Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Jean-François Copé, portrait d’un homme pressé

Jean-François Copé, portrait d’un homme pressé

A ce tournant de l’histoire de l’UMP, il convient de s’arrêter sur le portrait de Jean-François Copé pour tenter de comprendre l’acharnement dont il fait preuve à occuper la place de Président de l’UMP au risque de la faire imploser.

Il est né le 5 mai 1964, il a 4 ans en 1968, il est donc de la génération d’après mai 1968.

Sa famille : son père est un célèbre chirurgien gastro-entérologue d’origine juive et roumaine, sa mère Monique Ghanassia est originaire d’Algérie. Ils sont trois enfants, il est l’ainé. Son grand père Marcu Hirs Copelovici était médecin en Roumanie. Il émigre, suite à la persécution des juifs dans ce pays, à Paris, en 1926, il se marie et échappera de peu à la rafle d’Aubusson en octobre 1943. Sa grand mère Lise Boukhabza est algérienne, petite fille d’un rabbin, originaire de Tunisie.

Famille équilibrée et multiculturelle, plutôt intéressante.

Le petit Jean-François fera ses études dans le 15ième arrondissement de Paris. En 1981 alors que François Mitterrand accède à la présidence de la république il obtient son baccalauréat en série B. 1985 il intègre Sciences Po, puis en 1987 l’ENA, dont il sortira en 1989 dans la promotion « Liberté-égalité-Fraternité ».

Il fera un premier mariage en 1991 avec Valérie Ducuing qui lui donnera un fils et une fille. Seize ans plus tard, il divorce pour épouser Nadia Hamama, d’origine algérienne.

Il enchaine les boulots d’énarque : Caisse des dépôts et consignations, Crédit local de France, puis maitre de conférences à Science Po (Economie et finances), puis à l’Université Paris VIII.

C’est seulement en 2006 qu’il fonde son club politique Génération France.fr. Ses thèmes politiques d’alors ? « L’identité de vivre ensemble et le pacte républicain »

C’est en juin 1995, à l’âge de 31 ans, qu’il deviendra député de la 5ième circonscription de Seine et marne, en remplacement de Guy Drut nommé au gouvernement de Juppé. Il sera donc le benjamin de l’Assemblée. Mais il sera toujours le benjamin des parlementaires battus en 1997 à l’occasion d’une triangulaire avec le PS et le Front national (sinistre leçon politique). Il se rabattra sur le Conseil régional d’Ile-de-France de 1998 à 2007.

C’est en mai 2007 que bénéficiant d’un décret permettant aux anciens députés de devenir avocat qu’il passe le CAPA et s’inscrit au barreau de Paris. Son entregent et son culot lui ouvre la porte du plus grand cabinet d’avocat en France Gide Loyrette Nouel, appointé à 20 000 euros par mois.

Petit retour en arrière. Il participe à la cellule économique de Jacques Chirac de 1993 à 1995 qu’anime Sarkozy. Il soutient jacques Chirac en 1995 à l’élection présidentielle et c’est cette année là qu’il entre dans la gouvernance du RPR comme secrétaire national en charge de l’économie. Puis en 2001 il prend du garde comme secrétaire général adjoint. Il sera aussi élu maire de Meaux en 1995 et réélu en 2001

En 2002 il redevient député dans la 6ième circonscription de Seine et Marne. Puis entame une carrière ministérielle : secrétaire d’Etat aux relations avec le parlement, porte parole du gouvernement (Raffarin I), il est là aussi benjamin du gouvernement à 38 ans. En 2004 il est ministre délégué à l’Intérieur, puis au Budget et à la réforme budgétaire (Raffarin III). Inamovible il garde ses fonctions dans le gouvernement Dominique de Villepin avec la réforme de l’état en plus.

Il est réélu député le 10 juin 2007 et élu président du groupe UMP à une large majorité de voix à 43 ans. Il y est enfin arrivé, en brûlant toutes les étapes, il tient son pouvoir, c’est l’homme fort de l’UMP après Sarkozy.

En novembre 2010 il deviendra donc secrétaire général de l’UMP avec un œil rivé sur la présidentielle, pour saisir au bond sa chance, en cas de défaite de Nicolas Sarkozy en 2012. Cet échec consommé, Jean-François Copé se verra pousser des ailes…, tout lui semble promis, il faut qu’il garde la direction du parti pour être le candidat de la droite en 2017. Il se déclare candidat à la présidence de l’UMP, qui expérimente pour la première fois la démocratie en son sein. Hélas François Fillon contrecarre ses projets en se présentant contre lui et en réunissant derrière lui une majorité de députés et encore plus de sénateurs.

Mais rien ne lui fait peur. Il refuse de se retirer le temps de l’élection de la direction du parti. Là, le ton était donné, celui de « tous les moyens sont bons pour garder la parti ». Impossible de réellement départagé les deux candidats au coude à coude, il s’en suit un spectacle pitoyable d’auto proclamation de Copé lui-même, puis d’une contre attaque foudroyante de François Fillon et ses équipes, celui-ci, avant de saisir la justice, va jusqu’à parler à propos de l’UMP, de parti mafieux.

Juppé échouera dans une mission de conciliation. Copé s’accroche au pouvoir, il tient politiquement la commission COCOE (Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Électorales) et l’instance de recours. Désormais c’est le registre du désastre qui s’affiche dans les médias, les partisans de l’un et de l’autre s’insultent sur les plateaux TV, Copé fait faire des choses ridicules aux instances du parti et s’impose par la force comme président de l’UMP.

Il ne reste plus qu’à François Fillon de saisir la justice et d’ouvrir la voie à la dissidence en emportant une bonne parti du groupe parlementaire UMP et l’argent public qui va avec.

Cette belle carrière politique de ce jeune homme si prometteur s’est emballée… l’avenir dira quelle conséquence il encourra, mais déjà l’opprobre est sur lui, car il apparait comme celui qui a pris de force le pouvoir dans le cadre du premier exercice démocratique de l’UMP, qu’il a sinistrement plombé devant la France entière.


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 27 novembre 2012 09:04

    Comment se fait il que des personnes d’origine étrangère par leur famille et leur nom, nom qu’il a su modifié pour faire plus Français je suppose


    Comment se fait que ces personnes soit autant raciste ??? 

    Un Sarkozy , un Copelivici marié avec une femme d’origine algérienne et qui nous parle de pain aux chocolat , de ministère de l’immigration , du raciste anti blanc , des charters de renvoi , ces gens ont eu leur chance alors ils ont peur de quoi ? 

    Ils ont peur d’être assimilé aux « mauvais » étrangers , ils ont peur de perdre leur carte d’identitée ?

    Philippe 



    • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 novembre 2012 10:19

      @Devhil30,

      Oui c’est la raison pour laquelle j’ai fait ce rappel circonstanciel....que tout le monde ne connait pas.

      http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


    • HerveM HerveM 27 novembre 2012 11:01

      Raciste peut être mais pas à l’encontre de qui vous pensez. Ou pas seulement...

      Le pain au chocolat de Copé, c’est la version pâtissière du Kärcher de Sarkozy. En gros, ça sert à faire croire au gogo qui en a marre de l’immigration massive que l’UMP est la solution au problème. Comme ça a très bien fonctionné en 2002, ils remettent le couvert.

      Mais pour qui a des yeux et des oreilles connecté à un cerveaux, la manigance ne prend pas. Il suffit d’entendre le rabbin Bernheim remercier « tout particulièrement Mr Copé » pour comprendre le trouble jeu de celui ci  : http://www.youtube.com/watch?v=pyxwJn8l4Sw


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 27 novembre 2012 12:33

      Bonjour Professeur , comment vont vos ouïes  ?


    • guignol 27 novembre 2012 15:33

      J’ai toujours été étonné de remarquer combien étaient racistes ceux là même que la France a un jour adopté ou leurs parents, observez…


    • devphil30 devphil30 27 novembre 2012 16:20

      Merci à vous pour cet éclairage édifiant sur la nature humaine de certains qui rejete leur origine. 


      Quand on voit ce que l’histoire à pu produire comme atrocité , je pense qu’il faut être très prudent avec des personnes qui sont prêtes a se renier par ambition.

      Philippe


    • bigglop bigglop 27 novembre 2012 19:30

      Ma réflexion vaut pour tous les partis politiques.

      En l’espèce, ils seront tous deux « légitimes » pour se présenter aux présidentielles de 2017, alors qu’ils ont gouverné la France de 2007 à 2012, pour quel bilan ?

      Et les « adhérants » n’ont pas compris que leur vote a été bafoué, trahi par des manipulations, des tricheries de part et d’autre. Les deux « légitimes » et leurs affidés parlent de dignité, d’honneur, de transparence, de démocratie, de pacte républicain, de valeurs (mais lesquelles ?) et se foutent de la gueule des citoyens sans aucune honte.


    • COPE A APPRIS A SURNAGER DANS LA PISCINE DE TAKKIEDINE SA BOUEE S APPELAIT B

      HORTEFEUX....

      IL SE CROIT DEPUIS.....INVINCIBLE.....il ne craint plus la mort par noyade....AVANT SON CAUCHEMAR NOCTURNE ETAIT DE VOIR SES COLLGGUES ump LUI TENIR LA TETE SOUS L ’EAU...........CE SONT BIEN DES REQUINS CES ELUS VEREUX DE L UMP.......

      ECHANGE DE BONS PROCEDES ENTRE 2 MAFIEUX SARKO 1ER ET COPIE-COLLé
      AVANT DE PARIR SARKO A DONNE DES MAUVAIS CODES A COPé....ESPERANT AINSI REVENIR ....MAIS COPé EN BON REQUIN.....L’a utilisé et le jettera après usage


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 29 novembre 2012 08:21

      "J’ai toujours été étonné de remarquer combien étaient racistes ceux-là même que la France a un jour adoptés, (eux) ou leurs parents...« 

      Ah c’est bien vrai, ça... Le racisme dit de la seconde génération, dit-on... Qui des fois n’attend pas la 2ème génération, d’ailleurs... mais qui de toutes façons se durcit avec les suivantes... Comme quelqu’un l’a dit plus haut, les aïeux de Copé, comme ceux de Sarkozy d’ailleurs, se seraient retrouvés en charter avec armes et bagages si le crédo politique dit »buissonnien" avait été en vigueur à l’époque.

      Même pas la reconnaissance du ventre... Le ventre humble et l’arrivisme social, ça ne fait pas bon ménage... Les portefeuilles se portent dans les poches arrières ou dans les revers de vestes.


    • noodles 1er décembre 2012 07:21
      TEST SUR LA SAGESSE DES ELECTEURS FRANCAIS 
      ont-ils des sympathies pour les gens malhonnêtes ? La suite 
      sur ce plan décidera de ce qu’il faut penser d’eux. 

       Fort Chabrol de l’UMP Combien de temps les français lui accorderont de rester dans son camp retranché de la rue de Vaugirard et s’accrocher ?
      Désormais, la France entière — et singulièrement les sympathisants de l’UMP — sait tout de ses manigances électorales. 

      Qui sifflera  la fin de la récré ? 

      Ils savent comment il a tenu l’appareil et fixé les règles du scrutin pour servir au mieux ses intérêts. 

      Ils savent comment ses amis ont tout fait pour désorganiser le vote et privatiser les moyens financiers, humains, technologiques à son seul profit. 

      Ils savent comment le directeur juridique de l’UMP, David Biroste, a été mis à pied, puis licencié trois semaines avant l’élection – alors qu’il aurait dû être chargé d’instruire les dossiers pour la commission de recours et donc de dire le droit en cas de litige. 

      Ils savent comment Dominique Dord, le député de Savoie, a préféré démissionner de ses fonctions de trésorier de l’UMP pour ne pas avoir à cautionner les méthodes de son parti.  
      Ils savent que Christophe Laroche, le directeur des services informatiques de l’UMP, a discrètement démissionné de ses fonctions la semaine dernière, après avoir refusé d’avaliser l’utilisation du fichier des militants au seul profit de Jean-François Copé. 
       

       Ils savent que des milliers de procurations – « 20.000 à 30.000 » auraient été miraculeusement comptabilisées.  

       Complice  : Patrice Gélard, agrégé de droit, ancien professeur d’université, membre de la Haute Cour de Justice, a prononcé des résultats qu’il savait erronés – il avait juste oublié de compter les bulletins de Nouvelle-Calédonie, de Mayotte et de Wallis-et-Futuna !   

      En résumé

       légitimité  : nulle en raison d’une « élection » truquée. 

       honnêteté : mise en cause. Magouilles électorales, affaires avec les Takieddine et cie... 

      obstination : irraisonnée, il a perdu le contrôle 

      de ce qu’il est décent de défendre.
       but : clair, être en 2017 le candidat « naturel » de l’UMP à la présidence de la République.

      La question est de savoir si oui ou non les français arrêteront, avant qu’il ne nuise davantage au pays, ce candidat sans scrupules.

      (Arguments repris de Laurent Neumann de Marianne).

      noodles

       

       


    • Romain Desbois 1er décembre 2012 08:58

      je me souviens que la grand-mère de l’ami africain de l’ami Cabanel disait : « le roi des chiens n’est pas un chat »


    • Dzan 3 décembre 2012 09:57

      Hé FdG C’est pas la peine de hurler en majuscules.
      Il y a une invention qui s’appelle les lunettes pour lire même en minuscule.
      C’est une déformation JLM ???


    • Romain Desbois 3 décembre 2012 10:48

      il le fait exprès, il est sourd à toute remarque, c’est comme tabrnacle qui nous pollue avec son article dont il farcit les autres articles.

      Que fait la modé !!!!!


    • Aldous Aldous 27 novembre 2012 16:16

      c’est quoi qui est intéressant ?


      Une famille française pur jus c’est moins interessant ?



    • Sniper 27 novembre 2012 09:29

      Merci de nous éclairer un peu plus sur cet apparatchik qui rêve de gouverner la France un jour.

      Il serait temps que des hommes et des femmes honnêtes, issus de la sphère privée, n’étant ni fonctionnaires, et surtout pas énarques, viennent sur le devant de la scène pour enlever des mains de ces politicards professionnels un pays dont ils n’ont rien à faire, sinon asseoir leurs ambitions démesurées.
      Je ne voterai jamais pour Copé et n’adhèrerai jamais à un parti qu’il dirige.


      • appoline appoline 28 novembre 2012 17:46

        S’il se présente en 2017, il risque de prendre la tôle de sa vie, avoir de l’ambition est une bonne chose mais ne pas regarder la réalité en face en est une autre.


        Le respect s’acquièrt sans marcher sur son adversaire, sans tricher, sans vociférer et là, j’ai un doute

      • LE CHAT LE CHAT 27 novembre 2012 10:11

        C’est bien de tirer sur l’apparatchik Copé , mais ça ne rend pas plus sympathique l’autre apparatchik ( avec Estrosi et Ciotti comme anges gardiens ).
        tous des ultralibéraux atlantistes et mondialistes .....


        • appoline appoline 28 novembre 2012 17:47

          C’est bien ça le problème


        • BA 27 novembre 2012 11:13
          Mardi 27 novembre 2012 :

          10:15

          Fillon fonde le groupe parlementaire « Rassemblement-UMP ».

          François Fillon vient d’annoncer la création d’un groupe parlementaire, nommé « Rassemblement-UMP ». Ce dernier sera dissous « dès qu’un nouveau vote aura lieu » promet François Fillon. 

          L’ancien premier ministre demande que ce scrutin ait lieu d’ici trois mois et soit organisé par une commission « totalement indépendante ».

          D’après BFMTV, 120 parlementaires UMP rejoindraient le groupe « Rassemblement-UMP ». 74 députés resteraient dans le groupe « UMP » à l’Assemblée Nationale.

          • franor 27 novembre 2012 11:30

            Merci pour ce petit rappel de qui est JFC, c’est marrant il me fait penser à plein de gens de l’équipe hollande. En somme pour faire de la politique en France il faut surtout stigmatiser les autres en cachant ses propres origines. Franchement ce type est à vomir il devrait utiliser ses pains au chocolat pour nourrir les gamins de sa ville qui est un coupe gorge, plutôt que d’essayer d’exporter son modèle d’échec dans la france entière.


            • Christoff_M Christoff_M 27 novembre 2012 11:36

              Il y eu Madelin à une autre époque...

              Il y avait il y a peu Bertrand, Pecresse, Lagarde, Wauquiez (grand diplôme auteur du massacre de l’ANPE)...

              Copé et d’autres représente cette nouvelle droite (soi disant) décomplexée, une bande de parvenus dindons utiles des mondialistes qui suivent conseillers et procédures tout a fait utile à l’Europe actuelle...

              Des gens sans complexes idiots et orgueilleux qui en sont toujours a rabâcher des inepties et tenant des discours à des années lumières des préoccupations des français...
              Une petite élite auto proclamée surpayée la plupart fils ou fille de bons notables si ce n’est d’hommes politiques... des gens incapables de gérer des problèmes qu’ils n’auront jamais à affronter...

              Dans peu de temps on reparlera aussi du PS qui a fait mine de faire front pour les naïfs pendant les elections et dont plusieurs ministres chantent déjà faux ne suivant pas la partition du groupe et on bien du mal a s’integrer ou tout simplement a gouverner...


              • Christoff_M Christoff_M 27 novembre 2012 11:49

                Le racisme est un faux débat... il faut quand même voir que bcp de types a droite et à gauche sont avant tout des petits parvenus a l’ego surdimentionné qui sont prêts à se battre comme des chiens pour accéder aux sommets de l’état....

                Or ces petits roquets agressifs sont les meilleurs moutons du mondialisme le plus néfaste...

                Comment se fait il que certains puissent se permettre des propos déplacés alors que d’autres seraient condamné pour dix fois moins que cela...

                Ce qui est affligeant c’est le racisme de classe tous ces nouveaux politicards ont une haute idée d’eux même et méprisent les chômeurs, ceux qui ne réussissent pas ou ceux qui volent voir la France d’« en bas » terme charmant inventé par un pédant notoire de leur confrérie...
                Ces messieurs sont persuadés d’être des petits génies et de travailler bcp alors qu’il leur faut dix conseillers pour réfléchir et pour se faire écrire leur discours !!!

                Moralité nous n’avons plus dans la classe politique française actuelle de vrais leaders avec de la personnalité, une carrure et du charisme mais des suceurs de roue et des premiers de la classe qui n’ont aucune perception des français et qui n’ont de prestige que sur leur podium d’opérette au sein de leurs partis minus (voir le nombre de cotisants) tout ceci relayé de manière ridicule par des journaleux anciens potes de promotion !!!

                Quand on se regarde le nombril il arrive cette crise à l’UMP mais on reparlera de l’état du PS confronté au pouvoir et à l’usure d’ici peu !!!


                • Henri Diacono alias Henri François 27 novembre 2012 12:00

                  d

                  • Vous écrivez en fin d’article, appelé à une brillante carrière politique. J’aurai préféré que vous disiez appelé à un belle carrière de vautour politique comme tous les hommes politiques qui encombrent l’Etat français depuis si longtemps, profitent de lui en trompant le peuple à longueur d’année. Des prédateurs professionnels qu’ils soient de gauche comme de droite « décomplexés ». Des arrivistes prêts à toutes les infamies et malversations pour loger sur les trônes de la République.
                  • Voilà plusieurs décennies que n’ont pas existé en France un ou des hommes visionnaires, plaçant la Ntion et son peuple avant leur propre intérêt.
                  • Je terminerai en vous signalant que M. Copé comme tout « étranger » immigré complexé est devenu plus raciste que les vrais racistes.

                  • Castel Castel 27 novembre 2012 14:05

                    Faudrait se demander pourquoi quelqu’un qui n’a aucune conviction comme Copé peut arriver à être à la tête d’un parti politique. Il y a bien quelque chose qui ne va pas dans notre système.


                    • Lisa3142 Lisa3142 2 décembre 2012 21:28

                      102% d’accord avec vous et c’est le petit caporal copé et ses sbires qui m’ont appris à compter. 0,2% du corps électoral français (87 000 / 45 000 000) suffisent à prendre en otage les médias pendant des semaines.


                    • Fergus Fergus 27 novembre 2012 14:12

                      Bonjour, Jean.

                      Encore quelques jours, et dans cette guerre des Tontons flingueurs de l’UMP, c’est lui qui va être éparpillé façon puzzle.

                      Complètement désintégré, le Copé, et cela pour avoir été au bout de son avidité de pouvoir et avoir, dans le même temps, largement sous-estimé la résistance de l’autre comique de cette mascarade, Fillon. Un Fillon qui aurait pu se soumettre au putsch s’il avait été moins évident et moins massif en termes de fraudes.

                      Mais Copé est allé trop loin. Cela ne se voit pas encore trop, mais il est désormais subclaquant !


                      • Fergus Fergus 27 novembre 2012 14:13

                        Jamais alors il n’aura mieux mérité son surnom : le débris de Meaux !


                      • wesson wesson 27 novembre 2012 14:26

                        Bonjour Fergus, 


                        Effectivement, Copé vient de pratiquer ni plus ni moins qu’un suicide politique. Selon les dernières informations, il y aurait jusqu’à 120 députés prêt à suivre Fillon (70 de confirmés), et au sénat les Fillonistes sont majoritaires.

                        Et même Sarko veut siffler la fin de la récré. Il est en dernière analyse est le vrai responsable de tout ce foutoir (jusqu’au dernier moment ou il a pensé qu’une élection ric-rac lui permettrait de revenir dans la course). Maintenant ou à l’évidence il y aura une scission et des gens irréconciliables pour 30 ans, il ne pourra gagner même si il réédite son exploit de siphonnage des voix du FN.

                        Voilà un bilan objectif du Sarkozysme : Depuis son élection présidentielle et outre le bilan tout à fait calamiteux de son action, il a fait perdre à la droite la totalité des élections et a fait exploser sa formation politique. Patrick Buisson peut être fier de son oeuvre.

                      • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 novembre 2012 14:50

                        Fergus et Wesson,

                        Oui ce qui me frappe le plus c’est que ce garçon brillant à la carrière fulgurante est en train de se scratcher lamentablement en cumulant les erreurs....
                        http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                      • Henri Diacono alias Henri François 27 novembre 2012 15:06
                        • Et voilà qu’on annonce que Sarkozy s’apprête à entrer dans le jeu. Décidément avec tout ce qui a été dévoilé au sujet « justiciable » sur l’ex-président qui avait juré de quitter la politique, et tout ce qui semble s’être passé lors de l’élection du Président ...de l’UMP (notamment dans les Alpes Maritimes une région dont je connais bien les méthodes d’élection) il apparait sur Grand Écran combien l’UMP est un repaire de tripatouilleurs incorrigibles. Alors Copé, Fillon, Pécresse (soutien caché de Borloo) et Sarko même panier !

                      • Fergus Fergus 27 novembre 2012 16:23

                        Salut, Wesson.

                        D’accord avec toi sur la responsabilité de Sarkozy car ce que l’on voit est la conséquence de son incurie et des divisions internes qu’il a entretenues pour mieux régner.

                        Le plus étonnant est que ce type aura tout raté dans sa carrière en accumulant défaite sur défaite. Et seuls ses coups de poignard dans le dos des autres, à l’image de son ignoble conquête de Neuilly, lui auront permis de se hisser au sommet. Une seule réussite : l’élection de 2007, à grand renfort de popûlisme.

                        Bonne journée.


                      • wesson wesson 27 novembre 2012 16:35

                        Bonjour Jean Pelletier,


                        « ce garçon brillant à la carrière fulgurante »

                        si vous parliez de Copé, on a pas dû voir le même. Il y a quelques années j’avais eu la faiblesse d’accepter une invitation de la CCI de Toulouse où Copé venait en guest star rencontrer quelques dirigeants d’entreprise de la ville rose. L’impression qu’il m’as alors laissé était plus que négative. Dans son laïus il n’avait pas arrêté une seule seconde de tirer sur la gauche avec un argumentaire digne d’une cours d’école primaire, et surtout une totale incapacité de parler de l’avenir, même pas en termes creux. Puis ensuite le pince-fesse qui s’en est suivi n’a fait que confirmer la superficialité du personnage. C’est un costume vide qui compense son absence d’idée par une provocation constante.

                        La carrière de Copé n’est due qu’a l’abberation historique qui nous a amené à élire Sarkozy comme président. Maintenant que le modèle est devenu conférencier de luxe, Copé reviendra à sa place naturelle d’avocaillon roublard spécialisé dans l’exil fiscal.

                      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 28 novembre 2012 00:13

                        Bonsoir Fergus, Wesson.

                        « La carrière de Copé n’est due qu’a l’abberation historique qui nous a amené à élire Sarkozy comme président. Maintenant que le modèle est devenu conférencier de luxe, Copé reviendra à sa place naturelle d’avocaillon roublard spécialisé dans l’exil fiscal. »

                        Pas mieux.


                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 29 novembre 2012 08:44

                        Salut à tous, Fergus, Jean, Peachy...

                        Effectivement et c’est très remarquable dans les médias.... qui n’en soufflent pas un mot :

                        Je vois, comme une évidence dans cette crise entre petits bourgeois gâtés et capricieux, le résultat direct du nihilisme politique et du vide sociologique de l’ère Sarkozy. On ne joue pas à l’homme d’état avec des tics nerveux, des karcher et des pauv’cons ; on ne joue pas au Mitterrand quand on porte des talonnettes : Couper les pieds au FN ne signifie pas copier ses mots d’ordre...

                        Le virage à droite de la machine politique médiatico-financière menée à coups d’opportunisme improvisé est en train de leur pêter dans les mains (et dans la tête aussi apparemment)... Le vide idéologique est avéré : seul reste l’idolâterie, mais encore fallait-il des idoles dignes de ce nom.

                        Alors... il est beau le choix laissé en héritage par le copain de Bolloré :
                        le copain de Takiéddine ou le copain de Ferrari ?
                        Celui-là, de changement... laissez-moi rire !
                        (-Au fait : Dites, à l’ump... vous lui faites un emballage-cadeau ou vous lui les livrez comme ça, les adhérents, à la Marine ?« )
                        On va enfin pouvoir parler d’UMP-FN, et ça, depuis le temps qu’on me sert de l’UMPS sur ce site... ça me fait bien rigoler... ah, ah, ah ! il est glorieux le résultat... mais on n’est pas là pour contredire les dictons ( »qui se ressemblent, s’assemblent", par exemple)

                        Merci donc à l’Ump de nous démontrer vers qui elle se tourne en toute logique, bon vent à l’umpfn ou au fnump, comme vous voudrez, rien à foutre, et bonne journée à tous.


                      • Romain Desbois 1er décembre 2012 09:01

                        ho Fergus , alors là chapeau : « le débris de Meaux » . Je suis soufflé

                        Bravo , je vais le siffler de suite smiley


                      • Romain Desbois 1er décembre 2012 09:04

                        voilà c’est sifflé sur mon compte siffleur
                        « 
                        U
                        ltime
                        M
                        anipulation
                        P
                        olitique :

                         »Copé c’est le débris de MEAUX« FERGUS »


                      • wesson wesson 27 novembre 2012 14:47

                        bonjour l’auteur, 


                        une guerre picrocholine, pour une victoire à la pyrrhus ...

                        ou alors une réédition moderne de Lucky Lucke à Painful Gulch, avec les O’hara et les O’timmins

                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 27 novembre 2012 14:57

                            on ne connait pas encore le nombre exact de députés qui vont suivre Fillon, on parle de 70 à 80 députés dont :
                            Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez, Eric Ciotti, Jérôme Chartier, Eric Woerth, Patrick Ollier, Michel Piron, Dominique Dord, Jean-François Lamour, Philippe Goujon, Valérie Boyer, Alain Marleix, Claude Greff... Mais aussi François Baroin
                            pour le sénat, les fillonistes sont majoritaire et envisagent de débarquer leur président Gaudin...

                            http://jmpelletier52.over-blog.com/ 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès