Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jaurès, Né un 3 septembre, Néant le... ?

Jaurès, Né un 3 septembre, Néant le... ?

Né un...
Néant le...
La vie de tout homme se résume à cela, Née en, Néant le – Entre ces mots, une histoire, des « voulus et désirs », des renonciations, des... Pour certains une épopée, une aventure, pour la majorité, deux dates ; Puis le temps, estompe sur la pierre tombale, disparait, les descendants de leurs descendants qui ne se souviennent plus... Le Néant quoi !
 
Toute cette intro de né un 3 septembre pour vous dire : les astrologues déconnent un max, si on les croyait ces Dames Irma : le fait d’être née le même jour ferait qu’appartenant aux mêmes signes zodiacaux, certains traits de personnalités devraient être similaires en l’occurrence le signe de la Vierge pour ce qui suit... Alors, tient prenons : Deux hommes, par la distance qui incarnèrent une « certaine France »
 
 
- Jean Jaurès Né un 3 septembre 1859 à Castre
- Maurice Papon Né un 3 septembre 1910 à Gretz-Armainvilliers.
Oui, vous me direz c’est un peu olé-olé d’associer ces deux hommes... Pas tant que ça, car aujourd’hui encore, ces deux « Frances » là, ces deux visions du monde restent sur leurs positions et se télescopent : Homme d’état utopique versus, homme politique cynique.
 
- Jaurès, vécu 54 ans, mort assassiné par un « Vilain comparse » de Papon avant l’heure.
- Papon vécu 97 ans, mort dans son lit, enterré avec sa grande croix de la Légion d’honneur.
Et qui a dit ; les meilleurs partent toujours les 1er ? Jaurès n’a été que simple député, Papon a été maire, député, puis ministre de la République.
 
- Jaurès s’est battu comme un lion pour sauver Dreyfus, le « traitre » Juif apatride. Papon, lui, les a envoyés dans les camps les Juifs apatrides. Encore aujourd’hui, nous avons ces deux « tendances », bien sur beaucoup plus policées, on ne dit plus sale Youpin ! Mais beaucoup le pense très fort - Tous dans le show bizz, banquiers...
- Jaurès a soutenu les grèves et contestations ; En 1892, la grande grève des mineurs de Carmaux ; Papon lui les a cassées : La manifestation du 8 février 1962 contre l’OAS, est violemment réprimée. Huit manifestants sont tués suite aux coups reçus ou périssent étouffés en fuyant l’extrême brutalité de la police, dans la bouche de métro Charonne.
- Jaurès en 1904, fonde le quotidien L’Humanité qu’il dirige jusqu’à sa mort.
 
- Papon en 1942 chapeaute cinq divisions de la préfecture et le Service des questions juives, pour lequel il a la délégation de signature[.]
- Jaurès le pacifiste : lutte contre la venue de la guerre les dix dernières années de sa vie. Il est très préoccupé et inquiet face à la montée des nationalismes et par les rivalités entre les grandes puissances.
- Papon a les mains dans le cambouis et est nommé le 1er février 1942 secrétaire général de la préfecture de la Gironde, à Bordeaux, en zone occupée.
[1]
 
Vous avez compris, la liste comparative pourrait se prolonger comme ça, comme ça...
Ce que je veux dire c’est que depuis des lustres notre pays à vu l’émergence de deux types de profils bien distincts : « L’Homme qui entrevoit », et « l’homme qui ne voit que » ; le 1er est habité par le doute ; regarder dans les yeux « demain » fout la trouille, le 2ème ne voit que... Maintenant ! C’est valable pour Voltaire comparé à Robespierre, Zola comparé à Thiers...
 
En ce 3 septembre 2009, j’ai une grosse pensée et une grosse larme pour Jaurès, qui lui nous parlait de vrai Socialisme, celui du partage équitable des richesses, celui qui comprend le mot considération, humanisme, celui qui prit sa souche chez St Simon ou Fourrier ; pas ceux d’aujourd’hui qui nous parlent social-démocratie à la DSK tout en se prélassant sur les bancs de l’assemblée - rien à foutre, mon pré-carré, ma p’tite carrière et c’est marre. Quand je me dis que le François Mitterrand a pu être « labélisé » Homme du « renouveau du parti socialiste », j’ai mon Jaurès qui en casse ses durites et je me pisse dessus... Mitterrand Socialiste, et si c’était moi le 3ème homme qui marcha sur la Lune en juillet 69 ? On est en pleine trahison, et ce n’est pas les « mégères » très hystériques, les Aubry, Royale qui vont faire remonter le voutain de la Sociale ; s’arrachent les cheveux par poignées, en se souriant jaune comme un briseur de grève par médias interposés ; quant au reste de la clique, les éléphants et éléphanteaux, ce qui n’est pas sympa pour cet animal fantastique, ils se crêpent le chignon comme une bande de folles en rupture de gang-bang !
 
Il faut dire que les petits de Papon sont encore légions en ces tristes époques, je ne donnerais pas de noms ; mais que tous ceux qui se sentent lâches, veules et courtisans lèvent la main dans ce ci beau salut prétorien... Plus le temps passe, plus ils se multiplient à plus soif ; bien souvent je compare cette 1ère décennie du siècle21, aux années 30 du siècle20. Crise financière de 29, en 34, en Europe, le chômage est alors très élevé et le marché stagne, scandales financiers sauce Stavisky, montée des régimes totalitaires, expulsions des « étrangers »...[2] On n’y est plus et pourtant ça y ressemble drôlement...
 
Jaurès, « pourquoi on –t-ils tué Jaurès ! » chantait Brel, Qu’ils criaient en ce 31 juillet 1914, Néant ? Non ! Tu n’es pas tombé dedans mon Jean ! Pis c’est bien, t’ont assassiné juste avant la grande machine à traire la chaire à canon ; 4 ans plus tard avec ses 10/15 millions de morts, pour remettre le couvert 20 ans encore trop tard ; là où la France a baissée sa culotte en demandant à Gross Germany de l’enfiler, aidée par beaucoup d’autres Papon... Un pays qui peut produire de telles antinomies ne peut laisser indifférent. Ce qui me chagrine c’est ce manque de leçon apprise au fil du temps ; des hommes sans honneur couverts d’honneurs... Ne dit-on pas : « pendant la jeunesse je courre pour l’honneur, à la vieillesse, je courre les honneurs. » Et ils sont moult à défiler au pas de l’oie grasse pour se faire accrocher à la panse des breloques Légionneuses- Honneureuses ; passe pas un mois sans que l’Elysée en distribue à foison. Si Jaurès était là, serait-il décoré ? Certain qu’il enverrait braire not Sarko, en lui disant en plus – Si tu utilises encore une fois une nano partie d’un de mes discours, je t’écrabouille ! Car, pour la présidentielle 2007, qu’est ce qu’on a clapoté avec Jaurès, que des bons mots : « Dès le discours de l’université d’été de l’UMP, le 3 septembre 2006, Jaurès n’est évoqué qu’à une seule reprise, au détour d’une citation d’un discours fait à des lycéens de Toulouse, à l’occasion d’une remise de prix » : « Il faut que, par un surcroît d’efforts et par l’exaltation de toutes vos passions nobles, vous amassiez en votre âme des trésors inviolables ", disait alors Jaurès, en 1890, utilisé par le candidat pour mieux faire ressortir le contraste de la position de la « gauche d’alors » avec le jeunisme ( à la jeunesse tout est dû) et le nivellement par le bas prônés selon lui par la « gauche d’aujourd’hui ». Et le piètre élève de lycée devenu maire de Neuilly d’insister : « J’ai toujours fait du travail une vertu cardinale de ma vie »
[3]
 
C’est là Nicolas que je t’ai pris en grip, comment toi, pouvais-tu « exalter » quoique ce soi ? Quant à la valeur « travail », excuse-moi, mais c’est la valeur « travail sous la table », ou de Neuilly Communication dont tu as voulu causer j’espère ? Même un Aliot Louis du FN osa utiliser Jaurès pour son tapinage malsain - A celui qui n’a plus rien, sa patrie est son seul bien » - Jaurès aurait Votez FN - Votez Louis Aliot - qu’il avait placardé sur ses « affiches »[4] Bordel, j’ai vraiment envi de prendre l’avion pour te botter le train mon Hartung-Aliot ! Tout ça pour dire qu’ils n’ont honte de rien ces mecs de droite ; s’ils pouvaient invoquer Gandhi, ben y ziraient dare-dare mais l’est pas français le Mahatma ; être opportuniste ne s’apprend pas, c’est génétique dixit Sarko généticien en chef de la clinique Maboul ! Vous auriez du citer Papon au lieu, ou certains mots liés au « personnage » : - Charles de Gaulle : Oui, Papon, c’est tout à fait convenable, c’est sérieux. En effet, c’est une bonne idée. » [[5]] A combien de « gens » de notre Gouv cela pourrait être appliqué ? Le 3 octobre 62, lors des obsèques d’un policier victime d’un attentat, Maurice Papon avait déclaré : « Pour un coup donné, nous en porterons dix. »[6] Ca c’est plus dans l’air du temps non ? Alors ces gros sanglots de : « vous amassiez en votre âme des trésors inviolables » laisses les à la porte ; je regrette simplement ne pas t’avoir vu lire ça mon Nico, tu devais être super-écolo avec le sourire en coin et l’œil torve du genre « je Jaurès à mort mon p’tit laïus bien appris, Mon Guaino l’est content ; l’on coupe l’herbe sous l’pied des Socialos-Penauds ! »
 
La France ce pays des fromages, du picrate, de Sheila, Johnny, du tour of France qui se dope à la Kro/EPO et de l’abbé Pierre à béret, nous a produit aussi un Jean Jaurès, qui pour moi est un exemple de vie tel un Zola aussi, et pis ya l’autre bout obscure tel le siphon Papon - Impossible de laisser l’endroit aussi propre que je l’ai trouvé...
 
Que reste t-il de nos deux « héros » ? Toi mon Jean t’as été mordicus sous les balles d’un facho dans le dos alors que tu bouffais avec tes potes... Papon, condamné pour crimes de guerre, « l’enterrement a été célébré dans le rite catholique par le père Michel Lelong, un prêtre connu pour son dialogue avec l’islam et son hostilité au sionisme à l’État d’Israël. »[7]
 
L’un est au Panthéon, l’autre roupille avec sa légion sur la veste, mais les deux dorment à jamais dans des cimetières fleuris j’espère, pas facile de s’appeler Papon tous les jours, donc, mes excuses aux descendants pas leur faute si ya eu faute... Tant et si bien que chaque matin je pense à l’un en chiant l’autre, je tire la chasse et m’en va, la tête pleine du rêve avorté d’un homme, un vrai, qui berce mes pensée. Merci Jean, bon anniversaire, t’es pas mort, et je bande très fort !
 
 
Le Père Siffleur - GéZé/09/09/ - Les Ediles c’est comme les Idoles, ça va ca vient...
(Confucius et moi) 
 
 
Crédit Photo : L’Humanité, 31/09/14 - www.zphoto.fr/jaures_photo80024.html


[1]http://fr.wikipedia.org – Jean Jaurès – Maurice Papon
[5] Merci Wikipédia : Jacques Foccart, Journal de l’Elysée, éd. Fayard/Jeune Afrique, tome 2, p. 383. 
[6] Merci encore Wikipédia : Brunet, Police contre FLN, p.87

Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • anny paule 5 septembre 2009 16:30

    Née à Bordeaux sous Papon, arrière petite nièce de Jean Jaurès, je ne peux qu’applaudir des deux mains ! Merci pour ce texte !


    • George L. ZETER GéZé - Le Père-Siffleur 5 septembre 2009 17:37

      bonjour Chère anny, actuellement je travaille sur Jaurès et sa dialectique, au cas où j’aurais besoin de quelques informations, pensez vous que je puisse vous contacter ?
      bien cordialement,
      GéZé

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès