Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Interview de Jean-Marie Le Pen

Interview de Jean-Marie Le Pen

Jean-Marie Le Pen est le premier candidat aux présidentielles à avoir accepté d’être interviewé, pour le PoliTIC’Show, par Nicolas Voisin et Julien Villacampa en partenariat avec AgoraVox et DailyMotion. La netcampagne présidentielle semble bel et bien avoir démarré...

Le débat commence maintenant...

Interviewer Jean-Marie Le Pen est difficile, et ceci même s’il ne s’agissait pas ici de débattre avec l’homme mais bien de l’interroger. Avant de commenter cette interview - voire avant de la visionner - je ne peux que vous recommander d’avoir lu cet article qui explique notre démarche, ainsi que de relire les précédents billets vous contant la construction de ce projet, né en mars 2006.

Ci-après, retrouvez quelques-unes de ces réflexions.

Jean-Marie Le Pen ne s’est pas prêté à ce qui était le but et le sens premier de cette interview : nous répondre sur la quinzaine d’items et de questions qui couvraient son programme, questions systématiquement posées à tous les candidats à la présidence de la République que je rencontre [...]. Je tenais à préciser que si je ne partage en rien ses idées, je ne vois pas en quoi cela devait m’empêcher de l’entendre [...]. Je défendrai avec vigueur et détermination la liberté d’expression et mon engagement au service du pluralisme, loin de toute "diabolisation", même, et surtout, si Jean-Marie Le Pen n’est pas un candidat "comme les autres", loin s’en faut. Ma conviction est que ce pluralisme et l’exigence d’équité dans le débat démocratique passent par le fait d’interroger tous les candidats à la présidentielle, et que nous avions choisi de ne pas commencer par celui-ci. Ce premier "invité" était au second tour lors du précédent scrutin et demeure 3e dans les baromètres des instituts de sondage (il est même en tête, si l’on en croit les RG). Jean-Marie Le Pen est réellement convaincu qu’il sera au second tour en 2007 et qu’il va l’emporter [...]. Vers la fin de l’interview vous constaterez que le ton change [...] et que son "directeur de la communication" nous fait signe d’arrêter cet entretien, ce que nous ne ferons que vingt minutes plus tard.

Voici donc la première émission de WebTV politique du PoliTIC’Show, les rencontres de "citoyens lambda" avec ceux qui sont le "quartet de tête" des prétendants à l’Élysée. Nous vous soumettons d’abord l’intégralité de ce premier entretien avec Jean Marie Le Pen sous forme de huit extraits composant le rush intégral . De vos commentaires, des points qui vous auront paru essentiels et de nos propres choix éditoriaux sortira le podcast vidéo final et, au regard des éléments recueillis, des documentaires (une série d’itw et de rencontres avec les "aspirants présidents") destinés à la télévision. Le choix de fournir d’abord le rush est explicite et inédit ; nous ne voulons à ce stade être taxés d’aucun parti pris au montage. Notre parti-pris est d’ores et déjà celui de ne pas masquer notre désaccord, de ne pas boycotter pour autant ce candidat et de filmer le visage au plus près de son expression.

Le prochain rendez-vous sera au plus tard fin septembre. Sont envisagés pour cette échéance : Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy, François Hollande, DSK, José Bové ou Michèle Alliot-Marie. Entre autres... Que tous les candidats prennent ces trois petits points pour une invitation !

Notre démarche n’est ni une propagande (nous ne "servons la soupe à personne") ni un lynchage annoncé. Oserai-je dire : "Je compte sur vous" ?! Débattons... Du fond. Du FN. De son poids politique. De Jean-Marie Le Pen. De ses idées. De son projet pour la France s’il était élu en mai 2007 président de la République française... C’est maintenant que peut (que doit) commencer le débat contradictoire.

NB : Les commentaires seront modérés a fortiori, c’est-à-dire effacés s’ils sortent du cadre de la loi.


PoliTIC’Show Le Pen part 1/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 2/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 3/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 4/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 5/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 6/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show Le Pen part 7/8
Vidéo envoyée par politicshow

PoliTIC’Show part 8/8
Vidéo envoyée par politicshow

Les vidéos sont hébergées et mises en ligne via DailyMotion. L’ensemble des vidéos sont diffusées ici sur Agoravox, Nuesblog et "chez vous" si vous le désirez. Toutes les vidéos du PoliTIC’Show sont libres de droit, hors usage commercial.

Pour voir les vidéos en plus grand format, cliquez sur "zoom" à partir des lecteurs suivants :

première partie (et article) > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361519

2° partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361133
3° partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361161
4° partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361216
5° partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/361755
6° partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/362178

7°partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/362390
8°partie > http://www.dailymotion.com/politicshow/video/363591


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (221 votes)




Réagissez à l'article

295 réactions à cet article    


  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 14 juillet 2006 22:37

    N’est-il pas possible de la voir en un seul morceau ?

    8 parties, cela lasse la patience ...


    • Nicolas (---.---.226.221) 14 juillet 2006 22:59

      @ Courouve > si, c’est prévu, mais on va dormir quelques heures avant ;)


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 14 juillet 2006 23:23

        Merci. S’il y a un DVD à acquérir, je suis pour.


      • Carlo Revelli Carlo Revelli 14 juillet 2006 23:19

        Bravo Nicolas pour cette interview. Très bonne initiative aussi de la laisser en intégral et de faire intervenir les lecteurs (au moins ceux qui ne sont pas partis en vacance).

        Je suis assez content qu’on publie une telle interview à la Une sur AgoraVox, de plus est un 14 juillet. Soyons clairs, je suis aux antipodes des idées du Front National notamment sur les notions de race, nation et religion qui sont pour moi des notions universelles et non pas « régionales ». Ayant toute ma famille éparpillée un peu partout sur la planète, j’ai un peu de mal avec certains « concepts » propres à des partis comme le FN en France ou encore pire la Ligue Lombarde en Italie. Cela étant dit, force est de constater qu’il existe une censure médiatique indéniable sur la figure de Le Pen et du FN, et comme il dit, c’est invraisemblable qu’il n’ai jamais été invité dans aucun talk-show non politique depuis des décennies.


        • www.jean-brice.fr (---.---.20.100) 15 juillet 2006 13:59

          Vous êtes aux antipodes des idées de LE PEN, mais vous êtes bien content de l’utiliser comme REPOUSSOIR, comme tous les affidés de la PENSEE UNIQUE, méthode que Mitterrand avait parfaitement mis au point ...


        • www.jean-brice.fr (---.---.20.100) 15 juillet 2006 14:03

          En tout cas, il y a une chose certaine, ce n’est pas lui qui trouvera la solution ...


        • Carlo Revelli Carlo Revelli 15 juillet 2006 14:26

          Pas sûr de vous comprendre... Repoussoir ? Pensée unique ? Le but de ce type d’interview « brute » est justement de permettre à tout un chacun de se forger son opinion. Et mon opinion est une parmi mille autres. En lisant les commentaires, vous verrez d’ailleurs que les avis des lecteurs sont très différents les uns des autres. Je ne vois pas de quelle pensée unique vous parlez.


        • www.jean-brice.fr (---.---.234.186) 16 juillet 2006 16:43

          Mais si vous avez très bien compris ...


        • Yves (---.---.67.248) 16 juillet 2006 17:55

          - Cette interview n’est que l’application du principe démocratique ... !!!

          - S’agissant des « solutions » ... , laissons Laurent FABIUS les apporter ... , puisque , pour rappel , selon lui , « ... LE PEN pose parfois les bonnes questions mais y apporte les mauvaises réponses ... »
          - Avec le temps qui s’est écoulé depuis ce constat ... , FABIUS doit avoir trouvé les « bonnes réponses » aux « bonnes questions » de LE PEN ................ , il faudrait l’interviewer à ce sujet ..........

          - LE PEN n’a pas été impliqué dans des assassinats d’Etat de droit commun ... , tel celui du Prince DE BROGLIE ...
          - LE PEN n’a pas plusieurs milliers de morts sur la conscience , comme les politicards et hauts fonctionnaires qui ont autorisé l’utilisation des stocks de sang contaminés du C.N.T.S. ... et ont laissé se poursuivre la collecte de sang sans précaution ... , malgré les mises en garde du monde médical et scientifique ...
          - LE PEN n’a pas collaboré avec les bouchers exterminateurs HUTUS , ni ne les a protégés ...
          - LE PEN n’a pas participé à la faillite crapuleuse du Crédit Lyonnais ... , en laissant quelques 150 milliards de dette aux contribuables ... ( le ratio dette publique / P.I.B. de 66,6 % au premier trimestre 2006 ... , fait déjà « bénéficier » chaque français d’un passif personnel de 18.000 € au titre du remboursement de cette dette ... )

          - Ceci étant ... , si LE PEN paraissait grave en s’apercevant de ce qu’il se trouvait au second tour en 2002 ... , et s’il n’a pas exposé son programme pour 2007 ... , c’est simplement parce que , comme il l’avait dit à la télévision il y a quelques années , il n’a pas d’ambition gouvernementale ... , il n’est là que pour faire réfléchir les gens sur certains thèmes ............
          - LE PEN ne se fait pas d’illusion ... , il sait très bien que , dans une situation semblable à 2002 ... , son adversaire bénéficiera de tous reports de voix ....... , tel CHIRAC , passé de 18 % ( valeur réelle ) , à 82 % .............

          - Comment s’étonner de son score , lorque l’on voit que « L ’ ESCROQUERIE INSTITUTIONNELLE  » bat encore son plein ........
          - Ainsi , par exemple , le 5 juillet , verdict de la 11ème chambre correctionnelle du T.G.I. de Paris dans l’affaire des HLM de Paris , qui qualifie ainsi les faits jugés : « ... Dispositif de corruption , système de fraude de grande envergure , vaste trafic d’influence , filières de fausses factures , pacte de corruption qui a permis des détournements par dizaines de millions ... » ------------------- , et tout ça pour ne prononcer que des sanctions symboliques à l’égard des chefs d’entreprise jugés ... , les politicards bénéficiaires - notamment CHIRAC - étant absents du procès ... et jamais cités ...
          - Autre exemple , le 14 juillet , date de l’interview ... , CHIRAC faisait inviter à sa garden-party les « jeunes » de l’Etablissement Public d’Insertion de la Défense ... , création d’ALLIOT-MARIE qui annonçait , avec tapage médiatique , quelques 10.000 jeunes volontaires pour cette formation professionnelle pour la fin 2006 ...
          - Dans les faits ... , il n’y en a que 484 , garçons et filles ... , car ce nouveau « machin de la Ripouxblique » n’a pas de fonds pour fonctionner ....... Le contrôleur général en est réduit à faire la manche auprès - 1 ) de la Direction de l’enseignement scolaire pour qu’on lui donne du matériel pédagogique usagé ... et du mobilier déclassé ... - 2 ) de la Jeunesse et des Sports , pour qu’on lui donne des maillots et des ballons usagés ...
          - En outre , le permis de conduire , prévu au programme pour chaque stagiaire , a été supprimé ... , les demandes de véhicules pour transporter les stagiaires ont été refusées ... , le « salaire » mensuel de 300 € est payé avec retard ......................... En comparaison , les hauts fonctionnaires qui dirigent cet Etablissement public , percoivent entre 5000 et 8000 € par tête de pipe et par mois ... et ont été dotés d’Opel Vectra neuves d’un prix unitaire de 30.000 € ..........
          - ( source : dernier Canard Enchaîné du 12 juillet )

          - Et SARKOZY , qui vient de présenter son bouquin intitulé « Témoignage » ... , a déclaré qu’il éprouve de « l’admiration pour les qualités de Jacques CHIRAC et sa carrière exceptionnelle » .............................

          BONNE DIGESTION ... !!!


        • (---.---.241.7) 16 juillet 2006 18:00

          et une pensée pour jean marie svp ! jm président !


        • Yves (---.---.65.192) 16 juillet 2006 23:32

          Oui , c’est quand même bien pratique , pour certains intellos de mes deux , adeptes des clichés et des slogans éculés , ... d’avoir un LE PEN sous la main pour justifier leur existence ...

          - D’autre part , lorsqu’on est ministre d’Etat , et qu’on a les médias-laquais à sa botte ... , c’est aussi bien pratique pour faire campagne ... , tel SARKOZY qui , ce soir , s’était invité sur le plateau du J.T. de 20 h. de T.F.1 ... , pendant que , simultanément , sur France 2 , le J.T. faisait la promotion de son bouquin « Témoignage » , avec citation de déclarations racoleuses ...


        • didier (---.---.239.93) 28 août 2006 01:49

          C’est sûr il ne traine pas toutes ces casseroles, on ne lui en a pas donné la possibilité... Maintenant il est trop vieux, plus le temps... quoi que, connaissant le bonhomme, il pourrait nous pondre la pire des catastrophes en moins de deux...


        • Marc P (---.---.141.228) 15 juillet 2006 00:38

          Je respecte l’audace et l’intention des auteurs de l’interview et de M Revelli, mais parfois le courage est ailleurs que là où on le croit ou où on croit le placer...

          En tant qu’ouvrier puis petit employé j’ai toujours cotoyé assiduement et volontiers les victimes de cet individu,( ceux qui ont voté pour lui), pour trouver nécessaire de l’interviewer... avant le recueil des 500 signatures et la validation de la candidature en tout cas... N’y aurait il pas quelque procès en cours ??? Son parti serait tout simplement interdit en Allemagne où qu’on me détrompe...

          La diffusion de certaines de ses frasques racistes montrées sur France 3 en région mais pas repris au national aurait suffi à présenter ce personnage sous son vrai jour... Pas celui de « Montre Rien du Tout ou Presque »...

          Bref on aura les résultats qu’on mérite comme avec les Guignols et J Chirac...

          Un article un peu approfondi sur l absence de présence de JM Lepen aux talk shows fût une bonne base de réflexion et de tergiversation utile avant cet anti-14 juillet...

          Bien amicalement et en croisant les doigts.

          Marc P


          • Marc P (---.---.141.228) 15 juillet 2006 00:41

            petit correctif - omission

            « trop » pour trouver nécessaire de l’interviewer... Ttes mes xcuz

            Marc P


          • Jean-François. B (---.---.178.139) 15 juillet 2006 08:08

            Je vais essayer de répondre a Marc P. J’ai grandi, au sein d’une famille dont mon père était communiste, donc permettez moi déja, de juger ce parti. Mon père a quitté les communistes car ceci l’avait condamné à mort pour refus d’obéissance, et pas n’importe quel refus : Celui de refuser d’aider le FLN en ALGERIE pour faire des attentats et tuer des ressortissants FRANCAIS. Les Politiques de l’époque 1950 à 1962 et jusqu’à ce jour, à l’exception de Jean-Marie LE PEN aucun ne condamnera les méfaits du communisme. Qu’avez vous à reprocher a Mr LE PEN ?. de n’avoir jamais mis les mains dans les caisses de l’état, de dire trops de vérités,et de ne pas se mettre à genoux face aux vindictes de ceux qui ont la trouille de perdre leurs acquits. C’est vrai souvent il n’à pas la manière de dire les choses. J’ai entendu de mes propres oreilles les aventures communistes qui ont provoquées des drames pendant la seconde guerre mondiale,et racontées par eux ça donne plus de sens au mépris que j’ai pour eux. Ce qui est dramatique c’est qu’aujourd’hui, alors que nous essayons de faire l’Europe, 50 ans après la dernière guerre, pour le plaisir de se dire droits de l’homme, anti ceci, anti cela, nous montrons du doigt(vous constaterez que je dis nous), la génération des enfants amis de notre pays aujourd’hui mais dont les parents et grands parents avaient été des ennemis ; si redoutables avaient-ils été, nous n’avons pas le droit d’accuser leurs enfants et petits enfants, et c’est malheureusement ce qui se passe tous les jours, à des fins électorales. On peut apprendre l’histoire dans les livres,on peut se souvenir, il existe des archives, mais aujourd’hui il faut arrêter de faire des procès à tout ceux qui veulent donner un avis qui n’est pas le même que celui que l’on nous impose à écouter. La FRANCE a eue sa part de soufrance pendant les guerres, et si on parlai aussi de la soufrance des POLONAIS, des ESPANOLS, des BELGES, des TZIGANES, des ARMENIENS, et plus proches encore nos frères HARKIS.

            Voila Marc P, vous avez maintenant l’avis d’un FRANCAIS issu de diverses origines : CATALANE, SARDE,et TUNISIENNE. Et je suis fier d’être un homme droit et de surcroit de DROITE.


          • harakiri26 (---.---.241.240) 15 juillet 2006 09:23

            « de n’avoir jamais mis les mains dans les caisses de l’état »

            Il préfère le porte-monnaie des petits vieux ...

            « de dire trops de vérités »

            Il ne sait pas ce qu’est la « vérité ». Il a sa vérité, nuance, qui semble vous convenir.

            « de ne pas se mettre à genoux face aux vindictes de ceux qui ont la trouille de perdre leurs acquits »

            Quel courage de s’opposer à de tels « trouillards » ... Dis-moi qui sont tes adversaires et je te dirai qui tu es ...

            Salut les filles ...


          • harakiri26 (---.---.241.240) 15 juillet 2006 10:55

            Vu l’interview ...

            C’est courageux. Mais comme le fait remarquer Nicolas, c’est un peu dommage que Le Pen n’ait pas développé sur son programme. Même si celui-ci n’est pas "finalisé à 10 mois des élections, cela fait tout de même 20 ans qu’il n’évolue pas beaucoup ...

            Bref, il paraîtrait presque sympa comme cela ... s’il ne véhiculait pas autant de « haine » avec lui. Une certitude : s’il arrive à lisser suffisamment son discours, il sera présent au second tour !


          • Marc P (---.---.148.52) 15 juillet 2006 12:28

            @ Jean François B.

            Merci pour votre réaction... je ne veux pas sous estimer ce que vous me dites sur le PC et vous avez toute ma considération...

            Cependant mon sentiment est que s’agissant de JMLP, nous ne parlons pas de la même personne. Je parle quant à moi de quelqu’un qui utilise la politique et ses compatriotes à des fins méprisables, strcitement personnelles et de manière honteuses, et scandaleuses...

            Bonne journée.

            Marc P


          • RAMSAY (---.---.202.160) 15 juillet 2006 14:11

            @ Jean François B

            Edifiante chronique familiale qui prouve que les idées du Front National s’enracine dans un terreau populaire.

            Trop édifiante ? Sans aucun doute... Si le Parti Communiste Français s’est engagé activement dans la lutte contre la guerre d’Indochine et le soutien à Ho Chi Minh, il ne s’est malheureusement pas engagé dans la lutte pour l’indépendance de l’Algérie, ce que l’extrème gauche de l’époque lui a abondemment reproché.

            S’agit-il d’une confusion ? Pour ma part, je ne le pense pas, les travaux des historiens ayant suffisamment éclairci cette question. Les réseaux d’aide au FLN (ce que l’on a appelé les porteurs de valises) ont effectivement compté dans leurs rangs des communistes de toutes obédience tels l’internationaliste Henri Curiel et des membres du PCF agissant à titre purement personnel tel le petit fonctionnaire qui tenta de faire exploser un dépot d’essence à Oran et fut condamné à mort mais JAMAIS le parti ne donna d’ordre à ses militants d’aider le FLN, jugé trop nationaliste et incontrôlable à ses yeux.

            La mobilisation du PCF concernant la question algérienne se limita à des points périphériques comme le soutien aux Gaullistes contre l’OAS. Il fut aussi étrangement muet concernant le massacre du 17 octobre 1961, malgré les informations dont il disposait grâce aux syndicats policiers qũil avait pu infiltrer.

            Révisez votre histoire, documentez-vous mais, de grâce, soyez honnête !


          • CAMBRONNE (---.---.77.169) 16 juillet 2006 11:00

            @RAMSAY

            C’est interessant ce que vous dites à propos de l’action officielle du PCF pendant la guerre d’Algérie .

            Il existait quand même un parti communiste algérien qui lui était plus engagé et dont les membres ont pris le maquis avant de se faire zigouiller par le FLN .

            Ce sont effectivement des individus comme l’Aspirant Maillot qui en passant à l’ennemi avec un camion rempli d’armes se sont illustrés dans la lutte pour l’indépendance .

            Si on veut faire de l’histoire , rappelons qu’aprés la défaite française de 1940 Le PCF a joué la carte de la collaboration avec les allemands et que ce sont des individualités qui ont démarré la résistance en désobéissant aux ordres du parti .

            Parallèle interessant , non ?


          • Yves (---.---.64.188) 16 juillet 2006 18:46

            Normal cette collaboration ... , les communistes français n’étant qu’une « filiale » du Komintern , ils suivaient les directives des grands frères bolcheviks ...
            - Ainsi , bien avant le « pacte d’amitié » signé en août 1939 entre l’Allemagne nazie et l’Union soviétique ... , le N.K.V.D. de STALINE « travaillait » déjà avec la GESTAPO de HITLER ... , notamment en 1937 , pour remettre aux nazis les militants communistes allemands qui s’étaient réfugiés en Russie soviétique pour participer à l’édification du socialisme , et qui avaient été arrêtés dans le cadre des purges du Komintern et des sections de l’internationale communiste ... , de même que toute la section juive du parti russe - la Jewsekija - ...
            - Et , en FRANCE , nous avions notamment ARAGON qui nous composait ainsi le « prélude au temps des cerises » :
            - « ... Je chante le Guépéou qui se forme en France à l’heure qu’il est , je chante le Guépéou nécessaire de France ... , vive le Guépéou contre la Marseillaise , contre le Pape et les poux , contre la famille , contre tous les ennemis du Prolétariat ... »

            - Pour conclure avec Pierre DESPROGES :
            - « ... Andreï GROMYKO , ministre des affaires étrangères de l’Union soviétique pendant 28 ans , n’a jamis ri une seule fois en public , sauf aux obsèques d’ARAGON , dont l’inextinguible stalinisme en fit pouffer plus d’un dans plus d’une pissotière .... »
            - « ... stalinien pour pas un rond pendant 25 ans , Yves MONTAND est devenu anticommuniste à 800.000 francs de l’heure sur la Une , dans questions à domicile , le 19 décembre 1987 ... »


          • CAMBRONNE (---.---.233.34) 17 juillet 2006 10:31

            @Yves

            Merci pour votre contribution . Des livres trés intéressants ont été écrits sur le sujet mais qui sont lus principalement par des gens déja convaicus .

            Il faut ajouter que les premiers éléments de la Wermacht se sont entrainés dans des camps soviétiques pour contourner les interdictions du traité de Versailles .

            En ce qui concerne l’Indochine et l’Algérie qui étaient le sujet traité sur ce fil j’informe Monsieur RAMSAY que si le PCF n’a pas donné de consignes officielles ce sont bien des ouvriers communistes qui sabotaient le matériel d’armement qui partait pout l’indochine . Grenades qui n’explosaient pas ou trop vite , culasses en bois pour les Pistolets mitailleurs , etc etc .

            En Algérie le relais était passé au PCAlgérien .

            Cordialement .


          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 17 juillet 2006 10:42

            « Cependant mon sentiment est que s’agissant de JMLP, nous ne parlons pas de la même personne. Je parle quant à moi de quelqu’un qui utilise la politique et ses compatriotes à des fins méprisables, strcitement personnelles et de manière honteuses, et scandaleuses... »

            C’est aussi le portrait que je me fais de la personne. Si Le Pen était plus intéressé par ses idées que par sa personne, ça ferait longtemps qu’il aurait passé la main... Mais il aime trop se mettre en évidence pour cela.

            Et dans le fond, avancer masqué, est-ce un tel handicap pour lui ? Je ne pense pas, c’est le meilleur moyen de jouer la carte du martyr. Et Le Pen est assez habile pour cela, il sait justement exploiter les rares fenêtres médiatiques pour se montrer moins extrêmiste qu’il n’est (et comparé aux andouilles de la ligue du nord, Le Pen fait même figure de modéré...).


          • (---.---.73.165) 17 juillet 2006 13:57

            « Si Le Pen était plus intéressé par ses idées que par sa personne, ça ferait longtemps qu’il aurait passé la main... »

            Ben non, au contraire.

            N’avez-vous pas une conception de l’homme, euh, humaniste ? Alors en quoi défendre des idées nécessiterait effacer l’homme ?

            (sinon on a tous remarqué que le JMLP, lui aussi, aime bien passer à la télé et causer dans le poste ou aux foules rassemblées (les discours, son meilleur ’exercice’), et je ne vois pas du tout en quoi on en déduirait qu’il est dingue de son égo ni que « Si Le Pen était plus intéressé par ses idées que par sa personne, ça ferait longtemps qu’il aurait passé la main... » Pour défendre ses idées, à votre avis, il faut faire quoi ? mourir ?)


          • boudiba samira (---.---.235.117) 15 juillet 2006 00:50

            jean marie me fait si rire que je trouve bien dommage de ne pas l’entendre plus souvent, il donne tant de passion à son combat que sa fille passe pour une modérée. mon petit coté cynique aimerait le voir président ! la révolution se ferait plus vite, vive la république vive la révolution et vivent les états généraux


            • Dav (---.---.187.74) 15 juillet 2006 00:59

              Depuis un demi-siècle Israël est diabolisé dans les médias français. Depuis vingt ans, Le Pen est diabolisé dans les médias français. Israël comme Le Pen incarnent ce refus de la fin de l’histoire dont on nous rebat les oreilles. Non, nous ne voulons pas disparaître, et nous laisser tiers-mondiser et exploser sous les bombes humaines. Non, nous ne voulons pas du racisme anti-français, de l’antisionisme et de la destruction de l’occident. Le Pen a commis des excès verbaux, qu’il a regrettés. Sharon a commis des excès militaires. Mais ces deux hommes sont des guerriers qui refusent l’extinction de leur peuple pour complaire aux médias politiquement corrects de la France et d’ailleurs. Ils refusent la fatalité, dont Tocqueville disait qu’elle allait constituer l’apanage de la démocratie moderne, qui ferait des judéo-chrétiens que nous sommes des turcs. Ils osent et affrontent leurs ennemis, bafouent les mondialistes de tout poil pour qui le bon blanc, en Rhodésie, en France ou en Israël, est un blanc mort et soumis. Un catéchiste qui doit dialoguer avec le terrorisme, l’islamisme ou l’invasion, le néo-communisme et la liquidation d’un prodigieux héritage. L’immense succès des films impériaux comme « Gladiator » (produit par Spielberg) ou « le Seigneur des Anneaux » (produit par les frères Weinstein) a montré que l’occident ne voulait pas mourir et qu’il croit encore en ses valeurs. L’opinion publique européenne, en Italie comme en Autriche, en Hongrie comme au Danemark, en Belgique comme en France, refuse la fatalité. Merveilleux de courage, Jo Goldenberg, victime du terrorisme islamique en 1982, a soutenu Le Pen devant les caméras au soir du prodigieux premier tour. Au risque d’être diabolisé par un loustic comme Julien Dray montant sur ses grands chevaux, comme les dames patronnesses du PS qui voudraient nous distribuer des bons points de paternité ou de drouadlommisme. Mais qui incendie les synagogues ? Les potes ou les électeurs de Le Pen ? Les jeunes de banlieue ou les ouvriers écoeurés par l’immonde classe politique qui, comme les émigrés de 1815, n’a rien oublié ou rien appris ? Est-ce au parti créé par le collabo Mitterrand, qui s’est entouré d’enfants de collabos (Jospin, Védrine, Tasca, Bousquet et tant d’autres), de donner des leçons au FN, qui est le parti le plus capé en résistants ? Pauvre France décidément Le Pen n’est qu’au début de sa prodigieuse carrière. Il faut balayer la droite molle et créer un parti tory à la Thatcher ou un likoud français, sûr de soi et dominateur, pour emmerder les néo-gaullistes et les socialistes qui ont fait de la France le pays occidental le moins sûr du monde !


              • RAMSAY (---.---.202.160) 15 juillet 2006 14:19

                @ DAV

                - Belle illustration du courant Cukierman et consorts qui consiste à soutenir Le Pen par anti arabisme primaire, nostalgie de l’OAS, et ultra nationalisme israelien.

                - Stupidité politique ? Sans aucun doute. Le Front National se situe plus du coté de ceux qui remplirent les autobus en partance vers le Vel d’Hiv que du côté des Justes célébrés à Vad Yachem.

                Une preuve de plus que la haine rend aveugle..


              • harakiri26 (---.---.118.235) 15 juillet 2006 22:30

                +1

                Tout ça nous promet encore quelques bôôô massacres ...


              • jcm (---.---.0.12) 16 juillet 2006 14:23

                « ....pour emmerder les néo-gaullistes et les socialistes qui ont fait de la France le pays occidental le moins sûr du monde ! »

                J’aimerais bien que l’on fournisse aux lecteurs des comparatifs fiables et complets de la « sûreté » des différents pays occidentaux pour étayer cette affirmation !!!

                Je crains bien que cette question sécuritaire ne reflète rien de plus que la crainte qu’un certain niveau de sécurité ne soit pas au rendez-vous, et dans ce cas toutes les personnes qui réagissent ainsi ne sont animées que par la peur.

                Et c’est ce que l’on peut penser d’un certain nombre d’attitudes face à l’immigration (Immigration choisie : Sarkozy en tombeur des trouillards... ?).

                Comme élément de réflexion j’invite à écouter cette chronique d’Albert Jacquard, dont on peut retrouver la liste sur le site de France culture.


              • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 17 juillet 2006 10:44

                Pathétique. Avoir une telle phobie des arabes pour soutenir un homme qui a déclaré que ’Les camps de concentration était un point ded détail de l’histoire’ et que ’L’occupatiopn s’est globalement bien passée’. Les mêmes phrases dans la bouche du président irannien vous auraient fait hurler...


              • boudiba samira (---.---.235.117) 15 juillet 2006 02:20

                belle prestation dav, pour passer de 20% à50% y a encore de la marge, mais tout évolu si vite, en 2007 peut etre un sursaut de la nation, mais je t’avoue qu’ avant de voter je vais quand meme lire son programme !


                • LOUIS (---.---.246.105) 15 juillet 2006 02:53

                  Montrer sans arrêt des gros plans inutiles, c’est dégueulasse, le feriez-vous pour quelqu’un d’autre ? Cet entretien m’a cependant i ntéressé, quoique le jeu des questions y ait été aussi perfide qu’à la tv pour aboutir encore et encore aux mêmes obsessions sur le « détail » etc.C’est prendre les gens pour des imbéciles car vous ne vous adressez pas qu’à des internautes lobotomisés comme dans le roman 1984.J’admire le talent et la patience de M ;Le Pen den tout cas, sa clairvoyance, sa belle élocution, son habileté en bref son honnêteté car il faut encore être bien ignorant pour se figrer cet homme politique tel que diabolisé.Je suis d’ailleurs un de ceux qui croyait autrefois à ce portrait truqué par les médias, maintenant que je connais mieux mon histoire d France, la politique et ses roueries, les vraies idées de la soit disant extrême droite, mon jugement est bien plus calir et plus sincère et je suis persuadé, comme ceux de cette famille de pensée tant honnie, que de graves dangers (dont on ne voit que les prémices) nous atendent dans un très proche avenir.Et ça, c’est la marche de l’humanité, des sociétés qui périclitent, d’autres qui les remplacent etc. A bon entendeur !


                  • Nicolas (---.---.211.49) 18 juillet 2006 00:55

                    « Montrer sans arrêt des gros plans inutiles, c’est dégueulasse, le feriez-vous pour quelqu’un d’autre ? »

                    > oui, considérez cela comme notre/l’une de nos « signature(s) ». Je vous donne rendez-vous en septembre pour en juger ;)


                  • Gil (---.---.93.79) 15 juillet 2006 03:05

                    Bravo messieurs pour cette initiative qui a le mérite de tenter d’ouvrir le débat national à toutes les tendances politiques. Qu’on partage ou non les idées de Mr Lepen, il est tout de même une chose qui doit être respectée dans toute démocratie : le droit pour toutes les opinions d’être librement exprimées et argumentées. Aucun débat sérieux ne peut s’envisager que d’une seule voix et sans contradiction.

                    Vous ne précisez toutefois pas quels ont été les autres candidats contactés pour cet exercice ni les raisons de leur refus ou de leur report, si tel est le cas, pour répondre à votre interview.

                    Pourriez-vous précisez les raisons qui ont fait que Mr Lepen fut votre premier interviewé, plutôt que Mme Buffet ou Mr Sarkosy par exemple...

                    Peut-on imaginer plus tard également des débats politiques sur internet concernant les grands choix de société ?

                    Peut-on également inviter des chercheurs qui puissent préciser qui a raison ou tord quand il avance tel ou tel chiffre, pourcentage, etc... de manière à avoir une vision plus précise de la réalité. Par exemple, quand Mr Lepen avance le nombre de 10 millions d’immigrés récents, qu’est-ce que ça veut dire exactement ? que faut-il entendre par « récent », sur quel lapse de temps : 50 ans, 20 ans, 1 an ? Quand il parle du « coût social des 95 % d’immigrés qui seraient là sans travail », quel est l’ampleur objective de ce coût. Je crois que cela permettrait de saisir l’ampleur des phénomènes d’une part, et d’autre part de ne pas « fantasmer » à partir d’une perception éxagèrée de phénomènes.

                    J’ai hâte de découvrir la suite de vos interviews... Pour des « apprentis » journalistes, le travail est plutôt honorable... J’espère que les aspects plus concrets des diagnostics et des programmes apparaitront par la suite pour chacun des candidats.


                    • ant (---.---.223.2) 15 juillet 2006 03:16

                      Heu, oui, moi aussi il m’a fait sourire à plusieurs reprises, et c’est indéniable que son charisme n’est pas étranger à sa réussite (si on peut parler de réussite, il y a 82% des français qui ne veulent pas de lui !)

                      Mais bon sang, il faut lire son programme ! Il faut l’écouter parler ! On se rend compte par cette interview qu’il y a de nombreux sujets qu’il ne maîtrise pas :
                      - les entreprises et l’industrie ? Il sait juste dire qu’il préfère un russe à un hindou. Partageant « la même culture que Mitterrand », il accepte quand même de confondre nationalité et religion. Soit.
                      - les OGM ? Il s’en fout comme de l’an 40, mais il sait qu’une bonne partie de son électorat est rural et que ça les concerne. Or il ne sait pas trop quel est leur avis. Parce que merde, Bové il est de gauche. Il leur demandera à l’occasion.

                      On peut dire qu’il a le courage de s’attaquer à des problèmes réels (comme l’immigration et la radicalisation de l’islam). Mais il ne faut pas oublier qu’il n’apporte aucune solution, ou alors des solutions qui ne sont pas viables (les étrangers dehors, les frontières fermées, la peine de mort...).

                      Finalement, les problèmes auxquels ne s’attaquent pas les grands partis pour sauvegarder leur électorat, ce sont les mêmes auxquels Le Pen prétend apporter des solutions, qui ne sont là que pour stimuler l’imaginaire et la ferveur de son propre électorat.

                      Merci M. Voisin d’avoir eu le courage de lui faire face, mais on sent que vous essayez de temps en temps à commenter ses propos, et -c’est mon avis après un seul visionnage-, vous n’êtes pas toujours courtois, et je pense que ça a poussé le dir’comm’ à vous mettre à la porte. Mais vous avez su garder votre sang froid jusqu’à la fin, et pour ça bravo.


                      • (---.---.150.188) 15 juillet 2006 03:21

                        Interview intéressante (quoique la vidéo est finalement assez inutile ; une interview audio comme les précédentes aurait été aussi efficace et plus légère) ; par contre il y a trois gros détails problèmatiques ; d’abord vous ne parlez pas de l’essentiel : le programme. Vous allez me dire que ce n’est pas de votre faute : c’est vrai, mais hélas, à la suite de l’interiew, quelqu’un qui entendrait parler de Jean Marie Lepen pour la première fois n’a pas beaucoup d’éléments pour savoir si il doit voter pour ou contre lui... Un deuxième problème ; vous avez tendance, malgrès vos louables intentions, à ne pas être assez neutre ; comme vous l’avez dit, vous êtes là pour questionner et pas débattre avec lui, et vos questions parfois légèrements agressives et votre insistance sur des points de détails, ajoutés à une très légère pointe de cynisme ne servent pas vraiment cet objectif. On a l’impression que vous cherchez à vous distancier de lui, à montrer que vous ne partagez pas ses opinions ; mais vous l’avez dit une fois pour toute au début de l’interview, inutile de craindre... Quoi ? Le jugement des internautes ?

                        Bon, je suis sévère, vous faites un excellent travail au service du journalisme citoyen, et c’est l’essentiel ^^ J’espère que vous conduirez le prochain entretien avec autant si ce n’est plus d’expérience et d’efficité :)


                        • lt2ab (---.---.56.78) 15 juillet 2006 04:04

                          Très bonne initiative. C’est intéressant d’entendre la parole politique dans un nouveau format qui laisse le temps à l’homme politique de s’exprimer et à nous de l’écouter et/ou de le re-écouter. Dommage d’avoir relancé JM Le Pen sur ses vieilles casseroles, il a pu ainsi éviter de nous présenter concètement ce qu’il nous prépare en cas de succès.


                          • Yann (---.---.68.72) 15 juillet 2006 06:01

                            Je suis sacrément frustré mes baffles m’ayant lachées honteusement cet aprés-midi, de ne pouvoir entendre les propos de Jean-Marie Le Pen, mais le visuel et déjà trés attractif avec une intro à la ciel mon mardi(ceci dit sans sarcasme) et des gros plans que Jean-Marie Poiré(le réalisateur des visiteurs) n’aurait pas renié. Le débat avec le plus grand orateur Français de ces 40 dernières années est toujours instructif quand il se déroule sans frein et sur la durée, lorsque en somme il n’est pas contraint de saucissonner sa pensée en quelques slogans parfois douteux. Difficile de ne pas se dire que l’on se trouve en face d’un homme courtois qui maitrise le Latin et les évangiles comme peu de ses congénères politiques, un homme qui expose sa pensée avec un logorrhée envoûtante, presque charnelle, une sorte d’envoûtement donc, sans gravité puisque l’on connait le personnage depuis longtemps, les médias et les associations nous l’on présenté comme un monstre fachiste, un tortionnaire sanguinaire, un homophobe virulent, si bien que soudain l’image ne colle pas, les extraits du grand jury RTL bien souvent diffusées à la télévision nous reviennent en tête, quelques fractions de secondes d’un débat d’une heure, d’autres aussi, à base de jeux de mots vaseux volés à un meeting de campagne sans doute arrosé, et alors n’aurait t’on plus le droit de faire de l’humour en cette époque ? Il semblerait oui. C’est une époque qui quand j’y pense doit bien déconcerter des gens qui ont vécus la guerre, des gens comme Le Pen par exemple. Nous sommes en 2006, un certain référendum a fait bien des soucis à une classe dirigeante qui aurait bien voulu se débarasser des dernières prérogatives qu’elle n’avait pas déjà délègués à Bruxelles, des immigrés, par milliers mettent à sac leurs banlieues. Des petites émeutes qui ne feront que des victimes blanches oubliées des médias, les Français soudainement réalisent qu’il y a un problême, un problême qui justement avait était annoncé 30 ans plus tôt, par qui ? Par Jean-Marie Le Pen, et par chance ce visionnaire existe encore, et des jeunes gens abrutis par des bribes d’archives de télévision serinées en boucle, débilisés par une éducation nationale dont tout le monde connait l’idéologie, propagandisés par des journalistes sans couilles, insultés dans leurs intelligence par une classe politique inique, se mettent à réfléchir, et quand ils ont réfléchis ils votent Le Pen, et le plus fou ma bonne dame c’est que ces jeunes cons sont parfois juifs, c’est mon cas, y’a plus d’jeunesse !...


                            • Yann (---.---.9.217) 15 juillet 2006 22:12

                              Il est probable en effet, que l’auteur de cette entrevue n’ai pas de grandes difficultées à se caser dans une niche à gauchistes. Rejoindre en somme la cohorte vertueuse du journalisme résistant, résistant à la résistance tel des paons mitterrandôlatres, mais ne doutons pas qu’une fois la guerre finie ils seront les premiers à acheter des médailles. Mais le simple fait de nous offrir une interview de Le Pen mérite le respect, bien que comme toujours le journaliste en sorte diminué, comme accablé par la candeur qui affronte la lucidité, comme chamboulé. Le Pen lui en sort toujours grandit, ce n’est pas un hasard si le pauvre Chirac à refusé de l’affronter dans un débat démocratique, il se serait fait laminé,il aurait même perdu l’election. Un conseil à celui ou celle qui affrontera Le Pen au second tour : Ne pas débattre avec lui si vous voulez gagner ! ;;


                            • Yann (---.---.9.217) 16 juillet 2006 03:54

                              Samira le manque de sommeil vous fait déraisonner, il n’y a pas plus de bouc émissaire que de beurre en broche. Le fait de pointer du doigt le problême de l’immigration ne signifie pas que l’on souhaite exterminé qui que ce soit, seulement déchoirs de leurs nationalités tout ceux qui ne respectent pas les lois élémentaires tels que la vie d’autrui, expulser systématiquement les clandestins, et ne reserver les aides sociales qu’aux seuls nationaux avec des primes à la naissance pour endiguer le probleme de natalité qui semble vous faire rire, vous dites « les Français ne font pas assez d’enfants », les lois font tout pour les en dissuader et pour encourager en revanche une natalité allogène innassimilable car trop prolifique, je ne pense pas en sus que nous souhaitions être remplacés par des Africains, vous voyiez bien qu’il existe quelques tensions depuis que le seuil de tolérance est dépassé, imaginez vous que les Français ne fûrent jamais consultés pour validé ou invalidé l’afflux massif et constant de telle ou telle population, est-ce démocratique ? A terme si une solution n’est pas trouvée les conflits vont muter en guerre civile, c’est la marche évidente de l’histoire qui fait que les peuples colonisés se rebellent contre les occupants, nous l’avont accepté jadis lorsque il fallut choisir entre la valise ou le cerceuil, sans doute une facétieuse ironie de l’histoire que sa répétition perpétuelle. Ainsi comme nous souhaitont tous la paix, un régime autoritaire et le meilleur remède à la boucherie qui se prépare

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès