Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Islam de France : tout n’est pas perdu... mais il y a urgence (...)

Islam de France : tout n’est pas perdu... mais il y a urgence !

L’éditorial mis en ligne vendredi 16 février 2007 par la rédaction du site Oumma.com, intitulé « Islam de France : Messieurs, il est temps de passer la main », est à la fois un cri d’alarme, un appel au secours et une mise en garde.

Le message de ces croyants soucieux de porter l’intelligence musulmane au cœur des débats de société doit être écouté avec attention. En premier lieu parce qu’il n’est pas courant que le comité de rédaction lui-même signe un article sur ce site, principalement voué à publier des contributions extérieures : cette fois, l’enjeu est suffisamment important pour qu’il mette la main à la pâte. En second lieu, parce qu’Oumma.com est sans doute le site musulman francophone le plus consulté au monde : même si tous ses lecteurs ne partagent pas l’analyse de son comité de rédaction (il suffit de lire les commentaires postés à la suite de l’éditorial), cette dernière reflète certainement l’avis d’un grand nombre de musulmans français « de base ».

Un cri d’alarme

La rédaction d’Oumma.com place les représentants officiels de la communauté musulmane - les organismes siégeant au Conseil français du culte musulman, qu’ils s’appellent Mosquée de Paris (MDP) ou Union des organisations islamiques de France (UOIF) - face au constat de leur échec : ils n’ont pas su, ils ne savent pas, ils ne sauront pas endiguer la vague d’islamophobie actuelle, qui risque de compromettre définitivement l’installation sereine des musulmans dans le paysage social français. « La force semble avoir pris définitivement le pas sur la raison », écrivent les responsables d’Oumma.com. A les lire, le point de non-retour est proche. Ils tirent la sonnette d’alarme et font le constat amer que « les valeurs jusque-là consensuelles, telles que la solidarité humaine et le respect de l’autre, sont de plus en plus abandonnées, pour laisser place à l’individualisme et au repli communautaire ». Selon eux, l’affaire des caricatures publiées dans Charlie Hebdo a fait la preuve de l’incompétence des prétendus organismes représentatifs de la communauté musulmane : ainsi, quand les musulmans de France « en appellent à la Justice de leur pays (...) ils se retrouvent au ban des accusés, non pas parce que leurs adversaires sont plus déterminés, mais parce que leurs représentants autoproclamés, désignés ou adoubés par un ministre-mufti, font peu de cas de leurs ouailles et lorgnent plus vers les ors de la République et les labels des grandes mosquées d’Orient, que sur le sort de fidèles aujourd’hui définitivement désemparés ». Et ils enfoncent le clou : « Ils ont montré leur impuissance par le passé (affaire Houellebecq) et semblent avoir oublié qu’une bonne cause mal défendue devient mauvaise cause lorsque l’impréparation vient s’ajouter à l’incompétence (...) Qu’il s’agisse de la mosquée de Paris ou de l’UOIF, le constat de faillite et d’incompétence est patent. »

Un appel au secours

Ce cri d’alarme est aussi, au nom de « l’immense majorité de musulmans silencieux qui ne demandent rien d’autre qu’à pratiquer librement leur foi dans le respect des lois de la République », un véritable appel au secours. Les rédacteurs d’Oumma.com présentent la situation de leur communauté sans fausse pudeur : « les quelque cinq millions de musulmans » vivant en France, ainsi que leur représentants, sont « peu rompus aux confrontations d’idées et aux débats ». Ils ne peuvent rester comme des brebis sans pasteur, ils ont besoin d’être aidés et de bénéficier de la bienveillance concrète des autorités de la République. A cet égard les rédacteurs d’Oumma.com soulignent que le populisme électoraliste de Nicolas Sarkozy est décevant : à l’entendre parler des « moutons égorgés dans les baignoires », l’auteur du surprenant essai La République, les religions, l’espérance semble, hélas, bien loin !

Une mise en garde

La colère est mauvaise conseillère : on mettra donc sur son compte les allusions malsaines aux prétendus privilèges dont jouiraient les juifs par rapport aux autres (les musulmans « ne sont pas assez puissants, ni influents pour faire voter des lois condamnant l’islamophobie par exemple. Personne ne viendrait à leur dîner annuel. »), ainsi que les raccourcis idéologiques (« La France s’enfonce doucement à droite » ; « G. W. règne en maître absolu » ; « Nous assistons impuissants à la colonisation de la Palestine »). Mais on aurait tort de négliger la mise en garde qui sous-tend les propos des responsables d’Oumma.com. Une mise en garde qui n’est pas une menace de leur part, car ils savent très bien que personne ne gagnerait au petit jeu de la politique du pire. Cette mise en garde porte sur trois points.

En premier lieu, le fossé croissant entre les élites islamiques et les musulmans "d’en-bas" risque de conduire ceux-ci à remettre en question la représentativité de ceux-là. De graves crises internes à la communauté musulmane pourraient en résulter. Si les autorités de la République s’en mêlent maladroitement, c’est-à-dire en soutenant mordicus ceux qu’elles ont « désignés et adoubés » (autrement dit les organisations siégeant au CFCM), elles risquent de se discréditer pour longtemps et de se mettre à dos une population qui a déjà du mal à se reconnaître en elles.

En second lieu, les musulmans ainsi livrés à eux-mêmes pourraient décider de se doter de la puissance et de l’influence dont les responsables d’Oumma.com les estiment privés - et ceci, en dehors de tout dialogue avec l’Etat. Or, comme le disait Nicolas Sarkozy lui-même il y a quelques années, « une identité humiliée est une identité radicalisée ». La violence est à craindre.

En troisième lieu, le malentendu qui semble régner entre les élites musulmanes et leur base, et par conséquent entre la République et les musulmans, se double d’un autre phénomène
- l’un et l’autre s’entretenant mutuellement : la dégradation de la condition économique et sociale d’un grand nombre de jeunes issus de l’immigration. Tariq Ramadan a raison quand il dit qu’on ne peut traiter l’un sans traiter l’autre. Si les jeunes et les femmes, les deux catégories sur lesquelles les responsables d’Oumma.com mettent l’accent, se sentent à la fois écartés du gouvernement de leur communauté et écartés de la vie sociale de leur pays, ils risquent de mener de front la lutte pour la reconnaissance de leur identité religieuse et la lutte pour l’amélioration de leur condition économique. Dangereuse accumulation des combats à livrer... « Le découragement des jeunes musulmans qui assistent impuissants au naufrage » est grand : « il est temps aujourd’hui de faire le bilan et les examens de conscience, de revoir entièrement sa stratégie et surtout d’inviter au débat démocratique les jeunes, filles et garçons, pour leur permettre de prendre eux-mêmes leur destin en main. »

Mettre la « question religieuse » au cœur de la campagne ?

Selon les responsables d’Oumma.com, tout n’est pas perdu, car « il est encore temps de passer la main. » Comment ? Nul ne le sait. La « question religieuse » est au cœur des défis auxquels la France est confrontée. Azouz Begag, ministre délégué à la promotion de l’égalité des chances, militant laïque sinon laïcard, l’a rappelé il y a quelques mois. Et pourtant, personne ne la pose sérieusement, en ces temps de campagne électorale... En mobilisant toute la créativité dont est capable une classe politique moins sclérosée qu’on ne veut bien le dire, il va bien falloir poser la question de notre organisation politique et sociale, c’est-à-dire la question du régime. Cela exige de renoncer aux discours populistes.

A cet égard, la responsabilité de Nicolas Sarkozy est grande : l’espoir qu’il a fait naître chez les musulmans - et chez les autres croyants - d’une laïcité ouverte et bienveillante ne doit pas être déçu. Il lui faut revenir à ses positions et à son positionnement de 2004. Par ailleurs, les deux phénomènes décrits plus haut, et dont Tariq Ramadan a vu qu’ils ne pouvaient être déconnectés, à savoir le sentiment d’humiliation ressenti par les musulmans et le sous-emploi des jeunes issus de l’immigration, doivent faire l’objet d’un programme politique ad hoc. Le chantier de la représentation officielle des musulmans doit être rouvert, et avec lui celui de la diversité sociale, quitte à instaurer, le temps de lancer la machine, une discrimination positive. Il y a urgence, mais tout n’est pas perdu. Tout n’est pas perdu... mais il y a urgence.


Moyenne des avis sur cet article :  2.59/5   (141 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • seb59 (---.---.180.194) 21 février 2007 14:36

    l’avis du conseil musulman, on s’en fout !

    Oumma.com c’est bien le site qui fait de la pub pour des voiles et des tchadors ? Je vois le genre... pas integriste du tout .


    • Marsupilami Marsupilami 21 février 2007 14:52

      C’est un article de propagande pour Oumma.com et Tariq Ramadan où quoi ?

      « La rédaction d’Oumma.com place les représentants officiels de la communauté musulmane - les organismes siégeant au Conseil français du culte musulman, qu’ils s’appellent Mosquée de Paris (MDP) ou Union des organisations islamiques de France (UOIF) - face au constat de leur échec : ils n’ont pas su, ils ne savent pas, ils ne sauront pas endiguer la vague d’islamophobie actuelle, qui risque de compromettre définitivement l’installation sereine des musulmans dans le paysage social français ».

      Ils n’ont pas su et pas voulu non plus endiguer la vague d’intolérance islamiste qui est à l’origine de l’islamophobie.

      L’échec du CFCM et de l’UOIF est celui des prétendues « élites musulmanes » largement contaminées par l’islamisme. On ne peut les remplacer par rien.

      Comme l’écrit l’égyptien Gamal Al-Banna, frère de Hassan Al-Banna, fondateur des Frères musulmans et grand-oncle de Tariq Ramadan, et l’un des très rares penseur libéral musulman :

      "La pensée dominante aujourd’hui dans le monde musulman est celle du salafisme [mouvement revendiquant un retour à l’islam des origines.] C’est elle qui domine dans les institutions religieuses telles qu’Al-Azhar, les universités islamiques saoudiennes et d’autres organismes musulmans. Non seulement ils sont adeptes de cette pensée, mais en plus ils s’en vantent.

      Nous disons qu’il n’y aura de véritable progrès qu’à condition de dépasser cette pensée. Certes, les “pieux ancêtres” étaient des personnalités éminentes qui maîtrisaient le savoir de leur époque ; certes, par leurs œuvres, ils voulaient servir l’islam et s’approcher de Dieu ; mais ils n’étaient pas de nature surhumaine ni infaillibles, ils exprimaient l’esprit de leur époque, une époque où les méthodes d’acquisition des connaissances étaient limitées par l’absence d’imprimerie et par la pauvreté des moyens de communication. Aussi considérable que soit leur œuvre, elle ne peut servir à affronter la modernité. Seuls les esprits bornés peuvent croire que quatre siècles de développement intellectuel - la révolution commerciale, industrielle, sociale, politique et culturelle - sont un fait négligeable. L’invention de l’imprimerie, de la radio, du cinéma, la télévision et dernièrement l’ordinateur ont mis la culture mondiale au bout des doigts.

      Le langage des salafistes est incompréhensible. Un Arabe peut étudier une langue européenne, qui possède des règles grammaticales et respecte une certaine rigueur, mais pas cette langue brouillonne, surchargée de références anciennes et bourrée de figures de style ridicules. Est-ce pour cela que nous voulons sacrifier la modernité et toutes les inventions et découvertes qu’elle a offertes à l’humanité ? Nous plaisons-nous donc dans un sous-développement qui fait que nous nous tournons vers un théologien au moindre problème alors qu’un gamin européen pourrait le régler tout seul ?".

      Source : Courrier International.


      • (---.---.15.209) 21 février 2007 19:13

        « ils ne sauront pas endiguer la vague d’islamophobie actuelle »

        Et il y a ceux qui s’y emploient activement à propager cette vague et même ici sur Agoravox.

        Cela fait « Chic » et « In » d’être islamophobe et en plus on a de l’écoute, de l’encouragement, l’on se sent important et on frétille de la queue !

         smiley


      • alilou (---.---.192.193) 2 mars 2007 16:53

        le commentaire ne me dérange que sur 1 point : la critique de la langue arabe est déplacée car non objective. pensez à la poésie arabe pré et postislamique, pensez a quelques chansons qui sont « avant-gardistes » dans le domaine des moeurs par exemple. la langue n’est qu’un outil:cela dépend de l’usage que l’on en fait. l’adéquation : langue/intégrisme/obscurantisme n’est nullement pertinente.


      • (---.---.147.127) 21 février 2007 15:14

        Tariq Ramadan est conseillé du gouvernement de Tony Blair pour la sécurité et professeur des religions à Oxford actuellement.

        Ca vous en bouche un coin, pas vrai ?!


        • (---.---.147.127) 21 février 2007 15:14

          erratum *conseiller


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 18:15

          professeur visiteur, pas Professeur.

          Il fait par ailleurs partie, avec d’autres, d’une commission ; il n’est pas Conseiller de Blair.


        • Momophile (---.---.214.45) 22 février 2007 00:14

          « Tariq Ramadan est conseillé du gouvernement de Tony Blair pour la sécurité et professeur des religions à Oxford actuellement.

          Ca vous en bouche un coin, pas vrai ?! »

          Non. Scum rises, comme on dit en anglais.


        • mcm (---.---.121.69) 21 février 2007 17:04

          Voici ce qu’on trouve au forum de oumma.com :

          http://www.france-echos.com/actualite.php?cle=5084


          • (---.---.15.209) 21 février 2007 19:15

            France Echo, le site preferé de mcm smiley


          • Mickaël (---.---.102.139) 21 février 2007 21:05

            C’est sur que France-echos, c’est pas du tout un site de fachos...


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 21:12

            C’est, peut-être, un site de beaufs (à la Cabu), ce n’est pas un site fasciste, et on y trouve des infos qui complètent utilement celles que l’on trouve ailleurs.

            Ils ont, avant tout le monde, informé sur le ridicule des Chinois à ménager la susceptibilité islamique sur le cochon en supprimant les images de cochon à la télé chinoise.

            Pour l’instant, la poste française sert encore le « timbre au cochon » (Nouvel An chinois), mais dans douze ans ?

            Des site comme France-Echos sont nécessaires au pluralisme républicain.


          • Stef (---.---.229.129) 21 février 2007 17:06

            A force de faire des procès...ils ne risquent pas d’etre bien vu chez nous...et il faudrait qu’ils comprennent que leur religion est en retard de qq siècle...surtout par rapport à la liberté de la femme.

            Plus de 500 crimes (officiel)au pakistan pour adultère et quand on fait bruler une jeune fille en France, on se pose la question sur les pb de la jeunesse...mais on siat bien que c’est avant tout un problème culturelle...

            Comme dit la pub, le 12, dehors !!!


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 20:44

              « leur religion est en retard de qq siècle...surtout par rapport à la liberté de la femme. »

              Non. L’essentiel est que leur religion date de l’époque où l’on croyait encore des choses comme « la Terre est plate ».

              Ce que l’on CROYAIT à l’époque où les religions se sont constituées, et ce que l’on SAIT maintenant - ne peuvent en aucune façon coexister, sauf à risquer la schizophrénie.


            • Momophile (---.---.214.45) 22 février 2007 00:20

              Stef (IP:xxx.x55.229.129) le 21 février 2007 à 17H06 : « A force de faire des procès...ils ne risquent pas d’etre bien vu chez nous...et il faudrait qu’ils comprennent que leur religion »

              Il faut appeler les choses par leur nom. Fatras de superstitions rétrogrades et malfaisantes, oui. « Religion, » non. Cinq minutes de plongée dans le Coran suffisent.


            • Le furtif (---.---.158.166) 21 février 2007 18:12

              En gros vous êtes pour un communautarisme plus fort et plus efficace....avec toujours ce très savoureux et pacifique argument

              • parce que sinon ????

              Sinon quoi ?


              • docdory docdory 21 février 2007 18:38

                @ l’auteur

                Ainsi , selon vous , Sarkozy avait fait naître l’espoir d’une « laïcité ouverte et bienveillante » chez les musulmans !

                « Laïcité ouverte et bienveillante » , c’est l’expression qu’emploient régulièrement les adversaires les plus déterminés de la laïcité !

                Un « laïque ouvert et bienveillant » critique la loi sur les signes religieux , admet la présence de crucifix dans les tribunaux , ne trouve pas inadmissible qu’on traite Charlie Hebdo de « raciste » et qu’on le traîne devant les tribunaux , estime normal que des filles voilées ou des sikhs à poignards soient admis dans les cours de récréation , ne comprend pas qu’on puisse affirmer que Tariq Ramadan soit un islamo-fasciste , ne trouve pas scandaleux qu’il y ait des menus musulmans dans les cantines scolaires , au mépris de toute laïcité , et enfin , cerise sur le gâteau , ne trouve pas grotesque et dégradant de voir ça dans les rues :

                http://www.dailymotion.com/visited/search/burka/video/x7ruj_how-muslim-wives-eat-pasta

                Vous , et le site Oumma . com , êtes les pires ennemis de la laïcité en France ! A côté , Sarkozy , qui pourtant est bien placé dans les ennemis jurés de la laïcité , ferait presque figure d’amateur !

                Quand aux débats internes du site oumma .com , que vous exposez complaisamment dans votre article, ils ont pour le lecteur moyen le charme quasi-stalinien d’une réunion du comité cental du parti communiste nord -coréen !


                • José Bouquinhas (---.---.210.206) 21 février 2007 20:00

                  Où sont, vous aussi, vos dirigeants NOIRS ? Il y a aussi des musulmans NOIRS, alors, je demande aussi des postes de responsabilités pour eux !

                  Les NOIRS doivent être partout en France !


                  • pinson (---.---.249.7) 23 février 2007 00:21

                    Les noirs doivent être partout en France....Ca me semble plutôt en bonne voie.


                  • (---.---.38.189) 21 février 2007 20:35

                    La France n’est pas encore Islamiste. Elle est laïque, et beaucoup entendent qu’elle le reste.


                    • liberté chérie 21 février 2007 21:16

                      Ne cédez pas aux misérables intimidations !

                      La France ne sera JAMAIS JAMAIS, au grand JAMAIS islamiste !! « Ils » se foutent le doigt dans l’oeil jusqu’au fond du burnous... smiley smiley

                      A propos, une ministre pakistanaise favorable à l’émancipation des femmes - Huma Usman - a été tuée par un énième fêlé du bocal islamiste, - qui n’en était, après tout, qu’à son 3ème meurtre pour raison de « moralité »...

                      Dans la même veine « progressiste », Lord Nazir Ahmed, premier parlementaire musulman britannique, a déclaré que « le voile est une marque de méfiance (sic !!) envers la culture dominante britannique »... On croit rêver !! Les grands-bretons seraient - en nombre et en culture - dominants dans leur propre pays ?? ça c’est un scoop !!! Premier parlementaire musulman ? Faudra donc pas s’étonner qu’il n’y en ait plus jamais d’autres !!

                      Signé : femme française laïque et progressiste - qui se sent pousser chaque jour un peu plus des ailes de féministe RADICALE face à autant d’imbécillités et d’arriération mentale...


                    • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 21 février 2007 20:38

                      Je comprends plus, alors vous n’aimez-pas « l’islam » du ministère de l’Intérieur et les "imams/flics sarkoziens ?

                      Vous me surprenez ?


                      • (---.---.148.117) 21 février 2007 20:53

                        en vertu des lois de la république, je me contenterai de dire :

                        les Belges sont des gens biens

                        j’adore même certainsFlamingands


                        • Briseur d’idoles (---.---.168.182) 21 février 2007 21:24

                          Si on s’occupait du judaïsme de France, car le problème n’est pas l’Islam !


                        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 21:29

                          Le problème est bien à la fois l’islam et le judaïsme.

                          Mais la supériorité numérique des musulmans a mis récemment en évidence un communautarisme juif ancien et assez discret, du moins en apparence (mais pas en influence, influence que Renaud Camus avait eu le mérite de signaler)


                        • Milla 21 février 2007 21:22

                          @ l’auteur,

                          Monsieur,

                          je vais vous dire, en cette année 2007, pouvez penser une seule seconde que la chose essentielle des Français d’origine magréhébine, et qu’ils soient musulmans on s’en fou, n’attendent pas que ces « connards » que vous nous citez leur donnent la pitence et le gite...donc ramadan et oumma.connard on s’en tape...

                          Dans votre prochain article, je vous propose de diffuser en direct des femmes à l’esprit ouvert, sisi il y en a ! qui n’ont ni envie de porter le voile, ni envie de se comparer à des animaux, c’est là votre problème, du dit et redit, et déjà vu, ça commence à bien faire !je peux même vous dire que mes propres parents n’ont pas subi toutes la conneries...

                          T Ramadan, d’accord, et on en ferait quoi ? je n’en voudrais pas même pour un en-cas, et j’ai moi même un article sur ce site, parcourez le et vous verrez que des français d’origine maghrébine n’ont pas forcément besoin d’une représentation, ne sont pas spécifiquement des « choses qu’on récupère », des abrutis de la prière.

                          J’ai écrit ce texte parce que à travers toutes ces conneries que j’ai lu un peu partout, j’ai peut être cette même sensation que V. Klemperer, d’ETRE GAZEE...

                          bien le bonjour

                          Milla smiley


                          • (---.---.38.189) 21 février 2007 21:28

                            Bravo Milla ! smiley


                          • Milla 21 février 2007 21:41

                            @ Briseur d’idoles T’as eu un accident de poussette quand tu étais petite, où t’as été bercée trop près du mur des lamentations ?

                            Non je dis qu’il y en a marre des sujets sans fin et débile, tout n’est que contradiction et pour amener quoi ? une bonne fois pour toute allons nous mettre en surbrillance les autres, ceux qui n’ont rien à voir avec ses reprérentants à la con...« les murs des lamentations », bah voyons, mais à cause de ces connards, c’est un site historique que je ne verrais certainnement jamais tu veux dire...

                            Milla smiley suis en pet


                          • Sab (---.---.15.209) 21 février 2007 23:39

                            @ Milla,

                            Je vous félicite pour ce post.

                            Il est plus facile de stigmatiser les immigrés, surtout maghrébins, les musulmans, les arabes et les noirs que de mettre en valeur tous ceux qui ont réussi parmi cette population et il y en a plus que ce que l’on peut penser.

                            Des femmes et des hommes qui se sentent plus français que certains français dits de « souche » (terme qui ne veut rien dire, au demeurant), des belles réussites dont la France peut et pourra en être fière. Des femmes et des hommes de tous âges qui seront aussi utiles à la France d’aujourd’hui et de demain comme tous les autres français. Des femmes et des hommes croyants ou non, qui n’ont besoin que du respect et de l’égalité.

                            Non, l’ « Air du temps » veut qu’on en parle pas de ces gens là, qu’on les humilie et qu’on bafoue leur dignité en se polarisant sur des amalgames et des raccourcis. Polarisation toujours négative : Cités, islamistes, racaille, quartiers difficiles, mosquées...Matraquage continue, quasi quotidien et Médias associés...Mégaphones et consorts...

                            Alors, je vous comprends, je les comprends (Toutes ces femmes et tous ces hommes) et même en tant que française (depuis cinq générations et donc issue d’immigration mais plus lointaine dans le temps), il y a des jour ou je me sens ou me découvre, malgré moi, contraint et forcé par mon incapacité à agir et à réagir, participer passivement mais avec honte à ce

                            « Gazage » ou ce qui, en devenir, pourra lui ressembler... !

                            Quant aux commentaires de ce fil ou d’autres fils de ce genre, traitant de ce sujet à « la mode », je n’y fais même plus attention pour la mesquinerie qui s’en dégage bien que cela me révulse à un très haut point.

                            Bien à vous.


                          • Tashidelek (---.---.184.232) 22 février 2007 00:29

                            Bravo Milla !!!! smiley


                          • Milla 22 février 2007 00:52

                            @ Sab,

                            Ma meilleure amie est née en 59 en algérie, et moi en france en 62, d’après vous qu’est ce qui nous rapproche ?

                            Milla smiley


                          • Sab (---.---.15.209) 22 février 2007 10:24

                            Bonjour Milla,

                            Question à multiples niveaux. Je passe sur la malheureuse guerre d’Algérie pendant cette période. Beaucoup des choses peuvent vous rapprocher mais j’opte pour une seule :

                            Je pense que ce qui vous rapproche est votre envie de vivre et de vous affirmer en dehors de tout asservissement, d’un coté, et de toute mise en tiroir étiqueté de l’autre.

                            Je ne sais pas, ma réponse n’est peut-être pas la bonne et j’aimerai connaître la votre.

                            Bien à vous


                          • (---.---.252.17) 22 février 2007 13:20

                            on s’en fiche de la communauté maghrebine, avec un roi descendant de prophète à leur tête !!!


                          • Milla 22 février 2007 14:55

                            @ Sab

                            Ma réponse est que mon amie française née là bas, et moi qui suis née ici, je ne suis pas plus acceptée là bas qu’elle et ni ici d’ailleurs... les faits historiques et les politques se débrouillent toujours pour que les gens payent, et voilà ce qui est injuste... alors que l’exogamie, la nomadisation sont des phénomènes que l’homme pratique depuis la nuit des temps, les tribus primitives sont un parfait exemple...

                            Résultat de toute cette polémique, cette connerie de médiatisation, j’ai fait une expérience le 7 février, j’ai envoyé un CV et suite à un contact voici le cheminement de l’entretien véridique :

                            - De quelle origine êtes vous ? : Kabyle.

                            - Ah ! Kabyle, alors vous vous entendrez bien avec l’une de nos employée qui l’est aussi : (moi)mais ça ne veut rien dire Madame, l’affinité n’est pas une question d’origine mais de feeling, d’idées et de complémentarité.

                            - Pratiquez vous le ramadan ? : moi,non je suis polythéiste ou athée (réponse toute faite afin de minimiser mon embarras, mais la réponse ne convient pas il fallait croire, en quoi je ne sais pas...)

                            - Vous fumez ! Ça se sent, j’étais fumeuse et suis très sensible à l’odeur : moi, oui mais je ne fume pas dans les locaux ou en travaillant.

                            - Lorsque vous déjeunerez si possible essayez de ne pas cuisiner de poisson, comme je vous ai dit je suis très sensible à l’odeur : moi, non, je peux manger juste un sandwich au jambon, et même juste une salade.

                            - Vous éviterez le ragotage parce que l’assistante en poste a « semé » la zizanie au sein du personnel (dix minutes plus tard cette même personne critiquait son laveur de vitre qui partait au Mali, il n’avait pas revu sa femme depuis 6 mois, et c’est impensable) : ah évidemment, mais en quoi cela me concerne t-il ?.

                            Des critères faussés par des préjugés et non relatifs au savoir et aux compétences. Nous sommes à un époque ou être maître des « mots » renforce le communautarisme, le langage qui, a une époque a dépossédé l’humain de la culture et de son humanité...

                            Monsieur ne faisait pas encore « pipi » tout seul quand la guerre du golf paralysait la france, Mitterand (jaloux de De C De Gaulle)a voulu sa guégérre, les infos c’était « aucun risque, les français de souches magrhébine sont kabyles », qui veut dire « hommes libres », et non pas « soumission » comme certains se complaisent à le traduire comme pour les asservir.

                            Allez sur le site de ce type, dieu partout, il en fait un commerce, dieu vote, dieu s’habille, dieu se vend, se parle aussi, mais normal, prof d’histoire ! qu’apprend il a ses élèves ?... et c’est la « théologie » aussi, « rechercher des vérités à travers des textes bibliques », quelle ironie ! il fait penser à tous ces scientistes débiles qui sont en train justememnt de propager l’islamisme, je n’y crois pas...

                            Heureusement nous avons Yves Copens, si la création le tracasse, ce grand homme pourra l’éclairer surement...

                            Merci Sab Milla smiley


                          • Milla 21 février 2007 22:03

                            « je cherche un homme » Diogène dixit, des siècles sont passés, mais... on cherche un Islam de France, en france...tout n’est pas perdu...même s’il y a urgence...

                            Diogène aurait adoré le tire... Milla smiley


                            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 22:14

                              Je n’en vois pas la nécessité ...


                            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 21 février 2007 22:16

                              Ces croyances qui datent toutes de l’époque ou l’on croyait que la Terre est plate, de quelle utilité peuvent-elles être au XXIe siècle, si ce n’est de nous ramener grave en arrière de chez arrière, en débile de chez débile ?


                            • Milla 22 février 2007 15:32

                              @ Courouve

                              tu as mal interprété ma phrase comme d’hab... mais bon pas grave...

                              Milla smiley


                            • Aïcha Qandicha (---.---.65.234) 21 février 2007 22:22

                              L’auteur, quand vous écrivez « La colère est mauvaise conseillère : on mettra donc sur son compte les allusions malsaines aux prétendus privilèges dont jouiraient les juifs par rapport aux autres (les musulmans « ne sont pas assez puissants, ni influents pour faire voter des lois condamnant l’islamophobie par exemple. Personne ne viendrait à leur dîner annuel. »). Pourquoi malsaines les allusions ? Avez-vous le culot de démentir un tel secret de Polichinelle ? Pourquoi au pays de Descartes, on range la raison dans le tiroir dès qu’on prononce le mot »juif" ? Oseriez-vous démentir le poids des juifs en France par rapport aux musulmans ? Trève d’hypocrisie ! C’est ça qui est malsain !


                              • musulman libre (---.---.92.201) 21 février 2007 22:37

                                Pour information :au 6eme siècle la terre est ronde chez les musulmans , plate chez les autres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès