Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > J.L. Mélenchon by the blogs

J.L. Mélenchon by the blogs

Quelques semaines après l’altercation qui l’a opposé à un étudiant en journalisme de Sciences Po., J.L. Mélenchon se prête à une interview de blogueurs. L’occasion de le laisser réagir plus en profondeur sur l’inextricable ambiguïté qui lie les médias, les politiques. À la fois critique et acteur du système, il évoque les aspects pernicieux des rapports d’influences sur lesquelles il entend peser.

Retour sur un coup de sang

À froid, il revient sur son “coup de sang” envers “les petites cervelles”. J.L. Mélenchon désigne “Le déchaînement de la meute” à son encontre. Il assume en refusant “d’intérioriser” en considérant cet épisode comme une victoire. L’Euro-député rappelle aussi ses saillies face à des figures du système, comme l’éditorialiste libéral J.M. Sylvestre.

Décrypter la dialectique médiatique pour la combattre

J.L. Mélenchon expose sa stratégie pour atténuer la puissance d’injonction des médias, créer le doute. Cette démarche s’inscrit dans le combat politique. Selon le leader du Front de gauche, ils sont naturellement inclinés à diffuser des programmes pulsionnels. Un effet de système.
Quant aux journalistes, il exige un niveau de rigueur équivalent à celui qui lui est demandé lorsqu’il intervient publiquement pour exposer ses arguments.

L’industrie normée de l’information

Après quelques considérations générales sur les programmes télévisés, J.L. Mélenchon met en exergue la norme non dite du média TV. Selon lui, il promeut une vision univoque de la société. C’est-à-dire l’idéologie consumériste en symbiose avec la pensée dominante.

La gauche, le difficile bilan médiatique

J.L. Mélenchon garde un attachement viscéral à ses années de pouvoir. Celle du début du premier septennat de F. Mitterrand. Il proteste contre le syndrome de la trahison génétique de la gauche durant ces années. Pour le leader du parti de gauche, il facile de juger a posteriori. Néanmoins, il concède “une erreur” d’appréciation sur la libéralisation des ondes. Qui a largement servi une idéologie qu’il s’escrime aujourd’hui à juguler.

 

Propos recueillis par :

Vogelsong – 28 avril 2010 – Paris


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • DIMEZELL 29 avril 2010 12:38

    Site conseillé par Mélenchon :
    http://www.agencebretagnepresse.com/
    Allez Méluche au placard !


    • Philou017 Philou017 29 avril 2010 12:55

      Et ta réflexion sur le sujet , c’est quoi ?
      C’est juste de mettre un lien sans explications et de dire au revoir, y a rien à dire....

      Faut faire gaffe, trop regarder les médias détruit l’intelligence. Il n’y a plus de temps libre de cerveau pour réfléchir.


    • DIMEZELL 30 avril 2010 07:11

      Depuis quand faudrait-il réfléchir sur le buzz autour du Mélenchon ?
      Je pense qu’il faut le prendre pour ce qu’il est, de la petite propagande.


    • Philou017 Philou017 29 avril 2010 12:50

      Mélenchon parait représenter la seule vraie réflexion politique dans ce pays, vu la qualité de ses analyses, sur des sujets qui par ailleurs ne suscitent aucune débat dans un microcosme politico-médiatique falot, superficiel et hyper-conformiste.

      Moi, ca m’étonne toujours que les gens aient pu accepter que les médias se développent sans contrôle, sans aucune assurance de qualité, de pluralité et d’indépendance.
      Et les partis politiques y compris, avec le PS en premier lieu, qui était au pouvoir pendant l’explosion des médias audiovisuels.

      Tout cela montre à quel point la réflexion et le débat sont atrophiés et dégénérés dans notre société.

      Par exemple, vu l’influence débilitante et destructrice des médias dans notre société sur le débat politique notamment, la plus grande priorité des partis de gauche auraut du être depuis longtemps la création d’un journal réellement indépendant, avec une charte garantissant la pluralité des expressions, des contenus et de la rédaction.
      Mais c’est toujours pas à l’ordre du jour....


      • kiouty 29 avril 2010 13:21


        "Moi, ca m’étonne toujours que les gens aient pu accepter que les médias se développent sans contrôle, sans aucune assurance de qualité, de pluralité et d’indépendance."

        Mais ça c’est très facile à expliquer ! C’est le principe de base des théories ultra-libérales quand même ! Il suffit d’expliquer à des gens qui n’y connaissent RIEN (et qui n’ont pas spécialement de contre-arguments à opposer sur le moment) que le libre-échange, la concurrence libre et non faussée et la déréglementation sont les conditions d’une croissance saine et prospère pour tout le monde, que la concurrence garantit la diversité de ton et de choix, et donc la liberté, que l’offre est régulée par la demande, que les mauvaises radios sont sanctionnées par de mauvaises audiences et que les bonnes sont favorisées et seront alors prospères. Donc cercle vertueux par le libre-échange et la concurrence libre et non faussée.

        C’est toujours le même blah blah théorique qui n’a évidemment rien à voir avec la réalité. Le problème, c’est que présenté comme ça, ça a l’air vachement bien et raisonnable, c’est moderne en plus, et les gens n’ont pas assez de connaissance pour comprendre les failles que ce genre de théorie contient. Parce que c’est de l’économie et que c’est trop compliqué à comprendre.

        Donc ce n’est pas une question de niveau de réflexion ou de débat. Le débat est confisqué par les économistes et les businessmens, et c’est très futé, parce qu’on oppose un discours d’expert à ceux qui n’y comprennent rien et qui ne voient pas le mal, et qui ne protestent donc pas sur le moment. Les mauvaises conséquences, on les voit toujours après, et l’enfumage est tel que la plupart des gens ne s’aperçoivent de rien.


      • @lbireo @lbireo 30 avril 2010 05:55

        je n’aurait pu dire mieux


      • pieroufff pieroufff 29 avril 2010 13:52

        Le seul a ma connaissance qui ai parlé de la création monétaire et de l’article 128 de Lisbonne.
        http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/melenchon-defend-les-cochons-26117

        dans le même genre sans langue de bois :
        Union Populaire Républicaine
        http://www.dailymotion.com/video/xct57y_discours-de-francois-asselineau-15_webcam

        compilation de videos
        www.eyeswideopen.over-blog.com


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 29 avril 2010 14:16

          La révolution citoyenne c’est le net, c’est lui qui a vaincu le complot pandémique h1n1 et secoué le prunier israelien à Gaza. C’est lui qui diligentera les prochaines élections et c’est parce qu’il représente un pouvoir réel que l’État cherche à faire taire le net citoyen. Mais le flot est si dense et puissant que le peuple l’emportera. Seuls ceux qui l’ont compris feront partie du train de l’information. Mélenchon fait partie de ceux ci avec un blog comptant des articles aux 750 réponses. Petit rappel sur le sujet : http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/votez-pour-l-ineluctable-vote-69391 et aussi ; http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/melenchon-pour-une-revolution-73217


          • Pyrathome pyralene 29 avril 2010 21:38

            c’est un burné le Mélanchon ! c’est un gars comme ça qu’il faudrait........

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

vogelsong

vogelsong
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès