Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > J’ai eu un cauchemar : un président « socialiste » réalisant un rêve (...)

J’ai eu un cauchemar : un président « socialiste » réalisant un rêve du MEDEF !

La droite a rêvé, Hollande lui, a osé : mettre fin aux cotisations familiales !

JPEG

Le président Hollande a clairement annoncé son intention de mettre fin à un principe de la Sécurité sociale instaurant des cotisations sociales pour financer les caisses de la Sécurité Sociale.

Il reprend à son compte une demande pressante et réitérée du MEDEF de mettre fin aux cotisations familiales.

Son propos est sans ambiguïté :

« Je fixe un nouvel objectif : que d'ici 2017, pour les entreprises et les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales, ce qui représente 30 milliards d'euros de charges, a –il annoncé. C'est la condition pour que les entreprises retrouvent de la marge – non pas pour leur faire plaisir, pour leur faire quelque cadeau. » 

C’est une victoire pour le patronat puisque cette cotisation représentant 5,4% su salaire représente 35 milliards, même plus que le chiffre annoncé.

« Ces mesures représentent une victoire pour le patronat. En annonçant la fin des cotisations patronales qui financent les allocations familiales – 5,4 % du salaire, qui rapportent chaque année 35 milliards d'euros –, M. Hollande a accédé à l'une des principales revendications du Medef. » souligne le Monde

La Droite avait réussi à faire éclater la sécurité sociale en branches, à supprimer les élections directes aux caisses et a rêvé de mettre fin au financement des cotisations familiales….

Ce qu’elle n’a pas osé faire, c’est Hollande qui le réalisera à moins que….

Mais là il ne faut pas rêver, tout dépendra de la mobilisation sociale et de son ampleur.

Qui financera les « allocs » ?

La CSG augmentée, encore une fois ….

Le président « socialiste » met fin au paritarisme dans la branche famille, principe même de la Sécurité Sociale, conquête ouvrière issue du programme du Conseil National de la Résistance.

C’est d’ici 2017, la programmation de l’abandon du paritarisme :

Plus de cotisations sociales donc plus besoin de participation à la gestion des caisses par des représentants des employeurs et des représentants des salariés, via les organisations syndicales.

La voie est tracée vers la construction d’agences, d’une nationale et d’autres régionales, l’échelon départemental risquant d’être abandonné.

La CSG ne suffira certainement pas pour financer les allocations familiales et la politique familiale et sociale, très vite l’austérité sera instaurée avec des coupes dans le budget de l’action sociale.

Le gouvernement satisfait le patronat, certes mais il se met à dos les organisations syndicales ouvrières qui ne pourront pas accepter un tel recul social et principiel.

Il se met à dos le mouvement familial, celui qui est attaché au principe même qui a donné naissance à la Sécurité Sociale.

Le gouvernement va aussi mécontenter une bonne partie du reste de sa base sociale….

Ce projet libéral développé par Hollande doit être abandonné !

 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (87 votes)




Réagissez à l'article

172 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 15 janvier 2014 09:02

    Hollande a mis le doigt dans l’engrenage du medef , à peine cette annonce faite que l’on entend parler de libéralisation du travail , ce qui signifie destruction des la protection des salaries.


    Bien entendu pour le medef cette annonce en contre partie d’embauche sera un objectif d’embauche sans obligation de résultat , il l’a dis le bougre d’ours du medef.

    Après c’est quoi la prochaine revendication de ces assassins qui ne pensent qu’aux profits et délocalisations et après ils s’étonnent que la consommation baisse en France.

    Philippe 

    • Fergus Fergus 15 janvier 2014 10:25

      Bonjour, Devphil.

      Oui, et le pire, c’est qu’il ne se passera rien dans le pays : les Français, totalement anesthésiés par leur fatalisme et leur individualisme, sont mûrs pour sa faire manger la laine sur le dos sans réaction. Je croise les doigts pour avoir tort, mais sans me faire trop d’illusions !


    • taktak 15 janvier 2014 14:15

      j’ai fait un article pour essayer de parler clairement de ce qu’est le projet politique de Hollande-MEDEF, histoire de reveiller les consciences

      baisser nos salaires :

      Hollande la guerre aux salaire les cadeaux au MEDEF en chiffres


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 19:30

      Merci Taktak, il est très bien ton article.


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 16 janvier 2014 07:39

      Bonjour devphil30,

      ’’ .. à peine cette annonce faite que l’on entend parler de libéralisation du travail , ce qui signifie destruction des la protection des salaries. ’’

      Vous avez mis le point sur l’objectif essentiel c’est à dire :
      la destruction des protections des salaries.

      C’est l’objectif indirectement avoué par Bruxelles (L’Europe) !

      Lisez cet article

      « Bruxelles presse la France de se réformer au plus vite »

      Un court extrait de cet article :

      ’’ Pas de répit pour la France. Si Bercy considère comme acquis le report à 2014 d’une baisse du déficit budgétaire sous les 3%, Bruxelles fait clairement savoir que ce sursis d’un an aura un prix : l’accélération des réformes économiques et sociales, bien au-delà de ce que le gouvernement a engagé jusqu’ici.’’

      accélération des réformes économiques et sociales = destruction des protections des salaries

      Ce qui est intéressant dans cette relation de la France et l’Europe est de voire clairement qui est le maitre (l’Europe) et qui est l’élève (la France) !

      Ceux qui n’ont pas encore compris ce que cela signifié de perdre la souveraineté trouveront ici un exemple flagrant. Ce n’est plus nous les citoyens européens qui décident de notre avenir mais une caste oligarchique (les multinationales et le monde de la finance) . Se sont elles, les multinationales et le monde de la finance, qui tiennent les règnes de l’Europe !

      Un rappel de l’histoire du CNR (Comité National de la Résistance)

      c’est au eux que nous devons notre système sociale qui est actuellement en cours de démantèlement comme au part avant les services publics !

      sur wikipedia on trouve cette information sur le Programme du CNR :

      Juillet 1943 : Le projet Laffon du CFLN

      Le projet Laffon comprend une Charte économique et sociale qui prône le dirigisme, c’est-à-dire, selon les auteurs du texte, « L’orientation et le contrôle de la production par l’État en faveur de la collectivité  », ce qui exige «  l’élimination préalable des féodalités économiques ». Dans ce texte, le terme « socialisation » (des grandes banques distributives du Crédit) est utilisé à la place de « nationalisation ». La charte du projet Laffon limite aux aspects techniques la participation des salariés à la gestion de l’entreprise, mais prévoit une participation des travailleurs aux bénéfices, soit à titre individuel, soit pour les œuvres sociales. En matière internationale, on trouve dans le projet Laffon l’idée que « des abandons de souveraineté nationale » devront intervenir « au profit d’une Communauté d’États supérieure » appelée également « Ligue Universelle ». Cette idée était également présente dans le programme socialiste.

      Ce programme de la CNR est la base de la ’’ future 5ème république ’’

      L’UPR c’est en très grande partie inspiré par le programme de la CNR adapté à notre aire de temps.

      Nous proposons aux français de se réunir temporairement au tour de ce projet pour pour restaurer la démocratie en France. Nous n’acceptons plus que le monde de la finance et les multinationales décident de notre avenir.

      Programme de Libération Nationale - UPR


    • Algunet 16 janvier 2014 10:14

      L’hypocrisie de la contre partie d’embauches... faut arrêter ! Ce n’est pas le Medef qui crée de l’emploi, ni l’Etat d’ailleurs, dans CE marché mondialisé et libéral, ce sont hélas la compétitivité et la finace qui permettent ou pas la création d’emplois en France (pardon en Europe car la France n’est plus qu’une région de l’Europe).

      On demande juste à ces parties prenantes de mettre en place les conditions pour retarder l’inévitable, à savoir un monde de dominants (banques) et de dominés (nous avec le Revenu Minimal - donc maximal - Mondial (le « RMM ») !
      En espérant que d’ici là un soubresaut des veaux dont je fais partie...


    • LoveArt 16 janvier 2014 19:44

      La libéralisation du travail a commencé bien avant, sous Sarko déjà, et reprise par Hollande dès son élection. Les accords de sauvergarde de l’emploi signés par la CFDT en sont un exemple. Il n’y a jamais eu autant de plans de licenciement et de chantage à l’emploi pour baisser les salaires et augmenter la charge de travail.

      Les syndicat de salariés dans lesquels de nombreux responsables sont au PS sont aussi responsable de cette dégradation libérale.

      La CGT, y compris, porte de lourdes responsabilités. Il faut savoir que les syndicats de salariés recoivent des subventions de l’Etat et des patrons ! Souvenez-vous de cette affaire ou les patrons de la sidérurgie donnaient de l’argent en liquide à des responsables syndicaux des salariés.
      De plus, par la gestion de comités d’entreprise, d’organismes paritaires, les syndicats salariés sont complètement corrompus.

      Ce qui ne veut pas dire que les syndiqués ou militants de base, le soient. A l’échelle locale, les syndicats se battent plus ou moins car ils s’agit de petites revendications. Mais à l’échelle nationale, ils s’interdissent tout mouvement d’ampleur, à même d’arrêter l’économie du pays par la mobilisation de tous les travailleurs et le blocage des voies de communication. Seule manière de mettre fin aux licenciements boursiers et au blocage, voire baisse de nos salaires.
      Le medef et l’Etat- rien d’autre que l’Etat des patrons- tient les syndicats par l’argent et les responsablilités qu’ils leur donnnent. Tout l’appareil des permanents qui ne travaillent plus, pour certains depuis plus de 20 ans, ne tiennent pas à devoir retourner sur la « chaîne » comme leur camarade.

      Attention, pas de vision binaire et schématique, cela ne signifie pas, que des délégués ne soient pas l’objet de mesure de licenciement. Ce n’est pas une corruption active mais passive qui part de la tête des syndicats. La tête est par contre clairement corrompu, le dégré de corruption est proportionné au dégré de responsabilité. Encore une fois, il y a une dynamique dans la corruption et une adaptation des corrompus, : des déliégués , des syndicats corrompus peuvent tenir un language très radical pour garder la confiance des travaillleus. Exemple, lors des grèves de 2005.

      Si bien que le combat est très difficile. D’autant plus, que les syndicats sont aussi à l’image des salariés. Nombreux sont les salariés très individualistes, convaincus qu’en ne bougeant pas, c’est son voisin et non lui qui sera licencié.
      Si les salariés avaient conscience de leur intérêt, ils s’organiseraient de par leur volonté, partout, contre le syndicats officiels pour se battre contre leurs patrons. Sans attendre qu’on leur annonce un plan de licenciement.
      Ce sont les salariés qui font les syndicats et non l’inverse. Pour tromper et gérer, afin d’assurer la paix sociale pour le patron, il faut avant disposer d’un certain poids, d’une certaine confiance. D’où la nécessité de syndiquer pour pouvoir dire aux patrons, voilà j’ai tant de syndiqués, si vous essayez de toucher aux avantages de notre appareil, on appelera à des grèves.

      Si le Medef demande des syndicats forts, il y aussi des conflits à l’intérieur du Medef, certains voudraient se débarasser des syndicats les plus combatifs, qui leur coûte de leur argent et qui leur paraissent peu sûr en raison de la combativité de leur base ouvrière, pour faire place uniquement à des syndicats de collaboration comme la CGC ou la CFDT où mieux des syndicats maisons directement aux ordres des patrons. Un vrai théâtre d’entreprise.


    • LoveArt 16 janvier 2014 19:49

      Lire : Exemple, lors des grèves de 1995.


    • howahkan Buddha Marcel. 15 janvier 2014 09:07

      Au delà de la peur et colère souvent légitime toujours suscité par le moindre changement au profit de celui qui a déjà tout, il y a une énorme nouvelle...la fausse dichotomie droite gauche est morte, ce sont les mêmes, pseudo extrêmes de tous bords inclus, il n’y a plus d’autre mode de vie que chacun pour soi....nique l’autre et cela est très clair..

      si j’avais été ultra riche je n’aurais pas fait çà j’aurais continuer à niquer le bon peuple endormi qui bosse pour moi sans faire trop de vagues....

      mais ces gens sont devenus de vrais psychopathes dangereux et ça se voit et çà c’est bien...alors c’est une bonne nouvelle......si si...si le bon peuple accepte l’esclavage qui arrive ce sera la fin de l’humanité , sinon......................ne pas oublier l’alliance éternelle à Usrael car maintenant perler de la france sans parler de son attachement a Usrael est un oubli a ne plus faire............

      est ce un acte anti semite ou prosemite que de dire cela.. ?

      merci chalot... smiley

      ps : je précise que ne regardant jamais la télé je n’ai pas regardé francois....


      • bourrico6 15 janvier 2014 09:20

        Ce qui n’empêche pas certains génies d’AV de venir nous parler de « terreur gauchiste ». smiley


        • Txotxock Txotxock 15 janvier 2014 09:40

          « Le gouvernement satisfait le patronat, certes mais il se met à dos les organisations syndicales ouvrières qui ne pourront pas accepter un tel recul social et principie »

          Bel optimisme ! J’ai peur de pouvoir parier qu’elles ont déjà accepté même si, pour la galerie, elle risque d’envoyer la populace dans la rue.


          • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 09:48
            Julie Gayet nommée à la villa Médicis par le ministère de la Culture

            Selon le Canard Enchaîné, l’actrice Julie Gayet a été nommée membre du jury 2014 de la Villa Médicis par arrêté ministériel, peu avant les fêtes....par la dame de LARD...ça il n’en a pas parlé.. ?

            Pour le reste de son discours....RIEN...des promesses encore et encore...« vous allez voir de quel bois je me chauffe... » ça va changer (il le répète depuis sa campagne électorale)..mais dans le fond rien ne change a part plus d’impôts et moins de liberté (ne parlons plus du chômage ou de la dette comme du pouvoir d’achat)...Un gros bouffon...un arnaqueur façon Sarkozy (d’ailleurs il fait la même politique)..Il attend les ordres de Bruxelles ou de Merkel...Son incompétence vient d’atteindre des sommets...notre pays est foutu avec lui et sa bande... !


            • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:33

              Allons allons Claude Michel, encore une entourloupe de « journaleux ». Il s’avère que cette dame avait été proposée par je ne sais quel comité mais que sa candidature avait été repoussée.
              Le bonjour à vous.


            • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 11:07

              Par Henri Diacono...C’est pourtant simple de se renseigner... ?
              Nous savons que vous faîtes de la propagande pour ce gouvernement en lisant vos commentaires... !


            • Taverne Taverne 15 janvier 2014 11:10

              Allons allons Henri Diacono, vous savez bien qu’une maîtresse, cela s’entretient., cela coûte cher. Qu’elle demande à François le ministère de la culture, elle l’obtiendra ! En tous cas, elle semble promise à une carrière foudroyante.

              Hollande est un mou qui se laisser mener par les femmes. Un poltron : s’il a caché sa liaison, c’est aussi par peur de sa maîtresse. J’ai noté qu’hier Hollande a repris son tic des anaphores à deux reprises (au moins, car j’ai raté le début). Ce tic s’avère être un leurre pour masquer sa pusillanimité, sa faiblesse à se faire respecter.


            • Taverne Taverne 15 janvier 2014 11:17

              Il serait peut-être temps d’envisager d’interdire les spectacles, lamentables et offensants pour l’intelligence, de cet humoriste-là !

              P.S : par « maîtresse », je désignais Valérie Treirweiler, la maîtresse officielle jusqu’à présent et « ex-première dame de France » ?


            • oncle archibald 15 janvier 2014 11:29

              @ Taverne : En tout cas il semble qu’elle ait entamé cette « carrière foudroyante » en foudroyant sa rivale. Clouée au fond d’un lit oui, mais pas par le vit royal, si j’ose utiliser ce qualificatif pour désigner le mâle appendice du père des enfants de Ségolène ... Abattue par la mauvaise fièvre que donnent la rage et le dépit. Sa vengeance sera à la hauteur de son humiliation, terrible !


            • Henri Diacono 15 janvier 2014 12:43

              A Taverne, d’accord pour les tics. Elles m’ont gêné au point de gueuler devant la télé « ...arrêtes bon sang ». Bien d’autres avant lui en avaient aussi . Souvenez vous des « vos voulez que je vous dise... » Comprenez moi bien, il n’entre nullement dans mes intentions de défendre un quelconque gouvernement. Je constate seulement que ce « mollasson » a tenu des propos lucides et même honnêtes. Attendons avant de, aussitôt, le jeter aux chiens.
              Je n’oublie surtout pas que la France est composée d’un panel de corporatismes exacerbés et qu’il sera difficile sinon impossible de la réformer en profondeur


            • Yohan Yohan 15 janvier 2014 13:49

              Retiré de la liste à la dernière minute. Hollande avait tenté d’y promouvoir Anne Consigny, une autre actrice fan de lui. D’ailleurs son Facebook m’interroge : cela m’évoque plutôt un tous ensemble dans le même lit. smiley smiley smiley

              francoishollande.fr
               »François Hollande me fait revenir au sens même de ce que le mot politique veut dire : vivre ensemble."



            • Yohan Yohan 15 janvier 2014 13:51

              Bien vu Taverne


            • at974 15 janvier 2014 17:32

              Les dames qui se battent pour lui doivent au contraire penser que c’est un dur.



            • appoline appoline 16 janvier 2014 12:55

              Dur de quoi ? On se le demande bien


            • CHALOT CHALOT 15 janvier 2014 09:48

              La CFDT acceptera peut être, au point où elle en est : pseudopode du pouvoir...La CGT, FO, SUD et la FSU ne pourront que s’opposer

              Même l’UNSA risque d’être gêné

              • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 10:16

                Mais rien ne se passera...des rencontres stériles (il ne dispose pas de moyen pour faire cette politique en tout point celle de Sarkozy)..N’oublions pas que Bruxelles veille et c’est de cette ville que les ordres viennent...pas de l’élysée.. !


              • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:49

                Bruxelles veillera toujours. Avez vous imaginé une seule seconde la France quittant l’Union Européenne et poussant cocoricos sur cocoricos se lançant, solitaire et puissante, dans la compétition internationale ? Et pourquoi pas la France agissant de concert avec l’Allemagne construisant enfin une Europe forte,uniquement celle regroupée autour de l’euro ? Sans les english !
                De vous à moi je m’attends à une volée de bois vert et de... moinsses. Tant pis !


              • claude-michel claude-michel 15 janvier 2014 11:06

                Par Henri Diacono....Partir de l’UE rapidement est notre seule planche de salut...mais c’est bien trop compliqué pour vous de le comprendre.. !


              • bourrico6 15 janvier 2014 12:43

                Et pourquoi pas la France agissant de concert avec l’Allemagne

                Surement pas.
                L’Europe comprends 3 « prima donna », et aucune ne voudra céder sa place.
                L’exemple d’airbus devrait calmer les ardeurs des bisounours et des pro Allemands primaires.


              • Henri Diacono 15 janvier 2014 12:45

                Il est vrai Claude Michel, je suis un benêt et vous une lumière !


              • bourrico6 15 janvier 2014 16:49

                Il est vrai Claude Michel, je suis un benêt et vous une lumière !

                Considérer l’Europe comme un machin définitif.... comment dire.
                l’Histoire ne s’arrête pas, et cette Europe n’est pas viable, c’est un parasite qui tue son hôte bien trop rapidement à mon sens.
                Qui gagne quoi dans l’Europe et le monde du fric ou nous vivons, notre société est contre nature, elle favorise les plus nuisibles d’entre nous.

                Pour durer, il faut un idéal, il faut faire rêver un peu les gens, un projet de société, un but.
                Votre Europe ne fait rêver personne, elle est un cauchemard, elle n’intéresse pas les gens, elle est même devenue leur ennemi.

                Votre Europe sombrera dans la violence, qui reste le dernier moyen d’expression de ceux qui n’ont plus rien, ni vie, ni avenir, ni rêve, ni dignité, rien.
                Il est probable que l’on débouche sur une dictature, ils sont tellement à la réclamer avec ardeur.

                Alors quelque part oui, vous êtes un benêt bien naïf de croire que c’est figé pour l’éternité, car il n’en est rien.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 janvier 2014 19:37

                henri Diacono
                Parce que l’ Allemagne a d’autres intérêts que nous, et qu’elle est plus intelligente que nous, elle s’occupe de ses affaires...

                « Comment l’Allemagne a saboté l’union bancaire »

                Si la France, 5e puissance économique du monde, ne peut pas s’en sortir seule, (avec d’autres accords de coopération que ceux imposées par Bruxelles), les 180 pays du reste du monde qui sont des Etats souverains n’ont plus qu’à se suicider...

                C’est la souveraineté qui est la règle dans le monde, pas l’appartenance à un empire.


              • logan 16 janvier 2014 19:00

                Elle a bon dos l’UE. L’UE est une orga intergouvernementale, les gouvernements français successifs, l’UE ne leur a jamais rien imposé c’est une fable pour détourner les gens des vrais responsables.
                C’est au contraire le gouvernement français, avec l’Allemagne, qui imposent l’orientation actuelle de l’UE. Les vrais responsables ils se pavanent tous les jours dans les journaux du 13h et du 20h sous l’habit de ministres et de président.


              • julius 1ER 17 janvier 2014 13:13

                @bourricot


                ce que tu dis est juste, trop de gens ont une vision figée de l’histoire, revenir dans les frontières sans aucun changement sur le fonctionnement de l’économie, ne sert à rien d’autant plus que en Europe nous ne sommes pas les seuls à penser, ce que moi je vois en croisant les infos, les forums, d’autres le voient et pensent comme moi, j’ajouterai que le nationalisme est mortifère, rien ne sortira de bon, d’un retour au national-socialisme, si ce n’est la haine et le chaos ; il faut mettre en place une plateforme commune et des projets communs qu’il faut soumettre à ceux qui veulent vraiment une autre politique, autrement point d’issue .......

              • zygzornifle zygzornifle 15 janvier 2014 10:23

                Comme je l’ai toujours dit : Hollande c’est « peau d’âne », une peau se socialiste avec un mec de droite dedans....


                • iris 15 janvier 2014 17:42

                  hollande c’es un politicien comme tous le autres -dans ce métier le mensonge l’opportunisme et l’art de bien courtiser ceux qui peuvent vous servir sont les principales qualités


                • bourrico6 16 janvier 2014 11:10

                  Et ils sortent tous de la même école, ou presque.


                • Taverne Taverne 15 janvier 2014 10:24

                  Si elle est menée intelligemment, cette mesure peut être créatrice d’emplois. On ne peu se contenter de créer des emplois aidés. L’ennui, c’est que Hollande a annoncé déjà toute une série de forces de blocages, commissions et rapports d’institutions diverses qui vont délibérer dans leur coin. Puis le vote au Parlement qui risque de dénaturer le projet initial. Donc l’efficacité n’est pas acquise d’avance, loin de là.

                  Pour ce qui est du financement, il se fera sur les familles après les Municipales par la réduction des prestations familiales et l’augmentation de la CSG. Celle-ci sera sans doute encore augmentée en cas de résultats positifs pour profiter de l’effet de la mesure, on annoncera quelque chose du genre : « vous voyez, le pacte a créé des emplois : soutenons le pacte par une nouvelle hausse de la CSG ! » Il ne faut attendre aucune économie du côté de la réforme de l’Etat.


                  • Henri Diacono 15 janvier 2014 10:38

                    Alors si j’ai bien compris il faudrait à la France un dictateur, n’est ce pas ?


                  • 65beve 15 janvier 2014 16:10

                    Bonjour Taverne,

                    « la CSG sera sans doute encore augmentée en cas de résultats positifs pour profiter de l’effet de la mesure ».

                    On risque fort aussi de voir le retour de la vignette auto.

                    cdlt


                  • DsrEvil DsrEvil 16 janvier 2014 14:59

                    L’europe n’est-elle pas déjà dictatoriale ?



                  • logan 16 janvier 2014 19:07

                    Cette mesure ne peut pas créer des emplois, car les emplois dépendent non pas des profits mais du chiffre d’affaire, et cette mesure n’augmente pas le chiffre d’affaire des entreprises, elle augmente simplement les profits.

                    Pire, parce que le manque à gagner sera compensé par des hausses de taxes pour l’ensemble des français, toutes choses étant égales par ailleurs, cela aura l’effet de réduire globalement le pouvoir d’achat des français.
                    Et vu qu’au final, les ménages sont les clients des entreprises, cela réduira le chiffre d’affaire des entreprises.

                    C’est une mesure récessioniste par nature, comme toutes celles qui consistent à faire des cadeaux aux capitalistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès