Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ingrid Betancourt otage des Législatives ?

Ingrid Betancourt otage des Législatives ?

« La libération de notre compatriote est une priorité du président de la République Nicolas Sarkozy. Sa détermination est entière ». C’est Kouchner qui s’exprime, et force est de constater que depuis 5 ans que la Franco-Colombienne est détenue par les FARC, peu de politiques avaient montré autant d’empressement que Nicolas Sarkozy à la voir libre. Si possible avant le premier tour des élections législatives. Honni soit qui mal y pense.

"Je vais à San Vicente del Caguán pour exiger des garanties pour la population civile de la zone, et pour montrer à la population de San Vicente que je tiens mon engagement d’être avec eux dans les bons et les mauvais moments, engagement formulé en octobre dernier lorsque Néstor León Ramírez, du parti vert, a été élu maire de la ville. San Vicente et toutes les communautés de la zone démilitarisée ont joué un rôle important pour la paix, en acceptant que leur territoire soit transformé en laboratoire de la paix. C’est maintenant au tour de tous les Colombiens d’agir pour que cette région ne devienne pas une terre où règnent barbarie et terreur." Ces mots ont été prononcés par Ingrid Betancourt, militante écologiste, la veille de son enlèvement. C’était le 22 février 2002, il y a plus de cinq ans. Le lendemain, Ingrid Betancourt fera fi des conseils de prudence et sera capturée par les Forces armées révolutionnaires de Colombie, les FARC. C’est Wikipédia qui raconte :

« Ingrid prend la route de Florencia (capitale du département) qui mène à San Vicente del Caguán malgré les avertissements du gouvernement lui signalant la présence de guérilleros dans la zone et l’informant des combats qui avaient lieu. Alors qu’une dernière barrière militaire empêche le convoi de continuer et que les militaires annoncent la présence des guérilleros quelques kilomètres plus loin, Ingrid donne l’ordre à son conducteur de poursuivre sa route. Avant de repartir, les militaires lui demandent de signer un document dans lequel elle se rend responsable de cette décision prise à l’encontre des avertissements qui lui avaient été adressés. Quelques kilomètres plus loin, Ingrid et Clara Rojas, sa directrice de campagne, sont arrêtées et enlevées par les FARC. »

Depuis... depuis pas grand-chose. Des manifestations de ci de là, une mobilisation maintenue par les enfants d’Ingrid Betancourt, quelques tentatives de libération ratées, mais surtout l’impuissance des politiques, de France ou de Colombie, l’impuissance ou l’absence de réelle volonté d’obtenir une issue heureuse et rapide au calvaire de l’otage, et de tous les autres otages retenus par les FARC.

A peine élu, et pas encore investi chef de l’Etat, pas encore habité par la fonction, Nicolas Sarkozy prévient que « la France n’abandonnera pas Ingrid Betancourt », et depuis fait feu de tout bois pour tenter de faire avancer le dossier. On a un court moment craint une intervention militaire commanditée par le président Uribe, le président colombien, intervention brutale qu’ont toujours voulu éviter les proches de Ingrid Bétancourt... Uribe renoncera finalement, et aujourd’hui on parle d’un éventuel échange de prisonniers, dans une zone au préalable démilitarisée. Des membres des FARC contre plusieurs otages, dont Bétancourt. Le numéro 2 des FARC, Raul Reyes, s’est directement adressé à Super Sarko dans une interview rendue publique le 22 mai :

« Les FARC ratifient à nouveau, à l’attention du président Nicolas Sarkozy et du peuple français, leur engagement indéclinable dans la recherche de l’échange de prisonniers, pour lequel il est absolument indispensable de compter sur la garantie qu’il n’y ait pas de force publique dans les municipalités de Florida et Pradera. Ses bons offices dans ce but seront décisifs pour obtenir le retour dans leur foyer de doña Ingrid et des autres échangeables. Monsieur le président, sachez que ni les mensonges ni les infamies ni les injures d’Alvaro Uribe, ennemi tenace de l’échange humanitaire, ne modifieront les objectifs d’une organisation révolutionnaire qui livre depuis 43 ans bataille pour la Nouvelle Colombie, la Grande Patrie et le socialisme. »

Sarkozy prêt à discuter avec des socialistes révolutionnaires ? On aura tout vu ! C’est Lutte ouvrière qui va s’étrangler. Blague à part, c’est la première fois depuis des lustres que les ravisseurs s’adressent ainsi au président français. Chirac n’avait pas eu cet honneur-là. A croire que le charme de notre nouveau général, qui a fait fondre Le Pen lui-même, a également opéré jusqu’en Colombie. Que de bonnes nouvelles en tout cas pour tous ceux qui oeuvrent depuis de trop longs mois à la libération de leur mère, de leur amie ou de leur femme. On a même un temps évoqué la date (butoir ?) du 7 juin pour un éventuel échange. Mais rien n’est fait. Quelques détails clochent encore, sur le nombre de prisonniers libérés, et sur les conditions de leur libération. Les relations sont si compliquées entre Uribe et les FARC qu’on est en droit de craindre une nouvelle reculade.

Il n’empêche que Sarkozy, lui qui atteint des côtes gaulliennes de popularité, aimerait bien voir l’ancienne élève de Sciences Po, Bétancourt à Paris avant le premier tour des législatives. Non qu’il en ait besoin, a priori, pour réduire en miettes la gauche, mais un "tiens" vaut mieux que deux "tu l’auras", et une telle libération, encore inespérée il y a quelques semaines, ne pourrait que renforcer encore plus l’assise du joggeur Duracell (il dure encore plus longtemps). De là à voir dans cet empressement soudain à secouer les FARC un calcul bassement politicien, il y a un pas qu’on ne peut s’empêcher d’envisager de franchir. Une libération d’otages à l’aube d’un grand scrutin, ça nous rappelle un peu ceux du Liban, il y a une génération politique de cela, lorsque le gouvernement Chirac avait fait tout ce qui était en son pouvoir, et même au-delà, pour obtenir la libération des Carton, Fontaine et Kauffman. Chirac et Pasqua à Villacoublay pour accueillir les revenants, c’était un 5 mai en 1988, entre les deux tours de l’élection présidentielle, mais ça n’avait pas suffi à Chirac pour battre Mitterrand, élu trois jours plus tard.

On sait aujourd’hui que la libération des otages du Liban s’est accompagnée du versement d’une rançon. Marchiani et Pasqua (qui commence à publier ses souvenirs, ça promet) auraient même à l’occasion touché une « rétrocommission » d’un montant de 850 000 francs, selon une note de la DST. Quant au montant de la présumée rançon, on n’en sait rien. Peut-être pas loin des 7 millions versés par Reagan en 1981 pour récupérer ses otages d’Iran, argent dont Denis Robert et Ernest Backes ont remonté la piste dans leur fameux ouvrage « Révélations ».

Mais tout cela, bien sûr, n’a rien à voir avec l’affaire Bétancourt. Y a-t-il, d’ailleurs, une affaire Bétancourt ? Pas encore. Juste le combat « juste » d’un président attaché à ses ouailles, qui veut redonner à des enfants leur mère. Une autre façon de faire de la politique, nous dit-on, alors pourquoi ne pas le croire ? Et si, ce qu’on lui souhaite, Ingrid Bétancourt retrouve la liberté avant le 10 juin prochain, cela prouvera aux sarkozistes de gauche et de droite que leur protégé est bien le cador annoncé, et aux antisarkozistes, du centre comme de gauche, que l’homme est prêt à tout pour étendre son empire. La rupture est en marche.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • feuille de trefle feuille de trefle 28 mai 2007 10:08

    Tout doit être fait pour libérer Ingrid et les autres otages. Et qu’importe s’il y a un pretexte électoral derrière tout ça. Seul le résultat compte !


    • La mouche du coche La mouche du coche 28 mai 2007 11:48

      Désolé de casser l’ambiance, mais j’ai trouvé pour ma part particulièrement malvenue l’intervention publique de M. Sarkozy sur Ingrid Bettancourt le jour de son élection. smiley

      En souhaitant sincèrement comme vous qu’ Ingrid Betancourt soit sauvée, je me dis que le fait d’avoir mis en gage sa crédibilité politique sur cette affaire et surtout DE FAçON PUBLIQUE, M. Sarkozy encourage de facto d’autres ravisseurs a kidnapper d’autres Bettancourt pour obtenir rançon et surtout, une énorme surface médiatique.

      Ce type d’affaire n’est pas simple, Cela se joue sur les bandes. Je suis désolé encore une fois smiley


    • FX 29 mai 2007 12:11

      La fin justifie t elle les moyens ?


    • Volontaires 1er juin 2007 10:28

      Seul le résultat compte, je suis d’accord. Mais le résultat aurait été bien plus assuré si M. Sarkozy n’en n’avait pas fait un élément électoral. Affichant clairement qu’il cherche à la faire libérer avant les législatives, il rend bien plus difficile la discussion avec les FARC et le gouvernement Colombien. Au mieux, cela fera monter les enchères odieuses sur la rançon, au pire cela mettra sa vie inutilement en péril.


    • Volontaires 1er juin 2007 10:29

      Seul le résultat compte, je suis d’accord. Mais le résultat aurait été bien plus assuré si M. Sarkozy n’en n’avait pas fait un élément électoral. Affichant clairement qu’il cherche à la faire libérer avant les législatives, il rend bien plus difficile la discussion avec les FARC et le gouvernement Colombien. Au mieux, cela fera monter les enchères odieuses sur la rançon, au pire cela mettra sa vie inutilement en péril.


    • tvargentine.com lerma 28 mai 2007 10:17

      On peut penser que cette (prochaine)libération aurait pu intervenir plutôt grace à l’intervention du gouvernement américain mais que l’affrontement entre la France et les USA sur le conflit de l’IRAK à pris des années de retard.

      Les américains ont l’occasion de démontrer qu’ils souhaitent établir des relations moins tendus avec la France de Sarkozy et faire pression sur leur allié le président Colombien en vue de la libération de Me Betancourt

      Nicolas Sarkozy aurait du la nommer Ministre des affaires étrangères,afin d’avoir une situation de crise et obliger les USA et leur allié Colombien à regler le problème


      • Gasty Gasty 28 mai 2007 23:00

        Je ne trouve pas les mots....... ! smiley smiley


      • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 28 mai 2007 10:18

        « La libération de notre compatriote »
        - Cela m’énerve de lire cela, elle est député bolivienne, pas française, la France elle lui a tourné le dos. De quel droit devrait elle avoir un traitement de faveur par rapport à tout les autres personnes enlevé par les FARC.


        • Maxjak 28 mai 2007 11:10

          Euh.... bolivienne ?? Je ne pense pas.. plutôt colombienne, c’est pas tout a fait pareil !


        • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 28 mai 2007 11:50

          Oups, j’ai tapé trop vite. Je pense que les lecteurs feront d’eux même la correction.


        • Plus robert que Redford 28 mai 2007 11:11

          Marre des histoires de prises d’otages !

          C’est le pain béni des journalistes, et bientôt des cinéastes de tout poil !

          J’aimerais que l’on précise bien à chaque fois, que l’otage s’est plus ou moins foutu dans la merde lui-même ! Aller flirter dans les zones dangereuses de la planète, c’est toujours prendre un risque !

          Chaque fois que je prends l’avion pour une destination lointaine, je sais que je mets ma sécurité en jeu. Certes, le degré est plus ou moins élevé selon l’endroit choisi, mais il n’est jamais nul ! Chaque fois que vous vous rendez dans un pays qui n’est pas le vôtre, vous prenez un risque, parce que vous ne connaissez pas la langue, parce que vous ne connaisses pas les codes (dits et non-dits) de cette culture, parce que vous ne savez pas éviter les endroits dangereux... etc...

          Je me souviens encore de cette histoire de deux touristes Allemands qui se sont fait descendre par la pègre à Miami, (juste un entrefilet dans la presse de chez nous) simplement parce qu’ils s’étaient comportés là-bas aussi benoîtement qu’ils l’eussent fait chez eux ! Leur naïveté faisait rigoler tout bon américain parano-né !

          M^eme chose avec les « sportifs » de l’extrême, ceux qui vont titiller les 4000m ou les 40èmes rugissants (la marine Australienne commence à en avoir ras le bol de jouer les Saint-Bernard pour avanturiers de luxe !)

          Pour bien des Colombiens, Mme Betancourt, bien que dûment avertie, est allée se fourrer dans la gueule du crocodile, et son sort n’émeut guère ses compatriotes, du moins pas plus que celui de nombre de Colombiens enlevés pour des raisons crapuleuses, contre rançon, mais dont la vie n’est pas moins en danger !


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 11:19

            BONJOUR LILIAN

            Excellent article comme toujours . On ne peut pas oublier l’épisode de la libération des otages du Liban en 1988 . il y avait eu en contrepoint l’assaut de la grotte d’Houvea en nouvelle calédonie qui avait été perçu négativement.

            La comparaison s’arrête là mais il est certain que la libération d’Ingrid Bétancourt serait un signe fort de la part de nicolas Sarkozy . Il serait l’homme qui a mis fin à l’immobilisme si bien incarné par son prédécesseur .

            Lerma avec qui je ne suis pas toujours d’accord (d’ailleurs je renouvelle mon doute sur sa personne , je pense à une tribune plutot qu’à un individu ) ouvre une bonne piste en disant que l’amélioration prévisible des rapports avec les US devrait permettre de réussir ce qui a jusqu’à présent échoué ..

            Pour finir si tout cela permet à une mère de revoir ses enfants c’est une excellente chose et de toute façon chacun sortira renforcé dans ses convictions comme le dit si bien Lilian .

            Vive la république quand même .


            • morice morice 28 mai 2007 11:28

              La libération de Bétancourt fait partie de la poudre aux yeux actuelle initiée par ce gouvernement. Une promesse, rien d’autre. Il n’y a pas plus d’intérêt sur la personne que le jogging de la semaine : c’est terrible à dire, mais c’est comme ça. Quand on sort une dépêche d’AFP pour dire qu’on court dehors avec ses gardes du corps, on n’en sort pas pour dire qu’on va contacter URIBE, et encore moins les Farcs, ce qui ferait mauvais genre auprès des électeurs de droite (et d’extrême droite !). De l’esbrouffe, voilà à quoi est suspendue la vie d’Ingrid Bétancourt. Pourquoi ne pas le croire ? Parce que ce président ment, tout simplement, comme à son habitude. Le pire qui pourrait lui arriver, c’est qu’on révèle les négociations secrètes avec les Farcs, ou qu’on réitère le ratage du sauvetage de Villepin en 2003 - à savoir QUI à fait rater l’opération (http://www.educweb.org/webnews/Ingrid/Figaro30jul03.htm). Et ça, se serait terrible pour notre actuel président (et pour Me Bétancourt). A force de donner partout de la tête, pour occuper les médias et monter dans les sondages, on court à la catastrophe sur ce sujet. Les promesses, c’était AVANT les élections... Pas une fois élu !

              un petit retour en arrière est nécessaire, avec une dépêche d’agence :

              24/07/03 : Sarkozy nie toute négociation avec les Farc. « Le gouvernement français a toujours indiqué qu’il n’entretenait pas de contact avec les Farc, je vous le confirme aujourd’hui de la façon la plus formelle », a déclaré à la presse Nicolas Sarkozy. La presse brésilienne avait en effet laissé entendre que Paris avait offert d’échanger la prisonnière contre des armes et qu’un avion français dépêché à Manaus, en Amazonie, ne transportait pas seulement des diplomates.


              • morice morice 28 mai 2007 11:29

                le lien ne marche pas, désolé, voilà l’ensemble des liens : http://www.educweb.org/webnews/Ingrid/NewsJuil03.htm


              • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 12:05

                MERCI MORICE

                Grâce à votre clairvoyance nous ne tomberons pas dans le piège diabolique de la propagandastaffel du gnome de l’Elysée .

                Toujours aussi Con structif Morice !


              • Niamastrachno Niamastrachno 28 mai 2007 14:27

                Ce qu’il dit est parfaitement juste. Cambronne, quand tu auras décidé de te montrer un peu plus imaginatif, fais-nous un signe.


              • Niamastrachno Niamastrachno 28 mai 2007 14:35

                Qu’il la libère lui ou un autre, peu importe, Ingrid est un symbole de la démocratie, la libérer profitera au pays, point barre. Le monde entier se fout complètement de savoir si c’est NS ou machbru qui l’a fait...

                Il n’y a qu’une seule chose : rien ne se produit sans rien et quelque soit le type d’échange, on mériterait de le connaître (dixit la libération de l’italien en afghanistan - par proddi - de gauche, qui ne s’est pas très bien finie tout de même).

                Sortez de vos carapaces, il y a d’autres choses à voir dehors !


              • masuyer masuyer 28 mai 2007 20:33

                « 24/07/03 : Sarkozy nie toute négociation avec les Farc. »Le gouvernement français a toujours indiqué qu’il n’entretenait pas de contact avec les Farc, je vous le confirme aujourd’hui de la façon la plus formelle« , a déclaré à la presse Nicolas Sarkozy. La presse brésilienne avait en effet laissé entendre que Paris avait offert d’échanger la prisonnière contre des armes et qu’un avion français dépêché à Manaus, en Amazonie, ne transportait pas seulement des diplomates. »

                La différence, c’est qu’à l’époque la libération d’Ingrid Bétancourt aurait profité à Villepin, et ça Nicolas ne pouvait pas l’accepter. Ce que c’est que la Grandeur tout de même.


              • ogier 28 mai 2007 11:40

                Et si c’était le contraire ? Les législatives offrent peut-être au contraire la possibilité d’une pression des autorités française pour une libération rapide , avec un discours du style : « Je veux bien payer (d’une manière ou d’une autre) , à condition d’en tirer un bénéfice ... après les législatives , une libération présente moins d’intêret pour moi , vous avez donc interet à accepter ce que je vous propose maintenant ... » Certes , cette façon de voir fait peu de cas des sentiments , mais qui peut dire que ce discours sera moins efficace ? Le but à atteindre ne justifie-t-il pas l’emploi de tous les moyens disponibles ?


                • nausicaa 28 mai 2007 11:52

                  Bien évidemment, Sarkozy fait tout pour avoir une bonne image dès le début. Je ne pense pas que le titre soit justifié, elle est otage des FARC, et la France ne s’en fiche pas, loin de là. Quand aux personnes qui considèrent qu’elle s’est mise là dedans toute seule, il ne faut pas oublier que certains êtres sur cette Terre se battent pour autre chose que leur petite personne, et souvent à leurs dépends. Il ne faut pas oublier non plus qu’il y a beaucoup d’autres otages, et certainement que ceux là méritent aussi toute notre attention


                  • maxim maxim 28 mai 2007 12:02

                    même si ma réaction va soulever des tollés ,on a prévenu Ingrid Bétancourt qu’elle allait foutre ses pinceaux dans un endroit dangereux ,et elle y fonce bille en tête par bravade ou on ne sait quel motif ??????

                    elle a été kidnappée ,elle l’a cherché ,elle s’est mise dans la m ......,c’est son problème ,et pourtant ayant voté à droite ,je trouve qu’on a rien à foutre dans les affaires Colombiennes ............


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 12:09

                      SALUT MAXIM

                      Vous avez raison sur le fond et cela me rappelle l’affaire Claustre .

                      Ceci dit si les gens se foutent dans la merde il faut quand même les sortir .

                      Salut et fraternité .


                    • maxim maxim 28 mai 2007 12:26

                      Salut CAMBRONNE ....

                      oui ,mais au bout de tant d’années ,avec toutes ces gesticulations ,j’imagine que c’est complexe etant donné la situation explosive de tous ces pays d’Amérique Latine bouffés par le communisme ,les cartels de la drogue ,les trafiquants internationaux ,le terrain difficile d’accès , l’armée certainement pas chaude pour aller se colter dans la jungle ,les pourris qui doivent traficoter avec les FARC ....

                      tout a échoué ,que Sarkosy en fasse une affaire de principe d’accord ,mais pour mon point de vue ,je n’oublie pas l’aspect dramatique pour la famille de cette femme ....est elle seulement vivante encore ?????et si ça foire à nouveau ????est ce que les rebelles sont prêts à négocier ,à quel prix ???qui va payer ? j’éspère que Sarko ne vas pas se foutre dans une galère ......

                      bien à toi ami Cambronne .....


                    • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 13:37

                      CALMOS

                      Moi je suis pour faire un échange : Ségolène contre ingrid !


                    • Yannick J. Yannick J. 28 mai 2007 14:56

                      Arrètes, ils sont pas fous les FARC, eux ils sont socialistes, à quoi elle leur servirait ? C’est comme si tu disais on vous envoie Douste Blazy pour négocier en direct...Ou Roselyne...


                    • fredo 28 mai 2007 13:29

                      Je suis fatigué du comportement que vous ,gauchistes, avez a l’encontre du nouveau gouvernement et a refouller votre frustration d’avoir perdu ces elections en vous délectant d’injures et d’insultes face à notre nouveau président et gouvernement font de vous des anti-français et des gens irrespectueux des 53% d’electeurs.Il faut pas etre mauvais perdant et si tout est mis en oeuvre pour liberer cet otage et que ça réussit c’est aussi une preuve que nous aurons enfin un chef d’état qui veux que ça bouge ou beaucoup d’autres on échoué ou n’ont rien vouluent faire ..... Moi je pense surtout a la famille de cette femme et a l’image de la france... arretez de voir le mal partout et laissez se mettre le systheme(bien fatigué par la gauche et son social) en route.....


                      • gégé 28 mai 2007 13:54

                        Je rappelle à nos amis de gauche que Nicolas Sarkozy avait fait d’une priorité la libération de nos otages, Ingrid Betancourt en faisant partie je ne vois pas bien où se situe la polémique sur son action qui devrait réjouir les français d’avoir à leur tête un homme qui a le courage et qui se donne les moyens d’agir pour obtenir se qu’il nous a promis. Depuis son élection il apparait que les succés s’enchainent n’en déplaise aux socialistes.


                        • pffff 30 mai 2007 15:53

                          Quels « succes » ????


                        • maxim maxim 28 mai 2007 14:51

                          il y a un autre aspect de la situation.....

                          Betancourt est médiatisée ,sa personne a pris de la valeur pour un rançon ,les Farc ont besoin de fric pour leur logistique ,il peuvent surenchérir comme ils en ont envie ,la récupération des leurs n’est qu’une couillonnade etant donné que ces mecs vont etre interrogés et liquidés une fois apprès avoir vidé leur sac .....

                          qui va payer la rançon ???font ils croire que la prisonnière est en vie ,et une fois le compte secret approvisionné ,se débinner ,et les sauveurs constater qu’on les a eus ????

                          c’est pour ça que je suis très réservé .....

                          mais tant mieux si ça marche !!!!!!


                          • maxim maxim 28 mai 2007 15:35

                            CAMBRONNE ,

                            je vais déconner ,tu as proposé qu’on envoie Ségolène ,si ça se trouve c’est peut etre un fantasme pour elle de se retrouver dans les bras d’un guérilléros musclé ,avec un barbe d’un mois ,sentant la fumée la poudre la sueur ,et la bière ....livrée aux hommes affamés par l’abstinance forcée de la vie de la jungle ....même pas une chèvre en vue .....

                            quand François la prend dans ses bras le soir en murmurant ahhhhh Bibichhhhe !!!!en plein extase,ne rêve elle pas du beau rebelle qui la prendrai brutalement ?????

                            toi venir là !!!et il déchirerai ses vêtements de chez Gucci,ses dentelles de chez La Perla ,lui arracherai ses bijoux de chez Van Cleef ,son sac Vuitton serait fouillé et son numéro 5 Chanel mélangé à la tequilla .....

                            allez hop on envoie Ségolène ,à moins que ce soit Roselyne qui veuille y aller « Ahhhhh Booonnnn, ????? »


                            • Niamastrachno Niamastrachno 28 mai 2007 15:47

                              Ben tant qu’à parler de femme à envoyer au feu... pourquoi ne pas envoyer cécilia alors ? Sauf que elle c’est pas Gucchi, c’est Prada... (elle en a peut-être marre de se taper un nain)

                              gueulez pas c’est de bonne guerre smiley

                              ya pas de raison


                            • masuyer masuyer 28 mai 2007 20:38

                              On pourrait peut-être envoyer tout simplement Super-Sarko notre Rambo national qui exploserait la gueule à ses hordes de coco de FARC, il est tellement fort Sarko. smiley


                            • Louis BAPTISTE 28 mai 2007 15:58

                              La libération d’Ingrid BETANCOURT n’a pas de prix pour Nicolas SARKOZY. Il a pris devant les Français et devant les enfants d’Ingrid BETANCOURT l’engagement de tout faire pour qu’elle soit libre.

                              Faire croire que cette manœuvre serait électoraliste relève du dénigrement et s’apparente à la pensée unique socialiste qui voudrait faire croire aux Français que Nicolas SARKOZY est un Président sans cœur et sans morale.


                              • Niamastrachno Niamastrachno 28 mai 2007 16:02

                                et la marmotte...


                              • maxim maxim 28 mai 2007 15:58

                                ou bien Jack Lang et Bertrand Delanoé .....


                                • francolatino 28 mai 2007 16:41

                                  Messieurs,

                                  Je voyage tres régulierement en Colombie, et je crois important de vous éclairer sur la réalité, ici nettement distorsionnée par les animosités de certains bloggueurs vis a vis de Nicolas Sarkozy. 1. Ingrid Betancourt est allée elle-même dans la gueule du loup, en tant que candidate colombienne a la présidentielle de Colombie. Il n’y a pas de sympathie particuliere pour son cas dans le pays, en tout cas bien moins que pour les 55 autres otages pris malgré eux dans l’exercice de leur travail (militaires, policiers,hommes politiques). Pour tout le monde, c’est donc une otage COLOMBIENNE, pas francaise. Son double passeport lui donnerait-il des droits et des privileges ? 2. L’activisme francais es bienvenu dans la mesure ou il aiderait a résoudre le cas de TOUS les otages, mais mal vu si c’est juste pour aider Ingrid, en lui donnant un statut particulier dont ne pourraient bénéficier les autres otages. 3. Les seuls qui puissent décider de la libération des otages, et d’ingrid en particulier, sont les guérilleros archéo-trotskystes des FARC, ni Sarkozy ni le gouvernement colombien. Les FARC ne sont plus une guérilla romantique comme cela plait toujours en France et en Europe a la gauche caviar. Ce sont des narcotraficants qui ne sont pas disposés a ceder leur pouvoir. Point a la ligne. Ils gagnent entre 600 et 1 Millard d’euros a l’année en trafic de cocaïne. Il n’y a plus aucune idéologie de libération qui justifie cela, juste un cynisme pur et dur. 4. Ingrid Betancourt est une monnaie d’échange et de pression sur le pouvoir. Cela fait 5 ans qu’elle est otage, les FARC peuvent la garder encore 10 ans, ils n’en ont absolument rien a cirer des comités de soutien franco-francais. 5. Personne ne conna[it vraiment ce qui ferait bouger les FARC, car ils n’ont absolument pas besoin stratégiquement de les rendre. Ils sont bien cachés et bien tranquilles. Leur intérêt aujourd’hui, est d’utiliser le rpésident francais pour faire démilitariser une zone grande de 800km2 (faites le calcul et comparez avec la région parisienne) pour pouvoir y entrer comme chez eux. La France et l’Europe n’ont toujours pas compris que ce sont des gens totalement cyniques et qu’ils prennent nos politiques pour des idiots utiles dans la droite ligne de l’idéologie communiste insurectionnelle. 6. Des dizaines de tentatives se sont soldées par des échecs. Il faut rester tres réaliste, ce n’est pas parce que Nicolas Sarkozy a décidé de la faire libérer qu’il va faire mieux que les autres. Cela est tres complexe. 7. Je n’arrive pas a comprendre comment quelqu’un peut avoir tellement perdu son objectivité ou pire son intelligence pour attribuer chaque acte a une manoeuvre politique, comme le fait l’auteur de cet article. Rappelez vous que Nicolas Sarkozy est un homme d’action qui déteste la fatalité et l’immobilisme, et qui a décidé qu’il fallait en terminer avec cette histoire. D’autee part, si l’auteur ne l’a pas encore compris, les francais n’en ont rien a cirer de Betancourt et ils nauront pas besoin d’une libération improbable pour lui donner une majorité a l’assemblée. Monsieur le paranoïaque, réfléchissez un peu avant de villipender. M. sarkozy a bien plus a perdre qu’a gagner dans cette histoire, tant son issue est délicate. Il risque plus d’essuyer un échec que d’obtenir sa libération . Vous ne connaissez manifestement rien a la situation. Ingrid est perdue au fond de la jungle. Vous pensez vraiment que la france peut envoyer un Falcon en deux temps trois mouvements et qu’elle va aterrir comme une fleur a Paris pour la photo ???? Cessez je vous prie de reprocher a vos hommes politiques d’agir. S’il n’avait rien fait, vous diriez probablement que c’est un homme insensible et méprisant des droits de l’homme.

                                  A bon entendeur, salut.


                                  • CAMBRONNE CAMBRONNE 28 mai 2007 16:50

                                    FRANCO LATINO

                                    Excellente approche du PB . Tout d’abord Ingrid Bétancourt est colombienne .

                                    Si on peut la sauver cela serait quand même bien .

                                    Salut et fraternité !


                                  • Niamastrachno Niamastrachno 28 mai 2007 17:42

                                    Je n’aime pas trop votre manière de :

                                    1. Rabaisser l’opinion d’un auteur qui sommes toutes n’est pas délirante à de la pure invention voire à de l’imbécilité

                                    2. Vouloir faire passer le message subliminale du sarko-bien-pensant qui veut en finir avec une cette histoire parce qu’il déteste l’inactivité et l’immobilisme (fatalité blah blah, belle manière de prendre les gens pour des cons c’est certain)

                                    3. de résumer l’action des FARC qui n’ont rien de romantique, c’est sûr mais qui comme toutes armées connues dans cette émisphère du monde se nourrit essentiellement de la drogue (DEA compris) - et je ne suis pas en train de légitimer les FARC, ce sont des oufs malades on est tous d’accord.

                                    4. Avez-vous seulement idée de ce que signifie « zone-démilitarisée » ?

                                    5. Ils y entrent tranquillement mais pas l’armée ? et pourquoi ? ah oui l’armée = idiots, référence au point suivant :

                                    6. Les états sont des idiots dont les services de renseignement sont tellement à l’ouest qu’ils ne se rendent pas compte qu’en fait de faire de la politique ils font du business (ou l’art et la manière de décrédibiliser tout un corps qui n’a plus franchement rien à prouver, encore moins à vous)

                                    7. De faire croire que NS a plus à perdre qu’à gagner dans cette histoire est de l’ordre du gag (le héros volant au secours de la démocratie de manière totalement désintéressée, hyperbole de superman, franchement...)

                                    J’aurai préféré que vous parliez :

                                    1. Du pourquoi du comment (et autre chose que de dire qu’il veut « en finir avec cette histoire » par pitié)

                                    2. De faire le rapport avec une gauche malveillante (je comprends pas çà non plus, beaucoup de rédacteurs ne sont pas de gauche, moi compris)

                                    3. De parler de l’affaire qui a eu lieu il y a quelques année et pourquoi c’est tombé à l’eau (qu’on rigole un peu).

                                    Salutations Mettez vos ballons bleus de coté quelques temps qu’on respire


                                  • francolatino 28 mai 2007 22:51

                                    Merci de vos commentaires.

                                    1. je ne pense pas avoir émis de propos outranciers, au contraire de votre réponse. Je questionne effectivement l’intelligence de quelqu’un qui pense que faire libérer un otage va provoquer un raz de marée électoral. Tout le monde sait que cela va se passer, avec ou sans Betancourt. Rangez le machiavelisme et la diabolisation au tiroir pour un temps, les francais en ont assez de ces commentaires malveillants, qui n’ont pas empêché un élection triomphale. 2. Je pense que vous n’avez pas vraiment compris la complexité de la situation des otages.. Les FARC n’ont pas besoin de rancon, elles cherchent a prendre le pouvoir et a maintenir un état parallele, qui soit reconnu para la communauté internationale. d’autre part, il s’agit pour les FARC de montrer, en faisant démilitariser une région (800km2, excusez du peu), que l’Etat Colombien doit reculer devant eux. C’est un symbole fort, cela fait 5 ans qu’ils refusent toute negotiation avec les pays amis, france, suisse, espagne, sans cette condition initiale, qui est politiquement inacceptable pour le président colombien. 3. Pourquoi l’armée ne trouve-t-elle pas Bétancourt ? ’Je pense qu’il vous est difficile de concevoir la mesure du défi. La région ou elle se trouve est grande comme l moitié de la france, et recouverte de jungle épaisse, sans routes, et extrêmement malsaine. Essayez de trouver une aiguille dans une botte de foin. 4. Sarkozy a plus a perdre qu’a gagner. Et bien figurez vous que Villepin a essayé, qu’il a été roulé dns la farine par les FARC et est passé pour un complet abruti, discréditant la France au passage. Cela n’est pas facile, et je doute absolument que cela arrive dans les prochains jours. Le risque politique est grand, car il s’est engagé a obtenir quelque chose qui ne dépend absolument pas de lui, mais d’un groupe de barbus obtus qui continuent a croire (ou faire semblant) a la révolution communiste. Il risque fort de se casser la gueule, ce qui n’est jamais bon en début de mandat.

                                    bon, je n’insiste pas plus, j’ai autre chose a faire...je pense qu’il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Les ballons bleus, je m’en tape, car je n’habite pas en France. Le déclin de la société francaise n’est plus mon probleme, mais je compatis. bon courage en france...


                                  • Lucrezia 28 mai 2007 16:47

                                    Sa libération devrait être une priorité des COLOMBIENS, d’abord ! Ne s’est elle pas présentée à la Présidenctielle colombienne ? Que fait la Colombie ? Que font les Colombiens ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès