Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Indignez-vous, de préférence pour des broutilles

Indignez-vous, de préférence pour des broutilles

J’ai assisté médusé à la cabale médiatico-politique du week-end dernier à l’encontre de Manuel Valls, cabale certes on ne peut plus justifiée, mais tout à fait symptomatique du niveau de la politique actuelle ; et si j’ai beaucoup à redire de mes adversaires politiques, j’ai parfois de vertes réprimandes à l’encontre de mes partenaires.

Manuel Valls, comme tout bon politique qui se respecte dans notre démocratie moderne, est le pur produit de ce que fabrique en masse notre république si glorieuse, vantée en toute circonstance. Baigné dans l’argent public depuis toujours, n’ayant jamais eu à compter ni ses sous ni ceux du contribuable, et persuadé que l’argent ne coûte rien tant que c’est l’état qui paie, il a bénéficié de cette manne qui affluent de vos porte-monnaie, pour un usage on ne peut plus personnel. Persuadé que lui et la République se confondent, s’il peut y avoir objet de contestation, on ne peut certainement pas feindre la surprise, et pousser des cris d’orfraie.

Nous savons, de notoriété publique, que nos élus ne sont pas à un usage près de détournement d’argent non pas systématiquement de manière délibérée et cynique, mais par le fait même qu’un homme politique voit une frontière toute relative entre son monde privé et son monde public. Cette frontière relative a un nom : elle s’appelle une bulle. Y vivre est assez plaisant, qu’ils soient de droite ou de gauche.

Si donc cet abus (qui en est un) doit produire un tel tremblement de terre, comment se fait-il qu’on n’atteigne pas des degrés autrement plus ultimes, et plus tapageurs sur bien d’autres sujets :

  • La Sécurité Sociale, modèle inefficace et vorace, fait l’objet de pertes considérables, par la fraude, l’abus, la négligence, et même par la pertinence de sa redistribution. Quand est-ce que « les français » s’en scandalisent avec un tel fracas ? Jamais, ou bien peu.  (1)
  • Les liens incestueux entre La LMDE, l’UNEF et le PS, qui brassent de l’argent public de A à Z, et qui ne soulèvent plus aucune indignation, alors que tous, à droite comme à gauche, sont au courant.
  • La fonction archaïque et l’usage complètement abusif des réserves parlementaires, argent public redistribué au bon vouloir du prince.
  • La cotisation imposée aux syndicats depuis le 1er Janvier 2015 sur tous les salaires de France, sans aucune autre raison que le postulat stipulant qu’on doit contribuer à leur maintien en vie
  • L’acte de présence tout relatif de députés, européens ou non, pour toucher leur indemnité parlementaire. Ça vient et ça s’en va. Comme les sous.
  • L’arnaque monumentale de la CSG / CRDS, « taxe temporaire » en CDI, qui ne rembourse rien du tout, mais qui appelle toujours plus d’abus, d’incompétence et de déficit. Pour rappel, on vous la prélève sur tout revenu quel qu’il soit. Sa pertinence est nulle, mais les français aiment les efforts vains, pour le panache. (1)
  • L’argent du contribuable déversé dans une « agence de presse » - L’AFP pour ne pas la nommer – qui elle se charge de faire la pluie et le beau temps sur l’information, et donc l’opinion. J’omets volontairement l’argent gâché le service public de l’audiovisuel.
  • Les régimes spéciaux, aberrations proclamées et assumées, dont les députés sont les premiers bénéficiaires, dont tout le monde sait qu’ils doivent mourir, mais qui sont défendus coûte que coûte par ceux-là même qui puisent leur légitimité grâce… à ceux qui en bénéficient ! Magnifique !  (1)
  • Etc.

En réalité, la droite s’indigne sur des broutilles à défaut de se battre pour l’essentiel, ou du moins pour des enjeux qui en valent la peine. Acquise au projet de loi sur le renseignement, inapte à arrêter les pressions grandissantes sur la GPA, acquise à la grande idée de l’Europe - avatar de la petite idée de la France -, peu amène à condamner le collège unique (avec certains collèges plus uniques que d’autres), à abattre la superpuissance des syndicats (dont la légitimité glorieuse et ancestrale devrait être introduite au Panthéon), à contrer les sommations de gauche à penser « juste », à mettre un terme au monopole de la Santé, à défendre les fonctions régaliennes du pays, à étatiser ce qui doit l’être – en recentrant nos pouvoirs délaissés à Bruxelles –, à libéraliser le reste – l’économie et l’activité –, à abattre les dogmes de leurs adversaires, à réhabiliter la défense et la sécurité du territoire, à mettre un terme aux emplois-aidés-contrats-génération-emplois-jeunes-emplois-d’avenir-oui-oui-tout-ça-c’est-pareil-c’est-vous-qui-payez, à optimiser la fonction publique au regard de ses objectifs, qu’elle est même bien en peine de définir, à dénoncer le dogme immobilisateur d’en face, etc.

La droite s’indigne pour 14 000 € d’un billet d’avion. En proportion, c’est comme-ci des parents clouaient au pilori un de leurs enfants qui a piqué un euro dans la caisse familiale. Pour le principe, ça compte. Mais que doit-on alors dire de l’aîné qui pompe tout le fric ?

La droite ne doit pas être le triste reflet de la gauche, en moins idéologique et plus lâche. La droite a des valeurs, des idées, du bon sens, et de nombreux motifs pour s’indigner et pour combattre, de préférence efficacement. Depuis 2012, elle s’oppose médiatiquement pour mieux se coucher politiquement. En rang de bataille, ce ne sont pas des fantassins, ce sont des cors, qui sonnent quand une guêpe les pique. Ils font n’importe quoi car ils ne pensent qu’au pouvoir qu’un Hollande incompétent leur lèguera à sa mort.

Alors de grâce, partisans de droite (et d’ailleurs), indignez-vous, certes, mais avec discernement et intelligence ! 

 

(1) Dont Liberté Sociale, association à laquelle j’appartiens, propose la réforme complète, étudiée et chiffrée, de la Santé jusqu’aux retraites en passant par les mutuelles, et qui accessoirement ne manque que de votre soutien pour poursuivre et faire aboutir son action !


Moyenne des avis sur cet article :  2.08/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Pere Plexe Pere Plexe 10 juin 2015 18:57

    C’est vrai que l’attitude de l’opposition est hallucinante !

    Le chômage est au plus haut la précarité est la règle la misère progresse.
    Mais LE problème est le tour d’avion de Valls.
    Ce qui en plus d’être insignifiant est plutôt cocasse quand on se souvient des habitudes d’un autre premier ministre ou d’un simple ministre.
    Alors certes l’attitude de Valls est critiquable,mais ce n’est pas le problème majeur de la France !

    • Samson Samson 10 juin 2015 20:05

      "En réalité, la droite s’indigne sur des broutilles à défaut de se battre pour l’essentiel, ou du moins pour des enjeux qui en valent la peine.« 

      En réalité, il n’y a sous le règne de la Pensée Unique pas plus de »droite« que de »gauche« , mais une »élite« politique consensuelle à en maintenir l’illusion, et par là ses prébendes.
      D’où la confusion de l’électeur à - au delà des discours - discerner ce qui peut encore différencier une politique de »droite« d’une politique de »gauche« , leur prétendue »alternance" manifestant au yeux de tous leur parfaite continuité.

      Ne restent donc que les querelles d’ego pour assurer le spectacle ! smiley


      • Parrhesia Parrhesia 10 juin 2015 20:30

        >>> Manuel Valls, comme tout bon politique qui se respecte... <<<

        Je n’ai rien contre l’esprit qui marque l’ensemble de cet article, mais quand même, là il faut reconnaître que ça commence mal...

        Mais à part ça, bonne soirée à vous, LetUsComment !


        • LetUsComment LetUsComment 10 juin 2015 20:59

          @Parrhesia
          J’avais ajouté « dans notre démocratie moderne » smiley


          Merci, bonne soirée à vous !

        • baron 10 juin 2015 21:41

          Peut être que le mode de locomotion n’est effectivement qu’un détail, par compte les rumeurs sur la CM 1998 porté par Platini et décidé par un GVT PS n’a rien a voir. Il n’y a de plus aucune urgence, mais les accusations tombent tout les jours.

          Comme celle là : 

          • liberty1st liberty1st 10 juin 2015 22:37

            « La Sécurité Sociale, modèle inefficace et vorace ».
            Je vous invite à aller vivre hors de France et à tester la sécurité sociale. Vous vous rendrez compte qu’en tant que Français, nous sommes bien chanceux !


            • LetUsComment LetUsComment 10 juin 2015 22:56

              @liberty1st
              Nombre de modèle étrangers sont bien pus efficaces que le nôtre.

              L’allemagne, les pays-bas, ou encore la Nouvelle Zélande en sont des exemples.

            • norgep 11 juin 2015 12:13

              @LetUsComment

              Je suis frontalier et les allemands que je côtoie m’ont affirmés qu’en Allemagne la santé est à deux vitesses. Il y a la santé de monsieur tout le monde, dont il ne faut pas attendre grand chose. Et puis il y a la santé des classes supérieures qui ont les moyens de se soigner.

              En tant que frontalier vous pourriez vous faire soigner en Allemagne comme en France. Mais devinez ce que font tous les frontaliers... Ils vont gentillement se faire soigner en France. Et de ceux que je connais qui ont essayé la médecine allemande ils sont vite revenus se faire soigner en France.

              J’espère que vous connaissez aussi de vrai allemands pour affirmer ce que vous dites ?


            • Alex Alex 10 juin 2015 22:53
              Le peuple ferait mieux de se concentrer sur les gens qui travaillent.
              Exemple : en ce moment, devant le château de Sceaux, représentation privée de La Traviata organisée par le Conseil général avec nos sous. (Soirées payantes les 12 et 13 juin.)

              L’affiche à l’entrée du parc (visible ici en masquant les pubs) indique :

              – mise en scène : Arielle Dombasle, dont Wiki rappelle que « Son époux, Bernard-Henri Lévy, lui offre en 1996 le rôle féminin principal de son premier film, qualifié par Claude Chabrol de “film le plus con de l’année” » ;

              – Orchestre : Anne Gravoin / Music Booking Orchestra 
              S’il est d’usage de mentionner le chef d’orchestre (ici Jacques Blanc), il est très rare de mentionner le premier violon, à supposer qu’Anne Gravoin tienne ce rôle dans le spectacle.
              D’après Arielle BHL, Anne Gravoin serait « la fée de la baguette magique. » Elle est surtout madame Valls à l’état-civil, ce qui lui valut enfin d’être reconnue et « entrer dans l’équipe des musiciens de l’émission Chabada présentée par Daniela Lumbroso » en 2012.

              Ce dévouement à la culture compense largement les ballades aéronautiques de son mari. Quand même !

              • njama njama 11 juin 2015 08:28

                L’incurie est générale, à gauche comme à droite. Depuis le temps qu’ils nous promettent des économies avec la rigueur, les budgets flambent, les déficits se creusent ...
                Le seul indice qui vaudrait serait de voir le budget de l’État diminuer, ainsi qu’un particulier surendetté le ferait (ou devrait s’y résoudre), et ce qui en période de vaches maigres qui plus est serait la moindre des choses. Au lieu de cela, on déshabille Paul pour habiller Pierre, et vice-versa suivant les alternances électorales.
                Faut-il après s’étonner (ou pire s’indigner) que les votes se déplacent un peu à la fois à la marge ... ? Soral, gauche du travail, droite des valeurs, synthétise d’une certaine manière cette tendance 


                • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2015 09:27

                  le jour ou sera appliqué les contrôles que font les suédois il y aura un monstrueux coup de balais parmi ces politiques véreux de droite comme de gauche mais comme c’est eux qui décident ils continuerons a se gaver sur le dos des citoyens , notre ami CahuValls ne se serait pas fait chopper il aurait continué cela jusqu’à la fin de son mandat, il y a certainement pleins de choses bien puantes depuis sa nomination qui restent bien caché .....


                  • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2015 09:28

                    il rembourse 2500€ ce qui représente 3 jours de son salaire ministériel et 2 mois de travail d’un ouvrier, cherchez l’erreur ......


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 juin 2015 09:31

                      Article libertarien qui ne dit pas son nom, et qui entérine toutes des décisions de la Commission européenne pour en finir avec le modèle social français.


                      Ce modèle organise la répartition des richesses produites depuis 1945.
                      Le patronat et la Commission européenne ne rêvent que le voir disparaître.
                      Que l’auteur aille voir au Bangladesh si l’herbe et plus verte...

                      Les Français sont très attachés à ce modèle issu de 36 et du CNR.


                      Qu’il y ait des gaspillages et des abus, nul ne l’ignore, mais en supprimant les fonctionnaires chargés des contrôles en tous genres, on ne risque pas d’améliorer le système.
                      Alors autant le supprimer, pas vrai ?

                      Qu’y a-t-il sous le débat du déplacement de Valls ?
                      La Loi Macron en 2e lecture, aggravée par les Sénateurs UMP, et sans doute aggravée aussi par les pseudos socialistes au pouvoir. Mais parlons de Valls et pas de la loi Macron.

                      « La loi Macron qui poursuit le démantèlement des protections sociales, va aggraver encore la situation. » 


                      • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:32

                        @Fifi Brind_acier
                        Libertarien ?

                        Voilà qui est proprement ironique quand on connaît mes positions sur les « avancées » libertariennes enterme de « mariage pour tous », gpa, euthanasie, etc.

                        Je crois qu’il va falloir revoir vos cases ^^

                        Concernant le fond :
                        - les français ne sont pas attachés à la sécu. Ils y sont enchaînés. Nuance.
                        - Ce modèle organise la magouille politique et syndicale depuis des années. Sans apporter satisfaction puisque les mutuelles sont quasi obligatoire pour pallier aux manquements de la sécu. Dès la 4ème année, ce système magnifique était déficitaire, et il n’a jamais été redressé malgré des prélèvements en perpetuelle augmentation.

                        Oui je suis favorable à la fin du monopole de la sécu. En concurrence, la sécurité sociale n’aura pas d’autres choix que de revoir son fonctionnement, qui est actuellement minable et pitoyable, vorace, inégalitaire voire idéologique.

                        Dieu sait si je ne porte pas la commission européenne dans mon coeur. Pour autant, s’ils introduisent une concurrence à la sécu, cela ne pourra être que bénéfique à notre pays...

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 juin 2015 07:38

                        @LetUsComment
                        Mais oui, mais oui, la concurrence a déjà détruit l’industrie française, elle est en train de tuer l’agriculture et il faut en mettre encore une dose plus forte pour la Sécu.
                        S’il y a des fraudes, il faut des contrôleurs et des contrôles. Point.


                        Tuer les services publics est à l’agenda européen. C’est l’article 121 du TFUE qui permet à la Commission européenne de décider en matière économique pour les 28 pays européens.

                        La méthode est simple, on laisse pourrir le temps qu’il faut, pour que la privatisation soit présentée comme la seule solution. Voici les conseils de l’ OCDE pour l’école, c’est la même méthode appliquée dans tous les services publics.

                      • LetUsComment LetUsComment 12 juin 2015 08:04

                        @Fifi Brind_acier
                        Ce qui a détruit l’industrie c’est la mondialisation.

                        La concurrence existe depuis que l’économie existe. 
                        On refuse de lutter intelligemment dans la mondialisation, donc on perd. Ça semble assez logique.

                        Je me fiche de l’agenda européen. Je suis contre leur mesure dans 80% des cas. Mais qd on a abandonné notre sécurité, notre législation et notre monnaie à l’UE, on peut bien se debattre sur des autres fonctions qui ne dont pas régaliennes.
                        Moi je veux plus d’état mais sur les postes régaliens. Pas sur 30000 services piblics qui ne fonctionnent pas et qui coûtent cher.

                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 juin 2015 09:34

                        C’est curieux que dans les dépense de l’ Etat, l’auteur n’ait pas songé aux milliards donnés aux entreprises pour créer des emplois qu’ils ne créaient pas.
                        Ainsi que des 173 milliards d’euro de niches fiscales par an aux entreprises ?


                        Il n’y a que le social qui coûte en France, jamais les entreprises ne mettent la main dans les poches des contribuables, pas vrai ?

                        • leypanou 11 juin 2015 10:25

                          @Fifi Brind_acier
                          Cela ne vous a pas mis la puce à l’oreille quand l’auteur écrit ceci : "La Sécurité Sociale, modèle inefficace et vorace, fait l’objet de pertes considérables, par la fraude, l’abus, la négligence, et même par la pertinence de sa redistribution. Quand est-ce que « les français » s’en scandalisent avec un tel fracas ? Jamais, ou bien peu.  (1) "

                          Pour l’auteur, seul est efficace le système de santé complètement privé comme celui etats-unien par exemple.

                          Quant aux cadeaux aux entreprises, pour lui, ce ne sont que des broutilles comparées aux milliards aux RSAistes et autres smicards !!!


                        • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:33

                          @leypanou
                          Vous n’avez rien compris et vous m’avez mis dans vos cases.

                          Il y a un juste milieu entre le tout privé, et le monopole public.
                          Si vous étiez un tantinet honnête, vous auriez jeté un oeil au site http://www.liberte-sociale.eu pour chercher à comprendre ce que l’on propose.

                          Au lieu de ça, vous rabachez vos poncifs pro-sécu, fermant les yeux sur un système en implosion. Quel sens des responsabilités...

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 juin 2015 07:49

                          @LetUsComment
                          Non seulement je suis pro-sécu, mais je suis pour que la Sécurité sociale perdure, que les retraites par répartition, la santé et l’école soient inscrites dans la Constitution, comme « non privatisables » !
                          Ces secteurs font partie des Biens publics, et doivent rester hors marchandisation.


                          Les Biens publics : « Il y a eu des luttes sociales qui ont exigé la dignité, l’éducation, la santé, les retraites, les congés payés, le droit du travail, partie de la richesse produite qui ne sont pas des marchandises. Même à la Banque Mondiale, plus personne n’ose contester le fait qu’un peuple éduqué et en bonne santé est plus efficace économiquement qu’un peuple malade et analphabète »

                          « Les Biens publics » expliqués en 2 minutes par Vershave.


                        • LetUsComment LetUsComment 12 juin 2015 08:07

                          @Fifi Brind_acier
                          Vous mélangez tout. Le service public n’est pas un dogme. Il y a des curseurs entre service public et service privé et l’état a toujours donné un cadre aux privatisations. C’est son rôle.

                          De là à l’exalter qd il fait n’importe quoi, non merci.

                          Le problème, c’est qu’un état socialiste fait toujours n’importe quoi.

                        • soi même 11 juin 2015 10:45

                          "En réalité, la droite s’indigne sur des broutilles à défaut de se battre pour l’essentiel, ou du moins pour des enjeux qui en valent la peine.« 

                          Justement c’est avez des broutille que l’on soulevé les vagues de fond, Mai 68 a commencé avec une histoire de dortoir et de piscine dans une cité universitaire de Nanterre.

                          Cela a l’air de faire flop pour l’instant, il y en aura d’autre , il est certain que certain compte sur les faux pas pour dirigé le taureau de l’indignation dans l’arène....


                          • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:36

                            @soi même
                            Euh si vos voulez que je chante les louanges de Mai 68, vous allez être déçu. Les branquignoles qui nous gouvernent en sont le pur produit, et s’il y a bien une génération qui se sera gavé sans s’occuper du reste du monde, c’est bien celle-là.


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 juin 2015 07:59

                            @LetUsComment
                            J’aime bien les gens qui crachent dans la soupe...
                            Vous n’avez pas profité jusqu’ici du modèle social français ?


                            Vous n’avez jamais pris de congés payés ? jamais eu d’hospitalisations ? de remboursements de vos frais médicaux ? jamais utilisé les pompiers ? l’école gratuite ? les services sociaux ? les logements sociaux ? jamais eu d’indemnités chômage ? ni recours au droit du travail ?

                            Ce ne sont pas « les branquignoles de 68 » qui vous ont apporté cela, mais les luttes syndicales et politiques depuis le 19e siècle, les grèves de 36, et surtout le Conseil National de la Résistance.
                            Votre ignorance de l’histoire de France est pathétique.

                          • bernard29 bernard29 11 juin 2015 11:09

                            L’indignation pour l’indignation, ça ne sert pas à grand chose. Bien évidemment il fallait demander la démission de Valls.

                            Primo, parce que vous avez remarqué aussi que la cabale était tout à fait justifiée,

                            Deuxio, parce que Valls se moque du monde avec ses explications

                            Tertio , parce que malheureusement dans notre « petite » démocratie, seules ce que vous appeler « les broutilles » , excitent les médias et donc il faut en profiter,

                            Quatro, parce que comme dit un des commentateurs du Nouvel Obs, « en qualité de fonctionnaire de préfecture en retraite , je peux vous dire que tous les préfets et sous préfets partent en week end et en vacances avec la voiture de fonction accompagnée de sa carte de carburant et de son badge d’autoroute » ; et que ça peut les faire réfléchir.

                            Cinquo, parce que Valls s’en fout du Droit et des libertés publiques , et que c’est un mec dangereux pour la démocratie.

                            Donc j’espère que ça n’est pas fini.... sa proposition lamentable (pour lui, ce sont ses enfants qui posent problème) va relancer l’affaire, et c’est très bien. !!


                            • bernard29 bernard29 11 juin 2015 11:24

                              Valls déclare ....

                              « Si c’était à refaire, je ne le referais pas ».

                              hihihi... quel clown !!!


                            • philouie 11 juin 2015 11:32

                              @bernard29

                              en effet


                            • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:36

                              @bernard29
                              Mouais.

                              Bof.

                              Remplacer des nuls par des nazes, on fait ça depuis 40 ans...

                            • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2015 11:27

                              Une ministre Suédoise avait été obligé de démissionner car elle avait fait ses commissions en payant par erreur avec la carte bleue gouvernementale au lieu de la sienne , en France cela s’appellerait de la science fiction ......


                              • zygzornifle zygzornifle 11 juin 2015 11:29

                                L’acharnement sur Dieudonné commence a lui retomber sur l’échine ....


                                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 11 juin 2015 13:32

                                  C’est peut-être une broutille, mon bon monsieur, (à 20 000 euros quand-même) mais c’est exactement ce qui caractérise, dans le privé, cet abus de bien social dont se pourlèchent les inspecteur des contributions et ceux de l’Urssaf. Dans un cas comme celui-ci,ils arrivent avec ces petits redressement de derrière les fagots dont ils ont le secret et qui détruisent les trésoreries des PME. C’est vrai que la trésorerie, ici, elle est piquée dans votre poche, donc c’est pas grave.

                                  Passe que, quand-même, là, le redressement URSSAF, l’amende et la réimputation des sommes dans les bénéfices, impôts et amende pour dissimulation de ces mêmes bénéfices... sur des sommes pareilles, dans le privé, ça peut couler une boite.
                                  Sans compter qu’en cas de plainte, ça relève du tribunal correctionnel.

                                  Quant à la réponse « pourquoi vous occuper de ça alors qu’il y a tellement à redresser ailleurs », ils l’entendent deux fois par semaine : c’est un vilain argument de mauvais patron...


                                  • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:39

                                    @Renaud Delaporte
                                    Si vous m’avez bien lu, je dénonce juste le fait qu’on s’acharne sur ce sujet, tout en se contrefichant de beaucoup d’autres, bien plus grave.

                                    Les journaleux en tête.

                                    Moi je dis : si vous vous indignez pour ça, alors vous êtes à la bourre. Il y a beaucoup à faire sur beaucoup d’autres sujets..

                                    En substance, je dis aussi que les vociférateurs de l’UMP ferait mieux d’avoir l’outrage modeste. A ce jeu, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

                                  • ZenZoe ZenZoe 11 juin 2015 14:37

                                    Pas d’accord.
                                    20 000 euros, c’est une année de salaire d’un Smicard. Quand on se targue de donner des leçons de morale comme Valls le fait, quand on tape sans arrêt sur les vilains fraudeurs pauvres, on réfléchit à deux fois avant de claquer 20 000 euros d’argent public pour se payer du bon temps en famille.
                                    Il n’y a pas de « petite lutte », pas de petite indignation. La prochaine fois, Valls fera attention, et c’est ce qu’on lui demande.
                                    C’est comme Agnès Saal, pas sûr qu’elle va reprendre un taxi sans peser le pour et le contre maintenant, et c’est très bien comme ça.


                                    • LetUsComment LetUsComment 11 juin 2015 23:42

                                      @ZenZoe
                                      C’est bien vous avez récupéré 2500€.

                                      2 SMIC.

                                      On va pouvoir retourner se coucher, les dépenses ahurissantes et astronomiques qui restent n’intéressent donc personne ?
                                      Quitte à prioriser, je préfère qu’on laisse Valls tranquille et qu’on réforme (mot dont on ne sait plus trop ce qu’il signifie) la sécu de fond en comble.

                                      Mais bon, si les français sont contents de remettre 2500€ dans un sac percé...

                                    • foufouille foufouille 11 juin 2015 14:48

                                      La droite s’indigne pour 14 000 € d’un billet d’avion.
                                      -
                                      ce qui permet de vivre un an ................


                                      • Claudec Claudec 11 juin 2015 15:53

                                        « ... tout à fait symptomatique du niveau de la politique actuelle.

                                        Voici ce qui s’appelle avoir bien peu de mémoire, ou être de mauvaise foi. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès