avoirs en banque. Trois fois rien pour Lagardère mais assez pour moi.
      Le FN provoque l’inflation. C’est une méthode. On est pour ou contre, mais c’est une méthode. Que dois-je faire pour ne pas voir fondre mon pognon ?

      Quatre : Quel est le lien avec les relations Hamon-Mélenchon ?? Sujet de l’article.


    • Daniel Roux Daniel Roux 21 février 11:24

      @Le421

      Le lien est dans ce qui les sépare : L’UE et l’euro.

      On ne peut avoir de monnaie unique si l’on a pas de politique budgétaire, fiscale et sociale uniques. Ceux qui ont imposé l’euro pensaient obliger les pays socialement avancés à s’aligner sur les moins-disants fiscaux et sociaux, comme l’Irlande.

      C’était une erreur. Cela n’a pas fonctionné, chaque pays conservant sa culture économique et sociale, les tensions sont devenues trop fortes. L’éclatement de l’euro est devenu inévitable.

      Est-ce que cela entraînera l’éclatement de l’UE ? Je ne le pense pas. J’imagine plutôt une sortie de l’euro organisée et maîtrisée, comme les bonnes vieilles dévaluations à l’ancienne, un week-end, par exemple. Peut-être reviendra t-on à la monnaie commune, comme l’écu ?

      La méthode des financiers pour profiter d’une dévaluation est de placer leurs avoirs dans une monnaie forte. Une forte baisse de l’euro par rapport au dollar donnera le signal que la décision est prise. Ce sera court et violent.

      A l’heure actuelle, les économistes prévoient une dévaluation de 6% pour le Franc et une ré-évaluation de 15% pour le Mark. 


    • Doume65 21 février 15:03

      @Daniel Roux
      « Pour sortir de l’UE, il faut au minimum 2 ans »

      non, ça c’est ce que répépépètent les journalistes, qui, décidément ne comprennent rien à rien. Deux ans c’est un maximum et non un minimum.


    • Marignan Marignan 20 février 13:31

      A Daniel Roux.
      Le futur président sera soit Fillon, soit Macron ? Il me semblait qu’il y avait plus de candidats que cela à l’élection prochaine ? et que ces deux-là ne sont pas les favoris du peuple (si l’on considère les résultats de toutes les élections récentes). Après l’appel de Mélenchon à voter Hollande en 2012, un grand moment à venir, l’appel de Mélenchon à voter Fillon ou Macron au second tour en 2017. Ou alors, la sagesse venant avec l’âge, l’appel de la pêche ? Pas facile tous les jours la vie de militant, je l’admets.


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 14:47

        @Marignan

        Les élections à 2 tours sont des machines à truquer, anti-démocratiques. Elles favorisent les partis promus par les médias, c’est à dire les financiers, c’est à dire, les maîtres du monde.

        Photo du jour :

        Mélenchon : 11% Hamon 16% Fillon 19% Macron 19% Le Pen 25% Autres 10%

        Nous savons que les sondages sont des instruments de manipulation. Le Pen est probablement surévaluée pour faire peur aux « démocrates ». Macron est à la mode et Fillon à la peine, mais est-ce que cela va durer ?

        La stratégie de Hamon pour revenir est de syphonner les voix de Mélenchon et réciproquement : Jeux de dupes sans issue et sans avenir.


      • Le421 Le421 20 février 14:48

        @Marignan
        Mélenchon appeler à voter Fillon ou Macron ?
        Vu que c’est sa dernière cartouche, franchement, ça m’étonnerais.
        Et de toute façon, encore faudrait-il que les citoyens de la France Insoumise le fassent.
        Pour ma part, c’est réglé depuis longtemps.
        Abstention.
        Ferme et définitive.
        J’attends de voir Marine Le Pen présidente avec 52% de 40% de suffrages exprimés...

        C’est ce qui nous pends au nez à force de déconner.
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 16:11

        @Le421

        Le plus triste pour la gauche, est que faute de se mettre d’accord sur un programme pragmatique et crédible de gouvernement, Hamon et Mélenchon rendent inévitable l’accession de la droite au pouvoir.

        Quels seraient les bases politiques d’un tel programme ?

        Un accord sur l’UE après le constat que la France n’est pas prête à une sortie de l’euro mais que la monnaie unique étant condamnée, il est indispensable de s’y préparer.

        Un changement radical de Constitution soumis à référendum.

        Mélenchon, trop vieux, trop clivant, trop usé, se retirerait sans s’effacer. 

        Bannissement et interdiction de commercer pour les entreprises multinationales refusant de payer un impôt forfaitaire sur leur chiffre d’affaire réalisés en France.

        Séparation des banques d’affaires et des banques de dépôt.

        Equilibre du budget. Diminution des dépenses d’armement - Fin des guerres et interventions armées extra continentales.

        Séparation stricte entre l’état et les religions. Fin du communautarisme.

        Hamon ne se rendra pas à l’invitation du CRIF ou d’aucune autre réunion communautaire.

        ..

         


      • leypanou 20 février 16:16

        @Daniel Roux

        Nous savons que les sondages sont des instruments de manipulation. Le Pen est probablement surévaluée pour faire peur aux « démocrates ». Macron est à la mode et Fillon à la peine, mais est-ce que cela va durer ?

        La stratégie de Hamon pour revenir est de syphonner les voix de Mélenchon et réciproquement : tout ce que vous écrivez là est correct, sauf le « et réciproquement », JLM n’a pas à syphonner un corbillard.

        Une fois que vous avez compris que tout est fait pour gonfler Hamon (tout ce qu’il fait est reporté par les msm), vous avez tout compris.


      • Alren Alren 20 février 18:15

        @Daniel Roux

        Un accord sur l’UE après le constat que la France n’est pas prête à une sortie de l’euro mais que la monnaie unique étant condamnée, il est indispensable de s’y préparer.

        Bannissement et interdiction de commercer pour les entreprises multinationales refusant de payer un impôt forfaitaire sur leur chiffre d’affaire réalisés en France. Séparation des banques d’affaires et des banques de dépôt.

        Décidément vous êtes le roi du n’importe quoi vous !!!

        Si vous conservez l’euro, vous conservez l’UE, donc vous conservez les traités et la gouvernance de Bruxelles sur la France. Donc s’appliquera le CETA. Donc les frontières continueront d’être ouvertes à tout vent, sans réciprocité et vous ne pourrez empêcher les multinationales de commercer et d’utiliser les ficelles de la législation européenne pour ne pas payer d’impôts en France, non plus qu’à séparer autoritairement banques d’affaires et banques de dépôts !!!

        Pour cela il faut que la France redevienne souveraine, préalable indispensable.


      • capobianco 20 février 18:55

        @Daniel Roux
        Vous devriez revenir à la réalité, il y a impossibilité de quelque accord possible avec le ps qui n’est plus de gauche depius longtemps. Faites l’effort de comprendre que la FI a un programme élaboré de façon collective crédible et chiffré. Vous pouvez le vérifier par vous même sur le site JLM2017.

        Le programme n’est, en aucun cas une accumulations de mesures sparadrap, c’est un projet d’avenir pour le peuple de France, tout le peuple, un projet pour le court, le moyen et le long terme. Tous les aspects de la vie du pays sont envisagés pour rendre pérenne un monde vivable , juste , fraternel.

        Il y en a assez de ces politicards qui se font élire sur des propositions phares genre le RU ou les français d’abord. L’avenir, nos enfants, petits enfants c’est à çà qu’il faut œuvrer . Bien sûr , il faut s’occuper de l’urgence (pauvreté,) et cela fait parti des priorités, mais un pays doit se projeter vers l’avenir dans tous les domaines (santé, éducation, économie, écologie, sécurité, culture...) . 

        Tout ce qui entravera cela, UE, traités libre échangistes soit changeront ou adieu.

        Où voyez vous un rapprochement possible avec les dirigeants, élus et responsables du PS ?JLM est notre candidat pour appliquer notre programme pour les français, de gauche ou pas, jamais il n’aura envisagé le moindre compromis avec des gens qui ne sont plus crédibles pour qui, quoi qu’il arrive je ne voterais plus jamais, jamais. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 19:35

        @Alren
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Sinon, il ferait comme les Britanniques, il sortirait de l’ UE par l’article 50.


      • Daniel Roux Daniel Roux 20 février 19:42

        @Alren et Copobianco

        J’évoque ce qui pourrait constituer un accord de gouvernement dans l’intérêt de la majorité des Français.

        On peut rêver, non ?

        Je suis bien persuadé que Mélenchon et Hamon ne peuvent pas s’entendre politiquement pour la simple raison que Hamon ne contrôle pas le PS et Mélenchon, son ego.


      • Sparker Sparker 20 février 19:53

        @Daniel Roux
        « Mélenchon, son ego. »

        waaahh c’est d’un pénible...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 21:03

        @Daniel Roux
        Mon commentaire précédent vous était destiné.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 20 février 21:38

        @Daniel Roux
        Hamon est juste là pour siphonner les voix de Mélenchon.
        C’est Julien Dray qui est chargé du boulot. 


        Un accord de gouvernement consiste d’abord à rassembler les Français autour d’un programme consensuel pour sortir de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN, de manière pacifique et légale..

        Et c’est l’ UPR qui le propose : comparatif entre le programme de l’ UPR et la FI.
        « Réponses de l’ UPR à Loïc Chaigneau - FI »


      • Bartneski bartneski 21 février 09:40

        @Fifi Brind_acier

        Il est où l’UPR dans les sondages ? Il est où ton art50 dans les sondages ?

      • Le421 Le421 21 février 09:45

        @bartneski
        Je répète (certains ne font que taper sur l’UE sans chercher autre chose...) que l’UPR est un sous-marin de la droite, juste là pour piquer de façon parfaitement stérile des voix aux gens vraiment de gauche. D’ailleurs, vu les commentaires tapant sans arrêt sur Mélenchon, il est difficile de douter du fait...


      • Le421 Le421 21 février 10:10

        @Fifi Brind_acier
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !
        Le but de Mélenchon est de sauver l’ Europe !

        Bon... En le répétant dix fois de plus, ça va faire le poids, non ??

        Mais qui vous a dit qu’on était « connement » (comme certains !!) contre l’Europe ?

        En 2005, on s’est évertué à expliquer à tous les imbéciles et les faux-culs de tout calibre que nous n’étions pas « contre » l’Europe, mais contre celle du dumping social et économique que l’on nous proposait.
        Et depuis 2005, je vois que pas beaucoup de monde a compris.
        C’est grave docteur ??

        Les oeillères, c’est pas formidable pour avoir une vision globale.
        Bon, et puis j’arrête de vous parler de ça, parce qu’en fait, le sujet, c’est la relation entre Hamon, le PS et la France Insoumise avec JLM.
        On vous parlerait de comment tailler des citronniers, vous parleriez des dimensions imposées par l’Europe...
        En restant poli, ça devient sérieusement gonflant, à force.
        Technique FN. Répéter 100 fois la même chose pour que ça rentre bien dans la tête des neuneus.
        Problème.
        La France Insoumise est un regroupement de gens qui essaient de voir plus loin que le bout de leur nez.


      • Le421 Le421 21 février 10:15

        @Daniel Roux
        programme pragmatique et crédible

        Ca, vous savez, c’est réservé aux gens de droite.

        Les gens de gauche ne sont que de doux allumés fumeurs de pétards et pro-délinquance, islam, immigration forcenée, bordel dans la rue, etc, etc...

        Ah si !! On veut aussi pendre tous les patrons haut et court... J’ai failli oublier. smiley

        Et sur notre front, y’a marqué « tête dure ».
        Pas « mouton ».


      • Le421 Le421 21 février 10:17

        @Le421
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!
        Cette 5ème République est morte... Usée jusqu’à la corde !!

        Je m’inspire de certains...  smiley


      • capobianco 21 février 12:42

        @Daniel Roux
        « JLM ne représente pas que lui, il est le porte parole-candidat de la FI et n’aura jamais l’idée de votre rêve.

        S’ils ne peuvent s’entendre c’est parce que notre programme est incompatible avec les orientations du ps où tous les cadres sont reconduits comme représentants de ce parti. Est-ce si dur à comprendre que le ps a fait une politique pire que la droite et qu’il nous est impossible d’accepter cela. Pourquoi hamon avec les même valls, le drian, sapin ... ferait différemment ? Et il le dit déjà sur l’Europe, sur l’otan, sur sa »négociation avec Merkel. Réveillez vous voyez la réalité de ces gens.

        L’égo de Mélenchon, la vache l’argument massue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès