Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Interview exclusive de Jean-François Copé

Interview exclusive de Jean-François Copé

J.F Copé : « La notion de Parlement godillot est derrière nous ».

Interview exclusive de Jean-François Copé pour l’émission Border Lyne.
 
Le Président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale revient sur sa vision du fonctionnement des institutions aujourd’hui, notamment entre le Parlement et le Président.

Il affirme que "la notion de Parlement godillot est derrière nous". "Il y a un hyper président et un hyper Parlement en devenir. Cela se construit petit à petit", déclare M. Copé, ajoutant : "je pense que l’on sera totalement opérationnel à partir de l’été".

C’est vrai que les débats sont plus faciles quand l’opposition est en vacance... En tout état de cause, pour lui, s’il estime que pour les parlementaires de la majorité "il faut être loyal à 100% au président de la République", car la "vraie fonction de commandement, c’est celle" du chef de l’Etat, il revendique "une liberté de débat et d’expression" pour les députés. "La manière dont je conçois la majorité, c’est la liberté de débat et d’expression et je suis garant de la liberté d’expression des députés", dit-il. Une liberté bien démontrée le 9 avril dernier lors du rejet de la loi dite "hadopi" pour cause d’une majorité mise en minorité au moment du vote.

S’agissant des partis, M. Copé juge que "le parti, c’est d’abord une machine électorale". "Les partis doivent être des machines à gagner les élections", ajoute-t-il en estimant que le "bon modèle" c’est celui "des partis à l’américaine". Monsieur Copé, des projets pour 2017 ?

 
 
Border Lyne est une émission satirique, animée par Lyne Stambouli et Franck Dana, qui tourne en dérision l’actualité du moment sous la forme d’un journal télévisé, à la façon des shows américains comme le « Daily show » de Jon Stewart. Notre programme est un enchaînement d’analyses politiques sérieuses, mais avec une bonne dose d’impertinence, illustrées par des sketchs, des faux envoyés spéciaux, ainsi qu’une partie consacrée à nos invités.
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 18 avril 2009 12:44

    Si la notion de parlement godillot est désormais derrière nous, elle a été remplacée par celle de Parlement absent. Cela peut être interprété comme un signe positif qui signifie que les parlementaires réfléchissent, ce qui n’était pas toujours le cas auparavant, mais c’est certainement aussi la conséquence d’un absentéisme chronique
    L’absentéisme au Sénat dans l’ancienne législature était déjà une réalité, c’est désormais la même chose aujourd’hui à l’Assemblée Nationale. La raison essentielle est le cumul des mandats auquel s’ajoute aujourd’hui une défiance de la majorité en place pour la politique menée par le Président de la République.
    A quand une réforme interdisant le cumul, la limitation à deux du nombre de mandats de députés et la suppression du Sénat ? Le problème, c’est qu’une telle réforme devrait être votée...et là, on perçoit les limites du système qui sait préserver les privilèges et avantages acquis.
    Je ne pense pas que l’on arrive à avoir un « hyper parlement » dans le contexte actuel. Par contre l’hyper Président est là et bien là.
    Contrairement au titre d’un de ses livres, Monsieur COPE, manie toujours aussi bien la langue de bois


    • Yvance77 18 avril 2009 16:39

      Ce mec là est à ranger dans la case « mange-boules-je-rêve-d’être- calife-à-la-place-du-calife »

      Il me fait penser à un Fabius de droite. Il veut être le premier des Français, mais il n’aura jamais le peuple pour lui par manque d’aura. Il ne fait pas réver les foules.

      Et puis question « traitritude » smiley c’est un bon aussi !!!

      A peluche


      • Daniel Roux Daniel R 18 avril 2009 18:54

        Quel sera le futur premier ministre de Villepin en 2012 ?

        1 - Copé
        2 - Borlo

        Devedjan n’est pas en lice car vraiment imbuvable même pour ses « amis politiques ». Cela ne l’empêchera pas d’y croire et de participer à la mise à mort du petit César.


        • Radix Radix 18 avril 2009 19:42

          Bonjour

          En effet le parlement godillot est derrière nous... Vive le parlement pantoufle !

          Radix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Borderlyne.fr

Borderlyne.fr
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès