Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > J’ai rencontré François Bayrou ce matin

J’ai rencontré François Bayrou ce matin

 

À l’occasion de mon prochain livre, je rencontre nos politiciens. Je sors d’un entretien avec le patron de l’UDF. J’ai découvert un connecteur qui ne s’ignore pas. Bayrou comprend le Web parce qu’il l’utilise. Il a aussi compris que le Web ne se contrôlait pas, que la complexité ne se contrôlait pas, ce qui implique d’autres pratiques politiques. Bien sûr, j’étais aux anges.

Nous avons parlé du dépassement du clivage gauche-droite, de tout ce dont je discute souvent ici et sur mon blog. L’entretien s’est transformé en discussion. Nous avons évoqué la séparation des pouvoirs. Je lui ai dit : le nouveau pouvoir c’est nous, tous les citoyens, c’est le cinquième pouvoir. Il m’a dit : « J’en suis persuadé. »

Alors une idée m’est venue. Sans trop réfléchir, j’ai dit à Bayrou : « Vous voulez rencontrer le cinquième pouvoir, venez donc ce soir à la soirée blogs et politique. Les blogueurs de tous les partis seront là. » Bayrou m’a posé deux ou trois questions, a regardé son emploi du temps et m’a dit : « Ok, je viens, mais faites bien savoir que je viens à votre invitation, je ne veux pas m’imposer. »

Versac, je m’excuse, c’est moi tout seul qui ai pris cette initiative. Bayrou veut la séparation des pouvoirs, il me semble bon qu’il vienne à notre rencontre, au même titre que chacun d’entre nous, hors de tout cadre formel (et minutieusement préparé). Le propre du Web, n’est-ce pas de favoriser les connexions impromptues ?

Que les choses soient claires, je reste ni de gauche, ni de droite, ni du centre. Je ne vais pas prendre la carte de l’UDF ou d’aucun autre parti, mais j’ai envie de tout faire pour faciliter l’émergence d’autres voix politiques, celle de Bayrou ou d’un autre.

Demain, je ferai un compte rendu plus détaillé, tant de ma rencontre de ce matin avec Bayrou que de la soirée avec les blogueurs.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (247 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 27 septembre 2006 13:04

    Nous attendons ce compte-rendu ! François Bayrou semble avoir compris l’importance croissante de ce nouveau média dans le processus démocratique et c’est tant mieux. Il faut espérer qu’il agira pour protéger la liberté d’expression qui règne sur le net, comme ses positions récentes le laissent à penser.

    Fin politique (en tout cas plus fin que ne le laissaient entendre certaines émissions satyriques...), il a compris la leçon du référendum sur la constitution européenne, ou les échanges sur le net (pas toujours très objectifs mais c’est la loi de la liberté) ont fait basculer l’opinion vers le non. J’espère que cela ne conduira pas à une intrumentalisation du net par certains politiques à des fins de propagande (j’ai cru en voir la tentation chez certains), mais j’aurais plutôt tendance à faire confiance à Bayrou sur ce sujet.


    • Sam (---.---.201.61) 27 septembre 2006 14:06

      Un article pour annoncer un prochain texte...

      Accessoirement pour annoncer son prochain livre...Il est gentil. smiley


      • Stioupide Bob (---.---.11.49) 27 septembre 2006 14:17

        C’est pas faux :)


      • Icks PEY (---.---.232.221) 27 septembre 2006 16:05

         smiley c’est clair !

        J’ai voté un peu vite, alors ... j’ai voté OUI ... smiley


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 27 septembre 2006 14:14

        On peut aussi lire l’interview de Bayrou dans le Charlie-Hebdo de cette semaine.


        • Rage Rage 27 septembre 2006 14:15

          Bonne pub ! Bayrou est sans doute l’un des rares à avoir compris la « puissance de feu » d’un outil comme Internet.

          Je vous l’ai dit (cf article précédent de ma part, moi aussi je fais ma pub) la (r)évolution citoyenne est en marche !


          • Internaute (---.---.129.157) 27 septembre 2006 14:32

            Internet est un moyen de communication comme un autre. Il a l’avantage de proposer des visions différentes sur les événements. Maintenant, de là à parler de pouvoir, je me pose quelques questions. Quel est le nombre de gens réellement touchés par l’Internet, par rapport à la presse écrite (Le Figaro tire à 350.000 si je ne m’abuse) ou la télévision (24 millions regardent le JT ?). Quelque soit le forum et AgoraVox n’y échappe pas, le nombre de gens laissant des commentaires tourne autour de quelques dizaines. Ce phénomène est emplifié par la diversité des auditeurs. Quand Sarko parle à la télé, l’écoutent aussi bien les gens de l’UMP que des socialistes, LCR Le penistes ou je m’en foutistes. Quand un internaute va lire le site de l’UMP, je parie qu’à 90% il est un sympathisant UMP.

            Il serait intéressant d’avoir des statistiques article par article sur le nombre de lectures effectuées.


            • Tarte (---.---.74.97) 27 septembre 2006 15:23

              Je lis régulièrement les articles d’Agoravox, beaucoup moins les commentaires. En ce qui concerne ces derniers, au bout d’une dizaine, cela devient très rapidement illisible. Et cela tourne très rapidement aux querelles de personnes.

              Je ne pose pas (ou excessivement peu) de commentaires car : 1-J’ai déjà donné ailleurs 2-Ils sont vite noyés dans la masse 3-Si c’est pour « plussoyifier » ou faire des messages d’une ligne, cela ne m’intéresse pas.

              Le plus important, c’est que les articles soient lus.


            • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 17:55

              Peux-tu développer le concept du« plusoyifier »,je sens que cela va m’intéresser énormément ?


            • Sam (---.---.63.244) 27 septembre 2006 22:06

              Quand un internaute va lire le site de l’UMP, je parie qu’à 90% il est un sympathisant UMP. Il serait intéressant d’avoir des statistiques article par article sur le nombre de lectures effectuées

              Pas sûr..Je ne vois pas sur quoi tu t’appuies, mais tu as peut-être raison.

              Oui, des stat de lecture, mais elles ne te donneront pas le profil UMP ou autre de l’internaute lecteur...


            • Internaute (---.---.124.49) 28 septembre 2006 10:21

              @Sam

              Une simple intuition et une constation en regardant autour de moi. Rares sont ceux qui achètent à la fois Le Figaro et Libération. Pourquoi auraient-il une autre attitude sur le Net ? Chacun a tendance à vivre dans sa sphère.


            • Internaute (---.---.124.49) 28 septembre 2006 11:08

              Le déphasage entre les partis politiques au pouvoir et leur base électorale ouvre des brêches qui permettent à certains de proposer la troisième voie. Malheureusement celle-ci n’a pas de base politique et semble être plus opportuniste qu’autre chose. Bayrou a toujours été dans la majorité même si aujourd’hui il semble prendre ses distances. Les gens ont besoin d’une rupture, c’est à dire d’un changement radical de politique. Cette lame de fond a trés bien été vue par Sarkozy qui s’empare du mot « rupture » en espérant la récupérer mais qui ne propose au fond aucune rupture. Ni Bayrou ni Sazkorzy ne proposent rien pour défendre les intérêts économiques des européens. En ce qui concerne l’immigration, la rupture de Sarkozy consiste a donner la citoyenneté française à toute personne naissant en France (comme si un lieu de naissance faisait de vous un nouvel homme), à régulariser à tout va, à proposer la discrimination positive (tout est dans le langage, entendez « négative » pour les français) et a proposer maintenant le financement par le contribuable de la construction de mosquées en France. Où est la rupture ? C’est plutôt de la continuité. Sur tous ces sujets fondamentaux, Bayrou ne se démarque pas.

              A l’heure où on nous parle d’OPA, de concentration et d’autres mécaniques financières, reprenons leurs images car elles s’apliquent bien à la politique.

              Le PS et l’UMP sont OPAbles car leur flottant est trop important. Ils n’ont plus de minorité de blocage. Dans ce contexte Bayrou essaye de pomper le flottant.

              Un sondage paru dans Valeurs Actuelles résume bien la situation.

              « Si Hollande et Fabius étaient candidats, un tiers de l’électorat PS voterait directement Sarkozy, imités à 40% par les verts. Si c’est Royal, 42% des électeurs de l’UDF la choisiraient au second tour contre Sarkozy. » Avec une telle instabilité, un simple coup de vent pourrait pousser tout le flottant vers le FN.


            • zen (---.---.105.168) 27 septembre 2006 16:43

              « Que les choses soient claires, je reste ni de gauche, ni de droite, ni du centre. Je ne vais pas prendre la carte de l’UDF ou d’aucun autre parti, mais j’ai envie de tout faire pour faciliter l’émergence d’autres voix politiques, celle de Bayrou ou d’un autre »

              Allez comprendre...


              • machinchose (---.---.129.40) 27 septembre 2006 16:59

                quel est concretement l’interet de cet article sinon de flatter un peu l’ego de son auteur ?


                • roumi (---.---.74.206) 27 septembre 2006 20:04

                  comme d’hab !!!!!

                  roumi


                • zen (---.---.137.254) 27 septembre 2006 20:37

                  Quand un connecteur rencontre un autre connecteur, qu’est-ce qu’il se racontent ?...


                • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 17:20

                  Tout à fait Thierry.Il vient de m’arriver une expérience surnaturelle :m’étant assoupi quelques moments devant mon poste de TV branché sur la chaîne parlementaire,j’ai écouté notre Borloo disserter sur la loi de cohésion sociale:les choses avaient l’air de se dérouler gentiment et favorablement,puis je me suis reveillé en pleine conférence de presse de notre ministre Thierry Breton qui parlait de beaucoup de choses pointues,en gros que sa politique portait ses fruits et que tous les indicatifs remontaient au beau fixe,ensuite il a laissé le micro à Jean-François Coppé qui a joliment argumenté sur l’embellissement de notre paysage économique,avec un gentil humour non agressif,je me pinçais en me demandant d’où sortaient mes derniers cauchemars.Malheureusement,l’émission s’est arrétée avant les questions de la presse,ce qui m’a un peu attristé car j’aime bien le contradictoire.Enfin si nos ministres sont les magiciens qu’ils prétendent être,je les remercie infiniment.Maintenant on parle de la guerre en Irak:j’ai pas tout entendu mais il paraîtrait qu’elle n’a jamais eu lieu (on,là je déconne !) Bien à vous les Avoxiens.


                  • parkway (---.---.18.161) 28 septembre 2006 12:40

                    chanteclerc, tu as tout compris de la politique !

                    du vent , du vent ! et ça fait marcher les médias...


                  • kachine (---.---.216.140) 19 novembre 2006 15:57

                    bonjour à tous, j’ai 26 ans et je viens toutjuste de découvrir ce site. il m’est arrivé souvent d’avoir des visions, certaines que je n’ai pas compris, donc prémonitoires etc. Souvent on peut se demander si ce que l’on a vu ne vient pas tout simplement de nous même, de notre imagination, cependant une vision est arrivé un jour, et je n’étais pas seul, donc il ne parvenait pas de mon imagination. j’étais avec mon conjoint et nous avons passé notre journée à nous disputer, le soir lorsque nous nous sommes mis au lit, nous n’avons pas dormi et avons passé la nuit à converser sur ce qui n’allait plus dans notre couple. Cette conversation a entrainé une réconciliation. Aux environs de six heures du matin, alors que nous n’avions pas du tout dormi, nos yeux ont été attiré par la fenêtre. le ciel qui était quelques instant plus tot complêtement gris de nuages, laissait la place à un bleu profond. puis le ciel a commencé à flasher. on pouvait entendre comme une mélodie. Nous avons pensé à un effet de lumière à cause du jour qui se levait. j’ai donc été ouvrir la fenêtre, mais le ciel continuait à flasher, et à chaque fois qu’il y avait un flash, chaque fois le ciel était d’un bleu différent. Puis comme il faisait tout de même froid, mon conjoint s’est levé pour fermer la fenêtre. La fenêtre est en double vitrage et dedans deux baguette blanche forme une croix. si je vous donne ce détail, c’est parce qu’il prend toute son importance maintenant. En effet, la chambre s’est trouvé soudain baignée d’une lumière rose,les murs blanc étaient rose, toute l’ambiance avait changé de couleur. Et john m’a fait remarqué les baguettes qui forment une croix (dans la fenêtre). Elles étaient rouges, et plus on les regardait et plus elles devenaient rouges, et j’ai pris peur quand j’ai constaté que le rouge dégoulinait des baguettes, comme du sang. la on a arrêté de regarder, un peu paniqué, qu’est ce que cela voulait dire. Quand on a regardé de nouveaux tout avait disparu,la lumière rose, les baguettes redevenues blanches, et le ciel complêtement gris. Je n’ai jamais osé parler de ca à qui se soit, peur qu’on ne me prenne pas au sérieux, mais je n’ai pas compris ce que cela voulait dire


                  • Pascal (---.---.201.240) 27 septembre 2006 18:01

                    Je suis persuadé que François Bayrou y va en toute sincérité et sans la moindre arrière-pensée. J’aime de plus en plus cet homme. Il m’étonne (en bien) chaque jour un peu plus. On (le ’parisianisme bien-pensant’) nous l’a présenté trop longtemps comme un « provincial » sans importance dont ’on’ n’avait qu’à se moquer. C’était une erreur. Il est à l’évidence un brillant esprit, beaucoup plus intelligent qu’on ne nous l’a dit, sincère dans sa démarche, et surtout HONNETE ! Bien loin des magouilles et tripatouillages des fonds publics parisiens ...ou franciliens (mais ne traitons pas ceux-là de « racailles » pour autant). Non, vraiment, plus je me dis que Bayrou vaut la peine d’être connu ...et REconnu. C’est vrai que c’est un ’provincial’, mais au sens noble du terme ; pas un de cette ’intelligentia parisienne’ du m’as-tu-vu et des médias corrompus ou soumis ; tant mieux. C’est peut-être sa chance ; ou peut-être la notre ? On verra... Mais j’ai envie de croire en lui.


                    • Pascal (---.---.201.240) 27 septembre 2006 18:10

                      PS : Z’avez vu sa côte chez les français ?!

                      http://www.expression-publique.com/expression-politique/main.php

                      61% d’opinion positives,

                      alors que Sarko : un tout maigrelet ...40%

                      Z’allez voir qu’au bout du compte Bayrou va être au 2nd tour et que Sarko va s’étaler à la 1ère marche...

                      Pas pour me déplaire, je dois dire.


                    • chantecler (---.---.4.88) 27 septembre 2006 18:47

                      J’aimerais bien parceque ce Bayrou là défend des idées fondamentales sur le fonctionnement de la démocratie,sur les contre-pouvoirs,sur les dérapages et les insuffisances des parlementaires,etc.Aujourd’hui,j’ai écouté à la TV un député UMP qui semblait dégoutté du rôle de gaudillot que lui laisse son parti(il est temps).Un député socialiste aurait pu dire des choses équivalentes. Certe,il a affirmé son soutien à Sarko et critiqué Ségo,mais cela devient un sport national:j’attends les tirs aux buts.Bref peut-être des choses changent, grace au net et à Bayrou,mais gare à la récupération et puis François où te situais-tu ces dernières années ? C’est pas facile d’exister en politique:les locomotives demandaient beaucoup de charbon.


                    • flop (---.---.55.106) 28 septembre 2006 07:58

                      si ça pouvait être vrai !!!


                    • parkway (---.---.18.161) 28 septembre 2006 12:42

                      @ pascal

                      faudrait qu’il rejette le TCE, alors peut-être...


                    • Philippe Boisnard Philippe Boisnard 27 septembre 2006 20:21

                      très bonne initiative, il me surprend de plus en plus Bayrou, cela donne un peu d’oxygène dans la politique. Mais est-il prêt à prendre les risques de ce cinquième pouvoir ????


                      • Ben Ouar y Villón Brisefer 28 septembre 2006 00:33

                        Voir Bayrou sur http://myvox-brisefer.blogspot.com/

                        expliquer comment il a été « invité » dans le bureau de Le Lay après sa sortie sur TF1.


                        • Sophie (---.---.160.176) 28 septembre 2006 03:11

                          François Bayrou fustige les grands médias et fait celui qui s’intéresse à Internet. Pour moi ce ne sont que des « coups » afin de grignoter l’espace médiatique pré-électoral le temps d’une polémique, même si elle est justifiée. Sachant que le président et futur candidat de l’UDF a ignoré les sollicitations d’un site de chômeurs qui fait 100.000 visites uniques par mois et a déjà interviewé Arlette Laguiller, Jean-Marie Le Pen, Arnaud Montebourg, Nicolas Dupont-Aignan et d’autres, on peut se dire que François Bayrou n’est peut-être pas quelqu’un de si crédible que ça. Ou alors il est bien


                          • ZEN zen 28 septembre 2006 07:26

                            @Sophie

                            « François Bayrou fustige les grands médias et fait celui qui s’intéresse à Internet. Pour moi ce ne sont que des »coups« afin de grignoter l’espace médiatique pré-électoral le temps d’une polémique, même si elle est justifiée. »

                            J’espère me tromper , mais je pense comme vous, même si l’intégrité de l’homme n’est pas en cause. Que ne l’a-t-on pas entendu plus tôt sur ce problème des media, qui ne date pas d’aujoud’hui...lui qui s’est presque toujours aligné sur l’UMP au parlement,malgré quelques protestations de pure forme sur certains dossiers.


                            • machinchose (---.---.129.40) 28 septembre 2006 07:35

                              eh oui !

                              l’un des problèmes majeur des fanatiques de la sphère internet c’est qu’ils sont comme n’importe quel médias : ils se pâment dès lors qu’on les flatte. Ils n’ont aucune mémoire, aucun recul. Il suffit qu’on leur dise « oh la la vous êtes pas comme la méchante presse » et hop le type est le meilleur du monde.

                              J’aime bien Bayrou, mais si l’on se souvient de la vie politique, si l’on se place dans l’analyse un peu plus profonde sur le bonhomme le moins qu’on puisse dire est que son nouveau coté « miraculeux » est un rien discutable.

                              Enfin bon au moins tout cela nous révèle un peu ce que les LeMeur, crouzet et autres sont : des humains avec des politisations incroyablement prévisibles et totalement banales.


                            • rodrigue (---.---.185.122) 28 septembre 2006 08:22

                              Le dépassement du clivage gauche-droite présenté comme un objectif novateur est en fait une vieille lune incarnée dans les tentatives dites de « troisième voie » visant à une alliance disons schématiquement du parti socialiste et du centre-droit à partir de la démarche dit des majorités d’idées (voir Gaston Deferre, Edgard Faure and so on ...).

                              Nous sommes à la fin d’un cycle politique de partage du pouvoir entre le PS et la coalition UMP-UDF et la position de François Bayrou soutien jusqu’à peu de temps des orientations de la droite pure et dure et de l’UMP vise à faire croire à l’opinion qu’une alternative à cette situation réside dans cette fameuse troisième voie qui a l’apparence du bon sens et d’un équilibre raisonnable, SANS bousculer en profondeur les raisons qui ont conduit à l’actuelle situation de désespérance de larges parties de la population et à sa profonde méfiance des partis en place et des hommes politiques qui les représentent.

                              Et si cette tentative largement médiatisée depuis quelque temps et relayée par des blogers largement séduits par les orientations libérales était d’abord destinée à masquer l’existence d’une réelle alternative à gauche de la gauche qui entend s’attaquer vraiement à la logique du système et aux privilèges des actionnaires anonymes ?


                              • rantanplan (---.---.4.203) 19 novembre 2006 16:37

                                Mais Rodrigue ! Tu as vraiment du coeur !


                              • (---.---.115.196) 28 septembre 2006 09:46

                                En ce qui notre Europe concerne : Le parti libéral en France et en Allemagne est le seul parti qui sur les premiers pages les plus actuels stratégiques du parti publie des commentaires. Bien compris : les socialistes permettent seulement après une censure des commentaires. Le « Website » suivant des représentants du coin chrétien surtout en Allemagne a non seulement censuré tous les commentaires critiques mais aussi souvent entièrement supprimé(cf. s.v.p. « Lorsque nous avons fondé http://www.europeus.org, »(Commentaire par Christophe Nonnenmacher on 23 septembre 2006 17:20)).Ils se rappellent comme avec une exigence hiérarchique ce groupe arrogant « www.europeUS.org » des représentants établis dans le parlement européen sont apparus tout à fait ici sur Agoravox au début 2005 ;personne n’oublie de tels nez pâles. Le vent frais libéral agit :« Bayrou comprend le Web parce qu’il l’utilise. Il a aussi compris que le Web ne se contrôlait pas, que la complexité ne se contrôlait pas, ce qui implique d’autres pratiques politiques »(« J’ai rencontré François Bayrou ce matin » par Thierry Crouzet, le mercredi 27.9.06 Agoravox).


                                • DrZong (---.---.5.158) 28 septembre 2006 10:37

                                  On dira ce qu’on voudra, mais en tout cas Bayrou semble vraiment s’intéresser au Web. On n’a pas vu beaucoup de grands leaders dans l’hémicycle de l’Assemblée au moment de DADVSI. Lui, il y était. De mémoire, il me semble même qu’il a défendu le libre à la télé. ça commence à faire beaucoup ! Pour moi en tout cas, il est le seul à avoir compris l’importance du « 5e pouvoir ». Tant mieux !


                                  • Eloise (---.---.2.102) 28 septembre 2006 10:38

                                    Trois referendums, s’il vous plaît...

                                    - Sur les thématiques d’intérêt général, impliquant le devenir de la nation, nous devrions exiger des referendums ou la mise en place de réels processus de décision citoyenne.
                                    - La Puissance du net peut être utilisée pour un lobbying citoyen.
                                    - Nous ne souhaitons plus nous plaindre, nous proposons une action solidaire citoyenne.

                                    Proposition d’action citoyenne.

                                    1 - définir la ligne de l’action.

                                    Nous souhaitons que le prochain président de la République mette en place trois référendums dans les Six premiers mois de son investiture. Le premier sur la question du nucléaire civil et militaire. Le second sur la question des OGM. Le troisième sur les « class action ».

                                    Chacun de ces points mériterait d’être précisé et approfondi, mais l’idée est là.

                                    2 - Proposition d’action :

                                    Nous construisons un site internet qui a pour vocation d’informer les citoyens sur la ligne choisie, il est alors proposé à chacun de s’inscrire et de déclarer en son nom propre par exemple : « Moi, Elucubre Eloïse, demeurant ..., m’engage à voter aux prochaines élections pour le candidat qui s’engagera (en l’écrivant noir sur blanc et non en proférant de vaines promesses pré-électorales) à procéder à la mise en place des trois référendums ci-dessus définis et ce dans les six premiers mois de son investiture ».

                                    3 - Résultat.

                                    Le résultat pourrait se révéler anecdotique... si le site est mal fait, mal divulgué, si la proposition n’est pas assez claire.

                                    Le résultat pourrait ne pas se révéler anecdotique :

                                    Si une véritable concertation se met en place, concernant les questions que nous souhaitons voir abordées au grand jour, réflexions et débats destinés au final à synthétiser et énoncer de la façon la plus limpide les sujets de référendums. Si le site destiné à porter cette action bénéficie du soutien de la majorité, voire de l’ensemble des organisations et structures de l’alternative (style Greenpeace, ATTAC, Sortir du nucléaire...) Si nous nous rendons bien compte que nous sommes nombreux, très nombreux. Si nous relayons partout la possibilité d’un engagement au service de valeurs fondamentales.

                                    Pour défendre une émission comme « là-bas si j’y suis », 230 000 français ont signé une pétition. Pour défendre les intérêts fondamentaux de notre nation, combien serions-nous ? Imaginons entre 300 000 et un million de personnes... Combien cela représente-t-il en pourcentage d’électeurs ? Pour un candidat, par exemple de l’espace globalement « à gauche » du paysage dit « politique », ne serait-ce pas là un sujet tout au moins de réflexion, si ce n’est de tentation, si ce n’est d’incitation à faire autrement ?

                                    Il est temps de songer à nous offrir les moyens de notre action. Il est temps pour la pression accumulée de trouver ses voies prioritaires d’expression. Il est temps de resonger à la puissance du peuple.

                                    Eloïse Elucubre.


                                    • Internaute (---.---.124.49) 28 septembre 2006 11:11

                                      Le déphasage entre les partis politiques au pouvoir et leur base électorale ouvre des brêches qui permettent à certains de proposer la troisième voie. Malheureusement celle-ci n’a pas de base politique et semble être plus opportuniste qu’autre chose. Bayrou a toujours été dans la majorité même si aujourd’hui il semble prendre ses distances. Les gens ont besoin d’une rupture, c’est à dire d’un changement radical de politique. Cette lame de fond a trés bien été vue par Sarkozy qui s’empare du mot « rupture » en espérant la récupérer mais qui ne propose au fond aucune rupture. Ni Bayrou ni Sazkorzy ne proposent rien pour défendre les intérêts économiques des européens. En ce qui concerne l’immigration, la rupture de Sarkozy consiste a donner la citoyenneté française à toute personne naissant en France (comme si un lieu de naissance faisait de vous un nouvel homme), à régulariser à tout va, à proposer la discrimination positive (tout est dans le langage, entendez « négative » pour les français) et a proposer maintenant le financement par le contribuable de la construction de mosquées en France. Où est la rupture ? C’est plutôt de la continuité. Sur tous ces sujets fondamentaux, Bayrou ne se démarque pas.

                                      A l’heure où on nous parle d’OPA, de concentration et d’autres mécaniques financières, reprenons leurs images car elles s’apliquent bien à la politique.

                                      Le PS et l’UMP sont OPAbles car leur flottant est trop important. Ils n’ont plus de minorité de blocage. Dans ce contexte Bayrou essaye de pomper le flottant.

                                      Un sondage paru dans Valeurs Actuelles résume bien la situation.

                                      « Si Hollande et Fabius étaient candidats, un tiers de l’électorat PS voterait directement Sarkozy, imités à 40% par les verts. Si c’est Royal, 42% des électeurs de l’UDF la choisiraient au second tour contre Sarkozy. » Avec une telle instabilité, un simple coup de vent pourrait pousser tout le flottant vers le FN.


                                      • minijack minijack 28 septembre 2006 12:02

                                        Bah bah bah !

                                        C’est vrai que Bayrou est un type intelligent et apparemment bien plus honnête que beaucoup de ses confrères. Mais il n’en est pas moins assez ignorant de la technologie.

                                        Son attitude pouir le moins « réservée » au moment du vote de la Loi DADVSI montrait clairement qu’il ne connaissait pas le dossier aussi bien que Bloche (PS) ou Boutin (UMP).

                                        Je veux bien admettre qu’il soit un homme d’avenir, curieux et ouvert. Donc positivement un homme à suivre. Mais qu’on vienne dire qu’il est un « connecteur » au sens de familier du Net me paraît un tantinet exagéré. Hein ? Il relève lui-même ses emails ?... Ouaip, d’accord, c’est un bon début !

                                        .


                                        • Pas l’oie, pas pris (---.---.79.7) 28 septembre 2006 12:07

                                          « Malheureusement celle-ci n’a pas de base politique et semble être plus opportuniste qu’autre chose. »

                                          Et non, c’est exactement l’inverse, ça nous change des démagos de service.. et je comprend que cela vous inquiète....mais bon , ainsi va la vie....


                                          • Internaute (---.---.9.173) 28 septembre 2006 18:53

                                            Lire : La troisème voie n’a pas de base politique « différente ». Il n’y a que l’homme politique qui change.


                                          • Pascal (---.---.201.240) 28 septembre 2006 13:03

                                            En tous cas Bayrou, lui, et contrairement à Sarkosy !, ne suis pas des trainings de « PNL » dans une boite, et je trouve cela plutôt rassurant.

                                            Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le programme « PNL », cela veut dire : « Programme Neuro Linguistique ». On enseigne à quelqu’un (ici : Sarkosy, par exemple) : « Comment manipuler une personne par le langage »(sic). C’est enseigné le plus généralement à des commerciaux pour leur apprendre comment ’vendre’ n’importe quoi, même du vent, à un interlocuteur.

                                            Appliqué à un homme politique (apprendre à manipuler les gens par la parole), de cette façon, ...cela fait peur !

                                            A ma connaissance, en France, Sarkosy est le 1er homme politique à suivre ces cours de « Programmme Neuro Linguistique »...


                                            • minijack minijack 29 septembre 2006 13:48

                                              Sarko a-t-il vraiment besoin d’un entraînement PNL ? N’oubliez pas qu’il est avocat de formation. Un baveux, un menteur en argot. La langue il sait déja s’en servir... ;c)

                                              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès