Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Insécurité : la palme de la démagogie pour Sarkozy et son gouvernement

Insécurité : la palme de la démagogie pour Sarkozy et son gouvernement

Le gouvernement s’apprête à nous pondre un arsenal de mesures sécuritaires dont un décret anti-cagoule et anti-bandes. La démagogie n’a désormais plus de limites, et il ne fait aucun doute que les dernières déclarations de Sarkozy et ces mesures sur l’insécurité ne sont qu’un appel fait aux électeurs du Front national, d’autant que le même jour, un déploiement de force à Calais visait les migrants clandestins, Afghans pour la plupart. Signe que l’immigration est toujours très active malgré la présence d’un ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

Mais les conséquences de ce populisme risquent de fissurer davantage la cohésion des différentes couches de notre société.

Quand la politique n’est plus que pour servir les intérêts d’un camp, d’une élite, on n’est plus loin de la dictature, et la manipulation de l’électorat fait partie désormais des nouvelles formes de dictatures.
 
Depuis mars, Nicolas Sarkozy a annoncé la création de trois nouveaux délits : l’appartenance à une bande, l’intrusion dans un établissement scolaire (auparavant ce n’était qu’une contravention) et celui de port de la cagoule dans une manifestation. (sachant qu’il est déjà interdit de porter un masque en dehors des périodes de carnaval). C’est la partie législative de son projet anti-bandes
 
Désormais, Sarkozy n’a plus que l’insécurité pour essayer de remonter dans les sondages. Mais à ce jeu, il risque de perdre beaucoup, car même si les chiffres du ministère de l’intérieur ne sont pas bons, contrairement aux déclarations du roquet de l’UMP (Frédéric Lefebvre), les crimes et délits contre les personnes qui augmentent le plus. Les "coups et blessures" s’aggravent de 9,7 % et les menaces, chantages et racket de 10,6 % .
 
Donc les diverses mesures prises depuis que Nicolas Sarkozy est ministère de l’intérieur sont non seulement inefficaces mais bien plus grave, elle stigmatise une catégorie de la population . Résultat, les officiers de police et les divers représentants de l’Etat (pompiers, postiers Etc..) sont la cible directe des attaques des jeunes des banlieues, ce nième décret contre eux, ne va pas apaiser le climat. Le tout répressif est un échec retentissant, et il sera très difficile de regagner la confiance des populations stigmatisées.
 
Le gouvernement n’a d’ailleurs aussi que très peu de considération envers les fonctionnaires de police, puisque qu’il est capable de sacrifier certains d’entre eux à Strasbourg lors de la manifestation anti-otan. La décision d’envoyer des renforts dans l’hotel Ibis qui a pris feu dans la banlieue de Strasbourg n’a été prise qu’une demi heure après le début de l’incendie. (http://www.liberation.fr/depeches/0101560801-un-policier-present-dans-l-hotel-incendie-a-strasbourg-accuse-sa-hierarchie)
 
On peut même s’interroger si la décision de sous dimensionner les effectifs de CRS, dans la banlieue de Strasbourg n’avait pas été préméditée en vue de d’avaliser par les médias cet arsenal de loi sécuritaire qui n’aurait pu passer sans images chocs sur nos grandes chaines TV .
 
La conséquence sera que, tous les citoyens peuvent être mise en garde à vue pour des prétextes de plus en plus futiles et arbitraires, nul doute que le décret sur les bandes va faire augmenter le nombre de ces gardes à vue.
 
Les bandes ont toujours existé, et il sera très difficile juridiquement de fixer les contours de ce décret sans s’attaquer directement aux droits de l’homme, mais nul doute que cet arsenal de mesures répressives est prévu pour des conditions exceptionnelles que nous pourrions connaitre à cause de conditions économiques qui s’aggravent, ou d’émeutes. Il sera alors facile d’assimiler votre participation à une manifestation avec une participation à une bande. D’autant que même la justice fait les frais de la démagogie présidentielle : En effet, le Président réclame un (autre) projet de loi, sur « la responsabilité des magistrats. » Une annonce que des juges prendront comme une réponse à leur scepticisme face à l’empilement des lois et décrets débiles.
 
Le gouvernement au lieu de nous trouver des solutions pour essayer de nous sortir de la crise et de la baisse du pouvoir d’achat, de la précarité et du chômage, préoccupation première des français, nous rejoue le thème sécuritaire pour des fins purement électorales.
 
Alors que cela serait le moment plus que jamais de rassembler nos concitoyens pour réfléchir à un véritable projet d’avenir, des alternatives à la mondialisation néolibérale, redéfinir le rôle de la finance, le rôle de la monnaie, ne faudrait-il pas créer des protections pour nos industries et nos emplois ? Les chantiers ne manquent pas et espérons que dès à présent, certains de nos citoyens réfléchissent à ce que pourrait être la société pour nos enfants et nos petits enfants, une société qui espérons le remettra chaque individu à sa place dans la société ou de lieu de l’exclure.
 
La politique du gouvernement n’est pas de rassembler les Français mais de les diviser pour mieux cacher la faillite de sa politique d’inspiration néolibérale à savoir les bénéfices de la mondialisation pour une toute petite minorité et la casse sociale pour la majorité.

Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • mike57 1er mai 2009 10:35

    Eh oui, les vieux n’ont pas bonne presse chez nous. Alors ceux qui les aident à disparaître plus vite du paysage font du bon boulot même s’il ne faut pas s’en vanter au pays des humanistes qui aiment tous les déshérités de la planète. Ne fais pas bon être vieux et petit blanc en douce France, deux catégories à éliminer en toute discrétion, les merdias nous en donnent chaque jour l’exemple vivifiant.


    Souleymane, 26 ans, est accusé de s’être attaqué 4 fois au domicile d’une vieille dame à Palaiseau, de l’avoir séquestrée et battue. Après une première tentative, l’homme est parvenu à forcer le domicile de la retraitée de 82 ans. Pendant de longues heures, Souleymane va la frapper tout en récitant des passages du coran.

    Après avoir mis la main sur une centaine d’euros et quelques bijoux, l’agresseur balance la vieille dame dans son escalier et la laisse pour morte. Hospitalisée, l’octogénaire souffre d’un traumatisme crânien et de deux fractures à la clavicule et au poignet.

    De retour chez elle, la victime devra faire face à deux nouvelles tentatives de cambriolage. En perquisitionnant chez Souleymane à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), la police a retrouvé une bonne partie des objets dérobés. (novopress)

    Précisions  : Cette brève publiée à l’origine par le Parisien le 29 avril n’est accessible qu’aux abonnés. Selon nos informations, elle n’est restée en accès libre que quelques heures avant de disparaître. On en trouve encore la trace sur Wikio et sur les pages du Parisien version abonnés et en cache Google. Voir aussi les captures ci-dessous. Elle n’apparait pas dans le sommaire des faits divers qui liste les brèves du 27 au 30 avril.


    • herve33 1er mai 2009 12:13

      IL faut faire attention à l’instrumentalisation de ce genre de fait divers , et des individus inquiétants , cela a toujours existé . C’est pas parce que Sarkozy nous sorte à des fins politiques le thème de l’insécurité que le problème est réglé . La preuve , les attaques aux personnes , dont il est difficile de masquer ou truquer les chiffres sont en nette hausse .

      Mais la répression ne règle pas tout, il faut s’interroger sur la raison pour laquelle certaines valeurs , comme le respect des faibles sont en perdition , et malheureusement la précarisation d’une partie de la société va faire augmenter ce type de violence .

      Le rêve de Sarko , c’est nous transformer en société Américaine , où les médias passent en boucle tous les faits divers , montrant toute la violence d’une société inégalitaire , histoire d’instiller la peur chez nos concitoyens , afin de mieux les diviser et les contrôler .

      Mais il ne faut pas etre trop pessimiste , la crise actuelle a tendance à ressouder la société autour de valeurs égalitaires , et ce genre de politique a toutes les chances d’échouer .


    • JPL 1er mai 2009 15:06

      Avez-vous pensé à contacter le Parisien oui les auteurs du papier ?
      Ce ne serait pas la première fois que des journalistes rapportent dans l’urgence (pour être les premiers, avoir leur scoop) et avec émotion... une info qui s’avèrent finalement bidonnée. Voir le fameux papy en 2002...
      Cela expliquerait le devenir de ce papier.
      Quant à la mention des passages du Coran récités : ça ressemble vraiment à du hoax ou plus probablement à une propagande d’extrême-droite.

      En effet, il semble que cette « info » ait pour origine une dépêche de l’agence Novopress.
      Or cette « agence » a été fondée par le Bloc Identitaire, une formation d’extrême-droite.
      Responsables de Bloc identitaire : Fabrice Robert, ex-dirigeant d’Unité radicale (organisation dissoute après la tentative d’assassinat de Jacques Chirac par l’un de ses militants, Maxime Brunerie, le 14 juillet 2002), et Guillaume Luyt, ancien dirigeant du Front national de la jeunesse.
      Alors, on me dira que je suis de parti pris, mais cela me fait beaucoup douter de la véracité de cette annonce...

      Bref je vous suggère de bien toujours vérifier l’origine d’une info et les détails qui vont avec.
      Dans certains cas, de plus en plus ?, on a affaire à de la propagande.


    • norbert gabriel norbert gabriel 1er mai 2009 16:00

      c’est pas faux ; mais un type comme Fofana, le barbare qui cite Allah, ne fait rien pour arranger les choses, et ce ne sont pas les journalistes qui montent en épingle ses déclarations.
      Ce que je sais pas, c’est pourquoi la communauté musulmane ne s’est pas indignée de ces déclarations.


    • souklaye souklaye 1er mai 2009 11:06

      La peur est un instinct naturel et primaire.
La marchandisation de cette dernière atteste que la culture n’aura jamais le dessus sur le jeu de la chaîne alimentaire.

       

      La peur est le moteur et le copilote des redécoupages territoriaux, de la lutte des religions pour le leadership, mais également des fantaisies dogmatiques se construisant pour ou contre l’économie.

       

      La mécanique humaine concède le bénéfice du doute à la diplomatie, tant que celle-ci est rentable.

       

      La peur est le baromètre idéal pour scanner l’électorat national, pour fédérer les extrémistes et les modérés ou, enfin, pour façonner des guerres à l’image de la sophistication technologique et scientifique de la barbarie.

      La suite ici :

      http://souklaye.wordpress.com/2009/04/25/note-de-service-le-business-de-la-phobie/


      • plancherDesVaches 1er mai 2009 13:03

        Toujours en train de vendre votre blog....

        Bon courage.


      • La Taverne des Poètes 1er mai 2009 11:21

        Vous ne croyez plus en l’avenir, vous déprimez ?

        Heureusement, l’UMP est là ! Pour toute adhésion à l’UMP, une paire de lunettes vous est offerte. Cette paire magique vous fait voir le monde en bleu et or et en paillettes. L’UMP vous prouve chaque jour qu’avec Sarkozy tout devient possible.

        Cette opération est soutenue par les opticiens « aux pt’its soins » toujours aux pt’tits chiens des éluMP. Et par TF1, Le Figaro, Paris Match...


        • abdelkader17 1er mai 2009 11:29

          L’insécurité à toujours été un terreau fertile, la raison d’être des gouvernements depuis que la politique en est réduite à quelques querelles de clochers.La première des insécurités à combattre est l’insécurité économique et sociale sur laquelle prospèrent et explosent les délits mineurs.La montée en puissance de l’appareil judiciaire et pénal, des mesures d’exception, la généralisation de la surveillance depuis le 11 septembre 2001 pour raison de lutte antiterroriste n’a d’autre objectifs que de juguler les désordres grandissant liés à la mondialisation néolibérale(généralisation de la précarité, explosion du chômage de masse,renforcement des politiques néolibérales).


          • maharadh maharadh 1er mai 2009 11:50

            À contrario des discours convenus de l’antiracisme d’Etat, qui réduisent complaisamment l’oppression raciste à un réflexe naturel et compréhensible de peur de l’autre, il souligne le caractère social et systémique du racisme français, et son enracinement dans notre culture : loin d’être naturel, le racisme est une production culturelle, et loin d’être une pathologie individuelle, qui ne concernerait que quelques extrémistes, il traverse toute la société, sous des formes plus ou moins distinguées, adaptées à tous les univers sociaux et à toutes les sensibilités politiques.

            http://life-in-the-dead.over-blog.com/


            • savouret 1er mai 2009 12:03

              il est évident que sarkozy cherche a radicaliser son discours sur l’insécurité afin de conserver un noyau dur d ’électeurs et de faire occulter quelque peu son échec patent dans le domaine économique et social.
              j ’ignore si ces mesures « sécuritaires » demeurent plebiscitées par l’opinion, meme si j ’ai hélas l ’impression que cet aspect de sa politique reste l’un des rares qui conserve une légitimité auprés de l’opinion publique.

              or, la politique qu’il a inspirée dans le domaine de la lutte contre l’insécurité depuis 2002 est clairement un échec.en effet, les violences envers les personnes n ’ont cessé de s ’accroitre depuis son « pasage » place beauveau et le rejet des institutions ainsi que les actes de violence qui l’accompagnent ont connu une radicalisation indubitable dans les quartiers sesibles.

              certes il serait simpliste de lui imputer pleinement cette tendance, dans la mesure ou il existe des causes sociales structurelles qui expliquent ce phénoméne et ou celui ci est malheureusement amené à se renforcer en raison du contexte économique tres défavorable .toutefois l’on peut penser que la primauté excessive conférée à la repression par rapport a la prévention ainsi que certains discours contribuant à une réelle stigmatisation d ’une certaine catégorie de jeunes n ’ont pu qu ’avoir des effets délétéres sur les rapports entre différentes catégories sociales ou sur les relations entre les jeunes de banlieue et les institutions incarnant l ’état.

              il serait donc urgent que le gouvernement et son hyperprésident tirent les lecons de leur echec dans le domaine de la lutte contre l’insécurité,ce qui ne signifie pas bien entendu qu’il faille cautionner ou minimiser les réels problemes de violence et de délinquance qui existent et contribuent parfois a gangréner la vie quotidienne des individus dans certains quartiers.malheureusement il est fort improbable qu’il y ait un inflechissement de la politique du gouvernement , et il est meme plutot probable que pour des raisons idéologiques ou éléctoralistes il y ait une radicalisation de la politique repressive, ce dont les mesures prises recemment semblent augurer.


              • Fergus fergus 1er mai 2009 12:51

                Sarkozy et l’Ump s’appuient sur des statistiques globalement en baisse en matière d’insécurité :

                1) Grâce à un bon coup de Kärcher sur les chiffres ;

                2) Grâce au transfert d’un nombre croissant de signalements de la plainte en bonne et due forme vers la simple inscription sur la main-courante qui (cela tombe bien !) n’entre pas dans le champ des stats ;

                3) Grâce à la spectaculaire baisse des vols de portables liée au fait que ce « marché » n’est désormais plus rentable pour les petits délinquants pour cause de saturation du parc ;

                4) Grâce aux mesures de sécurité de plus en plus drastiques qui sont imposées par les compagnies d’assurances à leurs client.

                Le problème, comme l’a souligné l’auteur, c’est que les atteintes aux personnes peuvent difficilement être soustraites aux plaintes. Comme par hasard, ces chiffres augmentent, eux, d’année en année de manière significative.

                Conclusion : Rien ou presque n’a été fait depuis le passage de Sarkozy à Beauvau pour rendre l’action de la police plus efficace. Au contraire : jamais le nombre des policiers affectés aux quartiers et aux communes chics n’a été aussi important (deux à trois fois plus de policiers par millier d’habitants dans ces lieux « prioritaires » comparés aux quartiers populaires confrontés à la délinquance des bandes

                Bref des résultats calamiteux !!!


                • norbert gabriel norbert gabriel 1er mai 2009 16:03

                  «  »") Grâce à la spectaculaire baisse des vols de portables liée au fait que ce « marché » n’est désormais plus rentable pour les petits délinquants pour cause de saturation du parc ;«  »« 

                  il semble que ce ne soit pas le cas sur la ligne de métro 4, où les vols de Iphones ont fait grimper les stats en flêche, mais, ce sont le plus souvent des vols à l’arraché, sans violence, dont sont victimes les 25-35 ans en majorité. On vole moins les sacs ’des petites vieilles » merci à Iphone...


                • plancherDesVaches 1er mai 2009 13:07

                  Il faut au moins reconnaître un mérite à le Notre Président :

                  Il s’est TRES bien vendu.


                  • JPL 1er mai 2009 15:12

                    mérite ou capacité ???


                  • fredleborgne fredleborgne 1er mai 2009 18:13

                    Un article piqure de rappel qui peut servir de référence dans les forums pour descendre l’UMP lors des prochaines élections européennes.
                    Rien de neuf cependant. La dictature tous les jours avance un peu plus ses pions comme un serpent se rapproche de la souris qui « prend l’habitude de le voir » jusqu’au moment fatal.


                    • calach calach 1er mai 2009 18:52

                      Le ministère de l’intérieur organise 4000 débats en France d’ici juin sur le thème « Vos libertés, votre sécurité ». Pour avoir assisté à un de ces débats, j’ai constaté qu’il s’agissait surtout de faire cautionner l’idée d’une videosurveillance généralisée et plus grave encore l’idée de « faire des citoyens des acteurs de leur sécurité » en devenant de véritables auxiliaires depolice par une délation de proximité chaque fois qu’un incident se passe dans un quartier. 
                      Les représentants du ministére et le site dédié à ce forum ne parlent pas une seule fois de liberté. Bizarre !!
                      Demain, nous vivrons dans le meilleur des mondes. Tolérance zéro (pour les petits délinquants pas les délinquants financiers) et liberté zéro.


                      • herve33 1er mai 2009 22:51

                        Effectivement , si de simples citoyens peuvent dénoncer leurs voisins , on va vite se croire retourner sous le régime de Vichy .

                        En fait derrière la vidéosurveillance et l’insécurité en général , se cache une industrie très lucrative .

                        IL suffit de lire le rapport de la CNIL Britannique qui dresse un tableau accablant de la vidéosurveillance en Grande-Bretagne, et met en garde contre ses dérives. Elle appelle les citoyens à « se réveiller » et à mener un grand débat public sur ce thème.

                        Les responsables de la police britannique parlent d’un véritable fiasco. Ils dénoncent des dépenses trop importantes au regard des résultats : « Des milliards de livres ont été dépensés dans le matériel mais on n’a pas réfléchi à la manière dont la police allait utiliser les images et comment elles seraient présentées au tribunal », explique Mike Neville, responsable du bureau des images de Scotland Yard (Viido).

                        Les images provenant des 65 000 caméras londoniennes n’ont permis d’élucider que 3% des vols commis sur la voie publique. Certains rapports estiment même que l’argent dépensé dans la vidéosurveillance aurait sensiblement permis de faire baisser la criminalité s’il avait servi à augmenter l’éclairage public.

                        Et pourtant, dans les années 90, le ministère de l’Intérieur y avait consacré 80% du budget anti-criminalité, environ 630 millions d’euros entre 1994 et 2004.

                        Source : http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article2624
                        et

                        http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article1628


                      • Marie-Laure Marie-Laure 1er mai 2009 19:14

                        La démagogie serait moins insupportable si les résultats de Sarközy en matière de sécurité n’étaient pas si désastreux...

                        http://frenchcarcan.com/


                        • Fergus fergus 1er mai 2009 19:31

                          Bienvenue sur le site, Marie-Laure !


                        • Reinette Reinette 1er mai 2009 19:53



                          LA CRISE POUR TOUT LE MONDE ?


                          • Reinette Reinette 1er mai 2009 21:55

                            ...il ne fait aucun doute que les dernières déclarations de Sarkozy et ces mesures sur l’insécurité ne sont qu’un appel fait aux électeurs du Front national, d’autant que le même jour, un déploiement de force à Calais visait les migrants clandestins...

                            Pas étonnant : les anciens d’Occident sont au gouvernement !

                            http://www.dailymotion.com/video/x8qgil_enquete-de-france-3-sur-le-passe-dh_news


                            • JONAS JONAS 3 mai 2009 23:11

                              @ L’Auteur  :

                              Voilà un article auquel on pourrait donner la Palme des contradictions  !

                              Vous n’avez pas encore compris que vous êtes dans un pays occupé  ! Vous récoltez les fruits de votre généreux humanisme de paranoïaques  !

                              Mes collègues dans les banlieues des grandes villes sont obligés de travailler sous protections policières, sinon, nous sommes lapidés avec nos engins  ! Même les journalistes n’osent plus faire de reportages sur ces incidents, ils se font tabasser, leurs caméras sont détruites et pour cause…  !

                              C’est facile d’écrire n’importe quoi, mais venez sur le terrain  ! Avec nos grosses lances, 30 kg de pression à la sortie, à 4 ou 5 mètres nous faisons voler en éclats une porte ou une baie vitrée, nous pourrions mettre tripes à l’air ou assommer un homme, nous avons des haches, des barres à mine, jamais nous avons fait usage des moyens dont nous disposons pour seulement nous défendre. Cela se nomme la maîtrise de soi.

                              Cette société arrive à la limite du supportable pour les services chargés d’assurer votre sécurité. La vie d’un policier, d’un gendarme, d’un pompier, vous l’estimez à combien d’euros  !  ? Surtout lorsque la devise de la plupart d’entre vous est  : «  On a qu’une seule vie, il faut en profiter  !  » ou encore  : «  on n’y peut rien  !  ».

                              Nous, nous devrions pouvoir en toutes circonstances, et ne jamais commettre d’erreurs, en somme être parfait  ! Vous connaissez nos salaires pour risquer nos vies  ! La plupart d’entre vous ne s’engageront pas. Avant on se bousculait devant les casernes pour rentrer dans nos rangs, aujourd’hui, il faut faire de la pub  !

                              On ne met plus de policiers dans les banlieues, vous vous êtes seulement posé la question, pourquoi  ! Dans la journée, cela ne sert à rien, c’est du décorum, mais la nuit…  ! Elles sont les zones de non droit ou tous les trafics sont possibles, alors, la moindre présence policière est sujette à provocation pour les faire déguerpir.

                              Nous payons à longueur d’années, ce que je nommerais une rançon sociale propice à maintenir la paix  ! Une multitude d’allocations de diverses natures, qui ajoutaient aux trafics, permettent à ces habitants de vivre parfois sans travailler, mieux que certains Français.

                              Alors, arrêtez vos critiques stupides, vous êtes les artisans de vos malheurs et aucuns gouvernements ne seront en mesure de mettre un terme à cette situation, sans utiliser des moyens répressifs insupportables à vos yeux, pour la bonne et simple raison que rare parmi vous sont ceux qui ont reçu des coups incapacitants.

                              Bon courage, ça ne saurait tarder….


                              • Reinette Reinette 4 mai 2009 00:03

                                Jonas, bonsoir

                                Il me semble que les « gens » sont conscients de la pénibilité et des risques de votre métier, et qu’ils vous respectent. (j’espère ne pas me tromper, ce serait désespérant).

                                Vous dites :

                                .mais la nuit ..Elles sont les zones de non droit ou tous les trafics sont possibles, alors, la moindre présence policière est sujette à provocation pour les faire déguerpir...

                                MAIS la question que l’on devrait se poser :

                                Pourquoi les GROS bonnets des trafics en tout genre, par exemple la drogue, ne sont JAMAIS embêtés ?

                                Le GROS bonnet (le boss) des trafics en tous genres est partout et nulle part. C’est le Maître-truand, l’une des charnières du trafic. La drogue, par exemple, pour lui est une marchandise comme une autre, dont on doit prendre livraison à tel prix et à tel endroit. IL finance, reçoit l’argent (des millions d’euros) et le répartit. LUI SEUL, le boss, connaît le mécanisme bancaire clandestin qui relie les étages du réseau entre la France et ailleurs.

                                LE GROS BONNET dispose d’une puissance financière considérable non pas seulement en raison des masses d’argent mais à cause des filières dont il peut faire profiter ses amis, qu’ils soient promoteurs, industriels ou élus.
                                Les millions qui dans les mille et un trafics s’échangent de la main à la main, il faut bien qu’ils se placent quelques part (dans l’immobilier et les paradis fiscaux, bien souvent)
                                LE GROS bonnet fournit des hommes de main ; participe à certaines affaires bien en vue, ce qui lui donne une couverture - il est non seulement admis mais protégé par ceux-là même qui montrent du doigt les « banlieues ».
                                CAR LE GROS BONNET de tous les trafics n’habite pas dans ces banlieues-là, bien entendu !

                                AUCUN régime ne résisterait à l’inventaire de ses arrières-boutiques.


                                • JONAS JONAS 4 mai 2009 01:09

                                  Je ne saurais vous contredire  !

                                  Les producteurs sont en Afghanistan, d’autres en Albanie en Turquie, etc. Ces pays sont candidats pour rentrer dans ce grand marché et pourrir notre jeunesse, pour des raisons peut-être plus que commerciales…  !

                                  Plus de vendeurs = plus de producteurs  !

                                  Notre ancien Ministre de l’Intérieur, aujourd’hui Gouverneur à fait une expérience mémorable. Il avait demandé aux services des cartes grises, de relever les propriétaires de grosses cylindrées neuves et de croiser les fichiers du chômage et des RMI…Résultats, les propriétaires qui répondaient à ces deux critères habitaient les banlieues  !  ?

                                  Alors, il a commencé à sortir et passer son Karcher…  ! Résultat, nous avons frôlé la guerre civile, émeutes dans les banlieues.

                                  Les Caïds sont aussi les banquiers dans les banlieues et ils emploient beaucoup de monde….  !

                                  Les gros bonnets dont vous parlez, ne sont pas exclusivement des Occidentaux, réfléchissez bien à qui profite le crime.

                                  Supprimez la cause ou les causes, vous supprimerez les effets, c’est un principe chez nous les pompiers.

                                  Il y a sur ce Site et sur tous ses Fils, des paranoïas de complots, qui touchent tous les domaines  ! Juifs, Towers, banquiers, laboratoires, virus, dictature, humanisme, etc. Je crois que ce pays est sérieusement malade.

                                  Bien à vous.


                                • savouret 5 mai 2009 11:30

                                  je comprends votre indignation par rapport a la dégradation de vos conditions de travail dans les quartiers sensibles
                                  les actes que vous décrivez sont bien etendu intolérables et doivent etre sanctionnés avec la plus grande fermeté.il n ’est nullement enviseagable a mes yeux de cautionner les violences parfois tres graves commises à l’encontre des institutions.
                                  cependant, je le redis car j ’en suis intiment convainu, il est primordial de comprendre les causes qui ont engendré cette détérirration progressive du climat régnant dans certains quartiers et il est fondamental d ’allier prévention et repression
                                  or notre gouvernement a conféré une primauté excessive a la repression et il refuse de s’interroger sérieusement sur les facteurs explicatifs de la transformation progressive de certains quartiers en zones de non droit
                                  je pense qu’il faut pour cela en effet prendre en compte le role des « trafiquants » dont malheureusement l’influence est croissante dans ces zones sensibles,ce qui ne peut qu gangréner la vie quotidienne des habitants.
                                  en revanche, il ne faut pas faire d ’amalgame et stigmatiser l ’ensemble de la population des quartiers déshérités, qui patit plus qu’elle ne bénéficie de cette .situation et il me semble qu’il est erroné de penser que les menages percevant les aides sociales se complaisent dans leur état et jouissent de conditions de vie plus favorables que celles des salariés
                                  pensez vous réellement que des rmistes représentatifs de ce « groupe » social puissent depasser une logique de survie et depasser le stade de la satisfaction des besoins « primaires » ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès