Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ingrid Betancourt : la « victoire d’un combat pour la liberté » (...)

Ingrid Betancourt : la « victoire d’un combat pour la liberté » ?

Les bonnes nouvelles sont suffisamment rares dans l’actualité pour que la libération d’Ingrid Betancourt reçoive une attention médiatique à la hauteur de la vague d’émotion suscitée. Après six ans de captivité, de silence et de preuves de vie trop rares (ici), d’info et d’intox(ici), de tentatives de libération avortées, de tensions géopolitiques et régionales, les premières images et les premiers mots de l’otage politique (franco-)colombienne la plus célèbre, valent de l’or, surtout en ces temps de disette journalistique : période estivale oblige.

Triomphe d’une société d’information livrée à l’émotion compassionnelle, le quidam téléphage, le boulimique de l’info, qui n’a rien manqué du feuilleton Betancourt depuis six ans, succombe, se laissant submergé par tant d’émoi (je m’inclus dans ceux-ci).

Et il faut dire qu’il y a de quoi, car l’héroïne est assurément à la hauteur. Sa conférence de presse à la descente de l’avion est saisissante (ici). La voix est posée, les mots sont pesés, ils sonnent justes. Ingrid Betancourt est littéralement habitée d’une prodigieuse force intérieure ; elle n’oublie personne dans ses remerciements. On boit ses paroles. C’est à croire qu’elle a rêvé de cette scène et préparé cet instant des centaines de milliers de fois.

On avait beaucoup discuté des effets potentiellement néfastes que la surmédiatisation du cas Ingrid Betancourt pourrait avoir sur sa libération et sur le sort des otages colombiens en général. Ce soir, on ne peut que penser que cette mobilisation a certes fait monter le prix de ces otages politiques, et surtout celui de Betancourt, rendant les négociations avec les Farc plus ardues (ils n’étaient pas prêts à céder leur meilleur butin), et une intervention commando de l’armée inéluctable, mais elle a aussi été déterminante pour obliger le gouvernement Uribe à jouer un dernier va-tout en lançant cette rocambolesque opération. Cette dernière option bien que longtemps décriée et refusée par les familles des otages, qui craignaient pour leur vie, permet finalement au président colombien de sortir tout auréolé de ce succès inespéré. Mais il n’est pas le seul à tirer les marrons du feu. Son homologue français aura finalement remporté son pari de super-président (ici), justicier expert ès otages politiques.

Moyenne des avis sur cet article :  2.63/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 juillet 2008 10:07

    Une libération qui rechauffe le coeur des hommes et des femmes libres

    La prochaine présidente de Colombie


    • Soleil2B Soleil2B 3 juillet 2008 12:46

      No problem !

      - Mais qu’on ne nous casse plus les burnes avec sa soi-disant nationalité française.

      - D’ailleurs, si elle avait contracté une ALD pendant sa détention, vaut mieux pour elle qu’elle soit colombienne que française......................................

      - Mais comment on peut pondre des articles pareils ?


    • Algy Algy 3 juillet 2008 14:04

      Je pense justement l’avoir bien expliqué dans mon premier et deuxième paragraphe, à croire que certains ne savent pas lire ! 


    • Soleil2B Soleil2B 3 juillet 2008 14:46

      Tiens, relis toi !


      - "Triomphe d’une société d’information livrée à l’émotion compassionnelle, le quidam téléphage, le boulimique de l’info, qui n’a rien manqué du feuilleton Betancourt depuis six ans, succombe, se laissant submer par tant d’émoi (je m’inclus dans ceux-ci)."


      - Dis moi, t’aurais pas un peu suivi les cours du "meilleur d’entre nous" au Canada toi ?


    • morice morice 3 juillet 2008 10:50

       Et il faut dire qu’il y a de quoi, car l’héroïne est assurément à la hauteur. Sa conférence de presse à la descente de l’avion est saisissante (ici). La voix est posée, les mots sont pesés, ils sonnent justes. Ingrid Betancourt est littéralement habitée d’une prodigieuse force intérieure ; elle n’oublie personne dans ses remerciements. On boit ses paroles. C’est à croire qu’elle a rêvé de cette scène et préparé cet instant des centaines de milliers de fois.

      euh et ça c’est quoi ???

      Très étrange phrase chez Bétancourt : 
      D’habitude c’est Israël qui a ce genre de succès. Aujourd’hui il faut qu’on sache que l’armée colombienne est capable de faire ce genre d’opération aussi bien qu’Israël. 
      source


      • snoopy86 3 juillet 2008 11:19

        déclaration d’Ingrid extraite de la source de Morice :

        "Mes proches avaient peur d’une libération militaire mais j’ai toujours pensé que c’était la meilleure solution. Je remercie le président Uribe. Ils ont agi d’une façon impeccable. Tout le monde est en vie, pas un blessé. Je voudrais que les Colombiens et que les otages sachent que nous pouvons avoir confiance en notre armée."


      • Zalka Zalka 3 juillet 2008 13:38

        Snoopy, tu sais bien que pour Morice, une telle déclaration ne peut pas être vrai ou faite sans contrainte ! D’ailleurs Morice a les plans de vol d’un appareil militaire américano colombien ayant violé l’espace aérien vénézuélien pour se rendre à Guantanamo où les otages ont subi un lavage de cerveau.

        Ces ricains, quelle bande de salaud !


      • Soleil2B Soleil2B 3 juillet 2008 13:14


        - Extrait de la citation de Morice :

        "Je demande à Dieu que tout cela permette aux Colombiens de penser que la paix est possible. Merci à mon pays, la Colombie et merci la France. Tous les Colombiens qui viendront en France sauront qu’ils sont les bienvenus." ????????????????????????????????????????????????????????

        - L’inverse, à la rigueur..................................



        • jerome 3 juillet 2008 13:28

          Indécent ... pas d ’ autre terme pour qualifier ce non événement. Une pétroleuse sans nationalité fixe crache sur le Président Uribe , puis n ’ a pas de mots assez tendres pour le <Président Sarkozy , Indécent ...

          Bien sur elle en a bavé pendant 5 ans ; elle était au courant me semble t il ???

          Ce battage obsène quand tant de personnes dans le monde ont à subir bien pire est seulement l ’ arbre de l ’ hypocrisie qui cache la foret des victimes , en particulier du communisme . Cuba , Chine ,Cirée ? Vietnam , etc etc ...

          Elle est libre , tant mieux pour elle ; maintenant on passe à autre chose , et surtout on arrte de gaspiller l ’ argent du contribuable pour ces pantalonnades .


          • charlie 3 juillet 2008 13:34

            Félicitations au Président URIBE.
            La mafia des farc doit maintenant libérer les quelques 3000 otages encore détenus. De gré ou de force !


            • Kalki Kalki 3 juillet 2008 14:58

              Il y a 6,7 millard de personne dans le monde.
              Ingrid est une de ces personnes.

              Pour les politiques c’est un moyen de remonter leurs images dans le(s) temps de cerveau disponible.
              Pour les média c’est une moyen de faire de l’audimat, et pardonné moi l’expression c’est volontaire
              nous tenir par les couilles, par les sentiements, des bas intincts qui n’ont rien à voir avec l’intellect.

              "Le signe auquel on distingue un sage d’un fou, c’est que celui-ci se règle sur les passions, l’autre sur la
              raison."

              En soit, c’est un non événement pour nous faire oublier d’autres problèmes bien réél, et de nouveau de nous donner des illusions qui elle sont bien utopique.
              Celle d’un monde tout beau et de société toute belle.

              Ingrind n’est pas une ICONE, un LOGO ou UN EXUTOIRE DE LA DEMOCRATIE, ou LA SALVATION DE LA CULPABILITE DE CERTAIN,
              et le mieu qu’on puisse lui souhaiter c’est de revenir dans la réalité un bon moment ...
              Alors laissons la en paix.

              Et fichez nous la paix.
              Merci


              • Jacinto Lopera 3 juillet 2008 16:05

                 L’affaire Betancourt raconté aux français

                 

                Imaginons, imaginons un monde…..
                24 Janvier 2007, Arlette candidate courage est enlevé au Pays Basque par le groupe terroriste ETA, après qu’elle a refusé de faire demi tour comme lui demandaient les militaires des forces françaises.

                 

                Aujourd’hui quatre ans après son enlèvement, et à quelques mois de l’élection présidentiel, le groupe guerrillero-terroriste ETA exige toujours la libération de 100 dirigeants politiques de Batasuna arrêtés par le gouvernement et la démilitarisation de Saint Jean de luz pour l’accord humanitaire. (Le chef emblématique de Batasuna, Arnaldo Otegi, emprisonné en Grande-Bretagne fait toujours partie de la liste).

                 

                Les comites de soutien aux Etats-Unis, accusent le président Sarkozy de ne pas vouloir sa libération parce qu’elle est un danger pour sa nouvelle réélection, même si Arlette au moment de son enlèvement en 2007 n’avait que 5% de opinion favorable.
                Les comites Nord Américains insistent sur le fait que le gouvernement Sarkozy n’a eu aucune amabilité avec la mère d’Arlette et son époux, de peur de perdre les élection et que chaque fois que le négociation ont avance pour faire sortir Arlette de Montagnes du Pays Basque le Président Sarkozy les a fait capoter.

                 

                L’histoire des comites de solidarité avec Arlette aux Etats Unis sont né après qu’un professeur de l’université de Michigan lu son livre « Parlons avec le coeur » qui raconte la vie des hommes politiques en France, Mitterrand l’Africain, Chirac le Japonais, toutes ses petits combines pour arriver au pouvoir et s’y maintenir, les secrets de la confiscation de la Indépendance de La nouvelle Calédonie en 88, etc.

                Elle attaque dans son livre les méthodes des hommes politiques français, où les plus souvent les fils vend les armes au dictateur, Africain, installé au pouvoir grâce à la corruption, aux menaces de son ami Le Président, et que six mois après, sa femme « affolée », présidente d’une ONG européenne, accuse le même dictateur, Africain, de violation des droits de l’homme. (Le cercle corrupteur de l’impérialisme, l’appelle Arlette, ndlr)

                 

                Dans son livre, elle accuse la société française de vouloir cacher sont histoire récentes avec les souffrances des autres, elle écrit : « ...., ils prendraient conscience (les français, ndlr), que les Atrocités qu’ont fait les Pinochet au nom de la dictature en Amérique Latine, a été fait par les occidentaux, par les français au nom de la démocratie en Afrique, en Asie. »

                 Touché par son courage le professeur de l’université de Michigan contacte son ami de CNN qui diffuse des images de Arlette, Candidate à la Présidence avant de prendre la voiture qui la conduira aux montagnes du Pays Basque. Le président de CNN va faire de Arlette la citoyenne de New York, Washington, Topeka et 1000 autres villes aux Etats Unis et fait pression sur Sarkozy pour chercher sa libération par un accord humanitaire, et ne pas répéter les erreurs de mai 88 et les détenus de la Caverne d’Ouvéa.

                 

                Leur relation les amène jusqu’au secrétaire d’état, jusqu’au président américain, quand il a découvert que la mère d’Arlette passa quelques années de sa jeunesse aux Etats-Unis, dans la 5 avenue de New York, avec son mari californien.

                 

                Demain on célèbre le cinquième anniversaire de son enlèvement, de cette héroïne de temps modernes possible premier présidente de France, qui lutte pour que son pays reconnaisse les crimes de son passé coloniale, qu’elle, la France soit jugée devant la cour International de La Haye et condamnée à verser une indemnité au peuples de l’Afrique. (Arlette, est la seule femme politique française a avoir demandé pardon au peuple Algérien par les massacres de Sétif, de Guelma, de Paris 61, attitude que Sarkozy ne peut pas accepter au nom de la grandeur de son Pays, La France. ndlr)

                 

                Le parti Vert aux Etats Unis, se mobilise aujourd’hui pour la libération, de cette héroïne.
                En librairie avec cet anniversaire nous pourrons voir tous les livres sur Arlette, images de la femme politique qui lutte pour son pays.

                Espérons la voir un jour libre et présidente de la France, avec ses 5%.

                Rêvons voir un jour en France une femme présidente avec 5%.

                 

                Imaginons, imaginons un monde sans manipulation des medias, ici et ailleurs.

                 

                 

                 

                Jacinto Lopera


                • jerome 3 juillet 2008 17:47

                  @ Lopera : Bravo , Génial !! Enfin une opinion correcte qui remet les pendules à l ’ heure ... ! Merci .


                  • Gazi BORAT 4 juillet 2008 06:45

                    LIBERATION d’INGRID BETANCOURT : Le DROIT à l’INDIFFERENCE

                    Ingrid Betancourt est libérée..

                    Alleluia ?

                    Personnellement, j’avouerai que j’ai accueilli cette nouvelle plutôt dans l’indifférence et je me demande si cette compassion généralisée ainsi que cet enthousiasme consensuels que l’on lit au fil des posts ne sont pas quelque peu artificiels.

                    Au milieu de tout ce sentimentalisme, il en est qui m’objecteront que, ne pas communier dans le joie de voir une femme retenue loin des siens durant six longues années est faire preuve d’un manque d’humanité avéré. Evidemment l’évènement est heureux, tout comme apprendre la guérison d’un anonyme d’un cancer qui le rongeait, la reprise de travail d’un chômeur, la libération d’un des millers de prisonniers politiques anonymes qui croupissent un peu partout dans le monde dans des culs de basse fosse plus soordide que celui que connut Mme Betancourt.

                    Ingrid Betancourt, fait partie des VIP de la séquestration politico-mafieuse. De plus, elle est riche, photogénique et, qui plus est, retenue par un groupe à intitulé vaguement communiste.. Partout ainsi, on met en avant son courage... partagé par bien des individus en situation de détention souvent pire que la sienne.

                    Nettement plus vendable pour les médias qu’un quelconque kurde moustachu, un asiatique au nom imprononçable ou un pauvre type ramassé quelque part en Afghanistan, incarcéré à Guantanamo et libéré au bout de quelques années après s’être aperçu qu’il s’agissait d’une erreur.

                    Tout le monde ne peut qu’aimer Ingrid Betancourt, personnage lisse et députée rendue quasiment apolitiques par les médias. J’ai même vu, il y a peu, sur la façade de l’hotel de ville d’une mairie communiste de la banlieue lyonnaise le portrait format géant de cette femme en qui autrefois on n’aurait vu qu’une députée représentante d’un parti bourgeois et faisant partie de cette oligarchie responsable des inégalités des sociétés sud américaine.

                    Ingrid qui ?

                    gAZi bORAt


                    • Kalki Kalki 4 juillet 2008 18:30

                      Pour faire dans le commentaire de bon niveau :
                      je vais sortir des idées à la con, et accepter le lunchage.

                      Ok, le président des Francais, a peut être acheté des libérations, pour les retombés mediatique positive que ca lui rapporterait, pour LUI et son image.
                      Et ca lui rapporteras ...

                      Note personelle je meur de rire ... en voyant le président des Francais parler de LA CHERE INGRIND ( QU ON ATTENDAIT DEPUIS LONGTEMP ), il est aussi sincère que si il parlait des enfants africain ( ou d’ailleur ) qui meurent de faim , ou du sida.

                      Peut être s’est il aussi acheté une femme resplendissante belle et aimé des francais ? ...
                      (Jamais heureuse, souriante joyeuse, épanouis avec lui )

                      Peut etre qu’il veut s’acheter une Ame aux yeux du public ? Ca ne serais pas la première manipulation.
                       
                      Et bien je lui dis personnellement, ca ne s’achètent pas la bonne-conscience, la bonne-conduite , on est reponsable de nos actes et on doit juger les etres par ce qu’ils font et non par ce qu’ils disent et prétendent.
                      Nous savons tous ou ils nous mènent ...

                      Mais le pire ce n’est pas lui , le despote ...

                      MAIS C’EST SA POLITIQUE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès