Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jack Lang « Le PS est un arbre sec »

Jack Lang « Le PS est un arbre sec »

Quand j’ai lu ce qui suit , j’ai failli m’évanouir dans mon canapé... 

Martine une lettre vite !! En gros tu ne fous rien...

Le Parti socialiste "est devenu un arbre sec", estime Jack Lang dans un entretien que publie mardi le Parisien/Aujourd’hui en France. L’ancien ministre PS de la Culture propose que l’on confie un "mandat de six mois" à une équipe "d’action", un petit "groupe de responsables reconnus, respectés, expérimentés", pour "sortir le PS de l’enlisement".

Jack Lang dit apporter son "soutien amical et personnel" à la première secrétaire du PS Martine Aubry. Elle a suscité la polémique en adressant au député-maire socialiste d’Evry (Essonne) Manuel Valls une lettre pour le sommer de soutenir le parti ou "le quitter".

"Mais force est de constater que le PS est devenu un arbre sec depuis trop longtemps", ajoute M. Lang.

"La maison de la rue de Solférino éteint ses lampions du jeudi au lundi soir. Or, la politique c’est un métier, une affaire de pro. Il faut travailler, travailler et travailler encore pour construire une organisation neuve. Pas changer le nom, l’étiquette ou le drapeau. Quel intérêt ? On rêverait surtout que l’équipe dirigeante soit là à plein temps. Que nous ouvrions enfin les portes et les fenêtres à une nouvelle génération", fait valoir l’ancien ministre.

Jack Lang déplore que "par antisarkozysme primaire, on tourne le dos à des valeurs qui sont les nôtres", citant "la loi dite Hadopi qui vise à sanctionner le téléchargement illégal".

D’une "façon générale", a-t-il poursuivi, "on est frappé par le silence des socialistes depuis des années sur l’éducation, la culture, la Jeunesse (...) En fin politique, Nicolas Sarkozy a su s’emparer de certains sujets qui façonnent l’imaginaire collectif et que le PS laisse en jachère", constate l’ancien ministre.

Aujourd’hui, déplore-t-il, "tout est verrouillé" au PS "par des chefs de courants et de clans". Jack Lang préconise de "faire entrer des dizaines de milliers d’adhérents, en baissant radicalement le prix des cotisations : un euro pour les jeunes, par exemple". AP

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Fergus fergus 21 juillet 2009 10:59

    Jack Lang n’est plus qu’un pitoyable pantin, une pathétique marionnette prête à tout pour exister encore dans la politique française, fut-ce à lécher longuement et avec application le fondement du monarque en place afin de décrocher un poste prestigieux. Lamentable et grotesque !


    • jps jps 21 juillet 2009 11:08

      en février 2009 jack Lang est nommé « emissaire spéciale » de sarkozy pour se rendre à cuba... Tout est dit !


      • Vilain petit canard Vilain petit canard 21 juillet 2009 12:10

        Eh bien curieusement, je crois que Jack Lang a raison sur le diagnostic : quand il dit que le PS a laissé en jachère les thèmes dont s’empare Sarko, et qu’il paye son inefficacité et son incurie. Malheureusement, je crois qu’il a tort dans le choix de l’action corrective : dans le cas du PS, pas la peine de travailler plus pour arriver à quelque chose, c’est foutu d’avance. Il faut virer tous les dirigeants et recommencer à zéro à partir des militants. Mais ça c’est bien entendu exclu...

        Davantage de miltants (à un euro, on brade), ça veut dire : plus de nouveaux pour parler comme les vieux, et ça signifie bien en tout cas qu’il n’est pas question d’écouter ceux qui sont déjà là...


        • ZEN ZEN 21 juillet 2009 12:19

          Cet illustre habitant de la Place des Vosges fait un bon diagnostic, comme Eric Dupin, mais il « oublie » d’analyser les causes du dépérissement ,de parler de action/inaction au sein du Parti et de ses clin d’yeux du côté de l’Elysée...


          • Kalki Kalki 21 juillet 2009 12:48

            Et si le socialisme : c’est à dire ce qu’on entend pas le socialisme : la social democratie : c’est a dire pas de démocratie et pas de social... du capital, et du liberal était le probleme du parti qui se nomme socialiste.

            C’est un probleme idéologique, et le probleme est bien idéologie.


            • abdelkader17 21 juillet 2009 13:05

              Jack Lang l’infatigable promoteur du libéralisme culturel,artisan actif depuis 30 ans de la mort de la sociale démocratie qui ose parler d’enlisement, mais on croit rêver.
              Libéralisme économique et libéralisme politique et culturel ne sont que les faces d’une même pièce,Lang et sa bande ne sont que les architectes de la destruction des identités collectives depuis le début des années 80,les maitres d’œuvre du triomphe du capitalisme dans la gauche,de la priorité de l’économique sur le social.
              Leur idée c’est de normaliser la situation, et faire de ce qui reste de ce parti une simple réplique de la droite capitaliste réactionnaire, projet qui semble bien avancer.
              La politique n’est plus qu’un vaste théâtre, un champ de ruine dont les personnages ne sont que les instruments de légitimation de politiques scélérates aux ordres de la finance internationale.


              • pingouin 21 juillet 2009 14:49

                il se confond plutôt avec un arbre sec quand il se voit dans un miroir !
                dis aussi que Martine est une huitre avariée, ça fera une moyenne en terme d’humidité.


                • logan 21 juillet 2009 16:17

                  Si le PS est surement comme le dis Jack Lang un arbre sec, ( ce que n’importe qui peut constater aujourd’hui, c’est à ce titre vraiment mettre les pieds dans le plat ... ) , je pense que la pensée de Jack Lang est elle aussi totalement sèche ...

                  Nous expliquer que défendre Hadopi c’est défendre nos valeurs alors que même le conseil constitutionnel a tranché et a expliqué que cette loi violait bon nombre de nos droits fondamentaux, c’est quand même faire preuve d’une extrème mauvaise foi je trouve.

                  Jack Lang me semble à la dérive et ce qu’il dit n’a à mon avis plus le moindre intérêt.


                  • Reinette Reinette 21 juillet 2009 16:19

                    « La maison de la rue de Solférino éteint ses lampions du jeudi au lundi soir. Or, la politique c’est un métier, une affaire de pro. Il faut travailler, travailler et travailler encore pour construire une organisation neuve. Pas changer le nom, l’étiquette ou le drapeau. Quel intérêt ? On rêverait surtout que l’équipe dirigeante soit là à plein temps. Que nous ouvrions enfin les portes et les fenêtres à une nouvelle génération » Jack Lang


                    le peu de fois où je suis passée devant cette maison PS, rue Solférino, j’ai toujours pensé à un bunker ... ça me paraissait tout sauf accueillant !



                    Aujourd’hui, ... « tout est verrouillé » au PS « par des chefs de courants et de clans ». Jack Lang préconise de « faire entrer des dizaines de milliers d’adhérents, en baissant radicalement le prix des cotisations : un euro pour les jeunes, par exemple ».


                    comme si Jack lang n’avait jamais été dans un clan ou un autre ?


                    « faire entrer des dizaines de milliers.... cotisation à un euro pour les jeunes !!!

                    c’est carrément du raccolage... actif !



                    Sur RTL, Jack Lang a salué Manuel Valls, »une des personnes prometteuses du Parti socialiste".


                    Ah ! Notre Djack, la consolation de la conscience des traîtres, quand ils se comparent et qu’ils s’absouent en s’insultant !


                    • Massaliote 21 juillet 2009 16:34

                      Jack est tellement sec qu’il risque de flamber ! Si ça arrive nous joindrons ses cendres à celle du PS.


                      • Massaliote 21 juillet 2009 16:36

                        celles


                        • Gabriel Gabriel 21 juillet 2009 16:41

                          C‘est à cause de ce genre de type arriviste, égocentrique et menteur comme pas deux que les électeurs désertent les urnes et ne croient plus en la démocratie. Même dans un cirque il n’aurait plus sa place.


                          • barbouse, KECK Mickaël barbouse 21 juillet 2009 16:43

                            Un arbre sec(te) ou le nouveau cimetierre des éléphants...

                            ce qu’il y a d’amusant c’est qu’un homme politique véritable expliquerai qu’il a sa part de responsabilité dans l’assèchement de l’arbre, là où il parle de son parti comme s’il lui était extérieur a toute forme de responsabilité...

                            alors, qui va guillotiner Martine aprés Ségolène aprés Holland en espérant que ce coup ci ça marche et que le nouveau PS soit a nouveau considérer comme neuf et innocent au moins en façade ?...

                            pfff, pathétique...

                            amicalement, barbouse


                            • Kalki Kalki 21 juillet 2009 16:57

                              Le renouveau ? Encore faut il vouloir, et encore faut il pouvoir le vouloir et ca un esprit figé dans ses valeurs a du mal.

                              En général : il faut que certain meurt pour que d’autre vivent et pour qu’il y ai évolution, c’est malheureux : si« ils » (le parti) veulent vivre les éléphant doivent laisser la place, partir a la retraite : encore une fois va être difficile.

                              Au mieux ce qui sort d’un esprit de « socialiste », c’est la « démocratie participative »(suivre le lien)


                            • Dolores 21 juillet 2009 16:49


                              Depuis 1981 le PS n’a de socialiste que le nom.
                              Tous ceux qu l’on appelle les « éléphants et les »petits jeunes" qui sont sur leur trace ont compris que le néolibéralisme était bon pour leur propre porte-monnaie et qu’ils n’avaient pas de raison de s’en priver !
                              La notoriété, le pouvoir et l’argent, voilà tout l’idéal socialiste actuel.
                              Ils abandonnent une idéologie sur laquelle était fondée le PS, mais qu’ils n’ont plus, pour un poste chez Sarko.
                              Les militants ne sont qu’une tribu de béni-oui-oui. Les dirigeants ne comprennent pas que ce sont les électeurs qui comptent et que ceux-ci adhère de moins en moins à une idéologie qui n’est socialiste que dans le discours (et encore !).


                              • bernard29 bernard29 21 juillet 2009 17:37

                                Aujourd’hui, j’ai placé une bonbonne de gaz devant chez moi et je demande 30 000 euros pour ne pas la faire exploser. J’ai également mis une burqua afin de faire part au monde entier de ma détermination. J’espére interpeller aussi nos élus de gauche qui occupent les médias de leurs vagissements. Ça ne va plus . non ça ne va plus et je suis extrêmement écoeuré de constater jour a prés jour, que des élus, privilégiés, payés des sommes folles, nous bassinent avec leur états d’âmes pour savoir si leur parti est mort moribond, sec, ou dans le formol… j’en ai rien à foutre. De plus en plus de personnes meurent a petit feu de ne plus rien pouvoir payer dans votre société de l’esbroufe. Et ces cons payés 20 000 euros par mois, (s’il le faut je détaille ) sont tous assujettis à l’impôt sur la fortune. 

                                Non, je vous emmer… les Vals, Dray, Montebourg, DSK…Lang, les mitterrandiens qui nous ont bouché l’horizon pendant plus de 30 ans. Aujourd’hui taisez vous et profitez de votre fric bien mal acquis que vous avez volé aux citoyens et à la société française. Vous êtes des nuls, vous avez profité de la politique pour faire fortune et je vous emmerd..


                                • Bobland59 Bobland59 21 juillet 2009 17:48

                                  Ce traite au parti ose donner son avis, honte à lui ! Il a fait des pieds et des mains il y a quelques années pour avoir une circonscription toute cuite, car il se voyait jeter de partout . A calais, Boulogne il n’est là que lorsque la télé est présente, autrement hé ben il rame comme un diable pour être dans les bonnes grâces de sarko .
                                  Mais comme le petit nabot tarde à lui donner un poste à sa hauteur, il fait du grain à Martine pour avoir une meilleure place rue Solferino .

                                  Je lui souhaite bien du plaisir aux prochaines élections législatives, car nous dans le N - P.d.C nous en avons marre de ce clown .


                                  • cathy30 cathy30 21 juillet 2009 18:56

                                    Il doit vouloir sérieusement que son parti disparaisse, cela éclaircirait sa situation et justifierait ses choix à droite. (Même si les socialistes ne sont plus de gauche depuis longtemps).


                                    • Furtive Sentinelle Furtive Sentinelle 21 juillet 2009 19:53

                                       Un vrai jean-foutre doublé d’une fourberie sans égale, nous lui devons la fumeuse réforme de la Constitution et le non moins scandaleux raout à Canossa (Versailles) l’allégeance à Chouchou Number One. A sa décharge, nous lui devons la Journée des pipeaux dite encore de la Musique. Il s’agit de son seul fait d’armes au regard de ses désertions de terres électives et de ses manquements ordinaires. 

                                      En un mot comme en cent ; un vrai Jackass un pur Has Been.


                                      • Reinette Reinette 21 juillet 2009 22:17

                                        NOTRE GRAND LEADER bien-aimé Narko Ier Bling-bling a entrepris une oeuvre de salubrité publique qu’il faut louer jour et nuit, de l’aube au crépuscule : la modification génétique des socialistes. Ces OGM politiques, de Kouchner à Rocard en passant par Lang et Besson, vont en effet garantir la pérennité du champ politique et promettre de futures moissons électorales prodigieuses. Examinons ces belles plantes.


                                        Le Lang, belle fleur de pavé parisien, était aussi menacé que les vespasiennes de la capitale, édicules remplacés par les sanisettes Decaux. 

                                        Peu importe le rôle que Narko Ier lui réserve... dans quelle commission de quelle autorité morale ; la présence de Lang dans les équipes de notre Grand Leader adoré se suffit à elle-même. Lang sur le yacht de Bolloré ? Pourquoi pas ! L’appel au Lang prouve que l’ouverture en direction du show-biz à paillettes est une réalité et cloue le bec aux contempteurs de la gay pride. Car le Lang est aimé des jeunes qui pourraient être ses petits-fils.

                                        Pour quelle raison ? Des archéologues travaillent sur la question et devraient donner leur réponse dans quelques décennies.

                                         

                                         


                                        • Reinette Reinette 21 juillet 2009 22:27

                                          Ces OGM politiques, de Kouchner à Rocard en passant par Lang et Besson... de belles plantes !?


                                          Le Besson est une mauvaise herbe très répandue à Donzère (où il était député-maire) en raison de la répugnance des cantonniers à éradiquer les talus des centrales nucléaires du coin. Le Besson a sans doute été contaminé par les retombées radioactives de Pierrelatte et victime d’un retournement d’estomac. Lui qui bossait sur le programme économique du PS a trahi son camp à une vitesse supérieure au coup droit de Federer. Quel rôle a joué la cruelle Ségo dans ce changement de pré ? L’histoire le dira.

                                          Le refus d’aller danser le tango au Baobab, à Rodez, à l’issue d’un meeting ? Un coup bas de Hollande, le jules de la belle, qui s’apprêtait, lui aussi à changer d’alpage ? La profusion des admirateurs de Ségo qui l’empêchaient de porter sa traîne ? Le trou de mémoire de Ségo affirmant « Qui connaît M. Besson ?  » en le confondant avec l’épicier du coin ouvert jusqu’à minuit ? Nous le saurons bien un jour, à l’aube ou au crépuscule.



                                          Le Rocard, herbe folle urticante, avait été ravagée par l’insecte Mitterrand et n’était plus cultivée que dans de maigres carrés de jardins parisiens. La France devait se passer de ses analyses fulgurantes, entre Jarry et Darry Cowl et nous pensions tous que ce végétal était condamné à s’étioler et à disparaître comme la moralité d’un patron du Medef.

                                          Heureusement, Narko Ier vint et relança la production du Rocard, faute sans doute de pouvoir apprécier celle de son cousin, le Ricard. Ne ratez pas les prochaines récoltes : le Rocard est fragile de la tête et son élocution demande un grand effort acoustique.

                                          Le Kouchner, ancien mao proche de July et Glucksmann, se morfondait depuis longtemps dans le boudoir de son épouse Christine, la journaliste de « ménages » bien connue qui anime les séminaires de Médecins sans frontières pour la modique somme d’un SMIC annuel de toubib provincial. Se passer de Kouchner était donc scandaleux. De plus, ce beau soixante-huitard conservé dans l’eau du Luberon, bronzé comme un sex-symbol de sitcom, attendait vainement que les socialistes, ses amis, ses frères, veuillent bien lui confier un ministère.

                                          On se souvient de ses voyages en Somalie, un sac de riz à l’épaule, qui prouvaient que cette denrée de base était arrivée à dos d’âne dans ce pays affamé. Candidat à la direction sanitaire de la FAO, Kouchner avait été recalé par sa méconnaissance de l’anglais dont il ne connaissait que « How much ? In dollars, of course !  » En lui offrant le Quai d’Orsay, Narko Ier lui assure une digne retraite de crétin international.


                                          Saluons notre génial petit père des peuples, Narko Ier Bling-Bling : son recyclage des déchets végétaux socialistes augure bien du succès du Gredin de l’environnement que le monde entier attend. Il a prouvé ce que chaque prolo savait : par ici la bonne soupe ! À gauche un jour, à droite le lendemain, peu importe. Quand l’appétit va, tout va !


                                        • King Bounty 22 juillet 2009 07:47

                                          et iscariote un inverti prétentieux !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès