Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Intentions de vote : le mois de février en 16 sondages

Intentions de vote : le mois de février en 16 sondages

Hollande, Sarkozy et Mélenchon en hausse, les autres candidats reculent ou stagnent

Intentions de vote : le mois de février en 16 sondages

Comme c’était déjà le cas pour le mois de janvier, février aura été particulièrement riche en enquêtes sur les intentions de vote relatives à l'élection présidentielle. On décomptera cette fois-ci seize sondages sur un mois, soit trois de plus que le mois dernier, toujours sans tenir compte du sondage quotidien Ifop-Paris Match utilisant la méthode du rolling…

Sur ces seize enquêtes publiées par l’Ifop, TNS Sofres, Ipsos, LH2, Harris Interractive, OpinionWay, BVA et le CSA, les principaux candidats obtiennent en moyenne les intentions de vote suivantes :

- François Hollande : 30,8 %

- Nicolas Sarkozy : 25,9 %

- Marine Le Pen : 16,5 %

- François Bayrou : 12,3 %

- Jean-Luc Mélenchon : 8,2 %

- Eva Joly : 2,7 %

- Dominique De Villepin : 1,5 %

Tous les autres candidats obtiennent une moyenne inférieure à 1 %, Nicolas Dupont-Aignan étant celui qui se rapproche le plus de ce seuil, avec environ 0,6 % d’intentions de vote en moyenne.

Principaux enseignements :

Vers un duel classique UMP-PS : profitant sans doute à plein de leur surexposition médiatique, François Hollande et Nicolas Sarkozy sont clairement les grands favoris de cette élection, qui se dirige tout droit vers un duel « PS contre UMP » très classique. Le score cumulé des deux candidats est équivalent à l’addition des suffrages obtenus par Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal au premier tour cinq ans plutôt, ce qui semble valider la thèse d’une domination des deux grands partis institutionnels. L’inversion du rapport de force est toutefois assez nette : François Hollande arrive systématiquement en tête, obtenant des scores compris entre 28 et 34 %. Le candidat socialiste gagne même 1,8 point sur sa moyenne par rapport au mois de janvier. De son côté, le président sortant est sur la pente ascendante, mais son entrée en campagne ne lui a pas permis de rattraper son principal adversaire. Il ne gagne que 1,5 point par rapport à la moyenne de ses intentions de vote établie en janvier. Notons tout de même que sur les deux dernières semaines, profitant sur la dynamique de l’annonce de sa candidature, Nicolas Sarkozy obtenait régulièrement jusqu’à 27, voire 28 % d’intentions de vote. Cette progression ne se retrouve pas au second tour, François Hollande étant donné vainqueur par toutes les enquêtes avec un score compris entre 55 et 60 %.

Marine Le Pen stoppée net  : la présidente du Front national perd 1,5 point par rapport au mois de janvier et récolte en moyenne 16,5 % d’intentions de vote, un score élevé mais somme toute assez proche de l’étiage traditionnel du FN à l’élection présidentielle. Sa qualification au second tour est devenue hautement improbable : elle accuse 14 points de retard sur François Hollande et plus de 9 points de retard sur Nicolas Sarkozy. Toutefois le traitement du cas Le Pen par les instituts de sondage doit nous inciter à la prudence : en 2002 Jean-Marie Le Pen avait été sous-estimé d’environ trois points, avant d’être surestimé de quatre, voire six points en 2007. Les méthodes de redressement semblent avoir été appliquées avec plus ou moins de zèle par les différents instituts de sondage tout au long du mois, accordant à Marine Le Pen une fourchette d’intentions de vote comprise entre 14 (LH2) et 20 % (Harris Interractive). Les autres instituts donnent toutefois des estimations plus proches de la moyenne mensuelle. In fine le résultat de Marine Le Pen pourrait donc bien réserver quelques surprises, mais pas forcément dans un sens favorable à la candidate frontiste…

François Bayrou cale : le candidat centriste stagne depuis le mois de janvier, concédant même 0,8 point sur sa moyenne, atteignant un score de 12,3 %. A la même époque en 2007, il perçait à plus de 17 %. Son manque de dynamisme s’illustre en outre par l’extrême volatilité de son électorat, plus de la moitié de ses électeurs potentiels déclarant ne pas être sûrs de leur choix lorsqu’on le leur demande. François Bayrou était même sur une pente descendante à la fin du mois, obtenant des scores oscillant autour des 11 % d’intentions de vote au cours des deux dernières semaines.

Jean-Luc Mélenchon continue sa progression : le candidat du Front de gauche obtient en moyenne 8,2 % d’intentions de vote sur l’ensemble du mois, soit 0,6 point de plus qu’en janvier. De ce fait, il est seul à enregistrer une progression avec Hollande et Sarkozy. Après un trou d’air lors des deux premières semaines (autour de 7 %), il semblait avoir retrouvé de l’élan lors de la seconde partie du mois, obtenant des scores compris entre 8 et 9,5 % d’intentions de vote, avec une moyenne légèrement inférieur à 9 %. Si cette dynamique se confirme au cours du mois suivant, Jean-Luc Mélenchon pourrait bien être en mesure de franchir la barre des 10 % et de passer devant François Bayrou, ce qui représenterait déjà une double victoire pour le Front de gauche.

Eva Joly végète : après avoir obtenu une piteuse moyenne de 3 % en janvier, la candidate d’EELV tombe à 2,7 %. Ce score confirme le manque de dynamisme d’une campagne qui doit faire face à de grosses difficultés et qui peine, notamment, à capter l’attention des médias. Il confirme surtout l’incapacité des écologistes à confirmer leurs bonnes performances aux élections européennes, régionales et cantonales lors de l’élection mobilisant le plus d’électeurs…

Dominique De Villepin plus que jamais à la ramasse : avec 1,5 % d’intentions de vote en moyenne, le candidat de République Solidaire semble se diriger vers un résultat de plus en plus anecdotique. Les deux dernières semaines indiquaient en outre une tendance à la baisse, l’ancien premier ministre faisant souvent jeu égal, à 1 %, avec Corinne Lepage et Nicolas Dupont-Aignan.

Les autres candidats sont inexistants : tous obtiennent une moyenne inférieure à 1 % d’intentions de vote. Nicolas Dupont-Aignan occupe le haut du pavé avec un score de 0,6 %, atteignant même 1,5 % dans le sondage CSA du 20 février. Corinne Lepage semblait elle aussi, toutes proportions gardées, sur la pente ascendante à la fin du mois, obtenant régulièrement 1 % d’intentions de vote. Les candidats de l’extrême-gauche, Nathalie Arthaud et surtout Philippe Poutou, sont dans les limbes. Avec des scores plus proches de 0 que 0,5 %, ils font même moins bien que Jacques Cheminade selon l’enquête TNS Sofres du 27 février. Ces piètres résultats, qui s’ajoutent à la difficulté à obtenir les 500 signatures, nourrissent l’hypothèse d’une élection avec un nombre très restreint de candidats.

Si l’on fait abstraction d’Hervé Morin, de Christine Boutin et de Frédéric Nihous, qui se sont ralliés à Nicolas Sarkozy au cours du mois, aucune autre candidature n’a été testée par les instituts de sondage.


Moyenne des avis sur cet article :  2.84/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • jaja jaja 2 mars 2012 09:22

    « et surtout Philippe Poutou, sont dans les limbes. »

    Philippe Poutou depuis son passage chez Ruquier (28 février) et à Mots Croisés commence à être davantage connu. Il va monter s’il continue à rentrer dans le lard à tous ces politiciens professionnels....

    Par ailleurs les sondages... On verra bien à l’arrivée.

    "On a vu les violences dont a été victime Nicolas Sarkozy à Bayonne est ce que vous les condamnez ?
    "Non pas du tout : moi ce que je condamne c’est la violence des CRS dans les manifs, ou la violence de la police dans les quartiers populaires. Ce qui arrive à Sarkozy finalement c’est mérité."
    Philippe Poutou hier sur TF1....


    • Alan C. Alan C. 2 mars 2012 09:30

      On verra bien où il en sera en avril, mais en attendant j’ai calculé une moyenne d’environ 0,2 % pour lui sur le mois de février, c’est moins qu’Arthaud, Dupont-Aignan et Lepage...


      • Tall 2 mars 2012 09:42

        Poutou va grimper.. Le téléspectateur lambda ne l’a découvert que très récemment, et il a fait de bonnes prestations. Hier encore sur TF1.


      • Croa Croa 2 mars 2012 09:46

        La moitié des gens n’ont pas arrêté leur opinion mais Alan peut calculer lui !  On concédera à l’auteur sa conscience sur l’influence des médias et sur lui même pour commencer. smiley

        Je remarque que l’écologie autonome et Jean-Marc Governatori n’existe nulle part . Il peut crever, certainement !


      • penajouir penajouir 2 mars 2012 09:48

        Ben vrai qu’il est fort cet Alan C.... 


      • Alan C. Alan C. 2 mars 2012 13:24

        @ Croa : C’est vrai, dans la plupart des cas il y a entre 40 et 60 % d’indécis, j’aurai dû le préciser...

        vous dites que Governatori n’existe nulle part. Ce n’est pas de ma faute si les instituts ne le citent pas dans la liste des candidats.

        Par ailleurs effectivement, en tant que force politique, il n’existe pas  : l’AEI a explosé depuis les européennes, le MEI s’est allié à EELV et soutient Eva Joly, et Génération écologie fait la campagne de François Hollande. Il ne reste plus rien de l’écologie « indépendante » ou « autonome » en réalité... Même le « Trèfle » s’est allié au Parti radical de Borloo pour lui permettre de toucher le financement public !

        Quand à son état de santé, je ne me fais pas de soucis : sa visite au salon de l’agriculture a dû atténuer les effets de la grève de la faim...


      • hacheii 2 mars 2012 09:56

        Qui peut encore voter pour le PS ? Les fonctionnaires ?
        .
        La seule catégorie sociale, ou même classe sociale pour faire plaisir à jaja, qui est un intérêt à la victoire du PS, ce sont les fonctionnaires, ce n’est pas pour rien si Hollande promet 60 000 emploi de fonctionnaires de plus ...


        • jaja jaja 2 mars 2012 10:05

          Les fonctionnaires sont des travailleurs comme les autres. Vouloir diviser ceux-ci entre public et privé ne sert que le patronat....


        • Alan C. Alan C. 2 mars 2012 13:30

          Les fonctionnaires ne sont ni une classe, ni une catégorie sociale. Les mots un sens voyez-vous...

          Par ailleurs il n’y a pas suffisamment de fonctionnaires dans le corps électoral pour faire gagner un candidat. Même s’ils votaient tous en bloc pour Hollande (ce qui est loin d’être le cas), ça ne ferait pas 30 % des voix...


        • Robert GIL ROBERT GIL 2 mars 2012 10:39

          que l’on soit d’accord ou pas le seul qui rompt avec les pratique politicienne et qui propose un autre choix de societé c’est le NPA, si vous voulez en savoir plus lisez l’article ci-dessous ou j’ai essayé une synthese de leur programme qui n’est pas evident a trouver sur leur site :

          http://2ccr.unblog.fr/2012/02/08/mais-que-veut-le-npa/

          Mais apparement, les français n’ont pas trop envie de changement, ils preferent continuer a s’offrir a des politiciens professienels, comme cela ils ne seront pas deçu, ils savent que ceux ci ne s’interressent a eux que pour les elections et tout est bien comme ça !


          • Vaccin à la désinformation Vaccin à la désinformation 2 mars 2012 10:41

            Vous avez oublié Mr Asselineau, de l’union populaire républicaine. http://www.u-p-r.fr/


            • Alan C. Alan C. 2 mars 2012 12:52

              Et vous, vous avez oublié de lire l’article : Asselineau n’a été testé par aucun institut.


            • Alan C. Alan C. 2 mars 2012 13:05

              Il faut tenir compte de la marge d’erreur. En 2002 les derniers sondages donnait Le Pen à 14, il a fait 16,8. Ils donnaient Jospin à 17, il a fait 16,2... Quand l’écart est aussi étroit, il faut toujours garder en tête la marge d’erreur et les effets de conjonctures qui influencent toujours une partie de l’électorat.

              Les sondages utilisent la méthode des quotas, validée comme méthode scientifique et utilisée pour bien d’autres enquêtes que les intentions de vote ! Si leur utilisation peut être critiquée, leur fiabilité n’a jamais été vraiment mise en cause en dehors des considérations d’ordre méthodologique !

              Et je vous remercie mais si vous vous donnez la peine de consulter mes articles vous verrez que j’en ai, des choses à raconter...


            • Markus 2 mars 2012 16:27

              Rappelons que LG lors de ses débuts sur agoravox disait avoir voter Sarkozy et que maintenant il se met dans la position de celui qui donne des leçons.


            • gaston gaston 2 mars 2012 20:41

              C’est pourtant ce qu’a fait sarkozy en commandant des sondages tout les jours pour son compte personnel payer à coup de millions d’euros par le peuple , les sondages on une marge d’erreur mais ne se tromps pas quand les écarts sont tels !!! sarkozy et son équipe de minable le savent parfaitement ! 


            • Alan C. Alan C. 3 mars 2012 11:43

              Écoutez votre mépris ne m’impressionne pas vraiment, alors clamez-vous un peu sur l’arrogance... Par ailleurs moi aussi, j’ai une licence de droit !


            • JEAN LE PEREGRIN JEAN LE PEREGRIN 2 mars 2012 11:24

              Bonjour,


              Mélenchon a capté l’electorat NPA et LO , plus une partie du PS (les gens qui auraient voté Montebourg) et des votes protestaires (qui balancent entre lui et LePen).
              Il va continuer à grimper d’autant qu’il a toute la mécanique syndicale pour le porter.
              Il est parti pour finir à 13 ou 14 % au 1er tour.

              LePen va s’écraser à 10 ou 12 % parce qu’elle ne tient pas la route. Le débat avec Mélenchon est symptomatique. Mélenchon utilise les même méthodes et le même discours que Jean Marie LePen , avec un habillage plus ou moins de gauche. Bassesse, démagogie, arguments en dessous de la ceinture, démagogie à outrance : voilà le programme Mélenchon, et ça marche ! L’électorat qui vote pour le plus braillard a trouvé son candidat !

              Au final la dynamique est chez Sarko qui profite de la débacle de LePen et des tonneaux d’injures proférées par Mélenchon sur le Capitaine de Pédalo, qu’il décrédibise y compris chez les gens qui en ont ras la casquette de Sarkosy.

              On peut parler aussi du climat délétére qu’a créé Mélenchon. Ces nervis qui braillent à tout va sur ceux qui ne leur plaisent pas, cette politique d’intimidation haineuse, ces bordées d’injures incessantes, ce mépris affiché pour les contradicteurs, tout cela profite à plein pour Sarko.

              Voilà j’ai fait mon Nostradamus ; mon regret c’est Bayrou...



              • Nanar M Nanar M 2 mars 2012 12:38

                Visiblement mon gland t’as pas lu le programme du Front de Gauche que Mélenchon défend avec force arguments contrairement à tes déblatérations.


              • JEAN LE PEREGRIN JEAN LE PEREGRIN 2 mars 2012 21:17

                Bonjour Nanar M.,


                Apparemment non seulement Mélenchon fait du LePen, mais ses fans ne valent guére mieux. Pour ce qui est de relire, relisez bien le programme de votre gourou : du vent, de la démagogie, des appels à la haine qui valent ceux du petit Guéant, et par dessus tout des flots de conneries. Il a lu Goebbels , Mélenchon. Goebbels qui disait « plus c’est gros, plus ça passe ». Et pour ce qui est « du gland », allez passer le vôtre au vibro masseur. 

              • Ariane Walter Ariane Walter 2 mars 2012 11:31

                Mélenchon est à 9, 9 devant bayrou.
                Tenez-vous au courant.


                • Markus 2 mars 2012 16:26

                  Rappelons que LG lors de ses débuts sur agoravox disait avoir voter pour Sarkozy et que maintenant il se met dans la position de celui qui donne des leçons.


                • Markus 2 mars 2012 20:54

                  20 piges et ça croit tout savoir... Va faire mumuse avec tes anonymous si tu crois que c’est la solution.


                • Markus 2 mars 2012 23:30

                  Arrête de jouer la victime et relis tes commentaires. Quand aux anonymous je m’en tamponne complètement et rejoins l’avis de Valeska (dans le topic). Ce « mouvement de gréve » est d’un ridicule sans nom, se priver de loisirs pour avoir gain de cause ? C’est ça que vous appelez faire la révolution ? Vous êtes des sacrés comiques les anonymous. 


                • luluberlu luluberlu 2 mars 2012 12:20

                  Et lequel est à la corde ? parce que c’est important de tenir la corde quand on se veut chef d’orchestre.


                  • eric 2 mars 2012 12:29

                    Toujours pareil. Au premier tour, celui ou on choisit, 60% des électeurs qui manifestent leurs préférences sont résolument hostiles aux solutions de gauche.
                    La gauche ne peut espérer l’emporter qu’en convainquant des électeurs FN et Modem, que Sarkozy est petit ; méchant, qu’il a des talonnettes et une grosse montre. C’est pourquoi cela constitue l’essentiel de son programme et de sa communication.
                    Mais il suffit que Melenchon frémisse ou que Bayrou vibrillonne pour que le PS panique et se précipite dans de grandes déclarations pour séduire les uns ou rassurer les autres. Il n’arriveront pas à garder le silence sur leurs intentions jusqu’au bout. Les épisodes « londonniens » et écolo nuvcléaires vont se multiplier. Entre les deux tours, on verra Hollande promettre le droit de vote aux migrants pour faire plaisir au modem, les régularisation massives pour faire plaisir a l’extrême gauche et les expulsions de clandestins pour récupérer du FN.
                    Ayant tendance à voter à droite, je doute que le « peuple soit assez »aliéné" pour marcher...


                    • Nanar M Nanar M 2 mars 2012 12:40

                      « Ayant tendance à voter à droite, le peuple ..... »
                      Dans tes vilains rêves mon pauvre, uniquement dans tes vilains rêves.


                    • eric 2 mars 2012 13:51

                      A nanar, c’est pas dans mes rêves, c’est la réalité. Le Monde vient de vendre la mèche. Votent à gauche ceux qui sont bénéficiaires nets de la dépense publique et à droite ceux qui payent.
                      Hollande fait ses maxi à pari intra muros ( 8000 euro le m2). T’es cadres sup deux salaires trois enfant à Paris, tu vote socialiste parce que quel que soit tes impôts, ils te donnent droit aux meilleures écoles, hopitaux, musées, transports en commun et aux plus bas impôts locaux parce qu’il y a peu de pauvres à financer, et en plus tu as des femmes de ménages pas chère dans le 93 et tu aime les immigrés. Tu es pareil a 50 km de Paris et tu paye plein pot et si tes gosses malgré leur lycée pourri parce que tous les profs de gauche préfèrent bosser en centre vile dès qu’ils ont de l’ancienneté, ils parviennent à faire leurs étude à Paris tu te ruine pour leur payer un studio et t’a pas de bourse parce que tu es trop riche....

                      Et tu sais pourquoi ils veulent le droit de vote pour les immigrés ? C’est pas seulement parce que ce sont leurs nounou au noir à Paris et qu’ils les aiment bien. Les plus pauvres en France, plus de la moitié de leur revenus, c’est du transfert monétaire et non monétaire public. Ce sont dans une très large mesure des migrants. Ils sauront pour qui voter.

                      Aujourd’hui,le gauche droite, ce n’est plus un problème de classe ou de revenu, mais qui paye et qui profite. Manque de bol, il y en a plus des qui payent que des qui profitent et dqns l’ensemble, ce n’est pas les plus pauvres qui profitent le plus....


                    • sisyphe sisyphe 2 mars 2012 15:30

                      Aujourd’hui,le gauche droite, ce n’est plus un problème de classe ou de revenu, mais qui paye et qui profite. Manque de bol, il y en a plus des qui payent que des qui profitent et dqns l’ensemble, ce n’est pas les plus pauvres qui profitent le plus....

                      On ne te le fait pas dire, mon brave éric.

                      Ceux qui payent, c’est le peuple, les travailleurs, les citoyens : classes défavorisées et classe moyenne.

                      Ceux qui profitent, c’est une petite minorité de possédants, quand ce ne sont pas les exploiteurs, les banquiers, les patrons du caca-rente, les spéculateurs, les fonds de pension, soit environ 5% de la population.

                      Donc, nécessité absolue de voter pour ceux dont le PROGRAMME prévoit plus de justice sociale, et la fin de l’oppressiion par les mafias financières ; tout le contraire du « président du peuple contre les élites » , qui, d’ailleurs, s’est bien fait recevoir par le peuple, hier à Bayonne !

                      Sarkozy, il est cuit !
                       smiley


                    • eric 2 mars 2012 18:56

                      Sishyphe, « le peuple, les travailleurs, les citoyens : classes défavorisées et classe moyenne ».et c’est eux qui peuplent les centres villes et en particulier Paris ou Hollande fait ses meilleurs scores prévisionnels ?
                      Et au contraire, les profiteurs habitent en banlieue dortoir les zones ou le FN est en tête, ou dans les zones pavillonnaires néo rurale, là ou on vote Sarkozy ? A d’autre... avec les profiteurs directs de la dépense publique, fonctionnaires, intermittents, employés de nationalisés, associatif (1,8 millions quand même) conjoints et retraités des susdit, vous ajoutez les bobos de centre ville qui bénéficient de plus de services publics qu’ils n’en payent, vous multipliez par les tendances à voter à gauche 60-70% et vous avez les 35 à 40 % de l’électorat qui est persuadé qu’il faut augmenter les impôts et le nombre de fonctionnaire et qui sont la gauche aujourd’hui.

                      Rarement dans l’histoire on avait vu un groupe de profiteurs aussi cynique.

                      Les pauvres Dites vous, un de vos copain rappelait récemment que les ouvriers s’abstiennent à 69%, et que quand ils votent, si vous retirez ceux qui sont fonctionnaires, ils votent FN, vous faites sans doute aussi parti des gens qui pensent que c’est parce qu’ils sont abrutis par TF1 ?
                      Ce conglomérat d’intérêt égoïste vie au crochet du reste de la population. Sarkozy saura continuer les réformes pour que l’état soit a nouveau au service de tous et non d’une minorité égoïste et profiteuse...Alors évidemment, il est urgent de pointer du doigt les peut être trois mille gonzes auxquels on pourrait peut être piquer 300 millions d’euro supplémentaire pour faire oublier que les 57% de PIB que l’état dépense déjà ne sont pas répartis équitablement. C’est de bonne guerre, mais ce n’est pas très sèrieux.


                    • sisyphe sisyphe 3 mars 2012 10:38

                      Rarement dans l’histoire on avait vu un groupe de profiteurs aussi cynique.

                      Effectivement, quand on entend le kondukator se proclamer « le candidat du peuple contre les élites », on n’a rarement vu, dans l’histoire, un groupe de profiteurs aussi cynique ; on ne vous le fait pas dire.
                       smiley


                    • eric 3 mars 2012 12:36

                      Manque de bol, c’est exactement ce que confirme l’étude publiée par le monde, qu’on ne peut soupçonner de sympathie sarkoziste. Sarko est le candidat du peuple des payeurs contre les bénéficiaires nets de la dépense publique et plus particulièrement de ceux pour lesquels ce n’est justifié que par leur capacité de pression politique.


                    • arobase 2 mars 2012 15:01

                      c’est bayrou, lepen et sarko qui étaient hier dans les manifs contre l’austérité ? 


                      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 3 mars 2012 09:06

                        Manifs privées gardées par des miliciens.


                      • Brath-z Brath-z 2 mars 2012 15:47

                        Aux cantonales, par définition, les partis ne vont que dans les cantons où ils ont des chances de faire de bons résultats. Le fait que le FN ai réalisé 16,5% en moyenne là où il était le meilleur laisse à penser qu’il réaliserait moins que cela à l’échelle du pays entier.


                      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 3 mars 2012 09:04

                        Dit plus crûment ces 15% de moyenne nationale au Cantonales incluent toute une ribambelle de ZERO % dans le calcul...


                      • Alan C. Alan C. 6 mars 2012 13:15

                        Non seulement les cantonales ne concernaient que la moitié de la France, mais en plus 50 % des inscrits se sont abstenus. En gros, moins de 4 % des français avaient voté FN au premier tour de ces cantonales.


                      • spartacus spartacus 2 mars 2012 16:01
                        Boycottez les sondeurs

                        Appel a tous. si vous êtes sondés répondez n’importe quoi !

                        Faites le savoir, par vos blogs, votre entourage, vos sites Internet, tous les médias, partout partout. Quels que soient votre vote.. 

                        Que la France entière boycotte les sondeurs

                        • beo111 beo111 2 mars 2012 21:09

                          Je viens de me faire sonder cet aprèm et voilà ce que j’ai fait : pour le premier tour je lui ai demandé combien il avait de candidats dans sa liste, il m’a répondu 15, j’ai choisi au hasard un nombre entre un et 15 et l’affaire était dans le sac. Pour le second tour j’ai répondu sans mentir, que je n’irai pas voter.



                        • lucmentin 2 mars 2012 17:17

                          Ce genre de sondage devrait être interdit.

                          La seule volonté destructrice est à noter devant l’imbécilité du Français qui n’a pas d’opinion ou qui aime les blalas alors que tout a été indiqué en son temps.


                          • Tall 2 mars 2012 19:54

                            Les seuls sondeurs dont on peut être certain de la sincérité ( pour la lucidité, faut voir ... ) ce sont les bookmakers. Car s’ils se trompent, ça leur coûte bonbon.

                            Alors ici, on a le « sondage » Ladbrokes :

                            - Hollande > 2/5 = 40 €  ( pour 100 € de mise )
                            - Sarkozy  > 2/1 = 200
                            - Bayrou   >     2000
                            - Le Pen   >     3300

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès